Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Star Trek : la dernière créature [TOS ; 1967]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2258
Age : 44
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Star Trek : la dernière créature [TOS ; 1967]   Dim 26 Nov 2017, 07:11

Publié en 1967 et écrit par James Blish, il s'agit là du tout premier "roman" Star Trek écrit. Les guillemets sont de mise car il s'agit en fait d'un recueil de nouvelles, ou plutôt de la novellisation de plusieurs épisodes de TOS.




le 4ème de couverture... qui se trouve en page 3, d'ailleurs :

Citation :
Un orphelin doué de pouvoirs étranges sème la panique à bord de l'Enterprise. Un savant fou menace l'équilibre mental du Capitaine Kirk. Une créature assoiffée de vie joue avec les sentiments du Dr McCoy. L'Enterprise doit faire face à un ennemi invisible...
Et ce n'est qu'un début.
Sept aventures passionnantes adaptées des scénarios originaux de la série télévisée, par un maître de la science-fiction : James Blish.


Les sept épisodes traités dans ce volume sont La loi de Charlie, Un esprit tranchant, La dernière créature, L'équilibre de la terreur, Un vent de folie, Miri et La conscience du roi.

À la lecture, on voit bien que c'est la toute première adaptation écrite car on y trouve des perles qui font sourire... ou font se dresser les cheveux sur la tête. Soit les relations entre les personnages, ainsi que leurs spécificités propres n'étaient pas encore bien définies, soit Blish ne connaissait à l'époque pas bien cet univers.

Ce qui nous donne quelques perles comme :

Citation :
Les trois hommes [Kirk, McCoy et Spock], surpris, ne purent retenir un éclat de rire...
Il est bien connu que Spock est effectivement un sacré déconneur ! Very Happy

Citation :
... avant d'être mis hors d'état de nuire par la fameuse décompression sensorielle de M. Spock.
Et sa variante :
Citation :
... la main de Spock se referma sur son épaule droite, et libéra le fameux flux nerveux vulcanien.

Très joli, même si on peut préférer à cette expression la bonne vieille Prise Vulcaine !

Bref, ce livre est une curiosité, dirons-nous.

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
 

Star Trek : la dernière créature [TOS ; 1967]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS ÉTENDU :: Les romans-