Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Lucy Et Luc Besson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5438
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Lucy Et Luc Besson   Sam 24 Jan 2015, 13:01

Alors Qui a vu Lucy, le magnifiquisime film de Luc Besson ?

Moi je suis en retard je l'ai vu hier... Enfin un film Très Très intelligent : "une plus un n'a jamais donné deux..."

Une ode l'intelligence et qui replace l'homme a sa place: c'est à dire : pas au centre de tout.

Nous somme comme ces hommes du moyen age qui croyait dur comme fer que les étoiles étaient des lampadaires accrochés à la voute céleste, comme ces hommes qui croyait que la terre était plate et comme ces hommes qui croyait que la la terre était au centre du système solaire.

Si Lucy, comme à la fin du film soit partie prenante de tout ce qui existe et aussi de chacune de mes cellules, je le dis haut et fort: oui je le veux

" La vie vous a été donné, il y a un milliard d'années, maintenant vous savez quoi en faire"

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Sam 24 Jan 2015, 17:51

Dax a écrit:

Nous somme comme ces hommes du moyen age qui croyait dur comme fer que les étoiles étaient des lampadaires accrochés à la voute céleste, comme ces hommes qui croyait que la terre était plate et comme ces hommes qui croyait que la la terre était au centre du système solaire.

Je te trouve un peu dur Daxi.  Shocked



Depuis la découverte de la récursivité, nous avons tout de même fait d'énormes progrès. Lorsqu'on voit les outils de production cinématographique des Bad Robot, il y a de quoi être fier de l'humanité.  banane

 
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Dim 25 Jan 2015, 00:07

Je suis à la moitié du film et j'avoue que analyser ce film est très intéressant. Il me faudra plus d'une semaine pour en tirer un avis. Merci Daxi pour cette bonne idée que tu as eu. dac
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Dim 25 Jan 2015, 00:44

A 10 minutes de la fin, je suis surpris de voir qu'Apollo 11 ne figure pas dans la rétrospective. Un oubli certainement :mdr_10:
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Dim 25 Jan 2015, 10:13

Dax a écrit:
Enfin un film Très Très intelligent    
Cela ressemble plus à un virus informatique qu'à un simple film applicatif. C'est une  mise à jour maligne, oui, très très intelligente.
Dax a écrit:
Une ode l'intelligence et qui replace l'homme a sa place: c'est à dire : pas au centre de tout.
Effectivement, dans un réseau, le centre n'est pas une ressource mais un réseau.
Dax a écrit:
Nous somme comme ces hommes du moyen age qui croyait dur comme fer que les étoiles étaient des lampadaires accrochés à la voute céleste, comme ces hommes qui croyait que la terre était plate et comme ces hommes qui croyait que la la terre était au centre du système solaire.
Oui, c'est pour cette raison que l'histoire de ce film ne présente aucun intérêt pour l'homme et beaucoup pour l'individu car sa connaissance n'est qu'une modulation de fréquence de signaux dont la source transhumaine et la porteuse violence, guerre et science fiction, sont toujours les mêmes. Il y a une différence certaine entre l'apprentissage et l'endoctrinement. L'homme n'ira jamais dans l'espace parce que pour s'y connecter, il doit cesser d'être un homme. Je dis bien "doit" et pas "devra". La transmission génétique est une encapsulation de nous-même et dans cette perspective, la mort n'est qu'une étape de la connexion qui relie la ressource à l'univers. L'homme est un container donc notre avenir (pas en tant qu'individu grâce à notre  mauvaise perception mais en tant qu'espèce) est déjà déterminé par le protocole de communication. Notre existence individuelle ne représente qu'un processus de communication où chaque individu porte une information qui s'ajoute à la trame principale du message que nous communiquons à l'univers.
 
Dax a écrit:
Si Lucy, comme à la fin du film soit partie prenante de tout ce qui existe et aussi de chacune de mes cellules, je le dis haut et fort: oui je le veux
Dans notre position, vouloir et ne pas vouloir ne nous appartiennent pas. Donner son opinion, c'est rendre compte, pas choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5438
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Dim 25 Jan 2015, 13:14

dac dac dac

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Markosamo
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Age : 40
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Lun 26 Jan 2015, 11:29

En effet, je l'ai vu et ai trouvé le propos très intéressant ! Pourtant je ne suis pas très amateur de Luc Besson, je dois avoir vu il y a très longtemps le Grand Bleu et Le cinquième élément, et c'est tout.
Mais déjà le sujet m'avait interpellé, et force est de dire que c'est une belle idée que d'avoir utilisé les canevas habituels du film de thriller et d'action, pour placer un propos assimilé à la métaphysique ou la physique quantique, avec quelque chose touchant au sacré et à l'esprit. Un petit peu comme Matrix en fait.
La progression de l'histoire montre que plus on monte dans les "pourcentages", plus le regard sur le monde change ; l'allégorie n'est peut-être pas la plus poétique mais elle est superbe, la fin invite à une belle réflexion et un changement de paradigme, un changement intérieur ; l'homme fait partie du cosmos, il en a toujours fait partie, et l'a "seulement" oublié.
Oui à certains égards, on est un peu au moyen-âge, du moins dans la culture de la vie intérieure.L'obéissance aveugle aux dogmes, qu'ils soient religieux, politiques ou économiques, montre qu'il y a pas mal d'étapes et de "pourcents" à passer, pour avoir accès à de plus belles réalités...
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Lun 26 Jan 2015, 15:02

Markosamo a écrit:
force est de dire que c'est une belle idée que d'avoir utilisé les canevas habituels du film de thriller et d'action, pour placer un propos assimilé à la métaphysique ou la physique quantique, avec quelque chose touchant au sacré et à l'esprit. Un petit peu comme Matrix en fait.

Compte tenu du fait que la métaphysique et la physique quantique pour ne citer qu'elles, sont des sciences accessibles à une minorité, ne peut-on pas affirmer que pour la majorité elle devient une religion ?

Markosamo a écrit:

La progression de l'histoire montre que plus on monte dans les "pourcentages", plus le regard sur le monde change ; l'allégorie n'est peut-être pas la plus poétique mais elle est superbe, la fin invite à une belle réflexion et un changement de paradigme, un changement intérieur ; l'homme fait partie du cosmos, il en a toujours fait partie, et l'a "seulement" oublié.
Oui à certains égards, on est un peu au moyen-âge, du moins dans la culture de la vie intérieure.L'obéissance aveugle aux dogmes, qu'ils soient religieux, politiques ou économiques, montre qu'il y a pas mal d'étapes et de "pourcents" à passer, pour avoir accès à de plus belles réalités...

Tu mets l'accent sur un point intéressant.

Personnellement, je perçois dans ce film une violence et un extrémisme puissant. Ce qui ne me semblerait peut-être pas le cas en effet si on joue le jeu du montage vidéo qui se résume à 1H00 de violences, 20 minutes d'intrigue et 10 minutes de théories scientifiques. Même si je suis capable d'extraire la morale de la violence, il ne me reste rien pour justifier qu'elle soit constamment gratuite. Nous sommes donc invités dans ce film sous le règne de la terreur et de la peur dans le seul but apparent de se soustraire au message qu'il dissimule. Un message dont les contours scientifiques sont connues depuis quelque temps déjà et qui ne sont accessibles qu'à une minorité dont la plupart ne peuvent même pas vérifier. Je pense ici notamment à Mr Hawking qui enseigne des choses dont il n'est lui-même pas en mesure de démontrer, si toutefois il lui est possible de les observer.

En effet, l'intrigue est basée sur des étapes entre 0% et 100%. L'analyse que nous pouvons faire, c'est que cette intervalle est illustrée de deux façons bien stratégiques, que le cerveau du spectateur ne manquera pas de multiplexer inconsciemment.

Une longue étude de 1h entre 0% et 100% qui contient 100% de violences totalement gratuites.

associée à

Une courte étude de 10 minutes entre 0% et 100% qui contient deux messages à 20% et 40 %

20% = Nous prendrons le contrôle de nos organes.
40% = Nous prendrons le contrôle de nos corps et de ceux des autres, le contrôle de la matière.

Il suffira de se pencher attentivement sur les réformes qui verront le jour dans les 20 prochaines années pour constater que ici, il fallait remplacer le "nous des 20%" par le ministère de la santé et le "Nous des 40%" par celui de la défense.

Au dessus de tout soupçon, c'est bien là que le film se situe pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Markosamo
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Age : 40
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Lun 26 Jan 2015, 20:11

je comprend ce que tu veux dire, ce film n'est pas la plus poétique allusion à un changement de paradigme.Mais enfin, c'est Besson, pas Eisenstein
Son style n'est pas le mien, c'est sûr, avec une violence banalisée...cependant le film fait juste une bonne suggestion ; et si la vérité était ailleurs, et qu'en s'ouvrant à de nouvelles perceptions, l'univers changera lui aussi, et la place de l'homme avec.Certes, arriver à une sorte de "nirvana" ou de "samadhi" chez les hindous, un état de conscience supérieur, grâce à une drogue puissante, là encore ce n'est pas ce qu'il y a de plus fin.
Cependant je ne pense pas qu'il faille voir malice dans le message. De toute façon, nous en sommes là ; de nouveaux paradigmes sont inévitables, et soit nous en sommes intelligemment dignes, et les sociétés seront meilleures, soit ils seront dévoyés comme dans le passé, et ce sera grave ; l'histoire tumultueuse du 2Oe siècle en est l'illustration, déjà...
Pour finir, peut-être le meilleur moyen d'évoluer naturellement, ce n'est pas avec une drogue, mais avec la synthèse de tout ce qui compose l'être humain, que l'on peut mieux se comprendre, à savoir la foi, l'intellect, l'intuition, le bon sens commun, etc...bref ce que l'on peut trouver dans la vie des sages hindous et d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Lun 26 Jan 2015, 23:56

Je comprends également ton expression très prudente qui me semble très empreint de sagesse d'où qu'elle vienne.

S'ouvrir à de nouvelles perceptions n'est pas une situation unidirectionnelle. La perception d'un individu est totalement inhérente à sa construction mentale. Bien qu'à la naissance, nous ne possédons aucun autre repère que celui de la communauté, il est possible au cours de son existence de se déconstruire et de se reconstruire. Nous pouvons donc avoir des individus qui possèdent des facultés endogènes, d'autres, exogènes dont les commandes principales sont accessibles depuis l'extérieure sans qu'il n'y paraisse à l'intérieur. D'autres plus généralement, possédant les deux et s'imaginant souvent tout maîtriser.

Cette particularité établie, l'expression "s'ouvrir à de nouvelles perceptions" perd son sens.

Nul ne peut prétendre s'ouvrir ou s'enfermer lorsque l'ouverture et la fermeture est un moyen publique et externe.

En revanche, nous pouvons affirmer pour ce qui est des facultés endogènes, qu'elles sont par nature ouvertes à l'ouverture, puisqu’elles ont été acquises au moyen d'une puissante volonté, d'une puissante résistance, d'une puissante ouverture vers une perception interne.

En conséquence, il ne serait intelligemment pas digne de toutes sagesses, de nier la malice sans être alors, partial, et possiblement inconscient  des conséquences d'un tel déséquilibre.

Ensuite, Il me semble que ce film ne se trompe pas dans sa malice, parce qu'on ne peut pas intelligemment faire une bonne suggestion et en même temps admettre qu'on est dans l'incompréhension du sujet et dans les hypothèses. C'est pour cette raison que la malice ne se trouve pas dans le fond mais dans la forme. Le cinéma se veut justement être l'inverse des réalités politiques, où là, on impose des choses à partir d'un discours empreint de certitudes.

La préoccupation principale qui est perceptible chez Morgan Freeman et dans le scénario, serait de connecter coûte que coûte nos connexions internes avec celles de l'univers.

"Il y a plus de connexions dans le corps humains qu'il n'y a d'étoiles dans la galaxie. Nous possédons un réseau d'échanges d'informations gigantesque auquel nous n'avons aucun accès"

Cette affirmation très osée même sous une image, se traduirait en informatique par :"Nous souhaiterions déterminer une interopérabilité entre l'homme et l'univers."

Une interopérabilité peut être unidirectionnelle ou bidirectionnelle. Unidirectionnelle, le drone Borg en serait un exemple parfait même si Seven of Nine et l'Unimatrice Zero offre une alternative Bidirectionnelle. Idem avec les Q du continuum avec la possibilité de redevenir un homme mortel (TNG et VOY).

"Mais bien sûr, nous entrons là dans le domaine de la science fiction et  nous ne savons rien de plus qu'un chien qui... regarderait la lune"

Ce qui fait beaucoup de chiens. Merci pour nous Morgan Razz
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3867
Age : 40
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Lucy Et Luc Besson   Dim 28 Juin 2015, 20:10

Coucou Marko et Daxi jolie :chez guinan 27

Eh bien nous voilà dans de beaux draps Daxi et surtout dans le pétrin Marko.

Lucy 2 va sortir. Mais comme un plus un n'a jamais donné 2, je me demandais combien il va y avoir de film au total ?

:grimace02:

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucy Et Luc Besson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SUJETS AUTRES QUE STAR TREK :: Sujets autres que Star Trek :: Science-Fiction :: Films-