AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 05

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

22032014
MessageStar Trek - Odyssée de Locutus - partie 05

SONG OF WAR.

Maison Mogh, date stellaire 4568.00

Après la traversée de la Zone neutre, les vaisseaux assimilés prennent un cap différent et par flottille, se dirigent vers une cible. Chang, toujours dans le sillage supraluminique de l'une d'elle,  la suit vers un avant-poste klingonnais orbitant autour d'une étoile de classe K. La zone planétaire à un rayon de 1200 photiques. Il est constitué d'une base en orbite autour d'une planète rocheuse située à 300 photiques de l'étoile, une naine rousse.

Après avoir freiné à vitesse subluminique, les vaisseaux assimilés se ruent à vitesse de combat vers la station qui déploient automatiquement ses systèmes de défenses : Elle est armée de cinq batteries de phasers mobiles sur rails et de dix batteries de disrupteurs. Elle déploient autour d'elle, vingt tourelles armées d'un canon disrupteur et protégées par un bouclier. Ces tourelles sont pilotés par un artilleur mais leur vitesse est limitée à la vitesse orbitale de 100s. Cette puissance défensive compense à peine une manoeuvrabilité nulle, l'objectif de la station étant de pouvoir tenir jusqu'à l'arrivée des renforts.

Il est inutile de lui tirer dessus avec des torpilles à photon car les installations klingonnes sont protégées par le bouclier magnétique naturelle de la planète. Les vaisseaux n'ont d'autre choix que d'attaquer la station au canon. Cela débute donc par un échange intense de tirs de phasers et de canons dirupteurs. Les vaisseaux assimilés suivent la tactique standart prévue pour ce type d'attaque., le trajectoire dessine des hypodromes en limite de portée de canon.

A 100 photiques de distance, les chances de porter un coup au but sont quasiment nulles car il faudrait pour cela que le vaisseau maintienne sa trajectoire pendant plus d'une minute, puisque c'est le temps que met la lumière pour parcourir 100 photiques pour que le tir atteigne sa cible; il en faut un peu moins en réalité car le vaisseau se rapproche.  Or, a vitesse de combat, 10s, un vaisseau parcourt 10 photiques par minute. Il lui suffit donc de freiner à vitesse de marche et d'accélérer à vitesse de combat dans un autre cap pour échaper au tir.  

Cette tactique a cependant ses limites car les boucliers  génèrent un champ magnétique d'environ 50 Teslas et ce champ s'étend autour du vaisseau. Des boucliers actifs sont sensibles à un photique de distance du vaisseauenviron : c'est à dire qu'il va disperser l'énergie d'un tir jusqu'à une distance d'un photique du vaisseau. Cette dispersion est bien sur inversement proportionnelle à la distance à laquelle le tir croise un navire. Par exemple, à 30 000 km, la puissance déviée du tir n'est plus que de 1%. Cela peut paraître ridicule à l'échelle d'un tir; pourtant, les boucliers du vaisseau s'affaiblissent.

Les servants des batteries klingonnes et ceux postés dans les tourelles de défense suivent des schémas de tir précis qui n'ont d'autre but que de maximiser les dommages aux boucliers. Du coté, des vaisseaux assimilés, une flottille de combat classique constituée d'un croiseur de classe Constitution, de deux destroyers Akulas et de deux Mirandas, ciblent en priorité les tourelles de défense.

Quand Chang arrrive à son tour dans le système, la flottille assimilée n'est plus qu'à 60 photiques de la station et a détruit 3 tourelles. En freinant à vitesse subluminique le dernier, Chang bénéficie de la prime au nouvel arrivant. Il s'agit d'un avantage tactique qui le rend indétectable à l'adversaire le temps que celui-ci ne repère le freinage subluminique. Sans perdre un instant, la flottille de Chang se prépare à lancer des torpilles à photons.

-" Chaï yukus!" Ordonne Chang. "Ich...Ar't!"

Les tubes des vaisseaux klingons crachent leurs torpilles qui filent à la vitesse de 2s sur les vaisseaux assimilés.

-" Attaque en tenaille, silence hypercom!" Ordonne Chang au reste de la flottille.

Les Oiseaux de proie s'occultent et s'écartent pour attaquer leur cible, les deux destroyers Miranda. Le K'Tinga et les deux Stalkers poursuivent leur attaque. Pris entre deux feux, la situation des vaisseaux assimilés n'est pas terrible; il est très difficile d'esquiver des torpilles à photons semi-guidées par les vaisseaux klingons et de parer les tirs des tourelles du système de défense de la station. Les deux Akulas poursuivent leur attaque sur la station tandis que le croiseur Constitution et les deux Mirandas s'élancent sur les vaisseaux klingons visibles pour répliquer avec leurs torpilles.

-" Opérateur, ouvrez un canal avec la Station!"  
-" Canal hypercom ouvert."
-" Sur vidéo."

Le commandant de la station apparait à l'écran.
-" Ici le Seigneur Gradak. Commandant des forces impériales du secteur. Je vous salue pour la célérité de votre intervention."
-" Je suis le Seigneur Chang, du croiseur impérial Mantar de la Maison Duras. Vous êtes attaqué par  des Borgs qui se sont emparés d'une flotte de vaisseaux appartenant à la Fédération. Je dois vous prévenir Seigneur, qu'il est possible qu'ils tentent d'aborder votre station. Si tel est le cas, ne tentez pas de leur opposer de résistance. Evacuez  votre personnel à la surface de la planète et lancez le processus d'autodestruction de la station."
-"Comment?" Demande Gradak.
-" Ne voyez pas dans ma requette, une demande qui vous déshonnorerait. Je prendrai l'entière responsabilité de vos actes si vous veniez à en arriver à cette extrémité."
-" Nous verrons! Bonne chasse Seigneur Chang."
-" Qapla' !"

En plus de combattre, les vaisseaux assimilés doivent  aussi rechercher les deux Oiseaux de proie avant que ceux-ci ne lancent leur attaque sur les Mirandas. Mais Chang veille au grain, en leur lançant régulièrement des salves de torpilles tout en poursuivant son approche.

Un premier Oiseau de proie est repréré. Immédiatement le croiseur vire de bord pour l'attaquer. Chang ordonne au Brel de prendre la fuite et concentre ses tirs avec deux d'un des Stalkers vers le Miranda destiné à l'Oiseau de proie. La flottille de Chang arrive à portée de canon. Chaque Stalker cible un Miranda, le Mantar charge le Constitution.

Lors des tirs préparatoires, les Stalkers ont plus souffert que les Mirandas, mais le dernier échange de torpilles à rétabli l'équilibre pour l'un d'entre-eux. L'autre va devoir attaquer son adversaire avec des boucliers diminués. Le Constitution et le Mantar se battent à armes égales. Seulement, le dernier Oiseau de proie se dévoile et attaque le second Miranda tandis que le premier revient à l'attaque également. Les deux destroyers assimilés subissent rapidement un tir croisé de phasers, torpilles et charges disruptives mélangées. Les Klingons maintiennent leur pilonage jusqu'à la destruction complète des vaisseaux.

Pendant ce temps, le Mantar s'est efforcé au prix de dommages conséquents à conserver l'attention du Constitution sur lui. Les Borgs, concluant à une fin inévitable, virent de cap et accélèrent à vitesse d'urgence vers la Station.

-" Seigneur Gradak, le croiseur se prépare à vous éperonner."
-" Compris Seigneur Chang. A toutes les batteries, feu sur le croiseur!"

Les deux Akulas ont bien dégrossi le travail du croiseur, qui, à vitesse d'urgence, ne peut même plus tirer. Ils s'occupent des dernières tourelles qui barrent le passage au croiseur. Même en concentrant toute la puissance  dont il dispose sur ses boucliers, le croiseur, ciblé par tous les canons de la station devient vite la proie des flammes. Lorsqu'il atteint la station, ce n'est plus qu'une épave lancée à grande vitesse.

Lors de l'impact, la structure du croiseur se fond avec celle de la station qui se désintègre lors de l'explosion de son Coeur d'antimatière. Les deux Akulas ne demandent pas leur reste et s'échappent du système à vitesse d'urgence sous le feu des torpilles de la flottille de Chang. Abasourdi par le sort du personnel de la station et sans grands espoirs, Chang se lance à la recherche de survivants.

-" Seigneur, une flottille vient d'entrer dans le système. Le Seigneur Joras demande à vous joindre."
-" Sur vidéo."
-" Canal hypercom ouvert."
-" Je suis le Seigneur Joras de la Maison Mogh. A qui ai-je l'honneur."
-" Je suis le Seigneur Chang de la Maison Duras."
-" Le Comte Harken désire s'entretenir avec vous Seigneur Chang."

Joras ouvre un canal de communication avec le comte Harken et la relaye au Mantar. Sur ses écrans apparaissent donc Lorghorf, Harken, Maklor et Totcha. Le comte Harken prend la parole.

-" Que s'est il passé à Vert'ol, où est notre avant-poste?"
-" Il a été attaqué par des vaisseaux de la Fédération capturés par des Borgs. Nous avons engagé le combat avec une flottille. Voyant le combat perdu d'avance, le croiseur s'est détruit avec la station en l'éperonnant."
-" Et vous l'avez laissé faire?" Demande Totcha.
-" Je ne pouvais pas prévoir sa manoeuvre." Dit Chang. "Et cela a été très rapide."
-" Qui sont ces Borgs et comment se fait il que vous ayez intervenu Seigneur Chang."
-" Je les ai suivis depuis le système de Rigel où j'avais été envoyé en mission."
-" Et vous n'avez as jugé utile de nous prévenir Duc?" S'étrangle Harken.
-" La vérité est que je l'apprends en même temps que vous Comte. Expliquez vous sur cette  histoire de Borg. Chang."
-" Tout  est dans les rapports que j'ai transmis au Prince Totcha, Duc." Se défend Chang.

Voyant la manoeuvre de Chang, Totcha ricanne et dit.

-" J'avais autorisé le Seigenur Chang à poursuivre un vaisseau 'borg' qu'il avait repréré et qu'il jugeait lié à l'objet de sa mission. Mais ,d'après les derniers rapports transmis, Il avait perdu la trace de ce vaisseau et revenait à sa base. J'attendais son retour pour mener une enquête plus approfondie des événements étant donné que la majeure partie des informations objectives figurant dans son rapport initial  sont en réalité des données qui lui ont été communiquées par un capitaine de la Fédération aux côtés duquel le Seigneur Chang a pris l'initiative de combattre."

En entendant cela Maklor tape  violemment du poings sur la table et dit.

-" Seigneur Chang. Remettez nous immédiatement les données brutes de votre journal de bord. Comte Harken, vous voudrez bien accepter en gage de ma bonne foi que les vaisseaux escortant le croiseur de Chang combattent avec vous les vaisseaux de la Fédération qui ont pénétré votre espace. Maître d'armes?"
-" Lorghorf  Mon Suzerain."
-" Maître Lorghorf, ramenez immédiatement votre vaisseau à sa base et le Seigneur Chang dans ses quartiers."
-" De suite Duc. Seigneur si vous voulez bien m'accompagner."

Chang se lève et suis son second jusqu'à ses appartements où il va devoir rester jusqu'à ce que le vaisseau rejoingne la planète Boreth où reigne la Maison Duras. Totcha a bien joué son coup et Chang peut s'estimer heureux de ne pas se retrouver aux fers.

Base stellaire Alpha prime, date stellaire 4570.00

-" Prélancement! Compte à rebours une heure!" Ordonne Kirk en traversant la passerelle comme une flèche avant de s'enfermer dans son bureau.

Spock expédie les affaires urgentes et vient le rejoindre.

-" Qu'u a t'il Capitaine? "
-" On appareille pour aller vers la zone neutre. Spock."
-" Vu le contexte ce n'est guère étonnant?"

Le contexte en question est que les Klingons ont commencé à regrouper leurs forces dans les secteurs frontaliers avec la Fédération, ce que l'amirauté a toujours considéré comme le signal qu'une offensive généralisée de l'Empire Klingon sur la Fédération était en cours de préparation. Dès qu'il a reçu ses ordres, Kirk a remué ciel et terre pour demander à ce qu'on envoie sur Q'onos une délégation diplomatique en urgence,  une guerre contre les Klingons étant malvenue tant que la menace des Borgs n'était pas définitivement écartée. James a même été jusqu'à tenter de convaincre Griffin, qui lui tenait une rancoeur tenace suite à la bataille de Rigel.

Mais Kirk pouvait avancer tous les arguments qu'ils voulait, c'était comme pisser dans un trou noir; si les Klingons voulaient la guerre, ils l'auraient. Il y a une raison a cela : Les Klingons avaient un plan d'invasion pour la Fédération si le besoin s'en faisait sentir ou si la période devenait tout simplement favorable pour le faire. Quand un chancelier est nommé à la tête de l'Empire Klingon, il nomme des proches aux postes clefs et Lorka n'y a pas fait exception. Il a nommé le général Gorkon  à la tête des Forces Impériales Klingonnaises  et l'a promu Maréchal de l'Empire. Sitôt nommé, Gorkon, pour s'imposer comme chef de guerre, revoit tout ce qu'a fait ses prédécesseurs. Il a dessiné un nouveau plan de bataille dans l'éventualité d'une guerre contrre la  Fédération et l'a ensuite rangé dans un coffre où il prend la poussière en attendant de ressortir le jour où, a savoir aujourd'hui.


Il y a trois ans, l'Enterprise a participé à l'expatriation d'un groupe de réfugiés métamorphes cherchant à fuir l'Empire Klingon. Les services spéciaux de Starfleet en ont profité pour organiser une opération d'infiltration du Haut Conseil klingon et ont réussi à avoir connaissance du plan d'attaque de  Gorkon les concernant. Cet avantage stratégique ne durera que le temps où Lorka continuera à diriger la chancellerie, car sitôt l sera remplacé, sitôt un nouveau maréchal sera nommé et un nouveau plan de bataille dressé.

L'Amiral Taïnaris est bien décidé pour sa part à mettre une raclée mémorable aux guerriers klingons et leur imposer un traité de paix contraignant qui garantira la paix avec les Klingons pour les décennies à venir.

Maison Duras ,  date stellaire 4577.00

Le mâitre d'armes Lorghorf entre dans les appartement de Chang où ce dernier est consigné. Lorghof lui dit :

-" Seigneur Chang. Nous venons de recevoir la déclaration de guerre du Chancelier Lorka vous voulez la lire?"
-" Avec plaisir." Répond Chang." L'avez vous lu ?"
-" Pas encore." Répond Lorghorf.
-" découvrons la ensemble, voulez vous?"

Lorghorf acquiesce et s'installe sur un fauteuil. Chang diffuse la note sur l'écran holographique. Cette déclaration est un discours que le chancelier destine aux guerriers klingons et qui vise à les galvaniser. C'est un acte fort, car cela grave dans le marbre sa décision de mener la guerre et le chancelier y affiche sa détermination à mener ses guerriers dans la bataille. A la fin du discours, Lorghorf reagarde Chang qui lui dit.

-" A la guerre donc!" Dit Chang avec un faux entrain. " Allons écraser les Humains et leurs pitoyables flottes." Ironise Chang.
-" Vous moquez?" Demande Lorghorf.
-" Tu les a vu se battre à Rigel. Penses tu sincèrement que nous allons réussir à balayer Starfleet en quelques salves de canons?"
-" Non bien sûr, et heureusement, cela ne fera que rendre notre victoire plus glorieuse." Dit Lorghorf.
-" Et c'est exactement ce qu'attend de nous, Locutus le Borg." dit Chang.
-" Nous arriverons dans un peu plus d'une semaine." Dit Lorghof." Je pense que c'est le temps qui nous reste avant que notre armada ne soit lancée."
-" Il nous reste peu de temps pour agir." Confirme Chang.


Abords de la zone neutre . Date stellaire 4578.00

Les dernières flottilles de la fédération se mettent en ordre de bataille. L'Amiral Taïnaris doit laisser aux Klingons l'initiative de l'attaque  pour qu'ils engagent leurs forces et que Taïnaris soit en mesure d'appliquer la contre-offensive qu'il leur a programmée. L'Enterprise est affecté à l'escadre terrienne qui doit mener la seconde phase du plan, fixer les flottes klingonnes. Il est prévu que l'escadre terrienne se positionne à 10 parsecs derrière l'escadre faisant face à la Maison Antaak et qui correspond au centre de la ligne de front. Les équipages n'attendent plus que l'annonce de la traversée de la zone neutre par les flottes klingonnes.

-" Capitaine," annonce  Niota dans l'intercom. " un premier vaisseau klingon vient de pénétrer la zone neutre et se dirige droit vers le système Sherman."
-" Les autres ne vont pas tarder." Dit james dépité." J'arrive de suite."

Il est rejoint dans le turbolift par Spock et Mac'coy.

-" Vous êtes contrarié Capitaine? "
-" Pas vous? Nous allons engager une guerre contre les Klingons alors que Locutus court toujours."
-" Cette histoire tourne à l'obsession." Dit Léonard. " Si nous devons combattre les klingons, nous devrons nous concentrer sur le présent." Prévient il.

James le regarde d'un regard mauvais. Pavel Tchekov se  lève et dit.

-" Capitaine. Le vaisseau ennemi est isolé. Il a peut être été envoyé pour tenter une médiation avec la maison Kor."
-" Il est peut être accompagné de vaisseaux occultés?" Suggère Léonard.
-" Impossible Docteur. Les Oiseaux de proies ne peuvent occulter que leurs émissions électrmagnétiques. Or, le réseau de détection hyperspatial fonctionne grâce aux ondes engendrée par les nacelles quand le vaisseau évolue à vitesse hyperluminique. Le champ d'occultation des Oiseaux de proie leur est donc inutile à ce régime.
-" Le chancelier n'a pas digéré, l'accord que nous avons trouvé avec Kor." Rappelle James.

Kor et ses guerriers sont des  Klingons qui ont été améliorés par le généticien Aarik Song. Les Klingons pensaient, en acceptant de se faire manipuler, améliorer leur métabolisme et intégrer les avantages des Améliorés terriens. Le traitement leur a réussi; seulement parmi les effets indésirables, il y avait notemment celui qui consistait à gommer les différences morphologiques entre les Klingons et les Humains.


Traités commes des dégénérés par les leurs, Kor a donc entrepris de conquérir Sherman pour prouver au chancelier que malgré les apparences, il restait un authentique Klingon. Mais, son plan faillit échouer à cause de Kirk et Kor a bien été obligé de lui Toute la réussite de l'opération repose sur notre connaissance des événements qui vont s'enchaîner. Tant que l'offensive ne sera pas lancée, tout action qui pourrait infléchir sur le cours de la bataille et modifier cet enchaînement provoquera l'échec de cette mission.faire part de sa situation. Pour éviter que tous les Klingons de la maison Kor ne se fassent massacrer par les autres, Kor et les siens ont été contraints de s'exiler dans le système de Sherman et se sont installés à la surface d'un des deux continents, l'autre étant réservé aux colons terriens. Lorsque peu de temps après, la zone neutre a été établie entre la Fédération et l'Empire Klingon; la colonie de Sherman a réclamée son autonomie et le système a été incorporée dans le périmètre de la zone neutre avec des conditions strictes puisque les habitants de Sherman ne peuvent en aucun cas quitter le système.

-" Timonier. Cap vers Sherman, maximum warp." Ordonne Kirk.
-" Oui Capitaine." Dit le lieutenant à la barre d'un ton surpris.
-" Vous venez avec moi Capitaine ?" Demande Mac'Coy." Nous n'avions pas terminé vos examens et je dois compléter votre dossier."
-" Pardon?"

Spock se place face à James et lui sourit.

-" Allons y."

Une fois dans l'infirmerie. Mac'Coy lui dit :

-" Qu'est ce qui te prend Capitaine? Tu veux aller à Sherman à l'encontre de ce vaisseau klingon et après? Admettons qu'il ne nous désintègre pas, le reste de l'Empire le fera."
-" Si ce n'est pas nos propres vaisseaux quand l'amiral Taïnaris se rendra compte de notre destination." Dit Spock." Votre initiative met ce vaisseau et son équipage dans un grave péril, nous risquons clairement une mutinerie."

Kirk ferme les yeux un instant et dit.
-" Si nous ne faisons rien, nous aurons une guerre avec les Klingons parce que  nos amiraux comme leurs généraux veulent en découdre une bonne fois pour toute. Et quand Locutus réapparaitra, nous serons en slip pour l'affronter."
-" Tu n'en sais rien, Jim. Et je commence à me demander si le fait d'être une cible désignée par Locutus ne ternit pas tes capacités d'analyses." Lui dit Léonard.
-" Nous l'avons rencontré deux fois, Mac'Coy, et il suivait à chaque fois un plan précis. Nous avons réussi, semble t'il, a les déjouer jusqu'à maintenant mais nous n'aurons pas toujours cette chance. Nous avons besoin de reprendre l'initiative."
-" Ce n'est certainement pas en combattant les Klingons que nous pourrons le faire." Admet Spock.
-" Et pour l'équipage? " Demande Mac'Coy.
-" La pluspart ont combattu avec nous à Rigel. Ils comprendront dit Kirk."

C'est ainsi que Taïnaris a eu la désagréable surprise de constater que l'Enterprise ne s'était pas rendu à son point de raliement mais, le temps qu'il comprenne le pourquoi, l'Enterprise franchit la zone neutre et se met hors de portée des vaisseaux de la Fédération. Après avoir reçu moultes messages incendiaires promettant mille maux à Kirk et son équipage, les communications cessèrent. Puis, de nouveau Kirk reçu un appel de l'Amiral Taïnaris en personne.

-" Je vais faire simple Kirk. Vous serez traduit en court martiale,  vous et vos officiers, vous allez encourir la peine capitale. Quand au reste de l'équipage, il sera immédiatement renvoyé des rangs de Starfleet avec interdiction d'exercer une activité dans le domaine spatial sous peine d'emprisonnement. Mais avant, j'aurais un service à vous demander."
-" Lequel Amiral?"
-" Les autorités de Sherman nous ont signalé que le vaisseau klingon vient d'entrer dans leur système et se dirige vers leur planète à vitesse orbitale. D'après nos bases de données, il s'agit du croiseur Mantar, celui du Seigneur Chang. Je pense qu'il désire vous rencontrer."
-" C'est bien ce que j'espérais Amiral."
-" Amiral Taïnaris terminé."

Sitôt la communication coupée Kirk lance à la volée.
-" Vous voyez, les choses s'arrangent."

Six heures plus tard, l'Enterprise atteint à son tour la zone planétaire de Sherman. Sitôt arrivé, Uhura signale la présence du croiseur aux autorités de Sherman puis, appelle en liaison hypercom le Mantar. Dans la seconde qui suit Chang répond.

-" Capitaine Kirk. Je suis content de vous voir. Le temps presse, je vais vous résumer la situation. Nous avons suivi le vaisseau de Locutus jusqu'à une base située dans l'espace profond où il avait caché des docks spatiaux. Je vous transmets leurs coordonnées. Votre flotte assimilée par les Borgs s'est ensuite dirigée vers notre espace et a attaqué plusieurs postes frontaliers avec l'Empire Stellaire Romulanais. Bien que j'ai transmis les données à ma hiérarchie, je ne pense pas qu'elles ont été transmises au Chancelier ou au Haut Conseil. J'ai du pour ma part déserter pour venir jusqu'ici et espérer vous contacter."
-" J'ai bien compris votre situation Seigneur Chang. Malheureusement, nous sommes à quelques détails près dans la même. On m'a même promi le peloton d'exécution. Je voudrais vous apprendre de meilleures nouvelles, mais à la vérité, je comptais sur votre aide pour nous trouver une solution. Ma hiérachie reste sourde à mes arguments et si j'ai bien compris la vôtre aussi. Avez vous un plan?"
-" Il me faudrait pouvoir parler directement au Chancelier. Mais il refusera d'écouter un simple Seiigneur comme moi. Notre unique chance serait que je puisse accomplir un haut fait d'armes qu'il devrait reconnaître pulbiquement.
-" Comme la conquête de Sherman par exemple?"  Demande Kirk.

Chang acquiesce. Kirk ordonne donc de mettre le cap vers Sherman et se téléporte en compagnie de Spock dans la captiale terrienne de la planète. Il y est attendu par Negara Daïbi , gouverneur élu de Sherman, et son homologue klingonnais, le Comte Kor. Après des négociations houleuses, sentant que de toutes les manières, quel que soit le camp qu'ils choisiraient, une guerre entre la Fédération et les Klingons placerait la planète au coeur du champ de bataille, les dirigeants de Sherman acceptèrent de donner leur reddition à Chang.

-" Cho li chu!" dit Chang.

L'instant suivant, Chang est téléporté dans le temple de la concorde, un endroit neutre où les Humains et les Klingons se réunissent. Dès qu'il est matérialisé, il déclare.

-"Au nom de l'Empire Klingon, je viens conquérir ce monde."
-" Nous nous soumettons à votre volonté, Seigneur Chang." Répondent en coeur Kor et Negara Daïdi. "Voici notre acte de reddition."

James Kirk ne peut s'empêcher de sourire en voyant les regards médusés de Spock et de Mac'Coy. Qui aurait songé que quelques années auparavant, Terriens et Klingonnais s'étripaient pour contrôler ce système.

-" Après cette brillante victoire, il serait bon de prévenir votre Chancelier?" Suggère Kirk.
-" Ne tardons pas."

[b] Planète Verada , date stellaire 4580.34 [.b]


Comme les coutumes klingonnes l'exigent, toute conquête s'effectue au nom de l'Empire, mais il revient au conquérant le droit d'administrer la planète comme il l'entend. Donc, si Chang a le devoir de se soumettre sans réserve au décisions du Chancelier, pour le reste ses préorgatives sont limitées en vertu de l'accord passé  et la vie des habitants de Sherman ne devrait pas être bouleversée. Son autorité est plus honorifique qu'autre chose, mais juridiquement, l'acte est tout à fait valide.

De son coté, le Chancelier ne peut que valider la conquête et doit recevoir Chang pour qu'il lui apporte les clefs du système en personne. Il rembarque aussitôt à bord du Mantar et se rend au fief de la maison Antaak où le chancelier a installé ses bases en attendant le début des hostilités. Kirk, Spock et Mac'coy font partie du voyage; l'Enterprise a été confié au soins d'Ikaru Sulu.

La cérémonie se déroule dans la salle de réception du palais du Duc Shorof. Le Chancelier est assis sur le trône et se lève pour accueillir son hôte. Chang avance fièrement, Kirk, Mac'Coy et Spock derrière lui. Certains Klingons qui ont croisé le chemin de Kirk le reconnaissent et leur étonnement se lit sur leur visage. La coutume klingonne veut que le Chancelier s'avance pour accueillir le héros, mais, alors que Chang s'apprête à s'agenouiller en signe d'allégence, le Maréchal Gorkon  lui barre le passage et lui demande :

-" Que signifie cette farce Seigneur Chang? Le Duc Maklor vous a déclaré déserteur.?"
-" J'ai conquis Sherman parce que je devais prévenir le Haut Conseil du danger qui guêtte l'Empire."
-" Qu'il parle!" déclare  Lorka. " Qui sont ces Humains et ce Vulcain, des prisonniers?"

Les Humains en questions suivent la conversation grâce au tricordeur qui leur fournit une traduction instantannée. Avant que Chang ne réponde, Kirk déclare :

-" Je suis le Capitaine James Tibérius Kirk, et voici mon Second, le Commander Spock et voici le Docteur Léonard Mac'Coy."
-" Kirk ?" s'étonne Lorka." J'ai entendu parler de vous. Parait-il que vous êtes un adversaire déconcertant."

Chang tend le journal de bord du Mantar à Gorkon qui se dirige vers l'holographe de la salle. Pendant ce temps Chang s'adresse à l'assemblée et dit:

-" Nous nous apprêtons à faire la guerre contre la Fédération. Est ce que nous vaincrons? Sans aucun doute. Cependant ne croyez pas que cette victoire sera facile, car les Humains ne se battrons pas seulement pour les inétrêts de Starfleet, ils combattront pour leur survie et celle de leurs familles. Les batailles seront acharnées, et nos pertes beaucoup plus lourdes que celles que vous avez imaginées."

Sur ce, les images du journal de bord du Mantar montrent un résumé de la bataille de Rigel et des événements qui l'ont suivie. Lorka regarde avec attenton, lançant périodiquement des regards incendiaires à destination del'attaché militaire représentant  la Maison Duras et à la fin du visionnage, il dit.

-" A l'heure où je vous parle, le comte Harken se bat vaillament contre les vaisseaux de la Fédération capturés par les Borgs." Puis se retournant vers Kirk il lui dit." La Fédération s'est faite un ennemi redoutable. Pourquoi ce Locutus cherche t'il à vous nuire ainsi?"
-" Nous pensons, Chancelier, que Locutus de Borg vient d'un futur de dix à trente ans  etoù la Terre a été assimilée par les Borgs. Seulement, les Borgs ont été vaincus, probablement par vous, Locutus est revenu à notre époque pour modifier notre avenir."

Chang et Spock sont en train de bouillir intérieurement. Chang parce qu'il ignorait ce point de détail, et Spock parce que cette information est classée ultrasecrètre.

-" Et comment savez vous cela?"
-" Un de ses membres d'équipage me ressemble trait pour trait." Intervient Spock qui redoute la réponse de Kirk. " Malgrés ses implants, j'ai été clairement identifié."
-" Si nous nous battons contre la Fédératon, nous jouerons le jeu de Locutus de Borg." Conclut Chang.

Lorka pose une mains sur sa hanche et avec l'autre, titille sa barbe. Puis il dit.

-" Guerriers de l'Empire Klingons. J'ordonne de  sursoir à l'invasion de la Fédération des Planètes Unis. Nos forces resterons mobilisées pour défendre nos frontières contre une attaque éventuelle de Starfleet. Qapla' !"

Un murmure parcourt la salle. Puis, la cérémonie pour entérriner la conquête de Sherman se poursuit. A la fin, Lorka fait venir les représentants du Haut conseil et demande au maréchal Gorkon , à Chang et aux Humains de le suivre.

-" Nous n'avons pas repéré d'autres vaisseaux que ceux de la Fédération capturés. Où est celui de Locutus?" Demande Lorka.
-" Je l'ignore. Chancelier." Répond Chang. " Il est passé à vitesse supraluminique en tête de la flotte et a disparu. Il a du suivre une route différente."
-" Si vous me permettez." Intervient Kirk." Le plan de Locutus était clairement de nous amener à la guerre. J'ignore s'il comptait seulement de nous affaiblir pour mieux nous attaquer ensuite où s'il avait prévu  autre chose. J'ai par contre la certitude que peu importe le temps que cela prendra, Locutus passera de nouveau à l'action. C'est une question de temps, mais nous serons prêt à le recevoir."
-" Vraiment? " Ironise Gorkon." Et le fait qu'il viennent de votre futur où la Terre est assimilée de tempère pas un peu votre enthousiasme?"

Celle-là, James Kirk ne l'attendait pas  forcément. Lorka ne peut s'empêcher de sourire à son Maréchal et s'approche de Chang en disant.

-" Seigneur Chang. Je vous charge d'enquêter sur les Borgs. Les informations que vous m'aviez communiquées sont insuffisantes pour évaluer la menace qu'ils représentent.  Je vous nomme Ambasssadeur auprès de la Fédération des Planètes Unies, votre première tâche sera de leur transmettre notre déclaration de trève."
-" C'est un honneur Chancelier." Dit Chang secoué.

C'est un mensonge de circonstance, car s'il y a une fonction pire que déboucheur de chiottes d'un cuirassé classe Ravenous au yeux d'un Klingon, c'est celui d'Ambassadeur auprès des Humains; c'est d'ailleurs cela qui fait ricanner Gorkon.  Chang Prend congé et sort de la salle de réception pour se téléporter à bord du Mantar avec Kirk et ses officiers.

Ils n'ont pas quitté les pods de téléportation que Chang fait face à Kirk menaçant.

-" Vous auriez pu me dire que vos Borg étaient des Humains du futur.."
-" Nous ne l'avons appris qu'après votre départ." Répond Kirk en faisant un pas de coté."
-" Et alors? Vous aviez tout le temps de m'en parler pendant ces deux dernières semaines n'est ce pas ?"
-" Je suis un officier de Starfleet, je n'ai pas forcément le droit de tout vous révéler."
-" Peut être, mais si vous voulez que je vous aide, il va falloir jouer franc jeu avec moi." Prévient Chang.
-" Nous y réfléchierons, Chang. Je vous le promet."
-" Cela me convient." Dit Chang qui retrouve le sourire." Mettez vous à l'aise, nous allons fêter notre victoire."

Dès que les Kirk et les siens ont regagné leurs cabine. Spock la sonde avec un tricordeur pour vérifier qu'il n'y a pas de système d'écoute et dit en murmurant à peine pour que Kirk et Mac'Coy puissent lire sur ses lèvres.

-" Je suis d'accord pour qu'on donne à Chang ce qu'il demande, mais je ne veux en aucun cas qu'on révèle la présence du Conseiller Spock."

Son existence avait été gardée secrète, même les Romulanais ignorent qu'un Vulcain du futur  a débarqué quelques temps avant la destruction de Vulcain. L'enjeu est énorme car cela aurait donné un bon prétexte au Klingons et aux Romulanais pour attaquer la Fédération.

-" Accordé." Dit Kirk."  Parlons d'autre choses voulez-vous?"
-"Soit." Dit Mac'Coy." Au fait Capitaine. Comment saviez vous qu'en révélant que Locutus viendrait du futur, que le chancelier allait abandonner ses projets d'invasion de la Fédération." Dit il tout en se dirigeant vers la douche de la cabine,  à voix haute de sorte que si un Klingon avait des oreilles indiscretes, il deviendrait sourd.
-" Reporter Docteur." Dit Spock." Il y a une nuance."
-" Evidement; mais nous sommes toujours en vie."
-" Leur sens de l'honneur Mac'Coy. Je savais que le chancelier refuserait de se faire manipuler par les Borgs comme il refusera toute victoire contestable."
-" selon l'adage : A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." Rappelle Spock.
-" C'est cela." Confirme James.

Le dîner avec Chang fut l'occasion de découvrir les goûts gastronomiques klingons: des plats changeant de l'ordinaire qui ne sont servis que pour célébrer les victoires, le tout largement aseptisé à grand renfort de vin sanguin.

Une fois de retour à Sherman, Chang devait effectuer sa première mission officielle en tant qu'ambassadeur klingon.

-" Au nom de la Fédération des Planètes Unies, nous prenons acte de la trêve proposé par l'Empire Klingon et Seigneur Chang, veuillez transmettre au Chancelier l'assurance de notre volonté à respecter les conditions qu'il a formulées."
-" Ce sera fait Amiral." Lui répond Chang.

La cérémonie terminée l'amiral Panchen demande à Kirk, Spock et Mac'Coy de le suivre.

-" Capitaine Kirk. L'amiral Taïnaris ne décollère pas que vous  lui ayez fait avaler ses plans de bataille. Mais quand bien même, il devient difficile de vous faire traduire en court martiale pour désertion alors que vous avez évité à plusieurs millions de personnes, voire quelques milliards de mourir. Pour ma part, j'ai besoin d'avoir le plus d'informations possibles sur les Borgs et le fait que Locutus aie encore disparu n'augure rien de bon. Aussi, je vous recrute en tant qu'aide de camp pour que vous puissiez enquêter à plein temps sur Locutus."
-" C'est un honneur Amiral."
-" Ne vous réjouissez pas trop vite Capitaine. " dit l'amiral Panchen.

Sur ce, il pose sa main sur un quadrant qui fait ouvrir les battants d'une porte donnant sur une salle où attendent Niota Uhura, Pavel Chekov et Montogmmery Scott qui a la larme à l'oeil. Sans perdre un instant, l'amiral Panchen enchaîne:

-" L'Amiral Taïnaris a refusé de me confier la direction de l'Enterprise qui intègre l'escadre de défense terrienne. Commander Spock,  approchez vous je vous prie."

Spock regarde James Kirk sonné par la nouvelle et se place face de l'amiral Panchen.

-" Commander Spock. J'ai l'honneur de vous élever au grade de capitaine de vaisseau et de vous affecter à  l'USS Enterprise en tant que commandant de ce bâtiment. Bonnes chances dans vos nouvelles fonctions Capitaine.
-" Je vous remercie Amiral." Dit Spock.

L'amiral Panchen s'efface pour laisser la place à Kirk et bien qu'il aie le coeur gros, lui dit:

-" Capitaine Spock, je suis triste de devoir quitter la passerelle de l'Enterprise mais je le suis encore davantage de devoir vous quitter ainsi que tous les officiers ici présents. Mais, je ne peux que sincèrement me réjouir que vous soyez celui qui me succédez. Je vous souhaite une longue vie, pleine de richesse, à bord de ce vaisseau qui est maintenant le vôtre."
-" Merci Capitaine. J'en prendrai soin ainsi que de son équipage."
-" Bien." Reprend Panchen." Capitaine Kirk, il est temps de faire vos adieux à l'équipage. Capitaine Spock, vos ordres sont de ramener  l'Enterprise sain et sauf sur Terre. Tous les officiers devant prendre connaissance de leur nouvelle affectation auprès de l'Amiral Tornak."

Panchen s'éclipse de la salle pour laisser quelques instants Kirk avec ses ainciens compagnons d'armes puis, James réapparait, visiblement troublé.

-" Amiral. Puis-je vous poser une question?"
-" Allez y Kirk."
-" Comment voulez vous que je puisse mener une enquête sur les Borgs si je ne commande plus de navire ?"
-" Grâce à vous," explique l'amiral Panchen." Starfleet va devoir se réorganiser pour se préparer au mieux à la prochaîne action de Locutus. Les opérations spatiales passent au second plan et nous passons sous juridiction civile, sous la tutelle directe du gouvernement de la Fédération des Planètes Unies."
-" Nous quittons Starfleet?"
-" Ce qui n'a pas que des inconvénients puisque nous n'aurons pas de comptes à rendre à des gens comme l'Amiral Taïnaris ou l'Amiral Griffin. L'Amiral Tatburry est désormais notre seul responsable hiérachique direct et notre lien avec Starfleet. J'ai perdu tous les vaisseaux dont j'avais la responsabilité, et vous remercie pour cela, mais j'en ai gagné d'autres. Aussi, dans le cadre de vos nouvelles fonctions, je vous confie  l'US Oberth."
-" C'est le cargo que j'ai vu en oribite.?" Demande James.
-" C'est une corvette  d'exploration spatiale. La première d'une longue lignée prometteuse de vaisseaux spécialement conçus pour des missions scientifiques et d'exploration. Votre tâche sera de lui trouver un équipage ce qui ne devrait pas être trop difficile à recruter parmi les habitants de Sherman vu que pour pouvoir mener votre enquête, vous aurez à colaborer avec l'ambassadeur Chang."
-" Oui Amiral."

Quand Chang apprend la nouvelle, il est partagé entre le fou rire et la compassion pour Kirk. Finalement, c'est le second sentiment qui domine. Ainsi, Kirk voit donc partir l'USS Enterprise sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 05 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 05

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: L'Odyssée de Locutus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: