Accueilsujets récentsSujets Récents Dernières imagesS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Les Augmentés au fil de Star Trek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Administrateur
Administrateur
Minos

Masculin Nombre de messages : 7538
Age : 50
Date d'inscription : 28/01/2008

Les Augmentés au fil de Star Trek Empty
MessageSujet: Les Augmentés au fil de Star Trek   Les Augmentés au fil de Star Trek Icon_minipostMer 01 Fév 2023, 16:29

J'ai trouvé un article très intéressant sur le sujet, sur le site de Trekmovie. Le lien originel est ici. Google Traduction étant mon ami, voici une VF.

Attention, l'article contient des spoils sur le final de SNW, ainsi que celui de PRO ! Vous êtes prévenus !


Depuis le lancement de TOS dans les années 1960, Star Trek a toujours été fier de sa célébration de la diversité. Grâce à la philosophie de la « diversité infinie en d’infinies combinaisons », les séries et les films ont continué à promouvoir l'égalité entre les races, les sexes et les cultures, réels et fictifs. La nouvelle série originale Paramount + a poursuivi cet héritage, en ajoutant des personnages des communautés LGBTQIA + et handicapées.

La Fédération des planètes unies est présentée comme une lueur d'espoir pour une société contemporaine qui lutte encore contre la division et les préjugés. Il y a eu une exception majeure à cela dans l'histoire future de Star Trek, et c'est quelque chose qui est devenu un objectif pour les nouvelles séries Paramount +, en particulier Prodigy et Strange New Worlds.

Les origines de Dal sont un grand mystère et un problème pour le personnage depuis le début de la série en 2021. En avant-première des 10 derniers épisodes de la saison, le doubleur de Dal, Brett Gray, a déclaré à TrekMovie en octobre : « Je suis très heureux que les gens voient l'histoire de l'origine de Dal. Je pense qu'il s'attaque à l'un des derniers préjugés, même de Starfleet. Et je pense que ce sera un grand moment dans l'univers Trek pour un changement capital. »

Sachez maintenant, pour avoir une bonne idée de ce à quoi Gray faisait allusion, que dans le 15ème épisode, Masquerade, Dal a appris qu'il avait été génétiquement modifié ; plus précisément, il s'agit d'un « Augmenté humain mélangé aux traits les plus récessifs de 26 espèces. »

L'utilisation du génie génétique pour créer des humains augmentés a été introduite pour la première fois dans l'épisode TOS Space Seed. L'USS Enterprise a rencontré le Botany Bay, un navire plein de surhumains qui ont été exilés de la Terre dans les années 1990 à la suite des guerres eugéniques. Leur chef, Khan Noonien Singh, est toujours considéré comme le plus grand méchant de Star Trek, surtout après son retour dans le film de 1982, Star Trek II : La colère de Khan. La montée en puissance de Khan et d'autres surhommes a conduit la Terre Unie à interdire le génie génétique, une interdiction adoptée plus tard par la Fédération des Planètes Unies.

La franchise Trek est restée cohérente avec cette interdiction du génie génétique au fil des décennies. Le concept des Augmentés a été exploré en 2004 avec un arc sur Star Trek : Enterprise, mettant en vedette Brent Spiner en tant que généticien (le docteur Arik Soong). Il fut emprisonné pour avoir utilisé des embryons récupérés après les guerres eugéniques pour créer et élever un groupe d'enfants Augmentés, menant à la « crise de l'augmentation » du 22e siècle, qui faillit déclencher une guerre avec les Klingons. Dal était directement lié à cela (et donc à Khan et aux guerres eugéniques) dans Prodigy lorsque le Docteur Jago a déclaré qu'il était « l'œuvre des protégés du Dr Arik Soong. »

Lorsque Space Seed a été diffusé en 1967, le spectre de l'eugénisme était encore frais dans l'esprit du public, seulement une génération après la fin de la Seconde Guerre mondiale et la montée du fascisme ayant conduit à des politiques génocidaires. L'histoire de Khan et de ses « surhommes » était un récit édifiant contre la répétition de l'histoire. À l'époque, le concept de modifications génétiques n’était que théorique, les biologistes moléculaires James Watson et Francis Crick venant de recevoir un prix Nobel en 1962 pour avoir découvert la structure moléculaire de l'ADN.

The Next Generation a commencé une nouvelle ère pour la franchise en 1987, et la science et l'éthique de la génétique avaient évolué entretemps, notamment avec le lancement du projet du génome humain en 1990, qui a achevé son travail de cartographie de tout l'ADN humain en 2003. Le projet comprenait également un comité spécial pour « planifier les implications éthiques, juridiques et sociales » qui pourraient résulter des travaux.

Pourtant, même dans un 24ème siècle plus éclairé, un siècle après Space Seed, le génie génétique n'était autorisé dans la Fédération que pour la correction de conditions médicales génétiques. Toute amélioration ou augmentation génétique était contraire à la loi et toute personne bénéficiant d'un tel travail était interdite de servir dans Starfleet. Ce problème a été exploré dans Deep Space Nine, lorsqu'il a été révélé que le Dr Julian Bashir était génétiquement amélioré. Le père de Julian a avoué l'avoir modifié à un jeune âge et a été envoyé en prison, mais le docteur Bashir a été autorisé à rester à Starfleet, avec l'avertissement que « pour chaque Julian Bashir qui peut être créé, il y a un Khan Singh qui attend dans les coulisses. » La série a ensuite présenté un groupe d'humains génétiquement améliorés qui ont dû être institutionnalisés après avoir souffert de divers handicaps.
La vision de Star Trek selon laquelle l'augmentation génétique est dangereuse est quelque peu incompatible avec la façon dont elle repousse les frontières des autres technologies. L'intelligence artificielle en est un parfait exemple. Star Trek a beaucoup d'histoires traitant des dangers de l'IA et des robots, un incontournable de la science-fiction, mais il n'y a jamais eu d'interdiction déclarée de la science derrière l'IA (sauf pendant une période après que les « Synths » aient été accusés d'une attaque terroriste à la fin 24ème siècle). The Next Generation a présenté le commandeur Data (Brent Spiner à nouveau), un androïde et un officier supérieur de pont qui est devenu l'un des personnages les plus célèbres et les plus aimés de la franchise. Les droits de Data en tant qu'androïde ont été explorés dans plusieurs épisodes, et le thème de la technologie sensible a ensuite été repris dans Voyager, avec le docteur holographique comme personnage principal. Toute la première saison de Picard tournait autour de la « fille » de Data et des Synths acceptés par la Fédération.

Maintenant, les nouvelles séries Star Trek revisitent le sujet du génie génétique, à la fois en action réelle et en animation. Tout comme le traitement de l'intelligence artificielle dans les séries Trek des années 90, les augmentations ne sont pas considérées comme quelque chose à craindre, mais comme des personnes, que nous devons comprendre et avec lesquelles nous devons sympathiser.

La première saison de Strange New Worlds est d'abord liée à l'histoire du génie génétique avec le personnage de La'an Noonian-Sing, une descendante de Khan qui n'est pas génétiquement améliorée et qui a honte du passé de sa famille. Cela a créé un conflit lorsqu'il a été révélé plus tard que son amie proche Una Chin-Riley, la premier officier de l'USS Enterprise, était une Illyrienne, une race humanoïde qui pratiquait le génie génétique, un fait qu'elle avait caché à Starfleet. Alors que La'an a mis du temps à l'accepter, le capitaine Pike fut lui très clair : « Je me fiche d'où vous venez. Vous êtes le meilleur copilote de la flotte. »

Dans ce même épisode, Les fantômes d'Illyria, l'Enterprise a découvert une colonie d'Illyriens qui s'étaient en quelque sorte auto-détruits après avoir tenté de supprimer leurs modifications génétiques, dans l'espoir de rejoindre la Fédération. Strange New Worlds a mis en lumière la rigidité de la politique de la Fédération, montrant qu’elle peut causer du tort, comme avec les malheureux Illyriens. Le débat sera exploré plus avant dans la deuxième saison à venir, car il aborde le cliffhanger de la saison 1 où Una a été arrêtée pour avoir été génétiquement modifiée. Espérons que la série trouve un moyen de lui permettre de rester à Starfleet même si elle n'est qu'une exception à la politique. après tout, la série se déroule toujours au 23ème siècle.

Et maintenant, Star Trek : Prodigy défie également les conventions du génie génétique avec la grande révélation sur Dal. Lorsque Dal a été blessé d'apprendre qu'il n'avait pas de vrais parents, ses amis se sont rassemblés autour de lui, lui assurant qu'il n'y avait « personne d'autre comme toi ». L'épisode a également exploré le côté prudent de la « tricherie » génétique lorsque Dal a demandé au Dr Jago d'améliorer ses gènes dormants, avec des résultats comiques et dangereux.

Cela laisse encore la question du fait que Dal soit le résultat du génie génétique. Le simple fait de passer par un scanner Starfleet dans l'épisode 11 a déclenché des alarmes pour avertir immédiatement Starfleet. Cela va être un gros problème pour Dal, qui a dirigé l'équipage de l'USS Protostar tout au long de la première saison dans le but principal d'accéder à la Fédération et éventuellement de rejoindre la Starfleet Academy. Sur la base de l'histoire de la franchise et de la loi connue de la Fédération du 24e siècle, Dal n'a aucun moyen d'intégrer la Starfleet Academy ou de rejoindre Starfleet, mais quelque chose peut sûrement être fait.

Compte tenu du commentaire de Brett Gray sur le fait que le génie génétique est l'un des « derniers préjugés » de Star Trek et que cela « va être un grand moment dans l'univers de Trek pour un changement capital », il semble que la franchise soit prête à commencer à traiter la génétique de la même manière qu'elle considère l'intelligence artificielle. Bien sûr, il y a des dangers, mais il y a aussi des opportunités. Et n'est-ce pas le capitaine Picard lui-même qui a dit (dans Justice) : « Il ne peut y avoir de justice tant que les lois sont absolues. La vie elle-même est un exercice d'exceptions. »

Un autre indice peut provenir du producteur exécutif et co-créateur Dan Hageman, qui a déclaré dans son interview de mi-saison avec TrekMovie, « Je veux que ces personnages deviennent de jeunes adultes et un jour des membres d'équipage adultes. » Il ne semble donc pas qu'ils vont écraser le rêve de Dal de rejoindre Starfleet Academy, même si le chemin pour y arriver pourrait être difficile. Ce ne peut pas être un accident si la composition génétique compliquée de Dal comprend les quatre membres fondateurs de la Fédération (Humains, Vulcains, Tellarites et Andoriens). Comment la Fédération peut-elle dire non à cela ?

Est-il temps pour Star Trek (et la Fédération) de se relâcher en matière de génie génétique et d'Augmentés ? Numéro Un sera-t-elle autorisée à reprendre son poste sur l'Enterprise ? Dal sera-t-il accepté à la Starfleet Academy ? Et la Fédération et Starfleet iront-elles au-delà des exceptions et élargiront-elles leur diversité pour simplement accepter les personnes génétiquement augmentées ?

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
 

Les Augmentés au fil de Star Trek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bulletin 409 – Avril 2024 + Supplément
» Pour quelles raisons êtes-vous fan ?
» Miss Star Trek :Idée d'un Pull version star trek
» Star Trek Shipyards - Star Trek Starships 2294 - the Future
» Star Trek Alphabet Book - Abécédaire Star Trek (VF) - UNI - Little Golden Book - 2020/2024

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: POUR ALLER PLUS LOIN DANS LA SAGA :: La saga Star Trek-