AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 Destin - Chapitre 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MSatler
Enseigne
Enseigne
avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 42
Date d'inscription : 05/10/2013

27042014
MessageDestin - Chapitre 6

Les premières semaines se passèrent sans problème, Matthew commençait à ce plaire à l'académie. Avec ses deux camarades, Horatio et Stanley, ils avaient fait le serment que rien ne viendrait entraver leur séjour à l'Académie et qu'ils sortiraient major de leur promotion. Côté filles, Matthew sortait avec Beverly-Anne Westwood, la blonde qu'il avait rencontrée le jour de sa rentrée académique, Horatio, de son côté, c'était aguiché de la jeune Alexandra Delgado et Stanley restait pour l'instant célibataire, ne trouvant pas chaussure à son pied. Les jours passèrent lentement et les vieux démons de Matthew semblaient avoir disparu à jamais. Mais rien n'en n'était moins sûr, la tentation était si facile.

Au bout de deux mois, Satler et sa bande commencèrent la formation de pilotage de navette. Si Matthew et Stanley se montraient d’excellents pilotes, ce ne fut pas le cas pour Horatio. La première tentation arriva et ce fut Stanley qui la provoqua. Ce jour là, les cours portaient sur le vol atmosphérique, les laissant libre de voler au dessus de San Francisco en faisant attention aux autres véhicules de transport transitant dans l'espace aérien de San Francisco.
-« Tu sais qu’il y a un concours parmi les pilotes ? », demanda Stanley à bord de sa navette.
« Quel concours, je n’ai jamais entendu parler de ça ! », Répondit Matthew depuis la sienne.
-« Il y a un parcours à faire, il faut passer entre les piles du Golden Gate Bridge puis remonter en flèche et enfin raser l'Académie en passant devant les fenêtre du bureau du superintendant et tous cela en moins de cinq minutes. Celui qui réussit a des chances d'entrer dans l'escadron Rouge. »
-« L’escadron rouge, les meilleurs ? Fallait me le dire plutôt ! J'en rêve. »
Il ne leur fallut peu de temps pour réfléchir. Ils placèrent leurs navettes en position, réglèrent le chronomètre de bord puis se lancèrent. Matthew réussit à passer en premier sous les piles du pont puis entama sa montée, talonné par la navette de Stanley. L'amiral Brand décidait de prendre son thé à la fenêtre de son bureau, profitant du beau temps et de la vue. Elle commençait à porter à ses lèvres sa tasse quand deux navettes passèrent au plus près de sa fenêtre. Sous l'effet de leur passage, elle en lâcha sa tasse et son uniforme fut taché par le liquide chaud, elle en cria de douleur.
Les deux cadets atterrirent doucement sur l’air de lancement des navettes et en descendirent.
« Quatre minutes et vingt-deux secondes, bravo Matthew ! »
« Merci Stan, pas mal non plus pour toi. »
Ils rirent à pleins poumons. Néanmoins, ils furent rapidement interrompus par un officier.
« Cadet Satler, cadet Campbell, dans le bureau de l’amiral Brand immédiatement ! »
Ce fut pour Matthew le premier des nombreux passages par le bureau de l’amiral Erin Brand.
«Cadet Satler, vous êtes le fils d'un amiral, sachez vous tenir. Soyez à la hauteur de votre père ! », lui avait-elle dit.

* * * * *

En 2365 débuta une vaste opération lancée par le vice-amiral Henri Satler. Depuis plusieurs années, des rapports faisaient mention que certains agents SFI abusaient de leur position pour se livrer à des activités peu réglementaires ou échanger des informations avec l'ennemi. Henri Satler, avec l'appui du commandent en chef de Starfleet, lança une opération visant à assainir les rangs de Starfleet Intelligence. Il recruta des membres de la sécurité de la flotte ainsi que certains Marines pour arrêter les agents SFI soupçonnés. Dans les premiers temps l'opération donna des résultats mais ils s’aperçurent vite que les personnes arrêtées n'étaient que de simples exécutants. Henri avait pourtant dans le collimateur un officier de haut rang qu'il soupçonnait depuis de nombreuses années : le Contre Amiral Erik Pressman.

* * * * *

De son côté, Matthew Satler recommença à flirter avec ses vieux démons. Le soir, il sortait avec ses amis, faisait la tournée des bars et retomba rapidement dans l'abus d'alcool. Un matin, il se leva tard et arriva avec une heure de retard à son cours d'astrophysique. Il eut droit à une réprimande du professeur.
-« Vous resterez une heure de plus ce soir monsieur Satler, cela vous apprendra à arriver à l'heure. »

-« Je ne resterai pas, vos cours sont d'un ennui mortel ! »

-« Faites comme bon vous semble, monsieur Satler, la superintendante sera mise au courant ! »
-« Je n'ai pas peur ni de vous ni d'elle, mon père interviendra en mon sens »,répondit-il d'un air irrespectueux.
En effet, Matthew commençait à jouer du grade de son père pour faire ce qu'il voulait. Plusieurs fois, il fut convoqué par l'amiral Brand qui lui passa moult savons mais rien n'y faisait, il continua sur sa lancée. Il espérait bien être renvoyé de l'Académie pour faire enrager Henri Satler.

La fin de la première année sonna et Matthew regarda la liste des cadets qui continuerait en deuxième année. Son nom figurait sur cette liste. Malgré ses frasques, Matthew se montrait bon élève et obtenait une bonne moyenne suffisante pour continuer.
Horatio commença à s’éloigner de ses amis. Il se rappelait des paroles de l'amiral Pressman :
« Méfie-toi d’eux. »
Effectivement, Matthew Satler se montra de plus imbu de sa personne et les deux hommes se comprenaient de moins en moins. Mais le plus surprenant, c’est que le couple qu'il formait avec Alexandra Delgado commençait lui aussi à partir en morceaux, Alexandra en ayant assez de sortir avec quelqu'un qui passait son temps libre à étudier et qui ne s'occupait plus d'elle.
Un premier coup de massue fut donné en la personne d'Erik Pressman. Ce dernier vint rendre visite à Horatio. Ils passèrent du temps à parler des cours.
-« Vous ne m’avez toujours pas dit pourquoi vous détestiez Henri Satler. »
-« Je pense que tu as droit à la vérité. »
Il fit une pause.
-« Comme tu le sais déjà, nous étions en quatrième année quand ta mère a intégré
l’Académie. Tout de suite, elle intéressa Henri Satler. Il se fit insistant et ne cessait de lui tourner autour. Cela devint vite du harcèlement au point qu'elle dut par plusieurs fois en informer le superintendant de l'époque. Et je te donne en mille qui était l'amiral en poste à cette époque. »
-« Je l’ignore. » lui répondit Horatio,
-« Le vice-amiral Matthew Satler, le grand-père de ton copain ! »
-« C’est pas vrai, ainsi ils sont amiraux de père en fils dans cette famille ! »
-« Eh oui. Donc forcément les réclamations de ta mère restèrent lettre morte et l’affaire fut étouffée rapidement. J'ai apprit à l'époque que, à cause de ça et malgré ses bons résultats, ta mère due refaire une nouvelle première année. »
« Je n’en reviens pas. Quel enfoiré, cet Henri Satler. »
« Attends, tu ne sais pas tout ! Cinq ans plus tard, elle fut mutée sur le même navire que Satler et moi. A cette époque, Henri était marié à un autre ingénieur, Catherine Satler. Mais cela ne l’empêcha pas de tourner de nouveau autour de Pamela. Il recommença son cirque, lui faisant de sa vie un enfer. »
« Mon dieu comme elle a dû souffrir. Et Catherine Satler n'en a rien vu ? »
« Non, bien sûr, elle était trop occupée d'autant plus qu'elle venait d'apprendre tout comme ta mère qu'elle était enceinte. Finalement ta mère a demandé une mutation et est revenue sur terre. »
« Et c'est moi qui suis arrivé ! »
« Oui Horatio, tu as était le plus cadeau qu'elle puisse avoir mais Satler l'avait épuisée physiquement et psychologiquement et malheureusement, elle n'a pas survécu à ta naissance. »
« Et mon père ? »
« Je t'en parlerai une prochaine fois, jeune homme. Réfléchis à ce que je t'ai dit. »
« Merci amiral de votre franchise. »
La franchise ? Erik Pressman sourit en silence. Il avait réussit à faire gober «sa» vérité au jeune Horatio. Son plan pour atteindre Henri Satler à travers son fils, était en marche et cela le réjouissait même si pour cela, il devait utiliser son propre fils.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Destin - Chapitre 6 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Destin - Chapitre 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: La trilogie de Matthew Satler :: Destin-
Sauter vers: