AccueilFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 [post DS9] Futur Imparfait II : Point de non retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 42
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: [post DS9] Futur Imparfait II : Point de non retour   Ven 09 Mai 2014, 09:28

Le Sovereign avait atteint le système Belak en pleine cœur de l'empire stellaire Romulien, le commander Matthew Satler n'avait eu guère le choix, il avait dû suivre les «rebelles» afin de pouvoir libéré le capitaine Nor ainsi que les délégations diplomatiques de la fédération et klingonnes, retenues par le sénateur Tal'Aura. La flotte de Tal'Prad, chef de la rébellion devait se charger des navires de Tal'Aura pendant que l'équipage du Sovereign se téléportait sur le Navire Amiral pour libérer les otages. Mais voilà Tal'Aura avait tout prévu.
«Une flotte des navires Romuliens vient d’apparaître sur les senseurs, elle était cachée derrière l'étoile de Belak.»annonça Alexandra Delgado, le chef des opérations.
«Composition ?» demanda Matthew.
«Sept navires de classe Deridex, trois de classe Vereleus et cinq de classe Norexan.»
«Bon dieu, la flotte de Tal'Prad ne pourras pas tenir contre de tel renforts, nous sommes tombés dans un piège!»

La bataille fit rage entre les Romuliens fidèles au pouvoir en place et les rebelles de Tal'Prad. Ces derniers perdirent vite du terrain prit en tenaille par les deux flottes ennemis. Matthew Satler commença à devenir nerveux. Tal'pard avait beau avoir réussit à éloigner les combats, le Sovereign ne tarderait pas à devenir la prochaine cible des Romuliens. Hors, l'away-team était toujours à bord du Norexan de Tal'Aura et aucune nouvelle d'une possible libération du capitaine ou des délégations.
«Commander, le navire amiral de Tal'Prad vient d'être détruit, les autres navires battent en retraite.»dit le lieutenant Fitzgerald de son poste tactique.
«Temps avant interception ?»demanda Matthew.
«Deux minutes trente secondes. »
«Combien de temps pour ramener l'équipe du colonel Od'Hrasta et du docteur Mallory?»
«Une minute cinquante secondes. »l'informa le commander Delgado.
«Verrouillez les téléporteurs sur tous le monde. Satler à Od'Hrasta, il vous reste une minute pour trouver le capitaine et les autres, passer ce délai, je vous ramène !»
«Il nous faut plus de temps commander. »dit le colonel.
«Désolé colonel mais nous allons servir de cible à le flotte Romulienne et je ne veux pas risquer les vies d’un équipage entier. Surtout que le chemin de retour risque d'être mouvementé. »
«Nous ne pouvons laisser le capitaine !»aboya l’enseigne keel.
«Suffit keel, les ordres sont donnés exécutez-les !»cria Satler.
«Mais commander, je suis sur qu'il y a un moyen, je vais rester à bord…. »
«Hors de question enseigne !»
«Mais commander, je….»
« Commander Delgado, verrouillez sur Keel et ramenez-le moi immédiatement à bord. »ordonna Satler.

Le temps imposé à l’away-team fut rapidement dépassé.
«Commander, téléportez tous le monde. » dit Satler d’un air dépité.
La mission était un échec, et maintenant il lui fallait revenir dans en territoire fédéral en un seul morceau. L'away-team fut entièrement récupérée quand les premiers tirs Romuliens firent trembler la coque.
«Furisawa, cap sur la fédération, vitesse de distorsion neuf !»
Le Sovereign changea de cap et parti rapidement en vitesse juste avant que des torpilles Romuliennes ne le touche.
«Trois Deridex sont en mode poursuite. »
«Merci Lieutenant Fitzgerald. »

L'away-team était juste rentrée, sur leur visage, on pouvait voir leur déception. Jusqu'au dernier moment, ils avaient crus réussirent. Chacun retourna à son poste et la conseillère Faelay retourna sur la passerelle. La porte du turbolift s'ouvrit sur elle. Satler se leva de son siège et alla la voir.
«Désolé commander, nous n’avons pas réussit à le trouver. »dit-elle.
«Ce n’est pas de votre faute, j'ignore si j'ai prit la bonne décision mais nous trouverons un moyen d'y retourner. Je vous le promets. »
Le jeune officier scientifique profita de cette ouverture pour s’exprimer.
«Vous avez préféré garder votre siège confortable et vous enfuir, plutôt que de rester encore un peu et tenté de résister aux Romuliens !»
Satler ferma les yeux, son sang ne fit qu’un tour, sans était trop.
«Suffit enseigne! Si vous croyez que j’ai tenté de sauver mes fesses, comme vous le dîtes, vous vous fourrez le doigt dans l’œil! Rien n'est plus important que la vie du capitaine, sachez-le. Mais il était hors de question de mettre la vie de plus de huit cents membres d'équipage pour ça! Croyez-moi ou non mais je voudrais bien y retourner avec une équipe réduite.»hurla Satler.
L’impulsion de l'enseigne remonta en lui et il décocha un coup de poing sur son supérieur. Matthew Satler se bougea et ne chercha pas à éviter le coup. Et le poing e Keel s'écrasa sur la joue de Satler.
«C'est tout ce dont vous êtes capable !»
La discussion fut très vite interrompu, les Romuliens passaient à l’attaque et la passerelle trembla sous les tirs des disrupteur ennemis. Matthew dut réagir très vite.
«Nous en reparlerons plus tard, enseigne, à votre poste immédiatement. »
Satler alla s’asseoir sur le fauteuil de commandement en ce massant la mâchoire. Le punch de keel lui avait quand fait mal.
«Fitzgerald retourner le feu aux Romuliens, feu inter-armes !»
Le Sovereign cracha ses torpilles et tira de ses phasers sur les trois Deridex Romuliens, leur boucliers en absorbèrent une partie mais cela ne fut pas suffisant pour s’en débarrasser. Satler dut tenter une manœuvre.
«Pilote ralentissez et passez en distorsion sept, laissé les Romuliens nous dépassés puis reprenez la bonne vitesse pour leur collez aux baskets !»
«Oui Monsieur !»
Les compensateurs d’inertie eurent du mal à compenser le brutal ralentissent et chacun fut enfoncé dans son siège puis de nouveau, le changement de vitesse les enfonça un peu plus dans ces derniers. Le Sovereign était bien passé derrière les Romuliens.
«Visez le vaisseau de tête, tire de phasers et torpilles quantiques feu !»ordonna Satler.
Cette fois-ci, la manœuvre qui avait surpris les Romuliens, paya. Le navire visé ne put résister bien longtemps, sa coque commença à se fendre.
«Le navire de tête vas exploser. »dit Faelay «On risque de subir les effets de l'explosion, commander.»
«Pilote sortez nous le l'hyper-espace, puis à bâbord toutes. »
Le Sovereign ralenti de nouveau rapidement puis manœuvra selon les ordres. Quelques secondes plus tard une explosion fit trembler ses boucliers mais sans dommages.
«Les trois Deridex sont détruits. »confirma keel.
«Reprenez le cap vers la Fédération distorsion neuf. »
«Je détecte trois autres navires Romuliens en cap d'interception. »dit de nouveau Keel.
«Ce n'est pas encore fini, nous ne sommes pas rentrés. »dit Satler «Conseiller, envoyé un message de détresse à Starfleet, on vas avoir besoin de renforts, je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 42
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Futur Imparfait - Point de non retour - Chapitre 2   Ven 09 Mai 2014, 09:30

L'appel de détresse fut envoyé rapidement par le conseiller Faelay, Starfleet répondit que les navires disponibles ne pouvait rejoindre le Sovereign avant que celui n'atteigne la frontière, il allait donc falloir tenir.
L'enseigne Misrï se présenta sur la passerelle.
«Alors enseigne, le navire a-t-il subit quelques dégâts?»demanda Satler.
«Non, commander, seul quelques compensateurs d'inertie ont grillés suite à votre manœuvre de décélération. Les boucliers sont à quatre-vingt-quinze pourcent et tiennent bon.»
«Très bien enseigne, surveillez bien tous cela, car je pense que nous ne pourrons pas éternellement éviter les Romuliens, le Sovereign est devenu l'une de leur cible prioritaire.»
«Alors, je redescends en salle des machines, commander.»
Ashra jeta un regard vers Samuel, ce dernier semblait bouder derrière sa console. Il s'approcha.
«T’inquiète petit, je suis sur que le commander vas monter une mission de sauvetage dés que nous serons rentrés.»
«Mouais, j’ai des doutes depuis le temps qu'il rêve d'avoir son commandement!»
«Non, je le crois incapable de cela, c'est un officier intègre, tu verras, fais-lui confiance.»dit Misrï.
Et il retourna en salle des machines.

Les heures s’égrainaient, le voyage de retour paraissait bien long pour tous le monde.
«Combien de temps encore avant d'atteindre la frontière ? Demanda Matthew.
«Trois heures et cinquante minutes.»l'informa Delgado.
Matthew soupira.Il se leva.
«Enseigne Keel dans le bureau du capitaine!»

Les deux hommes entrèrent. Matthew s'installa dans le fauteuil du Capitaine.
«Bon enseigne keel, vous êtes calmé?»
«Oui commander, je suis désolé monsieur.»
«Savez-vous ce que vous risquez pour avoir frappé un officier supérieur?»
«Oui monsieur, mais je reste persuadé que nous aurions put sauver le Capitaine si vous n'avez pas décidé de fuir!»lâcha Keel.
«Fuir? Non mais Keel, avez-vous réfléchi à la situation? Le Sovereign n'aurait surement pas put combattre la flotte Romulienne. Aurions-nous dû risquer la vie de tous le monde sachant que le Sovereign aurait put être détruit. Vous auriez été prisonnier des Romuliens. Si le capitaine est quelqu'un d'assez important aux yeux des Romulien ce n'est pas votre cas et nous serions tous morts pour rien.»
«Je reste sur mes positions commander, le capitaine Nor est important pour moi.»
Matthew dut monter le ton, l'arrogance de keel commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs.
«Il l'est pour nous tous et ne croyez pas que j'ai fait marche arrière pour prendre son navire!»répondit Matthew «Si vous voulez faire un rapport de protestation à Starfleet Command, libre à vous et je ne m'y opposerais pas.»
«Je le ferais dés notre arrivée commander!»
«En attendant j'ai besoin de vous à votre poste au meilleur de vos capacités. Mais sachez bien ceci, je vous ai sauver le mise une fois lorsque que le capitaine T'pau se demandait si elle ne devait pas vous renvoyer à l'académie. J'ai dû faire des pieds et des mains pour que vous restiez en tant qu'adjoint des opérations, la contre partie fut votre rétrogradation au grade d'enseigne! Donc si vient l'envie de faire des conneries comme d'habitude, cette fois-ci, c'est moi même qui vous renverrait, pas à l'académie mais à la vie civile. J'espère être bien clair enseigne!»
Samuel fut surprit des révélations du commander Satler ainsi il l'appréciait assez pour lui avoir sauver sa carrière en risquant la sienne.
«C'est bien comprit commander, merci de votre confiance.» dit Keel.
«Alors rompez enseigne.»
Keel retourna à sa console, les paroles du commander lui avait fait du bien et il ne doutait plus de son supérieur, il était sûr que maintenant Satler ferait tous pour monter une mission de secours. Une fois de plus, il n'avait pas réfléchis avant d'agir.

Le Sovereign arriva enfin près de la frontière entre la fédération et l'empire Romulien. Comme il s'en doutait un comité d'accueil les attendait.
«Deux Vereleus ainsi que trois Deridex nous barrent le passage commander.»dit Keel
«Plus les deux Norexan qui nous suivent et qui ne devrait pas tarder.»s’exclama Faelay.
«Autant dire que les choses ne vont pas être facile, pilote maintenez le cap, il faut passer coûte que coûte.»ordonna Satler.
Ainsi commença le ballet mortel entre le Sovereign et les Romuliens, chacun y allant de ses phasers et de ses torpilles rapidement les Romuliens prirent l'avantage sur le navire fédéré.
«Salle des machines à passerelle, nous allons perdre les boucliers dorsaux encore …. »
Misrï ne put finir sa phrase que des torpilles Romuliennes vinrent s’écraser sur la passerelle. Celle ci trembla de partout. Vers le fond de cette dernière le sol explosa projetant des étincelles partout, certaines consoles suivirent dans le même registre. Fitzgerald fut projetée en avant par une autre explosion. Elle ne put finir sa chute, qu'un pan de l'écran fut arraché par le vide sidéral provoquant une dépressurisation de la passerelle. Matthew s'accrocha sur son siège malgré son corps attiré par le vide, la pauvre Fitzgerald et d'autres membres d'équipage ne purent s'accrocher et partirent parmi les étoiles. Un morceau de métal passa près du visage de Satler. Ce dernier sentit une douleur atroce sur son visage. Il cria, ferma les yeux. Enfin les champs de force se mirent en place et l'air sur la passerelle redevient rapidement respirable. Elaya se releva, elle était un peu sonnée par ce qui venait de se passer. Elle regarda vers son supérieur, celui-ci était assis au pied du fauteuil de commandement, sa main cachait une partie de son visage mais du sang coulait à travers ses doigts.
«Mon dieu commander!»dit-elle en se pressant vers lui.«Montrez-moi.»
«Ce n'est pas grave. » dit-il pour la rassurer.
Elle enleva sa main et ce qu'elle vit n'était guère réjouissant, une profonde entaille partait du milieu du front et allait mourir en dessous de la joue droite en passant par son œil.
«Passerelle à infirmerie, docteur le commander est sérieusement blessé, j'ai besoin de vous.»
«J'arrive immédiatement.»
Matthew regarda vers le poste des opérations et ne vit... plus rien, il n'avait plus rien à part un sol éventré là où ce tenait normalement la console.
«Non Alex... Alex...non!»
Il se leva difficilement et avança vers l'avant de la passerelle. Il n'y avait pas de doute, cette partie avait été aspiré vers l'extérieur avec sa bien aimée. Keel se releva à son tour et tapa sur sa console pour voir où était les Romuliens. Pour toucher le Sovereign, ces derniers avaient dû se rapprocher au plus près, puis tirer et passer vers l'arrière du navire laissant une brèche où le Sovereign pourrait passer pour regagner la fédération.
«Commander, nous avons une fenêtre pour passer, il faut en profiter!»
Faelay regarda vers Satler, ce dernier ne réagissait pas, la disparition d'Alexandra l'avait complètement décroché de la réalité et sa blessure continuait à saigner. Elle dut prendre la décision.
«Pilote cap sur la fédération vitesse maximale!»
«Nous n'avons plus de vitesse de distorsion, nous allons devoir avancer en impulsion.»lui dit Furisawa.
«Faites de votre mieux. Salle des machines que se passe t-il avec la distorsion?»
«La dernière attaque à fait sauter pas mal de relais, les nacelles ne répondent plus.»informa Misrï.
Les Romuliens ne devait laisser aucune chance au Sovereign et lancèrent une nouvelle attaque, cette fois-ci deux torpilles touchèrent la nacelle bâbord qui explosa. Celle de tribord marqua, elle aussi, des signes de fatigue, elle laissait derrière elle des traînées de plasma.
«Nous sommes passé du côté de la fédération, mais les Romuliens continu leur attaque.»cria Furisawa.
«Modification du champ de la courbure, des navires vont sortir de l'hyperespace... Dix vaisseaux...identification Starfleet, une flotte de vaisseaux mené par l'USS Odin! C'est le commander Metzgerd! Elle nous appelle.»cria aussi Keel.
«Sovereign, on s'occupe des Romuliens!»envoya Metzgerd.
Effectivement, les bâtiments de Starfleet éliminèrent rapidement les trois Déridex et réussirent à mettre hors combat les Vereleus. Les Romuliens durent battre en retraite. Chacun sur la passerelle poussa un soupir de soulagement. Malheureusement, la mauvaise nouvelle arriva par l'intermédiaire de la salle des machines.
«Passerelle, on a un gros problème, les champs de confinement ne vont pas tenir, le réacteur de distorsion vas entrer en fusion, on ne peut pas réparer!»hurla Misrï.
«Ordinateur, procédure d'évacuation.»ordonna Faelay.
«Procédure d'évacuation lancé, fusion du réacteur de distorsion dans quatre minutes cinquante seconde.»dit l'ordinateur.
Partout sur le vaisseau, ce fut la panique et les officiers de la sécurité aidèrent au mieux pour chaque membres d’équipage soit évacués correctement. Les premières nacelles de survie furent lâchées dans l'espace. Le Sovereign envoya un message à la flotte afin que l'on puisse récupérer ceux qui fuyait la destruction du Sovereign. Sur la passerelle chacun s'affairait. Mallory arrivas à ce moment là.
« Désolé, je n'ai put venir plus tôt. »
Elle s'approcha du commander Satler, celui-ci commençait à reprendre pied.
« Faites moi voir commander. »demanda t-elle.
Il la repoussa violemment. Il lui jeta un regard avec son œil valide, l’autre étant fermé. Elle put voir sa profonde blessure qui continuait à laisser échapper du sang.
« Vous n'avez pas entendu, vous avez ordre d'évacuer le vaisseau, alors exécutez le docteur ! »cria Matthew.
Fealay s'approcha à son tour de son supérieur.
« Hors de question de vous laisser là commander. Vous n'avez pas à mourir à cause d'elle . »
« Je vous ai d'évacuer lieutenant, c'est un ordre ! »
Son visage était devenu bien blanc, surement à cause de sa blessure. Mallory ne se posa pas la question, elle prépara sa seringue hypodermique et administra une dose d'anesthézine à Satler.
« Keel, Reed, aidez nous, il faut partir ! »ordonna Mallory.
« Fusion du noyau dans deux minutes cinquante secondes. »continuait l'ordinateur.
Keel et Reed prirent Satler chacun un bars sur l'épaule et allèrent vers le turbolift. Faelay se retourna vers la passerelle. Ainsi donc s'en était finis du Sovereign, dans la même journée, ils perdaient le capitaine et son navire. Elle entra dans le turbolift puis le petit groupe se dirigea vers le hangar principal où attendait le dernier runabout avec le colonel Od'Hrasta.
« Vous êtes les derniers, dépêchez vous. »
« Fusion du noyau dans une minute et cinquante secondes. »
Ils installèrent Satler sur un siège puis keel entama la manœuvre de décollage. Une fois à bonne distance , il fit faire un trois cent soixante degré au runabout et tous regardèrent les derniers instant du Sovereign. Dans l'explosion, un morceau de nacelle fut projeter. Une grosse partie de la soucoupe fut elle aussi éjecter et alla exploser plus loin. Le Sovereign mourut dans une gerbe de lumière. Chacun regardaient vers lui, dans la panique, ils n'avaient pas eu le temps de prendre des affaires et tous leurs souvenirs étaient partis au néant.

Le petit navire accosta dans le hangar du Odin. C'est le commander Metzgerd qui les acceuillit. Elle se dirigea vers Mallory et Keel en premier.
« Je suis désolé pour le Sovereign, ce navire me manquait déjà mais là c’est une grande perte. »
« Nous pleurons plus tard sa perte ainsi que nos morts, Alexia, le commander Satler est sérieusement blessé, il vas falloir sûrement l'opérer ! »dit Mallory.
« Emmenez le à l'infirmerie, notre médecin chef , vous assisteras si nécessaire. »
« Non, non, je le laisse faire, c’est son infirmerie pas la mienne. »
« Et vous êtes médecin conseille de la flotte ! Je suis sur que votre commander voudrais que ce soit vous qui l’opériez. »

Matthew fut transporter à l’infirmerie et Mallory commença son travail assisté par le docteur du USS Odin. En attendant chacun attendait à l'infirmerie le temps que les infirmiers soignent leurs petits bobos. Au bout des deux heures, Mallory sorti enfin du bloc.
« Tout vas bien, mais nous avons attendu trop longtemps, il aura une cicatrice à vie et son œil est perdu ! » dit-elle d'une voix triste .
Chaque membres du Staff présent baissa la tête. Keel la releva le premier.
« L’essentiel c'est qu'il soit en vie. »
« Vous avez raison enseigne. »répondit Mallory.
« Il est temps pour chacun de vous de vous reposez maintenant, allez vous coucher. Demain matin vous serez en meilleurs formes. »dit Alexia.

La nuit fut très agitée pour chacun. La perte du Sovereign et de son capitaine, le commander Satler blesser, s'en était trop pour eux. De plus à leur arrivé à la station, ils devraient sûrement affrontés une commission d'enquête. Cette fois-ci, ils avaient tous atteint le point de non retour.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
 

[post DS9] Futur Imparfait II : Point de non retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions :: Fan-fictions terminées-