AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 Star Trek - Apophis - chapitre 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

09092013
MessageStar Trek - Apophis - chapitre 14

Schenyang 26 octobre 2034

Zefram était sorti du coma la veille, mais Chang lui avait laissé un journée pour récupérer. Le sérum qu'on lui a administré l'avait requinqué et il était prêt à reprendre du service. Ce matin, il va découvrir le laboratoire secret de recherches de Petit et être présenté à l'équipe chinoise. Dès son arrivée Petit l'accueille par un:

-"Bonjour Cochrane. Vous voici enfin, je ne vous attendais plus."

Zefram n'était pas d'humeur à supporter l"humour pince-sans-rire de son ancien professeur, il tient à lui mettre les points sur les i.

-" Avez-vous la moindre idée du nombre d'Américains qui ont été tué pour que je puisse me tenir devant vous? Et encore, je fais l'impasse des chinetoques."
-" Vous voulez parler de mes frères d'armes là." intervient Khan rageur." 11, voici le nombre. Ce qui me console, c'est que nous avons abattu 38 Lightings, 2 Raptors et un Seahawk."
-"Je n'étais pas informé;" balbutie Bertrand, livide.
-" Je ne vais pas prendre la peine de vous expliquer, qu'au regard des pertes que nous avons subies,"poursuit Khan, " nous serions très déçus si vous n'étiez pas la hauteur de nos espérances."
-" Cela suffit Khan." Tonne Chang. " Professeur, si vous voulez bien faire visiter à votre assistant nos installations."

Petit ne se se fait pas prier pour s'exécuter. Zefram décrouvre les bancs d'essais géants, est présenté à Tan Kaloïn et retrouve Xiane qui a troqué son uniforme de pilote pour une panoplie de laboratoire.

-" Ah Zef!" dit elle en l'ambrassant sur la joue et en le serrant dans les bras. " Tu es de retour parmi nous."
-" Ce n'est pas grace à toi." Répond Zefram un peu sèchement."
-" En fait, si, vu le nombre d'AVC que vous avez fait." Dit Chang. "Sans elle, vous seriez déjà mort."
-" On ne va pas épiloguer là-dessus jusqu'à ce qu'Apophis nous tombe dessus." Dit Petit." Zefram, vous voulez voir le bébé oui ou non?"

Zefram acquiesce puis le groupe se dirige vers une salle fermée et surveillée en permanence par deux gardes. Zefram se retourne et fait des signes en mimant les paroles pour demander à Xiane de l'accompagner. La jeune fille s'empresse de le rejoindre dans un sourire. Khan observe la scène et lance un regard noir en direction de son père. Dans la pièce se trouve un objet de forme oblongue de 3 mètres et demi environ pour une section de 70 cm de diamètre. A l'avant se trouve la coiffe de la flèche-Sakharov, le nom officiel remplaçant celui d'obus Sakharov initialement choisi par Petit.

Zefram a un moment de stupéfaction en découvrant la nature véritable du projet de Bertrand Petit.

-" Le canon à impulsion nucléaire, c'est du bidon?" Demande Zefram en songeant aux 150 canons qui étaient prévus d'être installés sur la face cachée de la Lune.
-" Non, s'ils devaient fonctionner." Répond Chang.
-" Pour en revenir à l'ob... la flèche Sakharov," corrige Petit, " Le procédé fonctionne, il a été testé, aucun problème. Il nous reste à mettre au point le dispositif de propulsion à fusion nucléaire."
-" Dans ce volume?" Demande Zefram inquiet.
-"Ben oui, c'est pour cela que je vous ai fait venir." Répond Petit en haussant les épaules.

Mais au regard empli d'effroi de Cochrane, Chang et Khan devient que la partie n'était pas gagnée d'avance.

Station Orbitale Internationale 1er novembre 2034

Youssouf Sakaré avait demandé à réunir les responsables et les directeurs de recherches russes, américains et chnois du projet du système de défense spatial lunaire. En plus de Mayers, de Hing Dao, et de Léonie Drobloski, se tenait au coté de Youssouf Sakaré, John Donovan.

Si la guerre était déclarée entre les Etats-Unis d'Amérique et la République Populaire de Chine, les deux nations avaient convenu, consciente que la chute de l'astéroïde Apophis auraient des répercussions catastrophique à l'échelle mondiale , d'une trêve afin qu'aucune action militaire ne puisse envenimer une situation déjà critique. Le projet de défense spatiale lunaire avait donc été placé sous la supervision de l'ONU afin qu'il puisse suivre son cours, indépendemment des relations entre la Chine et les Etats-Unis.

Youssouf Sakaré n'avait que des connaissances superficielles au sujet des canons à impulsion ionique. Il lui papparaissant naturel de s'adjoindre les services de John Donovan, très impliqué depuis le début dans ce projet.

-" L'astéroïde Apophis ne menace pas seulement la République Populaire de Chine, il nous menace tous. Ne nous trompons pas d'ennemi, si nous voulons surmonter cet épreuve, nous devons rester unis. J'exige de vous une solidarité exemplaire, je veux que vous fassiez corps et que nous affrontions Apophis ensemble. Nous montrerons au Monde que face à l'adversité, l'union est la seule voie qui mène à la Victoire."

Quand elle a entendu la vibrante déclaration de son mari, Katleen Donovan ne put s'empêcher de rire aux larmes parce qu'elle a passé des heures à lui expliquer la raison qui l'a pousse à vouloir faire voter la guerre contre la Chine par le congrès sans que cette déclaration ne soit pas suivie des faits.

Schenyang, le 24 novembre 2034

Vu les conséquences pour son pays, le président Deng Lô Ping suivait l'avancée des travaux de Petit quotidiennement, et ce qu'on lui reportait depuis bientôt une semaine ne lui plaisait guère. Visiblement, les choses ne se déroulaient pas comme l'avait imaginé Petit. Au début, Cochrane semblait progresser à grands pas dans la compréhension du projet. Avec Xiane, Petit et lui semblaient former un trio plus que prometteur. Mais plus, le temps passe, et plus Petit entre dans les détails, et plus Zefram comprend l'énormité du défi auquel il a été confronté. Khan, qui surveille étroitement le trio, se rend compte que de plus en plus, Cochrane commence à partir dans tous les sens sans véritablement de cohérence d'ensemble. Pour faire court, Cochrane panique et cela rend Petit nerveux.

Des tensions apparaissent entre le professeur et son disciple. Si cela continue comme cela, plutôt que de perdre plus de temps avec le projet de flèche Sakharov, Deng compte bien mettre Petit rapidement au boulot dans le plus grand secret sur le canon à impulsion nucléaire. Deng donne à Petit jusqu'au nouvel an pour lui présenter un prjet viable, sinon il lui imposera d'abandonner ses recherches et de se pencher immédiatement sur celui de Mayers, par la force si nécessaire. Ayant pris connaissance de ces ordres, Chang s'attend à ce que Bertrand Petit se montre réticent. Pour convaincre le professeur et le motiver, Cochrane risque de faire les frais, hypothèse qui semble convenir à Khan. Dans l'intervalle, pour détendre l'atmosphère entre Petit et  Cochrane, Chang a reçu l'ordre de convaincre Xiane de prendre soin de Zefram Cochrane et d'utiliser ses charmes pour lui changer les idées. Choqué, Chang a répondu sèchement au président que sa fille n'était pas une prostituée; ce à quoi Deng a rétorqué que vu la façon dont Xiane pilotait, elle devrait quand même faire un effort.
A la fin de son entrevue avec le président, Chang fait venir Xiane pour lui annoncer la nouvelle.

-" Xiane, nous avons observé que Zefram était en difficulté. Que se passe t'il?" demande Chang.
-" Il patauge, c'est certain. Mais je suis confiante, il se consâcre pleinement à sa tache et  il finira par trouver une solution ou permettre à Bertrand Petit de le faire."
-"Cela me rassure." Dit Chang en souriant étrangement à sa fille.
-" un soucis père?"
-" Pour être franc avec toi, j'ai du informer le président des relations dégradées entre Petit et Zefram . Qu'éprouves tu pour Zefram?"
-" Je vous l'ai dit, c'est un ami; rien de plus".
-"Est ce que cela pourrait évoluer vers une relation amoureuse?"
-" A vrai dire, je l'ignore. Je n'y ai jamais réellement réfléchi."
-" Si cette éventualité existe, tu devrais dépêcher car le président s'impatiente et veut des progrès rapides, sinon je devrais demander à Khan d'utiliser Zefram pour faire pression sur Petit."

Xiane reste un moment interloquée puis elle finit par dire.

-" En clair, vous attendez de moi père, que j'aie des rapports amoureux avec Zefram Cochrane?"
-" Jamais je n'aurai cru tomber aussi bas pour demander quelque chose comme cela à ma propre fille." Lui déclare Chang la voix tremblante.

Xiane quitte la pièce en claquant la porte et va toquer à la porte de Zefram.

Effectivement, le lendemain, Zefram semble avoir un net regain d'énergie et la semaine suivante, reprend le travail avec une vigueur renouvellée. Bien que Petit ne puisse bénéficier des mêmes avantages que son disciple, la bonne humeur de Zefram dépeind sur lui et une complicité se construit dans l'équipe. Xiane ne se contente pas d'être au petits soins avec Zefram, elle est tout aussi impliquée que lui sur le plan scientifique et le couple passe au moins trois heures par jour à travailler, entrecoupées il est vrai par des moments de détente.  

Deux semaines plus tard, bien que Zefram aie retrouvé le sommeil et qu"une synergie de groupe se soit mise en place avec lui, Petit et Xiane, la situation n'avance guère. De plus en plus, Xiane expédie les quart-d'heure de récréation pour se concentrer sur les missiles. De jour en jour, Zefram la sent de plus en plus stressée; il se montre entreprenant pour tenter de la detendre à son tour mais Xiane le repousse assez brutalement, Zefram trébuche et tombe sur les fesses.

-" Il se passe quoi là?" Demande Zefram vexé.
-" Il se passe qu'il nous reste peu de temps pour convaincre mon père, et à travers lui le président Deng Lô Ping que nous pourront produire les P2I à temps pour détruire Apophis et nous sommes en train de faire du sur place."
-"Je sais très bien qu'il y une échéance, mais ne t'inquiètes pas, s'il y a une solution, nous la trouverons." Lui dit Zefram.
-" Tu  ne comprends vraiment rien!" se met soudain Xiane. " Crois tu sincèrement que je me suis mise avec toi sur un coup de tête?"

Zefram en reste bouche-bée. Il se relève et lui dit d'une voix blanche.

-"Es tu en train de me dire que l'on t'a obligée à avoir des rapports sexuels avec moi?"
-"incitée est plus correct, mais dans l'idée c'est cela". Avoue Xiane. " Au travail si tu veux ta petite gatterie su soir."
- "Allons y! Mais pour la seconde partie, ce ne sera pas la peine ce soir, je suis un peu fatigué." Dit Zefram le visage gonflé de colère.
Cochrane prend un des carnets de notes et ouvre nerveusement des fichiers de son oridinateur portable. Silencieuse, Xiane se replonge dans les schémas techniques. En attendant que les fichiers s'ouvrent, Zefram demande :

-" Tu m'as dit que nous n'avions pas de temps à perdre. Qu'elle est l'échéance et que se passera t'il après?"

Les yeux de Xiane s'embrument soudainement, elle lui dit.

-" Je serait obligée d'être beaucoup moins gentille avec toi."
-"Hein? Tu veux dire que tu me...?" Demande Zefram en se passant l'index sous la gorge.

Xiane acquiesce silencieusement puis finit par ajouter.

-" Normalement, ce n'est pas à moi de le faire, ce rôle doit revenir à Khan"

Même si cela ne le rassure pas, Zefram comprend que Xiane n'a pas très envie de laisser son frère se faire plaisir avec lui.

-" Bon puisque nous n'arriverons à rien de bon ce soir" dit Xiane.

Encore sous le choc des révélations et tétanisé, Zeframà du mal à se mettre dans l'état d'esprit de faire des galipettes. Xiane doit se montrer particulièrement avenante pour que Zefram puisse se détendre suffiseamment. Deux bonnes heures plus tard. Zefram est allongé aux cotés de Xiane et il lui dit.

-" Si par hasard nous devions réussir, est ce que tu resterais avec moi ou tout serait fini?"
-" Oh Zefram" gémit Xiane en l'embrassant, émue que cette question lui trotte dans la tête sachant qu'à tout moment elle pourrait s'en servir pour lui briser la nuque." Je t'aimes beaucoup et être avec toi est loin de me déplaire, tu peux me croire. Mais comme l'a dit un ancien aviateur qui écrivait ds bouquins: Aimer , ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder dans la même direction. Et malheureusement ..."

-"Laser à impulsion haute fréquence et holraum" s'écrie Zefram en bondissant hors du lit et en enfilant un caleçon.

Il se préciite dans les appartements de Petit qu'il trouve en plein travail et frappe à sa porte. Bertrand  l'ouvre et Zefram lui dit.

-" Il faut chauffer un holraum en or conique avec un laser à impulsions courtes, la cavité va baigner dans un bain de photons gamma, donc fusion par confinement inertiel
-" Vous êtes mignon Cochrane, mais un générateur laser à impulsions courtes à approximativement la taille d'un autobus et il faut chauffer uniformément votre holraum."
-" Mais si on imprime à l'holraum une rotation rapide autour d'une chaine de laser fixe. En principe, chaque élément de surface de l'holraum recevra l'énergie des laser sous forme de courtes imulsions." Dit Zefram.
-" Tu penses à une turbine Zefram?" Lui demande Xiane.
-" Un truc du genre."
-"Est-ce faisable?" Demande Petit à Xiane.
-"Nous pouvons toujours essayer d'imaginer quelque chose, mais nous devons faire vite et surtout agir en toute discrétion." Dit Xiane.
-" Ne perdons pas de temps. Au travail!". Déclare Petit.

29 décembre 2034

Après trois jours de travail acharné, Bertrand Petit, Xiane et Zefram présentent leur travaux à l'équipe de Tan Kaloïn et surtout à Chang. La turbine à fusion à la forme d'un oeuf, sa base est orienté vers l'arrière. Les lasers sont montés sur des anneaux à la base de la turbine et son en rotation rapide dans le sens des aiguille d'une montre. Les faisceaux frappent la paroi interne de la turbine (holraum)  qui tourne dans le sens antéhoraire. Après un certain temps, la paroi de l'holraum va rayonner des rayons gamma à haute énergie et accélérer le flux entrant du mélange tritium-deutérium tout en le confinant le long de l'axe de longitudinal de l'holraum. Arrivé à la base, un champ magnétique va fair converger le faisceau ionique vers un point situé juste à l'entrée de la tuyère. Là, bien que le rendement ne soit que partiel, des réactions de fusion vont de produire entre le tritium et le deutérium, accélérant le flux sortant. La poussée induite pourrait théoriquement, sur une durée de deux minute propulser le missile jusqu'à la vitesse de 80 km/s.  


-" Qu'en pensez-vous?" Demande Chang à Tan Kaloïn.
-" Ce procédé me paraît un peu trop simpliste pour fonctionner " Déclare Tan gêné.
-" C'est pour cela que cela ne vous même pas effleuré l'esprit." rétorque Petit, vexé par la remarque du chercheur.
-" Bon!" Dit Chang pour calmer le jeu. "Admettons que nous retenions cette solution. Que se passera t'il après?"
-" Dans deux mois, nous aurons terminé les derniers réglages et nous pourrons commencer la production des six missiles Sakharov. Ensuite, au mois de mars nous aurons terminé de mettre au point le propulseur de la bombe à dispersion. Au mois de juin, nous aurons les plans de la sonde qui lancera les missiles et la bombe. Au mois de septembre nous aurons fabriqué le dispositif de propulsion. Il vous faudra assembler le tout en orbite et pendant ce temps, nous nous occuperons du programme de navigation et de mise à feu. Voilà!"

Chang réfléchit un instant et se cherche une réponse dans le regard de Khan et de Xiane. Cette dernière arbore un sourire crispée, Khan hausse des sourcils pour souligner sa réprobation. Chang regarde une derière fois Xiane et pense à ce qu'elle a du faire pour en arriver à ce résultat. Il finit par dire :
-" Monsieur Petit, vous avez jusqu'à demain matin pour me préparer un topo qui soit convainquant. Monsieur Kaloïn, vous viendrez avec moi, nous allons voir le Président."

Tan Kaloïn approuve et se lève. Petit rassemble ses documents et les range dans une serviette. Khan regarde Cochrane et le menace.

-" J'espère sincèrement pour vous que votre truc fonctionnera."
-" Je veux bien être pendu si ce n'est pas le cas." Lui répond Zefram avec un air de défi.
-" Je pense à quelque chose de plus amusant." Lui répond Khan.

Zefram ne peut s'empêcher de frémir. Xiane intervient et l'exhorte à le suivre. Elle l'emmène dans la chambre de Cochrane et au lieu de rassembler les quelques affaires elle se jette sur Zefram et l'embrasse. Quelques secondes plus tard Zefram parvient à se dégager de l'étreinte de Xiane et lui dit.
-" Tu sais, je crois que tu n'es plus obligée de faire.. tu vois."
-" Normalement non. Mais comme il nous reste pas mal de boulot, c'est à ton tour de me détendre." Dit elle en riant.
-"Vu comme ça..." dit Zefram qui a à peine le temps de finir sa phrase que Xiane est sur lui.  

Deux jours plus tard, Chang revient à Schenyang avec les félicitations du président Deng Lô Ping. Les semaines suivantes s'écoulent dans la joie et la bonne humeur, surtout que les tests sont conforme aux simulations de Petit et vont même au delà de ses espérances. Tan Kaloïn, réservé au départ, mais encouragé dès que les premiers résultats sont tombés, se montre même inventif et fait quelques propositions pour améliorer les missiles.

A rebours de ce qui arrive dans ce genre de projet, les avancées sont telles que Bertrand Petit gagne du temps sur son calendrier prévisionnel. Cela lui permet d'anticiper sur les étapes suivantes et de trouver du temps pour dispenser des cours théoriques à Xiane et Zefram qui n'ont qu'un rapport éloigné avec la raison de leur présence à Schenyang.

Les deux élèves de Petit peuvent souffler un peu et prendre du bon temps ensemble. Il font à présent chambre commune et pendant les deux heures de liberté qu'ils ont dans la journée, Xiane donne quelques leçon rudimentaire de pilotage sur un simulateur de vol qui a été acheminé dans la base afin de préparer la future mission.

L'hydille entre Zefram et Xiane enchante Chang. D'une part cela soulage sa conscience mais surtout il voit avec ravissement sa fille radieuse comme il ne l'avait jamais connu. Mais, au fur et à mesure que le temps passe, ce qui devait être une amourette salutaire devient quelque chose de plus en plus profond. Il suffit à Chang de voir Xiane s'angoisser dès que Zefram disparaît de ses radars ou ses yeux pétiller quand elle l'apperçoit pour se rendre compte que les graines de la passion sont en train de germer et que le sentiment d'amour commence à prendre racine.

Que Zefram soit raide dingue amoureux, cela ne le surprend pas puisque le jeune homme devait déjà l'être bien avant que Xiane l'emmène faire un tour en  avion en Chine. Que sa fille partage ce sentiment est plus problématique; et malheureusement, comme le presse Khan qui vit la relation entre Zefram et sa soeur comme une offense personnelle, il va devoir y mettre un terme.

A un peu plus de deux semaines de la date fatidique, les habitants de la Terre sont plutôt dans la Lune. Tous les regards se tournent vers notre satellite où les équipes lunaires sont dans la dernière phase de préparation des sites de tir des canons à impulsion nucléaire.Petit a un eu de mal à se faire se concentrer son équipe de recherche, il se contente donc de donner des cours à Xiane et Zefram.

Comme à son habitude, Xiane parcours les couloirs du laboratoire à la recherhce de Zefram et croise Khan et son père.

-" Vous n'auriez pas vu Zef' par hasard?"
-" Il s'est encore échappé?" Demande Khan ironiquement." Tu devrais acheter un laisse plus solide;"

Xiane hausse les épaules et fronce les sourcils.

-" Plus sérieusement, tu devrais allez faire un tour aux dortoirs." Dit Khan." J'ai vu Cochrane suivre une laborantine."
-"Suffit Khan." Gronde Chang. " Zefram est avec Tan. Il doit lui donner quelques détails sur les canons à impulsion nucléaires."
-" Merci Père". Dit Xiane en lançant des ragards méprisant à Khan qui pouffe de rire.
-"Avant de courir le rejoindre, je peux discuter quelques minutes avec toi seul à seul?" Demande Chang.

Xiane sent un frisson lui parcourir l'échine. Elle sait que son père ne veut pas s'isoler avec elle pour parler avionique ou chiffon. Nerveuse, elle suit Chang dans son bureau.

-" Chérie, cela me fend le coeur de devoir te demander cela. Zefram est surement très bien pour toi, très intelligent et certainement très intentionné, mais il va falloir que tu te détache de ce garçon." Dit Chang d'un ton sincèrement désolé.
-" Mais pourquoi?" Demande Xiane tandis qu'aussitôt, ses yeux se remplissent de larmes et qu'elle sent un goût amer dans la bouche." Parce qu'il ne fait pas partie de la grande famille des soit disant Améliorés?" Ajoute t'elle avec dégout.
-" Exactement, mais pas pour les raisons que tu crois, pas parce qu'il en serait indigne." Dit Chang en essayant de s'approcher de sa flle qui le rejette. "Assoies toi, je vais t'expliquer".

Xiane, tremblante à cause de l'émotion, s'assied en réprimant un sanglot.

-" Ce que je vais te révéler est un secret qui n'est partagé que par peu de personnes, tous des Améliorés de la seconde génération comme moi; toi, tu fais partie de la quatrième."
-" Je ne comprend pas, je devrais faire partie de la troisième."
-'Oui, mais il y a une différence profonde entre toi et les Améliorés de troisième génération, c'est qu'ils sont dans la continuité de ma génération tandis que vous êtes l'aboutissement du programme des Améliorés."
-"je ne comprends toujours pas."

Chang sort une boite de pillules et les pose sur la table devant Xiane.
-" Tous les Amliorés ont des capacités physiques et mentales suoérieurs à n'importe quel individu parce que nous avons des gênes qui s'expriment anormalement en comparaison du commun des mortels. Les Améliorés de première génération sont nés naturellement, bien qu'ils aient subi une sélection des plus rudes. Ils ont subi une série de transplantation génétique qui visait notemment à rendre héréditaire les caractères génétiques désirés. Tous les Améliorés de seconde génération ont été conçus par fécondation in vitro puis réimplanté dans des mères porteuses de première génération. Mais contrairement aux Améliorés de troisième génération, ceux de la secondes n'ont pas tous les même capacités, certaines sont plus dévloppées que d'autres selon les individus. En cela , les Améliorés de troisème génération  représentent un progrès parce que leur descendants naîtront avec le même baguage génétique. Mais, là où vous, les Améliorés de quatrième génération représentez encore un progrès par rapport à ceux des trois générations précédentes est que vous pouvez vous passer de ces pillules." Dit Chang en montrant la boite sur la table.

De sa poche Xiane sort les sienne et les pose a coté de celle de son père; elle sont identiques.

-" Les miennes," explique Chang " sont un régulateur hormonal qui nous permet de réguler notre taux d'adrénaline. Nous sommes obligés de les prendre au coucher pour ne pas brûler de l'intérieur. Toi pas contre, ton organisment est capable de  réguler ton taux d'adrénaline naturellement."
-" Qu'est ce que je prends alors?"
-" Les pillules de celles et ceux de ta génération ne sont qu'un coktail de vitamines. Cela ne peut vous nuire et cela dissimule efficacement votre nature véritable."
-" Pourquoi la cacher?"
-"Vous êtes encore trop peu nombreux, bien que lorsque les Améliorés de troisème génération se reproduiront entre eux, le groupe de la vôtre devrait s'accroître; mais si les responsables du programme avait connaissance de votre existence, il est presque certain que vous servieriez comme cobayes  pour des expériences médicales et que nous autres serions condamnés à brève échéance."

Xiane comprend mieux pourquoi son père tient tant à conserver ce sercret tel quel. Mais, elle ne fait toujours pas le lien avec sa relation avec Zefram. Chang lui explique que sa mère, comme presque toutes les femmes Améliorées de première génération,  est morte au bout de six mois  de grossesse parce qu'elle n'a pas résisté au traitement hormonal nécesaire à la gestation de Chang.

-"Normalement, cela ne risque pas de m'arriver." Soupire Xiane.
-"Certes, mais sache qu'une hybridation entre une personne normal et un Amélioré est impossible. Si l'Amélioré est un homme, le foetus ne pourra se développer normalement et il finira par mourir faute de nutriment, tuant au passage la mère. Si l'Améliorée est une femme, le foetus aura une croissance anarchique qui lui sera fatale".

Xiane est accablée par la nouvelle. Si elle décide d'être en couple avec Zefram ou n'importe qui d'autre, son couple sera stérile. Chang ressent le désaroi de sa fille et dit:

-"Xiane, je me refuse de t'imposer tes choix amoureux une fois de plus. Je veux juste que tu sâches que le devoir d'une Améliorée de ta génération est de procréer et de prospérer aux cotés du reste des homme. Si vous disparaissiez, ce serait un échec tragique pour toute l'humanité et tous ce que nous aurons enduré ainsi que nos aïeuls aura été vain. Je veux juste que tu y réfélchisse. Promis?"
-"Promis." Répond Xiane. " De toute manière, ma décision risque d'être rapide, je sens que Zefram prend de plus en plus de distance avec moi dernièrement."

Chang s'écarte et éclate de rire sous le regard médusé de sa fille.

-" Si cela peut te rassurer;" dit Chang entre deux rires." Je ne sais pas ce que vous faites dans votre intimité, mais si je puis dire,  à force de lui imposer le triple galop, ton étalon va finir par te claquer dans les pattes."

Xiane n'a pas vraiment le sens de l'humour et n'est pas d'humeur à rigoler non plus. Elle fait une bise à son père et repart à la recherche de Zefram. Déboussolée par ces révélation elle finit par le trouver en compagnie de Tan Kaloïn. Elle le regarde un instant, et remarque les cernes prononcées en dessous de ses yeux et le teint particulièrement pale de Zefram. Elle savait qu'il était fatigué par l'intensité du rythme de travail, mais en le voyant discuter avec passion avec Tan du canon à impulsion nucléaire et voit avec un regard nouveau à quel point elle lu pompe toute son énergie, toute sa vigueur. Ce que Zefram a besoin, c'est d'une bonne nuit de sommeil et de reprendre des forces.

La Lune 03 juillet 2035

Hasard du calendrier, le dernier passage d'Apophis au voisinage de la Terre, à l'exception de la collision elle même naturellement, correspond à un jour près à la date aniversaire de la fête de l'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. S'ils parvenaient à parer la menace de l'astéroïde, il est clair que les USA seraient à la fête; et lui John Donovan, serait celui qui aurait donné aux Américain la mère de toutes les victoires. Il y a aussi accessoirement les présidentielles de 2036.

Pour John Donovan, le 03 juillet 2036 doit devenir son jour de gloire. Il est nerveux quand il entredans le poste de commandement. 37 batteries de canon à impulsion ioniques ont pu être assemblées sur la face cachée de la Lune, pas moins de sept versions ont été construites. La séquence  de mise à feu des canons se fera de façon à optimiser les chances de porter des coup au but. L'année d'avant, il avaient fallu prévoir un délai entre chaque tir pourdonner le temps de faire une analyse balistique succincte. Là, pas question de retour d'expérience, on la joue à la Rommel, on envoie la purée d'abord et on regarde le résultat ensuite.

A raison d'un tir de batterie toutes les cinq minutes, l'opération durera 3 heures. Sur la Lune, c'estle feu d'artifice. Les explosions nucélaires s'enchaînent, les obus montent en direction de leur cible avec une déviation plus ou moins prononcée selon le type de canon à impulsion nucélaire et le facteur chance.  Soudain, Espalez appelle Donovan sur son oreillette et dit :

-" Monsieur le Sénateur, nous avons confirmation d'un impact sur l'astéroïde. J'envoie les images sur votre moniteur"

Fébrilement il regarde son écran, l'éclat lumineux à la surface de l'astéroïde ne laisse aucun doute, un obus a bien atteint sa cible. John prend le micro et déclare.
-"Votre attention je vous prie; Coup au but!"

Dans la salle, et plus généralement dans le monde entier, on applaudit. Quatre par quatre les obus sont expédiés à 2000 km/s sur Apophis. A la fin des tirs, deux coups au but ont été enregistrés; mais imperturbablement l'astéroïde poursuit sa course, John Donovan doit accuser le coup. Cependant, une bataille d'experts s'engagent car en vertu de la loi  de conservation  dela quantité de mouvement, un choc, aussi petit soit'il a forcément fait dévier l'astéroïde de sa trajectoire; une partie de billiard ou de flipper suffit pour s'en convaincre.

Mais là ou cela devient plus ardu pour les astrophysicien, c'est de savoir à quel degré l'énergie des chocs a été absorbée, s'est donc trasformé en chaleur et est susceptible de briser l'astéroïde. Sur ce que les experts s'accordent, c'est que l'énergie absorbée se compose d'une partie d'énergie thermique qui brise ou échauffe l'astéroïde d'une partie d'énergie cinétique qui peut avoir imprimé un mouvement de translation, c'est à dire fera dévier l'astéroïde de sa trajectoire, ou imprimé un mouvement de rotation de l'astéroïde autour de lui-même

S'il n'a fallu que quelques heures pour savoir à quel point Apohpis avait résisté au choc des obus, il faudrait quelques semaines pour savoir à quel point il aurait dévié de sa trajectoire. De sa bataille contre Apophis, John Donovan en ressort avec une victoire à la Phyrrus.

Schenyang, 14  juillet 2035

A cette date, Bertrand Petit s'accorde toujours un jour de congé. Il en profite pour lire les revues scientifiques en Français qu'il a conservé le long de l'année et qu'il ressort le jour J. Il regarde aussi le traditionnel défilé qui cette année, a été annulé. Il n'y aura pas de feu d'artifice non plus ou alors très sporadiquement. Alors qu'il s'était enfermé dans ses appartements avec une bouteille de champagne, Chang ouvre la porte et lui dit.

-" Préparez vos valises, vous partez pour Pékin dans une heure."
-" Qu'allons nous y faire?"
-" Je n'en sais rien." Dit Chang." J'ai seulement reçu l'ordre de vous emmener auprès du Président."

Sans attendre la réponse de Bertrand, Chang referme la porte. Petit n'est pas le seul à être transféré à Pékin. Zefram Cochrane et Xiane sont aussi de la partie. En apprenant le prochain départ de sa soeur, Khan décide de lui parler.

-"Je croyais que seuls Zefram et Petit devaient partir, je ne savais pas que Père t'avais également demandé de l'accompagner."
-" Je fais partie de l'équpe de Petit, il est normal que je vienne, non?"
-" Peut-être, mais cela pourrais également la bonne occasion pour mettre un terme à ta relation avec Zefram." Dit Khan.
-" Cela attendra,  Petit pourrait avoir besoin de mes cométences."
-"Soit,"dit Khan qui est conscient qu'il est inutile d'essayer de convaincre Xiane;" mais n'oublies pas que ton destin est d'être parmi ceux de ta race."

Xiane hoche la tête silencieusement. Dès que Khan quitte la pièce, elle prend les affaires qu'elle avait soigneusement pliés sur le lit et les jette rageusement contre les murs. Xiane boit ensuite un ver d'eau pour retrouver la tête froide. Elle est convaincue qu'un jour, il sera nécessaire qu'elle et Zefram empruntent des chemins différents; ce qui la met en rage est que non seulement elle sent qu"une rupture anéantirait Zefram, mais qu'il est probable que cela l'affecte encore plus que lui.

Cap Kennedy, 14 juillet 2035

-" Monsieur Espalez," Dit steves Mayers en entrant dans le bureau avec john Donovan" Je vous avais demandé de me confirmer vos données il..."

Steves Mayers ne termine pas sa phrase, Salvatore sa balance doucement, inerte,   surspendu à sa caravate qu'il a solidement attaché à un rail prévu pour les cables électriques. Choqué par la découverte, Steves referme doucement la porte et se précipite dans le bureau de John Donovan. Le scientifique espère qu'entre-temps, il ne va pas le retrouver dans le même état que son assistant mmais John en bon Texan, préfèrerait largement le flingue à la corde. En entrant, il trouve le sénateur assis dans un coin de son bureau, une bouteille de whisky bien entammée est posée sur le coté. Il regarde obstinément une feuille sur laquelle est imprimé un plan.

-" Il est mort." Bafouille Mayers." Il s'est pendu."
-" Ce n'est que le huitième et ce n'est qu'un début, la nouvelle se répend comme un trainée de poudre. Je suppose que les données du Traceur sont correctes alors?"

Le Traceur est la sonde européenne qui suit Apophis depuis cinq ans maintenant. Ses résultats montrent sans conteste que la trajectoire d'Apophis a été déviée, mais pas suffisement pour ne pas heurter la planète. Son nouveau point de chute a été déterminé avec certitude, il s'agit du parc national de Yellow Stone.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Apophis - chapitre 14 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Apophis - chapitre 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: Star Trek - Apophis-
Sauter vers: