AccueilFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 [DS9] Opération Return : La vérité sur la destruction de L'USS Majestic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: [DS9] Opération Return : La vérité sur la destruction de L'USS Majestic   Dim 27 Avr 2014, 10:38

Lieutenant matthew Satler : Fils des amiraux Henri et Catherine Satler .

Capitaine Jonathan Irska -Starfleet a toujours décrit le Capitaine Irska comme un officier exemplaire et d'une grande sagesse. D'ailleurs au QG , il répondait au surnom de ”Grand Vulcain ”. Il fut un mentor pour l'officier Satler.

Commander Iolan Faes – Premier Officier du USS Majestic ( Betazoide )

Lieutenant Commander Xiaz – Officier scientifique en chef ( Insectoide Xindi )

Lieutenant Vah – Conseiller ( Andorien )

Lieutenant Simon Gray – Tacticien ( humain )

Lieutenant Sol'Vek – Conseiller ( vulcain )

Sous Lieutenant Alan Rogers – Navigateur ( Humain )

Lieutenant Stanley Campbell -  Ingénieur en chef ( Humain )
Campbell était un joyeux fêtard et était le meilleur ami de Matthew Satler. Depuis l'académie , il avait l'habitude de “traîner” ensemble se partageant moulte secret et papotage entre hommes.

Lieutenant Horatio Mac Clean – Chef de la sécurité ( Humain )
Il fait partie de la même promotion que Satler, Delgado et Campbell, des tentions se faisaient sentir entre lui et les autres.

Capitaine de la flotte T'Pau  - Capitaine de l'USS Sovereign descendant ( Vulcain )

Capitaine de la flotte Terek Nor – Capitaine de l'USS Sovereign montant ( Humain )
Le capitaine Nor est le fils de l'un des plus proche conseiller de l'UFP.

Lieutenant Elaya Faelay – Conseiller ( Betazoide )
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 1   Dim 27 Avr 2014, 10:39

02 mai 2374, Jour J-2


Stardate 51332.19 - L'étoile 40 Eridani A, l'étoile principale du système Vulcain ,
dardait ses rayons sur la coque du USS Majestic, vénérable vaisseau de classe Miranda.
Ce dernier semblait flotter dans l'espace en orbitant prés de la planète mère des
Vulcains comme la plupart des navires composant le deuxième flotte chargée de la
protection de ce secteur.
* * * * *
A bord la vie allait reprendre petit à petit, les lumières des différentes cabines
s'allumèrent. Sur le pont3 , une voix informatique se fit entendre.
« Il est 6 heures ... Bipe.... il est 6 heures ! »
Le jeune chef des opérations émergea doucement de son sommeil ouvrant un œil après l'autre. Il répondit de sa voix légèrement adolescente malgré son âge.
- « Oh la barbe, la ferme ! »
Le jeune lieutenant avait bien du mal à se réveiller, il avait veiller tard et sa nuit
avait été courte. Il avait passé pas mal de temps à lire les comptes-rendus de l'ingénierie
et des équipes de réparations.
- «Matt ne t'en prend pas à ce pauvre ordinateur, il ne fait que son travail. » lui dit
la jeune femme d'origine mexicaine qui partageait ces nuits depuis quelques temps.
Matthew Satler se tourna vers elle et la serra tendrement en lui embrassant
l'épaule. Il affectionnait particulièrement ses moments où leur peau se touchaient. Celle
d'Alexandra Delgado, ingénieur en charge des systèmes informatique, était douce, chaude
et avait des senteurs épicées tout comme son pays d'origine.
- « Je devrais peut être demander à une certaine ingénieur de modifié la voix de
l'ordinateur et d'en mettre une autre » lui suggéras t-il.
- «Il lui faudrait l'autorisation de la future Madame Satler » répondit-elle en
souriant.
- « Plus que 3 jours et nous serons sur Terre en vacances tous les deux ! »
La jeune mexicaine sourit et se laissa blottir par les bras de son fiancé.
- « As-tu parlé au Capitaine concernant ta demande de mutation ? »
Matthew se retourna dans le lit.
- « Je vais lui en parler aujourd'hui ! Cela ne seras pas facile, il a mis tant de
confiance en moi en me nommant officier des opérations et numéro trois dans l'ordre
hiérarchique que j'ai peur qu'il prenne ceci pour une trahison ... »
Alexandra se retourna vers lui , se blottit contre son torse et lui répondit :
-« Mais non Matt, c'est une marque de confiance de sa part mais voilà dans une semaine, il prendra sa retraite et le Majestic sera désarmé. »
Matthew regarda vers le plafond de sa cabine, le regard perdu dans les étoiles.
- « Oui, je sais mais en demandant ma mutation au bureau Conception de Starfleet
Ingénierie en pleine guerre. »
Alexandra savait pertinemment que Matthew voulait naviguer et non s'enfermer
dans un bureau sur Terre. Mais elle pensait avant à leur bonheur.
- « Nous permettrait de nous marier et de vivre ensemble sur Terre, nous serons
tout aussi utile à la flotte qu'en tant que naviguant. Allez debout, on vas être en
retard ! »

Ils prirent leur douche ensemble , les quartiers sur un vaisseau de classe Miranda
pouvaient être exigu mais ils savaient en faire abstraction et ils profitaient même. Ils
s'habillèrent et prirent le petit déjeuner tranquillement. Alexandra servit un café.
- « Ta mère m'a encore envoyé des photos de modèle de robe de mariée. »
- « Cela ne m'étonne guère qu'elle s'implique autant, je suis le premier à me marier
et je pensais que ma soeur le ferais avant moi. » plaisanta-t-il.
- « Il faut croire que non. D'ailleurs, j'ai reçu un message de ta soeur. Elle nous
attend chez tes parents »
- « Cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu Alania, ce seras un plaisir que de la
revoir »
Alania Satler était la soeur aînée de Matthew , elle était professeur d'astrophysique à San Francisco et le frère et la soeur partageaient des liens très fort.
Il se leva.
- «Bon allez au boulot ! »
- «Attends. »
Alexandra remit les mèches brunes de son jeune fiancé.
- « Tu ne sais toujours pas de coiffer »
- « Imagine-moi avec des longs cheveux soyeux comme les tiens, j'y passerais des
heures ! » lui dit il en la regardant dans les yeux.
Il était vrai qu'Alexandra prenait soin de ses derniers et passait pas mal de temps
à se battre afin de faire un chignon réglementaire. Il l'embrassa tendrement et sortit de
ses quartiers pour rejoindre la salle de briefing.

* * * * *

Il ne fut pas le premier a arrivé. Un autre officier se leva en sa présence mais
pour ne pas le saluer.
- « Tiens, tiens, voilà le fidèle toutou du commandant !
Satler jeta un oeil sur l'officier de la sécurité, Horatio Mac Clean, comme à son
habitude, il avait l'air hautain et dédaignant envers Matthew. Ce dernier nourrissait une
certaine rancoeur envers son collègue depuis l'académie, il faut dire que plusieurs fois
Matthew avait tenté de le tourner en ridicule devant professeurs et élèves. Pourtant, il
semblait que cette haine provenait de bien plus loin et Matthew en ignorait les raisons.
- « Moi aussi content de te voir Horatio ! »
Ce dernier ne se laissa guère décontenancer par les propos du chef des opérations.
- « Epargne-moi ton amitié mielleuse de bas étage. »
Leurs regards se croisèrent mais c'est Matthew qui baissa les armes le
premier. Du moins Mc Clean le croyait.
- « Je suis désolé d'avoir été nommé à ta place. Le capitaine a peut-être vu ton
véritable toi ! »
Horatio se rapprocha et fit face au jeune homme.
- « Si tu n'étais pas le numéro trois, je te casserais la gueule avec plaisir Satler ! »
Horatio avait travaillé dur et espérait que le poste de chef des opérations lui
reviendrait au lieu de cela le Capitaine Irska avait nommé deux jours auparavant Matthew
Satler ce qui n'avait fait que renforcer la haine entre les deux hommes.
C'est à ce moment-là que le Capitaine entra en salle de briefing, son visage n'était
pas au beau fixe. Le reste des officiers supérieurs le suivit de prés et s'installa chacun à
sa place. Jonathan Irska commença par la mauvaise nouvelle qu'il venait juste d'apprendre
par le canal codé de Starfleet.

- « Bonjour Messieurs, repos ! On vient de me prévenir que le système Benzar était
tombé aux mains du Dominion. Les onzièmes et quatorzièmes flottes ont été quasiment
détruites, il ne reste que quarante-sept navires. »
Le silence s'écoula durant quelques secondes avant que Satler ne prennent la
parole.
- « Mon Dieu, quels carnages ! »
L'officier de la sécurité ferma les yeux en rigolant.
- « Starfleet a encore fermé les yeux sur ce coup. Il faut leur porter un grand
coup, détruisons leurs chantiers ! »
Le Capitaine Irska , qui était probablement l'officier le plus intègre de la flotte,
refusa d'écouter les critiques du chef de la sécurité.
- « Suffis Mc Clean, vous en discuterez autant que vous voudrez quand vous serez
muté au département tactique sur terre, en attendant, il nous faut préparez la cérémonie
de désarmement du Majestic, Lieutenant Satler, vous vous en occuperez ! »
Quel ne fut pas la surprise pour Matthew, il pensait que le premier officier Faes
serait le maître d'oeuvre pour cette cérémonie, il regarda ce dernier qui lui répondit par
un signe de tête et un sourire. Matthew regarda de nouveau son officier commandant.
- « Bien Capitaine ! »
Loin d'avoir été calmé une première fois Mc Clean en profita de nouveau.
- « Ben tiens donc ! Pense a faire préparer des petits cocktails sans alcool pour la
vieille génération ! »
Irska se leva et sourit en mettant sa main sur l'épaule d'Horatio.
- « Vous vous y frotterez à votre nouvel affectation Mc Clean et ils vous attendent
avec impatience ! »
Sur ces derniers mots, le Capitaine sortit de la salle de briefing suivit peu de
temps après par un Mc Clean outré. Le chef ingénieur, Stanley Campbell, se leva à son
tour et s'approcha de Matthew. Il se pencha vers lui.
« Je crois que cette fois-ci le vieux a mouché pour de bon ce cher Horatio ! »
Satler rigola aux paroles de son meilleur ami. Il faisait une tête de plus que
Matthew et portait bien sur lui la carrure des Écossais.
- « Comment parles-tu du Capitaine Stan, un peu de respect enfin ! »
Campbell tapa sur l'épaule de Satler.
- « Mais je le respect à fond ! Surtout depuis qu'il t'a changé en mieux ! »
Ces paroles ravivèrent des souvenirs au jeune chef des opérations. Il se remémora les moments à l'académie où avec Campbell , il avait piégé plusieurs fois Mc Clean, histoire de le faire tourner en bourrique.

Ils avaient passés plusieurs nuits sur le campus de l'académie a organisé des
soirées où l'alcool coulait à flot et où tous était prétexte à la bagarre. Les forces de
sécurité étaient plusieurs fois intervenues et Matthew avait dû se présenter au Super
Intendant bien des fois. Les nombreuses brimades de ce dernier n'apparurent jamais sur
son dossier militaire, dues sûrement à l'intervention de son père.
« Fils d'Amiral ou pas , continuez comme ça Satler et je vous jure que votre
carrière à Starfleet sera la plus courte de toute l'histoire ! »
Mais cela ne l'avait pas atteint et il avait continué sur sa lancée, comme pour se
venger de ce père autoritaire qui l'avait obligé à entrer à Starfleet Académie. Il passa
plusieurs fois devant ces anciens Capitaines pour insubordination, incitation à l'alcoolisme
et bien d'autres choses encore. Quand il arriva sur le Majestic en tant qu'ingénieur, il
retrouva plusieurs camarades de promotion :Campbell , Mc Clean et Delgado avec laquelle
il avait gardé quelques liens. Le capitaine Irska repéra rapidement le jeune homme et
décida qu'il devait être calmé. Plusieurs fois , il convoqua Satler mais au contraire de ses
prédécesseurs, il ne lui fit pas de reproche, il se contenta de parler avec lui et lui fit
découvrir par la littérature , la vie des grands sages de l'histoire terrienne : Lao Tseu,
Napoléon, Nelson Mandela, Socrate...
Curieusement ces lecteurs suffire à canaliser le jeune homme, il commença à
réfléchir sur ses actes. En peu de temps, il montra certaines aptitudes de son domaine de
l'ingénierie. C'est ce qui fit que Jonathan Irska nomma au poste de chef des opérations ,
il y a peu de temps.

Ce fut Campbell qui le fit sortit de son rêve.
- « Hé Matt ! T'es sur ton petit nuage ? »
Satler se leva et sourit à son ami.
- « Non, je repensais à tout ce que nous avions fait ensemble depuis l'académie ! »
L'ingénieur siffla en levant les yeux,
- « Ouep ! Et y a pas de quoi être fière ! Mais ce qui est fait est fait et dans 2
semaines, je me soûlerait la poire pendant ton mariage ! »
Les deux amis sortirent de la salle de briefing ensemble en riant laissant
le Majestic avancer lentement vers son terrible destin.
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 2   Dim 27 Avr 2014, 10:40

02 Mai 2374 J-2

Salle de l'ordinateur principal

Stardate 51331.5 - Alexandra Delgado, faisait les dernières mises à jour sur l'ordinateur, le temps que cela se fasse, elle notait sur un padd des idées de plats mexicain pour le mariage. Elle eut un petit sourire en coin, elle savait que cela ne serait pas facile avec Catherine Satler. Bien qu'elle s'entendait bien avec sa future-belle mère , les idées bien arrêtées de cette dernière ne lui plaisaient pas toutes. Heureusement , elle pouvait compter sur une alliée, la sœur de Matthew :Alania Satler. Leur lien allait bien au-delà de la simple amitié , elles se considérait plus comme des sœurs. Elles s'étaient rencontrées plusieurs mois auparavant lors d'une cérémonie sur Terre. La sœur aînée de Matthew avait immédiatement apprécié la jeune femme. Elles avaient passées plusieurs jours ensemble, faisant du shopping ou alors passant certaines soirées entre filles. Elles partageaient moult secrets et passaient leur temps ensemble. Quand a Henri Satler, c'était un homme froid, mais curieusement il s'entendait bien avec elle . Alexandra n'ignorait pas que Matthew ne s'entendait guère avec son père, le premier reprochant au second la séparation d'avec sa mère pour que ce dernier puisse avoir un poste sur terre en attendant que Catherine les rejoint. Henri Satler n'avait pas la fibre paternelle et avait sûrement demandé beaucoup trop à son fils qui ne cessa de le défier et commettant bêtises sur bêtises. A cause de leur rapport , Matthew avait vite abandonner la musique pour se tourner vers l’alcool et les relations sans lendemain. Elle avait bien tentée de rapprocher le père et le fils mais chacun campaient sur leurs positions aussi fière et têtu l'un que l'autre.

C'est le Lieutenant Sirel, l'aide de camp du capitaine Irska, qui tira Alexandra de ses pensées. La jeune vulcaine à la silhouette élancée était en poste depuis 2 ans. Malgré le fait que le rôle d'aide de camp n'était guère plus utilisé au sein de la flotte, elle avait accepté la demande du Capitaine Irska. Elle se disait qu'il n'avait pas mieux pour étudier le comportement humain et comprendre cette part d'elle qui n'était pas humaine. Un secret qu'elle avait longtemps cherché a caché car au sein de sa communauté, cela n'était guère acceptable et qu'elle n'accéderait jamais à un siège au grand conseil ni même à l'académie des sciences.
- « Mettre l'ordinateur à jour alors que le navire va être désarmé est plutôt illogique ! »
Alexandra sourit au commentaire de la vulcaine
- « El ilogismo en los vulcanos ! »
Sirel leva un sourcil interrogatif. Alexandra se corrigea rapidement.
- « L'illogisme chez les vulcains ! »
Un faible sourire se dessina sur le visage de la jeune vulcaine.
- « Le capitaine tient à ce que le Majestic soit opérationnel jusqu'au bout » ajouta-t-elle.
Delgado décida de faire un cours d'histoire à la Yeoman.
- « Saviez-vous que ce navire est l'un des plus ancien en service au sein de la flotte ? »
La vulcaine attendit la suite .
- « Son véritable nom est USS Miranda NCC-1800, et c'est lors de sa dernière réfection qu'il fut décidé de le dépoussiérer en lui changeant son nom et son immatriculation en USS Majestic. Ce vénérable ancêtre a plus de 130 ans de service ! »

Sirel ignorait ce que venait de lui dire la mexicaine et elle fut intriguée par ses paroles. Ainsi donc ils naviguaient sur un navire que l'on pouvait considérer comme musée. Mais autre chose l'intriguait et elle décida de changer de conversation, sa curiosité avait besoin de réponse.
- «J'ai jeté un regard sur les rites et coutumes associé au mariage chez vous les humains et j'ai trouvé un rituel au nom de plus bizarre : l'enterrement de vie de jeune fille. Pourquoi enterrer la future mariée? »
Delgado éclata de dire au propos de Sirel.
- «Non, non, on enterre personne ! C'est juste une expression pour dire que la future mariée vas tourner une page de sa vie et en commencer une nouvelle ! »
Sirel fut plutôt surprise par la réponse de l'ingénieur.
- « Étrange coutume que celle-ci ! »
Leur conversation fut interrompue par un bip de l'intercom, la voix du médecin chef, le lieutenant commander Xiaz, Xindi de son état,  se fit entendre.
- « Lieutenant Delgado , vous êtes en retard ! »
Alexandra ramassa rapidement ses padds. 
- « Oui, oui j'arrive tout de suite docteur ! Delgado terminé ! Nous continuerons cette conversation plus tard Sirel ! »

* * * * *

Quelques minutes plus tard à l'infirmerie.
- « Tous va bien pour l'instant, le fœtus continu a grandir a un bon rythme »
Sur l'écran de l'infirmerie, on pouvait un tout petit bébé à peine former. Alexandra était émue de chaque battement de cœur de l'enfant qu'elle portait.
Les propos de l'insectoïde se voulait rassurant envers Alexandra. Il reprit.
- « L'heureux Papa est-il au courant ? »
Alexandra tourna la tête.
- « Pas encore, je veux lui annoncer la semaine prochaine devant ses parents ! »
Les antennes du Xindi se mirent à bouger dans tous les sens.
- « Sacré surprise pour eux aussi, je crois ! »
Alexandra lui répondit.
« Un beau cadeau de mariage ! »


Alexandra se projeta dans le passé, elle avait connu Matthew à l'académie ,ils faisaient partie de la même promotion et de la même classe d'ingénieur, à l'époque , elle eu un faible pour lui, ils avaient flirté ensemble mais devant les penchants à l'auto-destruction du jeune homme, elle avait mit un point final à leur relation. C'est quand, il fut transféré sur la Majestic que leur relation repartit, pas tout de suite mais le jeune homme avait bien tenté plusieurs fois de la reconquérir . Le travail du Capitaine Irska ayant rendu Matthew meilleur. Et au fur et à mesure du temps, un jeune couple s'était formé. Il y a quelques semaines Matthew l'avait demandé en mariage et ils avaient officialisé ceci par une cérémonie de fiançailles sur Terre. Dans peu de temps, ils se marieraient et elle donnerait naissance à leur enfant loin des conflits. Elle était sûr que dès que Matthew serait au courant, il demanderait sa mutation à Starfleet Ingénierie.


* * * * *


Une fois par semaine, le Capitaine Irska dînait en compagnie de son premier officier et du chef des opérations. C'était pour lui comme une tradition où l'on pouvait parler de problème et d'autres qui n'avait pas réellement leur place sur la passerelle. Jonathan Irska était un homme âgé, aux limites du commandement confié aux autres Capitaines, sa chevelure blanchit détonait avec sa peau café au lait. Ce soir là la conversation fut principalement axée sur la guerre et les pertes de Starfleet.
Matthew décida de changer un peu cette dernière.
- « Et qu'allez-vous faire de votre retraite Capitaine ? »
Le vieil homme le regarda avec amusement.
- « M'occuper ! J'ai des années de retard dans mon jardin et mon épouse à hâte de me retrouver à temps complet »
Le premier officier Faes décida de lui poser une autre question.
- « Pourquoi avoir refusé plusieurs fois votre promotion au grade d'Amiral ? »
Irska soupira mais répondit rapidement à cette question.
- « Pour citer les paroles d'un grand Capitaine :C'est seulement à la place du Capitaine que l'on a les moyens d'agir ! »
Il se retourna vers Satler.
- « J'ai servi longtemps sous les ordres de votre père et vous lui poserez la même question. Le jour où il décidé d'accepter sa promotion, il a perdu le contrôle sur les actions futures de la flotte. Bien sur , il peut prendre des décisions et donner des ordres mais au final , ce sont les officiers commandant qui agiront en fonction de leur conviction. »
Matthew lui répondit.
- « Il me dira qu'il s'est sacrifié pour le bien de sa famille ! »
Irska haussa les épaules.
- « Balivernes ! Quand , il est devenu Amiral, la flotte a perdu un grand Capitaine !Bien sur , il a sacrifié sa carrière et sa vie de famille mais seulement car il pensait que le grade d'Amiral serait le couronnement de sa carrière. Ne faites pas le même choix Matthew, vous êtes un officier prometteur et le travail que nous avons effectué durant cette année l'a prouvé. Vous avez été reçu à la SCS où vous êtes sortie promut. »
Matthew baissa le regard en souriant puis regarda de nouveau son Capitaine.
- « C'est vrai, je vous dois beaucoup Capitaine et je vous jure de continuer à servir la flotte selon les principes que vous m'avez inculqués ! »
C'est à ce moment qu'Irska décide de le mettre en garde.
- «  Faites le bon choix Matthew ! Bien sur , vous faites un joli couple avec Delgado mais tôt ou tard vous déciderez de fonder une famille alors un choix devra s'imposer : votre carrière ou votre famille ! A ce moment , vous devrez choisir si vous voulez continuez à Starfleet pour aller jusqu'au poste de Capitaine ou changez les couches en stagnant au poste de premier officier ! »
La réflexion de Jonathan Irska sonna dans la tête du jeune. Dire qu'il avait l'intention de lui faire part de sa demande de mutation à Starfleet Ingénierie Comment allait-il s'y prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 3   Dim 27 Avr 2014, 10:41

03 Mai 2374 J-1


Stardate 51334.24 - Après le dîner, Matthew regagna ses quartiers. Alexandra était dans le canapé, elle avait allumé des bougies aux senteurs de cannelle et de vanille, avait tamisé la lumière et avait mis un fond sonore de musique latine. Elle était en train de lire quand son fiancé entra. Matthew mit un genou sur le canapé et l'embrassa sur le front puis s'assit à côté d'elle.
- « Que lit-tu ? »
- « Juste des articles concernant les nouveaux systèmes informatiques. Sait tu qu'ils ont l'intention de mettre en compatibilité les puces isolinéaires et les packs de gel Bio-neuraux afin de gagner encore plus de vitesse de calcul ? »l'interrogea-t-elle.
- « Non, je l'ignorais mais cela ne peut pas t'échapper à toi, la reine des ordinateurs ! » répondit-il.
Il se blottit contre elle en l’enserrant de ses bras.
- « Tu sais que je t'aime »
- « Ha bon ! Voilà quelque chose que j’ignorais monsieur Satler » rigola-elle
Elle l’embrassa longuement puis le poussa à la renverse sur le canapé pour profiter de ce moment d’intense tendresse.
- « Je t'aime Matthew Henri Satler et je suis fière de devenir ta femme »déclara-t-elle.
Il allèrent alors dans la chambre où ils firent l'amour. Puis ils s'endormirent là enlacés tendrement mais quelque chose empêchait le jeune homme de dormir.

Matthew avait passé une mauvaise nuit, les paroles du Capitaine lui revenaient en mémoire sans cesse.
- «Faites le bon choix ! » avait-il dit.
Sa carrière ou la femme qu'il aimait. Cela aurait été il y 2 ans, son choix aurait été rapide mais maintenant un cruel dilemme s'imposait à lui. Il se leva doucement vers 5 heures pour ne pas réveiller Alexandra et se dirigea vers son bureau, il lut les derniers compte-rendus de la flotte ; les pertes se comptaient par dizaines de milliers et le sort de la guerre et de la fédération allait bientôt être scellé. Devrait-il vivre dans un monde dirigé par le dominion ? Non, il devait se battre pour la liberté des peuples de tout le quadrant. Il ouvrit le dossier concernant sa demande de mutation et l'effaça. Il devait suivre son instinct et celui-ci lui dictait de partir au front et de laisser Alexandra rejoindre la terre avec ses parents en attendant la fin de la guerre. Elle ne comprendrait sûrement pas sa décision mais si elle l'aimait vraiment et était prête à partager sa vie d'officier de Starfleet , elle comprendrait à un moment à ou un autre. Il s'habilla et se dirigea vers la passerelle. 

* * * * *

A cette heure tardive, un jeune enseigne était de quart. Ce dernier se leva de son siège.
- « Monsieur ? »
Matthew lui répondit.
- « Repos enseigne, continuez, je vais en salle de briefing pour travailler sur des rapports ! »
Il entra, se commanda un café et se mit au travail, la cérémonie d'adieu du Majestic se devait d'être magnifique en Hommage à son Capitaine.

* * * * *


Alexandra se leva vers 7 heures et s'aperçut qu'elle était seule au lit.
- « Bizarre, Matt tu es là ? »
Aucune réponse. Elle se leva enfila son peignoir et le chercha dans la cabine, elle trouva un padd avec un petit mot :

- Je n'arrive pas à dormir, je suis en salle de briefing pour mettre à jour les rapports et préparer la cérémonie pour le Capitaine et le navire.-

Je T'aime
Matt

Elle posa le padd sur la table. Elle avait bien senti Matthew soucieux mais avait décidé de laisser à son fiancé le temps de lui expliquer. Elle s'habilla rapidement et décida de le rejoindre rapidement. Elle sortit de ses quartiers et se dirigea vers le turbolift. A ce moment Mc Clean arriva aussi au turbolift.
- « Mais qui voilà, la belle Alerandra Delgado, toujours aussi jolie comme la rosée du matin ! »
Alexandra soupira.
« Je t'ai déjà dit de ne pas l'appeler comme ça, ! C'est Alexandra, Horatio ! »
Mc Clean eut un sourire.
- « Je trouve ça plutôt mignon, ce petit accent espagnol, de rend tellement plus...sexy ! »
Alex se retourna vers Mc Clean, le regard plein de fureur.
- « Ça suffit Horatio, je t'ai déjà dit qu'il n'aura jamais rien entre nous ! »
Mc Clean surenchérit.
- « Laisse donc ce gagne-petit, il ne t'apportera rien, mis à part des ennuis ! »
Elle croisa ces bars et lui fit volte face.
- « C'est toi qui es tout petit Horatio ! Tu sens la défaite à plein nez ! Tu ne lui arrives même pas à la cheville ! »
Mc Clean s'engouffra dans le turbolift en colère.
- « Je jure que tu viendras à moi tôt ou tard et que je réduirais ton cher petit Satler en purée ! Je te le jure ! »

* * * * *


Matthew avait terminé ses rapports quand les premiers officiers supérieurs entrèrent en salle de briefing, le premier fut Solve'k, le conseiller.
- «Bonjour Lieutenant Satler, commet allez-vous ce matin ? »
Matthew termina son café avant de répondre au vulcain.
- « J'ai peu dormi cette nuit, le Capitaine m'a dit que je devais choisir entre ma carrière ou ma vie de famille et cela m'a un peu...contrarier »
Le vulcain leva un sourcil pour lui répondre.
- « Personnellement j'ai réussi à concilier les deux !Cela n'est pas facile mais mon épouse est très patiente et attends mon retour sur Vulcain »
Satler ouvrit grands les yeux et les referma presque aussitôt.
- « Je ne suis pas vulcain et Alexandra aussi aux dernières nouvelles ! »
Au vulcain de répondre.
- « Et alors, humain ou vulcain, civil ou militaire, qu'est ce que cela fait ! Parlez en avec elle, trouvez un compromis et je suis sur que tout iras pour le mieux après ! »
À ce moment-là Campbell fit son entrée en sifflotant.
- « Bonjour Messieurs, quelle belle journée, n'est-ce pas ! »
Le vulcain se fit voix de la sagesse.
- «Dire que c'est une belle journée est tout à fait illogique, nous sommes dans l'espace et il n'y a pas de ciel bleu proche de nous ! »
Campbell et Satler se mirent à rire de plus belle, Solve'k restant de marbre.
Mc Clean entra à son tour, il avait l'air de fort mauvaise humeur. Campbell en profita pour le vanner.
- « Bah alors Horatio tu t'es levé du pied gauche ce matin ? Oh pardon, c'est vrai, tu as deux pieds gauches ! »
Les paroles de Stanley firent bondir Mc Clean qui se dirigea vers lui prêt à le ruer de coups, Matthew s'interposa.
- « Ça suffit tous les deux ! J'ai dit ça suffit ! »
Horatio choisit ce moment pour vociférer sur Matthew ;
- « Tu n'es qu'un looser Satler , je jure de te détruire ! »
Satler le fit reculer, sa première pensée fut de lui en coller un mais il décida que cela ne valait pas le coup.
Le capitaine fit son entrée son visage était encore plus maussade que d'habitude. Un énorme poids semblait lui peser sur les épaules.
- « Je viens d'avoir Starfleet Command, La deuxième et troisième flotte sont mobilisées et doivent rejoindre au plus tôt la base stellaire 375 et y attendre d'autres ordres ! Messieurs le Majestic ne seras pas encore désarmé ! Nous entrons en guerre ! »
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 4   Dim 27 Avr 2014, 10:43

04 mai 2374 Jour J



Le Majestic ainsi que la deuxième flotte entière avait rejoint la Starbase 375 la veille au soir, le Capitaine Irska c'était rendu sur le navire amiral , le USS Venture afin d'y prendre les ordres de l'Amiral Ross. Le plan était simple : il fallait reprendre coûte que coûte Deep Space Nine avant que le Dominion n'arrive à détruire le champ de mines protégeant le Wormhole évitant à ce dernier d'avoir des renforts, Plus de 600 navires avait été mit sur le pied de guerre et la tension été palpable à bord. Le Capitaine réunit ses officiers supérieurs et leur transmit les ordres.
« Nous serons sur les flans de la flotte en protection des Galaxy class ! »
Matthew s'aperçut que le plan comportait une faille.
« Monsieur avec tout votre respect, le navire amiral le USS Défiant n'a aucune protection, seulement des chasseurs Pérégrine ! Il lui faut un appui plus important, nous pourrions avec le Sitak lui apporter une protection supplémentaire ! »
Irska regarda l'ensemble des officiers présent afin de voir une réaction et c'est le Faes qui parla en premier.
« Un plan plutôt audacieux mais qui n'est pas inintéressante, les flans de la flotte son suffisamment protéger et 2 navires de plus ou de moins n'y changeront rien, l'idée de Satler est a proposer à l'amiral Ross !
Le capitaine Irska s'exprima à son tour.
«C'est exactement cela ! Très bonne analyse tactique Satler, j'appelle l'amiral Ross et je vous tiens au courant. En attendant, veuillez préparer notre vénérable navire au combat, rompez ! »
Les officiers se levèrent mais Mc Clean empêcha Matthew de passer.
« Encore à se faire remarquer comme d'habitude ! Tu ne seras pas un héros aujourd'hui, resta à ta place Satler ! »Matthew enleva le bras de Mc Clean et serra un peu fort.
« Dégage Mc Clean ! Et fais ce que l'on te dit ! »
Matthew rejoint son poste et commença la check list afin de préparer le navire au combat.


* * * * *


« Ce Satler, je lui mettrais bien mon poing dans la figure ! » s'exclama Roskov , le fidèle adjoint de Mc Clean.
« Attends Roskov, j'ai mon plan ! Après ça , le Capitaine perdra confiance en son petit toutou et me nommera chef des opérations à sa place »lui répondit Horatio.
« Une place qui te revient de droit mais comment vas-tu faire ? »l'interrogea Roskov.
« Je vais le détruire de l'intérieur ! Je vais lui prendre ce qui est le plus cher à son petit cœur d'artichaut ! Après ça, il iras pleurer dans les jupes de sa mère ! »S'esclaffa Mc Clean.


* * * * *


Alexandra était en salle des machines, les ingénieurs s'attelaient à leur taches sans pour être autant serein. Ils allaient connaître les horreurs des combats spatiaux et leurs dangers. Mais à quoi pensait l'amirauté en autorisant des navires comme le Majestic à participer au combat. C'est sur, il n'aurait aucune chance et chacun ici le savait. De la chair à canon voilà ce qu'il était devenu.

* * * * *

Le Capitaine Irska ressortit de son bureau.
« Votre plan a été approuvé par l'amiral Ross et le capitaine Sisko, nous couvrirons le flan gauche du Défiant ! »
Un bip interrompit la conversation.
« Message du Défiant, ordre à la flotte d'appareiller » relia Solve'k
« Bon, et bien route et que Dieu nous protège ! Alerte rouge, tout le monde au poste de combat ! Rogers ! Coller aux basques du Défiant ! » s'exprima Irska.
« Cap enregistrer monsieur ! » lui répondit le navigateur
« En avant toute ! » cria Irska.

* * * * *


« Bon, il est temps de mettre mon plan à exécution, pendant ce temps-là fait ce que tu as à faire ! »ordonna Mc Clean.
«J'y vais de ce pas » lui répondit Roskov.
« Mc Clean à Satler, j'ai petit soucis avec certains codes de sécurité, j'aimerais que vous vous présentiez à mon bureau afin d'en débloquez certain durant le combat »
Mc Clean eut un rictus de plaisir.
« J'arrive de suite Lieutenant ! » dit Satler.
« La suite de mon plan ! Mc Clean à Delgado, j'ai un soucis avec mon terminal, ce dernier ne veut pas répondre et refuse de fonctionner, pouvez-vous venir y jeter un œil ? »
« J'arrive de suite Lieutenant »

Ils étaient tellement prévisibles tous les deux. Horatio commença à ce délecter de ces moments, il sortit de son bureau et attendit ses victimes. La première à se présentait fut Alexandra.
«Bon, je n'ai guère le temps de m'amusez, je regarde ton terminal et je retourne en salle des machines »
Mc Clean mit un bras contre le mur afin d'empêcher Alex d'avancer.
« Prends tout ton temps ma belle ! »
«Suffis Horatio, laisse-moi passer ! »
A ce moment , le bruit d'une porte de turbolift qui s'ouvrait se fit entendre, Horatio décida d'agir. Il se mit contre Alexandra, lui coinçant la tête, les mains de cette dernière autant prise par ses outils et l'embrassa langoureusement.
Matthew sortit du turbolift et leva la tête. Il resta figer sur place, ce qu'il venait de voir le fit blêmir :Mc Clean et Alexandra entrain de s'embrasser tel deux amants partageant ce secret depuis longtemps. Elle l'avait trahi. Pourtant les yeux d'Alex le fixèrent le suppliant de ne pas croire ce qu'il voyait. Sa première réaction fut de jeter Mc Clean en arrière puis il le frappa avec son poing dans le visage.
« Comment as-tu osé ? » cria-il.
Horatio Tomba à terre, il se passa la main sur son visage, visiblement le coup de Satler lui avait brisé le nez.
« Tu me le paieras Satler ! » lui dit-il.
Matthew prit sa fiancé par le bras et l'entraîna vers le turbolift.
« Je doit te parler maintenant . »
« Ne croit pas ce que tu as vu, c'est lui qui m'a coincé. »
Malheureusement, ils ne purent parler plus longtemps, Le Majestic fit une embardée, la voix du Capitaine résonna à l'intercom.
« Alerte rouge, tous aux postes de combat. »
Matthew se retourna vers Alexandra.
« Nous en reparlerons plus tard. »
Et il prit le turbolift pour rejoindre la passerelle. Un peu plus loin ,Mc Clean avait observé la scène.
« Cette fois-ci Satler, tu es touché à mort, je vais bientôt d'achever ! »

* * * * *

Alexandra n'eut pas le temps de rejoindre la passerelle, les premières escarmouches commencèrent. Une petit flottille tenta d'intercepter les navires de la Fédération et choisir le Défiant comme cible. Le Majestic et le Sitak remplir leur office et tentèrent de protéger le Défiant, Le Majestic fut touché sur la Nacelle gauche et un ingénieur fut blessé en tentant de réparer un conduit de plasma. Après quelques minutes, le combat fut terminé et la flotte fédérale continua son avancée sans perte aucune.

Il ne fallut que peu de temps pour rejoindre le gros de la flotte ennemi. Le nombre impressionnant de navire effaroucha plus d'un Capitaine, le combat serait inégal, au minimum à deux contre un. Rogers fut le premier à parler.
«La flotte du dominion comporte plus de 1200 navires ! »
Une communication du Capitaine Sisko arriva.
« A tous les navires , ici le Capitaine Sisko , adopter la formation d'attaque Delta 2... Il y a une vieille citation  - La chance favorise les braves »

Les premiers chasseurs commencèrent leur attaque sur des vaisseaux de classe Galor , certain accusèrent des dégâts. Ils continuèrent tels des essaims d'abeilles à piquer la flotte ennemie. Enfin les vaisseaux du dominion passèrent à l'attaque. L'ordre fut donné : passer coûte que coûte et rejoindre Deep Space nine. Le Défiant avança parmi les lignes ennemies. Les premiers tirs firent trembler la vieille carcasse du Majestic. Cependant , Matthew n'était pas à la bataille, la vision d'Alex et Horatio le hantait. Gray hurla son rapport.
«Nacelle bâbord touchée, bouclier à 80 % »
Le Majestic continua sa course en crachant torpilles et tirant sur toutes les cibles potentielles passant à portée. Deux chasseurs du Dominion tentèrent d'attaquer en tenaille le Défiant, Le Majestic et le Sitak tirèrent de concert et les détruisirent. Un troisième chasseur fut détruit par le Défiant.
« Capitaine, nous n'avons plus aucunes communications avec le reste de la flotte, nos communications sont perturbées par nos ennemies ! » dit Gray
« Éviter que l'ennemi se coordonne est une veille tactique et il semble que le dominion la connaisse ! »répondit Irska
«Nous sommes touchés de nouveau pont 7 et 8, bouclier à 64 % »
« Je vais détournait l'énergie des moteurs à distorsion sur nos boucliers, tenez-vous prêt ! »s'exclame Matthew
Le Majestic fit une embardée quand le Sitak fut touché à mort.
Matthew programma la dérivation d'énergie et lança la procédure. Le Majestic s'ébroua, les lumières clignotèrent partout sur le navire , les ordinateurs bipèrent. Gray regarda sa console.
« Mon dieu , Mathhew qu'as tu fait ? »
« Quoi, j'ai juste dérivé l'énergie de nos.... Merde ! »
La situation n'avait pas échappées aux croiseurs du Dominion non loin de là. Un premier tira et le rayon disrupteur traversa la coque du Miranda de bas en haut comme une simple feuille de papier. Ce fut le chaos sur la passerelle, des consoles explosèrent. Le premier officier Faes fut la première victime, sa console en explosant lui envoyant des éclats partout sur la tête et le visage, il s'effondra tué sur le coup. Rogers fut projeté en arrière et alla se fracasser sur une rambarde, la colonne vertébrale brisée. Solve'K tenta d'aller le rejoindre mais le sol explosa sous ses pas, le brûlant vif. L'écran de Matthew explosa a son tour l'envoyant voler dans les airs et c'est le corps de Rogers qui amorti sa chute . Le coup de grâce fut donné par le deuxième croiseur qui envoya une torpille faisant exploser une partie de la section ingénierie. Cette fois-ci, ce fut l'apocalypse sur la passerelle, une partie du plafond tomba sur Irska , il mourut dans son fauteuil . Mc Clean tenta de s'enfuir par une trappe de secours mais au bout de quelques instants un feu fit irruption par cette dernière.
Une poutre se détacha du plafond en tomba sur la jambe de Matthew le blessant à la tête et il poussa un hurlement de douleur.

Le Dominion laissa le Majestic à son sort dérivant parmi les autres débris, les incendies d'oxygènes finiraient de le ronger de l'intérieur. La passerelle n'était plus que champ de bataille, l'alarme de l'alerte rouge ne résonnait même plus et ci et là des étincelles jaillissaient. La porte du turbolift s'ouvrit avec peine sur Delgado et Campbell, tous deux légèrement blessé entrèrent sur la passerelle, ils jetèrent un regard d'horreur sur cette dernière.
« C'est fini Alex, il nous faut partir, quelle boucherie ! »
« Non, je ne partirais pas sans Matthew , c'est hors de question »répondit Delgado, elle balaya du regard la passerelle cherchant son bien-aimé. Enfin, elle le trouva, elle courut enjambant cadavres et débris et arriva enfin à côté de lui. Elle pleura en le regardant, il avait l'air si serein dans la mort. Campbell se pencha vers elle.
« Alex, c'est fini, pense à toi et au bébé, maintenant, il faut que tu vives pour lui en mémoire de son père ! »
Mais Alexandra ne voulait pas le laisser ici et à ce moment Matthew fit une sorte de sursaut.
« Non.... Les Boucliers.... Non... Dérivation ! »
« Mon dieu, il est vivant, il est vivant ! Stan, il faut le dégager ! »s'adressa Delgado à Stan
A deux, ils réussirent à soulever la poutre qui avait écrasé la jambe de Matthew, celui-ci gémit mais n'ouvrit pas les yeux. Ils commencèrent à le soulever doucement quand Alexandra ressentit des douleurs au bas-ventre, ses dernières arrivèrent avec violence et l'obligèrent à ce mettre à genoux.
La douleur fut intense et elle sentit un liquide visqueux lui couler entre les jambes.
« Ca va Alex ? » demanda Campbell
« Oui, oui, ça va aller, j'ai du me casser des côtes et elles me rappellent à l'ordre »
Mais intérieurement, elle savait que c'était tout autre et elle ravala les larmes et son envie de pleurer, ils leur fallait sortir du vaisseau en perdition.
Ils atteignirent enfin une nacelle de sauvetage, ils l'ouvrirent et y déposèrent Matthew inconscient, Campbell ressorti afin de programmer un cap pour la nacelle, il tapa rapidement les coordonnées sur le clavier .
« C'est bon, on va y aller ! »
A ce moment la cloison explosa devant lui le projetant sur celle opposée. Alexandra ressortit de la nacelle, une vison d'horreur s'offrit à elle. Campbell était debout un morceau de la cloison planté dans le thorax. Du sang sortait de sa bouche.
« Mon Dieu Stan ! »
« Ne t'inquiète pas, c'est foutu pour moi, vas y dégage, sauve-le ! » dit il en la regardant avec affection.
Elle avait compris. Elle pleura en lui caressant la joue puis elle le laissa et entra dans la nacelle de survie et l'éjecta laissant le Majestic et son équipage a son funeste destin. Elle le regarda une dernière fois, les feux d'oxygène continuaient à le ronger petit à petit dévorant sa coque et sa structure. Elle s'allongea près de Matthew, le prit contre elle en lui calant la tête contre sa poitrine. Puis elle sombra doucement dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 5   Dim 27 Avr 2014, 10:44

05 Mai 2374 Jour J+1

Alexandra ouvrit doucement les yeux, la pénombre disparut peu à peu au profit de la lumière.
«Bonjour, lieutenant, tous va bien, vous êtes à bord du vaisseau Hôpital USS Schweitzer»
Un jeune médecin la regardait.
« Comment suis-je arrivé ici?» l'interrogea Delgado
« Votre nacelle de secours a été tracter par le Cortez et nous vous avons récupéré, plusieurs navires hôpitaux croisaient au large de la bataille »lui répondit ce dernier.
Alex tourna la tête, plusieurs Biobed étaient occupés, certain officier étaient allongés au pied de certain, des gémissements se faisaient entendre.
« Où....où est Matthew ? Où est-il ? »
Elle chercha à se lever mais le médecin l'obligea à se rallonger.
« Restez allongés, vous venez de subir une opération, vous avez fait une hémorragie interne qu'il a fallu soignée rapidement ! »
« Comment ? »
« Je suis désolé Lieutenant mais vous avez fait une fausse couche et avez perdue beaucoup, vous avez perdue votre bébé » Le visage du jeune médecin resta impassible.
Ainsi, elle l'avait bien senti au fond d'elle-même. Elle pleura, elle fait des projets d'avenir pour eux trois, elle aurait été tellement heureuse de l'annoncer à Matthew. Matthew ? Où était-il ?
« Où est mon fiancé, le lieutenant Satler, il était avec moi dans la nacelle de secours ? »
Le médecin soupira.
« Son état est critique, il a déjà fait 2 arrêts cardiaques, heureusement sans séquelles mais nous avons dû le plongé dans le coma »
« Qu'allez-vous faire pour lui ? »
«Pour l'instant , nous tentons de stabiliser son état. Le Schweitzer fait route vers la terre et il sera transféré à Starfleet Médical à notre arrivée. Je vous tiendrai au courant, maintenant, il faut vous reposez ! »
Il fit signe à une infirmière qui lui fit une injection. Elle se détendit et s'endormit.

* * * * *


57 heures plus tard le Schweitzer accosta à la Starbase terrienne, Matthew fut transféré immédiatement à Starfleet médical par navette, Ce fut le docteur Pulaski qui accueillit l'équipa du navire médical.
« Bon qu'avons-nous là ? »
Le médecin du Schweitzer lui répondit.
« Lieutenant Matthew Henri Satler , a eu la jambe broyée par une poutre structurelle qui lui est tombée dessus , bras fracturés en plusieurs endroits , traumatisme crânien. Il nous a fait deux arrêts cardiaques lors de son transfert à bord. Grave traumatisme psychologique qui ont nécessité une mise ne coma artificiel, constante aux limites de la tolérance ! »
« Vous avez essayé de traiter sa jambe avec des régénérateurs ? » posa Pulaski
« Oui rien n'y a fait , les muscles sont morts et les os de sa jambe en petits morceaux, c'est pire qu'un puzzle ! Nous avons reçu l'ordre de la transférer ici au plus vite ! » lui répondit le médecin
« Le fait d'avoir des parents très haut gradé et bien placé a dû suffire pour ça ! »ricana Pulaski
« Ainsi donc , c'est le fils de Henri Satler, l'ancien commandant en chef de Starfleet , je savais que j'avais bien entendu ce nom quelques part ! »
« Je prends la suite des opérations, merci cher confrère »
Mathhew fut installé dans une chambre, Alexandra resta assise a coté de lui quand une femme d'un certain âge portant l'uniforme des amiraux de Starfleet fit son entrée dans la chambre. Un homme à la chevelure blanchie par les années et portant le même uniforme la suivait. Alexandra se leva et serra la femme blonde dans ses bras.
«Catherine, mon Dieu, Matthew ! »
«Ça va aller et vous Alexandra, est-ce que ça va ? »
Le Contre-Amiral Catherine Satler , d'ordinaire si froide avec les autres officiers, se montrait si familière avec la jeune fiancée de son fils. Catherine s'approcha à son tour de Matthew lui mit la main sur son front.
« Je suis là mon chérie, ton père aussi. Nous sommes tous là pour toi ! »
Mais pas de réponse.
«Je vais voir le docteur Pulaski » intervient son père « Je veux savoir ce qu'il en est ! »
L'amiral de la flotte Satler sortit de la chambre. Son fils était dans un état critique, était-ce encore une de ses bévues dont il était tant friand ? Non, impossible , les rapports du Capitaine Irska étaient clair pourtant, Matthew s'en était enfin sortie et avait accepté sa condition d'officier de Starfleet. Jonathan Irska avait réussi là où Henri avait échoué : inculquer à son fils, les valeurs de la vie. Il avait beau faire semblant de se désintéresser de Matthew, au grand dame de sa femme et de sa fille, il n’ignorait pas la souffrance de son fils. Et aujourd'hui, c'est lui, l'amiral Henri Satler, qui souffrait d'avoir tant demander à Matthew. Aurait-il une chance de se rattraper ? Un bip des machines indiqua une reprise de l'activité cérébrale jusqu'ici très faible au vue de l'état comateux de Matthew. Ce dernier commença à se réveiller.
«Maman ! » dit-il d'une voix faible.
«Chut je suis là mon chérie, Alexandra aussi »
Les yeux de Satler commencèrent à s'ouvrir et s'affolèrent presque immédiatement.
«Je suis où ? Qu'est-ce que j'ai ? Pourquoi ?.... »
Les machines commencèrent à s'affoler et émirent pas mal de bip d'alarme .Deux infirmières arrivèrent alors 
« Pression artérielle et rythme cardiaque en forte croissance, activité cérébrale en augmentation, on vas le perdre ,il faut biper le docteur Pulaski ! » Cria l'un d'elle à sa collègue .
« Je vais la chercher ! » répondit l'autre.
« Mon Dieu mais qu'est-ce qui se passe ? Dites-moi, »interrogea Catherine Satler.
« Je ne peux dire pour l'instant, reculez s'il vous plaît Amiral ! »
Le docteur Pulaski arriva en courant et regarda l'afficheur de l'écran. 
«  20 cc de Lectrazine, puis préparez le , on l'emmène au bloc ! »aboya Pulaski.
«Docteur qu'est-ce qui se passe ? »demanda Alexandra.
«Son cœur s'emballe de nouveaux, il nous faut le stabiliser de toute urgence, restez ici et attendez, c'est tout ce que vous pouvez faire pour l'instant ! » tenta de la rassurer Pulaski.
Et ils partirent au bloc d'opérations.

* * * * *


L'attente fut longue très longue. Prés 3 heures passèrent quand une Catherine Pulaski exténuée sortit du bloc.
« Il est sauvé , tous va bien, je l'ai remis en coma artificiel mais il ne devrait pas avoir d'autres problèmes. Ses fractures sont été réduites mais nous avons dû l'amputer de sa jambe, il n'y avait plus rien à faire »
Alexandra et Catherine pleurèrent ensemble les bras dans les bras et c'est Henri qui posa la première question.
«Pouvons-nous le voir ? »
«Je suis désolé mais il sort d'une longue intervention multiple et il ne réveillera pas tout de suite, rentrez chez vous revenez demain, nous verrons son état s'améliore. Tous ce que je peux vous dire, c'est qu'il devra s'attendre à combat long et difficile »
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 6   Dim 27 Avr 2014, 10:45

07 mai 2374 Jour J+2

Le matin , Alexandra et Catherine Satler se présentèrent au chevet de Matthew la nuit s'était plutôt mal passée, ce dernier se réveillant plusieurs fois en hurlant de douleur. Maintes fois, les infirmières avaient dû intervenir pour le calmer, maintes fois les constantes avaient chuté puis repartirent de plus belle. Durant cette longue nuit, Matthew avait revécu la terrible destruction du navire, son esprit n'était que pensées emmêlées entre elles sans cohérence. Enfin tôt le matin, Matthew s'était calmé et s'était enfin laissé envahir par le sommeil.
Quand Alex et Catherine se présentèrent devant le docteur Pulaski, elle leur fit un rapport des plus circonstancier.
«Je suis désolé de ne pouvoir vous en dire plus mais le lieutenant à passer une très mauvaise nuit et pour l'instant, je ne peux pas vous confirmer que son état soit stabiliser. Son cœur reste fragile après les nombreux arrêts subis. Fort heureusement , il n' y a aucunes séquelles pour l'instant. Sur un plan purement physique , il ne peut qu'aller mieux dans les jours à venir mais je pense que sur un plan psychologique, les dégâts sont nombreux et il faudra bien plus de temps pour guérir de lui-même que de ses blessures. En attendant, il se repose, vous pouvez aller le voir mais pas longtemps s'il vous plaît »
Les deux femmes restèrent là, a coté de lui pendant près d'une heure. Alexandra repensa aux paroles du docteur Pulaski qui parlait de ses blessures psychologiques. Était-ce le moment pour lui dire qu'elle avait perdu l'enfant qu'elle attendait, que c'était lui le responsable de cette tuerie ?

Malheureusement, le destin les rattrapa rapidement sous la forme d'officier du JAG qui enquêtaient sur la destruction du Majestic ainsi que des autres navires et Alexandra dû subir l'interrogatoire. Elle raconta ce qu'il voulait entendre, que le Majestic avait été détruit malgré ses boucliers levés et que c'est Matthew qui l'avait trouvé en salle des machines inanimée, qui l'avait traîné jusqu'à une nacelle de survie et que c'est au moment où il allait la déposer qu'une poutrelle lui était tombé dessus. De ce fait, comme elle ne l'avait pas précisé à l'équipe du Schweitzer où Matthew avait été blessé , elle espéra que cela passerait. Tous les deux avaient réussi à soulever cette dernière afin que Matthew puisse se dégager et monter dans la nacelle. Les deux officiers repartirent avec le rapport d'Alexandra en précisant qu'il interrogerait Matthew plus tard quand son état le nécessiterait. Voilà le mal était fait, elle avait menti pour le couvrir, elle l'aimait et ne voulait pas que sa carrière soit détruite à cause d'elle, à cause de ce qu'il c'était passé sur le Majestic avec Mc Clean. Elle avait fait un choix et elle devait en faire une autre qu'il l'a briserait. Elle prit une feuille de papier et lui écrivit une lettre.

« Matthew mon amour,

Tout ce qui est arrivé est purement ma faute. Je me suis faite piéger par Horatio et je t'ai fait du mal en ne me défendant pas. Ce matin, j'ai rencontré les officiers du JAG , j'ai menti à ton sujet en ne leur avouant pas que tu étais directement impliqué dans la destruction du vaisseau. Si rien de tous cela ne c'était passé, tu aurais sûrement été tué et cela je ne l'admets pas. Tu es trop important à mes yeux. Tu dois vivre pour toi et ta carrière. Malheureusement, je ne ferais pas partie de ton avenir, je dois assumer mes choix et ne plus gâcher ta vie comme je l'ai fait. Je t'aime mais je dois partir.


Adieu 

Alexandra »

Elle plia soigneusement la lettre marqua Matthew  dessus et la déposa sur la petite table à côté du lit de Satler. Elle l'embrassa doucement et partie.

* * * * *


Plus tard Catherine Satler revint avec deux cafés à la main .
«Tenez alexandra, voici un... »
Hormis Matthew qui dormait, il n'y avait personne d'autre dans la pièce. Son regard fut attiré par une feuille de papier plié sur la tablette, elle posa les cafés et prit la feuille. D'abord, elle hésita à l'ouvrir puis la déplia quand même et lut son contenu. Elle tomba dans son fauteuil quand elle lut l'accablante vérité sur son fils. Non cela était impossible, cela ne pouvait pas être vrai, elle regarda Matthew son visage était blanc et marqué par la douleur. Il était hors de question qu'il souffre encore plus ! Catherine déchira la lettre en petits morceaux, tant pis , il ne saura pas tout mais devait aller de l'avant. Henri Satler fit son entrée dans la chambre de son fils.
« Que tiens-tu dans la main ? » le questionna-t-il.
« Une lettre de rupture d'Alexandra ! »
« Quoi ? Une lettre de rupture à un moment pareil mais elle est folle de lui faire ça ! » cria-t-il.
« Chut Henri , écoute elle aussi a té choqué par ce qui c'est passer, il faut lui laisser du temps aussi pour s'en remettre »
« Et Matthew, combien de temps lui faudra-t-il ?  Pulaski a dit que même avec une jambe artificielle, il y a avait peu de chance pour que Matthew retrouve un poste de naviguant avant longtemps !»
La discussion fut interrompue par le réveil de Matthew.
« Maman, tu est là ? »
« Oui, je suis là mon chéri, comment vas-tu ? »
« J'ai mal à la jambe et je suis si fatigué »
Catherine regarda son mari. Ainsi donc Matthew ne s'était même pas aperçu qu'il n'avait plus sa jambe gauche.
« Cela va passer , il faut que tu te repose, tu as été sérieusement blessé, la douleur va vite passée »
« Où est Alexandra ? »
« Elle a un rapport à rendre au JAG, elle reviendra plus tard » lui répondit-elle.
Au bout de quelques minutes Matthew sombra de nouveau dans un sommeil profond.
Catherine à bout de nerfs se blottit contre son mari en pleurant.
« Mon Dieu Henri, comment allons-nous faire ? J'ai tellement peur qu'il ne s'en sorte pas »
« Il nous faudra l'épauler dans cette terrible épreuve, cela sera une surveillance de chaque instant »
Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 7   Dim 27 Avr 2014, 10:46


04 Juin 2374


Voilà quelque jours que Matthew était rentré chez ses parents. Bien qu'entourer par ces derniers et sa sœur Alania, la santé morale du jeune homme de détériorait de jour en jour: il n'acceptait toujours son statut d'handicapé. Les séances chez le docteur Fish n'avançaient guère et il restait des jours et des jours enfoncer dans son mutisme. Il passait son temps assit dans son fauteuil anti-grav près de la piscine les yeux tournés vers la baie de San Francisco et notamment Starfleet Academy. Il passait ses journées à boire bière sur bière et une barbe naissante commençait à pousser sur son visage. Il ne fallut peu de temps pour qu'une dispute éclate entre le père et le fils.
« Matthew, tu as l'intention de rester combien de temps comme ça ? » Commença Henri Satler.
« Qu'est-ce que cela peut te faire , tu as peut être l'intention que je retourne à Starfleet ! »
« Et bien oui , nombres de navires ont besoin d'officier. »
« Ouais des officiers unijambiste qui ne peuvent plus courir, cela me fait une belle jambe ! »
« Et ta carrière , tu y as pensé?»
« Ma carrière ? Ou plutôt celle que tu me destinais à avoir , celle que tu voulais pour moi. Hé bien non, cette fois-ci, tu ne décideras pas pour moi. C'est ma vie pas la tienne et n'a pas cesser de pourrir la mienne pendant des années. Je ne voulais pas devenir officier de Starfleet, tu m'y a forcé. »
« Oui, je l'avoue mais c'était pour ton bien, seul l'apprentissage militaire pouvait d'apporter quelques choses. »
«  Tous ça pour la grande famille Satler , officier de flotte de générations en générations. Tu me fais rigoler. Le grand Amiral Satler a échoué avec son fils. Fiche-moi la paix ! »termina Matthew et il s'éloigna.

C'est à ce moment là que Catherine Satler rentra du bureau. Quelques jours auparavant, elle avait été contacté par le commander Maddox . Ce dernier, sur une idée du Lieutenant Commander Data, avait suggéré de construire une jambe cybernétique sur le modèle de celle de Data, restait à trouver le moyen de la rendre compatible avec le corps de Matthew.
« Ça y est ! Nous avons trouvé, l’implantation de la puce relais dans le cerveau de Matt devrait suffire à rendre la jambe cybernétique aussi efficace qu’une jambe artificielle ! »
Elle regarda sa fille et son mari et aussitôt son sourire disparut.
« Vous en faites une tête d'enterrement. Qu'est ce qui se passe ? »
C'est Alania qui lui répondit en premier.
« Matt refuse l'opération. »
« Comment ça ? » l'interrogea sa mère.
« Il vient de se disputer avec Papa, il ne veut plus de sa vie d'avant »
« S'en est trop cette fois-ci, cela ne se passera pas comme ça ! » s'écria Catherine.

Matthew avait de nouveau prit sa place auprès de la piscine, au plus près de la falaise qui dominait San Francisco. Il pensa à Alexandra qui l'avait quitté sans rien lui dire, sans un mot d'adieu. Sans doute par peur de vivre avec un infirme car voilà ce qu'il était devenu. Et c'est une Catherine Satler en colère qui le rejoignit.
« Qu'est-ce que c'est que ses foutaises ? Tu refuses l'opération ? » cria-t-elle
« Oui et alors, tu veux peut-être que ton infirme de fils partent de la maison pour ne plus à avoir à le supporter. »
Ce fut la parole de trop pour Catherine. Elle le gifla.
« Pauvre imbécile, ne comprend dont tu pas que je cherche juste à t'aider. Je ne demande pas de retourner à Starfleet, je te demande de reprendre une vie normale. »
« Une vie normale alors que la femme que j'aimais est partie parce que je devenais infirme ? »
« Alexandra ne t'a pas quitté pour ses raisons , elle l'a fait car elle a menti auprès du JAG pour te couvrir, pour que tu puisse être ce que l'avenir avait décidé pour toi, un futur Capitaine. Avant de partir, elle a laissé un mot pour toi,. Je l'ai lut et déchirer par la suite car je sais que tôt ou tard , vous vous retrouverez. »
« Mais Maman, tu m'as menti ! »
« Oui, je l'ai fait pour te protéger, j’avais l'intention de te le dire plus tard. Matthew ne baisse pas les bras, part de l'avant et je suis sur qu'Alex reviendra vers toi mais pour cela montres toi digne du sacrifice qu'elle a consenti pour toi. Il n'a pas plus belle preuve d'amour ».
Elle reprit en espérant toucher la corde sensible.
« À quoi servent tous ses trophées que tu as dans ta chambre ? Tu t’es battu pour remporter tant de concours de musique, pour gagner des tournois de foot, tu t’es toujours battu contre ton père. Alors où est ce battant ? Dit le moi ! » finit-elle.
Elle s’éloigna de son fils, le laissant là seul devant la baie de San Francisco avec sa bière à la main. Matthew réfléchit aux paroles de sa mère et jeta sa bouteille dans le vide, il avait décidé de subir son opération.

* * * * *

Presqu'un moins après sa sortie d’hôpital, Matthew rentrait de nouveau y rentrait de nouveau. L'opération serait longue car c'était la première fois qu'on greffait une jambe cybernétique. Matthew était mal à l'aise et stresser, il devait de nouveau subir une intervention chirurgicale et de la réussite de celle-ci se jouait son avenir. Peu avant l'opération, Catherine Satler se rapprocha de lui pour lui donner un baiser sur le front.
« Bonne chance mon chérie »
« Arrête maman s’il te plaît »
Le brancard emporta Matthew vers le bloc opératoire. L'opération se passa en deux temps, le premier fut la greffe de la jambe elle-même puis vint le moment de l'implantation de la puce relais. Pour cette dernière, le lieutenant commander data aida le docteur Pulaski via le canal de communication. Enfin le docteur sortit du bloc et alla rejoindre la famille Satler qui attendait dans le hall.
« Tous c'est bien passer maintenant, il faut attendre de voir si la greffe prend bien et si votre fils accepte la puce. Je pense qu'il faudra au moins deux semaines avant que cette dernière entre en accord avec lui et que la jambe réagisse »

Revenir en haut Aller en bas
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 43
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Opération Return - La vérité sur la destruction de L'USS Majestic - Chap 8   Dim 27 Avr 2014, 10:47

06 Juillet 2377 De nos jours



Voilà près d'un an que Matthew naviguait de nouveau, il avait été muter au poste de chef des opérations sur le USS Sovereign, premier bâtiment de la classe portant le même nom. Malgré les trois années passées à reprendre le dessus sur ces vieux démons, Matthew continuait à faire des cauchemars la nuit, tentant de les ignorer. Mais ces derniers temps, ces « visions » du passé le poursuivaient de plus en plus allant jusqu'à apparaître au beau milieu de la passerelle. Cela n'avait pas échappé au conseiller de bord, la betazoide Elaya Fealay qui avait ressentit sa grande détresse.
Matthew avait par plusieurs fois échapper aux convocations de cette dernière mais il fut rattrapé par son passé quand une entité du nom de « Juge » l'accusant de se sentir coupable de la destruction du Majestic. L'entité réussit à lui faire entrevoir ce qu'il c'était caché pendant trois ans, L'erreur qu'il avait commis en jugeant trop vite Delgado et de par ce fait provoquer l'accident sur l'USS Majestic. Et surtout le fait qu'il directement impliqué dans la destruction du bâtiment.

C'est en rentrant de sa dernière mission que Satler fut informé de mise à pied le temps qu'une enquête du JAG soit terminée. Matthew avait passé toute une batterie d'examen et allait devoir se préparer à son procès devant le JAG. Il c'était endormi dans la journée lors de son examen médical mais c'était réveiller en sueur suite à un autre cauchemar, En ce moment, il ne pouvait pas fermer les yeux sans que ces derniers ne ressurgissent. En début de soirée, il avait quitté l'infirmerie et était retourné dans ses quartiers. Après une soirée passée à bouquiner le sommeil l'avait très vite rattraper. Il se couche et s'endormit rapidement. Peu de temps après et de nouveau, il se réveilla en sueur suite à un cauchemar.
« Cela ne finira donc jamais ! »
Il se leva juste vêtu de son boxeur et alla se commander un thé à la Bergamote au réplicateur. Il s'installa devant son terminal. Depuis sa suspension, celui-ci restait relativement muet et plus aucun rapport ne lui arrivait. Matthew qu'il était temps d'écrire à une personne.

De : Matthew H . Satler
A : Madame Irina Irska, Nouvelle-Orléans, Terre

Madame,

Cela fait longtemps que j'aurais du vous écrire. Prés de 3 ans que je me cache la vérité, que je vous cache la vérité. Cette dernière, vous devez déjà la connaître. Lors de la bataille nommée « Opération Retour » j'ai réalisé une mauvaise manœuvre qui a provoqué la destruction du USS Majestic commander par le Capitaine Jonathan Irska, votre époux, provoquant de surcroît la mort de ce dernier et de tous l'équipage. Par cette lettre , je ne vous demande pas votre pardon, ni même des excuses. Votre époux, un homme que je considérais comme un père, qui a su croire en moi et qui m'a remit dans le droit chemin, à était tué de mes propres mains. Je ne cherche pas la rédemption mais peut être seulement le soulagement de mon âme pour un tel acte.
Continuer à honorer sa mémoire comme un héros de guerre et non comme une victime seras ma seul ligne de conduite dorénavant.

Matthew H. Satler

Il relut la lettre plusieurs fois et l'envoya.


Cette lettre fut utilisée contre lui lors de l'instruction du JAG, Matthew ignorait d'autant plus si la veuve Irska avait renvoyé cette lettre dans l'intention de lui nuire mais cela été fait.

* * * * *

Soudainement des évènements se passérent sur DS9 et changérent de nouveaux le destin du jeune homme. Le Sovereign alors en escale pour des permissions fut volé aux nez et à la barbe de tous ; Matthew se retrouva alors le seul officier supérieur présentant sur la station car son officier commandant, le Capitaine T'Pau avait été prise en otages avec tous le Staff de la station par un Ferengi. Ce dernier était infecté par des nanosondes Borgs, le faisant passer pour un fanatique de la logique Vulcaine prêt à convertir tous les peuples de la galaxie à cette dernière. Satler dut envoyer un autre navire à sa poursuite pendant qu'il tenter de sauver T'Pau. C'est par une habile manœuvre consistant à assourdir le preneur d'otages, que Matthew put sauver son capitaine. Bien vite, en interrogeant le suspect, on s'aperçut que l'équipe d'ingénieur du Sovereign était responsable du vol de ce dernier n'obéissant qu'aux ordres d'un certain N'Kal qui contrôlait les nanosondes. C'est grâce aux efforts conjoints de Starfleet Intelligence et des troupes de sécurité Vulcaines que ces dernières purent être désactivé et tous rentra dans l'ordre.

* * * * *

Peu après, Matthew apprit le retour de l'ancien Capitaine du Sovereign, Terek Nor et de sa nomination au poste de premier Officier sans doute sur les recommandations du Capitaine T'Pau qui partait prendre un autre commandement. Puis ce fut le tour du JAG de lui annoncer que l'enquête concernant le Majestic se refermait faute d'éléments tangibles et que Matthew ne s'en tirait qu'avec un blâme.

* * * * *

Mais non loin de lui, d'autres complotaient. Un officier tapa du poing en visionnant le dernier entretien entre Satler et l'officier du JAG. Il était dans une cabine du quartier de l'équipage et dans le noir, seul la lumière du terminal envoyait une pâle clarté dans la pièce mais on ne pouvait voir son visage.
«Tu t'en bien sur ce coup-ci Satler! Mais tu as gagné une bataille mais pas la guerre, je te le jure. »
Le terminal bipa indiquant l'arrivée d'un appel sur fréquence codée. L'inconnu lui donna le premier code d'identification.
«Autorisation S31 Gamma 2!»
«En attente du deuxième code d'autorisation!»
L'inconnu eu un rictus a cette annonce.
«Autorisation Satler Gamma 3!»
Le visage de l'Amiral Trask , commandant Starfleet Intelligence apparut sur l'écran.
«Bonjour Amiral, que me vaut l'honneur de votre appel?»
«Je voulais savoir où vous en étiez avec notre homme. »
«Pour l'instant, il réussit a s'en sortir avec l'aide de ces petits camarades du Sovereign mais je n'en ai pas terminé avec lui. »
L'Amiral Trask soupira.
« Je vous rappel l'objectif de cette mission, trouver un moyen de pression sur Henri Satler par le biais de son fils. N'oubliez pas que quand Henri Satler était à la tête de Starfleet , il avait décidé de mener un combat contre SFI et notamment de " purger " le système de la section 31. »
«Je ne l'oubli pas Amiral, je l'ai juré sur la tombe de mon père qu' Henri Satler tomberait ! Et vous Amiral, j'ai eu vent de votre dernière réunion, cela ne c'est pas trop bien passé. »
«Oui, ce petit Capitaine présomptueux m'a ouvertement attaqué devant les autres Amiraux. Il a juré la perte de la section. C'est le but de mon appel. Vous allez infiltrer le Sovereign et tout en continuant à attaquer le commander Satler, vous me mettrez Nor sous surveillance, trouvez des boulets qu'il traîne et si il le faut créez-en. Pour l'instant, nous avons l'avantage. En attaquant les rejetons, nous aurons Satler et Nor seniors et là, nous les écraserons. »
L'inconnu fut intrigué par l'annonce du nom de l'un des conseiller proches du président de l'UFP.
«Nor senior?»
«Tous comme Henri Satler, il suggère une " purge " de la section. Tant que Nor et Satler ne s'entendent pas sur le sujet, nous pouvons attaquer. Ces deux là ne sont pas foutus de s'entendre. »
«Très bien Amiral, je me rends sur le Sovereign!»
«Très bien continuez comme ça. Et faites intention, Nor a préparé un plan visant à nous faire tomber, il nous faut trouver une parade et rapidement. Trask terminé »
 
L'inconnu rigola d'un rire sadique...

«  C'est bientôt l'heure de la vengeance Satler ! HA HA HA ! »


FIN
Revenir en haut Aller en bas
 

[DS9] Opération Return : La vérité sur la destruction de L'USS Majestic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions :: Fan-fictions terminées-