Accueilsujets récentsSujets Récents S'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Le Monde de Gwada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostLun 11 Juil 2022, 16:26

Ce qui devait n'être qu'un one shot s'avère plus long que prévu.
Fic à classer dans les parodies/ toute ressemblance avec des situations ou des personnes existantes n'est pas fortuite.
Bonne lecture.


Le Monde de Gwada

Après six longues semaines de navigation sans encombre et sans réelles actions palpitantes, l’Enterprise avait enfin atteint l’une des frontières du quadrant Alpha.
L’Amiral Nogura avait en effet confié au Capitaine Kirk et à son équipage la mission d’explorer une petite zone encore inconnue du secteur.
Coincé entre les quadrants Alpha et Beta, cet espace était curieusement resté hors de leur scanner et de leurs investigations.
Le Capitaine Kirk reçut cet ordre de mission comme une providence tant ces derniers mois avaient été ennuyeux.

      ***
« Vous avez vu, Docteur ?  Le Capitaine a affiché un sourire radieux toute la journée ! »

« J’ai vu ça, Scotty. Cela faisait tellement longtemps qu’il attendait ça : une mission où l’Enterprise n’aurait pas à servir de taxi pour une bande de diplomates, ni celle où il aurait à délivrer je ne sais quels minéraux, graines ou remèdes comme un vulgaire cargo de fret ! » Répondit le Docteur McCoy. Tous deux revenaient du mess des Officiers et arpentaient les coursives, retournant dans leur quartier respectif.

« Comme je le comprends, ce genre de mission demande tellement de paperasses et de stress. En tout cas, il n’était pas le seul à attendre cette opportunité. Tout le département scientifique est en transe à l’idée de découvrir les merveilles que recèle ce secteur. »

« Spock lui-même a ébauché un demi-sourire à l’annonce de la mission ! »

« J’espère quand même que l’Enterprise ne va pas au-delà de graves dangers…Cette zone n’a jamais été explorée après tout, qui sait qui l’on va croiser ! Je ferai bien de vérifier encore une fois l’état des moteurs et nos réserves d’énergie…Des fois que nous ayons à faire demi-tour vite fait ! »

« Allons, Scotty ! Un peu d’optimisme ! Rencontrer de nouvelles vies et d’autres civilisations, n’est-ce pas le but premier de notre mission de 5 ans ? » Lança le Docteur de son fort accent Georgien. « Au fait, je sais que cela n’est pas votre travail mais …on m’a rapporté que les toilettes des ponts 5 et 6 étaient encore bouchées ! »

« Encore ? Mais qu’est-ce qu’ils foutent les gars de l’entretien technique ? » Soupira  l’ingénieur en chef. « Le recycleur des ordures a déjà nécessité deux jours entiers de réparation la semaine dernière. Il faudrait que j’en parle au Capitaine mais je n’ai pas envie de l’ennuyer avec ça…»

« Vous avez raison Scotty. Réglez ce problème mineur sans lui. Laissons-le sur son petit nuage ! Bonne nuit, Scotty ! »

« Bonne nuit, Docteur ! » Lui répondit l’ingénieur, le docteur étant arrivé devant la porte de ses quartiers le premier.

Sur les quelques mètres menant aux siens, Scotty réfléchit au meilleur moyen de se débarrasser du problème « d’évacuation ».

Demain, dès que nous serons entrés dans ce secteur, on vidangera les réservoirs et hop, direct dans l’espace ! Problème réglé !  Songea-t-il.

  ***
Et le lendemain…

Le Capitaine, les mains dans le dos, se tenait droit comme un i devant son fauteuil de commandement. Autour de lui, l’équipe alpha de la passerelle s’afférait aux derniers réglages avant d’entrer dans LA zone.

« Lieutenant Uhura, à partir de maintenant ouvrez bien grandes vos  oreilles à la recherche du moindre signal ou langage inconnu ! » Ordonna le Capitaine.

« Oui, monsieur. » Répondit l’élégante jeune femme en ajustant l’écouteur de son oreille droite.

« Monsieur Spock, j’imagine que vos scanners sont également prêts. Auriez-vous déjà détecté quelques anomalies ou choisi des coordonnées par lesquelles commencer ? »

« Oui, Capitaine. Bien que la cartographie de ce secteur nous soit encore inconnue, mes scanners ont déjà révélé la présence d’un système très intéressant à 5 jours d’ici, si nous maintenons la vitesse de distorsion 3. Il s’agit de deux planètes assez proches l’une de l’autre. Leur particularité étant que chacune possède un anneau constitué de glace et de poussières, à l’image de Saturne. Il serait intéressant d’observer les interactions entre ses deux planètes rapport aux champs gravitationnels que leurs anneaux génèrent. » Annonce l’Officier scientifique Vulcain d’une voix  monocorde et en apparence, dénuée d’émotions.

Le Docteur McCoy, qui avait fait le déplacement sur la passerelle pour cet instant solennel, scrutait le visage du Vulcain tout en glissant dans l’oreille de Mr Scott, lui aussi présent : « on parie combien que Jim va vouloir y être plus vite ? »


L’ingénieur en chef souriait mais intérieurement il se mettait à craindre pour les moteurs de son cher vaisseau.

« Mr Sulu, cap sur les coordonnées fournies par Mr Spock, vitesse de distorsion…4 ! »

« A vos ordres, Capitaine ! vitesse de distorsion 4 ! »

« Qu’est-ce que je disais… »Marmonna le médecin.

« Lieutenant Uhura, ouvrez une communication à travers le vaisseau, je souhaiterai parler à tout l’équipage. »

« Bien, Monsieur. Vous pouvez y aller ! » Ajouta Uhura après que ses doigts aient gracieusement voleté au-dessus de sa console.

« A l’ensemble de l’équipage de l’Enterprise. Ici votre Capitaine. Nous venons à l’instant de quitter le quadrant Alpha, berceau de notre civilisation, afin de découvrir un territoire où nul Homme n’est allé ! » Commença Jim Kirk d’une voie théâtrale.

« Et nul Femme… » Murmura le Lieutenant Uhura.

« Et nul Vulcain… » Souligna Mr Spock.

« …Où nul Humain et Vulcain ne sont allés… » Corrigea Kirk, un brin agacé, avant de poursuivre : « un territoire que j’espère riche en civilisations inconnues, en mondes étranges et … au mépris du danger … »

« Capitaine ! » Le coupa Sulu, « le scanner me signale la présence d’un vaisseau en approche ! Il …Il fonce en notre direction à la vitesse de distorsion 6 ! »

« Déjà ? » Marmonna McCoy à l’attention de Mr Scott, lequel leva rapidement les yeux au ciel.

« Présence d’un vaisseau confirmée, Capitaine ! » Commenta Spock : « Analyse en cours…Capitaine, d’après notre banque de données il s’agit d’un vaisseau Klingon ! Il se rapproche et sera sur nous dans moins de 3 minutes ! »

« Où nul Humain ni Vulcain ne sont allés mais les Klingons oui ! » Marmonna alors le médecin mais cette fois, vu le regard glacial que lui lança son Capitaine, celui-ci l’avait entendu.

« Levez les boucliers ! Alerte Rouge ! Uhura, ouvrez une fréquence ! Demandez-leur de s’identifier et de … »

« Capitaine Kirk ! Dois-je armer nos phaseurs ? » L’interrompit le jeune navigateur Russe, aux côtés du Lieutenant Sulu.

« Capitaine, le vaisseau Klingon ne semble pas avoir levé ses boucliers, c’est très étrange ! »

« Le vaisseau Klingon vient d’accélérer, Monsieur, que fait-on ? » Demanda presque simultanément Sulu.

« Il arrive et sera à notre portée dans 5,4,3… » Mr Spock avait lancé le décompte tandis que chaque membre de la passerelle retenait son souffle. Le Capitaine ordonna aussitôt une manœuvre d’évitement que le pilote réussit de justesse.

Le vaisseau Klingon venait de les frôler et semblait …fuir ?

***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostLun 11 Juil 2022, 16:30

« Voilà qui est inhabituel. » Analysa l’Officier Vulcain, un sourcil relevé à l’extrême !

« En effet, très inhabituel…Lieutenant Uhura, avez-vous eu le temps d’intercepter une quelconque communication en provenance de leur vaisseau ? »

« Et bien…pas vraiment…En fait, j’ai cru capter un message mais …cela demande peut-être encore à être décodé. » Répondit le Lieutenant Uhura. Son visage était marqué par le soulagement d’une part et une interrogation de l’autre.

« Que disait ce message ? » Demanda Kirk. Ce dernier avait quitté l’espace central de la passerelle pour rejoindre la console du Lieutenant Uhura.

« Il ne disait pas grand-chose hormis : Code du manuel B-38 ! Répété en boucle ! »

« Curieux… » Murmura Kirk, lequel cherchait à présent quelques réponses sur le visage de Spock. Malheureusement ce dernier secouait la tête, n’ayant visiblement pas plus d’explications ou hypothèses à lui fournir.

Après quelques minutes à faire les cent pas devant son équipage, le Capitaine Kirk ordonna à son pilote de réduire la vitesse du vaisseau jugeant préférable de voyager à la vitesse de distorsion 2.

Avancer au mépris du danger, certes, mais sans commettre d’imprudences.

  ***

Deux jours plus tard, le Lieutenant Uhura, toujours fidèle au poste, signala la présence d’une étrange balise de forme cylindrique émettant à un rythme régulier un court message dans une langue inconnue.

Le Capitaine, en alerte, interrogea la jeune femme et Mr Spock, lequel l’avait lui aussi repéré, ainsi que des milliers d’autres, sur ses scanners.

« Hypothèses Mr Spock ? »

« Il semblerait que l’espace que nous traversons soit balisés Capitaine…sur plusieurs milliers de parsecs ! Ce qui semble indiquer la présence d’au moins une civilisation dite avancée dans ce secteur ! »

« C’est plutôt une bonne nouvelle, non ? » Se réjouit Kirk.

« En effet. Encore faut-il parvenir à comprendre à quoi servent ces balises et les messages qu’elles transmettent. Invitation ou Avertissement ? »

« A quelle distance sommes-nous de ces fameux anneaux Mr Spock ? »

« A cette vitesse, nous y serons dans 3 jours, 16 heures et 18 minutes. »

« Bien. Cela nous laisse un peu de temps pour déchiffrer ces messages, non ? »

   ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostLun 11 Juil 2022, 16:35

***

L’Enterprise naviguait paisiblement depuis 3jours lorsqu’un bref incident se produisit. Depuis longtemps détecté par les scanners de Mr Spock, un champ de météorites leur fit face.
Trois tirs de phaseur bien placés suffirent à leur créer un passage et les talents de pilotage du Lieutenant Sulu firent le reste.

Mr Scott pleura quelques heures, songeant aux nouvelles éraflures sur la coque du vaisseau, mais cela demeura sans conséquence pour la poursuite de leur voyage vers l’inconnu…

Quelques heures seulement après cette rencontre, une minuscule comète ayant pour destination finale  les anneaux des deux planètes s’invita également au voyage.

« Capitaine, Si cette comète vient à traverser l’espace réduit entre les deux planètes, elle sera forcément attirée par la gravité de l’un des deux anneaux. » Expliqua Spock.


« Va-t-elle se désintégrer ? »

« Ou s’intégrer aux composants de l’un des anneaux ? Voilà qui serait un cas d’étude intéressant. » Répondit le Vulcain, se penchant de nouveau sur son scanner. «Je suggère de nous mettre sur un trajet parallèle tout en restant à bonne distance. »


« Suggestion notée, Mr Spock. Mr Sulu, suivez cette comète ! »

  ***  

Leur destination en vue, l’Enterprise prit position face aux deux planètes, aux masses et aux dimensions quasi identiques.

Observé à bonne distance, le spectacle des deux anneaux constitués de gaz, de glace et de poussières d’étoiles tournant sans fin autour de leur axe respectif était  fascinant à observer.
Zigzaguant d’un anneau à l’autre, attiré par l’un et l’autre champ gravitationnel, le sort de la comète était incertain.

Au grand étonnement de tous, la comète, qui s’était allégée de quelques centaines de kilogrammes tout au long du parcours, avait bel et bien franchi le mince espace entre les deux planètes et poursuivait désormais sa route avec dans sa queue quelques poussières d’étoile en moins.

« Quel spectacle magnifique ! J’imagine que vos scanners ont bien tout enregistré ! » Demanda le Docteur McCoy à l’Officier scientifique. Il avait quitté l’infirmerie pour se joindre à ses collègues de la passerelle, quand d’autres membres d’équipage avaient choisi de suivre cet évènement depuis les larges fenêtres du pont d’observation.

« Bien sûr, Docteur. »

Derrière eux, le lieutenant Uhura semblait perplexe.

Le Capitaine Kirk n’avait pas manqué de l’observer durant ces derniers jours. La pauvre linguiste cherchait encore à déchiffrer les nombreux « codes » émis par les balises. Hélas, le traducteur Universel avait refusé de l’aider…

Jim s’approcha de la jeune femme et posa une main amicale sur son épaule, ce qui la fit sursauter.

« Vous avez manqué le spectacle, Lieutenant ! » Dit-il d’une voix désolée.

« Oh non, Capitaine, j’ai bien tout vu en détail, mais je suis davantage préoccupée par le contenu de ces messages…des séries de chiffres et des lettres …C’est du moins ce que me dit le Traducteur…Mais ça n’a pas de sens ! Si jamais c’était une menace, je ne voudrais pas que par ma  faute … »

« Allons Uhura » Le coupa Jim, « ne vous mettez pas tant de pressions. Tôt ou tard, les personnes à l’origine de ces messages nous contacterons et dès lors qu’un dialogue sera instauré, je suis certain que le Traducteur Universel enrichira son vocabulaire et …comme d’habitude, nous parviendrons à communiquer ! » Déclara Jim, optimiste, un large sourire sur le visage.

La jeune Bantoue acquiesça et replaça l’écouteur qu’elle tenait à la main quand soudain…

  ***

« Capitaine ! » L’interpela Sulu. «  Un vaisseau en approche. »

« Vous voyez, lieutenant Uhura, j’avais raison… » Murmura Kirk à la jeune linguiste laquelle lui sourit en retour : « Capitaine, je capte un message en provenance du vaisseau…C’est clair et net ! Ils demandent qu’on s’identifie ! »

  ***

« Excellent timing ! Lieutenant, ouvrez une fréquence, je souhaiterais parler à l’ensemble de l’équipage. »

Le docteur McCoy avait quitté sa place devant l’écran principal, lequel affichait maintenant l’image du petit vaisseau inconnu. Il leva les yeux au ciel à l’annonce de Kirk.

« Ici le Capitaine Kirk. Nous allons dans quelques minutes établir un premier contact avec l’une des espèces peuplant ce secteur. Comme tant d’autres explorateurs avant nous, depuis que l’Humanité a fait des premiers pas et entamé ses voyages avec sa soif de connaissances et de … »

« Capitaine ! » La coupa Uhura, « le représentant de l’autre vaisseau  commence à montrer des signes d’impatience et réitère sa demande d’identification ! »

Las, Jim Kirk dut se mordre la lèvre inférieure et couper court à son éloquent discours.

McCoy, de son côté, souffla à l’oreille de Scotty : « Le pauvre. Il préparait cela depuis des jours… »

« Tant pis » Soupira Kirk. « Mettez-moi en communication avec leur vaisseau. »

« Sur écran, Capitaine ? » Demanda Uhura. « Ils viennent de m’indiquer le moyen de les avoir en visuel ! »

« Parfait ! » Kirk souriait à nouveau. Quoi de mieux que de découvrir l’apparence de leurs « hôtes » et nouveaux …amis ?

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils avaient une allure charmante. L’image affichée sur l’écran principale de l’Enterprise fut vite remplacée par celle de l’intérieur du petit vaisseau et de ses passagers. Le Lieutenant Uhura et le Lieutenant Sulu ne purent retenir des « Ooooh trop chou» d’émerveillement tandis que McCoy lançait à voix basse : « Je rêve où on dirait ces petits mammifères à fourrure qu’on trouve en Australie, comment c’est déjà…Des Koalas ? »

« Ils sont trop mignons ! » Murmura Uhura.

« Adorable ! On croirait des peluches ! » Murmura à son tour Sulu à l’attention de Pavel Chekov. Ce dernier préféra grimacer et marmonner en guise d’avertissement : « Souvenez-vous des Gremlins ».

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostMar 12 Juil 2022, 16:14

« Je suis James T. Kirk,» Commença Kirk avec confiance et grandeur.  « Capitaine du Vaisseau USS Enterprise, représentant la Fédération des Planètes Unies et venu en Paix découvrir votre monde, rencontrer d’autres civilisations et… »

« USS Enterprise, votre vaisseau n’est pas enregistré dans nos banques de données ni par nos services d’immatriculation ! » Répondit d’une voix autoritaire l’un des « Koalas ». Vêtu d’un petit uniforme gris, deux tâches blanches sur les oreilles, ce dernier faisait plutôt penser à un bébé Panda. Un logo se dessinait sur son épaule gauche, un grade probablement.

Jim Kirk se pinça les lèvres un court instant avant de reprendre : « Je pense que c’est normal. Je suis le Capitaine du vaisseau USS Enterprise. Je suis un habitant de la Terre, un Humain et je représente la Fédération des Planètes Unies …vos lointains voisins, en quelques sortes ! Nous sommes des explorateurs, pacifistes et … »

« Tourisme ou Travail ? » Le coupa le koala Haut gradé.

« Je vous demande pardon ? » Demanda Kirk, perplexe.

« Etes-vous ici en touriste ou pour le travail ? »

« Euh….ben, un peu des deux ? »Répondit Kirk, d’une voix confuse, tout en cherchant l’aide ou l’approbation de Spock. Ce dernier avait l’un de ses sourcils relevé, seul marque de son étonnement.
Le koala aux oreilles blanches se mit à son tour à dévisager ses collègues, tout aussi perplexes. Après une brève discussion hélas hors de portée du Lieutenant Uhura, le koala reprit : « Nous sommes les Gwadas et je m’appelle Kous, Gardien des Frontières du système de Qossa, régit administrativement par les habitants de ma planète natale Gwada. Veuillez nous suivre sur Gwada afin d’y répondre de vos actes ! »

« Nos…Nos actes ? Vous aurions-nous offensé d’une manière ou d’une autre ? » Demanda Kirk, inquiet.
A cette question, les yeux de son interlocuteur virèrent au rouge avant que dans sa langue natale sorte une myriade de mots incompréhensibles même pour le Traducteur Universel. Nul doute que ce Kous était furieux et en train de les insulter !

« Vous avez franchi nos frontières sans autorisation. » Reprit-il plus calmement.

« Certes mais nous sommes étrangers à vos usages et… »

« Et cela vous donne le droit de ne pas vous conformer aux lois de l’espace que vous visitez, Humain ? »

« Et bien non mais … »

« Dans ce cas, suivez-nous jusque sur Gwada où vous pourrez régulariser votre situation et répondre aux différentes infractions déjà commises par votre vaisseau. »

Le Capitaine Kirk ne put qu’acquiescer. Une fois la communication coupée avec Kous, il ordonna le changement de cap pour la planète Gwada, curieux mais inquiet de l’accueil qui leur serait réservé. Plusieurs meetings eurent lieu avec tous ses officiers durant les 8 heures les séparant de leur arrivée sur Gwada.

Outre le manque d’autorisation à pénétrer leur espace, quelles pouvaient être ces autres infractions commises ?

De leur côté, McCoy et Scotty en avaient bien une petite idée mais décidèrent de la garder pour eux.

  ***

Gwada était à l’image de ses habitants, une toute petite planète recouverte de mers à 70%. Les 30% restants étaient des îles couvertes d’une végétation aussi dense que variée. Des chapelets d’îlots entouraient ce qui était une mégalopole,  la Capitale de Gwada, située dans l’hémisphère sud. Il s’agissait d’une concentration importante de tours deux fois plus hautes que n’importe quel gratte-ciel sur Terre. Les bâtiments étaient reliés entre eux par des passerelles aux sols et aux plafonds de verre tandis que de minuscules ascenseurs montaient et descendaient le long des bâtiments argentés.
Kous exigea que Kirk, Spock, Le pilote Sulu, le Lieutenant Uhura et l’Ingénieur Scott les suivent jusque dans les bâtiments administratifs de Gwada. Le Docteur McCoy bien que non invité, se  joint à eux en Salle de Téléportation…suivant le dicton plus on est de fous plus on rit…

Mesurant 1m45 pour les plus grands d’entre eux, les Gwadas se déplaçaient avec aisance d’un bâtiment à l’autre. Nos représentants de la Fédération des Planètes Unies comprirent très vite qu’il n’en serait pas de même pour eux. A l’image du vaisseau de Bartok, les plafonds étaient bas, les ascenseurs petits et les couloirs étroits. Les plus ennuyés furent bien sûr l’Officier Spock, le médecin et Mr Scott avec leur 1m80.

« J’espère qu’on pourra utiliser la téléportation à l’intérieur de ces bâtiments car j’imagine que leurs escaliers sont aussi en rapport avec leur taille. » Maugréa le médecin, regrettant déjà de s’être joint au groupe.

Kous les guida à travers les étroits couloirs du bâtiment central, une succession de bureaux sans fin où travaillaient des milliers de Gwadas derrière bureaux et écrans d’ordinateurs. Outre des Gwadas en civil, Kirk et les autres croisèrent de nombreuses espèces inconnues, preuve que les Gwadas n’étaient pas les seuls à peupler l’espace de Qossa.

« J’ai l’impression que le Capitaine regrette déjà d’avoir accepté cette mission. » Dit Scotty à l’attention du Dr McCoy qui le suivait de près.

« C’est sûr qu’au vu de toute la paperasse qui nous attend, on n’est pas prêt de le revoir sourire. » Lui répondit Léonard.

Hélas, les soupirs et les nombreuses lamentations de ces Aliens n’inspiraient rien de bon pour l’équipage de l’Enterprise.

Tous avaient une mine sombre et fatiguée quand d’autres pleuraient à chaudes larmes au milieu du couloir, plusieurs formulaires administratifs à la main.

L’un d’eux, un batracien aux écailles grises et verdâtres, mesurant 1m30 de hauteur comme de largeur se cognait la tête contre un mur.

« Nouvelles civilisations, mondes étranges…» Grimaça McCoy.

Les membres de l’Enterprise contournèrent tour à tour l’obstacle et poursuivirent leur chemin, un dédale de couloirs débouchant enfin sur une pièce ovale. Un immense bureau se trouvait en son centre, monté sur une estrade.

« Cela ressemble à un tribunal, Capitaine. » Déclara le Lieutenant Sulu après avoir ravaler sa salive.

« Regardez, les murs sont couverts d’écrans. C’est une salle de contrôle. » Commenta Spock. Une centaine d’écrans couvraient l’ensemble des murs.  L’un d’eux affichait l’image de l’Enterprise aux côtés d’autres vaisseaux de toutes tailles et de toutes formes. « C’est comme un quadrillage de la zone que nous venons de traverser. Je pense avoir finalement découvert le rôle des balises, Capitaine. » Murmura Spock à l’attention de son supérieur.

Une petite porte s’ouvrit sur trois Gwadas, portant un uniforme rouge, un ordinateur portable et des lunettes aussi grandes et rondes que leurs oreilles.  

Les trois Gwadas prirent place au bureau tandis que Kirk et les autres étaient invités par Kous à s’asseoir par terre, faute de chaises adéquates.

  ***

« Représentants de la Fédération du quadrant Alpha, je suis Loas, Maître du Grand Registre de Qossa. Voici mes collègues : Lo’Rl, chef du Département des Immatriculations et Irasy, Gardienne des Visas de Qossa. »

« Je…Je suis le Capitaine James T. Kirk, voici mon Officier Scientifique Spock de Vulcain, l’Ingénieur en chef Montgomery Scott, notre pilote le Lieutenant Hikaru Sulu, notre chef des Communications le Lieutenant Nyota Uhura et notre médecin de bord le Docteur Léonard McCoy. »

« Kous nous a déjà résumé votre situation. Vous êtes entrés clandestinement dans notre espace, à bord d’un vaisseau non immatriculé et j’imagine, sans licence de pilotage valide. Vous avez en outre commis plusieurs infractions au Manuel des Codes… » Commença Loas d’une voix monocorde et terriblement ennuyeuse.

Kirk réagit aussitôt : « le nom de notre vaisseau l’USS Enterprise ainsi que son matricule NCC-1701  sont inscrits sur son fuselage…Certes nous ne sommes pas enregistrés dans votre Grand Registre des Immatriculations mais nous sommes facilement identifiables ! Quant aux codes…nous ne les comprenons pas.» A ses côtés, le Lieutenant Uhura était gênée.

Loas fixa Kirk intensément, resta silencieux une demie minute, ajusta ses lunettes sur son nez avant de reprendre sa lecture : « Excès de vitesse, destruction d’astéroïdes consécutive à un refus de priorité, circulation dans un couloir dédié au seul fret, vidange sauvage de matières organiques aux abords d’un site protégé et …j’ajouterais à l’action de conduite sans licence valide, le défaut de contrôle technique du véhicule susnommé…ainsi que le nom respect des normes environnementales en vigueur. Alors, certes, vous êtes étrangers à nos us et coutumes mais vous ne pouvez continuer à déambuler à l’intérieur de nos frontières avant de vous êtes conformés à nos lois ! » Termina solennellement Loas.

« J’en conviens. » Répondit Kirk. «  Et nous sommes prêts à faire tout ce qui est nécessaire pour poursuivre notre voyage. »

« Excusez-moi, Loas, mais comment savez-vous à quelle vitesse de distorsion nous naviguions en rentrant dans votre espace ? » Demanda Spock.

« C’est très facile. Vous étiez en constante surveillance sur nos radars. » Annonça Lo’Rl, confirmant l’hypothèse de Spock.

Irasy, une imposante pile de papiers entre les mains, quitta sa chaise et vint se placer devant le Capitaine Kirk.

« Voici les formulaires de demandes individuelles de Passeport pour vous-même et les 429 membres composant votre équipage ainsi que la liste des pièces à joindre à chaque demande. Tout formulaire incomplet ou document manquant sera refusé. Ceci fait, il suffira de vous rendre au Bâtiment B, 5ème étage, 2ème porte à droite pour les faire valider et enregistrés. Vous serez alors libres de vous déplacer dans l’espace de Qossa…enfin, à pied, jusqu’à ce que les autres formalités soient réglées. »
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostMar 12 Juil 2022, 16:25

L’entretien terminé, nos 6 membres de la Fédération retournèrent dehors, à l’ombre des platanes au bas des immeubles.

Kirk, les formulaires sous le bras, donna ses ordres.  « Nous allons nous séparer ici. Sulu, vous allez vous inscrire à l’examen pour obtenir votre licence de pilotage. Miss Uhura va vous accompagner et pourra ainsi se familiariser avec les Codes. Pendant ce temps, Scotty, vous et McCoy allez au service d’immatriculation pour y enregistrer notre vaisseau, n’oubliez-pas nos navettes ! Spock et moi retournons à bord afin de compléter ces formulaires et …on se rejoint ici dans …disons, 7 heures ? »

« Compris ! » Répondirent les 5 hommes et femme de l’Enterprise avant de partir dans des directions opposées.

  ***

Bâtiment C- 3ème étage- 6ème bureau.

Les Lieutenants Uhura et Sulu faisaient la queue depuis deux heures. Sulu commençait à être nerveux. Assis en tailleur au milieu de la file d’attente, l’as de pilotage de la Fédération feuilletait l’imposant Manuel des Codes délivré au précédant bureau tout en se remémorant la discussion qu’il avait eu avec l’agent d’accueil.

Flashback

« Ce livre contient les 2387 codes régissant la circulation à l’intérieur des frontières de Qossa. Vous devez l’apprendre par cœur avant de vous présenter à l’examen de pilotage, lequel se compose d’une partie théorique et d’une partie pratique réalisée sur simulateur. De l’obtention de votre licence dépendra la suite de votre voyage. La validité de votre Licence dépendra du nombre de points restants sur celle-ci. 12 points étant le maximum, chaque infraction donnera lieu à un retrait de points.»

« Un instant s’il vous plaît ! Les infractions précédentes seront-elles retenues ? » Demanda Sulu, souffrant d’une migraine aussitôt la prise en main du manuel.

« Je regarde… » Le fonctionnaire Gwada pianota sur son clavier d’ordinateur. Dix minutes plus tard, ses yeux s’agrandirent comme des soucoupes à la lecture des infractions commises. Il soupira avant de reprendre : « Bien entendu, nous ne retiendrons que les plus graves : en circulant dans un couloir dédié au fret, vous avez risqué un accident et l’arrêt de la circulation. »

« Un couloir dédié au fret ? Un accident ? Mais nous n’avons croisé aucun autre vaisseau dans ce secteur ! » Déclara Sulu.

«  Nous retiendrons également l’excès de vitesse, la destruction d’astéroïdes et le refus de priorité à droite … »

« Priorité à droite ? Mais quelle priorité à droite ? » S’énerva Sulu. «  Et qu’aurions-nous dû faire face au champ d’astéroïdes ? Vous pouvez me le dire ! L’Enterprise est trop grand, et même avec nos boucliers à pleine puissance, jamais nous ne serions passés au travers sans endommager la coque du vaisseau ! »

Le Lieutenant Uhura leva les yeux au ciel. Leur tâche allait s’avérer plus difficile que prévue.

Le fonctionnaire demeura impassible. « Tout est dans le Manuel des Codes. Pour le champ d’astéroïdes, vous auriez dû le contourner et non le traverser. Et pour le refus de priorité, veuillez-vous référer à la page 66 et chercher le  code G-27 du Manuel. »

Uhura chercha fébrilement la page correspondante, scanna la page  avec le tricordeur qui traduisit le texte en simultané grâce au Traducteur Universel. Elle lut ensuite à haute voix : « Priorité à droite de tout objet céleste en mouvement dont voici la liste non exhaustive : Astéroïde de taille n’excédant pas 200 mètres de longueur, comète d’une masse plus ou moins égale à… Cette comète ! » S’écria une Uhura hébétée, refermant le livre.

« Mais nous ne lui avons pas barrée la route ou refusé je ne sais quelle priorité, nous l’avons juste suivi en parallèle ! » S’énerva Sulu dont le calme légendaire venait de s’envoler.


«  Et vidange sauvage de matières organiques aux abords d’un site protégé ! »  Termina l’impassible Gwada avant de donner au Lieutenant Sulu un ticket comportant le numéro 68, accompagné de ces quelques mots : « Bâtiment C-3ème étage-6ème bureau. Bonne Chance. »

Fin du Flashback

Sulu leva les yeux et fixa l’écran situé au-dessus de sa tête. Ce dernier affichait le numéro appelé à se présenter au  guichet. Il s’agissait du numéro 34.

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostMar 12 Juil 2022, 16:37

***  

«  Bâtiment E-8ème étage-Porte 5 ! On est arrivé, Scotty » Léonard McCoy, adossé à un mur, reprenait son souffle.  « Et si je me plains encore une fois du Téléporteur, tuez-moi ! J’aurai mille fois préféré voir mes atomes éparpillés puis rassemblés en une milliseconde que d’avoir à monter toutes ces marches ! »

« Service d’immatriculation et des Labels. Bon sang Docteur, j’espère que nous n’aurons pas à revenir…Allez, entrons et finissons-en ! » Lança Scotty, aussi mal en point que McCoy.

La porte s’ouvrit sur une petite salle d’attente, aux chaises ridiculement petites. McCoy et Scotty s’adossèrent à un mur et se laissèrent glissés jusqu’au sol, épuisés.

« Bonjour. »

Un couple de Gwadas occupait deux chaises sur leur droite. Ils étaient si absorbés par les formulaires  qu’ils remplissaient qu’ils ne répondirent pas aux salutations du Dr McCoy.

En revanche, le batracien assit sur le sol à leur gauche ne leur était pas inconnu.

Léonard engagea la conversation par une simple remarque.

« C’est étrange. Si cette planète gère tout le côté administratif de ce système, pourquoi les couloirs, les escaliers et le mobilier de cette salle d’attente ne sont-ils conçu que pour les Gwadas, sans vouloir vous offenser, dit-il à l’attention du jeune couple. Mais ce dernier n’eut même pas la courtoisie de répondre. »

« C’est ainsi depuis le commencement. » Répondit d’une voix rauque le batracien aux écailles vertes. Une pile de documents posés à ses côtés.

Léonard regarda Scotty en souriant. Ils allaient finalement pouvoir discuter avec quelqu’un d’autres qu’eux-mêmes.

« Je suis McCoy et voici mon ami Scotty. Vous attendez ici depuis longtemps ? »

« Je suis Gord. Je suis ici …et là, depuis trois mois. »

McCoy fixait maintenant Scotty d’un oeil inquiet.

« Trois mois ? Vous…Vous aussi vous venez faire immatriculer votre véhicule ? »

« Non, j’essaye d’obtenir la Vignette Crit’Air 4 pour mon vaisseau déjà immatriculé. »

« La …La vignette ? » Répéta Scotty.

« La vignette est obligatoire pour circuler dans l’espace Qossa. Elle permet d’identifier votre vaisseau comme étant Eco-responsable et conforme aux normes environnementales… définie en fonction du  degré de pollution de votre véhicule, sa méthode de propulsion, son type de carburant, sa masse, sa taille, le nombre de passagers à bord...Tout est pris en compte. J’ai malheureusement oublié de la renouveler…et j’ai échoué au contrôle technique. Mon vaisseau se trouve donc en fourrière et je ne pourrai le récupérer qu’une fois les …les formalités requises terminées…Enfin, c’est ce qu’ils disent toujours ! J’ai dû changer deux fois les propulseurs de mon vaisseau …mais les normes avaient déjà changé entre temps…et je dois tout recommencer ! » Termina le Batracien, dont les écailles étaient soudain redevenues grises.

« Scotty, je crois que tout ça ne va pas plaire au Capitaine… »


  ***

Alors, le Monde de Gwada vous plaît-il?
La suite très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostMer 13 Juil 2022, 08:22

Petite rectification. Dans ma description des bâtiments de Gwada, c'est à l'image du vaisseau de Balok, de l'épisode" Les fausses manoeuvres". (et non de Bartok)
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Commodore
Commodore
Saga

Masculin Nombre de messages : 2435
Age : 61
Date d'inscription : 12/05/2008

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostMer 13 Juil 2022, 16:22

Haloa a écrit:
Alors, le Monde de Gwada vous plaît-il?

J'en sais encore trop rien, lut que le début du premier chapitre, en réalité je ne lit que lorsqu'elle sont entière finie, donc j'attend la suite avec envie, celle où il est marqué fin à la fin

\\// Longue vie et j'ai été trop souvent frustré
Saga

PS : Encore dernièrement, la série Nigtflying la saison 1 finit sur un clif donc on aura jamais la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://star-trek.be
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostJeu 14 Juil 2022, 10:46

Je ne posais pas la question dans le sens: aimez-vous l'histoire mais bien aimez-vous le Monde de Gwada...Aimeriez-vous y vivre ?
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostJeu 14 Juil 2022, 10:53

Voici la suite :  

***

« Nous y sommes finalement arrivés. C’était très facile une fois le formulaire de 4 pages traduit et les données transmises à l’ordinateur central ! » Kirk affichait sa mine des beaux jours. Les 429 formulaires étaient dûment remplis, datés selon le calendrier Gwada et les pièces jointes fournies. Identité complète avec photo, description, poids, taille, signes distinctifs, certificat de naissance, niveau d’étude, parcours scolaire et diplômes obtenus, mariage ou divorce pour certains, tout y étaient. Ne restait plus qu’à les remettre au guichet C du bâtiment B au 5ème étage.

L’ascension fut laborieuse, même pour deux sportifs comme Spock et Kirk. Le fait de devoir courber le dos dans les escaliers et les couloirs rendait la tâche plus difficile. Arrivé au guichet, ils prirent un ticket portant le numéro 24…Et justement, le numéro 24 venait de s’afficher sur l’écran. Ils n’eurent plus qu’à poser leur imposant dossier sur le comptoir.
Un fonctionnaire Gwada les prit. Il s’agissait d’une femelle d’après les rares informations qu’ils possédaient sur cette espèce. Elle commença à feuilleter chaque formulaire mais s’arrêta très vite pour les tendre au Capitaine Kirk.

« Incomplet. Personne suivante ! » Annonça la femelle Gwada.

« Un instant, comment ça incomplet ? Regardez mieux, tout y est ! » Réclama Kirk avec un sourire, tentant de charmer la Gwada.

« Incomplet, Reprenez un ticket et refaites la queue, personne suivante ! » Appela la Gwada, insensible au charme de Kirk.

« Mais il n’y a pas de personne suivante. Nous sommes les seuls à attendre à ce guichet. » Lui fit remarquer Spock.

« Reprenez un ticket et refaites la queue pour avoir de plus amples informations ! »

Kirk et Spock se regardèrent. Les lèvres pincées, Kirk arracha le ticket du distributeur avant de se représenter devant la Gwada.

Dix minutes plus tard, l’écran affichait enfin le numéro 25.

Kirk s’avança et se maintint accroupi devant la fonctionnaire, de façon à bien la regarder dans les yeux.

« Puis-je savoir ce qui manque ? S’il vous plaît ! » Demanda-t-il calmement.

« Les initiales du demandeur doivent être apposées au bas de chaque page de façon manuscrite…Il en est de même pour la signature au bas de la dernière page du formulaire. Nous ne prenons pas en compte les signatures dites numériques, sans doute imprimés depuis un ordinateur. »

Kirk soupira, ramassa les formulaires et indiquant la sortie à son acolyte, ils redescendirent l’escalier.
Trois heures plus tard, sa Yeoman exténuée redonnait la pile de formulaires au Capitaine. « Voilà, j’ai vu tout le monde et tout le monde a paraphé et signé de sa main chaque formulaire. A part bien sûr Mr Scott, le Dr McCoy, Mr Sulu et Miss Uhura…mais peut-être pourrait-on imiter leur signature ? En fait, on l’aurait fait dès le début, cela nous aurait simplifié la tâche ! »

« Pas question, nous devons nous plier à leurs exigences…même débiles…Contactez les quatre autres et obtenez leur signature. » Exigea Kirk. « Pendant ce temps Mr Spock et moi retournons au Service des Visas. Vous n’aurez qu’à nous les téléportés là-bas, Mr Spock vous fournira les coordonnées. »

« Bien Monsieur. J’ai toutefois une question, pourquoi n’utilisons-nous pas le téléporteur pour nous rendre dans ces bureaux.»

« Parce que l’usage du téléporteur par des personnes y est interdit, seuls les objets ont l’autorisation de circuler ainsi. » Répondit Spock.

 Miss Rand sépara les 4 formulaires du reste de la pile et se rendit en salle de téléportation.

Si les localiser fut facile, les rejoindre prit plus de temps.

  ***    

Et finalement, deux heures plus tard…

Kirk et Spock étaient de retour au guichet C  au 5ème étage du bâtiment B. Hélas celui-ci était fermé. Cependant, l’écran indiquait que le guichet D situé au 7ème étage était ouvert.

Kirk se mordit intérieurement la lèvre et fit demi-tour sans faire un seul commentaire.
Arrivé devant le guichet D, il ne put que constater que la salle d’attente était remplie. Spock se précipita sur le distributeur, leur numéro était le 65. Il revint s’asseoir auprès de Kirk et chercha à combler le silence régnant dans la pièce.

« Je ne comprends pas la logique de situer le guichet D deux étages au-dessus du précédent guichet dans l’ordre alphabétique Gwada. »

« Moi non plus…Mais est-ce que tout ici est logique ? Regardez cet individu-là à gauche. Il doit bien mesurer 2 mètres. Et cet autre, d’une espèce encore différente, ce sont des ailes dans son dos ? Autant d’espèces différentes mais une seule pour travailler dans cet endroit…Et tout contrôler ! »

Spock acquiesça. Comme Scotty et McCoy avant lui, ce mystère l’intriguait.

Lorsqu’enfin leur numéro s’afficha, Spock et Kirk se levèrent d’un bond et se précipitèrent au guichet.

« Service annexe des visas, que puis-je faire pour vous ? » Cette fois ils avaient de la chance, la fonctionnaire Gwada se montrait plus aimable.

« Nous sommes là pour déposer ces formulaires, complétés, datés et signés ! Allez-y, vous pouvez vérifier ! »

La lecture des formulaires commença. La fonctionnaire hochait la tête de façon satisfaite.

« Pièce jointe non conforme. » Annonça-t-elle sereinement.

« Je …Je vous demande pardon ? » Bafouilla Kirk. A ses côtés, les oreilles de Spock avaient pris une teinte plus verte. Fort heureusement, ils n’eurent pas à reprendre de ticket pour obtenir plus d’informations.

« La photo d’identité doit être sur fond bleu, avec une marge de trois millimètres. »

« Vous êtes sérieuse ? Mais où est-il noté que la photo doit être sur fond bleu ? »

« C’est écrit dans le Guide joint au formulaire…Vous ne l’avez pas lu ? » Demanda la Gwada, l’air étonnée.

Kirk  se pinça l’arête du nez, essayant de garder son calme. « C’est Irasy lui-même qui nous a donné ces formulaires et la liste des pièces jointes à fournir. Nous n’avons pas eu de Guide ! »

« Tant pis…Il vous faudra revenir demain ! Le guichet va fermer ! » Annonça-t-elle tandis qu’un rideau descendait lentement devant son guichet, signalant à quiconque faisait encore la queue que la journée de travail sur Gwada était terminée.

«J’espère que les autres ont eu plus de chance, Jim. »

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostJeu 14 Juil 2022, 10:57

***

Notre petit groupe d’exploration se retrouva comme convenu 7 heures plus tard. Assis en cercle à l’ombre du même platane, ils avaient cette fois la mine sombre et pour certains, l’air désespéré.

« Je suis désolé, Monsieur. » Commença Sulu.  « Je me suis inscrit à la session de la semaine prochaine, bien qu’il me  manque encore mon passeport. Mais en toute honnêteté, je ne pense pas réussir à retenir tous ces codes  par cœur en si peu de temps ! Il me faudrait la mémoire eidétique de Mr Spock pour cela. Et combien même je réussirai la partie théorique, Uhura et moi avons vu le simulateur de vol. Toutes les commandes sont en Gwada…et il est comme tout ce qui se trouve ici, adapté aux Gwadas ! Je ne vois pas comment je pourrai tenir dans le cockpit, avec ou sans examinateur à côté de moi ! »

Kirk hocha la tête. Il comprenait très bien les inquiétudes de Sulu. « J’ai comme l’impression que rien n’est fait pour qu’on réussisse. » Soupira Kirk.

« Nous avons, nous aussi, de mauvaises nouvelles, Capitaine. » Ajouta Scotty. « Alors que nous attendions au service des immatriculations, nous avons fait la connaissance d’un certain Gord. C’est un Bartrix, du nom de sa planète natale. Il était très enclin à nous parler et à nous mettre en garde. »

Il fixa Léonard qui prit le relai.  « La zone indiquée par Kous pour y arrimer l’Enterprise est en fait la fourrière. Tout comme nous, Gord doit régulariser sa situation…Et il doit le faire dans un délai de 4 mois. Passé ce délai, l’administration Gwada deviendra propriétaire de son vaisseau et il n’aura d’autre choix que de rentrer chez lui en navette. »

« Et le pauvre bougre est ici depuis trois mois ! Il passe ses journées à remplir des formulaires. Envoyé d’un guichet vers un autre, il court après des cachets et des signatures pour valider son dossier. Et bien entendu, il doit passer régulièrement son vaisseau à l’examen rigoureux des Gwadas. Mais tout est prétexte à ce qu’il échoue. Les Gwadas changent les règles et leurs normes quand ça les arrange. » Termina Scotty.

« Mais que font-ils des vaisseaux après cela ? »Demanda Uhura.

« C’est ça le plus drôle, ma chère. Les plus petits sont revendus aux enchères, parfois à leur ancien propriétaire quand celui-ci veut à tout prix le récupérer…Il repart ensuite dans le circuit des immatriculations. Les plus gros bâtiments sont étudiés, leurs atouts technologiques copiés. Ils finissent parfois démantelés, vendues en pièces détachées ou bien ils sont conservés et utilisés par Kous et ses collègues ! En tout cas, toute leur haute technologie viendrait de là, les Gwadas n’ont jamais rien inventé.

« Et attendez un peu qu’on vous parle des normes…Les Gwadas fixent des normes pour tout jusqu’à la taille des fruits et légumes dans votre assiette ! » S’énerva McCoy. « Vous auriez dû voir Gord, il s’en rend malade ! »

« D’après ce que vous dîtes, il parait impossible de répondre à leurs critères. Pourtant, des vaisseaux autres que Gwadas vont et viennent…Ils ont donc réussi cette mise aux normes» Dit Kirk.

« Bien entendu il existe un moyen de contourner ces obstacles administratifs, mais cela coûte cher ! Il existe un marché noir où tout peut s’acheter. Vous avez besoin d’un permis de construire ou d’une autorisation de voyager sur un site protégé ? Besoin d’une licence de pilotage ou juste de rattraper quelques points ? » Expliqua McCoy. « Tout y est, à l’exception des Labels environnementaux. Ceux-là sont très difficiles à avoir car beaucoup plus contrôlés, encore que ça passe si votre vaisseau est petit ou de taille modérée. »

« J’imagine que ce marché noir ne peut exister que grâce à des fonctionnaires Gwadas… des pots de vin bien placés…» Sulu avait dit tout haut ce que tous pensait. L’administration Gwada devait être corrompue.

« Il faut les comprendre ! » s’exprima Léonard. « Les Gwadas, qu’ils soient ou non fonctionnaires de cette administration, sont bombardés de taxes ! La vie est chère sur Gwada et dans ce monde. Alors pour améliorer leur quotidien et …pour pouvoir continuer à payer leurs amendes et leurs taxes, ils alimentent le marché noir. »

Spock qui était resté silencieux, regardait les Gwadas et les autres espèces quitter les immeubles. Même les fonctionnaires reconnaissables à leurs uniformes n’étaient pas en joie de rentrer chez eux. Il y avait maintenant une foule compacte autour des différentes sorties menant à la cité. Mais qu’ils se présentent aux parkings des navettes ou au point de départ pour une téléportation, ils devaient passer une borne contrôlant leur badge ou leur passeport. Son regard se porta ensuite vers les arbres qui les entouraient, jusqu’à ce qu’un minuscule clignotant bleu attire son attention.

« Capitaine, je suggère vivement de poursuivre cette discussion à bord du vaisseau, l’endroit où nous sommes est également truffé de balises… »

« Oh…Très bonne idée, Mr Spock. »

Se pensant observés, les 6 membres de l’Enterprise s’éloignèrent et se téléportèrent à bord. Leur discussion reprit en salle de téléportation.

***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostJeu 14 Juil 2022, 11:00

***

« Ce Gord sait-il comment se rendre au marché noir ? » Demanda Kirk.

Spock le fixa d’un air indigné. « Capitaine, vous ne songez tout de même pas y avoir recours ? Ce serait contraire à l’éthique de Starfleet et très mal vu des Gwadas lors d’une collaboration future !»

« Vous plaisantez, Mr Spock ! »S’écria l’ingénieur écossais. « Vous pensez sérieusement que les Gwadas pourraient rejoindre la Fédération, vu de quelle manière ils traitent leurs semblables et leurs voisins ? En tout cas, ils n’auront jamais l’Enterprise. Capitaine, on ne va pas se laisser faire, pas vrai ?»

« Ils ne rejoindront peut-être pas la Fédération demain mais dans un futur proche... De toute façon, ce n’est pas à nous d’en décider. Ce sera le travail des diplomates. » Répondit Kirk.

« Eh ben…Nos bureaucrates face aux leurs, ça promet ! » Lança McCoy.

Kirk donna ses ordres pour le lendemain.

Scotty retournerait au service d’immatriculation pour compléter leur dossier. « Capitaine, j’imagine déjà leurs têtes quand je leur expliquerai le rôle que joue la matière et l’antimatière …Pour le Label environnemental, oubliez ! On ne l’aura jamais ! »

« Ce n’est pas ce que je cherche, Scotty. Je suis désolé mais je dois vous laissez continuer à remplir les formalités administratives afin que les Gwadas pensent qu’on poursuit notre but : réguler notre situation. »

Spock prit en main l’ensemble des formulaires. « Pour des individus soucieux de l’environnement, l’usage de ces formulaires en  papiers est illogique ! »

Sulu et Uhura resteraient à bord. Ils étudieraient ensemble le Manuel des Codes et ses nombreuses cartes stellaires (Merci les Gwadas !). Ils chercheraient un moyen de se soustraire à la constante surveillance des balises. Car oui, comme le vaisseau Klingon rencontré plus tôt, l’USS Enterprise allait quitter la fourrière et fuir !

Kirk, Spock et McCoy chercheraient tout individu, Gwada ou non, acceptant de leur parler. Il était devenu évident pour Kirk qu’ils n’auraient jamais la liberté de repartir avec l’Enterprise. C’était un trop beau trophée pour les Gwadas. Kirk ne comptait pas non plus perdre 4 mois à réguler leur situation. Dès à présent, il retournait au principal but de leur mission : explorer et comprendre comment une telle civilisation pouvait en avoir dominé d’autres.

L’espace de Qossa ne leur serait peut-être pas accessible, mais ils ne rentreraient pas complètement les mains vides dans le quadrant Alpha.

  ***

Dès le lendemain, les quatre hommes se téléportèrent aux pieds des immeubles administratifs. Munis de leurs badges provisoires délivrés par Loas lui-même, ils avaient accès à l’ensemble des bâtiments de la Capitale.

Scotty, une pile de formulaires sous le bras, partit en direction du Bâtiment E, en prenant cette fois tout son temps.

McCoy, Kirk et Spock mèneraient leur enquête au cœur de la Capitale.

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostSam 16 Juil 2022, 12:51

***
Pendant ce temps, à bord de l’Enterprise.

Chekov avait rejoint ses collègues  Sulu et Uhura qui, depuis le pont d’observation, étudiaient l’art de naviguer dans l’espace de Qossa.

« Tout cela est déprimant. » Déclara Sulu. Avachi dans l’un des fauteuils, il fixait les autres vaisseaux immobilisés à travers la baie vitrée, tandis qu’Uhura poursuivait sa lecture. « On dirait un cimetière de vaisseaux. »

« Je pensais justement la même chose. La plupart  sont inhabités. Je me demande ce que sont devenus les occupants. » Demanda le jeune navigateur russe.

« D’après Mr Scott, ils ont été renvoyés chez eux. »

« Mais comment en  être sûre, Nyota ? Qu’est-ce qui nous dit qu’ils n’ont pas été tués ? » L’interpela Pavel Chekov.

« Je suis d’accord avec vous. Ces Gwadas ont l’air mignon mais on ne sait rien sur leur armement. Et s’ils copient toute technologie qu’ils trouvent à bord de ces vaisseaux…Au fait, ça me fait penser…D’où venait le vaisseau Klingon rencontré après avoir franchi la frontière ? Son attitude nous semblait bizarre…Et si ce n’était pas des Klingons qui le pilotaient ? » Sulu, perplexe, pris soudain le Manuel des Codes des mains du Lieutenant Uhura. « Quand je pense qu’on aurait dû commencer par-là ! » Dit-il en tournant les pages.  « Ah le voilà, code B-38 ! »

Sulu lut à voix haute : « vitesse excessive. Danger imminent ! Ralentissez ! »

« C’est complètement con. Pourquoi s’embarrasser de code pour dire ça ? » S’écria Pavel. « Je ne comprends vraiment pas ce qu’on fait ici. On perd notre temps en paperasse administrative alors qu’on pourrait simplement partir et poursuivre notre mission ! Que les Gwadas aillent au Diable ! »

Même si Uhura et Sulu comprenaient l’agacement du jeune navigateur, pour qui faire du sur place était la fin du monde, ils restaient conscients que cette façon d’agir n’était pas la solution.

« Nous venons ici pacifiquement, Pavel. Et cet espace n’est pas celui de la Fédération. S’il y a des lois, nous devons les respecter.»

« Nous ignorons encore tant de choses. Par exemple, que ce serait-il passé si nous n’avions pas tranquillement suivi Kous jusqu’ici. Nous auraient-ils attaqués ? Nous auraient-ils détruits ? Quelle puissance de feu ont-ils ? S’ils ont pu examiner et copier l’armement d’un vaisseau Klingon par exemple… »

« JAMAIS les Klingons n’auraient laissé faire ça ! » Le coupa Pavel. « Ils auraient fait exploser leur vaisseau ou lancer une attaque suicide mais jamais ils n’auraient laissé ces petites créatures arraisonner leur vaisseau ! »

« Et donc s’ils ont fui…c’est qu’ils les craignaient ? » S’interrogea Uhura.

« Ou bien que ce n’était pas des Klingons à bord… » Termina Sulu.

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostSam 16 Juil 2022, 12:56

***  

Une fois au cœur de la Capitale, Spock, Kirk et McCoy choisirent de parcourir les allées d’une bibliothèque. Aidés de leur tricordeur, ils rassemblèrent un maximum d’informations sur l’espace de Qossa, de son Histoire à son système économique et judiciaire très complexe.

« La monnaie de cette planète sera très difficile à reproduire à partir des synthétiseurs de l’Enterprise, Capitaine. A moins de trouver un gisement de Pyrtizen … Il nous sera impossible de payer  nos  amendes. Et je doute qu’ils nous fassent crédit jusqu’à leur entrée dans la Fédération. » Dit Spock à voix basse.

« Vous faîtes de l’humour, Mr Spock ? » Le taquina McCoy, un livre de biologie à la main.

« Une gemme en guise de monnaie ? Ça n’est pas très original. Sur Terre aussi diamants, rubis et autres  furent longtemps une monnaie d’échange…tout comme l’or et l’argent… » Murmura Kirk.

« Shhhut… » Leur répondit la gérante du lieu tout en leur faisant des gros yeux.

Les trois hommes venaient de faire une autre découverte : l’obligation de silence semblait être une constante dans toutes les bibliothèques de l’Univers.

« Eh bien, nous en savons plus sur eux mais nous ne trouverons personne ici pour nous parler librement du marché noir. Que diriez-vous d’essayer les rues commerçantes, Messieurs ? » Proposa Kirk une fois la porte de l’immense bibliothèque refermée.

Arpenter les rues fut l’occasion de découvrir qu’une multitude d’espèces peuplait en réalité Gwada. Des êtres de toutes tailles et de toutes couleurs, certains à plumes ou à écailles, se croisaient dans  les rues étriquées. Cependant,  contrairement aux gratte-ciels visités la veille, les portes des commerces, mobiliers des restaurants et autres étaient adaptés à la population cosmopolite rencontrée.

« C’est agréable de se promener ici. Les gens sont plus détendus. Rien à voir avec l’oppression et  le stress  ressentis hier toute la journée. » Dit Kirk, s’asseyant sur un banc public.

Léonard McCoy s’asseyant à ses côtés paraissait dérangé. « Est-ce que c’est moi ou on nous regarde étrangement. »

« Il n’y a rien d’étonnant à cela, Docteur. » Commenta Spock.  Vous et le Capitaine êtes les premiers Humains qu’ils voient. Et moi le premier Vulcain…Aussi loin du quadrant Alpha, cela n’est pas étonnant. »

« Vraiment ? » S’étonna Jim Kirk. « Pourtant partout où nous sommes allés on a croisé des populations humanoïdes. Pourquoi se seraient-ils arrêtés à la frontière plus qu’arbitraire du quadrant Alpha ? »

« La question est intéressante, Jim. Mais ce n’est pas le ressenti que j’essayais d’exprimer, Spock. J’ai vraiment l’impression qu’on nous regarde…comment dire…On n’est pas plus étrange qu’une espèce ailée ou à écailles…mais…Regardez ces deux individus là-bas. Ils nous suivent depuis un quart d’heure et s’échangent des messes-basses. Je crois qu’ils hésitent à venir nous parler… »

Kirk et Spock tournèrent aussitôt la tête pour fixer les deux étrangers. Au moins, ce n’était pas des fonctionnaires Gwadas. En réaction, les deux individus baissèrent le regard.

« Je les trouve nerveux. Vous avez raison, c’est louche. Malheureusement, nous n’avons pas toute la journée, alors … » Kirk s’était précipitamment levé du banc et marchait droit vers eux. De taille et de corpulence proches d’un humain moyen, la peau bleue pâle, les deux mâles  écarquillèrent les yeux, surpris de la réaction de Kirk. Dès qu’il fut près d’eux, Kirk les interrogea.

« Vous désirez quelque chose, Messieurs ? »

« Un …Un visa de travail…Il…Il me faudrait un visa de travail pour mon cousin, il vient d’arriver de Joobba. » Bafouilla l’un des individus à voix basse. Son congénère, visiblement inquiet, guettait chaque coin de rue.

« Vous cherchez un visa ? » Répondit Kirk en baissant la voix. « Mais qu’est-ce qui vous fait croire que j’en ai ? » Tout en posant la question, Kirk eut l’intuition d’avoir la réponse. Se pouvait-il qu’un Humain travaille au Marché noir ?

McCoy et Spock avait rejoint le petit groupe. Afin d’éviter d’attirer l’attention sur eux, Kirk attrapa l’un des cousins par la manche et l’entraîna dans une petite ruelle, les autres marchant à la suite.

« Vous…Vous êtes comme lui ! »

« Comme qui ? » Demanda Spock, un sourcil relevé.

« Comme Edison ! »

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostSam 16 Juil 2022, 13:02

***

Bâtiment E, 5ème étage.

Scotty finissait de remplir de sa plus belle écriture le 4ème document nécessaire à l’obtention d’un Label écolo, à apposer sur la « Carte Verte » de l’USS Enterprise NCC1701/ matricule GB-3248-R-330 au Registre Gwada. Repensant à l’explication qu’il avait eue avec le précédent fonctionnaire, Scotty se mit à rire.

« …Par conséquent un incident tel que la rupture d'isolement de la réaction matière-antimatière entraînerait l’explosion du vaisseau et de toute infrastructure proche… »

Comme prévu, l’explication de la composante matière/antimatière avait fait l’effet d’une bombe au sein du service d’immatriculation et Label. Le fonctionnaire Gwada frémissait à l’idée qu’une telle catastrophe se produise.

« Mais bien sûr, l’Enterprise est en lieu sûr à la fourrière…tant que mes hommes et moi restons à bord pour l’entretenir, rien de fâcheux ne se produira. » Lui avait assuré Scotty, un sourire en coin.

***

Sur le chemin du retour, Scotty croisa une vielle connaissance.

« Gord ! Quel plaisir de vous revoir ! »

Scotty perdit le sourire dès qu’il vit les yeux cernés du Batrix.

« Ils vous ont encore renvoyé vers un autre bureau ? »

« Hélas… »

« Gord, si vous le voulez bien, j’aimerai poursuivre notre discussion d’hier soir. Voulez-vous venir déjeuner à bord de l’Enterprise ? Si cela vous est permis, bien entendu. »

Le Batrix changea immédiatement de couleur, passant du gris au vert foncé, tout heureux d’une telle invitation. L’occasion était trop bonne d’économiser un repas expliqua-t-il à Scotty. Car sur Gwada tout était payant et ses économies fondaient depuis trois mois comme neige au soleil.

« Dites-moi, Gord, quel genre d’alcool est-ce qu’on boit sur votre planète ? » Commença Scotty tout en guidant le Batrix vers la sortie. « Parce que j’ai dans ma cabine une bouteille de Scotch, vous m’en direz des nouvelles ! »

  ***

Gord et Scotty étaient attablés au réfectoire où Sulu, Uhura, Pavel et le Lieutenant Kyle les avaient rejoints. Il n’était pas difficile de faire parler Gord tant que son assiette et son verre étaient bien remplis. Le pauvre n’avait pas eu de vrai repas depuis longtemps.

Si Gord n’eut pas droit à une visite guidée de l’Enterprise pour une question de sécurité, il fut tout de même bien accueilli par l’équipage, toujours désireux de faire la connaissance d’une nouvelle espèce.
Depuis le pont d’observation, Gord regardait à présent son seul bien en ce monde. Son vaisseau était à la fois sa maison et son outil de travail.

« Dites-moi Gord, que se passerait-il si l’on quittait la fourrière ? Quels moyens ont les Gwadas de nous retenir ? Nous n’avons décelé aucun champ de force ni aucune arme pointée sur nous.»

«Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas le grillage, que nous ne sommes pas dans une cage… » Dit tristement Gord. « Il faut juste imaginer cet espace comme un immense filet de pêche. Et que fait un pêcheur qui voudrait prendre les gros comme les petits poissons ? » Demanda-t-il à ses hôtes. Ces derniers cherchaient la réponse mais Gord la leur donna.

« Il resserre les mailles de son filet. Ici, ce sont les balises. Les patrouilleurs comme Kous et les Gwadas travaillant en salle de contrôle utilisent les balises pour surveiller l’espace de Qossa. Mais ne croyez-pas qu’elles ne servent qu’à filmer et envoyer des codes. Elles sont commandées à distance et peuvent être déplacées à leur guise. Elles peuvent être dangereuses de bien des  façons. Par exemple, elles peuvent être réunies pour faire barrage et leur explosion peut être déclenchée à distance. Il est très difficile de passer au travers de ce champ de mines. Elles peuvent aussi vous poursuivre et vous torpiller. Elles sont extrêmement rapides. Mais si les Gwadas cherchent vraiment à s’approprier votre vaisseau, ils lanceront leur filet afin de le capturer intact…Des faisceaux partant de chaque extrémité des balises formeront un maillage très serré et très résistant ! Un puissant rayon tracteur fera le reste. » Expliqua Gord.

« Ça me rappelle la toile tissée par les Tholiens, pas vous ? » L’interrompit Uhura.

«Cependant, pour ce qui est des petits poissons, il existe une solution que vous ne trouverez qu’au marché noir…Je n’ai hélas pas les moyens… » Le Batrix soupirait tout en regardant son vaisseau.

Quelques minutes plus tard, Scotty entrait en communication avec le Capitaine Kirk.

***

Deux heures plus tard, Kirk, McCoy et Spock passaient la porte d’un florissant commerce de la Capitale.  Un petit Gwada assis derrière un comptoir les accueillit avec le sourire, bien qu’un peu surpris. Plusieurs photographies en 2D et en 3D, des paysages, des portraits individuels ou des photos de famille ornaient les murs de la boutique…

« Bonjour, Messieurs. Laissez-moi devinez, c’est pour des photos d’identités ! Pour un passeport ? »

Kirk et Spock se regardèrent, les bras croisés avant de répondre d’une seule voix.

« Nous venons voir Thomas Edison ! »

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostDim 17 Juil 2022, 10:39

***

Le sous-sol de la boutique ressemblait à la caverne d’Ali Baba. Des pièces détachées de moteurs et autres composants d’ordinateur s’étalaient sur des mètres d’étagères, tandis qu’un imposant ordinateur relié à une imprimante occupait le centre de la pièce.

Assis sur un tabouret, à moitié caché derrière un écran, se trouvait un humain de forte corpulence.

« Oui, c’est pour quoi, Messieurs ? » Lança-t-il gaiement en relevant la tête. A la vue des trois uniformes de Starfleet, son regard s’agrandit et son visage se para d’un large sourire. Il se lissa les moustaches et se leva afin de saluer comme il se doit les trois officiers.

« Capitaine James Kirk, Mr Spock et …oh mais le Docteur McCoy est là aussi ? Quelle bonne surprise ! Bienvenue sur Gwada, Messieurs ! » Dit-il d’un ton jovial.

« Harry Mudd ! Mais par tous les saints, que faîtes-vous là !» S’écria Léonard abasourdi tandis que Kirk se massait soudain les tempes.

« Mudd…J’aurai dû m’en douter. » Soupira Kirk, dépité.

« Mais moi aussi je suis content de vous voir, Capitaine. » Répondit Mudd, sarcastique.

« Que faites-vous ici ? » Demanda Spock dont les sourcils n’étaient pas encore redescendus.

« …Si loin du quadrant Alpha ? Eh bien, voyez-vous, mon travail de bon samaritain n’y étant pas assez reconnu… »

« Vous, un bon samaritain ? Vous n’êtes qu’un voleur, un escroc, un …»

« Allons Capitaine, inutile de m’insulter. Et qu’allez-vous faire, me dénoncer ?  Je vous rappelle que vous n’avez aucune autorité ici ou je SUIS un bon samaritain. Et oui, que ça vous plaise ou non, j’aide tous ces gens qui vivent l’oppression de l’administration Gwada. Sans moi, certains se seraient déjà suicidés !»

« Jim, ça me fait mal de dire ça mais il a raison. » Marmonna McCoy, aussi mal à l’aise que Jim.

« Il le serait si ses ‘services’ étaient gratuits mais de ce que Gord a dit c’est loin d’être le cas ! » Dénonça Spock.

« Allons Messieurs, regardez autour de vous…J’ai moi aussi de nombreux frais de gestion pour faire tourner cette boutique. » Se défendit Mudd tout en se frottant les mains. « Et puis, vous êtes là parce que vous avez besoin de moi, n’est-ce pas ? Pour sortir l’Enterprise de la fourrière ! A moins que vous ne vouliez que 3 photos d’identité sur fond bleu ?» Harry Mudd jubilait. Rien que l’air dépité et vaincu de Kirk valait bien une photo souvenir, pensa-t-il.

Kirk prit une grande inspiration, se redressa et tira sur sa veste d’uniforme, ravala à la fois sa salive, ses futures insultes et sa fierté. « En effet…Vous avez raison, Mudd. J’ai besoin de vous. » Dit-il solennellement. « Vous vendez des brouilleurs et des codes afin de bloquer les balises. »

« Oh mais je fais mieux que ça, Capitaine. Je peux d’ici paralyser tous les écrans de la salle de contrôle, certes pour un temps limité, mais cela permettrait à disons, un vaisseau comme l’Enterprise de prendre un peu d’avance sur eux, si c’est que vous désirez faire. Le brouilleur de fréquence couplé à votre ordinateur de bord vous permettra de contrôler les balises en modifiant à votre guise les codes émis, le tout à mesure que vous avancerez…Il n’a qu’une courte portée donc je vous conseillerai de ne pas perdre de temps à admirer le paysage. A quelle vitesse peut aller l’Enterprise ? »

Le message était bien passé. Cependant, McCoy avait quelques doutes. « Les balises sont-elles vraiment si rapides et dangereuses ? Et comment être sûr que votre brouilleur fonctionne ? Peut-on avoir confiance en vous ? »

Mudd prit un air indigné.  « Allons, Docteur, vous aurais-je déjà déçu ?»

« Thomas Edison était un inventeur, pas un voleur d’inventions. Etes-vous véritablement à l’origine de ce brouilleur ? » Demanda le Vulcain un brin curieux.

« Mr Spock, je vais vous surprendre mais la réponse est oui ! Certes avec la complicité d’une poignée de fonctionnaires Gwada sur payés pour pirater leurs ordinateurs mais j’y suis arrivé ! » Dit Fièrement Harry Mudd.

Kirk dévisagea ses compagnons et soupira…Il allait falloir à présent négocier avec le Diable.

***

Trois longues heures plus tard, la messe était dite.

Mudd et le Capitaine Kirk s’étaient mis d’accord sur le jour et l’heure à laquelle la panne des écrans de contrôle surviendrait. Kirk s’était engagé à lui fournir, en guise de paiement, un synthétiseur de nourriture ‘pour améliorer son quotidien’, une bobine plasmique et 2 bobines de transdistorsion…cela ferait hurler l’ingénieur Scott, mais le bon  Samaritain Mudd ne faisait pas de soldes !

Nos trois officiers de Starfleet se prêtèrent ensuite à une séance photo, afin de repartir chacun avec une photo d’identité conforme. Mudd eut quant à lui sa photo souvenir, dédicacées par chaque officier. Sur celle-ci, seul Harcourt Fenton Mudd souriait, on se demande bien pourquoi !

  ***
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostDim 17 Juil 2022, 10:40

Bientôt la suite et fin de cette aventure...
Revenir en haut Aller en bas
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostDim 17 Juil 2022, 18:08

***

De retour sur l’Enterprise, Jim Kirk convoqua les chefs de département en salle de réunion. Il s’attendait à recevoir de la part de Mr Scott une pluie de reproches mais étrangement il n’en fut rien.

« Je sais que vous n’aimez pas vous délester de nos bobines de transdistorsion de réserve, Scotty. Mais j’ai dû négocier, Mudd en voulait beaucoup plus ! » Dit Kirk sitôt matérialisé en salle de téléportation. Mais étrangement, Scotty qui était aux commandes, ne semblait pas préoccupé par ça.

« Capitaine, j’ai moi aussi une petite chose à négocier… »

« Nous en reparlerons plus tard, Scotty. Je veux tout le monde en salle de réunion immédiatement. »

  ***

Kirk expliqua son plan d’action et ce qu’il attendait de son équipage. Leur départ était fixé au lendemain soir, 23.00 précis.
Spock et le Lieutenant Uhura avaient ce délai pour coupler le brouilleur à l’ordinateur central via la console des communications de Nyota, laquelle serait chargée de tromper les balises avec les codes appropriés.

Le fait qu’elle ait commencé à les apprendre le matin même allait lui faciliter la tâche. Après tout, c’était pour elle comme apprendre une nouvelle langue.

Sulu aidé de Chekov aurait à étudier les cartes et trouver la route la plus simple et la plus rapide pour sortir du secteur.

Quant à Scotty, il allait devoir bichonner ses chers moteurs avant de leur faire faire la course de leur vie.

Au bout d’une heure, tous les officiers se levèrent pour quitter la salle, à l’exception de Mr Scott et de son supérieur.

Il rompit le silence sitôt la porte refermée.

« Capitaine, j’ai une requête à faire. »

« Je vous écoute, Scotty. »

« Eh bien, cela concerne Gord. »

« Le Batrix ? Oui, j’admets qu’il nous a été d’une grande aide. Que pouvons-nous faire pour lui ? »

« Voilà, Capitaine. Le pauvre n’a aucune attache dans ce système. Ni parents ni amis, il n’est pas retourné sur sa planète natale depuis au moins 15 ans. » Commença l’ingénieur. Celui-ci s’était visiblement pris d’affection pour Gord.

« Scotty, vous avez entendu ! On doit quitter le secteur très rapidement. On n’aura pas le temps de faire un détour pour le ramener sur sa planète ! » Expliqua Kirk.

« Il ne s’agit pas de cela, Capitaine. Il veut quitter l’espace de Qossa…mais pas sans son vaisseau, c’est tout ce qui lui reste ! Il demande l’asile. Ce ne sera pas difficile de le prendre avec nous. Son vaisseau ne fait que deux fois la taille du Galileo ! Il ne lui faudra qu’une minute pour rejoindre l’Enterprise et pénétrer le hangar des navettes. Une fois à bord, on file ! » Termina Scotty.

Jim réfléchit quelques instants avant d’appuyer sur le bouton de l’intercom : « Mr Spock, revenez en salle de réunion. »

La discussion entre les trois hommes se poursuivit encore une heure. Spock calcula le temps que  prendrait la réalisation de ce projet. Ce n’était pas le fait d’avoir un passager clandestin à bord qui  gênait le Capitaine mais le fait qu’il faille prendre  également le vaisseau Batrix. Sachant que le brouillage des écrans de contrôle ne serait que de trois minutes, chaque seconde était précieuse.
Cependant, en ajustant la trajectoire et la vitesse des deux vaisseaux par une orientation préalable qui n’attirerait pas l’attention de Kous et ses collègues…et à la condition que Gord soit un assez bon pilote, ce qu’il avait affirmé à Scotty,  Spock ramena ‘cette perte de temps’ à 45 secondes, ce qui lui paraissait ‘convenable’.

Certes, l’arrivée du vaisseau de Gord serait un peu brutal mais il serait freiné et stoppé dans sa course grâce à un champ magnétique interne au hangar.

« Très bien, Messieurs. Nous serons donc 430 à partir de demain soir ! Scotty, vous pouvez en aviser Gord, mais qu’il se fasse discret… »

« Merci, Capitaine ! »

« Mais au fait, j’ai oublié de vous demander, quel métier exerce-t-il ? »

Le visage de Scotty se fendit d’un large sourire : « Il est Consultant en vin. Sur sa planète, il était considéré comme le meilleur ! »

« Oh…Et j’imagine qu’il a encore quelques grands crus à bord de son vaisseau ! » Kirk s’était levé et raccompagnait ses amis, les prochaines heures allaient être stressantes mais il le savait, cela se terminerait bien.

  ***

Épilogue

La fuite de l’USS Enterprise se passa à merveille. A l’heure convenue, tous les écrans de la salle de contrôle devinrent noirs durant 3 minutes et 17 secondes. Merci à Harry Mudd pour ce délai supplémentaire.

Loas était furieux, c’était la troisième fois cette semaine qu’une telle panne se produisait. Mais il le fut plus encore lorsqu’il comprit que l’Enterprise avait disparu des écrans et des radars.  Le temps de déclencher l’alerte et de lancer les balises et Kous à ses trousses, des codes insensés en provenance des balises leur arrivaient. La situation était devenue incontrôlable.
Cependant, si cela peut rassurer mes amis lecteurs, cela n’engendra ni carambolage ni blessés sur les routes stellaires de l’espace de Qossa.

Le Lieutenant Uhura donna des ordres contradictoires aux balises comme une virtuose. Elle s’en amusait presque tandis que Pavel et Sulu se demandaient à quelle vitesse pouvait-on vraiment pousser les moteurs de l’Enterprise.

En salle des machines, Mr Scott, rejoint par Gord dès l’arrivée rocambolesque de celui-ci, priait tous les Dieux du secteur d’épargner ses chers moteurs.

Finalement, l’annonce qu’ils étaient sortis de l’espace de Qossa mit un frein à cette course effrénée et progressivement, sachant qu’elle n’était pas poursuivie, l’Enterprise reprit son rythme de croisière.

Après un mois et demi de navigation, James T. Kirk fut en mesure d’entrer en contact avec l’Amiral Nogura. Son journal de bord, son rapport et celui de ses collègues furent enregistrés dans la base de données de Starfleet et la planète Gwada...oubliée.

Voilà pour la paperasse, une bonne chose de faite, s’était dit Kirk.

Gord s’installa en Californie et parcourut tous les vignobles de la planète jusqu’à devenir lui-même propriétaire. Scotty, avec qui il était resté en contact, lui rendait visite aussi souvent qu’il le pouvait.

Ce n’est que 25 ans plus tard qu’un premier accord commercial fut établi avec les Gwadas. Une révolution avait rendu leur monde plus accueillant et sympathique. Cependant, on retrouva dans leurs archives une série de notes concernant l’USS Enterprise. Il s’agissait de la liste des nombreuses infractions commises. A celles déjà connues s’ajouta : le délit de fuite de la fourrière, la détérioration de plusieurs balises de signalisation, le tout sans doute sous l’emprise d’alcool, mais cela restait à prouver.

La facture des amendes impayées atterrit un jour sur le bureau de l’Amiral Kirk qui relut attentivement la liste : …déversions sauvages de matières organiques aux abords d’un site protégé…Bon, celle-là je l’envoie à Scotty !

Et le vaisseau Klingon, me direz-vous ! Qui le pilotait ? Personne n’en a une petite idée ?

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Commodore
Commodore
Saga

Masculin Nombre de messages : 2435
Age : 61
Date d'inscription : 12/05/2008

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostDim 17 Juil 2022, 20:34

Ah l'administration, le dizième cercle de l'enfer.

Et encore Kirk à eu de a chance, il n'a pas du demander le formulaire A-38

\\// Longue vie et ça c'est de la référence
Saga

Revenir en haut Aller en bas
http://star-trek.be
Saga
Commodore
Commodore
Saga

Masculin Nombre de messages : 2435
Age : 61
Date d'inscription : 12/05/2008

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostLun 18 Juil 2022, 17:25

T'Haloa a écrit:
Et le vaisseau Klingon, me direz-vous ! Qui le pilotait ? Personne n’en a une petite idée ?

Le plus grand, le plus fort, le plus courageux, le plus farouche, le plus honorable des guerriers klingons...

... mais même lui, digne réincarnation de khaless n'a rien pu faire face à l'hydre aux 100.000 têtes

\\// Longue vie et que celui qui ne l'a jamais affronté ce taise
Saga
Revenir en haut Aller en bas
http://star-trek.be
Saga
Commodore
Commodore
Saga

Masculin Nombre de messages : 2435
Age : 61
Date d'inscription : 12/05/2008

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostLun 18 Juil 2022, 17:50

Je sais que les 'moutons' à la solde du complexe militaro-phamacotique-reptilien-pédophile-démocrate-juif-franc_maçon va une fois encore essayer de nous discréditer, nous les chercheurs de vérité.
Mais la sauvegarde de l'humanité vaut bien que l'on prenne des risques.

Ainsi je vais aujourd'hui vous dévoiler l'immonde secret des fonctionnaires.

Contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, ce ne sont pas des humains recrutés par concours.
En réalité, ils ne sont pas faits d'os et de chair, comme nous, mais d'une matière gélatineuse et nauséabonde.
Après une courte période d'incubation, cette masse gélatineuse est acheminée vers les centres administratifs au moyen d'un vaste réseau de tuyaux souterrain dont le sous-sol des villes est miné.
Chacun de ces tuyaux aboutit sous un siège de bureau et c'est là qu'à lieu la solidification du fonctionnaire pour une durée de trente ans environ.
C'est un spectacle ignoble qui défie toute imagination et y assister par mégarde, vous condamne  irrémédiablement à perdre la raison et à mourir de folie, les yeux révulsés par l'horreur.

\\// Longue vie et accessoirement faire de vous un fan de Star Wars
Saga
Revenir en haut Aller en bas
http://star-trek.be
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 298
Age : 45
Date d'inscription : 05/09/2018

Le Monde de Gwada Empty
MessageSujet: Re: Le Monde de Gwada   Le Monde de Gwada Icon_minipostDim 24 Juil 2022, 11:19

Le klingon même le moins téméraire aurait zigouillé tous les Gwadas sans se soucier d'avoir à payer une amende pour être entré dans leur espace.

Celui qui pilotait le vaisseau Klingon était Harry Mudd qui grâce à son brouilleur est capable de faire autant d'allers-retours qu'il souhaite entre les quadrants (pour se ravitailler, pour alimenter son trafic de contrebande etc...) d'où le fait que les balises génèrent des codes qui n'ont aucun sens pour Uhura lorsque les deux vaisseaux se croisent.
Voyant l'USS Enterprise pénétrer l'espace de Qossa, il fait demi-tour et attend que Kirk et ses hommes viennent le trouver dans sa boutique pour le supplier et obtenir son aide. (et se foutre de la gueule de Kirk au passage)

Le Monde de Gwada 191813
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Monde de Gwada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bulletin 388 – Août 2022
» Bulletin 387 – Juillet 2022
» Hello tout le monde !
» Le disque-monde
» Bulletin 364 – Aout 2020

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions-