AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

14052014
MessageStar Trek - Odyssée de Locutus - partie 10

LA BATAILLE DU STOVOKOR: Counterstrike

Système de Jeto, date stellaire 5049.95

Le système de Jeto a toujours été un point hautement stratégique car la Fédération en a fait le point de départ pour toutes ses opérations à destination de la zone neutre, qu'elle soit romulanaise ou klingonne. Le système est de type spectral A, avec une zone planétaire de 5 000 photiques de diamètre. À 700 photiques de l'étoile, la Fédération y a installé la base planétaire de Starway en orbite autour d'une planète tellurique. La base stellaire a gagné en influence dans la région depuis que la Fédération a entrepris des travaux de terraformation, libérant le personnel de la station et leurs familles de la contrainte de vivre sous cloche; le système de Jeto est sur le point de remplir les critères pour pouvoir adopter le statu de colonie. Avec les Klingons comme voisins de palier et les Romulanais, les colons ont décidé de déserter les anciennes infrastructures, qui sont réservées dorénavant aux activités de la station, pour s'établir sur la face opposé de la planète. En cas d'attaque, cela limite les chances pour la population civile de se faire atteindre par un coup de canon disrupteur se perdant dans la nature.

Outre la station, les défenses de Jeto comprennent 50 escadrilles d'interception planétaires et depuis le début de l'invasion des Borgs. L'amiral Warlock les y attends avec deux escadres romulanaises, une escadre de la Fédération, une escadre de corvettes de type Appollo, quatre flottes légères de soutien romulanaises et quatre flottes légères de soutien klingonnes. Le système de Jeto sera le lieu du premier engagement klingon dans le conflit contre les Borgs. Chaque flotte klingonne comprend un cuirassé de classe Ravenous, 9 croiseur classe K'tinga, 10 destroyers classe Stalker et 10 destroyers de classe Brel, les fameux Oiseaux de proie.

La bataille de Jeto restera dans les archives de Starfleet comme un trou noir historique. La description de cette bataille est très laconique contrairement à la bataille de Polaris présentée comme celle où les forces alliées ont bouté les Borgs or de l'espace connu avec par la suite le résultat que l'on connait: la destruction de la Terre et d'Andoria puis l'arrivée massive des Cubes borgs. Pourtant, d'après l'analyse de Kirk, le sort de la Fédération et de ses alliés s'est joué lors de la bataille de Jeto. C'est à Jeto que s'est produit l'instant décisif de la Grande Guerre.

C'est donc dans ce système que James Tibérius Kirk a décidé d'intervenir avec l'Enterprise et il s'est fait accompagner par le Général Chang à bord du Mantar dont Kirk a activement participé à la réfection pour en faire une version klingonne de l'Enterprise. Les deux vaisseaux ont troqué leurs lance-missiles de proue par un lance-torpilles à photon unique afin de décupler la quantité de torpilles pouvant être lancées. La soucoupe de l'Enterprise a été modifiée pour pouvoir intégrer la puissance de feu de deux batteries phasiques de défense planétaire. Pour le Mantar, sa coque a été doublée et il été équipé de deux canons disrupteurs haute cadence à modulation de phase tirant vers l'avant et un canon phasique dorsal omnidirectionnel. Tout comme pour l'Enterpise, le Mantar conserve son tube lance-missilles à photon d'origine; l'Enterprise a aussi conservé ses deux canons phasiques de poupe.

Les deux vaisseaux sont respectivement à 5500 photiques pour l'Enterprise, et 8500 photiques pour le Mantar, de la base Starway. Ils progressent discèrtement à vitesse orbitale en direction du système car ils ne veulent dévoiler leur présence, ni aux Borgs ni à l'Amiral Warlock. En plus de leur camouflage thermique, les vaisseaux sont "occultés" par l'éclat de l'étoile de Jeto

Les Borgs arrivent un peu plus tard qu'initialement prévu et Warlock en saisi de suite la raison: Deux Forteresses se sont assemblées l'une à l'autre, le socle de la structure principale de l'une étant maintenant solaidaire de celui de la structure auxiliaire de l'autre afin de ne former plus qu'un seul et même vaisseau. Ainsi configuré, la Double Forteresse double sa puissance de feu dans les secteurs avant à arrière, le plan vertical est protégé par les structures supérieures de chaque Forteresse. Latéralement, la Double Forteresse n'a que des capacités de tir limitées, mais elle est protégée par les deux grans boucliers de chaque Forteresse. Au niveau des boucliers, leur puissance n'est pas doublée mais augmente de près de 50% quand même. Par contre en couplant leur réseau de refroidissement, la Double Forteresse se retrouve avec une capacité de rechargement double par rapport à ses Forteresses prises séparément.

La Double Forteresse s'engage à vitesse de combat dans la zone planétaire de Jeto et file tout droit vers la base stellaire Starway. De Jeto, décollent immédiatement les escadrilles d'interception. De son coté, Warlock reste naturellement méfiant puisqu'il manque encore 3 Forteresses et les Obélisques qui les ont escortées jusqu'à maintenant. Il lui expédie donc deux escadres de son corps principal , une Romulanaise et celle de la Fédération.

Comme ce serait de la folie de s'attaquer frontalement à la Double Forteresse quand ses boucliers sont à pleine charge, les vaisseaux se positionnent par flottille entre 300 et 500 photiques dans la proue du vaisseau borg et engagent le combat avec leurs missiles à photon. Tout en poursuivant sa route initiale, la Double Forteresse riposte avec ses missiles à photon. Les intercepteurs planétaires arrivent à portée de tir alors qu'elle se trouve encore à plus de 600 photiques de Jeto.

Bien que n'aparaissant pas eux même sur la carte, l'Enterprise et le Mantar sont connecté au réseau tactique: et ce que voit James l'inquiète, un sentiment partagé par Warlock et Chang. La Double Forteresse ne riposte pas aux tirs des intercepteurs et il y a de quoi se demander pourquoi.

30 minutes plus tard, les trois Forteresses entrent dans le système et se dirigent à vitesse de combat vers les vaisseaux lancés à la poursuite de la Double Forteresse. Warlock ne doute pas un instant que les Obélisques attendent leur tour. Il déploit son escadre ainsi que celle des corvettes. Deux des Forteresses se font attaquer par deux flottes romulanaises et une flotte de corvettes Apollo, la troisème par une flotte romulanaise et trois flottes de corvettes Apollo.

La Double Forteresse arrive à portée de tir des batteries de phasers de la base stellaire de Starway, Elle active ses canons phasique et tout en continuant de s'approcher et tire sur les batteries de phasers mobiles. Elle continue d'ignorer totalement la présence des intercepteurs planétaires qui en profitent pour s'enhardir et s'approcher en nombre de leur cible. Elle passe à coté de la base orbitale sans lui tirer un seul coup de canon phasique et file rapidement derrière la planète juste au dessus des installation civiles. Elle y téléporte des escouades de Borgs.

Aussitôt, à bord de la station, c'est l'effroi. L'amiral Yaris qui commande la base stellaire reçoit un appel hypercom de la Citadelle. Une silhouette féminine apparaît à l'écran.

-" Je suis Le Borg, nous téléportons en ce moment à bord de nos vaisseaux le personnel civil du système de Jeto. Combattez pour nous, nous vous restituerons nos otages et je vous garantie une totale impunité pour toute personne vivant dans ce système. Résistez nous et nous procèderons immédiatement à leur assimilation. Je jugerai de votre contribution. Je vous laisse quelques instants de réflexxion."

A ces mots, un nouvel écran apparait montrant déjà une salle bondée de monde. Les Borgs s'électionnent une Humaine , un Andorien, un garçon humain et une fillette andorienne. Ils leur injectent des nanicytes avant de les faire s'assoir sur des chaises chirurgicale. Impuissant, depuis leurs écrans, tout le monde dans le système de Jeto peut assister aux méthodes de transplantation particulièrement gores des Borgs. Pour les enfants, du fait de leur croissance, la transplantation se limite à la pose d'une ceinture abdominale et d'un implant occulaire, l'oeil étant le seul organe à ne pas croître; une caractéristique commune à tout le genre antropomorphe.

-" Ici l'Amiral Yaris. A tous les défenseurs de Jeto. Ils n'auront pas le temps d'assimiler tous les otages, nous trouverons un moyen de les libérer."

A peine l'amiral andorien a t'il terminé sa phrase qu'un tir de phaser lui fait exploser la tête. Une femme se place devant l'écran et dit:

-" Les Borgs détiennent nos familles et nos proches. Faites ce qu'ils vous disent. Au combat et n'ayez aucun état d'âme."
-" Capitaine Marcus! Ici l'amiral Warlock. Vous vous rendez coupable de hautre trahison. Je vous exécuterai de mes propre mains. Ce sera douloureux!"
-" Je suis désolée.Canoniers, feu à volonté!"

Après un instant d'hésitation, les tourelles de la station s'activent et font feu contre les vaisseaux romulanais, suivis par ceux des batteries mobiles. Les intercepteurs s'élancent contre les vaisseaux de la fédération et romulanais.

-" A tous les vaisseaux de l'escadre, protégez les vaisseaux romulanais." Dit l'amiral Dango qui commande l'escadre de Starfleet".

Tous les vaisseaux commencent à manoeuvrer pours'échapper à vitesse de combat, poursuivis par les intercepteur planétaires qui ne tardent pas à les rattrapper. Les navires, qu'ils soient de la Fédération ou romulanais leur tirent dessus.

Encore abasourdit sur son siège, James parvient à appuyer sur le bouton de l'intercom pour répondre à Mac'Coy qui cherche désespérément à le contacter.
-" Amiral, vous allez bien?..Jim, ça va?"
-" C'est Carol Léonard." Bafouille James." C'est Carol..."
-" Je sais, c'est dur à encaisser. Mais il vous faut vous ressaisir Amiral."
-" Amiral!" Intervient Nyota Uhura." 15 Obélisques viennent de freiner à vitesse subluminique à 50 photiques de la zone planétaire. J'affiche leur position sur l'écran tactique."
-" Prévenez le Général Chang que nous passons à l'action. Capitaine Spock désignation des cibles."
-" Cible OBQ 23 à 6200 photiques en visée. Calcul du cap d'engagement." Répond Spock.
-" Navigateur! Vitesse de combat au cap désigné. Armez le tube lance-torprilles pour un tir de torpille à photon en mode isométrique."
-"...Paramètres de tir intégrés dans la torpille à photon... Tube armé et paré à tirer." Dit l'Armurier, Kya Taïko.
-" Feu!"
-" Torpille lancée." Dit Spock." Activation dant 105 minutes au top...Top!
-" Vous êtes certains que nous ne risquons pas de nous faire détecter Spock?" Lui demande Kirk.

Avec toutes les détonations dans le système, vu le nombre de vaisseaux s'affrontant, il y avait peu de chance. Après avoir reçu la confirmation de Spock, Kirk ordonne de désigner une autre cible et Saavik procède au corrections de trajectoire pour procéder à un nouveau tir de torpille à photon. Le Mantar, situé à 3000 photiques derrière l'Enterprise, tire lui aussi une torpille à photon sur OBQ 23.

Warlock réagit lui aussi à l'arrivée des Obélisques. Chaque flottille devra affronter une flotte romulanaise et une flotte klingonne. Ces vaisseaux viennent des flottes de soutien, une dernière flotte romulanaise et une flotte klingonne restent en retrait pour remplacer les pertes des autres. La Double Forteresse est toujours en train de téléporter les 400 000 colons de Jeto à son bord. Les deux premières escadres du corps principal de Warlock mettent le cap vers une Forteresse avec les intercepteurs planétaires à leurs trousses. Comme les Borgs avant eux, les vaisseaux font usage de leur missiles à photon, essentiellement ceux des tubes de poupe et des canons phasiques.
Pour assurer des destruction, les intercepteurs tirent prioritairement sur les destroyers plus faciles à abattre. Pour cela, ils doivent s'approcher suffisament près de leur cible et le font au mépris des risques encourus. Les boucliers d'un Griffon flanchent, il faut encore que toute une escadrille aille à l'assaut pour qu'après l'avoir criblé d'impacts, les Romulanais soient contraints de désactiver leurs nacelles de distorsion et freinent le vaisseau à vitesse de marche. Ce faisant, il est isolé du reste de l'escadre et les intercepteurs planétaires peuvent achever ce qu'ils avaient commencé.

La stratégie des Borgs se dessine: Les trois Forteresses convergent à vitesse de combat vers les deux escadres menacées par les intercepteurs planétaires. Elles leur tirent dessus des salves de missiles à photon et des torpilles quantiques à partir des lanceurs frontaux. Les vaisseaux ciblés sont bien obligés de manoeuvrer pour les parer et dès qu'il y en a un qui se retrouve isolé de l'escadre, il est immédiatement assailli par une escadrille d'intercepteurs planétaires jusqu'à sa destruction. Avec les tubes des autres secteurs, elles maintiennent à distance les vaisseaux lancés à leur poursuite.

Si les Borgs parviennent à leur fin, lorsque les Forteressent arriveront à portée de canon des vaisseaux de Starfleet et romulanais, ce sera un vrai massacre. Le point positif est que l'escadre de Warlock et celle des Apollos ne sont pas prises en sandwich entre les Forteresses et les Obélisques car les flottes de soutien font un travail remarquable.

Les cuirassés romulanais de classe Vengeance et les Ravenous klingonnais ont fait les frais en encaissant les torpilles quantiques des Obélisques et en poursuivant le combat malgré les dégâts structurels et des pertes humaines importantes. Sous les salves de missiles à photon, les autres vaisseaux des flottes de soutien ont pu arriver à portée de canon des Obélisques, les ont ont totalement encerclé,et font feu de toutes leurs armes. Les vaisseaux borgs sont cantonnés dans une sphère de 50 photiques de diamètre. Les K'tingas sont postés à environ 80 photiques des vaisseaux borgs et mènent une charge frontale sur 10 photiques puis, reculent de 5 tout en tirant. Les Raptors romulanais sont situées entre 30 et 50 photiques des Borgs et manoeuvrent pour se positionner dans l'angle des propulseurs ioniques d'un vaisseau tout en tirant sur leurs cibles. Les Oiseaux de combat romulanais et les Oiseaux de proie klingonnais mène des raids à deux vaisseaux sur les Obélisques avant de s'écarter à une distance de 40 photiques et recommancer. Les Stalkers et les Griffons sont disposés tout autour des vaisseaux borgs et maintiennent la pression en faisant feu de leurs canons et de leurs missiles à photon. Les boucliers des Obélisques sont donc mis à rude épreuve mais se défendent également, les cinq canons phasiques équipant chaque Obélisque tirent à feu continu. Pas certain que les flottes de soutien puisse supporter la puissance de feu des Obélisques borgs très longtemps.

Les Forteresses foncent dans le tas des vaisseaux romulanais et fédéraux. Comme le redoute Warlock, les Forteresses font un véritable carnage dans les flottes, emportant grâce à leurs canons phasiques près d'un tiers des vaisseaux auquel il faut malheureusement ajouter les 50 destructions à mettre à l'actif des intercepteurs plaanétaires. Quand le croisement est terminée, la Forteresse ayant eu à subir le gros des tirs poursuit sa route qui la mène vers Jeto tandis que les deux autres se retournent pour affronter les vaisseaux de la dernière escadre romulanaise. Warlock ordonne aux vaisseaux qui ont survécu au croisement d'engager les Obélisques. Les intercepteurs planétaires manoeuvrent pour protéger au mieux les deux Forteresses borgs.

Warlock n'a plus qu'à affronter deux Forteresses avec une escadre romulanaise et une escadre de corvettes Apollo. Cela lui paraîtrait jouable si les deux Forteresses n'étaient pas soutenues par les escadrilles de Jeto. Un combat difficile s'engage pour Warlock car ils faut continuer à maintenir la pression sur les Forteresse en diminuant leurs boucliers tout en protégeant au mieux les vaisseaux des escadrons d'intercepteurs planétaires.

Le renfort des vaisseaux romulanais et fédéraux sont le bienvenue pour les flottilles de soutien car ses cinq flottes compensent largement les pertes subies jusqu'ici. Les capitaines viennent à espérer pouvoir tenir assez longtemps pour enfin percer les boucliers déjà affaiblis des Obélisques. Ils vont être exaucés au delà de leurs espérances. Une première torpille à photon s'active à 300 photiques d'un obélisque et se verouille sur lui. Puis en vient une seconde une minutes plus tard qui se verouille sur un second Obélisque, et trois autres suivent à une minute d'intervalle. Moins d'une minute après l'activation de la dernière torpille, la première explose et impacte durement les boucliers à l'Obélisque.

-" Amiral Warlock. Ici le contre-amiral James Tibérius Kirk de l'USS Enterprise. Mon vaisseau tire des torpilles à photon à rayon étendue. Elles s'activent après avoir atteint une position et se verouillent sur le premier vaisseau borg qu'elle rencontre par reconnaissance de sa signature thermique et d'après la forme de l'écho. Le système de reconnaissance n'étant pas fiable à 100%, je vous demanderais de veiller à ce qu'aucun vaisseau ne puisse s'interposer. Je vous transfert les coordonnées des points d'activation des torpilles déjà lancées."
-" Amiral Kirk. Votre présence parmi nous en cet instant est un miracle. Comme vous devez vous en êtes rendu compte, notre posture est difficile mais vos torpilles vont peut être renverser la situation en nôtre faveur.
-" Je nous le souhaite. Bon courage Amiral, prenez garde à vous."
-"Ce n'est pas mon genre mais je vous en remercie. Warlock terminé!"

Kirk a communiqué également les coordonnées des tirs du Mantar sans dévoiler la présence du croiseur klingon. Warlock découvre donc avec plaisir les coordonnées d'activations des 120 torpilles lancées contre les Borgs. Arpès ces premières salves, l'Enterprise et le Mantar continuent de s'approcher de la zone planétaire du système à vitesse de marche car l'Enterprise n'est plus qu'à 1 000 photiques de la zone planétaire.

Dans la zone stellaire de la planète, Magnus, la version futuriste de Spock, surveille la bataille depuis le vaisseau de Locutus avec lequel ils sont venus du futur. Lui aussi est ici incognito et son navire est occulté, croisant à vitesse orbitale. Dès la première explosion de torpille à photon, les sens des Borgs s'éveillent et traquent les traces des autres torpilles pour remonter jusqu'à l'origine des tirs. Comme les torpilles sont tirées en mode isométrique, elles sont obligées de corriger régulièrement leur trajectoire; leurs tuyères s'activent et trahissent leur présence si on les cherche dans tout ce cafarnaüm de lumière. Ainsi, Magnus finit par repérer l'Enterprise à 8 000 photiques de lui et effectue un saut tactique pour se positionner à 100 photiques devant l'Enterprise.

Il y a tellement d'eplosions de torpilles quantiques dans le système que le saut de Magnus passe inaperçu. Le croiseur de Magnus bénéficie de la prime à l'arrivant. Sitôt après avoir terminé son saut tactique, il accélère à vitesse de combat et tire avec ses canons phasiques de proue. Puis, il lance une salve de deux missiles à photon précédés par une torpille quantique.

L'alarme de l'Enterprise résonne, le vaisseau est touché par une série de tirs de canons phasiques. Les boucliers s'opacifient. Saavik vire de bord immédiatement pour placer le vaisseau en dehors de la trajectoire des faisceaux.

-"Contact! Cible LCT en visuel. Alerte torpille!" Dit Uhura. " Torpilles en approche distance 95 photiques."
-" une Torpille quantique et deux missiles à photon en acquisition d'objectif... La torpille s'est verouillée sur nous. Impact torpille dans 80 secondes au top...Top! Impact missiles dans 85 et 90 secondes C'est le vaisseau de Locutus. Cible désigné LCT"
-" Navigateur! Vitesse de combat. Amurier. Armez le tube lance-torptilles pour un tir actif, tir phasique de riposte.
-" Boucliers à 30%. impacts enregistrés sur la coque. Dommages superficiels au réseau de refroidissement, capacité réduite à 95% ". Prévient Spock
-" Salle des machines, combien de temps avant rechargement des boucliers?" Dit James concentré sur l'écran tactique.
-" 50 secondes Amiral." Répond Irine. " Nominal à 85%"
-" Compris." Lieutenant.

Les deux tourelles phasiques de l'Enterprise fusent. Cependant, Magnus, sachant pertinemment quand il serait détecté par son ennemi, a lui aussi entrepris de virer de bord au lieu d'attendre sagement planté comme un piquet.
-" Tube lance-torpilles armé et paré à tirer." Dit Kya
-" Feu!"
-" Torpille lancée, acquisition d'objectif... Cible LCT aquise, détonation dans 170 secondes au top...Top!" dit Spock." Impact dans 60 secondes."
-" Navigateur! Virez de bord. Manoeuvres d'évitement. Armez les contre-mesures. Salle des machines! Préparez vous à procéder à un saut tactique sur mon ordre."
-" Compris Amiral." Dit Irine O'Lean." Je configure les nacelles pour un saut supraluminique."
-" Tube de poupe armé et paré à tirer."
-" Lancez la contre-mesure." dit James.
-" Brouilleur lancé." Dit Kya
-" Impact torpille dans 50 secondes.Impact missiles dans 55 et 60 secondes" Dit Spock.

Subitement le Mantar surgit après avoir effectué un saut tactique et freine à vitesse subluminique avant de faire demi-tour à 1 photique du brouilleur. Il accélère à vitesse de combat et largue un second brouilleur avant de virer. Saavik vire également dans le sens opposé. Après avoir atteint le brouilleur de l'Enterprise, la torpille quantiques et un des missiles à photon se dirigent vers celui du Mantar. Après l'avoir dépassé, la torpille et le missilese verouille sur le Mantar. Mais comme Chang l'avait prévu, l'angle de correction est bien trop grand pour que la torpille et le missile puissent, en explosant au plus près du navire, infliger de sérieux dégâts au croiseur klingon.

Le dernier missile à photon est pour l'Enterprise. Vu que la priorité est de parer la torpille quantique, les possibilités de manoeuvre de l'Enterprise sont limités. Le second missile explose juste après que Spock ai terminé le décompte. Les boucliers résistent. Cependant, la secousse est terrible. L'alarme résonne à bord.

-" Rapport d'avaries!" Dit James
-" Boucliers à 20%. Réseau de distribution d'énergie et de refroidissement endommagé. Vitesse de distorsion indisponible." dit Spock. " Victimes au niveau des ponts inférieurs, les équipes médicales ont été activées. "
-" Salle des machines! J'ai besoin que vous rétablissiez la distorsion pour un saut tactique au plus vite."
-" Nous avons perdu la distorsion parce que les relais de distribution ont sauté ." Dit Irine." J'ai lancé un diagnostique du réseau, les relais s'activeront automatiquement. Nous aurons a nouveau la vitesse de distorsion d'ici 2 à 3 minutes."
-" Nous ne les avons pas dit Kirk."
-" Je vais faire de mon mieux pour presser les choses." Dit Irine.

L'Enterprise tire avec ses tourelles frontales tout en se rapprochant de LCT et lance également une nouvelle torpille à photon. La charge des batteries des toutelles diminue, Irinine mobilisant ses équipes à réparer le réseau de distribution pour la propulsion. Mac'Coy déboule avec ses équipes médicales dans la salle des machines. La plupart des victimes ont été blessées à cause de la rupture d'une conduite à plasma ou d'hélium liquide consécutif au choc de l'explosion du missile à photon. Ses équipes se déploient, évacue les blessés qui peuvent l'être à l'infirmerie et stabilisent les autres pour les préparer à être placés dans un caisson de stase qui servent aussi de cercueil provisoire.

A bord du vaisseau de Locutus, Magnus comptait que l'Enterprise fasse un saut tactique pour échapper à sa torpille quantique; l'intervention du Mantar avait contrarié son plan. Au lieu de voir l'Enterprise accélérer à vitesse supraluminique, il le voit lui tirer dessus des coups de canons phasiques et une torpille à photon. Il lui envoie de nouveau une salve d'une torpille quantique et de 2 missiles à photon. Il vise ensuite le Mantar avec ses canons phasiques. Magnus veut que Kirk comprenne que s'il effectue un saut supraluminique, s'il s'éloignait de trop, il n'hésiterait pas se retourner contre le vaisseau klingon.

Dès que la situation est sous contrôle en salle des machines, avant de retourner à l'infirmerie, Léonard tient à se présenter à l'ingénieur du bord. Il faut dire que de par sa fonction, un ingénieur passe l'essentiel de son temps aux machines et Scott en avait fait un véritable sanctuaire.

-" Lieutenant O'Lean? Je suis le Docteur Léonard Mac'Coy. Désolé de vous rencontrer dans ces conditions."
-" Ca, c'est parce que vous n'avez pas pris le temps de descendre jusqu'ici. Il y a un problème avec les canaux des moteurs centraux?" Demande Irine à l'intercom à une de ses équipes.
-" Non Lieutenant. On a du faire des schunts sur les canaux auiliaires mais les relais devraient bientôt se réenclancher."
-" Dépêchez vous!"

La voix de Spock résonne dans les hauts parleurs:

-" Une Torpille quantique et deux missiles à photon en acquisition d'objectif... La torpille s'est verouillée sur nous. Impact dans 60 secondes au top...Top! Impact missile dans 65 et 70 secondes.
-"Salle des machines!" vous en êtes où pour la distrosion?" Demande James dans l'intercom.
-" Vitesse de distorsion disponible dans 20 secondes." Lui répond Irine.
-" Et concernant l'armement et les boucliers?"
-" Les boucliers ne pourront plus être chargés qu'à hauteur de 60%. La puissance a été déviée pour l'armement; les dérivations que nous avons faites au réseau d'énergie soutiendront la demande." explique Irine.
-" Bien joué Lieutenant." Dit James.
-" Merci Amiral."
-" Euh! Je vous laisse!" Dit Mac'Coy.

Irine hôche la tête et se replonge sur son tableau de contrôle holographique. A la passerelle, James donne ses instructions:

-" Navigateur! Cap sur la cible LCT. Paré pour un saut tactique Warp 2 à mon ordre. Amrurier! Armez le tube lance-missiles pour un tir de missile à photon, armez les canons phasiques de poupe."
-"Impact torpille dans 20 secondes. Impact missile dans 25 et 30 secondes."
-" Cap vers objectif." Dit Saavik.
-" Saut tactique! Warp 2 distance 60 photiques" Dit Kirk
-" Accélération supraluminique." Dit Saavik.

En quelques secondes, l'Enterprise franchit la barrière de la lumière et passe à Warp 2. La translation supraluminique ne dure que 8 secondes. Lorsque l'Enterprise freine à vitesse subluminique et réccupère ses capacités de manoeuvre, le vaisseau n'est qu'à 10 photiques dans la poupe du croiseur de Locutus qui a esquivé tant bien que mal deux torpilles à photons: celle lancée par le Mantar a bien bouxculé ses boucliers et l'Enterprise a pour lui la prime à l'arrivant et en profite. Il tire immédiatement avec ses canons phasiques sur la position estimée du vaisseau de Locutus et lance un missile à photon avant de se retourner pour faire face à la poupe du vaisseau borg.

Dès que Magnus repère l'Enterprise, il riposte avec ses canons de poupe et envoie deux missiles à photons. Seulement, du fait du temps de retard, le croiseur de Magnus encaisse les tirs de phasers de l'Enterprise de plein fouet. Les dommages sont superficiels mais tiennent les boucliers du vaisseau borg au chaud assez longtemps pour laisser le temps au missile à photon d'arriver et infliger des dégâts plus importants aux générateurs de boucliers et surcharger le circuit de refroidissement.

Magnus, fait virer le croiseur de bord pour pouvoir tirer une torpille quantique sur l'Enterprise. De son coté, Kya tire sur le vaisseau de Magnus des bordées de tirs de phasers avec les tourelles frontales puis une torpille à photon avant que les missiles à photons de Magnus ne soient sur l'Enterprise. En explosant, les missiles font des ravages: le premier missile fait voler en éclat les 60% de boucliers et endommage sévèrement le système de refroidissement du vaisseau. Le second missile à photon explose juste au dessus du croiseur et fait de nombreuses victimes. La passerelle est touchée. La console de Spock lui explose au visage, le projecteur holographique du plafond s'effondre sur Kya. Avec une équipe, Mac'Coy se précipite à la passerelle.

L'Enterprise dérive et semble à la merci de Magnus. Heureusement pour Kirk, Chang a bien anticipé la situation. Une minute après avoir lancé sa première torpille à photon, il en a lancé une autre. Et, grâce à l'Enterprise, il dispose d'une estimation assez précise de la position du croiseur de Magnus. Hasard du feu de l'action, les torpilles à photon de l'Enterprise et du Mantar explosent simultanément, endommageant sérieusement le croiseur de Magnus, sont armement notament. Depuis son sarcophage, Magnus se résigne à périr car il sait qu'il n'est plus en capacité de combattre contre le croiseur klingonnais. Au moins, peut il emporter avec lui dans le néant l'Enterprise.

Seulement, juste avant de pouvoir tirer sa dernière torpille quantique, il encaisse les tirs de canons disrupteur du Mantar. Dénué de boucliers, les canons klingonnais martèlent sa coque et les explosions internes font dévier le croiseur borg de sa trajectoire; faisant perdre à Magnus le mince créneau disponible pour tirer sa torpille. Le Mantar s'approche toujours à vitesse de combat et ses tirs deviennent de plus en plus précis. Incapable de réccupérer le contrôle de son vaisseau, Magnus concède la victoire et enclanche l'autodestruction du croiseur borg.

-" Amiral Kirk! Ici le Général Chang me recevez vous? Tibérius, m'entendez vous?"
-" Je vous entend, Général Chang. Vous avez sauvé mon vaisseau." dit Kirk." J'aurais besoin d'une assistance médicale, j'ai de très nombreuses victimes."
-" J'arrive de suite." Dit Chang."Tenez bon!"

Spock est évacué inconscient sur une civière en direction de l'infirmerie. C'est une vision insoutenable pour Uhura qui doit à présent assumer le rôle de commandant en second.

-" Amiral! Appel hypercom de la base stellaire de Starway. Le capitaine Marcus veut vous joindre."

L'écran holographique mural de la passerelle étant hors service, Kirk prend l'appel sur l'holographe de son siège. Dès que la communication est établie, Carol supplie apeurée:

-"Les Borgs ont capturé David. Notre fils est aux mains des Borgs, Jim!"
-" QUOI!" S'emporte James." J'ignorais son existence. Que veux tu que cela me fasse Carol? Et puis pourquoi devrais je te croire?"

De rage, James frappe si fort la lentille holographique qu'elle se fend et il se brise des os de la main. Léonard se fait remplacer et se précipite vers lui. Il commence à soigner la main de Kirk avec son tricordeur médical.

-" Tu as de la chance, c'est juste des petites fêlures. Je vais te réparer tout ça, mais ta main te feras souffrir pendant quelques jours. Que va tu faire pour Carol?"
-" Dans l'immédiat, rien du tout." Grogne Kirk. " Nous allons coordonner les secours avec Chang et le Mantar. Ensuite, j'aviserai."

Les torpilles à photons de l'Enterprise et du Mantar commencent à faire effet. Les Obélisques perdent leurs boucliers les uns après les autres. Les vaisseaux romulanais et Klingons ont à présent une chance d'endommager certaines fonctionnalités des vaisseaux borgs comme leur armement où les générateurs de boucliers. Courageusement, les vaisseaux vont au contact rapprochés des Obélisques pour pouvoir ajuster les tirs de leurs canons.

Les dommages s'accumulent pour les Obélisques. Les quinze cuirassés borgs sont soit désemparés soit mis en fuite. Cela libère des forces pour venir en soutien des vaisseaux combattant les Forteresses. Sans leurs boucliers et vu le nombre d'ennemis qu'elles ont à affronter, les Forteresses sont en danger. Les pertes alliées sont énormes, mais il reste suffisemment de vaisseaux à Warlock pour neutraliser l'arsenal des Forteresses qui se retrouvent démunies. Elles décident de prendre la fuite, seulement les propulseurs ioniques de l'une d'elle flanche. Warlock saute sur l'occasion, et, plutôt que de courir deux lièvres à la fois, décide de s'assurer la destruction de la Forteresse.

La Double Forteresse a terminé de vider la cité de Jeto de ses habitants. Alors que Warlock rassemble ses flottes pour l'affronter, elle décide de quitter le système en s'échappant à vitesse d'urgence. Avec ses boucliers à pleine charge, Warlock renonce à la poursuivre. La bataille de Jeto s'achève sur une victoire : Son armada a été décimée mais, il est parvenu à détruire sept Obélisques et surtout, une Forteresse. Les Borgs partis, les intercepteurs planétaires cessent immédiatement le combat et repartent vers Jeto.

Les senseurs du Gorgonne repère l'Enterprise et le Mantar en train de s'approcher de la base stellaire de Starway. Warlock contacte Kirk.

-" Mes félicitations Amiral. Grâce à vous, nous avons remporté une grande victoire aujourd'hui. J'ai une dette envers vous et envers le général Chang. Nous devons à présent punir ces traîtres. Puis je connaître vos intentions?"
-" J'ai été lié au Capitaine Marcus pendant plusieurs années et nous avons conçu un enfant ensemble. Il vient d'être enlevé avec les autres civils de Jeto par les Borgs." Explique Kirk." J'ai bien conscience qu'elle doit répondre de ses actes, mais elle est la seule à pouvoir reconnaître mon fils. Je vais donc la chercher."
-" Vous rendez vous compte que par sa faute, des dizaines de vaisseaux ont été perdus et que leurs équipages ont intégralement péri?"
-" Je le sais, et elle sera châtiée comme elle le mérite. Je vous demande seulement de me faire confiance. En gage de ma bonne foi, je suis disposé à vous donner une de mes torpilles à photon."
-"Je ne crois pas que votre hiérarchie avalise votre décision. La mienne ne le ferait pas." Dit Warlock.
-" Nous n'avons pas encore vaincu les Borgs." Explique Kirk." Et si nous parvenons à gagner la guerre, vous savez tout comme moi qu'ils peuvent revenir en force et nous devrons encore nous unir pour les repousser. Notre alliance ne sera péreine que si nos forces seront équilibrées."
-" J'accepte votre proposition. Warlock terminé."

L'Enterprise arrive à portée de téléportation de la base Starway. L'équipage s'est regroupé pour être évacué.
-" Nous sommes prêts." Dit Carol dans un communicateur.
-" Energie!" Ordonne Kirk.

L'air crépite autour de Carol Marcus qui se rend compte qu'elle sera toute seule à être téléportée à bord de l'Enterprise. Elle crie :

-" Ludwig!"

A peine rematérialisée, Lin lui envoie une décharge paralisante de phaser. Elle se réveillera en cellule. Sur un écran, elle pourra voir ce qui est advenu de son compagnon et de ses camarades: Après avoir été téléportée, l'Enterprise a mis le cap vers le système d'Intia pour y être réparé. Tandis que les équipages s'organisent pour s'assister mutuellement, avec une force composé des vaisseaux les plus valides, Warlock a commencé par détruire la base stellaire Starway que l'équipage a déjà évacué en prévision de ce qu'il allait arriver. Ensuite, ses vaisseaux ont détruit les installations militaires et civiles au sol, abandonnant les survivants sur une planète à peine viable en proie aux rigueurs d'un hiver nucléaire. Après avoir organisé les secours, Warlock rassemblent les vaisseaux qui lui restent et se dirige également vers le système d'Intia où sils seront réparés dans les chantiers navaux.

Andoria date stellaire 5050.00

"Les emmerdes volent toujours en escadrilles." Le Borg en aura la confirmation bientôt.
A Karcana, le tonnerre gronde à la Porte de Kavorona. Soudain, en surgissent, tel un essaim de frelons, les D'ktagh du général Kor. Au début, les Andoriens paniqués croient que ce sont les Borgs, mais les autorités de Karcana les rassurent rapidement. Ce qu'ils voient sont les Klingons. Aussitôt, une clameur s'élève dans les grottes de Karcana et accompagnent les vaisseaux d'assaut planétaires dans les tunnels menant à la surface.

Les D'ktaghs s'élèvent jusqu'à la stratosphère d'Andoria. De Karcana et de plusieurs autres cités andoriennes, les hypersoniques décollent. Les Klingons sont suivis par les brigades andoriennes de Karcana. Leur objectif: anéantir le corps d'armée qui bloque l'accès à Karminia depuis la surface d'Andoria.

Les analystes de Walkam Shran ont fini par découvrir pourquoi Karminia a mieux résisté que les autres cités attaquées par les Borgs: c'est grâce au froid. De par leur constitution, les Borgs ont une température élevée et perdent rapidement leur châleur. L'autonomie de leur batteries internes ne leur permettent pas de soutenir les températures polaires de la surface d'Andoria très longtemps et ils sont obligés d'aller les recharger en se connectant à un traîneau. Karminia se trouve dans le cercle polaire d'Andoria tandis que les cités de Kaborna, Karslidia et Kaharshina sont situées en zone équatoriale où l'activité volcanique intense de la planète rend l'atmosphère d'Andoria moins rigoureuse. Dans la zone polaire d'Andoria, même recouverts d'une petite laine, les Andoriens eux-même ne s'aventurent pas dehors.

Dès qu'il a eu connaissance de cette faiblesse des Borgs, Walkam Shran a ordonné à la population Andorienne de se réfugier dans le cercle polaire Sud de la planète. Car malgré tout, au Nord, Karminia pourrait finir par tomber mais Shran a demandé au général Daros de résister autant qu'il peut et lui a envoyé des renforts. Les tours du fort de Karminia sont toutes tombées sous le contrôle des Borgs, ils s'attaquent à présent au donjon.

Le corps d'armée borg barrant l'accès à Karminia tente un tir de barrage et fait décoller ses soucoupes volantes. Volant à moyenne altitude, les vaisseaux klingons ne risquent pas de se trouver pris dans le souffle des explosions des obus borgs et les chances de se faire atteindre par l'un d'eux en vol est mince. Le danger vient pluttôt des soucoupes volantes qui tentent de leur fondre dessus. Les Klingons se défendent avec leurs deux canons à plasma frontaux ainsi qu'avec la tourelle dorsale du vaisseau. Leur meilleure protection reste encore les escadrilles d'hypersoniques andoriennent qui les couvrent depuis la moyenne et la haute altitude. Les soucoupes volantes se retrouvent vite débordées par le nombre, Les Klingons progressent vers les barges de débarquement qui les acceuillent avec leur DCA. Les vaisseaux d'assaut planétaire foncent vers le sol et volent en rase-mottes pour passer sous le feu des batteries de DCA des Borgs.

Les Borgs déploient leurs blindés et leur infanterie. Les Borgs espèrent pouvoir repousser les vaisseaux Klingons avec les canons de leurs traineaux. Dès qu'ils le peuvent, les D'ktaghs téléportent leurs escouades au plus près de l'ennemi et se recherchent des cibles: traîneaux et blindés. En tant que guerriers, les Klingons prennent leur pied; mais ils encaissent également leurs premières pertes. Rapidement, leur statut d'Amélioré est dévoilé au Borg. Elle fait téléporter un Klingon à son bord et contacte Locutus.

-" Les Andoriens connaissaient nos plans par avance. Ces Klingons sont arrivés sur Andoria au cours de l'année qui vient de sécouler." Dit elle en tournant autour du Klingon assimilé qui se tient au garde-à-vous.
-" Je suis certain que Kirk s'est rendu pour cela dans le futur. C'est la seule explication à sa présence à Jeto.'
-" Je suis d'accord." Dit Le Borg." En plus d'avoir détruit Magnus et son vaisseau, il est certainement à l'origine de notre défaite à cette battaille."
-" Dommage que je n'ai pu l'assimiler lors des deux occasions qui se sont présentées à moi." Admet Locutus.
-" La réussite de nos projets est compromise, mais nous n'avons pas encore tout perdu. Ces Klingons sont des hybrides avec des Humains et leur caractéristiques biologiques sont tout à fait remarquables. Nous leur assemblons des armures spéciales où ils pourront pleinement exprimer leurs capacités.' Dit Le Borg.
-" Ces Klingons viennent du système de Sherman, ils ont été modifiés génétiquement. Mais, vous n'êtes plus en mesure d'assimiler cette planète, ni d'emporter la victoire sur Andoria.
-" Que me proposez vous?"
-" Nous assimilons la Terre, puis nous nous occupons de Sherman. Après nous retournons sur Andoria pour terminer ce que nous avons commencé." Dit Locutus.
-" Très bien. Et comment comptez vous venir à bout des armadas de Starfleet et très certainement de l'Empire Klingon qui se sont raliées à elles?
-" La bataille de Jeto les a mis en confiance; ils vont vouloir vous attaquer. Pour cela, ils vont devoir se regrouper et le feront à Polaris. Nous devrons les vaincront là bas.
-" Soit. Comment comptez vous les vaincre? J'ai bien peur que mon vaisseau ne survive pas à cette rencontre." Dit le Borg.
-" Avec les renforts que je vous apporte, nous anéantirons toutes les flottes qui nous barreront la route au Système Solaire."
-" Je vous attends Locutus." Dit le Borg.
-" Je serai à vos cotés dans deux semaines Ma Reine." Affirme Locutus.

Le corps d'armée borg retraite et fait mouvement vers Karminia, ne laissant derrière lui que 12 régiments. Les Borgs renoncent à affronter les Klingons à la surface. Rapidement, les brigades andoriennes se joignent aux régiments de Kor. Les soucoupes volantes ont été balayées du ciel andorien au dessus du champ de bataille. Les hypersoniques commencent à effectuer des attaques au sol en plus des vaisseaux d'assaut planétaires klingons et des chars andoriens. L'infanterie borg ne tardent pas à les suivre dans le néant.



Le corps d'armée borg arrive à Karminia, les Klingons sur ses talons. Mais, les Borgs ont posté des unités en défense dans les fortifications qu'ils occupent à Karminia. Les vaisseaux d'assaut planétaires sont accueillis par des salves de DCA tirées depuis les traineaux occupant les redoutes. Les D'ktaghs répliquent et téléportent des escouades au pied des redoutes. La concentration de barges est telle que les hypersoniques andoriens sont repoussés. Les D'Ktaghs doivent donc en plus composer avec les soucoupes volantes des Borgs.

Heureusement, les Andoriens arrivent rapidement avec leurs airglisseurs de combat et leurs blindés. Les airglisseurs empêchent les soucoupes volantes d'intervenir et les chars contraignent les barges à prendre la fuite après avoir nettoyé le terrain des traineaux borgs et de leurs blindés; les vaisseaux d'assaut planétaires klingons sont d'un précieux concours. Il réussissent même à mettre au tapis une bonne cinquantaire de barges.

Dans les redoutes, les Borgs se retrouvent seuls à faire face aux Klingons et aux Andoriens. Pendant que les premiers investissent les chemins de ronde, les seconds contournent la redoute et attaquent par l'entrée principale. Dans les couloir étroits, les mitrailleurs klingons font un carnage, les Borgs se font exterminer.

Pendant ce temps, les Andoriens sont déjà en train d'encercler les casemates de l'avant-poste. En attaquant de manière combinée avec les chars et avec les vaisseaux d'assaut planétaire, Les Andoriens arrivent à se défaire rapidement des blindés borgs postés en défense dans la casemate. Les escouades klingons nettoient les chemins de ronde des traîneaux et de l'infanterie. Quant aux fantassins andoriens, il partent à l'assaut de la casemate par la porte principale que les Borgs ont pris soin de défoncer avec leurs blindés quelques jours avant.

Il faut faire vite, car les défenseurs de Karminia commencent à s'essouffler. Les Andoriens se scindent en deux groupes. Avec 5 brigades auquelles Kor adjoint 10 régiments, les Andoriens entreprennent de libérer les avant-postes les uns après les autres. Avec le reste de son corps d'armée et soutenu par 5 brigades andoriennes, Kor se dirige vers le fort de Karminia qui est tombé aux mains des Borgs; le donjon excepté.

Cinq fortins et les deux tours qui les encadrent sont simultanément pris pour cible. Epaulés par les Klingons, les Andoriens lancent une offensive avec leur infanterie pour reprendre les fortins dans un premier temps. Les combats sont difficiles car les édifices sont plus défendables que les redoutes. Cela ne les empêchera pas d'être repris par les Andoriens. Lorsque le second avant-poste est réoccupé par ses propriétaires d'origine, les Andoriens ont la possiblité d'attaquer les fortins adjactents à l'une des tours, ce qui facilite considérablement la reprise de celle-ci.

Une fois que les deux tours sont prises, Kor confie 10 régiments aux Andoriens pour reprendre les autres fortification du fort de Karminia et avec les effectifs d'un peu plus de deux divisions, il vient en renfort du général Daros qui défend le donjon.

Les Borgs n'attendent pas de se faire anéantir pour se replier à Kaharshina avec les deux corps d'armée sur les quatres qui ont été engagés à Karminia. Ils évacuent également dans les trois cités qu'ils ont conquises les corps d'armée postés devant les 5 cités de la ligne de défense andorienne.

Avec ses guerriers, Kor a réussi à mettre les Borgs sur la défensive. Mais c'est également l'heure du compte de ses pertes. Il a perdu toute une division de guerriers klingons et près de 2000 vaisseaux d'assaut planétaire. Dès la bataille de Karminia terminée, Walkam Shran planifie la reprise de Kaharshina.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 10 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: L'Odyssée de Locutus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: