Accueilsujets récentsSujets Récents S'enregistrerConnexion
Partagez
 

 [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dra'ghoH
Commandeur
Commandeur
Dra'ghoH

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 33
Date d'inscription : 16/11/2017

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostJeu 15 Oct 2020, 17:44

Eh oui plus de 4 ans après la parution des lignes directrices de CBS/Paramount concernant la production de fanfilms et interdisant notamment de dépasser 15 minutes par épisodes et deux épisodes (pour un total maximum de 30 min). Voici que sort le 9 septembre, un long métrage d'une heure et vingt minutes.
De plus, autre infraction, le fanfilm a engagé des acteurs professionnels.

Comment est-ce possible ?

Il faut savoir que la production de ce fanfilm a été très longue et a commencé un an avant la publication des fameuses lignes directrices (ou guidelines en anglais). Eh oui il aura fallu cinq ans pour finaliser ce long métrage.

C'est principalement sur ce paramètre que compte Kenny Smith, le réalisateur et instigateur du projet. Il interprète les lignes directrices comme ne s'appliquant qu'aux productions démarrées après leur publication. Bien sûr ce n'est qu'une interprétation et les ayants droits actuels de Star Trek pourraient voir les choses autrement.
Je rappelle que les lignes directrices n'ont pas de valeur légale et que seul les lois américaines et internationales sur la propriété intellectuelle (et le copyright) prévalent ici. Les ayants-droits peuvent tout autant attaquer en justice un fanfilm qui les respecte qu'un fanfilm qui ne les respecte pas. Seulement, les lignes directrices sont une sorte de promesse "si vous les respectez, on ne vous attaquera pas".
Ici donc, Kenny Smith compte sur l'indulgence de CBS au vu de sa situation particulière.

On peut espérer que ça sera le cas, car bien avant lui, Star Trek Continues a fait la même chose et n'a pas subit de procès, ce qui je pense l'a encouragé dans cette voie.

Ceci étant dit, des fanfilms dont la production prends plus de 4 ans et qui ne sont pas encore sortis, à ma connaissance il n'y en a pas d'autres. (Si l'on excepte Axanar, qui ne sera pas un long métrage pour d'autres raisons). Il est donc raisonnable de penser que First Frontier sera le tout dernier fanfilm Star Trek sous forme de long métrage.
Vu les difficultés et les changements de direction du 4ème film de la KTL, on peut même se demander si ça ne sera pas le dernier long métrage Star Trek tout court, productions officielles et non-officielles confondues. Espérons que non.

En tout cas, vous pouvez voir une bande annonce ici :


Ce fanfilm est centré sur le Capitaine Robert April, prédécesseur de Pike aux commandes du mythique USS Enterprise NCC-1701 et sa femme Sarah April, apparus tout les deux dans l'épisode de la première série animée : The Counter-Clock Incident.
Robert est encore très marqué par un incident qui a causé beaucoup de morts et où il a sauvé beaucoup de personnes. Il doit être décoré pour ça. Seulement, il n'arrive pas à digérer ce qu'il s'est passé et demande une affectation sur Terre.
Cependant, une espèce belliqueuse et très dangereuse, les Sa'ryn, vient de sortir d'hibernation et menace de détruire toute forme de vie dans les environs. Un de leur sabotage, faisant exploser un vaisseau et interrompant la cérémonie en son honneur, Robert se décide à reprendre du service.

Vous pourrez trouver ce fanfilm en version sous-titrée en français par mes soins sur cette fiche chez USS Saga (merci à lui pour son aide et ses corrections).
http://www.star-trek.be/data/Fiche/CC/CCD/041.html

À noter que l’entreprise qui apparait dans ce fanfilm est une maquette de 3m35 (!) de long, construite pour l'occasion. (Tout comme les nombreux décors). Et surtout que Kenny Smith a entièrement financé ce fan film tout seul, sur ses propres deniers.

Jonathan Lane avait réalisé une interview du réalisateur à l'occasion de la sortie de la bande annonce début 2019, j'en ferais peut être une traduction ici.

_________________
[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Bann_forum_klingon


Dernière édition par Dra'ghoH le Mer 21 Oct 2020, 13:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tribules.online.fr/
Dra'ghoH
Commandeur
Commandeur
Dra'ghoH

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 33
Date d'inscription : 16/11/2017

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostJeu 15 Oct 2020, 18:23

Voici comme promis la traduction de l'interview donnée par Jonathan Lane sur son blog Fan Film Factor à Kenny Smith (ou en tout cas de la première partie) :

JONATHAN - J'aime bien commencer mes interviews, Kenny, en m'interrogeant sur le long chemin parcouru.  Où avez-vous commencé à réaliser un fan film de Star Trek ?

KENNY - Mon premier souvenir de Star Trek est que mon père m'a dit que je n'avais "pas besoin" d'une ceinture Star Trek que j'avais vue sur l'étagère du drugstore Eckerd. Il fallait que ce soit en 1975.

En 1977, mon père nous a emmenés, mes frères et moi, voir Star Wars. J'étais hypnotisé, comme la plupart des gens. Mon père s'est endormi, comme il le faisait souvent au cinéma, alors quand ça s'est terminé, nous l'avons laissé dormir pendant le générique et le début de la projection suivante... ce qui nous a permis de le voir deux fois !

C'est le dernier film que j'ai vu avec mon père. Il est mort quelques mois plus tard.

Le cadeau que Star Wars nous a fait, à mes frères et moi, et indirectement à ma mère, c'est qu'il nous a donné quelque chose à penser autre que sa mort. Tous ceux qui étaient en vie à l'époque savent que Star Wars a régné sur la Terre. Chaque chose semblait être sous licence Star Wars. Les jouets étaient lancés par vagues, puis les deux suites étaient espacées de trois ans, créant ainsi un tout nouveau marché. Le résultat a été que Star Wars a grandi avec nous et nous a protégés d'une partie de la douleur que nous aurions subie.

JONATHAN - Vous étiez donc en fait un fan de cette "autre" franchise Star, hein ?

KENNY - Star Trek était toujours là à cette époque, et je l'ai regardé quand j'étais enfant. Mes jouets préférés étaient les figurines Mego Star Trek 8″ et le décors de passerelle. Mais Star Trek n'a pas retenu 99 % de mon attention jusqu'en 1983, lorsque j'ai rencontré ma meilleure amie, Harlee Stafford, qui est toujours là aujourd'hui.

Harlee prenait le bus pour ma nouvelle école, j'avais besoin de trouver une place et j'ai vu un dessin de l'Enterprise Refit de Star Trek : The Motion Picture collé sur son dossier. À partir de ce jour-là, Star Trek a dominé toutes mes pensées.

Il a été diffusé sur notre chaîne locale 44 tous les jours à 17 heures. Harlee était généralement chez moi à cette heure-là, et nous le regardions ensemble. Nous ne savions pas combien d'épisodes existaient, alors nous avons commencé à écrire les titres chaque jour.

En 1985, j'ai rencontré ma première célébrité, George Takei, qui faisait une séance de dédicace en vidéo à Auburndale, en Floride. La même année, j'ai assisté à ma première convention Star Trek, Trekon '85 avec Robin Curtis, à Tampa, en Floride.

JONATHAN - Ça, c'est mieux !  Ce n'est pas que mes lecteurs n'aiment pas Star Wars, mais tu fais un purin de fan film de Star TREK, mec !  Alors quand es-tu passé du statut de simple fan à celui de véritable organisateur de conventions ?

KENNY - Le point crucial de ma vie, ce moment quantique qui a tout changé, c'est en 1987 quand j'ai vu une annonce dans le magazine Starlog pour la toute première "Croisière Star Trek" appelée Trekruise '87. C'était avec les stars. Ma mère, qui avait deux emplois, a vendu notre maison et a utilisé une partie de l'argent pour nous emmener, mon petit frère et moi, sur cette croisière. C'est au cours de cette croisière que j'ai rencontré Joe Motes, l'organisateur de la croisière et également l'organisateur des conventions Star Trek à terre.

J'ai été inséparable de Joe à partir de ce moment-là... encore aujourd'hui. Grâce à son amitié, j'ai pu explorer l'autre facette de Star Trek, les coulisses, et avoir avec lui une relation intime dont la plupart des gens ne pouvaient que rêver.

Je suis devenu le partenaire de Joe en 1988 pour ma première convention en tant qu'organisateur avec DeForest Kelley en tête d'affiche. J'avais dix-sept ans. Notre deuxième convention était censée accueillir le nouveau capitaine de l'Enterprise, Patrick Stewart, pour sa première convention TNG, mais il a dû annuler et nous l'avons remplacé par Jonathan Frakes !

Un moment mémorable qui me tient à cœur est d'être allé chercher De Kelley et sa femme Carolyn à l'aéroport et de passer le week-end avec eux. Ils n'ont jamais eu d'enfants, donc ils se sont très bien entendus avec les jeunes.  Je crois que j'ai été adopté par eux à un moment donné ce week-end ! Un deuxième souvenir est celui de la croisière Star Trek de 1987, où j'étais le partenaire de plongée de George Takei aux Bahamas. J'ai une photo de cette croisière.

J'ai travaillé avec et engagé la plupart des acteurs de Star Trek, dont William Shatner, Leonard Nimoy, DeForest Kelley, Jimmy Doohan, George Takei, Walter Koenig, Nichelle Nichols, Grace Lee Whitney, Majel Barrett, Robin Curtis et même Gene Roddenberry.

JONATHAN - Vous êtes donc organisateur de conventions depuis 30 ans ?

KENNY - Pas sans arrêt.  De 1989 à 1992, j'étais dans l'armée américaine et j'ai combattu dans le cadre de Deserts Shield et Storm. Mais Star Trek n'a jamais quitté mon cœur.  Je construisais constamment le modèle AMT USS Enterprise ou je regardais les épisodes de TNG que ma mère nous envoyait en Allemagne. Les mots ne peuvent pas décrire la torture que mes amis et moi avons ressentie lorsque "Le meilleur des deux mondes" a dit "A suivre..." Nous étions en Allemagne, donc cela allait durer au moins un an !

Puis, de 1992 à 1997, j'ai fait vivre ma famille dans le commerce de détail, en travaillant chez Spencer Gifts. En 1996, pour le 30e anniversaire de Star Trek, Paramount a organisé une convention officielle intitulée "Un week-end sur Terre" à Hunstsville, en Alabama. Spencer's a été choisi comme le seul détaillant pour la zone de vente, et j'ai pu être l'un des 30 directeurs de magasin de tous les États-Unis à construire et gérer la zone de vente de la convention. C'est sur la scène, le samedi soir, qu'a eu lieu la dernière apparition de l'équipe originale, avec notamment un hommage émouvant à Gene. Shatner, Nimoy, Kelley, Nichols, Doohan, Koenig, Barrett et Takei sont tous montés sur scène ensemble pour la dernière fois. C'était très spécial.

Je suis actuellement organisateur des conventions EyeCon avec un événement sur le thème de One Tree Hill ainsi qu'un futur événement Grey's Anatomy.

JONATHAN - Wow...c'est toute une vie !  Et nous ne sommes même pas encore arrivés à First Frontier !  Alors, qu'est-ce qui vous a décidé à produire votre propre fan film ?

KENNY - De 1997 à 2001, je suis allé à l'université, puis j'ai suivi un cours de cinéma avec Kenneth Johnson, le créateur de V, The Bionic Woman, Alien Nation et de la série The Incredible Hulk. C'est vers 2000 ou 2001 que j'ai vu un fan film pour Star Trek. Je ne me souviens plus lequel, mais je me souviens d'avoir été jaloux. Ils ont fait un travail incroyable avec ce qu'ils avaient, ils avaient construit un panneau mural dans un couloir comme une pièce de décor pratique. Ce fut le catalyseur de Star Trek : First Frontier. Je savais que je pouvais le faire mieux, mais je ne savais pas comment.

JONATHAN - Quel aspect du cinéma vous a le plus attiré ?

KENNY - J'ai toujours voulu réaliser des films. Mais je savais qu'Hollywood n'était pas la voie à suivre. Trop de gens essayent tous de faire la même chose et de la même manière. J'ai donc décidé d'utiliser une méthode détournée qui a finalement fonctionné. En 2006, j'ai créé une société de convention d'autographes de célébrités appelée Bionicon, et ma vedette était [Bionic Woman star] Lindsay Wagner. Bionicon était un événement sur le thème de l'homme et de la femme bionique, qui valait six millions de dollars. J'ai organisé un deuxième Bionicon en 2007 et j'ai ensuite décidé d'ouvrir la porte à des fandoms plus actuels. J'ai rebaptisé la société "EyeCon" et en 2008, j'ai organisé ma première convention, qui était basée sur le feuilleton "Supernatural".

Mon plan de départ était de l'utiliser comme un tremplin pour rencontrer des acteurs, des agents et des producteurs... ainsi que des collègues réalisateurs. C'est lors d'un de mes événements à thème Vampire Diaries que j'ai rencontré et parlé avec l'un des acteurs de Vampire Diaries et un invité de ma convention nommé Robert Pralgo, qui jouera finalement le rôle de Robert April. C'est par son intermédiaire que j'ai rencontré Zeke Flatten, son partenaire commercial, et après une petite réunion et la projection à Zeke de l'épisode animé de Star Trek "the Counter-Clock Incident", il a décidé de produire Star Trek : First Frontier.

Zeke n'était pas un fan de Star Trek. Il a une société de production près d'Atlanta et il aimait l'idée de raconter une histoire qui n'avait jamais été racontée dans Star Trek. Il aimait aussi l'idée de produire un film de science-fiction, puisqu'il n'en avait jamais fait auparavant.

Une fois que Zeke a été impliqué, et que ma société a atteint le niveau de succès dont j'avais besoin, mon attention a pu revenir sur Star Trek : First Frontier. Cette rencontre n'aurait pas pu mieux tomber. Nos conventions à l'époque étaient à Atlanta, en Géorgie, qui est devenue le centre du cinéma, comme beaucoup abandonnent Hollywood. Zeke avait tous les outils à sa disposition pour réaliser ce film, dont les plus importants étaient l'expérience et le professionnalisme.

C'est ainsi qu'en 2014, j'ai commencé à réécrire le scénario que j'avais écrit dix ans plus tôt. Il avait des défauts qui devaient être corrigés, et au cours de l'année suivante, nous les avons corrigés.

JONATHAN - Vous avez porté votre scénario pendant dix ans ???  Aviez-vous travaillé à le transformer en fan film pendant cette période ?

KENNY - Oui, mais pas beaucoup. Mes amis Paul Frenczli et Diz Galette ont fait le story-board du teaser d'ouverture, story-boards dont j'ai encore la trace d'une scène qui a finalement été changée. De plus, Lee Stringer, qui est un ami de longue date, a fait la critique de mon scénario original à l'époque, et je me souviens bien de ses paroles : "C'était une accumulation, une accumulation, une accumulation... et puis plus rien", a-t-il dit en riant. Il avait tellement raison. Mais je ne pouvais tout simplement pas me permettre le film à l'époque avec une famille à nourrir.  Il a donc été mis en veilleuse jusqu'à la rencontre avec Zeke, environ 10 ans plus tard...

JONATHAN - Sans aucun doute, l'un des éléments les plus intrigants et les plus passionnants de votre production de fans est un étonnant modèle de 3m35 de l'USS Enterprise NCC-1701.  Maintenant, si quelqu'un veut construire une maquette élaborée de l'Enterprise, je ne vais certainement pas l'en empêcher !  Mais les effets générés par ordinateur peuvent aussi être très beaux... et ils coûtent beaucoup moins cher.  Alors pourquoi ce super-modèle ?

KENNY - Je ne suis pas un fan de la CG. Bien que j'aime l'idée qu'elle soit utilisée pour "finir" une scène, ou la retoucher, je crois que l'utilisation excessive de l'image de synthèse est la première tueuse de la vraisemblance dans un film. Pour moi, il n'y a tout simplement pas d'autre solution ; si je vois un accident de voiture qui a l'air faux, je perds immédiatement confiance dans le film. Cela étant dit, l'image de synthèse a fait du chemin et j'ai de bons souvenirs du dernier Starfighter et de ma deuxième série télévisée préférée, Babylon 5.  Mais dans la plupart des films, elle n'est jamais assez proche de la réalité pour moi.

J'ai récemment fait la blague que je n'aurais jamais fait d'images de synthèse de William Shatner ou de Leonard Nimoy en essayant de les faire passer pour les originaux, donc je ne le ferai pas non plus avec l'Enterprise. Les nouvelles versions "remasterisées" me semblent pires que les images originales. Je me suis souvent dit que j'aurais aimé qu'ils se contentent de restaurer l'ORIGINAL du Smithsonian et de refaire le tournage des séquences originales. Cela aurait été un hommage au vaisseau, mais hélas, ils ont utilisé des effets de synthèse bon marché.

Pour moi, l'Enterprise est le personnage le plus important de Star Trek. "Traitez-la comme une dame, et elle vous ramènera toujours à la maison." J'ai décidé que je la traiterais exactement comme une dame et que je créerais une miniature de tournage de 11 pieds. Je l'appelle l'Enterprise "pré-pilote" , datant d'au moins 5 ans avant que Pike ne prenne le commandement. Il a fallu un an de travail à mes deux amis Matt Green (que j'appelle souvent "Matt Jeffries") et Scott Lyttle (que nous appelons "Mr. Scott"). Et nous avons maintenant un magnifique vaisseau de classe Constitution NCC-1701, entièrement éclairé, sur lequel nous avons terminé la photographie principale.

La construction de l'Enterprise a été légèrement retardée parce qu'un producteur du film Les Figures de l'Ombre a vu l'Enterprise de Matt et Scott à Dragoncon et les a engagés pour construire la capsule de Mercure utilisée dans le film ! Ils ont obtenu ce travail grâce à l'Enterprise ! Ils ont également construit un dock spatial pour faire le tour du vaisseau en utilisant des restes de plastique de la capsule Mercure. Les Figures de l'Ombre et Star Trek : First Frontier ont donc un lien majeur !

Les images de la miniature sont maintenant entre les mains de notre superviseur des effets visuels, Lee Stringer, qui est probablement mieux connu comme le créateur de Serenity pour Firefly et de Galactica pour BSG. Il a également travaillé sur le montage de Star Trek : The Motion Picture et sur Voyager. J'ai vu les images et cela dépasse mes rêves les plus fous. Nous avons des angles et des gros plans de l'Enterprise ORIGINAL jamais vus auparavant. C'est quelque chose d'excitant.

(La suite... Bientôt).

_________________
[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Bann_forum_klingon
Revenir en haut Aller en bas
http://tribules.online.fr/
Dra'ghoH
Commandeur
Commandeur
Dra'ghoH

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 33
Date d'inscription : 16/11/2017

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostJeu 15 Oct 2020, 18:43

JONATHAN - Je suis également ravi de voir vos décors fonctionnels (physiques). Votre passerelle a l'air incroyable. Quels autres décors avez-vous construits, et où les avez-vous construits ?

KENNY - Les décors ont été construits à Atlanta. Matt Green, qui a supervisé la construction de la maquette de 3, 5 mètres, a également supervisé la construction des décors. Lui et Scott [Lyttle], ainsi que d'autres volontaires extraordinaires, ont construit la passerelle, la salle de téléportation, deux couloirs, une salle de conférence, un sas, le bureau de l'amiral, les quartiers du capitaine et l'infirmerie... Ils ont également conçu une toute nouvelle race extraterrestre maléfique, appelée Sa'Ryn, et l'intérieur de leur vaisseau.

JONATHAN - Sapristi ! C'est un nombre impressionnant de décors à construire pour un fan film !

KENNY - Les décors physiques, je crois, ont fait la différence. Les acteurs ont pu "sentir" le vaisseau autour d'eux, et cela leur a donné une couche supplémentaire de réalité pour travailler.

Au départ, j'avais espéré économiser un peu de budget en louant les décors de Star Trek Continues qui étaient relativement proches dans le sud de la Géorgie. Ce plan a été anéanti lorsque j'ai reçu un e-mail de VIC MIGNOGNA, qui joue le capitaine Kirk dans cette série, qui m'a fait savoir que je n'utiliserais pas ces décors, puisqu'il venait de les acheter. C'était la lettre la plus arrogante qui soit... si propriétaire. J'ai gardé cette lettre et je l'ai utilisée comme inspiration, puis j'ai construit mes propres décors. Je n'aurais pas pu utiliser les leurs au final, parce que notre version était plus ancienne que la leur pour s'adapter à l'époque du capitaine April.

JONATHAN - Eh bien, c'est dommage de ne pas pouvoir utiliser les décors de Star Trek Continues. Je sais que le Exeter Trek de John Sims (à ne pas confondre avec le Starship Exeter) a pu utiliser les décors STC sous une forme légèrement modifiée pour un fan film de l'époque Pike (toujours inédit). Mais je crois me rappeler que plusieurs des personnes impliquées dans Exeter Trek avaient aidé à la construction de ces décors lorsqu'ils étaient utilisés uniquement pour Starship Farragut.
EXETER TREK, une autre production de fans de l'ère Pike, a pu filmer des scènes sur les décors légèrement modifiés de STAR TREK CONTINUES/STARSHIP FARRAGUT dans le sud-est de la Géorgie.

Quoi qu'il en soit, cela semble avoir bien fonctionné pour vous et votre projet, et vous avez vos propres décors extraordinaires, et j'ai hâte de voir ce qu'ils donnent !

Passons donc à vos acteurs. La plupart des fan films font appel à des bénévoles et à des fans pour jouer les rôles, et quelques-uns font appel à des acteurs locaux ou du moins à des personnes ayant une certaine expérience et formation dans le domaine du théâtre. Et puis il y a les quelques productions qui passent à l'étape suivante et engagent des acteurs professionnels de la Screen Actors Guild (SAG)... et cela inclut maintenant Star Trek : First Frontier. Pouvez-vous nous parler de cette décision et de votre choix d'acteurs ?

KENNY - Bien que j'apprécie les fan films qui sont produits, mon problème est souvent lié à leurs qualités d'acteur. Je sais, pour avoir dirigé, que le métier d'acteur est un travail difficile à plein temps. Et j'ai remarqué que la plupart des gens qui font des fan films se choisissent comme capitaine. J'ai choisi de travailler avec la Screen Actors Guild et d'engager de vrais professionnels qui connaissaient leur métier et pouvaient me donner les performances dont j'avais besoin pour maintenir la vraisemblance du film. Nous avons obtenu toutes les autorisations de la SAG et nous avons organisé un grand casting, qui nous a permis de réunir la plupart de nos merveilleux acteurs.

Lorsqu'il s'est agi de choisir le père de Robert April, j'ai vu une opportunité que beaucoup ont peut-être manquée. J'ai repensé aux films Halloween et Star Wars et j'ai décidé qu'avec un casting pour la plupart inconnu (bien que talentueux), j'avais besoin d'un point d'ancrage. J'avais besoin d'une figure sage et paternelle, et j'avais besoin qu'il soit joué par quelqu'un qui porte un nom... quelqu'un que les fans de mon âge reconnaîtraient. À Halloween, c'était Donald Pleasence et dans Star War, Alec Guinness. J'avais rencontré Barry Corbin, qui jouait le général Berringer dans Wargames, lors de ma convention à One Tree Hill et je lui avais demandé de jouer ce rôle. Il a accepté immédiatement. Il a apporté une présence paternelle "Andy Griffith" au personnage de son fils Robert, qui lutte dans l'histoire.

Depuis que nous avons tourné le film, j'ai vu mes acteurs réussir sur d'autres films, et je ne pourrais pas être plus heureux pour eux. Robert Pralgo, qui joue le rôle de Robert April, a récemment incarné le médecin de Tom Hanks dans Sully et a joué dans Fast and Furious 7. Paul Telfer a joué dans The Vampire Diaries et est récemment apparu dans Days of Our Lives et Once Upon a Time. Mark Ashworth a eu une scène en tête-à-tête avec Denzel Washington dans The Magnificent Seven dans le rôle du prédicateur au balcon. Mark joue le commandant Young, notre ingénieur en chef, et a une barbe dans notre film parce qu'il n'a pas été autorisé à la couper pour le tournage des Sept mercenaires. Il jouera également dans le prochain film de Marvel, Logan.

JONATHAN - C'est un sacré casting ! J'espère que vous leur avez tous donné de beaux rôles de personnages à jouer !

KENNY - Je tiens à préciser que si notre histoire est aussi fidèle à Star Trek que possible, ce n'est pas une histoire basée sur la technologie. Elle est basée sur les gens. C'est l'histoire de trois personnages principaux qui essaient de trouver leur place dans l'univers et les arcs de personnages créés pour chacun. C'est une histoire très touchante d'amour, d'amitié, de sacrifice et de désespoir. C'est aussi la première fois que l'idée d'un capitaine marié est développée. L'idée, si jamais nous passions à la série, d'un épisode où Robert April doit envoyer Sarah April dans une mort certaine pour sauver le navire m'a intrigué. Comment pourrait-il gérer cela en tant que capitaine de Starfleet ? Pourrait-il même le faire ? L'aspect de leur relation est un territoire inexploré de Star Trek pour un capitaine d'Enterprise.

JONATHAN - Bon, passons à l'un des aspects de votre projet que je trouve personnellement le plus intrigant...

Fin mars 2015, vous avez lancé une campagne Kickstarter avec un objectif de 130 000 dollars. Environ six semaines plus tard, avec seulement 30 000 $ de promesses de dons, vous avez annulé le Kickstarter et décidé de vous autofinancer à la place. Pourquoi ne pas simplement lancer une nouvelle campagne Kickstarter ou Indiegogo ? Après tout, un peu d'argent n'est-il pas mieux que pas d'argent du tout ?

KENNY - Ma fiancée m'a posé cette même question pas moins de 100 fois, depuis que le film a vidé notre compte bancaire à presque rien. Mais elle avait confiance en moi, et j'ai foi en Star Trek, même sans aucun espoir de retour financier. Les raisons de l'annulation du Kickstarter étaient plus que financières.

Tout d'abord, je n'avais que des mots à montrer aux donateurs potentiels. Je savais que je pouvais faire le film, mais il était difficile de convaincre les autres, et Kickstarter commençait à être inondé d'autres films et produits pour attirer les dollars loin de nous. Deuxièmement, les questions que je recevais étaient des questions auxquelles je ne voulais pas répondre, alors que les donateurs potentiels y avaient droit. Je recevais des questions comme "De quoi parle l'histoire complète" et "Quels sont vos lieux de tournage ? J'ai reçu des courriels disant que quelqu'un ferait un don si j'avais des Klingons et un homme qui voulait que sa fille ait un rôle principal. Afin de garder un contrôle créatif à 100%, je savais que Kickstarter n'était pas pour moi, ni aucun financement participatif.

JONATHAN - Que s'est-il passé après que vous ayez annulé le Kickstarter ?

KENNY - C'est à ce moment-là que j'ai décidé de ne pas essayer un autre Kickstarter. Nos conventions One Tree Hill s'étaient très bien déroulées et grâce à un prêt de ma mère, nous avions le budget nécessaire pour autofinancer l'ensemble du projet. La liberté que cela m'a donnée était substantielle. Je n'étais redevable à personne et je pouvais raconter l'histoire que je voulais.

La seule chose que j'ai dû sacrifier a été l'embauche d'un orchestre pour composer une nouvelle bande originale. Je n'en avais tout simplement pas les moyens. J'avais initialement prévu de contacter James Horner pour évaluer l'intérêt d'écrire une nouvelle œuvre pour le film. Il est mort dans son accident d'avion le mois où j'avais prévu de l'approcher. J'ai fini par utiliser les musiques de Star Treks II et III, et je dédie le film à James Horner. Nous n'avons évidemment toujours pas d'espoir de retour financier, mais si, à la fin de tout cela, j'ai pu faire un nouveau film Star Trek qui m'a donné les mêmes sentiments que lorsque j'étais enfant, et le partager avec mes amis et mes fans qui veulent ressentir ce sentiment à nouveau, alors cela en valait la peine.

(La suite... Dans 15min... Ou 15 jours).

_________________
[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Bann_forum_klingon
Revenir en haut Aller en bas
http://tribules.online.fr/
Dra'ghoH
Commandeur
Commandeur
Dra'ghoH

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 33
Date d'inscription : 16/11/2017

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostJeu 15 Oct 2020, 19:03

JONATHAN - Si tu as financé tout ce projet toi-même, Kenny, combien cela a-t-il fini par te coûter au total ?

KENNY - Le coût total du film n'a pas encore été révélé. Nous sommes toujours en post-production, et certains coûts m'attendent encore. [Kenny rit.] Une estimation approximative serait d'un peu plus de 200 000 dollars.

JONATHAN - Sacrée seconde hypothèque, Batman ! !!

KENNY - Pour ces 200 000 $, je dirais que nous avons obtenu une valeur de production d'au moins un million de dollars, car Zeke Flatten, le producteur, a poussé chaque dollar aussi loin que possible et a obtenu les meilleurs talents qu'il pouvait trouver et que nous pouvions nous permettre. Il savait que j'avais tout payé et que c'était tout l'argent que j'avais au monde... alors il a tout fait pour maintenir les coûts bas.

JONATHAN - Sur ces 200 000 dollars, quelle était la valeur de l'incroyable USS Enterprise de 2,5 mètres ?

KENNY - La miniature Enterprise a été construite pour environ 5 000 dollars. La valeur dépasse largement les 30 000 dollars, mais Matt Green savait que je n'avais pas beaucoup d'argent et que nous étions sur le point d'utiliser des images de synthèse parce que nous ne pouvions tout simplement pas nous permettre d'acheter la miniature. Il travaillait déjà sur les décors pour moi, et il a dit à Zeke qu'il la construirait pour le prix incroyablement bas de 5 000 $... une miniature de 3 mètres terminée et prête pour le tournage ! Je ne pouvais pas dire "non", alors j'ai emprunté cinq mille dollars de plus. Finalement, Matt et Scott, en plus de leur sueur et de leurs larmes, ont également investi leur propre argent dans la miniature, car les coûts dépassaient les 5 000 dollars. Matt, en étant une personne géniale, a évité que la construction de la miniature ne soit mise au rebut grâce à son sacrifice, et le résultat est à l'écran. Le résultat est à l'écran. Il est fantastique.

JONATHAN - Comment se sont répartis les autres coûts ?

KENNY - Les coûts exacts des décors sont difficiles à calculer, mais au final, je suppose qu'environ 30 à 40 % de notre budget initial a été consacré aux décors et aux costumes. Nos costumes ont été conçus par moi avec l'aide de mes amis Star Trek de longue date, Dizzy Galette et Paul Frenczli. Ils ont été assemblés et entretenus sur place par Jo Veitenheimer, qui travaille sur les costumes à Atlanta. Les costumes ont été mieux conçus que je ne l'espérais et nous avons reçu de nombreux compliments à leur sujet, j'en suis donc très fier.

Le fait d'être un film Star Trek a énormément contribué à maintenir les coûts à un faible niveau parce que les gens donnaient volontiers de leur temps pour aider à travailler dessus, simplement parce qu'ils étaient eux-mêmes fans de Star Trek, et que Star Trek avait touché leur vie d'une certaine manière. Nous avons pu attirer de vrais professionnels qui ont pris le strict minimum... par amour pour Star Trek. Nous avons eu beaucoup de chance qu'Imoto Harney, qui a pris le poste de premier assistant réalisateur, soit disponible. Je n'aurais pas pu demander un meilleur bras droit qu'elle pour réaliser le film. Keith Brooks, notre directeur de production, est un collègue cinéaste et a tourné un film à Sundance. Il m'a permis de garder le cap sur le décor et a utilisé ses compétences littéraires pour m'aider à peaufiner le scénario, en ajoutant de nombreux éléments humains à l'histoire.

JONATHAN - Je ne faisais donc qu'à moitié semblant quand j'ai dit "Sainte deuxième hypothèque !" Si je peux me permettre de demander, comment avez-vous réussi à tout payer ? On dirait que vous n'êtes pas vraiment Daddy Warbucks...

KENNY - C'était beaucoup d'argent pour moi. J'ai dû contracter un prêt sur mon entreprise et un autre de ma mère, qui, encore aujourd'hui, m'aide à réaliser mes rêves. Donc, pour tous ceux qui se demandent pourquoi je ferais cela, la réponse est que je ne sais vraiment pas. Je n'ai aucun espoir de rendement financier ; beaucoup pourraient presque considérer que c'est de l'argent jeté par les fenêtres. Mais je suppose que, quel que soit le coût monétaire, si je ne l'avais pas fait, si je n'avais pas fait tout ce que j'ai pu pour saisir cette opportunité, si j'avais cédé à la peur ou à la frustration et si je m'étais éloigné, le coût aurait été mon âme... comme l'a dit James Kirk de façon si éloquente. [Kenny rit encore.]

Il fallait que je le fasse. Star Trek me manque. Il n'est plus là depuis très, très longtemps... mais il est toujours vivant et en bonne santé.

JONATHAN - Kenny, votre dernière mise à jour sur votre page Kickstarter indiquait que vous aviez terminé le tournage de toutes vos scènes en septembre 2015 après un tournage de 15 jours. Vous aviez l'intention de présenter votre film terminé pour le 50e anniversaire de Star Trek le 8 septembre 2016. Qu'est-il arrivé pour retarder cette date de première ?

KENNY - C'était mon premier film en tant que réalisateur. Mon manque de connaissances m'a fait sous-estimer les risques de retards de tournage. C'est pourquoi mon directeur de production, Keith Brooks, qui avait tourné un film à Sundance, m'a aidé à apprendre à réaliser sur place. Il a comblé mes lacunes pour que nous soyons le plus efficace possible. Nous avons commencé le tournage le 8 septembre 2015, en l'honneur du 49e anniversaire de Star Trek. Le 9 septembre, deuxième jour du tournage, Keith s'est approché de Zeke, d'Imoto Harney (mon premier assistant réalisateur) et de moi et, avec une larme, nous a fait savoir qu'il venait d'être diagnostiqué ce jour-là avec un cancer en phase terminale et qu'il lui restait un an à vivre. Je raconte cela ici parce que Keith a ouvertement raconté cette histoire dans la production de sa propre société appelée "Bean Dip Productions" pour laquelle ils ont réalisé un épisode sur le cancer.

Keith était le monteur principal du film, et il était maintenant confronté à une chimiothérapie tortueuse qui le rendait incapable de beaucoup d'activités. Nous avons refusé de le retirer du poste de monteur. Nous avons travaillé à son rythme et cela, ainsi que les quelques retards dans la construction de la miniature, a retardé la sortie. Le travail de Keith et sa vision du film valaient bien l'attente. Je suis heureux d'annoncer qu'il est toujours avec nous et qu'il botte le cul du cancer !

JONATHAN - YAY !

KENNY - Je ne considère pas les retards que nous avons subis comme des faiblesses. Je les considère comme des forces. Si une seule personne est aidée par sa vidéo sur le cancer, ça en vaut la peine. La construction de la maquette du vaisseau a été retardée par le besoin de Matt et Scott sur les décors des Figures de l'Ombre, mais nous avions le temps, donc ce n'était pas un inconvénient.

JONATHAN - Vous venez de filmer à la mi-février cette magnifique maquette de 3m35 de l'Enterprise. Comment cela s'est-il passé ?

KENNY - Le tournage de la miniature de 3m35 était un rêve devenu réalité. Nous avons tourné le vaisseau sur la scène 25 des studios Universal à Orlando, l'école DAVE, avec l'aide de Dan Smith, lequel a coordonné des étudiants pour compléter certains de nos éléments d'écran vert en tant que projets scolaires ! Pour le tournage, je n'avais pas grand-chose à faire sur place, plutôt que de regarder avec admiration. J'avais fait la majeure partie du travail de création des animatiques et des listes de tournage à la maison. Une fois que je les ai remises à Lee Stringer, Dan Smith et mon directeur de la photographie, John Pruner, ils ont pris les idées et les ont concrétisées.

Si ma mémoire est bonne, il n'y a pas plus d'une dizaine de plans de l'Enterprise dans la série originale, et ils les ont utilisés à maintes reprises. Nous en avons eu autant, et même plus, au deuxième jour de notre tournage de quatre jours. Lee, Dan et John ont pu compléter notre liste de tournage et ensuite "jouer" avec des plans de rêve, des angles et des survols qui n'ont jamais été vus dans Star Trek. Voir l'Enterprise original aussi gigantesque et gracieux que celui de The Motion Picture, c'est du carburant à rêves. Ces plans sont magnifiques.

JONATHAN - Alors que reste-t-il à faire avant d'avoir terminé ?

Tous les principaux travaux de photographie sont terminés, y compris les prises de vues réelles et la miniature. Lee Stringer a les images de la miniature et travaille sur toutes les images de classe Constitution, en plus d'ajouter sa vaste connaissance de l'image de synthèse pour que le film ait l'air réel. Dan Smith, de l'école DAVE à Universal, attribue à ses élèves des insertions sur écran vert et des plans VFX à réaliser dans le cadre de leurs devoirs. John Pruner, notre directeur de la photographie, s'occupera de la correction des couleurs du film. Je termine les effets sonores, la partition et le montage. Le film est très proche d'un verrouillage du montage, et nous prévoyons une sortie vers le mois d'octobre.

Le film sortira en 90 minutes. Il ressemblera à un film de série A une fois terminé. Beaucoup de plaisir à venir !

JONATHAN - 90 minutes ? N'est-ce pas plus long que ce que les lignes directives autorisent ?

KENNY - Oui. Les lignes directives n'étaient pas en place, même lorsque nous avons terminé la photographie principale. Nous avons ouvertement contacté CBS et les avons informés de notre film, mais nous n'avons pas reçu de réponse. J'espère que puisque le film est autofinancé, il entre dans une autre catégorie. J'ai également entendu parler d'une clause de "grand-père". Nous verrons bien.

Les fan films semblaient être acceptés, donc mon but n'était pas d'empiéter sur la propriété de qui que ce soit, mais simplement parmi les fan films non canoniques, je voulais que les miens soient les meilleurs. Aucun d'entre nous ne pensait que la réalisation du film serait un problème puisqu'il y en avait déjà beaucoup. Nous avons même demandé à notre avocat d'examiner la façon dont les fan films sont considérés avant de commencer la production et on nous a dit que le climat actuel pour les fan films était que les studios regardent ailleurs, tant qu'aucun revenu n'est généré. Nous avons procédé en toute bonne foi, sans intention d'enfreindre la loi. Cependant, comme je n'ai pas gagné d'argent et que j'ai utilisé mon propre argent pour le faire, je n'ai fait qu'une vidéo maison élaborée et coûteuse, comme lorsque nous étions enfants et que nous prenions nos caméscopes pour faire nos propres épisodes de Star Trek.

JONATHAN - Ce fan film sera-t-il le seul pour vous, ou ferez-vous plus que First Frontier ?

KENNY - Star Trek, c'est ma vie. Je suis prêt à me consacrer à n'importe quel travail pour préserver l'intégrité du vrai Star Trek. Certaines séries télévisées et certains films transcendent au-delà de ce qu'ils étaient au départ. Star Trek est l'une, sinon la principale série qui a fait cela. Elle mérite le respect et la protection. Si les fans aiment ce qu'ils voient, et si Dieu me fait ce cadeau, je ferai Star Trek pour toujours. Sinon, j'ai fait un sacré fan film que je peux regarder avec mes enfants et petits-enfants.

JONATHAN - Si vous produisez plus que First Frontier, suivrez-vous les directives ou tenterez-vous votre chance ?

KENNY - Je ne sais pas. Tout dépend de la prochaine histoire que je veux raconter. Peut-être que nous pouvons faire quelque chose à titre officiel avec CBS, s'il y a un soutien des fans. Nous serions ouverts à cela. Il y a de la place pour tout le monde dans Star Trek.

Et voilà, c'est la fin de la traduction de cette très longue interview, j'espère que vous aurez trouvé ça intéressant (moi oui).

_________________
[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Bann_forum_klingon
Revenir en haut Aller en bas
http://tribules.online.fr/
Minos
Administrateur
Administrateur
Minos

Masculin Nombre de messages : 5993
Age : 46
Date d'inscription : 28/01/2008

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostJeu 15 Oct 2020, 20:12

Un tel enthousiasme, ça fait plaisir à voir ! J'espère que le gars n'aura pas d'ennuis avec CBS... qui serait stupide de lui en faire, de mon point de vue.

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
Dra'ghoH
Commandeur
Commandeur
Dra'ghoH

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 33
Date d'inscription : 16/11/2017

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostVen 16 Oct 2020, 06:54

@Minos a écrit:
Un tel enthousiasme, ça fait plaisir à voir ! J'espère que le gars n'aura pas d'ennuis avec CBS... qui serait stupide de lui en faire, de mon point de vue.
Oui complètement, stratégiquement ça serait insensé, d'une part ça provoquerait un "Effet Streisand" et ferait plus de publicité au fanfilm que ce qu'il en a actuellement. Et d'autre part, ça serait risquer un boycott au moment où la saison 3 de Discovery arrive.

Mais bon, ça fait un mois qu'il est sorti maintenant. La bande annonce date d'il y a plus d'un an et il était déjà honnête à l'époque sur la durée du film, donc je pense que si les ayant-droits avaient voulu faire un procès, la procédure aurait déjà commencé. Maintenant je pense qu'il sera laissé tranquille.
Au moment de sa sortie j'étais moins serein par contre et je l'ai téléchargé pratiquement de suite au cas où il soit retiré de youtube. aplo

_________________
[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Bann_forum_klingon
Revenir en haut Aller en bas
http://tribules.online.fr/
Saga
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
Saga

Masculin Nombre de messages : 1611
Age : 60
Date d'inscription : 12/05/2008

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostVen 16 Oct 2020, 11:10

@Dra'ghoh a écrit:
Et d'autre part, ça serait risquer un boycott au moment où la saison 3 de Discovery arrive

Là il ne faut pas rêver quelques soit les intentions de CBS et même si il y aurait plusieurs appels au boycott, les gens sont se qu'ils sont, dans l'anonymat de leur foyer ils regarderaient si on envie de regarder.

Même si je suis triste en écrivant ses lignes, il fallait que CBS édite ces lignes directrices, car les ambitions de certain, notamment celle qui a provoqué la crise dépassait largement le cadre du fan-film pour passer dans la plagia pur et dur.

@Dra'ghoh a écrit:
ayant-droits avaient voulu faire un procès

Je ne connais rien aux lois américaines mais si je peux me permettre un parallèle avec les lois française, ce genre de délit fait partie du code civil, pas pénal, donc une action en justice n'est entreprise que si il y a plainte en justice. CBS à maintenant la possibilité de traduire en justice n'importe quel créateur mais n'en a pas l'obligation. Et peux donc choisir au cas par cas.

@Dra'ghoh a écrit:
Au moment de sa sortie j'étais moins serein par contre et je l'ai téléchargé pratiquement de suite au cas où il soit retiré de youtube.
Il y a quand même eu un moment de flottement, lorsque tu m'as fait part de ton projets de STFR, j'ai immédiatement été sur youtube pour voir de quoi il s'agissait et il avait été retiré. Et puis remis.

Et que la force soit avec vous

\\// Longue et oups, pardon c'est la fièvre
Saga
Revenir en haut Aller en bas
http://star-trek.be
Dra'ghoH
Commandeur
Commandeur
Dra'ghoH

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 33
Date d'inscription : 16/11/2017

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Empty
MessageSujet: Re: [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?   [vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Icon_minipostVen 16 Oct 2020, 11:43

@Saga a écrit:
Là il ne faut pas rêver quelques soit les intentions de CBS et même si il y aurait plusieurs appels au boycott, les gens sont se qu'ils sont, dans l'anonymat de leur foyer ils regarderaient si on envie de regarder.
Je rappelle qu'avant la sortie de Beyond, JJ Abrams avait prétendu que le procès contre Axanar était abandonné. Alors c'était un mensonge, mais ça montre bien que les appels au boycott leur avait fait peur.
Que les gens boycottent réellement ou pas ne change pas grand chose, ce qui compte c'est si ça fait peur au studio ou non.

@Saga a écrit:
Même si je suis triste en écrivant ses lignes, il fallait que CBS édite ces lignes directrices, car les ambitions de certain, notamment celle qui a provoqué la crise dépassait largement le cadre du fan-film pour passer dans la plagia pur et dur.
Je suis d'accord que les lignes directrices sont utiles, de toute façon il suffit de voir les effets qu'elles ont eu, le nombre de fanfilms a explosé. Donc avec le recul, ça a été positif. Par contre, je ne trouve pas qu'Axanar dépassait spécialement les bornes. Il ont juste fait un petit pas de plus que leurs prédécesseurs. De plus maintenant qu'on a vu Discovery on comprends aisément pourquoi eux se sont pris un procès et pas Renegades ou Horizon par exemple. C'est surtout parce que ça se passait presque à la même époque et que les gens allaient forcément faire la comparaison. Il fallait surtout éviter que ça sorte avant.
D'ailleurs, suite à leur arrangement avec CBS/Paramount, pratiquement aucune des lignes directrices ne s'appliquent à eux. Mis à part celle sur la durée. Et ils n'ont pas le droit de faire de financement participatif public alors que les lignes directrices le permettent. Par contre ils ont le droit de faire un financement participatif privé et même de dépasser la limite des $50,000 indiquées par les lignes directrices.

@Saga a écrit:
Je ne connais rien aux lois américaines mais si je peux me permettre un parallèle avec les lois française, ce genre de délit fait partie du code civil, pas pénal, donc une action en justice n'est entreprise que si il y a plainte en justice. CBS à maintenant la possibilité de traduire en justice n'importe quel créateur mais n'en a pas l'obligation. Et peux donc choisir au cas par cas.
Tout à fait.

@Saga a écrit:

Il y a quand même eu un moment de flottement, lorsque tu m'as fait part de ton projets de STFR, j'ai immédiatement été sur youtube pour voir de quoi il s'agissait et il avait été retiré. Et puis remis.
Ah je n'avais pas vu ça.

_________________
[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ? Bann_forum_klingon
Revenir en haut Aller en bas
http://tribules.online.fr/
 

[vostfr]First Frontier, le dernier long métrage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Films-