AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 Alex Kuntzman et Roberto Orci ignorent ce qu'est une alternate reality

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3992
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Alex Kuntzman et Roberto Orci ignorent ce qu'est une alternate reality   Ven 13 Sep 2013, 18:59

Au regard de Star Trek 2009 et Star Trek Into Darkness, une réalité alternée ou une réalité alternative est un non sens.

L'alternance se définit dans un mouvement de successions entre deux entités (minimum) ici, des réalités, et distinctes l'une de l'autre. Cela signifie qu'elles sont physiquement différentes, car l'alternance ne peut aucunement se définir dans la succession de soi-même.

Une altération est une modification, une dégradation d'une entité. cela signifie que en tant qu'entité, réalité, elle reste toujours la même sinon, il s'agirait d'une mutation, d'une transformation, transmutation.

Lorsqu'on parle de réalité alternée, on ne peut parler uniquement, que de contenu alterné. Il ne s'agit donc plus de la réalité en elle-même, puisqu'il en faudrait deux (minimum) et distinctes pour être alternées.

On peut alors se poser la question de savoir si une réalité peut contenir des réalités. Quand bien même cela serait possible, qui dit mouvement de succession, dit espace temporel. Jusqu'à preuve du contraire, les réalités contenues sont soumises à l'espace temps de la réalité du contenant.

Or, la seule et unique réalité qui peut témoigner du caractère alternatif de deux autres  réalités distinctes (minimum), c'est celle du spectateur.

Pourquoi ?

Dans Star Trek 2009, la réalité du spectateur est soumise à une altération qui ne peut pas donner naissance à deux réalités distinctes puisque d'une part il ne s'agit que d'une modification de contenu et non de création de réalité*, et d'autre part, la réalité du spectateur en l'occurrence celle de JJ Abrams, n'a pas crée d'alternance puisqu'elle a crée une succession, à elle-même (substitution par modification de contenu) mais la distinction* et le mouvement sont absents dans notre réalité et ne nous permettent pas de juger du caractère alternatif et pour cause, l'absence de création de réalité.  

En ce qui concerne la réalité alternative ou alternate reality, idem, en bon français, alternative devant réalité ne peut être que le féminin de l'adjectif alternatif qui exprime la variation, le mouvement de la succession. Chronologie alternative est une expression encore plus insensée au regard de la tentative d'Abrams puisqu'elle serait uniquement scénaristique.  

Pour que le procédé d'alternance ait un sens et fonctionne, il faut impérativement qu'à un moment ou un autre, on créer une réalité authentique pour retourner à une autre. C'est ce qui se passe dans toutes les réalités alternatives de la série "Sliders, les mondes parallèles" orientée sociologie alternative, "The time tunnel" sur le même principe. La création de réalité est réalisée par le fait que dans l'espace temps du téléspectateurs, les deux réalités existent dans un même épisode, lui permettant de témoigner de l'authenticité, de la distinction, de la succession et du mouvement.

* Nous avons vu que pour que des réalités soient alternées, il faut nécessairement qu'elles soient distinctes. La création d'une réalité distincte implique aussi le fait qu'elle doit être authentique et différente des autres et ne peut donc pas se justifier dans un lien de causalité avec une autre, s'il s'agit d'une substitution. Dans Star Trek 2009, l'altération temporelle proposée est amenée directement à partir d'un lien de causalité (altération) et de substitution (destin différent), ce qui fait qu'on assiste dans l'espace temps du spectateur à la même réalité de forme. La véritable erreur des expressions réalité alternée, réalité alternative et chronologie alternative, c'est je pense d'avoir voulu créer une réalité à partir d'une même en le justifiant uniquement par substitution, c'est tout simplement incohérent.

Quoi qu'il en soit, si l'on peut débattre sur la créativité d'une nouvelle réalité (débat entre Pike et Néro), on ne peut pour l'instant pas nier l'absence de mouvement et de retour à une autre réalité existante ou naissante. Il ne s'agira réellement d'une réalité alternée ou alternative que si un nouveau Star Trek voit le jour en faisant fi du travail d'Abrams comme il sait d'ailleurs lui-même si bien le faire.
Revenir en haut Aller en bas
MapleCat
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3352
Age : 50
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Alex Kuntzman et Roberto Orci ignorent ce qu'est une alternate reality   Mar 05 Nov 2013, 21:29

Ils doivent quand meme avoir vuent les Back to the futures.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapledogart.blogspot.ca/
 

Alex Kuntzman et Roberto Orci ignorent ce qu'est une alternate reality

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA FRANCHISE STAR TREK :: Star Trek :: Les débats-