Accueilsujets récentsSujets Récents Dernières imagesS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Second Self [PIC;2022]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Administrateur
Administrateur
Minos

Masculin Nombre de messages : 7504
Age : 50
Date d'inscription : 28/01/2008

Second Self [PIC;2022] Empty
MessageSujet: Second Self [PIC;2022]   Second Self [PIC;2022] Icon_minipostLun 30 Jan 2023, 21:43

Second Self [PIC;2022] Secondself

Pour ce roman que je n'ai pas lu, je me propose tout simplement de vous livrer la critique écrite par Trekcore à ce sujet, que je me suis contenté de traduire. À noter que Trekmovie aussi a écrit une critique (ouaip, j'ai un peu la flemme de la traduire, j'avoue).




Una McCormack revient à Star Trek : Picard pour livrer l'exceptionnel Second Self, le quatrième roman Picard… et le meilleur à ce jour !

Second Self est tendu, effrayant et réfléchi, et le livre comprend un personnage emblématique qui rencontre un destin surprenant. Ce roman est de loin le plus aventureux des romans Picard à ce jour, cherchant non seulement à explorer plus en détail les personnages de la série, mais aussi à s'étendre sur le monde du début du 25e siècle et à tirer le rideau sur l'état de la galaxie deux décennies après les événements de Star Trek : Nemesis.

Publié en septembre, Second Self est sorti depuis quelques mois maintenant, donc ce compte-rendu va contenir des spoilers complets. Considérez-vous averti !

Second Self est un roman sur Raffi Musiker, situé entre les événements des première et deuxième saisons de Picard. Il continue de s'appuyer sur le drame audio No Man's Land du début de cette année et explore le retour de Raffi dans le monde et au sein de Starfleet. À la demande de l'amiral Picard, Raffi est envoyée sur la planète Ordeve pour retrouver un Cardassien recherché pour des crimes commis pendant l'occupation bajorane.

C'est aussi une planète où des réfugiés romuliens se sont installés après la destruction de leur monde natal, et une planète dont l'histoire a eu un impact sur les Bajorans, les Cardassiens et les Romuliens : ce monde colonial bajoran a été conquis par les Cardassiens pendant l'Occupation, puis est passée aux mains des Romuliens à la fin de la guerre du Dominion, avant d'être finalement remise à nouveau sous contrôle cardassien. Raffi est familière d’Ordeve : alors qu'elle était à la division des affaires romuliennes de Starfleet Intelligence, elle a été envoyée sur la planète pour observer le contrôle romulien sur ce monde à la fin de la guerre du Dominion.

Second Self explore l'histoire de la planète à travers trois périodes : pendant l'occupation de Bajor, au lendemain de la guerre du Dominion et dans le « présent » de 2401. Le roman raconte l'histoire d'une planète avec une histoire sombre et beaucoup de conflit entre différentes factions, rappelant les pays d'Europe de l'Est au XXe siècle.

McCormack lance habilement Raffi au milieu de ce gâchis dans les deux périodes, où les agresseurs changent de camp : les Romuliens oppriment les Cardassiens après la guerre du Dominion, tandis que les Cardassiens oppriment les réfugiés romuliens dans le présent. Raffi est tenu de naviguer dans ces sables mouvants pour faire les meilleurs choix possibles, malgré l'absence d'un bien et d'un mal clairs dans de nombreux cas. Raffi est un grand personnage – probablement le meilleur personnage original de la série Picard – en raison de sa personnalité troublée, et McCormack fait bon usage des faiblesses de Raffi pour aider à faire avancer l'histoire.

Second Self est aussi un roman sur Elim Garak. Ce ne serait pas un roman d'Una McCormack sans une bonne dose de Cardassiens, et dans ce livre, elle revient sur l'un de ses sujets préférés de l’espèce cardassienne. C'est un grand changement pour un roman Picard de traiter un personnage si emblématique, en particulier parce que les événements de ce livre révèlent effectivement le destin final de Garak, mais je l'ai apprécié.

Certains des autres romans Picard se sont sentis un peu trop enfermés à cause du désir de ne pas raconter une histoire qui serait écrasée par les futurs événements à l'écran. Mais honnêtement, je préférerais que les livres prennent de grands détours que la série pourrait plus tard contredire, au lieu d'essayer de nous dire quoi que ce soit d'intéressant sur les événements galactiques – ou d'inclure des personnages emblématiques – là où cela a du sens. Ce livre est tellement meilleur parce que le fugitif cardassien de la justice est Garak, et non un nouveau personnage qui correspond au même profil.
La nouvelle histoire de McCormack du personnage de Garak n'est pas aussi triomphale que son rôle dans la continuité littéraire désormais disparue du First Splinter, qui s'est terminée l'année dernière avec Star Trek : Coda. Plutôt que de devenir le chef de l'Union Cardassienne nouvellement démocratique, Garak occupe un rang important en tant qu'ambassadeur auprès de la Fédération… du moins jusqu'à ce que les Bajorans découvrent des preuves de son rôle dans des meurtres pendant l'occupation en tant que membre de l'Ordre obsidienne, et demandent son extradition pour faire face à ses crimes. C'est ici que nous trouvons Garak, en fuite face aux autorités bajoranes, et qui va devoir expier d’une manière ou d’une autre son passé maléfique.

La résolution finale du livre, dans laquelle Garak utilise l'Orbe de Restitution nouvellement découvert pour remonter le temps et sauver l'Orbe et les enfants des colons bajorans d'une version plus jeune de lui-même pour demander le pardon cosmique de ses crimes, est appropriée et poignante. Comme l'explique McCormack, c'est un autre exil pour le tailleur cardassien. Son premier exil s’est fait à bord de Deep Space 9, et son second sur un monde colonial bajoran sous le contrôle des Cardassiens – où sa charge est de protéger les enfants bajorans de lui-même. Lorsque vous lisez le livre, vous êtes totalement accro. J'ai parcouru les cent dernières pages du roman à toute vitesse et j'ai trouvé la résolution du roman émotionnelle et cathartique.

En plus des histoires de Raffi et Garak, il y a beaucoup d'autres grands personnages disséminés tout au long de l'histoire. L'amiral Picard fait un certain nombre de brèves apparitions et encadre le roman, c’est le capitaine Rios du Stargazer qui emmène Raffi à Ordeve, et Elnor accompagne cette dernière. Il aura d’ailleurs beaucoup d’alchimie et d'échanges amusants avec Garak.

Il est vraiment dommage que la chaîne d'approvisionnement et d'autres facteurs aient forcé Second Self à être retardé par rapport à sa date de publication originale pré-Picard Saison 2, car cela aurait encore mieux contribué à la construction et l'excitation de la nouvelle saison. Mais quoi qu'il en soit, Second Self est un excellent roman de Star Trek, et une histoire Picard encore meilleure.

Il est cependant dommage que nous clôturions 2022 avec seulement deux romans liés à Star Trek qui parviennent aux lecteurs : celui-ci et Harm's Way, sorti en décembre.


article originel

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
 

Second Self [PIC;2022]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bulletin 385 – Mai 2022
» Harm's Way [TOS;2022]
» Bulletin 382 – Février 2022
» Revenant [DS9;2022]
» The Batman 2022

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS ÉTENDU :: Les romans-