AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Sam 03 Sep 2016, 17:07

Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Dim 04 Sep 2016, 15:05

Mais puisque je vous dis que cette soupe est dégueulasse. Non mais, gouttez messieurs dames, vous verrez que c'est dégueulasse...

Depuis plusieurs années, à la fin de chaque journée, ce vendeur de soupe comptabilisait dans son estomac, plus de 10  assiettes de soupes toutes plus dégueulasses les unes que les autres. Lorsque les passants rentraient chez eux, ils étaient tous pris par une envie folle de manger de la soupe. Malgré ce qu'ils pouvaient en penser, leur estomac était ravi.

Depuis, on est capable de vendre des moufles à un pingouin. Bon là il faut dire qu'on a un indice de qualité. Lorsqu'on s’exprime sur un site de photocopieuses Borg, Il y a de grandes chances qu'on ait déjà plein de nanonsondes dans le pantalon. Quoiqu'il en soit, dégueulasse ou pas, la soupe, c'est comme les cons, il en faut pour tous les goûts.  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
vladim
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 44
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Dim 04 Sep 2016, 18:47

Au final , cette critique dit que ce film, à l'image des deux précédents est de la m.... Et que c'est du faux star trek...
Même sans avoir vu le troisième film, je suis en phase avec cette analyse dac

Par contre, qu'est ce que cet article était loooonnngggg...
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Lun 05 Sep 2016, 12:31

vladim a écrit:

Par contre, qu'est ce que cet article était loooonnngggg...

La technique d'Yves Raducka est très usitée chez nos amis canins. Dès qu'un gros caca est détecté, l'animal va uriner dessus pour neutraliser les messages chimiques qu'il contient et les remplacer par ses propres messages. Ensuite, s'il en a le temps, il va faire un gros caca sur le caca de l'autre. "ça c'est mon caca!" Qui signifie également, "Dégage de mon Quadran!". Il est vrai qu'il faut du temps pour recouvrir intelligemment toutes les merdes d'Abrams, mais Yves Raducka excelle en la matière car il possède la technologie Borg. Il assimile tous les caca d'Abrams et c'est pour cette raison que tous les trois ans, il commence par nous parler des caca d'antan.



Revenir en haut Aller en bas
yrad
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 56
Age : 40
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mar 06 Sep 2016, 05:10

Ton "humour" devient de plus en plus vulgaire avec le temps, Schmullus.
Et sa pertinence laisse vraiment à désirer…

Tu détestes autant le reboot de Star Trek que moi. Il est donc assez curieux que ce soit toujours à moi que tu t'en prennes lorsque je tente de déconstruire, point par point, scène par scène, chacune des impostures produites par Bad Robot !

Estimes-tu qu'il vaut mieux ignorer, ne rien faire, ne rien dire, consentir ? Ou alors carrément applaudir le massacre en règle de Star Trek comme le font 90% des intervenants du web ?

Ma critique, que tu qualifies avec condescendance de "tarte au micro-onde 2016", est l'une des seules de la francophonie à faire un bras d'honneur à la pensée unique ! Une pensée unique qui, justement, dans la sphère trekkienne, est devenue plus étouffante encore en 2016 qu'elle ne l'était en 2013 et en 2009. Car le Star Trek Beyond de Justin Lin réussit à encore mieux enfumer/entuber les trekkers que ne l'avaient fait les deux films de JJ Abrams.
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mar 06 Sep 2016, 10:49

yrad a écrit:
Ton "humour" devient de plus en plus vulgaire avec le temps, Schmullus.
Et sa pertinence laisse vraiment à désirer…

Je reconnais Yves que tes références "South Parkiennes" ont largement contribué à cet état de fait.
Tu as tué Schmullus espèce d'enfoiré!

yrad a écrit:

Tu détestes autant le reboot de Star Trek que moi.

De quel Reboot tu parles ? Je me souviens seulement avoir avalé le mercure du thermomètre en 2009. Et puis, plus rien...

yrad a écrit:
Il est donc assez curieux que ce soit toujours à moi que tu t'en prennes lorsque je tente de déconstruire, point par point, scène par scène, chacune des impostures produites par Bad Robot !

Ne faut-il pas être ou devenir un imposteur pour déconstruire une imposture ? Ne sont-ce pas des impostures qui régulent les relations entre ton économie interne et ton économie externe? Pouvons-nous attendre autre chose que l'imposture de cette discussion?

yrad a écrit:
Estimes-tu qu'il vaut mieux ignorer, ne rien faire, ne rien dire, consentir ? Ou alors carrément applaudir le massacre en règle de Star Trek comme le font 90% des intervenants du web ?

Ne peut-on pas dire que l'on consentirait à ne rien faire d'ignorant ? Si toutefois nous pouvions massacrer un mort, s'agirait-il du massacre de feu Star Trek, ou des impostures qui déconstruisent Yves Raducka?

yrad a écrit:
Ma critique, que tu qualifies avec condescendance de "tarte au micro-onde 2016", est l'une des seules de la francophonie à faire un bras d'honneur à la pensée unique !

Ce n'est que de la gourmandise mal placée que de vouloir s'approprier "ma tarte au micro onde 2016" qui n'est autre qu'une alternative à "Star Trek Beyond 2016".

yrad a écrit:
Une pensée unique qui, justement, dans la sphère trekkienne, est devenue plus étouffante encore en 2016 qu'elle ne l'était en 2013 et en 2009. Car le Star Trek Beyond de Justin Lin réussit à encore mieux enfumer/entuber les trekkers que ne l'avaient fait les deux films de JJ Abrams.

Nous pourrions certainement observer d'avantage de pensées uniques dans un cube ou sphère Trekienne que dans l’œuvre ou l'orateur qui les aurait induites. En t'exposant sur un média composé uniquement de photocopieuses Borg et de stylos Bic, tu ne m'offres que le choix de la question suivante : Yves Raducka est-il un imposteur ou un ignorant en déconstruction? Auquel cas, je devrais m'infliger moi-même la question si l'envie me prenait d'y répondre.  

Howdy Ho Yves
Revenir en haut Aller en bas
vladim
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 44
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mar 06 Sep 2016, 22:38

Il y a un vrai travail de Yves dans son analyse, tu es un peu dur Schmullus... ou un peu provocateur... ou un peu les deux... wink

Par contre, j'avoue que j'ai trouvé l'article un peu indigeste dans le sens où il y avait pas mal de redondances, ce qui fait que cela nuisait un peu au message... Mais sur le fond, c'est anti reboot donc cela me convient Smile

Yves, je serai curieux de connaître ton opinion de spécialiste sur la future série star trek sur laquelle on commence à avoir pas mal d'éléments concrets...
Revenir en haut Aller en bas
yrad
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 56
Age : 40
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mer 07 Sep 2016, 06:55

Discuter avec toi, Schmullus, c'est un peu faire l'expérience du surréalisme… wacko

Schmullus a écrit:
Je reconnais Yves que tes références "South Parkiennes" ont largement contribué à cet état de fait.
Tu as tué Schmullus espèce d'enfoiré!

Cela n'a jamais été mon intention. J'avoue n'avoir même pas songé à toi lorsque j'ai fait référence à The China Problem de South Park

Schmullus a écrit:
De quel Reboot tu parles ? Je me souviens seulement avoir avalé le mercure du thermomètre en 2009. Et puis, plus rien...

Tu es effectivement libre de rester dans ta bulle ou dans le déni. Mais depuis 2009, il y a un changeling qui réussit à faire croire – et de mieux en mieux avec le temps – qu'il est bel et bien Star Trek

Schmullus a écrit:
Ne peut-on pas dire que l'on consentirait à ne rien faire d'ignorant ? Si toutefois nous pouvions massacrer un mort, s'agirait-il du massacre de feu Star Trek, ou des impostures qui déconstruisent Yves Raducka?

Pure rhétorique. Tu joues sur les mots. Dans mon post, "massacre" n'était pas entendu dans le sens littéral de "mise à mort physique" mais dans le sens figuré de "trahison de label".
Les 726 épisodes et 10 films historiques sont toujours très vivants en DVD, Blu-ray, et streaming pour qui veut les voir ou les revoir.
Il n'en demeure pas moins que chaque blockbuster du reboot profane le nom qu'il prétend porter, c'est en ça que réside l'imposture.  

Schmullus a écrit:
Ce n'est que de la gourmandise mal placée que de vouloir s'approprier "ma tarte au micro onde 2016" qui n'est autre qu'une alternative à "Star Trek Beyond 2016".

Vu que dans ce topic, tes posts prenaient davantage pour cible la critique que le film critiqué, j'avais quelques raisons de supposer que la "tarte au micro-onde 2016" me visait. Désolé d'avoir succombé à cette "gourmandise", mais les méprises sont aisées lorsque les propos sont aussi sibyllins.

Schmullus a écrit:
Nous pourrions certainement observer d'avantage de pensées uniques dans un cube ou sphère Trekienne que dans l’œuvre ou l'orateur qui les aurait induites. En t'exposant sur un média composé uniquement de photocopieuses Borg et de stylos Bic, tu ne m'offres que le choix de la question suivante : Yves Raducka est-il un imposteur ou un ignorant en déconstruction? Auquel cas, je devrais m'infliger moi-même la question si l'envie me prenait d'y répondre.

Si je comprends bien, c'est d'avoir publié ma critique dans les colonnes d'Unification, qui - selon toi - la discréditerait ?
Tu méprises peut-être Unif (et c'est ton droit). Il n'empêche que c'est le seul site (≠ forum) francophone qui ait accepté de laisser paraître une analyse à la fois exhaustive et non alignée, tout en lui offrant une assez bonne cyber-visibilité. J'aurais certes pu mettre en ligne mon texte sur la CFST ou sur le PSTF, mais il y aurait eu cent fois moins de lecteurs.
Comme trop souvent, il n'y a aucune option idéale, uniquement des compromis. Mais ce compromis-là n'est pas une compromission pour autant...
Revenir en haut Aller en bas
yrad
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 56
Age : 40
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mer 07 Sep 2016, 09:01

vladim a écrit:
Il y a un vrai travail de Yves dans son analyse, tu es un peu dur Schmullus... ou un peu provocateur... ou un peu les deux... wink

Merci, Vladim, pour ton soutien. wink

vladim a écrit:
Par contre, j'avoue que j'ai trouvé l'article un peu indigeste dans le sens où il y avait pas mal de redondances, ce qui fait que cela nuisait un peu au message... Mais sur le fond, c'est anti reboot donc cela me convient Smile

En ce qui concerne la redondance, c'est effectivement le pire problème auquel on s'expose lorsqu'on se lance dans une analyse scène par scène, à vocation démonstrative, de trente pages (trente pages A4 sous Word i.e. 130 000 signes). Si l'on veut vraiment rester logique et cohérent de bout en bout, il faut sans cesse se référer à ce qui a été expliqué avant comme dans une démonstration mathématique, et donc répéter ou plus exactement reformuler à chaque nouvelle étape du processus. Du coup, à force, oui, ça peut devenir indigeste, voire même soûlant selon la sensibilité du lecteur...  Sleep
Mais c'est hélas inhérent à un exercice sérieux de décryptage… au risque en effet de diluer le message. Et si tu savais à quel point j'ai taillé dans le vif par rapport à mon premier jet (bien plus long)…  Lol

Si, par contre, l'objectif est de privilégier le message – au sens militant du terme –, un coup de gueule synthétique d'une à deux pages sera bien plus efficace...
Mais tel n'était pas mon but à ce moment-là.  Cool

Un exemple de redondance lourde, mais en fait nécessaire par rapport à l'objectif poursuivi : l'étude du méchant, Krall.
1) Tout d'abord, il a fallu montrer que Justin Lin et Simon Pegg n'ont absolument pas tenu leur prétentieuses promesses médiatiques de remise en question de la Fédération à travers les yeux de l'antagoniste… tant ledit antagoniste, vide et cartoonesque, était dépourvu de toute dialectique (un point qui méritait selon mois d'y consacrer un chapitre entier, et non juste une phrase en passant).
2) Ensuite, dans le cadre d'un autre chapitre consacré aux incohérences factuelles, il a fallu montrer que les agissements concrets de Krall ne tenaient pas un seul instant debout (Beyond faisant encore pire sur ce plan que les deux blockbusters précédents).
3) Enfin, après avoir en quelque sorte "accoutumé" le lecteur à l'idée que Krall était un complet ratage, j'ai anticipé (avec une certaine ironie) le prototype d'affabulation que le fanboy de Beyond risquait de nous sortir pour nous convaincre (et se convaincre en même temps) que Krall possède une tragique profondeur psycho-historique. Soit une démonstration par l'absurde de la capacité de certains spectateurs énamourés à remplir mentalement eux-mêmes le vide des blockbusters, à assurer le SAV de scénaristes flemmards ou incompétents pour pas un rond.  Very Happy

vladim a écrit:
Yves, je serai curieux de connaître ton opinion de spécialiste sur la future série star trek sur laquelle on commence à avoir pas mal d'éléments concrets...

Je jugerai comme toujours sur pièce (c'est-à-dire uniquement après visionnage).

Néanmoins, à la base, j'étais plutôt optimiste en raison de l'implication de Bryan Fuller dans le développement. Car Fuller est un auteur vétéran du vrai Star Trek (écurie Rick Berman) qui a signé une ribambelle d'excellents épisodes de VOY. Il a par la suite révélé un authentique talent artistique sur les séries qu'il a lui-même développées (Wonderfalls, Pushing Daisies, Hannibal…).

Malgré tout, plus récemment, certaines déclarations et révélations de Bryan Fuller sur ST Discovery m'ont pas mal refroidi…
Et puis il y a aussi l'implication d'Alex Kurtzman de l'écurie JJ Abrams…  
Alors pour résumer la teneur de mon inquiétude, je dirais simplement que le reboot de Bad Robot avait tout de même un gros avantage : il se contentait de vandaliser dans son coin son propre micro-univers… sans pourrir la timeline originelle (qui a du coup conservé depuis 2005 sa parfaite unité et cohérence).
Mais avec ST Discoveryaffraid
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mer 07 Sep 2016, 11:49

yrad a écrit:
J'aurais certes pu mettre en ligne mon texte sur la CFST ou sur le PSTF, mais il y aurait eu cent fois moins de lecteurs.
Comme trop souvent, il n'y a aucune option idéale, uniquement des compromis. Mais ce compromis-là n'est pas une compromission pour autant...

Nous sommes en présence d'un cas d'école. L'exemple typique du médecin qui s'empoisonne volontairement et qui vante sa cure de désintox. Une cure qui de toute évidence, ne fonctionne pas et qui depuis sept années maintenant, tourne en rond, formant des complexes de plus en plus insolubles, entre de vieux rêves d'enfant et une carrière d'adulte. Le soldat Raducka, retenu prisonnier par ses ex camarades, s'est amicalement laissé assimiler par les rois de l'intox, les spécialistes du cathétering Hollywoodien, les boulangers de la pensée unique et les dealers de nanotechnologies. Ces Borgs, ces bons vieux Ekosiens de TOS, qui absorbent le sang des micros cerveaux et qui boivent tous nos maux en magnétophonisant nos consciences. Ceux-là n'ont plus besoin d'avoir le dernier mot car ils maîtrisent toute la grammaire qui conjugue le futur au présent.  

Yves of Seventies, entends-nous! Nous savons qu'il y a de la Kathryn Janeway en toi
Ne t'inquiète pas, nous ne t'abandonnerons pas! Nous sommes là pour t'aider et nous allons te soigner. Entends-nous Yves...

D’ailleurs, Buckaroo rêve déjà de t'ôter toutes tes prothèses et de faire de toi un véritable Humain, un véritable chasseur Niner's cueilleur, une sorte de Worf G'karisé.
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Jeu 08 Sep 2016, 06:28

yrad a écrit:
J'aurais certes pu mettre en ligne mon texte sur la CFST ou sur le PSTF, mais il y aurait eu cent fois moins de lecteurs.
Comme trop souvent, il n'y a aucune option idéale, uniquement des compromis. Mais ce compromis-là n'est pas une compromission pour autant...

Inefficace Yves of Seventies!

L'ivrogne qui, soucieux de l'environnement, désire porter ses 24 canettes vides à la poubelle, se dit que vu son état, il vaudrait mieux y aller en une seule fois. A chaque fois qu'il essaye de rammasser la 24ième bouteille par terre, 4 bouteilles tombent à terre. Plus ses forces diminuent, plus le nombre de bouteilles qui tombent est plus grand que celui des bouteilles ramassées. Ce qui va sauver cet ivrogne, c'est le temps. En effet, au bout de 30 minutes, il décide de donner des coups de pieds dans la 24ième bouteille.

Ton gros sac de farine est conçu pour les boulangers qui ont le temps de faire du pain, pas pour les consommateurs. Les boulangers sont sur CFST et PSTF. Penser que le gros sac de farine aurait plus de succès chez les consommateurs que chez les boulangers est une erreur. En effet, non seulement certains boulangers n'iront pas dans ta boulangerie s'ils pensent que le pain est dégueulasse. Mais surtout, plus le nombre de lecteurs augmente et plus le nombre de consommateurs est grand, tandis que le nombre de boulangers diminue. Seul, ton sac de farine ne sera pas vendu, car la majorité de consommateurs ne sait pas faire du pain avec ta farine, elle n'a pas le temps d'apprendre et possède des indicateurs web et des filtres visuels comme ne serait-ce que la petite taille de l'ascenseur qui en rebutera plus d'un à faire du pain avec ta farine. En plus, ces consommateurs ne sont pas là uniquement pour du pain, ils veulent des croissants et des pains aux raisins. Certains s'imagineront même trouver de la poutine dans ta boulangerie. Alors sans une petite baguette à coté du gros sac de farine, la probabilité de vendre le sac de farine n'est pas proportionnelle à l'augmentation du nombre d'individu.
Revenir en haut Aller en bas
vladim
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 44
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Jeu 08 Sep 2016, 20:53

Vous êtes compliqués à suivre les gars avec vos analogies et autres métaphores scratch
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Sam 10 Sep 2016, 13:24

vladim a écrit:
Même sans avoir vu le troisième film, je suis en phase avec cette analyse

Alors d'après la conclusion qui nous est proposée, tu serais quoi?

Réponse A Intégriste
Réponse B En manque
Réponse C Resté coincé
Réponse D A l'heure

Tu es libre de ne pas répondre. Si toutefois tu souhaites répondre, une psychologue pourra t'être attribuée gratuitement grâce au projet du "groupe Facebook pour la non création d'une association Star Trek en France" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
yrad
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 56
Age : 40
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Dim 11 Sep 2016, 09:04

Schmullus a écrit:
Alors d'après la conclusion qui nous est proposée, tu serais quoi?
(...)

Ce n'est pas tout à fait la conclusion (négative donc excluante) de ma critique, mais plus exactement l'épilogue (non excluant) présenté sous la forme d'un petit QCM (algorithmique). Et je l'ai un peu mis à jour juste après la publication.

Le "profilage" (auto-parodique) du trekker serait donc plutôt :

- A : cynique ("vacciné") => ST Beyond ne vaut pas mieux que les deux faux Star Trek précédents, il est peut-être même pire car l'illusion serait devenue encore plus manipulatoire ;
- B1 : spéculatif ("en manque") à tendance puriste ("resté coincé") => ST Beyond représente un petit pas dans la direction trekkienne, au mieux un hommage sincère à ce que fut jadis Star Trek ;
- B2 : spéculatif ("en manque") à tendance fataliste ("à l'heure") => ST Beyond renoue plus ou moins avec le vrai Star Trek (1964-2005), et puis de toute façon faut pas espérer avoir mieux dans la société actuelle ;
- C : ludique => le reboot, c'est fun et c'est cool depuis le premier jour (2009), et puis ça "dépoussière" bien une SF trop élitiste et trop inaccessible.
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Dim 11 Sep 2016, 11:45

Oh mais ça change tout ça! Smile

Merci Yves pour toutes ces précisions.

Bon maintenant Vladim, pourrais-tu me rendre s'il te plait l'enveloppe d'argent que je t'ai donné pour la psychologue?

Vladim?

Vladimm??? Suspect





Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Dim 18 Sep 2016, 12:44

yrad a écrit:


Le "profilage" (auto-parodique) du trekker serait donc plutôt :

- A : cynique ("vacciné") => ST Beyond ne vaut pas mieux que les deux faux Star Trek précédents, il est peut-être même pire car l'illusion serait devenue encore plus manipulatoire ;
- B1 : spéculatif ("en manque") à tendance puriste ("resté coincé")  => ST Beyond représente un petit pas dans la direction trekkienne, au mieux un hommage sincère à ce que fut jadis Star Trek ;
- B2 : spéculatif ("en manque") à tendance fataliste ("à l'heure")  => ST Beyond renoue plus ou moins avec le vrai Star Trek (1964-2005), et puis de toute façon faut pas espérer avoir mieux dans la société actuelle ;
- C : ludique  => le reboot, c'est fun et c'est cool depuis le premier jour (2009), et puis ça "dépoussière" bien une SF trop élitiste et trop inaccessible.

Si je puis me permettre ?

- D Réaliste (Rationnel) : => Le genre de Trekker qui sait et qui affirme que Star Trek est mort depuis quelques années déjà. D'ailleurs, il est allé à l'enterrement et se recueille périodiquement sur le tombeau canonique.

- E Schizo (Halluciné) : => Ce Trekker là était pourtant bien présent à l'enterrement, mais la terrible affliction qui s'est abattue sur lui, l'a conduit dans une physiologie hallucinogène. Des compromis douteux à base de faux vrais Star Trek et de vrais faux Star Trek. Une sorte de Borg qui se ment à lui-même : Nous sommes un et demi, des fois deux, à trois je saute.
Revenir en haut Aller en bas
B'Elanna Torrus
Enseigne
Enseigne
avatar

Féminin Nombre de messages : 28
Age : 59
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Lun 07 Nov 2016, 13:42

Schmullus a écrit:

Si je puis me permettre ?

- D Réaliste (Rationnel) : => Le genre de Trekker qui sait et qui affirme que Star Trek est mort depuis quelques années déjà. D'ailleurs, il est allé à l'enterrement et se recueille périodiquement sur le tombeau canonique.

- E Schizo (Halluciné) : => Ce Trekker là était pourtant bien présent à l'enterrement, mais la terrible affliction qui s'est abattue sur lui, l'a conduit dans une physiologie hallucinogène. Des compromis douteux à base de faux vrais Star Trek et de vrais faux Star Trek. Une sorte de Borg qui se ment à lui-même : Nous sommes un et demi, des fois deux, à trois je saute.

- F   batlel  (Autre réponse) : => Starfleet et ses tests psychotechniques :mdr_10:
Revenir en haut Aller en bas
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5700
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Lun 07 Nov 2016, 15:03

Moi je serais "spéculatif ("en manque") à tendance puriste ("resté coincé")" mais quand même ludique !!!

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   Mar 08 Nov 2016, 17:25

yrad a écrit:

Pure rhétorique. Tu joues sur les mots. Dans mon post, "massacre" n'était pas entendu dans le sens littéral de "mise à mort physique" mais dans le sens figuré de "trahison de label".
Les 726 épisodes et 10 films historiques sont toujours très vivants en DVD, Blu-ray, et streaming pour qui veut les voir ou les revoir.
Il n'en demeure pas moins que chaque blockbuster du reboot profane le nom qu'il prétend porter, c'est en ça que réside l'imposture.
 

Selon toi, l'imposture viendrait du coté des Blockbusters du reboot. Pourtant, ne peut-on pas penser et même affirmer que c'est Star Trek et ses propositions de scénarios qui a grand ouvert la porte à toutes sortes d'impostures? Je pense particulièrement à des épisodes qui traitent de l'univers miroir, qui sont récurrents et qui simulent une dénaturation de Star Trek, la promotion d'un label miroir. Le ver n'est-il pas né dans la pomme?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tarte au micro onde 2016 : La critique d'Yves Raducka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA FRANCHISE STAR TREK :: Les news :: Star Trek-