AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

10062014
MessageStar Trek - Odyssée de Locutus - partie 13

QAPLA'

Système Solaire, date stellaire 5060.40

Paniquée, Uhura se précipite vers Spock. Après un regain d'activité, les ondes cérébrales de Spock affichent un tracé plat. Le diagnostique est sans appel, Spock est en état de mort clinique.

-" Amiral!" Appelle Nyota au bord des larmes. Je crois que Spock est mort."
-" Vas y Léonard!" Ordonne James. " Nyota, je t'envoie Mac'Coy. Saavik vous le remplacerez en tant que second."
-" Amiral, les vaisseaux borgs cessent de tirer et leurs chasseurs se replient, semle t'il, vers la Citadelle.dit Ilia." Amiral! Le Borg désire vous parler."
-" Sur écran."
-" Amiral Kirk. Je suis prête à discuter les conditions d'une armistice. Je vous demande une trêve. Nous cessons immédiatement toute action militaire, je vous demande d'en faire de même."
-" Tous les vaisseaux que vous avez assimilés doivent passer en vitesse orbitale et désactiver leurs boucliers." Dit James.
-" Ce sera fait."

Effectivement, la douzaine de navires restants freinent à vitesse orbitale et mettent le cap sur la Citadelle. Kirk ordonne immédiatement à ses vaisseaux d'arrêter de leur tirer dessus. Les Capitaines lancent le protocole de désactivation des dernières armes lancées. L'Amiral Tornak contacte James par hypercom et dit:

-" Amiral Kirk. Le gouverneur de Mars me signale que la Citadelle rapatrie ses troupes déposées sur le sol marsien et qu'elle téléporte sur Mars des groupes entiers d'humains non assimilés. Parmi eux, il y aurait des Andioriens. Il s'agit vraissemblablement des civils capturés à Jeto."
-" Bien." Dit James en se tournant vers Le Borg." Je vous propose de venir à bord de l'Entrerprise, seule avec d'une navette ou ce qui pourrait en faire office. Je vous accorde un sauf-conduit."
-" Cela me convient." Dit Le Borg."
-" Je vous attends."

Tornak est bien sûr de la partie. Il décolle immédiatement du QG de Starfleet pour rejoindre l'Enterprise avec une délégation. Tandis que les vaisseaux borgs continuent de s'éloigner lentement de la flotte vers Mars,laissant la passerelle à Saavik, Kirk saute dans le trubolift et part rejoindre Spock. Passant devant Lin, il lui dit de tenir une navette prête au décollage puis arrive dans la salle où Mac'Coy est déjà en train d'essayer de comprendre ce qu'il se passe avec son tricordeur.

-" Son cerveau est vide Jim!." Dit Léonard.
-" Vide?"
-" Son cerveau est intact, mais c'est comme si il avait subit une sorte de remise à zéro et avait besoin d'être redémarré. Et en admettant que j'y parvienne et que Spock se réveille, il n'aurait plus de personnalité, il ne se souviendrait de personne; il n'y a plus rien, je ne vois plus rien." Dit Mac'coy désemparé.
-" Peut être que son esprit a été mis en mémoire quelque part dans le traineau par exemple?" Demande James à Nyota.
-" La liaison hypercom avec le collectif est directe." Dit Uhura péniblement." Si son esprit est coincé quelque part, c'est à bord de la Citadelle et j'ignore comment l'en faire revenir."

Kirk maudit les Borgs. Une équipe médicale arrive dans la salle et Léonard fait placer Spock sur la civière et le met sous assistance respiratoire artificielle et lui fait des perfusions.

-"Il faut prévenir l'ambassadeur Sarek." Soupire James.

Uhura demande à Ilia d'établir une liaison hypercom entre l'Enterprise et New Vulcain. L'image de Sarek en compagnie du conseiller Spock s'affiche sur l'écran mural de la salle.

-" Amiral Kirk. L'amiral Tornak vient de m'apprendre que les Borgs ont demandé leur reddition..."
-" Ambassadeur Sarek." Coupe James." Spock est... manquant." Hésite James qui soupèse chacun de ses mots." Son corps est à notre bord sain et sauf, mais son esprit est ailleurs et nous ignorons où exactement."

Sarek et Spock ne comprennent pas immédiatement ce que Kirk leur annonce. James doit s'absenter parce que le Borg arrive à bord d'un chasseur et sera bientôt à portée de téléportation de l'Enterprise. James demande à Mac'Coy de le rejoindre dès qu'il le pourrait.

Le Borg freine à vitesse orbitale et s'approche à moins d'un photique de l'Enterprise. Kirk ordonne de la téléporter directement en cellule. Le lieutant Hornet et son escouade sont présents accompagnés de Carol Marcus. Lorsqu'elle se réintègre, elle apparait surprise, James s'empresse de lui expliquer.

-" Vous m'excuserez de la manière peu protocolaire de vous recevoir, mais vous comprendrez que vu votre nature, je prenne quelques dispositions de sécurité en attendant que l'Amiral Tornak qui conduira les négociations au nom de la Fédrétion nous rejoigne."
-" Je vous en prie, faites ce que vous jugez nécessaire. "
-" En attendant, libères mes enfants!" Lui intimme Carol qui ne se retient plus.
-" Vous êtes Carol Marcus?" Demande le Borg. " David et Bastian sont indemnes. Juniane a été assimilée et une équipe se charge de lui rendre une apparence plus humaine. Elle vous sera rendue également. Vous n'avez plus qu'à me dire la manière qui vous convient le mieux pour les récupérer."
-" Très bien dit James. Une navette partira vers Mars avec le Docteur Marcus. Dès qu'elle aura atteri , vous n'aurez qu'à téléporter les enfants à proximité du lieu d'atterrissage. L'esprit de mon commandant en second, le Capitaine Spock, un Vulcain, s'est égaré dans votre collectif en se connectant avec l'un de vos sarcophage, je voudrais le réccupérer."
-" Je suis désolée Amiral. Le flux hyperspatial est comme un torrent dévalent les pentes d'une montagne escarpée et l'esprit de votre ami est comme une boule de neige qui serait tombée de dedans. En se connectant mentalement directement dans le réseau, l'esprit de Spock a fondu dans le flux hyperspatial. Je pourrais bien sûr retrouver des fragments de sa personnalité et reconstituer une entité spirituelle qui pourrait être réintégrée dans son corps, mais au final, le résultat obtenu ne serait que l'ombre de ce qu'il était avant d'intérégrer le collectif. "

Mac'Coy a pu tout entendre depuis la salle, Nyota est effondrée. James demande à Lin de se diriger vers la navette, le Borg intervient.

-" Puis je vous parler seul à seul avec vous Amiral, ainsi qu'avec vous Docteur Marcus?"

James regarde Lin. Ce dernier fait un signe de tête pour acquiescer et James en fait tout autant pour lui dire de quitter les lieux. James prend le communicateur qu'il porte à sa ceinture et tout en plaçant son oeil devant le dispositif de reconnaissance occulaire et dit :

-" Ordinateur. Désactivez les caméras de la section 8,23. Durée 5 minutes au top...Top!"
-" Caméras désactivées."
-" Allez y! Nous vous écoutons." Dit James.
-"Docteur Marcus vous avez fait une thèse sur la reconfiguration quantique par résonnance hyperspatiale. Sa seule application est une bombe capable de détruire tout une planète. Cette bombe aurait été utilisée contre nous en date stellaire 8564.67."
-" Elle parle du projet Génésis James." Dit Carol.
-" J'ai bien l'impression." Puis s'adressant au Borg." Ce projet est en ce qui me concerne resté au stade de suppositions. Nous n'avons pas entrepris de démarche pour le concrétiser."
-" Et vous Docteur?"
-" J'avais commencé à retravailler dessus à Jeto mais les Romulanais ont détruit mon oridinateur. Il n'y a plus rien, tout serait à recommancer."
-" C'est suite à ce bombardement que Locutus a entrepris de voyager dans le temps et de venir à cette époque."

Carol ouvre les yeux ébahie. C'est en grande partie à cause d'elle que Locutus est venu et qu'il y a eu tous ces morts.

-" Je ferai des promesses à l'amiral Tornak au nom du collectif que nous tiendrons." Poursuit le Borg. "Mais il y aura une condition informelle. Jamais le projet Génésis ne devra aboutir."
-"J'y veillerai." Lui promet Kirk.
-" Laissez moi vous donner ceci." Dit le Borg en ouvrant un trappe de son avant-bras et en y retirant un petit objet discoïdale."

Elle tend la main vers James qui après un moment d'hésitation, décide d'ouvrir partiellement le champ de force pour qu'elle puisse y passer son bras et laisser tomber l'objet dans sa main. James saisi un tricordeur et analyse l'objet. C'est juste une lentille de proejection holographique. Le Borg retire le bras. Et James rétablit le champ de force et met la lentille holographique dans une sacoche de sa ceinture.

Le Borg ayant terminé, James réactive les caméras de surveillance et dit à Carol, toujours choquée par les révélation du Borg.

-" Cela s'appelle l'ironie de l'histoire." Dit Kirk un brun sadique." Saches quand même que dans le futur d'où Locutus vient, c'est tout l'espace de la Fédération et même au delà qui a été assimilé par les Borgs. L'épreuve que nous venons de connaître grâce à toi va peut être nous préserver de ce futur. Cela relativise les quelques millions de morts qu'il y a eu lors de cette guerre, ne trouves tu pas?"
-" C'est horrible!" Dit Carol livide.
-" Cela dit, cela n'excuse en rien ton comportement à Jeto." Dit James

Kirk l'emmène vers Lin et lui dit de partir vers Mars. N'ayant probablement pas besoinde combattre, Lin ne part qu'avec une escorte de deux hommes et laisse le reste de son escouade à James pour conduire Le Borg à la salle où aura lieu la rencontre avec Tornak dont la navette apponte l'Enterprise. A la grande surprise de Kirk, le président des planètes unies en personne s'est déplacé. Après avoir félicité James pour sa victoire Hiram Roth s'assoit à l'autre bout de la table, James et Tornak à ses cotés.

-" Je suis le président Hiram Roth de la Fédération des Planètes Unies. Vous avez proposé votre reddition et je suis disposé à en négocier les termes. J'écoute ce que vous avez à proposer."
-" Les Borgs ne réprésenteront plus une menace pour le développement des civilisations de cette galaxie. Notre expansion par l'assimilation est désormais une époque révolue. Nous prônons à présent l'épanouissement personnel et collectif. Nous aiderons les espèces conscientes à se réaliser et nous nous réaliserons par la même. Nous n'interviendrons militairement que pour protéger les espèces conscientes menacées d'extinction si toutes les options diplomatiques ont échouées. Enfi, nous protègerons la diversité des formes de vies dans la galaxie."
-" Voilà de bien nobles intentions. Qu'est ce qui vous y engage et qu'attendez vous de nous?" Demande Hiram méfiant.

-" Je suis Le Borg. Je suis le collectif, nous sommes Le Borg. Si le collectif renonce à l'assimilation d'autres espèces conscientes pour se développer, je renonce à assimiler d'autres espèces conscientes pour développer le collectif. C'est aussi simple que cela. Je veux juste repartir auprès des miens dans le Quadrant Delta."
-" Et plus jamais nous vous reverrons?"
-" Pas dans l'immédiat et certainement plus dans ce contexte." S'engage Le Borg.

Hiram Roth se tourne vers Tornak qui lui dit.

-" Nous devrions peut être lui laisser une chance de pouvoir retourner chez elle. Ce sera un signe encourageant pour le collectif."

Hiram Roth sourit à Tornak et demande au Borg de libérer ceux qui ont été assimilés. Le Borg confesse que ce sera difficile étant donné que plus un drone passe de temps au sein du collectif et plus il est aliéné tant sur le plan physique que psychique. Hiram Roth lui tend un padd sur lequel l'accord d'armistice est consigné. Il charge ensuite l'amiral Tornak de présenter l'accord de paix à Hagel et Warlock. Kirk va quant à lui attendre l'escadre Klingonne qui devra escorter la Citadelle jusqu'aux frontières de l'espace connu.

Mars, date stellaire 5060.43

La navette de l'Enterprise atterit sur le cosmoport de Planitia. Il a été durement touché par la brève offensive des Borg. Les Marsiens réccupèrent les proches qui avaient été préassimilés par les Borgs et qui leurs sont rendus. Carol attend impatiemment que les Borgs téléportent sa famille qui apparait dans les secondes qui suivent sur le tarmac du cosmoport à quelques mètres de la navette. Carol se précipite vers David et Bastian pour les serrer dans les bras. Après un moment de recul en voyant Juniane, Lin se dépêche de la faire monter à bord de la navette avant que les habitants de Mars ne la remarque et décident de la lyncher. Puis il presse Carol d'embarquer à bord de la navette pour décoller le plus vite possible.

Carol pleure de joie d'avoir retrouvé ses enfants. David lui demande.

-"Où est papa?"

Carol prend ses petits par la main et dit.

-" Je suis navrée mes enfants mais votre père n'est plus."

Les enfants s'effondrent en larmes, Juniane également qui pleure que d'un oeil. Carol se lève de son siège et la serre dans ses bras en disant.

-" Tout ira bien ma belle. Tout ira bien." Puis, en se rasseyant, elle dit. Je vous demande de m'écouter vraiment attentivement. Je suis vraiment heureuse de vous revoir. Malheureusement, nous allons devoir être séparés très bientôt.
-" Pourquoi?" Demande Bastian." Tu vas nous abandonner de nouveau?"
-" Oh non Mon Coeur." Dit Carol." Jamais je ne vous ai abandonnés; pas une seconde. Mais quand les Borgs vous ont enlevés, maman a été paniquée et j'ai fait souffrir beaucoup de monde. Je dois être punie pour cela et ma plus grande punition, ce sera d'être loin de vous."
-" On a rien fait nous!" S'indigne Bastian." Pouquoi nous devons être punis nous aussi?"
-" Bien sûr que vous n'avez rien fait mes enfants. Tout est uniquement ma faute."Puis se tournant vers David." Je vais vous confier à ton père"
-" Kirk? Je ne le connais pas." Répond David." Pour moi, ce n'est pas mon père."
-" Vous n'avez pas le choix." Coupe sèchement Carol." Avec lui, vous resterez ensembles toi, ton frère et ta soeur. Et puis, sans James, je n'aurais pas pu être avec vous aujourd'hui et je n'aurais pas pu vous revoir."

Carol prend ses enfants dans ses bras et profite de ses derniers instants en leur compagnie. Lorsque la navette apponte l'Enterprise. James est là avec Mac'Coy pour les accueillir. Carol fait ses adieux à ses enfants et Lin la ramène dans une cellule. Kirk s'approche de David, mal à l'aise et dit.

-" Bonjour David, je suis James ton père."
-" Je suis au courant." Répond David révolté.
-" Et toi tu dois être Bastian." Dit James.

Bastian intimidé et effrayé par l'inconnu, se réfugie derrière sa soeur. Kirk tique sur le fait qu'en apparence, il fait plus peur à un petit qu'un Borg. Il se lève et se met face à Juniane.

-" Vous êtes Juniane, l'ainée ?"
-" C'est elle qui s'est occupée de nous à bord du vaisseau borg." s'empresse de dire David." C'est notre soeur."
-" D'accord. Je te fais confiance " Dit James en regardant David puis, il dit à Juniane." Je ne suis pas du genre à m'arrêter aux apparences. Comprenez pourtant que d'après mes connaissances des Borgs et comme nous venons tout juste de déclarer la trêve avec eux, je dois prendre quelques mesures de précaution. Je vous présente le Docteur Léonard Mac'Coy. C'est mon ami. Je vous demanderai de bien vouloir vous soumettre à tous les examens médicaux qu'il vous demandera et dans un premier temps, vous pourrez circuler librement dans les zones accessibles au personnel civil de ce vaisseau, mais sous la surveillance constante de deux agents de sécurité. Je vous demande de ne pas vous déplacer sans gardes pour vous accompagner. Ma cabine est la vôtre. Est ce que cela vous convient?"

Juniane accepte les conditions de James qui leur assure qu'il ne veut pas rompre les liens fraternels unissant les trois enfants.

Mars, date stellaire 5060.61

L'escadre Klingon est entrée dans le Ssytème Solaire et a été accueillie par des cris de joie. Les vaisseaux de l'escadre spéciales sont rentrés à la base neptunienne pour s'y faire réparer et il n'y a plus qu' l'Enterprise dans la zone planétaire ainsi que quelques corvette de classe Oberth. Le Mantar est venu se placer fièrement à coté de l'Enterprise et ont fait route ensemble vers la Terre en escorte du Ragnarok. La Citadelle a quité l'orbite de Mars et est venu se placer en attente au milieu de la formation klingonne. Sur Terre, une réception a été organisée en l'honneur des Klingons. L'amiral Hagel apprend à Hiram Roth le décès de Lorka, le chancelier n'a pas survécu à ses blessures.

-" Amiral. Je sais que la tradition klingonne veut qu'un guerrier repose sur les lieux de sa plus grande victoire." Dit Hiram." Nous serions extrêmement fiers si vous daigniez accepter que le Chancelier repose sur Mars dans notre Système Solaire. Nos peuples et le vôtre pourront honorer sa mémoire dans le mausolée que nous lui construirons."

Hiram Roth a préparé un discours pour les Klingons. Les Klingons et les Terriens n'ont pas la même approche de la guerre. Selon leur philosophie, les Klingons viennent tous de gagner leur ticket d'entrée pour le Stovokor et tous les guerriers présents dans la salle ont la ferme intention de fêter cela. Chang prend deux coupes et une bouteille de vin sanguin. Après les avoir remplies il en tend une à James qui l'a lève en disant:
-" Vous avez un terme pour crier victoire lequel déjà?"
-" Qapla'," dit Chang," mais ce n'est pas comme cela que l'on fait. Nous devons nous faire face, on crie Qapla', nous nous frappons le front aussi fort que possible et après nous buvons."
-" Ah bon?" Demande Kirk pas très enjoué par la partie coup de boule de la danse de la victoire klingonne.
-" Avec moi Tibérius!" Lui intimme Chang en foutant une taloche à James pour l'encourager.
-" QAPLA' !"

New Vulcain, date stallaire 5060.68

Après avoir fait du banquet terrien une orgie klingonne à laquelle s'est jointe avec plaisir l'ensemble de la délégation de la Fédération. James, Mac Coy et Nyota ont le douloureux devoir de rendre le corps, toujours vivant mais inanimé de Spock, à Sarek.

-"Veuillez me suivre je vous prie." Leur dit Sarek.

Sarek les emmènent jusqu'aux appartements du conseiller Spock et ils trouvent ce dernier allongé sur une couche, relié à tout un dispositif médicale d'assistance respiratoire."

-" Que s'est il passé?" Demande James.
-" En apprenant ce qu'il était arrivé à son frère," explique Sarek." Spock a fait un malaise et ses organes ont commencé à défaillir les uns après les autres. Il tenait à voir son frère une dernière fois avant de partir définitivement. Je vais perdre mes deux fils le même jour." Déplore Sarek.
-" Pourquoi?" Demande Mac'Coy." Le corps du Capitaine Spock est tout a fait viable, mais son esprit est parti et celui du Conseiller Spock est emprisonné dans son vieux corps. On a qu'à transférer l'esprit de l'un dans le corps de l'autre."
-" C'est vrai ça." Dit James." En plus c'est quelque chose que vous savez faire n'est-ce-pas?"
-" Vous pensez à la cérémonie du Fal-Tor-Pan." Dit Sarek." C'est impossible. Il n'y a que la grande prêtresse qui puisse le faire et la nôtre à péri sur Vulcain lorsque notre planète a été détruite."
-" Qu'est ce qu'elle avait de si praticulière?" Demande James.
-" Elle avait atteint le Kolhinar" Lui explique Sarek." Les femmes vulcaines ont deux fois plus de connections nerveuses au niveau de leur mains que les hommes. C'est ce qui leur donne la capacité de faire la cérémonie du Fal-Tor-Pan."
-" Me permettez vous d'essayer de faire aussi bien qu'elle?" Lui demande Léonard.
-" Comment?" Demande Sarek.
-" Cela peut échouer." Le prévient Léonard." Mais l'idée est d'utiliser la téléportation pour configurer les connexions du capitaine Spock à partir de la structure du cerveau du conseiller Spock."
-" Couper-coller en somme." Dit James.
-" Il y a un peu de ça." Dit Léonard." Cela vaut le coup d'essayer Sarek."

Sarek regarde le conseiller Spock. Ce dernier lui agripe le pantalon de la jambe pour exprimer son désaccord.

-" Spock. Je t'en supplie." Dit Sarek." Je ne veux pas voir mes enfants disparaîtrent ainsi. J'ai déjà perdu ton frère, je ne supporterai pas de te perdre aussi. Je t'en conjure, fais le pour ton père. Acceptes!"
-"hmm." Répond Spock incapable de parler.
-" Il a dit oui." Dit Sarek en se levant."
-"mmmhmmhm."
-" Vous êtes certain?" Demande Léonard suspicieux.
-" Puisqu'il te le dit." Dit James.
-" Je l'endors." Dit Léonard en pressant un bouton." Vous pouvez me conduire en salle de téléportation? Il faudra la relier avec les ordinateurs de l'institut Pasteur.

Sur le chemin menant au téléporteur, Léonard demande à Sarek.

-" Etes vous absolument certain que Spock approuve ma tentative de transfert?"
-" Spock est Vulcain." Dit Sarek." Accepter votre proposition est plus logique que de la refuser."
-" Ouaip." Dit Léonard.

Une fois dans la salle, les corps des deux Spocks sont allongés sur des civières et sanglés pour pouvoir être disposés verticalement. Des vulcains retirent les interfaces corporelles maintenant le Conseiller Spock en vie et Léonard démare la procédure.

L'air crépite autour des corps et ils s'illuminent dans un tourbillon d'énergie. James et Sarek s'éloignent un peu pour laisser Léonard se concentrer. Il faut près d'une heure à Mac'Coy pour achever l'opération. D'habitude une téléportation ne dure qu'une vingtaine de secondes, mais lors d'une téléportation classique, l'ordinateur du téléporteur n'est pas obligé d'effectuer des calculs nécessaire afin de permuter les configurations cérébrales du conseiller et du capitaine Spock . Les corps se matérialisent de nouveaux, il sont tous les deux inertes.

Mac'Coy vérifie les constantes vitales de Spock tandis que celle du conseiller déclinent. Il se retourne et dit.

-"Il est vivant et va bien. Je lance la procédure de réanimation."

Une fois que c'est fait, Sarek se précipite vers le corps de son fils et lui impose les mains sur le visage en se concentrant.

-" Je sens son esprit. Cela a fonctionné! Cela a fonctionné!" S'écrie t'il de joie."Bravo Docteur. Merci."

Léonard sourit. James lui murmure :

-" On est peu de choses; hein?"

Léonard dandine la tête puis acquiesce silencieusement en hochant la tête. Le corps du conseiller Spock est placé dans un cerceuil pour être inhumé selon les rites vulcains. Sur sa tombe est marquée l'épitaphe suivante:

"A la mémoire du Capitaine Spock. Fils de Sarek et d'Amanda Grayson. Enfant de deux mondes."

Starway , date stellaire 5060.86

James est monté en navette jusqu'à la base stellaire de Starway et faire ses adieux à Chang qui se prépare à rejoindre le Mantar pour escorter La Citadelle jusqu'à Andoria puis jusqu'à la frontière de l'espace connu klingon où elle repartira dans le Quadrant Delta comme prévu.

-" Au revoir Chang. J'ai été honoré de combattre à vos cotés."
-" Tout le plaisir a été pour moi Tibérius. Vous m'avez offert la plus belle des batailles."
-" Je vous en prie Chang. Appelez moi Jim. Nous sommes amis à présent."
-" Vous vous trompez Tibérius." Dit Chang en reculant." Nous sommes bien plus que des amis. Nous sommes frères d'armes. Lorghorf ! Chô li chu."

Chang disparait dans la lumière. Mac'Coy se place a son niveau et dit.

-" J'espère que tu aimes les arts martiaux."
-" Pourquoi?"
-" Parce que tous les Klingons pratiquent le Mok'bara dès leur plus jeune enfance et que: quand la santé d'un Klingon décline, il va voir son frère d'arme et lui demande de lui accorder le rite de passage au Stovokor. C'est un combat à mort, le plus épique possible, où celui qui tombe va attendre son frère d'armes sur les marches du Stovokor ou un truc du genre."
-" Tu me conseillerais quoi?" Lui demande James.

Avant que Léonard ne réponde, la base Starway reçoit un appel de la Citadelle. L'image du Borg apparait et s'adresse à James.

-" Amiral Kirk. Avant de vous quitter définitivement, je tenais à vous faire mes adieux. Je vous souhaite une vie longue et prospère."

Iowa, date stellaire 5084.10

Les équipages de l'escadre spéciale de Starfleet ont bénéficié d'une permission exceptionnelle mais restent à disposition de Starfleet au cas où. La Citadelle fait toujours route vers Andoria pour réccupérer ses troupes et les Andoriens assimilés. Làs bas, les Borgs travaillent a réparer les dégâts qu'ils ont occasionné à Andoria. Les conséquences sur la planète sont importante et durables d'autant qu'Aernar brille de plus en plus chaque jour.

James doit s'occupper de ses trois enfants et cela ne se passe pas très bien. Une de ses premières action a été de scolariser David et Bastian. Leur soeur ,Juniane, n'a pas vraiment de soucis à se faire car elle a eu seulement a télécharger l'ensemble des connaissances requises dans à peu près tous les domaines et son cerveau cybernétique lui donne la faculté de comprendre les concepts les plus abstraits.

Quelques uns des camarades de David et Bastian ont perdu un parent à bord d'un des vaisseaux de Starfleet et des rumeurs commence à circuler sur le réseau hypernet à propos de Jeto. Au début, les camarades d'école se montraient curieux à propos de David et Bastian. Plus les jours passent, et plus les questions s'orientent, non pas sur leur vécu à bord du vaisseau borg, mais sur les circonstances de leur enlèvement et sur les rôles qu'on pu jouer leur parents. Etre élevé par le sulfureux amiral Kirk, être les enfants de Carol Marcus et Ludwig Hensel et avoir une soeur pas tout à fait désassimilée devient un fardeau lourd à porter pour David et Bastian.

James a invité Léonard à un dîner de famille et quand les enfants sont couchés, ils s'écartent de la maison pour discuter.

-" Avec les enfants, cela devient de plus en plus glauque. Il va falloir que je trouve une solution" Dit James.
-" J'ai bien remarqué que l'ambiance était lourde à table mais cela va s'arranger" Dit Mac'Coy
-" Je ne pense pas Léonard." Lui dit James." Ils me rendent responsable de la mort de leur père et tant qu'ils restent auprès de moi, ils seront en danger."
-" En danger?"

-"Il ne fait pas bon être un Kirk par les temps qui courent. Et je ne peux les confier à personne à cause de Juniane. Je vais devoir m'en séparer."

Léonard ouvre grand les yeux, stupéfait. Puis, ils sont interrompu par le bruit du feuillage d'un buisson. Aussitôt James et Léonard se précipitent. Dans l'ombre, ils reconnaissent la silhouette de David qui s'enfuit vers la ferme familiale. Ils le retrouvent en train de réveiller Bastian, Juniane sur le pas de la porte de chambre.

-" David!" Dit James.
-" Tais-toi! Je sais que tu veux nous abandonner. On va partir. Comme ça, tu auras la paix et tu n'entendras plus parler de nous."
-" Mais, il n'a jamais été question de vous abandonner." Lui dit James.
-" Ecoutes ce qu'il a à dire David." Lui demande Juniane.

David pose le sac dans lequel il avait commencé à amasser des affaires à la hâte et s'assied sur le lit de Bastian.

-" Quand je vous ai reccueillis, j'étais persuadé de pouvoir vous donner une éducation normale. Je dois malheureusement me résoudre à l'évidence, ce ne sera pas possible. J'ai sousestimé le traumatisme que l'invasion des Borgs a engendré. Les stigmates sont profondes, non seulement pour ceux qui ont été directement confrontés à eux, mais également, pour leur entourage. Personne ne comprend qu'on aie laissé Le Borg, récupérer celles et ceux qui avaient été assimilés sur Andoria puis s'en retourner chez elle."
-"Sans parler des Marsiens qui ne sont pas revenus de la Citadelle. Les gens ont peur que les Borgs reviennent." Le soutient Mac'Coy." Il se méfient des gens dans ta situation Juniane. C'est inconscient et on ne peut rien faire pour changer cela."
-" J'espérais franchement que les autorités fédérales nous aideraient d'avantage pour mieux vous réintégrer dans la société mais elles ne le feront vraisemblablement pas." Dit James." Nous sommes dans une impasse."
-" Qu'allons nous devenir?" Demande Juniane effrayée.
-" Tu vas nous rendre à Maman?" Demande Bastian.

James doit expliquer à Bastian que ce ne sera pas possible car leur mère est déjà partie très loin. Finalement, James a choisi de condamner Carol à l'exil. Elle a été confiée à l'amiral Tornak qui est parti avec la flotte vulcaine en direction de l'espace tholien, ou plus précisément, supposé comme tel. Hagel a été nommé chancelier en remplacement de Lorka. Il a nommé son homologue plus jeune maréchal et a confié à Chang le commandement des forces de l'Est pour régler une bonne fois pour toute le conflit qui oppose Klingons et Tholiens. Tornak s'est proposé pou conduire une médiation et espère également trouver un refuge pour établir une nouvelle colonie vulcaine avec tous ceux en léthargie dans leurs caissons de stase. Les Klingons, devant reconstituer leur potentiel militaire après l'épisode des Borgs, ont accepté, connaissant les talents diplomatiques des Vulcains. Carol a été embarquée à bord du navire amiral de Tornak, ses compétences en terraformation pouvant se révéler utiles.

Soleil, date stellaire 5097.10

L'Histoire, ce sont les vainqueurs qui l'écrivent; mais, présentement, l'histoire ne sera pas écrite par James Tibérius Kirk. Les réserves d'hydrotérium de la Fédération sont a sec, l'amiral Taïnaris a du partir sur Tellar Prime avec l'escadre survivante de l'armada de Starfleet pour convaincre le gouverneur Bukarian de rester dans la Fédération. Il va devoir rétablir les relations commerciales entre la Fédération et le Syndicat d'Orion. Du coté d'Andoria, le rapprochement entre les Andoriens, les Klingons et les Romulanais est de plus en plus sensible. Officiellement, les Andoriens font toujours partie de la Fédération, cependant, Walkam Shran a décidé de mettre fin à la participation d'Andoria à Starfleet, arguant que les vaisseaux de la Fédération sont trop fragiles. Dans les faits, l'espace de la Fédération peut être séparées en trois zones d'influence avec les Tellarites d'un coté, les Andoriens de l'autre et les Terriens au milieu.

Starfleet va devoir réduire la voilure. La future escadre comprendra une escadre de corvettes de classe Saber et une flotte constituée de 17 destroyers de classe Nova et de 12 frégates de classe Centaure.La flotte comprendra aussi un nouveau type de vaisseau: le spatioporteur capable de déployer 5 escadrilles de chasseurs embarqués.

Pour clore définitivement ce chapître de l'histroire de Starfleet, Hiram Roth, en concertation avec l'ambassadeur Sarek a décidé de refermer le vortex spatio-temporel au niveau du Soleil reliant les deux époques. Pour cela, les Vulcains vont y envoyer le Kolinar, un vaisseau entièrement dédié au voyages temporels. Le Kolinar a été placé sous le commandement de Spock. Sa première mission va être de s'occuper de l'équipage de l'US Oberth qui réapparaîtra dans le futur. Nyota Uhura a demandé à Spock de l'emmener avec lui afin de saisir sa chance de retrouver le Spock qu'elle aime. James a aussi demandé à Spock de confier David et Bastian à son alterégo futuriste.

L'USS Enterprise accompagne le Kolinar jusqu'à l'entrée du vortex. Lorsque le vaisseau vulcain disparaît, Hiram Roth demande :

-" Pensez vous que nous les reverrons un jour?"
-" J'espère bien que non Monsieur le Président." Répond James" D'une certaine manière, tant que le Kolinar sera dans notre avenir, cela voudra dire qu'il ne sera pas la peine de le modifier."
-" Nous aurons largement de quoi nous occuper dans cette époque sans avoir à nous préoccuper de celles des autres." Ajoute Sarek.
-" Dites donc Ambassadeur?" Demande Hiram." Toute la jeunesse vulcaine est partie avec l'amiral Tornak et une autre grande partie vient de nous quitter avec le Kolinar. Que va devenir New Vulcain?"
-" Il reste encore assez de Vulcains sur Terre pour que notre société se perpétue. Néanmoins, l'époque de l'ancienne garde vulcaine est révolue et les Vulcains doivent évoluer. Nous sommes de l'ancienne génération, cet univers appartient désormais à la nouvelle."

L'Enterprise approche de la Terre à vitesse de croisière, 20s. La Terre va grandement améliorer ses défenses car la première des quatre stations de défense sera bientôt prête. Sur la Lune on construira égélement des bases de défense planétaires sur le modèle andorien pour augmenter l'efficacité du réseau et Starfleet compte multiplier par 5 le nombre d'escadrilles d'intercepteurs planétaires. Les besoins en hydrotérium va exploser, pérenniser l'approvisionnement va devenir une priorité.

Alors que l'Enterprise approche à moins d'un photique de la base Starway, James demande à Saavik et à Mac'Coy de se lever et de se tenir debout au centre de la passerelle.

-" Lieutenant Saavik." Dit James." J'ai l'honneur de vous élever au grade de commander. Au regard de vos qualités et l'excellence de vos services, je pense clôturer ma carrière en vous donnant le commandement d'un vaisseau."
-" Merci Amiral."

Puis, se tournant vers Léonard.

-" Commander Mac'Coy. J'ai l'honneur de vous élever au grade de capitaine de vaisseau. C'est avec une immense joie que je vous confie le commandement de l'USS Enterprise. Les officiers du corps médical n'accèdent que rarement à la passerelle d'un navire, mais ce vaisseau et son équipage auront besoin de vous pour les guider à bon port. "
-" Je vous remercie Amiral. Ce sera difficile de vous succéder."
-" N'en croyez rien Capitaine. Je suis convaincu que vous brillerez en tant que capitaine. Nous n'avons pas la même approche mais nous sommes de la même trempe. " Dit James.

Tous les officiers sont présents et applaudissent leur nouveau capitaine. Léonard se tourne vers Saavik et lui demande.

-" Commander. Vous me verriez honoré d'accepter de devenir mon commandant en second."
-" J'accepte et je suis reconnaissante que vous me l'ayez proposé Capitaine."
-" C'est naturel Saavik." Dit Mac'Coy. " Il ne me reste plus qu'à trouver un officier des opérations puisque le lieutenant Ilia va intégrer la passerelle du Nova pour y devenir le commandant en second également. N'est ce pas Lieutenant?"
-" C'est bien cela Capitaine."
-" J'ai la personne qu'il vous faut." Dit James.

Le sas menant dans le bureau du capitaine s'ouvre sur Juniane. Les réactions sont mitigées mais personne de pipe mot.

-" Puis je vous confier ma fille?" Demande James." Elle est encore cadette de Starfleet mais l'apprentissage sur le tas lui conviendra mieux. Et vous pourrez le constater par vous même, elle apprend vite."
-" Je n'en doute pas une seconde." Répond Léonard narquois. Puis reprennant son sérieux il dit:" Bienvenue à bord Cadette Hensel."
-" Merci Capitaine. Je ne vous décevrai pas." Dit Juniane.
-" Vous avez intérêt." Dit Léonard. " Tous à vos postes! Préparez vous à l'accostage."

James adresse un geste de gratitude et embrasse sa fille adoptive. Léonard s'assoit sur le siège du capitaine en souriant et demande à James:

-" Que ferez vous Amiral maintenant que vous n'avez plus de vaisseau?"
-" Qui vous dit que je n'ai plus de vaisseau?" Demande James en se plaçant au centre de la passerelle et en retirant le communicateur de son ceinturon. " Kirk à Excelsior. Me recevez vous?"
-" Fort et clair Amiral"
-" Energie Scotty!"

FIN!
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 13 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: L'Odyssée de Locutus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: