Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Rencontre au Pôle Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 42
Date d'inscription : 05/09/2018

Rencontre au Pôle Nord Empty
MessageSujet: Rencontre au Pôle Nord   Rencontre au Pôle Nord PbucketDim 30 Déc 2018, 12:03

Une petite fiction, un peu retravaillée, que j'avais publié sur un autre site l'année dernière...Bonne lecture et Bonne Année 2019 à tous !

Rencontre au Pôle Nord

Journal de bord du Commandant Spock, date stellaire 5532.7

L’Enterprise est toujours en orbite de la planète SC15. Planète inhabitée dont la surface est à 97,6% recouverte de neige et de glace.
La durée d’ensoleillement n’y est que de 7 heures et la température ne dépasse pas  3°C lorsque le soleil est à son zénith.
Cela fait actuellement 4 heures qu’une équipe constituée de géologues s’est rendue à la surface, via une navette pilotée par le Capitaine Kirk…Et cela fait maintenant une heure que cette même équipe m’a rapporté la disparition soudaine de notre Capitaine…Pourquoi s’est-il éloigné des géologues comme l’a laissé entendre le Lieutenant Carris. S’est-il perdu dans le dédalle de grottes découvert sous la surface ? Est-il tombé dans une crevasse ou a-t-il été victime d’une avalanche ?

Spock soupira bruyamment, mettant sur pause l’enregistrement du journal de bord. Il était sur la passerelle, assis dans le fauteuil du Capitaine. A ses côtés se trouvait  le Dr McCoy, bouillant  dans une tenue adaptée aux basses températures, un tricordeur médical en bandoulière.

« Spock, dépêchez-vous de terminer ce  foutu journal de bord ! Il  reste moins de deux heures avant la tombée de la nuit ! Et si cela ne vous dérange pas, j’aimerai le récupérer avant qu’il ne meurt d’HYPOTHERMIE !» Hurla Léonard, le visage rouge et le front perlant de sueur.

Spock soupira une nouvelle fois, appuya sur un bouton de l’accoudoir et reprit l’enregistrement du journal de bord.

… Il était tenté d’ajouter que le Capitaine Kirk avait lourdement insisté pour diriger lui-même cette expédition …car il trouvait « fun » de se dégourdir les jambes sur un glacier par une température de -8°C …Spock l’en avait bien sûr dissuadé, lui rappelant qu’un pilote chevronné accompagnait déjà les géologues. Seulement voilà, le Capitaine Kirk n’avait pas tenu compte de ses recommandations et était parti, un sourire charmeur aux lèvres, le laissant aux commandes de l’Enterprise.

Reprise du journal de bord

Le Capitaine Kirk ne répond toujours pas à nos appels. La première  de mes hypothèses est qu’il est inconscient. La seconde est que son communicateur est en panne… Une troisième hypothèse est que les roches constituant  les parois des cavernes empêchent toutes transmissions sous la surface…Une dernière hypothèse est que…

« SPOCK ! » L’interrompit McCoy. « Non mais vous le faites exprès ou quoi ? Je sais que vous n’êtes pas fan des températures glaciales mais là IL FAUT Y ALLER !!! »

« … » (Long  soupir pas très vulcain*)

oOOOo

Les conditions atmosphériques s’étaient malheureusement dégradées au point de rendre le retour de la navette impossible. Spock  avait donc ordonné qu’on téléporte les géologues à bord de l’Enterprise. Spock, McCoy et quatre hommes de la sécurité prirent ensuite la place de leurs collègues sur les plots du téléporteur.

« Energie ! » Annonça Spock à travers son cache-nez. Il était vêtu d’un anorak bleu et portait une visière pour protéger ses yeux  du vent glacial de la planète.
Les six hommes se matérialisèrent au pied d’un glacier, au côté de la navette et au beau milieu d’une tempête de neige. Ils prirent aussitôt la direction des cavernes récemment découvertes,  dernière localisation connue du Capitaine…

oOOOo

Pendant ce temps, quelque part sous la surface de la planète SC15.

Jim ouvrit les yeux et grimaça. Une douleur lancinante irradiait son dos et descendait le long de sa jambe droite tandis que  le froid engourdissait ses autres membres. Un fin rayon de soleil parvenait à entrer par la fissure, située au-dessus de lui.

« Quelle chute ! Heureusement que j’ai atterri sur ce tas de neige ! » Déclara Jim à voix haute.

« Oui, quelle chance ! Deux mètres plus loin et vous vous empaliez sur des stalagmites ! » Lui répondit une voix grave.

Jim fit un effort pour s’asseoir. Il abaissa sa capuche et ôta sa visière pour mieux dévisager l’individu assis devant lui. Un gros bonhomme vêtu de rouge le fixait, un large sourire sur le visage.

« Qui êtes-vous ? » bafouilla Jim, craignant déjà sa réponse.

« Qui suis-je ? Je suis Santa Claus bien sûr ! Ou le Père Noël si vous préférez m’appeler ainsi. » Lui répondit le vieil homme à la longue barbe blanche.

« Santa Claus…Le Père Noël…C’est bien ce que je craignais. Ma tête a heurté le sol et je souffre d’une commotion cérébrale… Et euh…Où sont vos rennes et vos Lutins ?» Ricana Jim, se laissant soudain retomber dans la neige. Le froid engourdissait à présent son dos, jouant un rôle antalgique.
Bonne nouvelle, ironisa-t-il,  il souffrait d’hypothermie en plus d’avoir des hallucinations !

« Pourquoi est-ce si difficile à croire, Jim ? »

« Comment connaissez-vous mon prénom ? …Non peu importe. Alors par où commencer ? Nous sommes sur une planète à des années-lumière de la Terre, dans un environnement ressemblant vaguement au Pôle Nord…vous allez sans doute me dire que vous faîtes tous les ans le trajet en traîneau jusqu’à la Terre pour distribuer des cadeaux aux enfants terriens ? » Railla-t-il.

« A vrai dire, non. » Soupira l’homme au costume rouge. « Mais je l’ai fait pendant des années lorsque je vivais sur Terre. Mais une année, mes lutins en ont eu assez et m’ont  abandonné sur cette planète sans aucun moyen d’en repartir. »

« Ben voyons. » Marmonna Jim.

« Jim, il me semble que vous étiez plus facile à convaincre lors de votre rencontre avec Abraham Lincoln ! » Déclara le Père Noël.

Jim releva la tête. Peu de gens connaissait en détail cette mission, celle où un homme prétendant être Abraham Lincoln s’était rendu à bord de l’Enterprise. (Voir l’épisode La Frontière/The Savage curtain)

« Etes-vous là pour une expérience ? S’agit-il encore une fois  du bien qui affronte le mal ? » Demanda Jim, perplexe.

« Les enfants gentils, les enfants méchants…Non, non, Jim, j’ai cessé de tenir cette liste à jour depuis 30 ans. »

Jim soupira, laissant sa tête lourdement retomber en arrière.

« Je suis en train de perdre la tête…et je vais mourir seul… » Murmura Jim en fermant les yeux.

« Allons mon garçon, il ne faut pas t’endormir ! Tu dois continuer à me parler… »

« Parler…Oui…Ne pas m’endormir…C’est exactement ce que dirait McCoy. Très bien. Alors racontez-moi. Où sont partis vos lutins ? »

Le Père Noël ne semblait pas ravi de reprendre la conversation sur ce sujet. Il perdit aussitôt sa bonhomie.

« Ces sales traîtres…Ils m’ont dit en avoir assez de sourire tout le temps. Ils en avaient assez de la neige et du froid. Ils voulaient vivre sur une planète plus chaude…dans le désert qu’ils disaient…En bref, ils voulaient qu’on s’installe sur Vulcain ! »

« Sur Vulcain ! » S’esclaffa Jim. « Et vous allez me dire qu’ils l’ont fait et qu’ils se sont mélangés aux Vulcains ! » Jim se tordait de rire sur le sol glacé. Il imaginait soudain Spock, déguisé en lutin du Père Noël, un bonnet vert muni d’un grelot sur la tête.

Son premier officier et meilleur ami Spock, mi Humain mi Lutin ! Songeait-il tout en continuant de rire.
Bizarrement, il sentait que son corps entier se réchauffait !

oOOOo

«Vite, Docteur McCoy ! Jim convulse ! »

« Jim ! … Jim !? …Spock, je ne comprends pas. Ce ne sont pas des convulsions mais …des éclats de rire ! …Mais qu’est-ce qu’il a à rire comme ça ? » S’interrogeait le Dr McCoy  tout en ajustant la couverture de survie autour du corps de Jim, se contorsionnant toujours dans la neige.

ooOOOoo

Cela faisait un quart d’heure qu’ils avaient repéré ses signes vitaux grâce au  scanner médical. Ils avaient d’abord retrouvé le sac à dos de Jim à un mètre  de la crevasse par laquelle il était tombé. Descendu en rappel avec le Docteur, Spock dévisageait son Capitaine, son sourcil droit disparaissant sous son bonnet. Pourquoi son Capitaine riait-il dans un moment pareil ?

« Docteur McCoy, je pense plus prudent de le ramener à bord…et vite. »

« Vous avez raison, Spock. Je suis quand même curieux de savoir ce qui le fait autant rire ! » Ajouta le Dr McCoy, perplexe mais heureux d’avoir retrouvé Jim en vie.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Minos
Administrateur
Administrateur
Minos

Masculin Nombre de messages : 4326
Age : 45
Date d'inscription : 28/01/2008

Rencontre au Pôle Nord Empty
MessageSujet: Re: Rencontre au Pôle Nord   Rencontre au Pôle Nord PbucketMar 01 Jan 2019, 09:03

C'est mignon, et bien dans l'esprit de Noël. Dommage qu'ils n'aient pas repéré des traces de pas inconnues à côté de Kirk, ça aurait rajouté une jolie petite couche de mystère...

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
T'Haloa
Lieutenant
Lieutenant
T'Haloa

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 42
Date d'inscription : 05/09/2018

Rencontre au Pôle Nord Empty
MessageSujet: Re: Rencontre au Pôle Nord   Rencontre au Pôle Nord PbucketVen 04 Jan 2019, 10:46

Rencontre au Pôle Nord Zvctsk10
Revenir en haut Aller en bas
Black Silver
Capitaine
Capitaine
Black Silver

Masculin Nombre de messages : 1038
Age : 50
Date d'inscription : 04/09/2018

Rencontre au Pôle Nord Empty
MessageSujet: Re: Rencontre au Pôle Nord   Rencontre au Pôle Nord PbucketVen 04 Jan 2019, 13:50

Voici enfin l'explication des oreilles pointues des vulcains!! aplo
Revenir en haut Aller en bas
https://kiowa76.wixsite.com/p-z-p/peinture-et-dessin
 

Rencontre au Pôle Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions :: Fan-fictions terminées-