Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Michael Burnham et Spock : gros lien qui tache ou remise en perspective ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1632
Age : 44
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Michael Burnham et Spock : gros lien qui tache ou remise en perspective ?   Sam 11 Nov 2017, 20:45

On le sait, DIS glisse un certain nombre de références à TOS, et l’une des plus importantes (que d’aucuns pourraient considérer comme assez bourrine sur le principe) consiste à faire de Michael Burnham une sœur adoptive de Spock, au sens où orpheline, elle fut recueillie par Sarek (qui partagea son katra avec elle) et donc élevée avec Spock.
Dit comme ça, ça sonne effectivement comme un gros lien qui tâche, un retcon tout ce qu’il y a de moins subtil, mais… il y a un énorme « mais » qui fait que je trouve ce retcon très bien conçu et qui remet intelligemment certaines choses en perspective.

On le sait, la famille récente de Spock n’a rien d’une famille vulcaine classique, et tout semble commencer avec son arrière-grand-père, Solkar. En tant que premier ambassadeur vulcain sur Terre, il se retrouve tout naturellement à fréquenter des humains, une espèce qui va fasciner ses descendants.

Skon, le fils de Solkar, est forcément familier de la Terre, où il a peut-être vécu un certain temps (enfant, quand son père y était ambassadeur ?). On ignore le métier qu’il a exercé, mais on sait qu’il a traduit « Les enseignements de Surak » en anglais, signe des liens forts entretenus avec la Terre.

Skon va avoir un fils à son tour, un homme complexe aux multiples facettes : Sarek. Alors que la tradition vulcaine veut que les enfants soient fiancés (par le biais d’un lien mental) à l’âge de sept ans, Skon choisit de ne pas imposer un tel lien à son fils. On ignore pourquoi. Influence terrienne, où les mariages se font par choix des futurs époux et non pas arrangés par les parents ?

Peut-être encouragé par l’exemple de ses père et grand-père, Sarek va lui aussi s’écarter des traditions vulcaines, et parfois de très loin ! Il va ainsi avoir un fils… hors des liens du mariage… et avec une princesse vulcaine, qui plus est. Ce fils, Sybok, va lui aussi suivre son propre chemin puisque, ironie du sort pour le petit-fils du traducteur en anglais des enseignements de Surak, il va choisir de renier ledit enseignement, refusant de suivre la Voie de la Logique, ce qui conduira à son bannissement de Vulcain.
Entretemps, ou peut-être avant, Sarek a sûrement redoré son blason auprès de son peuple : si sa vie personnelle va sembler prêter à caution du point de vue vulcain, il va devenir à son tour ambassadeur… sur Terre, qu’il doit déjà bien connaître grâce à ses père et grand-père.
Là, il va aller encore plus loin que ses ancêtres dans leurs relations avec la Terre, puisqu’il choisit d’épouser une enseignante humaine, Amanda Grayson. De leur union naîtra un fils, Spock. Le couple n’aura pas d’autre enfant, mais adoptera Michael Burnham après la mort de ses parents : vu son passif et celui de sa famille avec les humains, ainsi que leurs décisions allant à l’encontre des traditions vulcaines, nul doute qu’il n’est plus à ça près.
On peut penser que cette attitude si peu conventionnelle agace profondément dans les strates de pouvoir vulcain. Et la punition va tomber quand Sarek va vouloir faire entrer Michael Burnham à l’Académie des Sciences de Vulcain. On lui signifie qu’il doit arrêter avec ses « expériences », et que seul l’un de ses deux enfants sera accepté à l’Académie : soit sa fille adoptive et humaine Michael, soit son véritable fils  mi-Vulcain mi-humain. Face à ce choix impossible, il privilégie les liens du sang. Ce sera donc Spock qui entrera à l’Académie tandis que Michael, portée par les relations de Sarek, intègrera Starfleet.
Mais il est écrit que rien ne sera jamais simple au sein de cette lignée. Spock refuse d’intégrer l’Académie des Sciences de Vulcains et rejoint Starfleet à son tour (peut-être influencé par une Michael dont il admire le parcours ?), ce qui conduira à une brouille durable entre le père et son fils.
Sarek semble en vouloir d’autant plus à Spock qu’il a dû sacrifier Michael pour réserver sa place à Spock… qui a pris un autre chemin. On comprend mieux le ressentiment de Sarek envers Spock. Peut-être s’en est-il même expliqué avec son fils, mais nous l’ignorons.
Si Sarek restera pour tous un ambassadeur reconnu, bien au-delà de sa planète, il continuera à mener sa vie personnelle à sa propre manière. Après la mort d’Amanda, il épousera à nouveau une humaine, Perrin.

Il est en outre intéressant de noter que Spock, élevé avec Michael, pupille de Sarek, aura lui aussi des pupilles au sein de Starfleet : on lui en connaît au moins deux, Saavik et Valeris. En cela, il suit l’exemple de son père… à sa manière. Tout comme il suivra la tradition familiale en devenant à son tour ambassadeur de la Fédération des Planètes Unies.


Des relations complexes, souvent portées vers la Terre… Michael Burnham me semble parfaitement s’insérer dans ce schéma… loin d’un schéma scénaristique imaginant un lien grossier entre TOS et DIS.

(Et grand merci à Memory Alpha pour ses données encyclopédiques^^)

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
 

Michael Burnham et Spock : gros lien qui tache ou remise en perspective ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES SÉRIES :: Discovery :: Discussions générales-