AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 06

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

05042014
MessageStar Trek - Odyssée de Locutus - partie 06


RETOUR VERS LE FUTUR.

Système de Sherman, date stellaire 4700.00

Plus d'une année s'est écoulée depuis que Kirk est devenu aide de camp de l'amiral Panchen et il n'a pas eu le temps de s'ennuyer. Tout d'abord, il est parti à bord de l'US Oberth, accompagné par Chang qui a conservé le Mantar, à destination des docks de Locutus qui se trouvent à proximité du système de Rigel. Ils espéraient trouver des indices leur permettant de savoir où Locutus s'était retiré, mais, une fois sur place, il s'est rendu compte que les installations étaient une coquille vide. James a pu donc testé les capacités de combat de sa corvette.

L'US Oberth a une puissance de feu qui confine au ridicule puisqu'il n'est armé que d'un canon phasique de poupe et de proue et ne dispose que d'un tube lance-torpilles à photon frontal. James a du se replonger dans l'ancienne nomenclature car l'existence des torpilles à photon à rayon d'action étendu de l'Enterprise n'a toujours pas été déclassifiée.

La corvette dispose quand même d'un bon générateur de boucliers, comparativement à sa taille réduite, et peut maintenir la vitesse de combat; pratique quand on veut esquiver aisément les torpilles ennemies. Il est aussi équipé de senseurs dernière génération et surtout d'un système de camouflage occulteur en parfait état de marche. Il peut donc s'approcher à vitesse de marche à portée visuelle de sa cible sans craindre de se faire repérer par ses spectromètres; à ceci près qu'un faisceau de sondage suffisament dense et pointé vers lui révèlera quand même sa présence.

Ses nacelles de distorsion sont dimensionnées pour qu'il puisse atteindre Warp 8 comme tout vaisseau de cette classe, puisque lors d'une bataille spatiale, une corvette doit pouvoir soutenir des éléments plus gros rapidement.

Chang n'a pas chômé non plus et a mis Kor à contribution. Contre toute attente, les relations entre Klingons et Humains de Sherman sont cordiales. L'isolement de ces deux groupes comptant quelques millions d'individu sur chacun des deux continents de la planète facilite peut être les choses, mais, vu les échanges réguliers entre les Humains et les Klingons et il faut être aveugle pour ne pas s'appercevoir que les barrières culturelles sont en train de tomber. Un premier soucis de Chang a été de concevoir une arme capable de rendre inactif le bouclier individuel dont sont dotés les armures des Borgs. Les balles à tête creuse équipant les armes à feu klingonnes avant l'introduction des armes à faisceaux ont repris du service. Chang a donc conçu un fusil d'assaut pour en doter une armée spécialement entraînée à combattre des Borgs et à même trouvé le moyen de donner à la baillonette une seconde jeunesse sous la forme d'une lame à incandescence rapide, capable de faire fondre par contact le métal en quelques fractions de secondes. Il a concu également une armure légère pour limiter les possibilités des Borgs à injecter les nanites dans le corps de leurs victimes et donc de les assimiler.

Un jour Kirk reçoit un message étrange de Spock lui disant qu'il avant des congés à rattrapper et lui demandait s'il avait la possibilité de l'accueillir à bord de l'US Oberth. Vu les goûts immodérés de son ancien Second pour l'oisiveté, Kirk pousse un soupir de soulagement et se rend immédiatement auprès de Chang.

-" Salut Chang."

Chang avant demandé à James de ne pas l'appeler par son titre, et pour se placer sur un pied d'égalité avec le Klingon, Kirk lui avait demandé de l'appeller par son prénom, d'où ce problème : car Jim est réservé à ses amis et James à sa familles où à ses aventures de passage.

-" Salut Tibérius."
-" Je vais m'absenter quelques temps avec l'Oberth pour me rendre sur Terre. Spock m'a demandé de venir passer des vacances en sa compagnie. Est ce que cela vous dirait de nous accompagner."
-" Vous voulez que je fasse du tourisme sur Terre?" Demande Chang.
-" Comme vous ne pourrez vous y rendre avec le Mantar, je vous demanderais de n'emporter que le strict nécessaire, une cargaison de mutions à tête creuse par exemple."
-" Et une caisse de vin sanguin je suppose." Répond Chang.

Les deux hommes se quittent d'un regard entendu. Un mois plus tard, l'US Oberth patientait dans la zone stellaire du Système Solaire. Il est abordé par une navette à bord de laquelle se trouve Spock.

-" Permission de monter à bord Capitaine."
-" Permission accordée. Mon ami." Répond James heureux de revoir la tête du Vulcain.
-" Merci Capitaine."

Kirk lui présente ensuite les officiers de son équipages. L'enseigne Fench à la timonerie, l'enseigne Lopez à l'armurerie, l'enseigne Chin a la détection et l'enseigne Dragonni qui est l'ingénieur du bord. Chaque poste est constitué d'une équipe de 12 hommes auquel s'ajoute une escouade médicale sous les ordres du Docteur Christine Chapel. Les vingt membres d'équipage restants sont le plus souvent des équipes constituées expressément pour la mission vu la vocation à caractère scientifique de la corvette. Ici, le matériel scientifique et technique a laissé sa place à une section de 60 Klingons armés.

-" Si vous le permettez Capitaine, nous devons nous rendre à Proxima Centauri pour y récupérer du matériel."
-" Timonier. Etablissez une trajectoire vers Alpha du Centaure. Vitesse de marche, activation du mode furtif "

Comme l'Oberth est dans le Système Solaire incognito, Kirk ne veut pas attirer l'attention du système de défense terrien. L'US Oberth s'occulte et s'éloigne de la zone stellaire du Système Solaire avant de passer à vitesse hyperluminique à Warp 8. Le voyage ne dure qu'une journée, mais le plus long est d'arriver discrètement jusqu'à un planétoïde du système ou Spock fait téléporter à bord des caissons de stase cryogénique.

-" Vous comptez nous faire nous allonger là dedans?" Demande Chang.
-" Si vous espérez survivre à notre voyage." Répond simplement Spock. " Il nous faut revenir dans le Système Solaire aussi discrètement que la première fois."
-" Compris." Dit James.

Après avoir donné des consigne à son navigateur, James invite Chang et Spock à s'isoler dans sa cabine. James commence.

-" Comme vous m'avez expliqué que Locutus avait une nouvelle fois disparu," dit James en s'adressant à Chang," et que n'avons plus de piste pour le retrouver, et comme nous savons qu'il vient du futur pour le modifier, je vous propose d'aller dans le futur pour voir les conséquences de ses actes et revenir dans notre présent pour au besoin contrecarer ses plan."
-"Au besoin?" Demande Chang pour qui faire barrage à Locutus est une évidence."
-" Vous pouvez me faire confiance si je vous affirme que le remède peut être pire que le mal." Intervient Spock.
-" Le problème est d'y aller" Demande James." Alors Spock quel est votre plan? Nous faire dériver au milieu de nulle part pendant x années?"
-" Non. Nous allons emprunter un tunnel spatio-temporel. Paradoxalement, un tel tunnel ne peut se créer que pour voyager dans le passé. Mais, par ailleurs, quand Locutus a voyagé de son futur vers notre passé, il a violé plusieurs lois de conservation à commencer par celle de l'énergie. Le tunnel qu'il a créé existe toujours et existera tant qu'il n'aura pas réintégré son futur ou plus simplement, jusqu'à la date de son départ du futur."
-" Si nous empruntons ce tunnel dans l'autre sens. N'allons nous pas restaurer cet équilibe? Je pense à la loi de conservation de l'énergie." Précise Kirk. "Comment l'univers saura t'il faire la différence entre l'US Oberth et le vaisseau de Locutus?"
-" Il ne le fera pas. Mais l'US Oberh est moins massif que le vaisseau de Locutus. Le tunnel restera donc ouvert."
-" Quel est l'utilité des caissons de stase?" demande Chang.
-" Avez vous déjà été pris dans un vortex spatio-temporel?" Lui demande Spock.

Un capitaine chevroné comme Chang a obligatoirement du être aspiré dans un vortex spatio-temporel. Comme pour pouvoir procéder à des accélérations rapides où pour se déplacer à des vitesses supraluminiques, le vaisseau a besoin de s'entourer d'une bulle de distorsion où la vitesse de la lumière est artificiellement augmentée, les nacelles d'un vaisseau spatial doivent être constamment actives. En régime subluminique, il n'y a aucun problème, mais en régime supraluminique, l'écoulement de l'espace-temps dans la bulle de distorsion doit être laminaire.

S'il y a un déséquilibre de charge dans les nacelles ou si encore la bulle est déformée par un champ de gravitation, des turbulences apparaissent dans l'écoulement de l'espace-temps. Grosso modo, l'ordre et la répartition des événements devient aléatoire, d'où des effets bizarres comme des sons distendus ou comprimés où des phrases dont les mots parviennent dans le désordre.

Il y a pire : La structure même du vaisseau est soumise à rude épreuve. Plus un corps est homogène et isotrope, plus il a de chances de conserver sa structure. Contrairement aux corvettes de la Fédération de classe Apollo, qui sont fabriquées pour être engagées au combat et dont le réseau d'alimentation en énergie est complexe pour éviter que partie endommagée du navire ne puisse rendre inopérants les systèmes en aval, le réseau d'alimentation des corvettes classe Oberth est simplifié pour permettre une automatisation maximale du vaisseau. Donc, l'Oberth est plus à même de résister à un séjour prolongé dans un vortex spatio-temporel.

Par contre, reste le problème de l'équipage dont la structure organique est plus qu'inhomogène, déjà parce que chaque cellule contient l'ADN et en plus, ces cellules sont en mouvement les unes par rapport aux autres. N'importe quel organisme passant quelques heures dans un vortex spatio-temporel subit des dommages iréversibles et la mort devient ineluctable après une exposition d'un ou deux jours. En plaçant l'équipage en stase cryogénique, Spock compte limiter les mouvements métaboliques au stricte minimum, c'est-à-dire l'exposition des organes aux conséquences du vortex spatio-temporel.

Grâce aux recherches de Mac'Coy, secondé par Scott, le Vulcain pense pouvoir résoudre ce genre d'inconvénient. Lorsque le vaisseau arrive dans le Système Solaire, Spock aidé de Chapel, commence à plonger les membres d'équipage en stase cryogénique, et téléporte les caissons dans la soute. Dix mille copies du profil biométrique sont faites de chaque individu et sont conservées aux quatre coins du vaisseau.

Plus le navire approche du Soleil, plus la coque s'échauffe, et moins le dispositif occulteur fonctionne. Kirk a pris les commandes et place l'Oberth dans le cône de lumière du Soleil du coté opposé faisant face à la Terre. À 40 photiques du Soleil, il active les boucliers de l'Oberth. Puis, Spock repère l'entrée du vortex spatio-temporel et règle les derniers détails de la trajectoire avant de se mettre en stase à son tour.

L'Oberth accélère à Warp 8 et entre dans le vortex. Le voyage dure une semaine durant laquelle l'Oberth est balloté comme un foetus de paille; cependant, le vaisseau étant préparé pour ce voyage, il résiste. Toute téléportation est impossible quand le vaisseau est dans le tunnel. L'équipage a du prendre le risque qu'un incident survienne au cours du voyage sans pouvoir intervenir.

Système Solaire, date stellaire 5745.94

Après une semaine de voyage, l'impulsion est désactivée et l'Oberth est quasiment livré à lui même, l'ordinateur tentant seulement de maintenir le vaisseau sur sa trajectoire. Lorsqu'il réintègre le subespace, le téléporteur s'active, chaque copie sont superposées les unes aux autres et un programme prend en charge de la réintégration, et ramène Spock encore enfermé dans son caisson. Un robot le récupère et se charge de le réanimer. Une fois conscient, Spock réanime Christine Chapel qui prend la suite et Spock se dirige vers les machines pour faire un diagnostic des systèmes puis, après avoir du réactiver les boucliers en urgence, il se dirige vers la passerelle.

Kirk est réanimé en troisième et va vers la passerelle pour y rejoindre Spock qui prend une trajectoire raseante dans la couronne solaire, afin de ne pas se faire détecter par tout spectromètre présent dans le système.

-" Chang?" Dit James dans l'intercom. " Veuillez venir de suite à la passerelle."
-" De suite Tibérius."

Encore grogui par la stase cryogénique, Chang accourt et rejoint Kirk et Spock. Sur l'écran holographique apparaît une image de la Terre, bien différente de celles que Chang a pu voir lorsqu'il étudiait la culture terrienne. La Planète Bleue est devenue la Planète Caca d'oie.

-" Il semblerait ue Locutus a atteint ses objectifs." Dit Chang.
-" Oui." Dit James, les tempes gonflées de colère."
-" Je vous invite à porter votre attention sur la Lune." Dit Spock

Cela en valait le détour en effet. Les Borgs avaient transformé la Lune en une gigantesque base fortifiée. Au niveau des pôles, deux grandes stations spatiales semblaient contrôler un ensemble de 18 autres. Toutes étaient géostationnaires, reliées au sol par des faisceaux tracteurs. La surface est constellée de structures hegagonales, aiséments identifiables à des portes menant vers les profondeurs du satellite. Il ne faut pas être Vulcain pour deviner que ce bastion est pratiquement imprenable, puisque seul un assaut au sol de grande envergure serait à envisager et il faudrait compter en plus avec la proximité de la Terre dont les défenses ne sont pas visibles hormis une gigantesque base cubique.

-" Quel est le programme maintenant?" Demande Chang.
-" Nous cherchons à savoir ce qu'il s'est passé;" Dit James.

Les Borgs avaient une telle assurance dans les défenses terriennes qu'ils n'ont pas spécialement cherché à étendre sa couverture à l'ensemble du Système Solaire. L'Oberth regagne la face opposée du Soleil à la Terre et s'en écarte radialement en direction de la zone stellaire. Au fil des minutes, la passerelle se remplit, l'équipage sortant de la stase cryogénique.

-" Passerelle, ici votre Ingénieur. Notre réseve de dilithium a fondu. Je vais devoir restructurer les cristaux avant tout tentative de translation supraluminique."
-" Reçu Monsieur Dragonni."dit James dans l'intercom." Est ce que le système d'occultation tiendra?"
-" Sans aucun doute," intervient Spock;" l'hélium est un élément stable, il a mieux supporté le voyage temporel que les cristaux de dilithium."
-" Compris. Navigateur, je vous recommande d'avoir la main légère sur la manette des gaz."
-" Oui Capitaine."

Reconstituer les cristaux de dilithium est une opération qui ne peut se faire qu'à vitesse orbitale. Kirk préfère attendre d'être sorti de la zone stellaire avant de commencer la procédure.

-" Alerte ! Alerte! Alerte!"

Ce qu'il y a de bien avec les corvettes de classe Oberth est qu'il n'y a pas besoin de parcourir des kilomètres avant de se rendre d'une section à l'autre du navire. En moins d'une minute, James est à la passerelle et dans les secondes qui suivent, l'équipage est à poste de combat.

-" Qu'y a t'il?"
-" Les senseurs ont repéré un vaisseau s'approchant à vitesse de combat. Distance 10 000 photiques." Répond l'enseigne Chin." Il viennent de la Terre.
-" A cette distance ?" S'exclame Kirk. " Il doit être énorme! Tactique sur vidéo. Timonier. Virez tribord.Vitesse de marche."
-" Je vais essayer d'avoir un visuel du vaisseau, Capitaine."

James doute que les Borgs viennent les intercepter. Il préfère placer l'Oberth en dehors de leur trajectoire. A limite de portée de détection, les spectromètres ne donnent pas grand chose, mais comme le vaisseau borg a été détecté si loin, Spock espère pouvoir obtenir une image grossière de l'engin ennemi. Au bout de quelques minutes, il peut proposer un protrait robot du vaisseau: Projetée sur l'écran holographique, on reconnait aisément la forme cubique de ce qu'ils avaient pris comme étant une base en orbite terrestre. Puis, les spectromètres dévoilent que ce Cube borg est accompagné par toute une flotte de vaisseaux plus petits. La gravimétrie s'affole subitement, indiquant que la flotte vient d'accélérer à vitesse supraluminique et qu'elle se dirige vers l'espace klingon.

-" Paradoxalement, c'est une bonne nouvelle." Dit James en se tournant vers Chang." Cela veut dire qu'il y a peut être encore des Klingonsn vie."
-" Plus pour très longtemps, je pense." Grogne Chang.

Il leur faut malheureusement attendre qu'en salle des machine, la réserve de dilithium soit reconstituée. Une fois l'opération terminée, l'Oberth ayant retrouvé ses capacités supraluliniques, Kirk ordonne de mettre le cap à vitesse de distorsion maximale en direction de Sherman. Mais sur place, c'est aussi la douche froide. Puis, Chang demande à ce qu'on inspecte le système où se trouvait le fief de la Maison Duras puis, évidemment, Q'onos. Les Borgs sont malheureusement passés par là et les Klingons semblent avoir partagé leur sort avec celui des Terriens. Pire encore, aussi loin que leur permettent le dispositif d'écoute hyperspatiale, sur tous les canaux disponibles, on n'entend plus que le chant des Borgs.

-" Cela ne veut rien dire Chang." Tente de le rassurer Kirk." Il se peut tout simplement que tout le monde aie reçu l'ordre de rompre les communications."
-" C'est très probable." renchérit Spock." une fois Q'onos tombé, leur meilleur chance de survie est de prendre la fuite et de s'exiler loins de l'espace de l'Empire."
-" La fuite n'est pas dans notre nature." Dit Chang en regardant Spock, ses yeux lançant des éclairs. "Notre Empire s'est construit autour de Q'onos au fil des siècles. Les Borgs ont certainement cherché à prendre le contrôle sur les grandes Maisons, mais ne se sont pas forcément occupés des domaines secondaires.
-"Je n'ai pas de meilleure idée." Dit Spock.
-" Allons y."

Pour les recherches, Kirk se laisse guider par Chang. Le Klingon les fait s'éloigner de l'espace de la Maison mère et des grandes Maisons qui l'entourent. Au delà, l'Empire Klingon se subdivise en duchés et comtés constitués de baronnies. C'est dans un de ces fiefs que Chang compte trouver des Klingons encore en vie. Seulement, les Borgs sont particulièrement méthodiques, s'ils occupent physiquement les systèmes principaux, ils n'ont rien laissé dans les systèmes secondaires.

-"Energie!" Dit Chang.

Dans la seconde suivante, Spock Chang et une escouades sont téléportés à la surface de la planète. Il s'agit de fief d'une baronnie reculées à plus de 200 parsecs de Q'onos. Chang a repéré des structures encore intacts dans la ville et une autre, géométrique, appartenant aux Borgs. Des engins de chantiers de taille impressionante sont déployés et sont en train d'effacer toutes traces d'activité des Klingons. L'escouade de l'Oberth se faufilent au milieu des ruelles de la ville désafectée et prennent garde à ne pas se faire repérer. Pendant ce temps, Kirk scan la planète pour répérer des camps de régugié éventuels.

De retour à bord. Chang enlève le casque de son armure et déclare.

-" Il n'y a plus rien." Dit Chang dépité.
-" Ce n'est pas exact." Dit Spock." C'est la première fois que nous voyons des Borgs en pleine activité sur un monde qu'ils ont conquis."
-" C'est vrai." Appuie James." les faisceaux de sondage ont révélé la présence de milliers de groupes constitués de 5 Borgs réparties sur toute la surface de la planète . On dirait qu'ils en scannent chaque recoin. Et cette forme ovoïde doit être très certènement leur base"

Spock demande à voir, Kirk lui tend un padd.

-" Si nous pouvions capturer un de ces chariots flottants ce serait bien dit Spock. "
-" Nous verrons cela pour la prochaîne planète." Dit Kirk." Nous avons peut être été repérés, je ne veux pas m'éterniser ici."

Oberth, date stellaire 5801.17

James a fait patienter Chang et Spock quelques semaines avant de se décider à mener une mission.Il attendait la bonne occasion où les Borgs débarqueraient dans un système pour y mener leurs opérations de nettoyage: La structure lenticulaire est en réalité un vaisseau qui doit être peu ou pas armé. Une fois que les Borgs ont fait la razzia au sein de la population d'une planète, ils expédient un de ces vaisseau pour, selon tout vraisemblance mener une étude complète de la planète et la restituer à l'état sauvage. Seules les planètes qu'ils comptent occuper en permanence subisent une transformation radicale.

Un jour, Kirk et Chang débarquent dans le fief d'une baronnie qui avait été assimilée par les Borgs il y a quelques mois. Une nouvelle qui aurait pu être rassurante pour Chang car cela voulait dire qu'à leur arrivée dans le 24ème sciècle, la baronnie était toujours occupée par des Klingons. Il y avait donc encore un mince espoir de retrouver des survivants vu la taille de l'Empire. La baronnie comtait environ 380 000 personnes et avait été fondée deux siècles en arrière. Le baron était mort durant la seconde bataille de Q'onos, la défense de la planète était donc entre les mains de la baronne.

Les Borgs sont venus dans le système à bord d'un vaisseau rectangulaire, qui est une barge de débarquement. Ils ont d'abord réduit au silence le système de défense spatial de la planète avant de téléporter toute une division de Borgs qui ont assimilé la population. Tout le monde a été placé dans des sarcophages et ont été téléportés ensuite à bord du vaisseau. Une fois la planète vidée de ses habitants, le vaisseau est reparti.

Pour Kirk, le journal de la baronne est un document précieux car elle a scrupuleusement noté les systèmes qui tombaient les uns après les autres. Cela lui suffit donc à se faire à l'idée d'une date approximative du début des opérations de nettoyage. Comme les Borgs ne prennent pas de précautions particulières pour cacher leur plans, Kirk sait qu''il devrait voir débarquer un vaisseau lenticulaire d'ici une semaine ou deux.

Tandis que Chang monte une embuscade dans la capitale de la baronnie, Spock se prépare de son coté dans une ville plus petite. L'Oberth se place en orbite autour d'une géante gazeuse pour ne pas se faire détecter. Le vaisseau lenticulaire apparait dans les jours qui suivent. Dès son apparition, l'Oberth s'occulte et met le cap à destination de la planète; les escouades de Chang et celle de Spock montent à bord des navettes.

Après avoir sondé la surface et téléporté les traîneaux aux quatre coins du globe. Le vaisseau lenticulaire effectue une rentrée atmosphérique et se pose sur le spatioport situé à quelques dizaines de kilomètres de la capitale. L'Oberth se positionne dans un premier temps sur la face opposée de la planète et lance ses navettes. Chang fond sur la capitale tandis que Spock rejoint son camp de base.

-" Armurier. Tir de phaser pleine puissance!" Ordonne Kirk.

Le faisceau d'énergie fuse de l'Oberth alors que la corvette est toujours occultée. Il frappe de plein fouet la coque du vaisseau borg et la perce mais les dommages sont mineures.

-" Capitaine." Dit Chin. " La coque du navire ennemi a absorbé partiquement toute la puissance du tir."
-" Compris. Monsieur Lopez, tir de phaser sur les générateurs de boucliers, et tir de torpille à photon."

Les générérateurs de boucliers sont localisés en surface de la coque, et inactifs, constituent un point faible dans l'armure protectrice du vaisseau. Quant à la torpille, ne bénéficiant pas de la bulle de distorsion pour accélérer lorsquel'Oberth est en orbite, sa vitesse à la sortie du tube n'est que le cinquantième de la vitesse de la lumière mais en revanche, le tir est d'une précision métrique. En explosant au milieu atmosphérique elle reproduit les effet d'une bombe thermonucléaire mégatonique. Les Borgs ont beau avoir des vaisseaux résistants, mais une bombe nucléaire qui leur pète sous le visage engendre des dommages substantiels.

Chang passe à l'attaque : ses hommes débarquent des navettes en divers point de la ville et commencent à progresser, tirant sur tous les Borgs qu'ils rencontrent. Chang peut confirmer l'efficacité des balles qu'il a mise au point. Les Borgs réagissent et ripostent en tirant des faisceaux depuis un canon logé dans leur avant-bras cybernétique.

-" Capitaine, j'ai des signaux indiquant que des membres du détachement du Seigneur Chang ont été téléportés à bord du vaisseau ennemi."
-" Reçu. Chang?" appelle Kirk sur son communicateur." les tir de phasers ennemi ne sont pas des désintégrateurs. Ce sont des faisceaux de marquage pour permettre au Borg de vous téléporter facilement à leur bord et vous assimiler."

Kirk n'entend pas la réponse de Chang, Après les premiers tirs, l'Oberth a du se dévoiler afin de réactiver ses boucliers. Il a été touché de plein fouet par un tir ennemi; heureusement, les boucliers de l'Oberth ont dispersé la puissance du tir mais partiellement seulement.

-" Passerelle. Bouclier à 70 %, dégâts mineurs sur la coque."
-" Reçu. Tir de canon de poupe puissance maximale sur leurs armes."

L'enseigne Fench se dépêche de virer de bord pour alligner le canon de poupe avec la cible. Les canons d'un vaisseaux étant situés à la surface de celui-ci, ils sont également exposés. L'Oberth tirant au canon phasique au maximum de leur charge, le système surchauffe et baisse en efficacité. Pour ce tir décisif, James à besoin d' avoir le meilleur rendement possible. Le canon ennemi explose sous l'effet du tir, la batterie a été désintégrée.

Chang a du se placer sur la défensive car les Borgs ont téléporté des escouades tout autour de ses positions. Les Klingons ont goûté aux joies du combat au corps à corps, leur siutuation devient de plus en plus périlleuses au fur et à mesure que le temps passe.

-" Capitaine, le vaisseau ennemi est en train de décoller."
-" Compris." Dit Kirk.

Si le vaisseau parvient à prendre les airs, la situation risque de devenir compliquée à gérer. Heureusement, les torpilles à photon ont commencé à avoir leur petit effet sur le vaisseau Borg. De larges brèches ont été ouvertes dans la coque, les tirs de phaser atteignent directement les structures internes du vaisseau. Le vaisseau lenticulaire s'élève de quelques dizaines de mètres puis, d'un coup, retombe lourdement sur le sol et se brise en plusieurs morceaux enflammés. Après de multiples explosions internes , le vaisseau borg devient inerte. Lopez ne peut retenir un cri de joie, Kirk est plus mesuré.

-" Il semble que nous l'ayons abattu. Ne prenons aucun risque. Armurier, tirs de torpilles à photon sur le vaisseau ennemi et dégagez un passage pour le Seigneur Chang avec le canon phasique. Ne vous trompez pas!"
-"Aucun risque Monsieur."
-" Chang. Nous allons vous ouvrir la voie. Vous allez pouvoir rejoindre les navettes."
-" Avec plaisir Tibérius."

Chang ne demande pas mieux, il a perdu toute une escouade. Depuis l'orbite, la corvette canarde les Borgs situés à proximité de Chang et de ses guerriers. Les Kingons réussissent à regagner leurs navettes avec une relative facilité. Dès qu'elles décollent, Kirk contacte l'équipe de Spock.

-" A vous de jouer Spock."
-" Oui Capitaine." Répond le Vulcain.

La navette s'ébranle et spock se choisit une cible pas trop éloignée de la capitale mais pas trop proche non plus parce qu'il veut à tout prix éviter ne pas se faire repérer. Pendant ce temps, Kirk continue de pilonner au canon phasique la surface dont l'énergie a été redirigée vers les canons mitrailleurs répartis en ligne sur la soucoupe. Les rafales d'énergie s'abattent sur les Borgs désemparés depuis la perte de leur vaisseau. Un seul impact suffit à les désintégrer et à engendrer une violoente explosion dévastatrice sur vingt mètres de diamètre. Pendant que Kirk s'amuse avec les Borgs, les escouades de Chang regagnent l'Oberth. Spock et son équipe encerclent un des traîneaux et abat son équipage en une seconde; puis, les corps sont téléportés à bord de l'Oberth pour y être autopsiés.Au sol, Spock s'affaire autour du chariot."

-" Pressez vous Spock;"
-" Nous terminons de désactiver les systèmes d'énergie du chariot." Dit Spock dans l'intercom." Puis, nous devrons le charger manuellement à bord de la navette."

Après un temps qui semble durer une éternité, Spock termine enfin d'emballer ce qu'il était venu chercher. Il décolle à bord de la navette tandis que le reste de son équipe est téléportée à bord de l'Oberth. Kirk tire quelques rafales de canons mitrailleur phasique sur l'endroit du forfait afin d'effacer les traces du passage de Spock puis reprend l'extermination systématique des Borgs. Une fois Spock à bord et son chargement sécurisé, Kirk est soulagé. En effet quelques minutes plus tard, l'alarme rententit.

-" Capitaine, la gravimétrie s'affole, un vaisseau entre dans le système."
-" Reçu Enseigne, rentrez l'antenne gravimétrique. Navigateur, placez nous à l'ombre de la planète et vitesse d'urgence!"
-" Oui capitaine."

La gavimétrie fournit une information instantannée contrairement aux spectromètres qui nécessite que la lumière parvienne jusqu'aux capteurs; par contre, elle a l'inconvnient de ne donner aucune précision sur la position du vaisseau, ni même sa direction. Kirk n'a pas envie d'attendre le temps nécessaire pour savoir à quoi s'en tenir car il peut se trouver à portée d'un tir de torpilles et doit donc partir du principe qu'il s'agit d'un vaisseau borg. Le navigateur va donc placer le vaisseau à l'ombre de la planète, c'est à dire dans le cône où il est assuré de ne pas faire face au navire inconnu et va accélérer à vitesse d'urgence pour tenter de rejoindre la zone stellaire au plus vite.

Pendant les 30 minutes où l'Oberth évolue à la vitesse de 5 secondes, les senseurs de la corvette sont inopérants. Cela veut dire que le navire est la merci de tout tir de la part d'un ennemi. C'est long, mais en même temps nécessaire car les impulseurs ioniques n'aiment pas trop ce genre de solicitation. En revant à vitesse plus convenable, l'Oberth retrouve l'usage des spectromètres. Le vaisseau inconnu est une sphère borg, du même type que celles rencontrée sur Rigel. Le vaisseau Borg les ignore complètement et se dirige à vitesse de combat vers la planète. Kirk ne demande pas mieux, il active le système d'occultation du vaisseau et le fait s'éloigner hors de portée visuelle avant de virer de bord et s'éloigner doucement en direction du Nord.

Journal de bord, date stellaire 5832.92

"Sous les conseils du Seigneur Chang, Nous nous dirigeons vers le Nord où nous avons bon espoir de retrouver des planètes encore occupées par des Klingons et effectivement, nous notons une baisse perceptible de la densité des communications hyperspatiales borgs, trahies par leur sinistre chant.

Le Docteur Chapel a procédé à l'autopsie des cadavres des Borgs que nous avons téléportés à notre bord. Ces Borgs sont constitués d'un exosquelette mettalique directement greffé au niveau de la colonne vertébrale. D'après le rapport du Docteur Chapel, le cerveau est paradoxalement l'organe le moins altéré par l'assimilation. des nanites semblent avoir pour fonction essentielle de réparer les tissus lésés par le processus d'assimilation. Apparemment, ce processus est progressif. Nous ignorons à ce stade à quoi peut correspondre l'aboutissement de la métamorphose d'un être organique en Borg mais, le Docteur Chapel est pratiquement certaine qu'elle pourrait, avec plus de moyens, inverser le processus d'assimilation et redonner à ces Klingons leur apparence naturelle.

Capitaine James T Kirk , US Oberth"

Depuis quelques semaines, l'US Oberth a visité plusieurs systèmes de l'Empire Klingon. A chaque fois, ils ont été vidés de leurs occupants, mais avec une différence, l'absence de traces de combats indique qu'ils ont été évacués et non conquis par les Borgs. Après la chute de Q'onos, les Borgs savaient où les Klingons avaient établi des colonies. La meilleur chose qu'avaient à faire les survivants était de déménager sans laisser d'adresse ; l'évacuation s'est effectuée en bon ordre.

Après avoir exploré une enième baronnie, Kirk et Chang finissent par trouver ce qu'ils étaient venus chercher. Après être entré dans un système, deux Oiseaux de proie klingonnais se dévoilent par l'arrière. L'un d'eux lance un appel:

-" Vaisseau de la Fédération! Abaissez vos boucliers et préparez vous à être abordés. Toute réaction de votre part entraînera votre destruction."
-" Faites ce qu'ils disent." Ordonne James.
-" Nous sommes sondés Capitaine." Annonce Chin.
-" Laissez faire!"
-" Le capitaine d'un des Oiseaux de proie demande à vous parler."
-" Sur écran."
-" Je suis le Capitaine Toch'Pak du destroyer Karash. Identifiez vous!"
-" Je suis le Capitaine James Tibérius Kirk de l'US Oberth et voici l'Ambassadeur Chang."
-" Nous allons monter à votre bord Capitaine. N'opposez aucune résistance."
-" Avec plaisir Capitaine. Nous sommes heureux de vous rencontrer."

En guise de réponse Toch'pak émet un grognement. Un premier détachement se téléporte directement sur la passerelle, puis d'autres suivent dans différentes sections du navire. Les Klingons sont armés d'armes de poing, il s'agit d'armes à feu et non des désintégrateurs qui équipaient les guerriers du 23ème siècle.

-" Que venez vous faire ici?" Demande Toch'Pak.
-" Nous cherchons des survivants et nous voudrions rencontrer vos chefs." Lui répond Chang.
-" Nous vous surveillons depuis quelques temps déjà." Lui annoce Toch'Pak. " Mes hommes viennent de découvrir un traîneau borg dans votre soute. Expliquez vous."
-" Nous l'avons capturé sur une planète assimilée par les Borgs. L'officier vulcain que vous avez du rencontrer à proximité veut l'étudier en toute sécurité."

Un Klingon qui vient de parcourir le journal de bord de l'Oberth s'approche de Toch'Pak et lui glisse quelques mots à l'oreille. Le capitaine klingon ne peut masquer son étonnement, il demande.

-" D'où sortez vous?"
-" Nous venons de votre passé, dix années stellaire approximativement." Lui répond James.

Les Klingons se montrent extrêmement prudents. Ils embarquent James et Chang à bord du Karash et les placent en détention, ils laissent l'Oberth sous le commandement de Spock et sous la surveillance du second destroyer. Après quelques jours de voyage supraluminique, le Karash atteint le fief d'un comté Toch'Pak donne un padd au général Rognar contenant son rapport.

-" Capitaine James Tibérius Kirk, Ambassadeur Chang" Dit l'officier Klingons." Je suis le général Rognar. Je dirige la résistance dans ce secteur. C'est moi qui vais décider des suites à donner à cet entretien."

En klingonnais, cela veut dire qu'il vaut mieux que Kirk et Chang soient convainquants. Chang prend la parole.

-" Nous venons de votre passé. Nous avons découvert que toute la région avaient été envahie par les Borgs. Nous sommes venus ici pour chercher des survivants et au cours de notre voyage nous avons abattu une de leur soucoupe pour nous emparer d'un traîneau. Nous avons été chassé du système par une de leur sphère."
-" Si j'ai bien compris." Coupe Rognar." Vous venez d'une époque qui a précédé la grande Guerre mais vous connaissiez déjà l'existence des Borgs. Vous ne trouvez pas cela contradictoire?"
-" Un Borg du nom de Locutus, a remonté le temps pour modifier notre futur." lui révèle James." Nous avions perdu sa trace et nous n'avions pas trouvé mieux que de venir à cette époque et découvrir les conséquences de ses actes."
-" Locutus dites vous? Je n'en ai jamais entendu parler." Dit Rognar." Vous me pardonnerez mon manque de courtoisie, mais je vais devoir limiter vos déplacements en attendant de tirer cette affaire au clair."

James s'en étonne car il se demande de quelle manière il pourrait nuire aux Klingons. Chang répond à sa place en disant qu'ils s'en contenteront. La visite du comté est donc remise à plus tard car le lendemain, Rognar annonce qu'ils vont être transférés à bord de son vaisseau, un cuirassé de classe Ravenous et être emmenés vers une destination inconnue. Kirk et Chang devront se partager une cabine et rester sous bonne garde pendant le voyage qui durera près de deux mois. Pour tuer le temps, Chang initie Kirk au mok'bara, l'art martial klingon; James étant adpete du bourre-pif et du combat de comptoir, il ne fait pas le poids.

Empire Stellaire Romulien, 5865.06

Après deux mois de mok'bara intensif, James n'est pas faché d'être arrivé à destination. Kirk et Chang sont téléportés à l'entrée d'une salle de réunion où ils ont réceptionnés par une escouade de gardes romulanais. Après avoir vérifié qu'ils ne sont pas armés d'aucune manière, les Romulanais les autorise à entrer dans la salle et là, surprise :

-"Salut Jim."
-" Mac'Coy!" s'exclame James interloqué. " Je n'ai pas de mots pour exprimer ma joie."
-" Moi si." Dit Léonard d'un air sombre." Je vais faire les présentations: Voici le Général Hagel qui dirige la résistance klingonnaise, son homoloque romulanais, le Général Warlock, quand à moi je dirige la résistance terrienne. Messieurs, je vous présente le Capitaine James Tibérius Kirk et l'Ambassadeur Chang."
-" Nous avons entendu parler de vous." dit Warlock.
-"Honoré." Répond James.
-" J'ai appris que Spock était resté à bord de l'Oberth." Reprend Léonard." Vous nous avez manqué et apparemment tu n'as pas pris une ride."

Plus de trente années terrestres se sont écoulées depuis la dernière fois que Léonard et James se seont vues pour la dernière fois, Mac'Coy approche de ses 80 ans et cela commence à se voir.

-" Je voudrais savoir ce que signifie ces mesures de sécurité?" Demande Chang.
-" Vous pourriez être des espions envoyés par les Borgs." Leur annonce Warlock

Kirk et Chang se regardent étonnés. S'ils avaient été d'une façon ou d'une autre assimilés ou même seulement implantés, cela se verrait facilement avec un bioscan où même avec un simple tricordeur. Mac'Coy se lance dans une explication:

-" Comme l'a noté le Docteur Chapel dans son rapport d'autopsie, l'assimilation est réversible. Les Borgs ont déjà programmé le cerveau d'un assimilé pour qu'il accomplisse certaines tâches et inversé le processus d'assimilation.
-" Nous les appelons les convertis." Intervient Hagel." Ils sont très difficile à déceler. Ils peuvent rester parmi vous des années avant d'être activés et passer à l'action."
-" Dans votre cas, ils ont fait très fort je dois dire," dit Warlock.
-" Pourquoi nous recevoir si vous pensez que nous avons été convertis?" Demande Kirk." C'est un risque énorme que vous prennez."
-" Si vous êtes des convertis, cela veut dire que les Borgs manigancent un plan. Nous voulons savoir à quoi nous en tenir." Lui répond Léonard.
-" Racontez nous d'abord ce qu'il s'est passé depuis notre départ du 23ème siècle."
-" Commençons pas ça." Propose Mac'Coy aux autres.

En date stellaire 5039.00, les Borgs ont débarqué à bord d'un vaisseau en forme de soucoupe de 10 kilomètres de diamètre pour une hauteur centrale de 4 kilomètres qui a été nommé la Citadelle. Volontairement, Mac'Coy montre une image de l'hologramme qui emplit pratiquement le volume de la pièce. La partie supérieure et inférieure sont symétriques en apparence. Le sommet de chaque partie est constitué d'un ensemble complexe reposant sur une plateforme discoïdale de 6 kilomètres de diamètre relié au plan équatorial hexagonal par des plans approximativement trapèzoïdaux.

Le milieu de chaque arrête équatorial est occupé par un ensemble octaédrique que Mac'coy décrit comme étant des plateformes de défenses de la Citadelle comprenant 8 lance-missiles à photons et 12 canons phasiques, 2 sur chacune des quatres faces externes et 1 sur les quatres faces internes. Quel que soit l'angle d'attaque, la Citadelle bénéficie d'une couverture de 6 canons phasiques et de trois lances-missiles à photon.

Chaque extrémité de l'hexagone est occupé par une structure assez complexe ,vaguement hexagonale elle aussi, et plus imposante que les plateformes de défense. James s'enquit de ce que cela peut être. Dans un sourire, Mac'Coy lui dévoile la surprise qu'il lui réservait car à la Citadelle sont ammarés six vaisseaux imposants qu'ils ont nommé les Forteresses et dont la partie hexagonale montrée ar Kirk n'en est que l'extrémité d'un de ces vaisseaux. Chaque Forteresse est une plateforme de combat mobile conçue pour les assauts de grande ampleur. Elle mersure 4 kilomètres d'envergure, pour une profondeur de 1200 mètres et une hauteur de 1500 mètres.
La partie centrale est formé d'une partie plutôt rectangulaire avec de part et d'autre dans le plan vertical, une structure pyramidale tronquée. La partie centrale doit comporter une grande partie du dispositif de production d'énergie. Sur chaque face des pyramides il y a un lance-missiles à photon et deux canons phasiques. Mais, précise Warlock qui les connait bien, il ne faut pas se fier au nombre, car à la différence des vaisseaux fédéraux, klingons ou romulanais, les canons phasiques peuvent tirer à feu continu et les missiles lancés en rafales. Le flanc bâbord du vaisseau comprend à son extrémité une autre structure de défense présentant sur la partie supérieure 6 canons phasiques et 3 lances-missiles et sur la partie inférieure 8 canons phasiques et 4 lance-missiles. Cette plateforme de défense secondaire agît un peu de manière indépendante de la structure centrale. Elles sont reliées entre elles par u bras oblique d'une longueur de 2 kilomètres comprenant un dispositif linéaire de propulsion ionique et le système de refroidissement du vaisseau. Sur le flanc tribord se trouve une structure rectangulaire avec une section trapézoïdale, relié à la partie centrale par un bras horizontal. Le flanc tribord du vaisseau rappelle à Kirk les boucliers médiévaux; et... il s'agit bien d'un gantesque bouclier. Selon Walrlock, ils sont impénétrables, et sur la partie avant, il y a des systèmes d'armes. Car la structure tribord de la Forteresse constitue la partie assaut du vaisseau. Elle est armée de quatre canons à plasma haute densité capables d'abattre les boucliers d'une station en quelques coups et dont la portée est estimée à 500 photiques, au delà de la portée des canons phasiques tradistionnels. La structure dispose aussi de quatre lance-missiles à plasma mais c'est une paille en comparaison des trois lance-torpilles quantiques frontaux et de celui arrière qui sont situés juste en dessous de la partie médiane de la l'ensemble central.

-" La Citadele est une véritable poupée russe. As tu remarqué ces pointes?" Demande Léonard


Les pointes en question dépassaient légèrement d'une coupole, on pouvait en dénombrer 5 par coupoles et la face supérieure de la soucoupe en comportait six. D'un geste, Mac'Coy enclanche l'animation et chaque point se révèle être en fait un vaisseau effilé, formé potentiellement par deux tétraèdres d'une longueur de1500 pour 250 mètres pour la plus grande section; ils sont décallés l'un l'autre d'un angle de 60°. Au centre la base semble incrustée dans un dodécaèdre en forme de soucoupe d'un diamètre de 400 mètres pour une épaisseur de 100 mètres. Il s'agit d'un Obélisque borg, un vaisseau de combat, où l'avant et l'arrière se distinguent grâce aux 3 trois emplacements découpés sur une des arrêtes du tétraèdre arrière et où sont logés les tuyères des propulseurs ioniques. L'Obélisque est armé de trois canons phasiques frontaux, de deux lance-missiles à photons et d'un tube lance-torpilles quantique. En poupe son armement est limité à deux tubes lance-missiles à photon et de deux canons phasiques. Ce qui fait que latéralement, l'Obélisque Borg peut aligner trois canons phasiques sur une cible.


Pour parfaire le tableau sur les six arrêtes visibles de la Citadelle sont alignés cinq hémisphères de 300 mètres de diamètre chacune. Ce sont aussi des vaisseaux: les Orbes. En combat, la citadelle en déploie 20 sur les 30 qu'elle possède. Les Orbes se mettent en place autour de la Citadelle et lui restent reliés par le même dispositif de rayon tracteur que celui qui équipait la mégasphère de Locutus; les Orbes sont alimentés en énergie depuis la Citadelle. Leur fonction est double: ils déploient un écran protecteur impénétrable autour de la Citadelle et peuvent procurer de part leur nombre et leur puissance de feu une capacité d'attaque conséquente. En effet chaque Orbe est armé d'un tube lance-missiles à photon et surtout d'un canon disrupteur plasma haute densité dont la portée limitée à 100 photiques, mais avec une nuance quand même : Les Orbes peuvent guider leur tir jusqu'à incurver les projectiles d'un angle de 1% augmentant ainsi l'impact sur les boucliers. Par contre, leur pouvoir de pénétration atmosphérique est limité, le plasma étant vite dispersé par les couches atmopshériques.

Après avoir fini de faire les présentations, Léonard raconte son histoire. En 5039, la Citadelle a traversé l'Empire Stellaire Romulien de part en part et faisait cap vers Andoria. Les Romulanais n'avaient aucune idée de quoi il pouvait s'agir mais vu l'aisance avec laquelle la Citadelle s'est débarassée des vaisseaux envoyés pour l'intercepter, et vu sa destination, ils n'ont pas trop insisté mais ont tout de même prévenu les autorités andoriennes du danger potentiel qu'elles encouraient.

La réaction fut immédiate, les Andoriens ont expédié toute une escadre qui s'est faite balayée par les Forteresses. La Citadelle est entrée dans le système andorien et les Borgs ont délivré leur sinistre message annonçant leur arrivée. Après avoir neutralisé toutes les défenses spatiales, la Citadelle s'est placée à la verticale de la capitale andorienne et à débuté la phase d'assimilation.

Starfleet se porta de suite au secours d'Andoria en lui envoyant les deux escadres restantes qui gardaient la zone neutre romulanaise. La Fédération des Planètes unies a fait immédiatement appel à l'aide à l'Empire Stellaire Romulanais et à l'Empire Klingon. Les Klingons répondent immédiatement présents.

-" Et l'Empire Stellaire Romomulanais?" Demande Kirk.
-" Avant la guerre, j'étais attaché militaire du Tal'Shiar auprès du Proctor." intervient Warlock." Personnellement, j'étais favorable à une intervention rapide mais le haut commandement du Tal'Shiar a préféré ordonner de garantir en priorité la sécurité de l'Empire plutôt que de se lancer précipitemment dans un conflit."
-" Vous êtes en train de me dire que vous avez attendu que vous avez réagi trop tard malgré le danger évident que représentaient déjà les Borgs?" Demande Chang.
-" Romulus est plus proche d'Andoria que la Terre. Une action vigoureuse de notre part qui se serait soldée par un échec aurait pu détourner les Borgs de la Fédération vers l'Empire Stellaire Romulanais. Et nous ne voulions pas prendre ce risque."
-"Sauf vous si j'ai bien compris?" Lui demande James.
-" En effet, dès que la Citadelle a commencé à assimiler Andoria, les Forteresse ont été envoyées pour détruire toutes les infrastructures spatiales de la Fédération dans un rayon de 5 secteurs autour d'Andoria. Se présentaient de possibles opportunités pour détruire les forteresses isolément."
-"Que s'est il passé?"
-" J'ai tenté de convaincre le Haut Commandement du Tal'Shiar qui me voyant déterminé ont compris que je me préparais à passer outre leurs ordres et ma fonction de rapporteur. Ils ont envoyé un escadron d'assassins rémiens pour me liquider."
-" Et ils ont échoué?" s'étonne Chang qui connait leur réputation.
-" Le temps pour échafauder leur plan leur a été suffisant pour comprendre pourquoi on les avait envoyés m'éliminer. Ils ont eu peur pour leurs familles coincés sur Rémus. Ils m'ont épargné en échange de quoi, je devais trouver un moyen de faire évacuer un maximum de Rémiens des mines de Rémus. C'est ce qui ma permis de sauver plusieurs millions de vies des griffes des Borgs et explique ma position actuelle."

Mac'Coy reprend. Les deux escadres envoyées par Starfleet ont été éliminées mais elles avaient suffisemment retardé les Borgs pour que Starfleet établisse un plan de bataille et que les Klingons amènent des renforts. Kor et un contingent de Klingons de Sherman ont été acheminés sur Terre avec un stock assez important d'armures de combat mises au point par Chang pour pouvoir en équiper les forces de défense terrestres. Pendant ce temps, Starfleet accentuait la pression sur les Borgs et préparé un nouvel assaut. Les Klingons avaient dépêché les escadres qui étaient initialement prévues pour envahir la Fédération. Le programme était de concentrer leurs efforts sur la destruction des Forteresses et de laisser la Citadelle se confronter au système de défense terrien. Ensuite une fois les Forteresses mises hors de combat, les flottes de la Fédération et de l'Empire Klingon auraient convergé versla Citadelle pour la détruire.

-" C'est à ce stade que j'interviens." Prévient Mac'Coy. " Comme Spock et toi, Jim, aviez disparu, Starfleet a confié le commandement de l'Enterprise à Uhura qui était son commandant en second. Lorsque les Borgs ont débarqué, elle a fait des pieds et des mains pour que je devienne son Second. Elle s'est dit qu'il fallait mieux avoir un toubib qui avait fait l'expérience des Borgs plutôt qu'un gradé inexpérimenté. C'est ainsi que j'ai réintégré l'équipage de l'Enterprise. Nous avons été envoyé dans le système lorentzien pour défendre la station contre une Forteresse. Nous y avons trouvé la flotte du Chancelier Lorka qui luttait vaillemment. La Forteresse était en flammes et semblait avoir subi de gros dégâts. Nous nous sommes jetés dans la bataille pour profiter de la faiblesse des boucliers de la Forteresse mais un Obélisque nous a stoppé net dans notre élan en nous expédiant une salve de trois torpilles quantiques. L'Enterprise a été endommagé à presque tous les niveaux et nous étions pratiquement à la dérive. Uhura nous a ordonné d'évacuer le vaisseau, ne restant qu'avec quelques volontaire pour tenter de l'éperonner. La Forteresse, après en avoir fini avec le cuirassé du Chancelier, a aligné les tourelles qui lui restait sur l'Enterprise et l'a détruit."

James encaisse la nouvelle. Mac'Coy explique que les navettes ont ensuite rejoint des vaisseaux médicaux répartis dans la zone stellaire et une fois pleins, leur vaisseau a pris la route vers Tellar Prime. En chemin, ils ont appris que la Citadelle s'était positionnée au point Lagrange situé entre la Terre et la Lune, et pendant que les Borgs téléportaient des bataillons entiers sur Terre, ils ont installé un collectif dans New Berlin. Dès lors, ils pouvaient facilement remplacer leurs pertes et les téléporter sur Terre, la Citadelle servant de relai. La Terre été assimilée en trois semaines Alors que sur Andoria, les combats faisaient toujours rage.

Les Tellarites ont bien voulu recueillir les réfugiés des planètes assimilées mais ont refusé et refusent toujours de mener la résistance de peur d'attirer sur eux les foudres des Borgs. Mac' Coy a pu quitter Tellar Prime et depuis bientôt dix ans organise la résistance de ce qui reste de la Fédération. Profitant que la Citadelle soit dans le système Solaire, les Romulanais ont décidé de couper les Borgs de leurs arrières en s'attaquant massivement à Andoria. Seulement, le temps qu'ils arrivent, la planète était conquise et ils ont pu reconstituér un réseau de défense planétaire. Dès que les boucliers d'un vaisseau tombaient, les Borgs téléportaient à son bord des troupes pour s'en emparer.

Très vite, plusieurs vaisseaux se sont retournés contre les forces romulanaises, accentuant la contagion. L'Amiral commandant l'offensive ordonna la retraite avant de perdre totalement la situation. De leur coté, après l'assimilation de la Terre, les Klingons dédièrent de se retirer également pour mieux assurer la défense de leurs frontières.

Dans l'espace de la Fédération, les Borgs avaient à présent toute latitude pour réparer leurs vaisseaux et consolider leur position. Les Klingons et les Romulanais faisaient de même et se préparaient au choc. De temps en temps, les Borgs tentaient des incursions. Cela se présentait généralement par l'envoi d'une étoile Borg. L'Etoile est un peu analogue à la Citadelle dans ce sens où elle est en réalité un assemblage de plusieurs vaisseaux. Au centre, se trouve un Diamant, un vaisseau octogonal d'un kilomètre de diamètre. Chacune de ses faces dispose d'un port d'ammarage pour un Orbe; sachant que quatre suffisent pour déployer un bouclier proteteur autour du Diamant. Les quatres sommets du plan équatorial sont occupés par des Rectangles dont les Borgs se servent comme barges de débarquement. Plusieurs planètes ont fini par succomber à ces incursions. De temps à autre, les Forteresses étaient déployées depuis la Terre pour s'en prendre aux avants-postes frontaliers.

Contrairement aux apparences, Les Borgs ne sont pas des forcenés de l'assimilation massive. Après la Terre et Andoria, ils ont consacré la plus grande partie de leur énergie et de leurs ressources à parfaire leurs système de défense pour assoir leur position dans le Quadrant Alpha et n'ont construit que quelques étoiles. Pendant les cinq années qui ont suivi, ils ont parcouru l'espace de la Fédération, écumant les colonies pour effectuer des prélèvements parmi la population. Les Borgs ne procèdent à l'assimilation d'une espèce que lorsqu'elle présente un intérêt quelconque à leurs yeux; qu'il soit biologique, technique ou plus simplement stratégique. Ils préfèrent de loin laisser une espèce se développer et évoluer pour que son assimilation soit encore plus profitable au collectif.

-" Ce n'est pas ce que nous avons vu lorsque nous avons exploré l'Empire Klingon." Fait remarquer Chang.
-" Forcément." Lui répond Mac'Coy." Vous êtes des conquérants! Vous soumettez toutes les espèces aliens présentes sur votre territoire. Les Borgs ont tout intérêt à vous assimiler dans votre globalité."

L'attaque contre l'Empire Klinfon et l'Empire Stellaire Romulanais ne vint pas de là ou on l'attendait car en 5621.00, dix Cubes borgs sont venus par le même chemin que la Citadelle; cinq se dirigeant vers Romulus et les cinq derniers se dirigeant vers Q'onos. Dans chaque groupe, l'un avait été spécialement conçu pour la bataille. Les quatres cubes sont armées sur chaque face de deux canons disrupteurs à plasma haute densité, de six canons phasiques et de deux lance-missiles à photon et d'un tube lance-toprilles quantiques. Le Cube blindé dispose en plus à ses sommets d'un canon phasique supplémentaire omnidirectionnel.

Parallèlement, les Forteresses, épaulées par une escadre entière d'Obélisques défonçaient les défenses frontalières. Les batailles furent acharnées mais Romulus puis Q'onos ont été rapidement assimilées, et dans l'année qui suivit, c'est tout l'espace situé entre les systèmes mères klingon et romulanais qui était asimilé par les Borgs.

Hagel prend la parole et explique qu'il était le commandant des forces klingonnes qui combattaient encore contre les Tholiens. Les frontières Nord et Sud de l'Empire avait été dépouillées de leurs forces pour assurer la protection de la frontière Ouest, celle de la Fédération, et lui ne recevait plus aucun renfort de l'Empire. Sentant l'affaiblissement des Klingons, les Tholiens ont redoublé d'agressivité et sont passés à l'offensive. Après la défaîte de Q'onos, plutôt que de résister au Tholiens, Hagel a regroupé ses forces et les a fait transférer vers les grandes Maisons du Nord, laissant les Tholiens et les Borgs se faire face.

-" Vous avez abandonné les Maisons de l'Est aux Caillasses.?" S'étrangle Chang.

Les Caillasses sont le petît surnom donné aux Tholiens par les Klingons en référence à leur structure biologique minérale.

-" Les Tholiens vouent une haine féroce à toute espèce anthropomorphe." Explique Hagel." Alors des Anthropomorphes comme les Borgs!"
-" Hagel a probablement remporté la seule victoire sur les Borg de toute la guerre." Renchérit Warlock." Si nous sommes encore vivants, c'est parce que les Borgs ont été contraints de monopoliser leurs forces contre les Tholiens. Dès que les Borgs seront assez affaiblis, nous leur porteront le coup de grâce."
-" Sauf que votre stratégie est vouée à l'échec." Annonce Chang.
-" Comment cela?" lui demande Léonard Mac'Coy.
-" Locutus est venu de notre futur en date stellaire 4459, la Citadelle est apparue en 5039 et les Cubes en 5621, soit un intervalle de temps d'environ 5 ans qui doit correspondre au temps qu'il leur est nécessaire pour aller de leur espace jusqu'au nôtre. Si les Tholiens sont en train de leur mettre une raclée, on peut s'attendre à ce qu'ils aient demandé des renforts qui devraient arriver d'ici deux ou trois ans."

Léonard Mac'Coy enfonce sa tête dans les mains. Les visages de Warlock et d'Hagel se décomposent. Kirk ne peut se retenir d'adresser un sourire à Chang pour sa brillante démonstration.

-" Cela vous amuse?" demande Hagel menaçant.
-" Pardonnez moi." Lui dit James." Si je vous donnais la possibilité de rejouer le match, est ce que vous remporteriez la victoire?"
-" Nous ne ferions pas les mêmes erreurs mais nous ne pourrions rien garantir." Lui dit Warlock.
-" Tu saurais nous faire remonter le temps ?" Lui demande Léonard.
-" Moi? Non! Par contre Spock, oui. Nous n'aurons qu'à emprunter le même chemin par lequel nous sommes parvenus jusqu'ici, il nous fera revenir au 23ème siècle"

Sur ces mots, Warlock aplaudit. Hagel se lève de son siège et dégaîne son pistolet à plasma. Mac'Coy fait de même avec un pistolet disrupteur.

-" Bravo Capitaine Kirk. J'ai bien failli croire votre conte de fée." Dit Warlock
-" Que se passe t'il bon sang?"
-" Je sais que ce n'est pas de votre faute," répond Mac'Coy," les convertis ne sont pas conscients de leurs actes. Mais vous nous demandez purement et simplement de nous jeter dans la gueule du loup. "
-" Et avec en prime tous les vaisseaux qui vous auraient escortés." Rajoute Hagel.
-" Que comptez vous faire? Nous descendre?" Demande Chang.
-" Nous espérons ne pas avoir à en arriver là." Lui rétorque Hagel.
-" Ne comprenez vous pas que nous sommes votre seule chance?" implore James.

Léonard demande le D'ktagh d'Hagel. Il le prend et toujours pointant son phaser vers Kirk en mode tueur, lui tend de l'autre main et lui dit.

-" Tues moi!"
-" Tu plaisantes."
-" Tues moi, sinon c'est moi qui te tuerais."

Kirk n'en demande pas d'avantage. Il fait un écart pour éviter le tir de phaser de Mac'Coy et pour bloquer le champ de tir d'Hagel. Et ,en une seconde fait un tour complet sur lui même et projete le D'Katagh vers Warlock qui se fige dans son fauteuil à vingt centimètres du crâne; il lui dit aussitôt.

-" Si je l'avais voulu, il se serait planté dans votre gorge.!.
-" Cela m'étonnerait." Dit Hagel qui a reconnu une figure du mok'bara.
-" Son bras manque encore d'assurance." Lui explique Chang en maître.

Hagel range son arme dans son foureau et se rassied. Mac'Coy s'éloigne un peu de Kirk et finit par faire de même.

-" Les Borgs ont un réseau de détection hyperspatial très évolué." Reprend Hagel." Le fait que vous ayez pu vous balader dans leur espace librement n'implique en aucun cas qu'ils ne vous ont pas suivis. Avec votre corvette vous n'aurez aucune chance d'atteindre le Soleil. Vous avez besoin d'une solide escorte et il y aura des pertes."
-" Combien de vaisseaux seriez vous prêts à leur donner." Demande Mac'Coy.
-" Disons que: vu que nous allons voyager dans le passé pour modifier notre destin," lui dit Warlock," autant ramener tout le monde."

C'est vrai que de ce point de vue, il peut s'avérer difficile d'être cru sur parole. Mac'Coy regarde Kirk droit dans les yeux et demande à ses coreligionnaires.

-" Jusqu'où vos combattants seraient ils prêts à me suivre?" Mac'Coy.
-" Si je le leur ordonne, jusqu'à la mort." Lui répond Hagel.
-" Même chose en ce qui me concerne." Ajoute Warlock.
-" C'est là que je vais les mener!" Réplique avec conviction Mac'Coy.


Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 06 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 06

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: L'Odyssée de Locutus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: