AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 07

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

12042014
MessageStar Trek - Odyssée de Locutus - partie 07



DARK FAITH

IKS Hammer , date stellaire 5896.16

Après avoir déployé des éclaireurs, les cinq escadres regroupant les forces de la résistance se positionnent en toute sécurité au bord de la zone planétaire du système Solaire. La Terre se trouve de l'autre côté par rapport au Soleil à 2000 photiques. Mac'Coy est le maître d'oeuvre de l'opération; son centre stratégique et tactique a été installé dans le bureau de commandement de l'IKS Hammer, le cuirassé d'Hagel. Durant la bataille, il sera secondé par les aides de camps d'Hagel et de Warlock qui pourront également le guider via le réseau tactique. Les vaisseaux de l'armada sont réparties sur un tétraèdre offensif de 500 photiques de diamètre. Les escadres ont été chamarées jusqu'à l'échèlle des flottes homogénéïser la répartition des types de vaisseaux:

S'engagent à l'avant, une escadre klingonne, l'escadre romulanaise, une escadre de la Fédération. Suit la seconde escadre klingonne et en queue de l'armada, la dernière escadre de la Fédération. Chaque escadre a une flotte de soutien suivant le gros de la formation; l'Oberth se trouve à la fin.

Les Klingons ont réccupéré pas mal de croiseurs K'tinga qu'Hagel a réparti dans sa première escadre. Bien que leur cuirassé Ravenous soit très réussi, les K'tingas sont encore le vaisseau klingon le plus abouti. Après la défaîtes de Romulus, Warlock a du récupérer les miettes de l'armada romulanaise pour en reconstituer une escadre. Leurs croiseurs de classe Rapace sont leur fer de lance et surclasse les types de vaisseaux de sa catégorie, soit les K'tingas klingonnais ou son équivalent le croiseur Constitution de la Fédération. Du côté de Mac'Coy, la Fédération avait pratiquement englouti toutes ses forces dans la défense d'Andoria puis de la Terre. Ses forces se composent de quelques cuirrasés de classe Proxima, quelques croiseurs de classe Constitution, quelques destroyers Akulas ou Miranda, Les corvettes, de classe Apollo et pour une bonne part, de classe Oberth, représentent le gros des effectifs

Une par une, les flottes de la résistance entrent dans le champ de bataille. Le plan est simple: il faut attaquer les Borgs au plus près de la Terre pour permettre à l'Oberth de rejoindre le vortex spatio-temporel. Pour ne pas perdre de temps, Spock a déjà commencé à cryogéniser l'équipage. Mais les Borgs ne vont pas leur faciliter la tâche. De la Lune, décollent immédiatement une flotte d'Obélisques. Les vaisseaux suivent une trajectoire d'interception directe à vitesse de combat vers l'armada. Mac'Coy ordonne aussitôt d'accélérer à vitesse de combat car quand la bataille s'engagera, les Borgs seront au niveau du Soleil et puisque l'objectif de mission est de contrôler l'entrée du vortex spatio-temporel , il va devoir les repousser.

Dès que les vaisseaux arrivent à portée de tir des missiles à photon, Mac'Coy lance les hostilités. Les vaisseaux de tête ouvrent le feu sur les Obélisques. Ces derniers ripostent: ils font feu des missiles à photons sur les trois escadres de tête et envoient des torpilles quantiques sur les cuirassés et croiseurs des deux dernières escadres.

-" Les Borgs font leur attaque en enclume." Signale Mac'Coy.

L'Attaque en enclume vise à empêcher les vaisseaux ennemis de se replier. Si un vaisseau décide de s'échapper à vitesse de combat aux missiles à photons des Obélisques, il risque fort de se faire verouiller par une torpille quantique. Cette attaque rend aussi délicat le déploiement de soutien. Mac'Coy jette l'ensemble des corvettes dans la bataille. Elles se faufilent sans trop de difficulté au milieu des tirs de missiles à photons et associent les leurs à ceux des autres vaisseaux déjà engagés.

Le Hammer doit endurer l'explosion de deux torpilles quantiques. Les dégâts reçus sont notables, mais la robustesse de la structure lui permet de limiter la casse. Par contre les cuirassés classe Vanguard des Romulanais n'ont pas cette chance. Conçus pour faire face aux Proximas de Starfleet, les Vanguards ont des boucliers renforcés, seulement, en contrepartie, perdent considérablement en mobilité ce qui est un peu la marque de fabrique de l'inginiérie romulanaise. L'équipage d'un cuirassé classe Vanguard se retrouve donc dans un vaisseau doté d'une puissance de feu conséquente, lent et dont la structure n'est pas à la hauteur de son homologue, le Ravenous klingon. Si une ou deux torpilles quantiques ne sont pas assez efficaces pour en venir à bout, les dégâts subis sont autrement plus importants.

Cependant, Les Obélisques sont en train de se battre à 1 contre 25. Ils ont des boucliers très puissants qui sont néanmoins soumis à un tir continu de missiles depuis l'entrée en lice des corvettes. Sous les coupes de boutoirs successifs des explosions de missiles à photons, un premier Obélisque fait demi-tour et s'éloigne du reste de la flotte tout en continuant ses tirs depuis ses tubes de poupe. Un second ne tarde pas à le rejoindre et après, c'est toute une flottille qui met le cap vers la Terre.

-" Alerte. Retrait tactique de l'ennemi." Annonce Mac'Coy.
-" Je ne comprends pas." demande Chang qui suit la bataille depuis la table holographique de la salle de commandement." Est ce gênant?"
-" En combat, les Borgs ne ménagent pas leur navires et n'hésitent pas à les sacrifier si cela peut leur être collectivement bénéfique." Lui explique Hagel.

Pour s'en convaincre, Chang n'a qu'à se remémorer le sort subie par l'avant-poste de la Maison Mogh. Le comte Harken avait été contraint de détruire les vaisseaux assimilés de la Fédération jusqu'au dernier et n'avait pu faire aucun prionnier.

-" Quand les Borgs effectuent une retraite," conclut Hagel." cela veut souvent dire qu'ils nous ont tendu un piège."

Les Borgs ont une petite surprise pour leurs assaillant: De la Lune, décolle une escadre entière d'engins de petite taille: Il s'agit de Pyramides borgs qui ne mesurent que 100 mètres de disamètre. De suite, elles accélèrent et se maintiennent à vitesse d'urgence, 5s. Dès qu'elles arrivent à portée de tir, elles font feu de leur tube lance-missiles à photons. Il est pratiquement inutile de riposter tellement il leur est facile d'éviter les tirs, mais Mac'Coy ordonne un feu de barrage pour briser leurs formations et les obliger à passer à l'attaque de manière désordonnée.

Tant qu'elle le peuvent, les corvettes continuent leur pilonage contre les Obélisque. Pendant ce temps, les autres vaisseaux essayent de se réorganiser tant bien que mal pour affronter cette nouvelle menace. C'est un combat très dur qui s'engage car les deux canons disrupteurs des Pyramides sont très précis et tandis qu'ils se rapprochent des viasseaux de la résistance, ils parviennent en quelques rafales à finir d'achever les boucliers des vaisseaux les plus gros. Les flottes attaquées ripostent avec tout ce qu'elles ont à leur disposition. Les Obélisques font demi-tour et reviennent à la charge. Mac'Coy ordonne immédiatement à l'escadre de soutien de les attaquer par les flancs.

La bonne nouvelle est que le centre de gravité de la bataille se concentre maintenant à proximité de Mercure, à 250 photiques du Soleil. Plus rien ne fait obstacle à l'Oberth jusqu'au Soleil sauf ceci : Un Diamant borg, quatre Orbes déployées le protègeant des radiations solaires, est tapis dans la lumière solaire. Le vaisseau était stationnaire à 30 parsecs du Soleil et attend visiblement l'Oberth. Dès qu'il est détecté, il sort de la couronne solaire à vitesse de combat, les Orbes ouvrent le feu. La flotte protégeant l'Oberth riposte; une cinquantaine de photiques la sépare du Diamant. Elle comprend cinq Rapaces, dont le Gorgone de Warlock, 10 Oiseaux de proie et 10 Griffons.
-" Il faut détruire ces Orbes en premier" Rappelle immédiatement Chang.
-" A tous les vaisseaux, concentrez vous sur les Orbes."

l'Oberth se place à distance de sécurité. Couverts par les tirs des canons et les salves de missiles à photons, les destroyers filent au plus vite vers le Diamant et s'en approche à moins de 20 photiques. Avec leur canon à plasma, les Orbes font un maximum de dégats quand elles touchent un vaisseau parce que la trajectoire des projectiles s'incurvent légèrement pour frapper au plus près leur cible et optimise la puissance d'impact sur les boucliers.

Mais fort d'une flotte entière, les boucliers individuels des Orbes sont vite malmenés par les canons disrupteurs des Oiseaux de proie et des Griffons. Le Diamant largue ses Orbes endommagés les uns après les autres pour les remplacer par ceux qu'il a en réserve. La flotte d'escorte de l'Oberth a perdu quatre Griffons et trois Oiseaux de proie; cependant, il lui faut désormais compter avec les Rapaces qui arrivent au contact. les tourelles disruptives rotative des croiseurs romulanais se débarassent des Orbes un par un; le Diamant n'es plus protégé par son bouclier à plasma. Mis a nu, il ouvre le feu avec ses propres armes, six canons phasiques répartis sur chacun de ses sommets et se dirige sur une trajectoire d'interception de l'Oberth.

-" Bouclier à 70%!" Prévient Lopez.
-" Tir de riposte! Enseigne Fench, notre sort repose entre vos mains."
-" Oui Capitaine." Répond le navigateur."

Le seul moyen d'échapper au tirs de phasers du Diamant est d'adopter une trajectoire aléatoire. Cela ne marchera pas éternellement car cela limite considérablement la vitesse relative radiale d'éloignement possible du vaisseau. Quant au tir de riposte de l'Oberth, c'est de la rigolade.

-" L'ennemi sera à notre contact dans moins de trois minutes." Dit Chin.
-" Préparez vous à passer en vitesse d'ugence dans deux minutes."

Le Diamant tente d'atteindre l'Oberth avec trois canons phasiques, les autres servant à repousser les navires de son escorte. Les Klingons et les Romulanais ne regardent pas leur perte. Ils n'ont qu'une seule idée en tête, détruire au plus vite le Diamant. Ils ont déjà réussi à dissiper le boucliers et s'attaquent maintenant à la structure.

Chin effectue une dernière manoeuvre puis Kirk ordonne.

-" Vitesse d'urgence!"

Les impulseurs ioniques de l'Oberth chauffent et la corvette accélère à la vitesse de 5s. Le Diamant alligne l'Oberth avec deux canons phasiques et tire. Le choc est rude, la corvette encaisse une série de tirs de phasers puissants, les boucliers s'évaporent en quelques instants. Le module ventral est dévasté et la nacelle de distrosion tribord subit plusieurs impacts, les cellules d'antimatières explosent. En salle des machines, Dragonni et ses hommes sont souflés par les explosions. Un faisceau traverse le module ventral déchiqueté et atteint la passerelle. French et Lopez sont également emportés dans la tourmente.

-" Evacuez le navire!" Ordonne Kirk bien qu'il est conscience que l'Oberth ne résistera pas à une seconde bordée du Diamant.

Heureusement, les Rapaces sont à l'action et concentrant leur feu sur le Diamant. Ils parviennent à faire taire plusieurs de ses batteries. Cela laisse un court répis à Kirk, Chapel et Chin pour sauter dans la première capsule de sauvetage et quitter l'épave flamboyante qu'est devenue l'Oberth. Le Diamant trouve assez d'énergie pour terminer son oeuvre et en une dernière rafale, il désintègre l'Oberth. L'onde de choc de l'explosion frappe les capsules de survie des rescapés et les disperse. Grâce à la puissance de feu des Rapaces, le Diamant ne tarde pas à rejoindre l'Oberth dans le néant.

Encore sonné, James Kirk entend la voix de Spock dans les hauts-parleurs de la capsule qui ne cesse de l'appeler.

-" Jim, tu m'entends?"
-" Spock?" Bafoue James en reprenant ses esprits.
-" Le bioscan de la capsule indique que tu as plusieurs hémoragies internes au niveau de l'abdomen. Le robot médical est en train de te soigner. Tiens bon en attendant que l'on vienne te chercher!"

malheureusement, la capsule s'éloigne du Soleil à une vitesse de 5s et est trop éloignée des vaisseaux d'escorte pour envisager une téléportation. Le seul moyen pour la récupérer est que le vaisseau qui lui portera secours puisse se rendre dans la zone stellaire du Système Solaire, qu'il accélère ensuite à vitesse supraluminique, dépasse la capsule et se mette sur sa trajectoire pour procéder à une téléportation.

-" Ce n'est pas la peine Spock. Laissez moi là et rentrez chez nous."
-" Non!" Crie Spock
-" Pas de discussion Capitaine!" Lui dit sèchement Kirk." Vous n'avez pas de temps à perdre et vous le savez bien. Ressaisissez vous!"

La mort dans l'âme, Spock s'exécute. Il place les deniers membres d'équipage du Gorgonne dans les caissons de stase et termine par Warlock, Hagel et Chang. Puis, le Vulcain vérifie une dernière fois les paramètres cinétiques de la trajectoire et se place lui-même dans le dernier caisson. Dès la téléportation achevée, le Gorgonne passe en régime supraluminique juste à l'entrée du vortex spatio-temporel et accélère à Warp 8.

Système Solaire, date stellaire 4927.01

Comme la première fois, Spock est le premier à émerger de la stase. Il réveille Warlock en premier puis le médecin du bord à qui il a enseigné la procédure. Il faut faire vite car un croiseur romulanais n'est pas forcément bienvenue dans le Système Solaire au 23ème siècle. Son apparition intrigue suffisemment les autorités de Starfleet pour qu'elles lui expédie une flotille pour l'accueillir; une escadrille d'intercepteurs planétaires se prépare au décollage au cas où.

-" USS Bamako à croiseur romulanais déclinez votre identité et vos intentions."
-" Ici l'amiral Warlock du RSS Gorgonne. Je souhaite avoir un entretien avec votre supérieur."
-" Je vous mets en relation. Bamako terminé."

La liaison hypercome établie, Spock se place devant l'holographe..

-" Vous? Nous vous croyions perdus." S'exclame Griffin.

La soudaine disparition de l'ambassadeur Chang et du capitaine Kirk n'est pas passé inaperçue. L'enquête de Starfleet a de suite fait la liaison avec celle de Spock.

-" Que faites vous à bord d'un vaisseau romulanais. Où est l'Oberth? Où sont l'ambassadeur Chang et le capitaine Kirk."
-" L'ambassadeur Chang ne tardera pas à nous rejoindre Amiral. L'Oberth et le capitaine Kirk ont... sont indisponibles." Répond Spock, la gorge nouée, après un moment d'hésitation.
-" Sans blagues!" S'exclame Griffin." Quelle est cette histoire à dormir debout?"
-" Voici les faits Amiral." Dit Spock qui reprend de la contenance en poussant sa réflexion." L'US Oberth a été détruit en date stellaire 5896.3 et nous avons du abandonner le capitaine Kirk pour pouvoir revenir ici. Néansmoins, ce n'est pas aussi tragique qu'il n'y paraît puisque l'Oberth devrait réapparaître dans ce système et date 5746."
-" Rien qu'à vous écouter, Spock, j'ai mal au crâne. Amiral?
-" Warlock ,Amiral."
-" Vos intentions sont elles hostiles?"
-" Nullement."
-" Suivez les intructions du Bamako et tout se passera bien. Bienvenue dans le Système Solaire."

La présence d'un croiseur romulanais en orbite autour de la Terre faisant tache dans le paysage, le Gorgonne est mis en orbite autour de Venus; Warlock, Hagel, Spock et Chang embarquent à bord du Bamako pour se rendre sur Terre. Sur place, alors que Warlock et Hagel s'entretiennent avec le Présidend de la Fédération et l'état-major de Starfleet, Spock et Chang sont interceptés par Sarek. Après les présentations d'usage, Sarek demande au Klingon:

-" Ambassader Chang, me feriez-vous l'honneur de vous faire visiter Nouvelle-Vulcain?"
-" En tant que guerrier Klingon, j'apprécie énormément les escapades vulcaines et comme j'en sors d'une justement..."
-" J'insiste." Dit Sarek sèchement.
-" Ce sera avec un grand plaisir donc."

Pour se rendre entre la cité vulcaine et d'autres points du globe terrestre, Sarek dispose d'une navette personnelle. Deux bonnes heures de voyage plus tard et après avoir survolé le continent antartique. Sarek demande à Chang.
-"Que ressentez vous de pouvoir vous ballader ainsi librement sur la planète de ceux qui il y a peu, étaient vos ennemis?"
-" Qui vous dit que vous ne l'êtes plus ? Demande Chang.

Sarek lance un regard interrogateur vers Spock qui lui répond en haussant les épaules.

-" Vous verrez, notre cité est pleines de surprises." Dit Sarek le visage fermé.

Sarek emmène Chang et Spock sur une plate-forme autoporteuse qui se dirige à bonne vitesse dans les voies d'accès de la cité. Elle s'arrête dans un endroit reculé où les Vulcains ont reconstitué une forêt vulcaine alimentée en lumière par des spots solaires. Sarek invite Chang à entrer dans une demeure située dans une clairière. En entrant, Spock reste bouche-bée, seul Chang parvient à dire.

-" Tibérius?"
-" Amiral Tibérius." Dit James en riant et en montrant ses galons." Permettez moi de faire les présentations: Capitaine Spock , Seigneur Chang, voici les capitaines Sulu de l'USS Centaure, Harriman de l'USS Archer, Chekov de l'USS Reliant, Decker de l'USS Nova. Vous connaissez l'Amiral Panchen je crois, qui commande l'escadre à laquelle appartient cette flottille qui comprend également votre Enterprise Spock."
-" Je vous croyais disparu Jim" Dit Spock.
-" Ce n'est pas à vous que je vais apprendre que pour des explorateurs du temps comme nous, ce gendre d'affirmation est à relativiser. Spock." Dit James.

Spock ouvre grand les yeux. Il comprend alors qu'il n'a pas affaire à la version qu'il avait quitté dix ans plus tard, mais à une autre qui a vécu dans le futur une autre histoire que la sienne et qui est retournée dans le passé. Or, quand Kirk a eu l'idée d'aller jeter un coup d'oeil dans leur futur, Spock avait insisté que si l'avenir ne valait pas la peine d'être modifié, il ne devait en aucun cas retourner au 23ème siècle car cela aurait été prendre le risque d'influer sur cet avenir.

-"Les événéments ne se dérouleront pas comme prévus." Déclare Spock à Chang.
-" Pas tout à fait." Confirme Kirk."car nous avons négligé un détail: Locutus. Il n'a pas remonté le temps pour changer le futur des Borgs, il l'a fait uniquement pour changer le sien. La Citadelle et les Forteresses viennent de l'espace borg et quand vous serez en plein coeur de la bataille, et que l'instant de décision approchera, Locutus interviendra et piratera la Citadelle. Après avoir réccupéré les Forteresses, il disparaîtra de nos écrans."

Sur Terre, ce sera alors la fête! Viendra ensuite l'heure de réccupérer le contrôle d'Andoria où un gros contingent borg sera encore présent, mais complêtement désorienté par la perte du collectif de la Citadelle. Deux années après, alors que les Klingons et les Romulanais et la Fédération commenceront à reconstituer leurs forces. Locutus débarque a nouveau avec la Citadelle et entreprendra la destruction de la Terre et d'Andoria pour effacer ses traces puis, il disparaîtra de nouveau. Après cette tragédie, Hagel, devenu Maréchal, décidera d'anticiper la venue d'autres Borgs et organisera l'évacuation des Maisons de l'Est pour les répartir au Nord et au Sud de l'Empire. Comme cela, sitôt que les Borgs voudront assimiler Q'onos, les Tholiens leur tomberont dessus.

-" Ce coup-ci les Borgs ont verront les choses en grand. Cinq Cubes d'assaut planéaire, Cinq Cubes cuirassés et toute une escadre d'Obélisques ont débarqué et ont assimilé les Tellarites et toutes les planètes appartenant à la Fédération. Ils ont commencé à se répandre, et nous pensons qu'ils étaient à la recherche de Locutus."
-" Nous?" Demande Spock.
-" Vous et moi." dit Kirk. "Je vous explique. Quand nous sommes arrivés dans votre futur; vous nous avez accueilli à bord d'un vaisseau assez avant-gardiste de réfugiés vulcains."

Spock voit très bien de quel vaisseau James parle puisqu'il s'agit du Kolinar, un vaisseau d'exploration vulcain un peu particulier car entièrement dédié aux voyages dans le temps.

-" Avec votre vous futur, Chang," poursuit James," nous avons convenu de la nécessité de détruire la Citadelle avant que Locutus ne puisse s'en emparer. Pour cela, nous avons construit les plans d'une corvette."

Kirk allume l'écran holographique. Le navire a été désignée corvette de classe Saber. C'est un vaisseau trapu et robuste, doté d'une double coque et dont l'équipage est limité à 60 personnes. Les nacelles de distorsion sont moulées dans la coque et les ailerons les supportant ont une taille réduite car le dispositif de refroidissement est réparti sur l'ensemble de la coque; les grilles sont visibles notemment sur les impulseurs ioniques dont les quatre tuyères sont surdimensionnées.Au centre, un longeron maintient un tube lance-missiles à photons. A l'avant, se trouve la soucoupe caractéristique des vaisseaux de Starfleet mais James porte l'attention de son assemblée sur la partie inférieure. La soucoupe a été structurée de façon à pouvoir intégrer une tourelle phasique habituellement déployée par les stations de défense de Starfleet. Ces tourelles sont gourmandes en énergie et prennent de la place. Malgré tout, leur portée est de 200 photiques et ont une puissance de feu cinq fois supérieure aux canons phasiques habituellement embarqués sur les vaisseaux. Le navire dispose en outre de boucliers puissants par rapport à sa taille et peut s'occulter quand il évolue à vitesse de marche.


-" Spock, vous m'embarquerez à bord d'une navette de votre conception, et nous avons pris le risque de m'expédier dans le passé, c'est-à-dire à la date à laquelle vous avez ramené l'amiral Panchen sur Terre. Cela nous a laissé assez de temps pour assembler une escadre entière de ces corvettes, de les armer et d'entraîner leurs équipages à la mission pour laquelle ces navires ont été conçus. Comme nous savons où et quand et comment Locutus compte pirater la Citadelle, notre plan est d'attendre le bon moment pour lancer une offensive sur la Citadelle; les corvettes se concentreront exclusivement sur cet objectif. Votre flottille, capitaines, sera dédiée à la destruction de Locutus. Je ne peux que réaffirmer avec vigueur cet impératif vital qu'est la discrétion car toute la réussite de l'opération repose sur notre connaissance de l'enchaînement des événements. Tant que l'offensive ne sera pas lancée, tout action qui pourrait infléchir sur le cours de la bataille et le modifier provoquera l'échec de cette mission."
-" Et moi ?" Demande Chang qui s'interroge sur la raison de sa présence.
-" J'y viens." Lui répond Kirk" Vous aurez un rôle important à jouer durant la bataille et c'est pour cela que durant votre absense, j'ai pris l'initiative d'apporter quelques modifications structurelles à votre navire, le Mantar. Votre Second, le maître Lorghorf en semble très satisfait.
-" Vous dites?"
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 07 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 07

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: L'Odyssée de Locutus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: