AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 01

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zefram
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2012

19082013
MessageStar Trek - Odyssée de Locutus - partie 01

PRESENTATIONS

“ Journal de bord du Capitaine – Stardate : 4459.88 – L'équipage de l'USS Enterprise revient sur Terre pour une escale technique d'un mois. Cette mise en cale la bienvenue après notre exploration du secteur Andorien. En regard du travail accompli et de la longueur de la mission je demanderai à Starfleet l'octroi d'une permission exceptionnelle à l'ensemble de l'équipage."

- “ Capitaine? ”
-“ Oui lieutenant. ” Répond celui-ci en ce tournant vers l'officier chargé des communications.
-“ J'ai un appel de Starfleet Command, l'amirauté. ”.
- “ Sur écran. ”

Le visage de l'amiral Pike apparaît à l'écran holographique mural.

- “ Capitaine Kirk. ”
- “ Monsieur. ”
- “ Je suis bien embarrassé de vous demander cela, mais nous avons capté des ondes gravimétriques inhabituelles à proximité du Soleil, elles semblent être associées à une forte activité éléctromagnétique de la couronne solaire. ”
- “ Une éruption ? ”
- “ C'est possible, les analystes ont pensé en premier lieu à un vaisseau sortant de distorsion dans la couronne."

Spock leva un sourcil de surprise; en effet, évoluer à vitesse supraluminique dans la zone planétaire d'un système est déconseillé, parce que le champs gravitationnel engendré par l'étoile la plus proche déforme la bulle spatiotemporelle générée par les nacelles et qui rend possible la vitesse supraluminique. La conséquence d'une translation supraluminique dans un champ de gravitation est de précipiter le vaisseau dans un vortex de distorsion spatiotemporel où le continum espace-temps est instable; ce qui peut provoquer des ruptures dans la structure même du vaisseau allant jusqu'à à aboutir à sa destruction.

Ne remarquant pas ou ignorant l'air surpris du Vulcain, Pike poursuit :

- “ Ni nos scanners longue portée, ni notre réseau de surveillance hyperspatial n'ont rien révélé. Il s'agit probablement d'une activité inhabituelle du Soleil,nous vérifions dans nos données que rien ne nous aurait échappé, mais pour la forme, pourriez-vous vérifier ? Vous êtes le seul vaisseau que nous ayons à portée de main ”
- “ Oui Amiral. Nous ferons un détour ” Répond Kirk dépité.
- "Merci Capitaine; j'attendrais votre rapport au mess..Pike terminé. ” Dit l'amiral en adressant à Kirk un clin d'oeuil discret.

Kirk se retourne vers l'officier tactique en poste.

- “ Vous avez entendu ? Alerte jaune ! "

En quelques minutes, les relèves sont effectuées. Chaque membre d'équipage gagne le poste de combat qui lui est affecté.

-"Alerte jaune confirmée à tous les postes." déclare Uhura.
- "Reçu". Lui répond Kirk“
-"Nous attiendrons dans la zone planétaire du système solaire dans trois minutes; ” Prévient le Navigateur dans l'intercom général.
- "Monsieur Sulu, freinage à vitesse subluminique à votre discrétion, amenez nous au plus près de la zone planétaire."
- "Oui Capitaine."
- "Chekov, liaison tactique avec Starfleet sur vidéo".

Le système de détection de Starfleet dans le système solaire est au moins aussi performant que celui de l'Enterprise. Ce serait dommage de ne pas en profiter quand cela est possible

- “ Officier médical à passerelle, ” fit une voix familière dans l'intercom
- “ Oui Docteur. ”
- “ Que se passe-t-il Capitaine? Je n'ai pas eu le temps de fermer ma valise. ”
-“ Un petit imprévu, pas grand chose ” lui répond Kirk.
- “ Ah ? Tant mieux !... C'est certain ? ” Demande McCoy qui se méfie des imprévus de Kirk.
- “ Je l'espère. ”
- “ Bon, je vais enlever les housses des lits. ”

* * * * *

Les navigateurs de Starfleet ont un petit concours secret rien qu'à eux: celui qui parvient à freiner à vitesse subluminique au plus près de la zone planétaire. Le record actuel est de 14 photiques pour Warp 5. Cette fois ci, Sulu se garde bien de tenter sa chance; il arrive au plus près de la zone planétaire mais en coservant une marge de sécurité.

- "Freinage subluminique dans 5...4....3...2...1...Top!" Décompte Sulu.

A vitesse supraluminique, la voûte céleste est concentrée en un unique point situé devant le vaisseau : le point de mire qui semble iradier vers le vaisseau des lumières chatoyantes. En repassant à vitesse subluminique et au fur et à mesure qu'elle décroît et s'éloigne de celle de la lumière, le point grossit rapidement et le vaisseau à l'impression de sortir d'un tunnel. Le vaisseau freinant à vitesse non relativiste, les étoiles de la voute céleste semblent se presser pour reprendre leur place en allant de l'avant vers l'arrière; c'est une conséquence du phénomène d'abbération de la lumière.

- "Freinage subluminique achevé, distance au Soleil 1548 photiques."
- "Bien joué Monsieur Sulu. Cap vers le Soleil!"
- "Oui Capitaine. Arrivée prévue dans 3 heures"

Dès que la vitesse du vaisseau est stabilisée, Chekov consulte les rapports des spectromètres et aussitôt il informe:

- "Capitaine."
- "Monsieur Chekov."
- "Nous détectons un écho thermique à 20 photiques du Soleil en éloignement vitesse de manoeuvre."

Kirk demande un agrandissement de la zone. La carte tactique montre clairement un point compact s'éloingner à vitesse régulière du Soleil. Ces caractéristiques cinétique montrent sans ambiguîté que l'engin est autopropulsé et qu'il évite de se faire repérer par dispositif de surveillance terrestre.

- “ A votre avis M. Spock, notre visitieur représente t'il une menace ou est-il simplement un peu trop timide pour s'annoncer clairement ? Demande Kirk en pointant l'écho.
- "Le fait qu'il s'éloigne de la Terre indique qu'il n'a pas l'intention de l'attaquer dans l'immédiat. Maintenant, sa présence à proximité du Soleil et sa volonté de ne pas communiquer avec Starfleet m'incline à recommander un diagnostic poussé du Soleil pour vérifier qu'il n'a pas interférer avec le cycle de la chaïne de réactions."
- "Soit!" Répond Kirk songeur." Lieutenant Uhura, tentez d'établir un contact avec l'inconnu. Lieutenant Sulu, trajectoire d'interception du vaisseau, vitesse de marche."
- "Oui Capitaine. Nous serons à portée visuelle dans une heure"

En autorisant Uhura à établir une communication hypercom, Kirk perdait l'avantage tactique du fait de son arrivée. Cependant il s'agissait d'un risque mesuré si on tient compte que le vaisseau inconnu n'a pas manifesté d'intention hostile avérée. Kirk aurait bien aimé lancer une sonde, mais il ne veut pas prendre d'initiative qui pourrait être interprétée comme un acte d'agression.

Les minutes s'écoulent sans changement apparent d'attitude. Spock émet l'hypothèse que du fait de l'exposition aux radiations solaires, l'équipage entier à pu périr ou être dans l'incapacité de répondre et que le vaisseau inconnu est à la dérive. En prévision d'une éventuelle mission de sauvetage, McCoy constitue des équipes médicales. A un peu moins de 1000 photiques, Chekov obtient une première image du vaisseau étranger : Il est noir d'ébenne, une proue ovoïde, une poupe prismatique servant de support à deux nacelles latérales luisant d'un fascinant vert émeraude, il émerge de lui un sentiment de puissance liée à un sentiment de familiarité déconcertante.

- “ Vous ne trouvez pas qu'il ressemble à un classe Constitution ? ” Remarque Sulu.
- “ Oui; ” répond Kirk “ Lieutenant Uhura ? ”
- “ Pas de réponse aux protocole de communication standard. Dois-je lancer la procédure de Premier Contact ? ”

Mais avant que Kirk ne réponde une puissante voix métallique se fait entendre forçant Uhura à retirer son oreillette tout en baissant de quatre-vingt pour cent le volume des hauts-parleurs.

- “ Abaissez vos boucliers et écrans, vos caractéristiques biologique et technologiques vont être intégrées aux nôtres. Toute résistance serait futile. Je suis Locutus le Borg. ”
- “ Ce ne sera pas la peine Lieutenant." Répond instinctivement Kirk"Voilà une façon peu sympathique de se présenter. Alerte rouge ! Sulu, virez de bord, vecteur 07.13. vitesse de combat!”
- Oui Capitaine. “ Vecteur 07.13 , vitesse de combat.” Confirme le timonier.
- “ Fuyons-nous? Demande Spock.
- “ Quite à devoir combattre un vaisseau dont nous ignorons tout, je préfère éviter que cela se fasse dans le Système Solaire. Mais si nous n'avons pas le choix, nous devons trouver un moyen de donner à Starfleet le maximum de temps pour activer le dispositif de défense planétaire. "
- "Capitaine." Intervient Chekov, le vaisseau borg a viré de bord pour nous intercepter, il accélère à vitesse de combat!...Correction vitesse d'urgence."
- "Il a accéléré bien avant d'envoyer son message." fait remarquer Spock.
- "C'est vrai, il cherche a nous rattrapper. Lieutenant Chekov affichez la projection de sa position actuelle sur l'écran tactique."
- "Oui Capitaine."

Le vaisseau de Locutus évolue à vitesse d'urgence pour s'approcher de l'Enterprise Théoriquement, à cette vitesse, tous les moyens de détection sont inopérants du fait du phénomène d'aberration de la lumière qui rend les données receuillies sont erronnées . Le vaisseau navigue donc à l'aveuglette. C'est ce que Kirk veut vérifier. S'il lance une torpille maintenant et que le vaisseau poursuit sa course à vitesse d'urgence, la torpille atteindrait le vaisseau au bout de 15 minutes et Locutus ne la verrait même pas venir. S'il est aveugle, Locutus ne prendra pas de risques, il freinera avant pour vérifier que rien n'a été lancé contre lui.

Dès lors qu'il a été établi que le vaisseau pouvait recevoir les messages qui lui ont été adressés depuis près de deux heures et qu'il les a volontairement ignorés. Il est passé du status "inconnu" à "potentiellement hostile". Les messages envoyés par Starfleet sont sensiblement moins cordiaux et on se rapproche des procédures Premier Contact klingonnes. En adoptant une trajectoire d'interception avec l'Enterprise, le vaisseau est devenu "probablement hostile".

- "Capitaine, l'Amiral Pike en liaison flash". Annonce Uhura
- "Sur audio"
- "Capitaine, j'envoie contre le vaisseau hostile une escadrille d'interception. Il seront sur zone dans 30 minutes. Bonne chance! Pike terminé"
- " Merci Amiral. Bonne chance à vous aussi!"

Les intercepteurs sont des navettes de Starfleet modifiées et adaptées au combat spatial. Leur vitesse d'évolution est de 5 secondes par photique et elles sont armées d'un canon disrupteur et d'un bouclier. Par contre, si elles ne peuvent pas effectuer de saut supraluminique, elles savent évoluer en atmosphère. Les intercepteurs pouvant êtres produits en grand nombre, ils ont une place de premier plan dans le dispositif de défense stellaire.

Comme Kirk s'en doutait, après avoir parcouru 200 photiques, le vaisseau de Locutus repasse à vitesse de marche. Puis après une minute, il accélère de nouveau mais pour atteindre la vitesse de combat uniquement..

- "Alerte! Faisceau de guidage... Torpille lancée, en approche au vecteur 25.31, entrée sur zone dans 8 minutes."
- "Reçu !" Dit Kir d'un ton aigre."Lieutenant Chekov. Tir de riposte, une torpille".
- "A vos ordres Capitaine."

La vitesse des torpilles étant la moitié celle de la lumière, Locutus l'ayant envoyé depuis une distance de 800 photiques, la torpille va parcourir cette distance en 16 minutes. Mais, comme Chekov a détecté le tir 8 minutes après qu'il aie eu lieu parce que c'est le temps qu'à mis la lumière pour parcourir 8 photiques, cela implique que dans l'intervalle la torpille a parcouru la moitié du chemin; elle mettra donc 8 minutes pour parcourir les 400 photiques restants. L'Entrée en zone correspond au moment où la torpille sera à une distance apparente de 100 photiques du vaisseau, à une minute de l'impact. Il s'avère que pour un tir ayant eu lieu initialement à 800 photiques, il s'avère que la torpille aura parcourue cette distance avant d'entrer dans la zone de combat de l'Enterprise, soit cent photiques, parce que le vaisseau se sera éloigné de 100 photiques supplémentaires avant que la torpille ne l'impacte.

-"Solution de tir, faisceau de guidage actif... Tube de poupe armé et prêt à tirer. Tir torpille à photon sur cible Alpha. Temps impact estimé à 12 minutes; distance 700 photiques"

Toujours à cause du temps mis par la lumière pour franchir des distances astronomiques, Chekov est contraint de préciser quand la torpille va atteindre son objectif et à quelle distance l'impact aura lieu. Cela veut dire que l'Enterprise saura le résultat di tir de riposte 19 minutes après son lancement.

-"Timonier, manoeuvre d'évitement standart!"
-"A vos ordres Capitaine". Répond Sulu.

Sulu vire à bâbord pour écarter l'Enterprise de sa trajectoire initiale perpendiculairement. Guidée par le faisceau de guidage émis depuis le vaisceau de Locutus, une torpille standart peut corriger sa trajectoire d'un angle de 33%. L'idée de la manoeuvre d'évitement est de faire un crochet de dix photiques qui amène la torpille à exploser au plus près de la cible, mais trop loin pour que le souffle de l'explosion puisse occasionner trop de dégâts au vaisseau. À l'issue de la manoeuvre le vaisseau fait face à celui qui a tiré la torpille.

- " Spock, faites un scan de la torpille, je veux savoir à quoi m'attendre"
- "Oui Capitaine. Faisceau de sondage envoyé, réception des données dans 5 minutes".

Cinq minutes c'est terriblement court, mais il faut attendre que le faisceau atteigne la cible et revienne.

- "Alerte ! Seconde torpille lancée, en approche au vecteur 25,31, entrée sur zone dans 8 minutes".
- v"Reçu, Lieutenant Scott, quel autonomie disposons nous en régime d'urgence?"
- "Trois minutes!"
-"Si peu?"
- "Nous avons fait une partie du voyage de retour à Warp 7." Explique l'ingénieur." Nos nacelles sont partiellement déchargées et nous tournons en régime de combat depuis que nous sommes arrivés. Au delà de trois minutes, nous ne disposerons plus de la vitesse de distorsion."

La situation se complique sensiblement. En trois minutes, le vaisseau se sera éloigné de 60 photiques, 100 en comptant la distance parcourue pendant le temps de freinage. Mais après les nacelles seront à plat et il faudra sérieusement songer à économiser l'énergie restante. Kirk sait qu'il est un peu fautif dans l'affaire puisqu'il a voulu faire une faveur à son équipage en réduisant la durée du trajet de retour malgré les protestations de son chef ingénieur.

- " Chrono Torpille 1 3 minutes; chrono Torpille 2 4 minutes." annonce Chekov.
- "Capitaine. J'ai le retour du scan"
- "Oui Spock?"
- "L'engin est une torpille à photon. Sa puissance d'impact est la double de la nôtre, mais, à part cela, ses caractéristiques sont comparables à une Mark 5."
- "Sulu, à vous de jouer." Déclare Kirk.

Malheureusement, ce n'est pas la première fois que l'Enterprise doit parer un tir torpille. Elles sont souvant lancées par paire car si les pilote des vaisseaux arrivent à esquiver la première torpille, ils évitent difficilement la seconde lancée une minute plus tard. Kirk à confiance dans les compétences de son pilote mais ce dernier ne peut pas faire de miracles; il espère seulement que Sulu parviendra à limiter la casse pour que l'Enterprise puisse poursuivre le combat.

- "Chrono torpille 1 2 minutes, chrono torpille 2 3 minutes ."
- "Chekov, préparez les contre-mesures."
- "Tube de poupe armé et prêt à tirer" dit Chekov.

Une contre-mesure est une torpille configurée en leurre. Lancée à vitesse de combat, elle reste plus ou moins statique par rapport à son lieu de lancement. Au lieu de projeter lors d'une détente explosive un flôt d'électrons et de positrons à une vitesse proche de celle de la lumière, la torpille à photon va diffuser ceux-ci à une vitesse assez faible pour qu'ils puissent s'attirer les uns les autres et s'anihiler dans une réaction matière-antimatière. Autour du leurre va ainsi se créer une nuage qui va crépiter des photons à haute énergie et faire écran au faisceau de guidage de la torpille.

- "Chrono torpille 1 1 minute, chrono torpille 2 2 minutes."
- " Lancez la contre-mesure et réarmez."
- "A vos ordres. Contre-mesure lancée, tube de poupe armé et prêt à tirer"

Le leurre est lancé, les torpilles disparaissent de l'écran tactique qui n'affiche plus qu'une projection de leurs trajectoires. A cet instant la torpille est encore à 150 photiques de l'Enterprise, la seconde suit à 50 photiques derrière elle. La première torpille de Locutus franchit le premier leure qui s'éteint quelques secondes après son passage, elle repère aussitôt l'Enterprise.

- "Chrono torpille 1 impact 200 secondes, chrono torpille 2 1 minute."
- "Lancez la contre-mesure et réarmez"
- "Contre-mesure lancée... Tube de poupe armé et prêt à tirer" Annonce Chekov.


Sitôt la seconde contre-mesure lancée, Sulu effectue un virage sur la droite. Une minute plus tard, en passant le second leurre, elle ne perçoit plus l'écho lumineux de l'Enterprise, elle décide d'aller tout droit et explose 17 secondes plus tard à une distance de 4,2 photiques de l'Enterprise .A cette distance, la puissance de l'explosion est considérablement atténuée. Les boucliers s'illuminent brièvement et dévient sans peine l'afflux d'électrons et de positrons. Malgfré tout, la perte de 4% de puissance des boucliers engendre un échauffemennt légers des générateurs magnétiques. Montgomery Scott active les pompes thermodynamiques du circuit de refroidissement pour transférer rapidement la chaleur accumulée par les générateurs de boucliers aux radiateurs localisés sur les supports des nacelles qui la dispersent dans l'espace.

- "Lancez la contre-mesure. Préparez un contre-tir de phasers."
- " Contre-mesure lancée... Canons phasiques de poupe armés et prêt à tirer"

Sulu cabre le vaisseau pour le mettre sur la dernier segment de la maneouvre d'évitement. À l'arrière, en salle des machines, Scott sent le sang lui monter à la tête. Il vérifie son écran holographique et remarque que les compensateurs inertiels ont un léger retard sur le mouvement de rotation du vaisseau. Cela veut dire que Sulu a tendance à cabrer le vaisseau avec un angle proche de celui du décrochage dynamique.

- "Torpille 2 impact dans 22 secondes."
- "Contre-tir de phasers, préparez vous à l'impact!"

Les canons de poupe tires des rafales de faisceaux. Les torpilles à photons corrigent constamment leur trajectoire, la probabilité de la détruire au phaser est très faible, même si les trajectoires du vaisseau et de la torpille sont colinéaires. Dans ce cas présent, il n'y a pratiquement aucune chance que le contre-tir des phasers soit efficace, mais cela ne vaut pas le coup de s'en priver quand même.

- "La torpille 2 est verrouillée sur l'Enterprise, impact dans 10 secondes..."

Kirk regarde l'écran tactique et avec une certaine apréhension, il voit la torpille à photons corriger sa trajectoire et s'approcher de l'Enterprise; la distance entre l'engin et le vaissseau diminue.

- " Torpille, impact dans 5 secondes...4...3...2...1...Top!"

C'est l'instant du grand moment de solitude. La torpille a explosée et il n'y a plus qu'à attendre que le souffle d'électrons et de positrons frappent les boucliers du vaisseau. Comme leur vitesse est proche de la lumière, plus le temps passe mieux c'est, mais, l'adrénaline rend ces quelques secondes interminables. Finalement, 3 secondes après le top, le flash de l'exposion heurte les boucliers qui deviennent opaques. En dispersant l'énergie de l'explosion, les générateurs boucliers s'échauffent et réagissent comme un ressort, l'Enterprise tremble. Aussitôt, Kirk appuie sur le bouton de l'intercom.

- "Lieutenant Scott, des dégâts?"
- " Boucliers à 86%, dégâts mineures au système de refroidissement, tout va bien sinon."
- "Alerte! Alerte! Cristaux en fibrilation. Alerte ! Alerte!"
- "Qu'est ce que cela?" Demande Kirk.
- "Ce n'est rien Capitaine." Affirme Montgomery au plus grand étonnement de Kirk" ce sont les nacelles de distorsion qui se déchargent à cause de la châleur, je vais devoir couper un ou deux segments pour rééquilibrer la charge des nacelles. Il va falloir qu'on s'occupe de se problème de charge rapidement."
- " Compris Lieutenant".

Les nacelles de distorsion participent activement à l'évacutation de la chaleur car elle transforment l'énergie des lasers en paire de neutrinos électroniques et positroniques et la réaction est athermique.

- "Capitaine, j'ai un message flash de Starfleet"
- "Uhura?"
- "Le vaisseau ennemi a repéré l'escadrille de combat et semble battre en retraite"
- "voyons cela".

Kirk zoom sur le vaisseau de Locutus et effectivement, il est sur une trajectoire de fuite de l'escadrille de combat et paradoxalement, il a anticipé involontairement de 2 minutes la manoeuvre d'évitement qu'il aurait du initier pour contrer la torpille de l'Enterprise. De toutes les manières, cette torpille était avant tout destinée à maintenir le vaisseau de Locutus à une distance raisonable de l'Enterprise.

- "En voilà une bonne nouvelle, n'est-ce-pas Monsieur Spock?"
- "Effectivement, s'il prend la fuite devant une escadrille de combat, je le vois mal braver l'ensemble des escadrilles du réseau de défense planétaire terrestre. La Terre semble être hors de danger." conclut Spock.
- "Il nous faut appuyer les pilotes de cette escadrille." Reprend Kirk. Monsieur Chekov,dans combien de temps intercepteront t'il le vaisseau ennemi?
- " 54 minutes environ si le vaisseau conserve sa trajectoire et sa vitesse actuelle".Répond Chekov.
- " Cela nous fais une distance de 860 photiques depuis notre position" Ajoute Spock qui anticipe la quesrtion de son capitaine.
- "Bien, il n'y a pas de raison pour que Locutus soit le seul à jouer avec ses torpilles. Monsieur Sulu cap d'interception du vaisseau ennemi, vitesse de combat. Monsieur Chekov, armez les torpilles à photons."
- "A vos ordres Capitaine".

Dès que l'Enterprise est en position de tir, Kirk ordonne à Chekov de lancer les torpilles avec ses deux tubes frontaux à raison d'une toutes les 50 secondes. Une salve de 11 torpilles file vers le vaisseau de Locutus. Quand la dernière torpille explosera, les intercepteurs seront à portée de tir. Une fois la salve lancée, Kirk ordonne à Sulu de mettre le cap vers la zone stellaire à vitesse de transit.

Il faudra attendre presque la durée maximale, 30 minutes pour connaître le résultat de l'attaque. 25 minutes plus tard, l'alarme automatique du vaisseau retentit.

-"Alerte! Danger! Alerte!"
- "Torpille en approche vecteur 15.33 Capitaine. Entrée sur zone dans 9 minutes. .Euh....Torpille en acquisition d''objectif???" Hésite Chekov.
- "Qu'entendez vous par torpille en acquisition, Lieutenant?" Demande Kirk.
- " La torpille se guide de façon autonome, elle émet des impulsions électromagnétique toute les 3 secondes."
- "Qu'est-ce encore que cela?" Rugit Kirk" Spock, faites un sondage de cette torpille, Sulu manoeuvre d'évitement standart. Chekov, préparez les contre-mesures"
- " Sondage en cours, retour des données dans 6 minutes" Prévient Spock.
- " Tube de poupe armé et prêt à tirer." annonce Chekov dont l'accent russe s'atténue à force de se répéter.

Sulu vire de bord et s'éloigne à vitesse de combat de cette torpille. La manoeuvre pour une torpille lancée depuis une distance de 900 photiques à tenter de se mettre hors de portée de la torpille et passant de vitesse de combat à vitesse d'urgence une fois la torpille entrée dans la zone de combat du vaisseau. Or cette torpille ne présage rien de bon parce ce que toutes celles connues par la Fédération sont guidées par un faisceau émis depuis le vaisseau.

- "Capitaine." Dit Spock. "Les senseurs ont repéré la signature d'un champ de confinement négatonique. Il pourrait s'agir d'une torpille quantique. “
- " Une torpille quantique?" Demande Kirk. " Quels en seraient les effets?"
- "Pour la Fédération, la torpille quantique est encore au stade théorique mais cela dépendrait de la charge." Rappelle Spock. "l'explosion devrait provoquer une série de vagues de distorsion gravitique dont la puissance ne sera pas contenue par les boucliers et devrait frapper le vaisseau affectant en premier lieu les nacelles, le Coeur par destruction du générateur d'antimatière et les intermix. En second lieu, la structure même du vaisseau peut être fragilisée."
- "Capitaine!" Interrompt Chekov. La torpille s'est verouillée sur nous, impact dans 350 secondes au top...Top!"
- "Lancez la contre-mesure et réarmez"
- "Contre-mesure lancée... Tube de poupe armé et paré à tirer"

Le leurre lancé Kirk demande à Chekov des explications. L'emission des impulsions émises par la torpille s'était subitement décuplée, signe que la torpille s'était verouillée sur l'Enterprise. Kirk sent les options s'offrant à lui se réduire de seconde en seconde.Il regarde un instant Spock qui comprend que la position de son capitaine devient de plus en plus intenable. Mais le doute est un luxe que Kirk ne peut se permettre, l"instant de décision se rapproche.

- "Timonier, cap au 08.15."
- "Oui Capitaine... En route au 08.15".
- "Vitesse d'urgence!"
-"A vos ordres Capitaine." Répond Sulu d'une voix blanche.

Sulu met les propulseurs au maximum de leur poussée. En machine Scotty fait pulser les lasers des nacelles, les cristaux de dilithium en répartissent la puissance pour homogénéïser le bain de lumière dans lequel baignent les cellules de distorsion. Sous l'afflux d'énergie lumineuse, les cellules développent le champ de distorsion, mais en contrepartie, elles se déchargent rapidement.

- "Vitesse d'urgence atteinte Capitaine."
-"Reçu Sulu."
- "Capitaine."Dit Scotty " Temps avant décharge 120 secondes au top...Top!"

L'enterprise est aveugle car les système de détection sont inactifs, il n'est donc plus posssible de savoir à quelle distance se trouve la torpille du vaisseau ni quand elle explosera. Kirk ne peut juste espérer que lorsque cela arrivera, il aurra mis assez de distance entre lui et la torpille.

- " Décharge des nacelles 100 secondes..."

L'Enterprise ne peut maintenir la vitesse d'urgence que pendant une minute. Au delà, les nacelles seront déchargées et le vaisseau partira à la dérive, rendant la situation de l'équipage précaire, les opérations de secours ne pouvant avoir lieu à une telle vitesse et obligeant Scotty a réinitialiser entièrement le réseau de production et de distribution d'énergie.

- "Décharge des nacelles dans 20 secondes."

La main d'Ikaru Sulu tient fermement la manette de contrôle des impulseurs, prêt à inverser la poussée à l'instant même où le capitaine en donnera l'ordre.

- "Décharge des nacelles dans 10 secondes...5...4...3...2...1...Top!"

Kirk reste suilencieux. Sulu se tourne vers lui, le regard interrogateur. D'un signe de tête, Kirk lui fait comprendre que tout va bien.

- "Top plus 10 secondes." Continue Montgomery.
- "Equipage, préparez-vous à un freinage d'urgence dans 20 secondes!" Annonce Kirk dans l'intercom général.

Sulu prend le relai de l'ingénieur pour le décompte et déverouille la sécurité des rétropropulseurs et des inverseurs de flux ioniques. De son coté, Scotty transfère toute la puissance à la propulsion.

- "Freinage d'urgence 10 secondes..5...4...3...2...1...Top!".

Dès qu'il prononce le top, Ikaru rabat fermement la poignée jusqu'à la cognée. Aussitôt, l'équipage se sent poussé vers l'avant mais heureusement chaque siège est équipé d'un harnais de sécurité. Les tuyères des rétropropulseurs rougissent et les inverseurs de poussée s'échauffent sous l'effortt, mais, le vaisseau finit par s'arrêter. Chekov n'a pas le temps de recalibrer les spectromètres, car à un peu moins de trois photiques en dessous du vaisseau, la torpille quantique de Locutus explose.

L'onde de distrosion est violente, l'équipage ressent une vive douleur partout dans leur être, ils ont l'impression que chaque cellule de leur corps est traversée par la foudre. Sur les sièges, les corps snt ballotés. Tous perdent conscience, et sombrent dans le néant. Quelques secondes plus tard, Kirk revient à lui progressivement avec cette sensation étrange d'avoir recussité. Sur la passerelle, c'est le chaos, des consoles ont explosé, Sulu et Uhura sont blessés. Spock, plus résistant par nature, est déjà en contact avec l'infirmerie. Kirk actionne l'intercom.

- "Salle des machines...Salle des machines... Scott, vous m'entendez?"
- "Cap...Capitaine." Bredouille Montgomery.
- "Etes-vous blessé?" Demande Kirk.
- "Euh...Non, non. Ca va, j'ai été un peu sonné voilà tout"
- "Très bien. Rapport des avaries je vous prie."


La situation de l'Enterprise est critique. Les nacelles de distorsion étant complêtement déchargées, le vaisseau ne dispose plus de la vitesse de distorsion ni et c'est plus grave, de vitesse d'impulsion. Par mesure de sécurité, Scott a coupé le générateur d'antimatière et les centrales à fusion se sont désactivées autmatiquement. Les intermix , qui sont chargés en permanence par le générateur à antimatière et dont la fonction est de fournir de l'énergie aux différents organes du vaisseau selon les besoins, ont été isolés. La seule source d'énergie encore disponible est un générateur auxilliaire qui est une centrale à fusion. Sur tous les ponts, des conduites à plasma on cédées et il y a des ruptures multiples dans le réseau de refroidissement. Malheureusement ce n'est pas encore fini.

- "Capitaine! La nacelle bâbord s'est arrachée de son support!" Dit Scott.

Kirk regarde l'écran holographique de son siège, l'écran principal ayant explosé. La nacelle et deux tiers de l'aileron de support dérrivent en s'éloignant du vaisseau de plisieurs kilomètres par seconde. Soudain, une violente secousse fait trébucher Kirk, une explosion secondaire vient de se produire à bord.

- "Capitaine, ici Scott. Il a des fuites d'hydrotérium, je purge les batteries endommagées."
- "Reçu."

L'hydrotérium est le carburant des centrales à fusion; c'est du deutérium métallique maintenu dans cet état dans des piles qui sont refroidies en batteries à une température proche du zéro absolu. Vu la description de Spock des effets de la torpille quantique, Kirk a ordonné à Sulu de prendre un cap d'évitement afin de présenter le ventre du vaisseau plutôt que le dos. Du fait de leur densité, les batteries d'hydrotérium qui tapissent le plancher de la salle des machine ont absorbé la majeure partie de la puissance des ondes de distorsion. La torpille quantique aurait explosé au dessus de l'Enterprise, l'équipage aurait très certainement péri.

A cause des ruptures dans le circuit de refroidissement, la température de l'hydrotérium n'est plus maintenu au zéro absolu. La pression augmente dans les piles et elles finissent par faire exploser les batteries. Pour limiter les dégâts, Scott transfère l'hydrotérium des piles des batteries endommagées dans celles qui sont encore saines, mais, les explosions se succèdent dans la partie centrale de l'Enterprise. Heureusement, les explosions sont dirigées vers l'extérieur, ce qui limite les pertes de l'équipage, cependant, le vaisseau se fait littéralement éventrer.


- "Capitaine." Intervient Spock." Le docteur MacCoy tient à vous parler.
- "Capitaine. Dans la nurserie, c'est un véritable carnage, les trois quart des nourissons sont morts, et la moitié des enfants de moins de cinq ans. Leur cerveau a été littéralement plaqué contre la boîte cranienne. Je m'attend à perdre du monde. Il faut que nous soyons tous hospitalisés le plus vite possible pour parer à d'éventuelles hémoragies internes et autres ruptures d'anévrisme."
- "Ca va, j'ai compris" dit Kirk le visage empourpré par la colère." A tous l'équipage, préparez-vous à abandonnez le navire. Nous évacuerons par les navettes."


L'évacuation du navire va être beaucoup plus difficile à réaliser que prévu, la situation de l'Enterprise est dramatique. Les turbolifts sont inopérants, les deux tiers de l'équipage sont isolés dans la soucoupe. Au niveau du corps principal, l'explosion des batteries empêchent de plus les navettes de charger leur pile à antimatière. Scott forme deux équipes et organise une sortie spatiale. Le ravitaillement des navette se fait directement à partir des intermix depuis l'espace.

La baie d'appontage de l'Enterprise est resté miraculeusement fonctionnelle. Les pilotes des navette embarque la majeure partie des survivants du corps principal. Néansmoins, certains compartiments sont complêtement isolés du reste du navire. Les membres d'équipage bloqués devront se placer dans les caissons de stase et espérer que quelqu'un viendra les délivrer.

Arpès avoir décollé, les pilotes remontent le corps principal et se positionnent à quelques mètres de l'équipe de Scott chargée du ravitaillement. Grâce aux propulseurs de leur combinaison spatiale, ils ammène l'intermix jusqu'à la navette et en charge la pile d'antimatière. Pendant ce temps, l'autre équipe extrait un autre intermix d'une trappe de la chambre.

Dans la soucoupe, Spock et Kirk sont à la manoeuvre pour faire évacuer le reste de l'équipage qui s'entasse au niveau des ports d'arrimages de la soucoupe. Après avoir été ravitaillées les navettes s'y ammarent et embarquent leur contingent. Dès que l'opération est terminée, elles se désolidarisent du navire et filent directement à vitesse d'urgence en direction de la Terre.

Comme le veut la procédure, le second du navire embarque sur l'avant-dernière navette et le capitaine sur la dernière. Spock s'avance vers Kirk pour lui souhaiter bon courage mais il trouve se dernier occupé à enfiler une combinaison spatiale.

- "Pardonnez-moi, Capitaine mais que faites-vous?"
"Je reste!"
- " Nous sommes en train d'évacuer le vaisseau et le règlement stipule que le capitaine doit assurer au mieux la sécurité de son équipage."
- " Sauf que nous ne sommes pas dans la nabuleuse d'Orion mais dans le Système Solaire et que vous êtes bien assez de trois pour vous occuper de l'équipage, et qu'il reste des membres coincés à bord de ce vaisseau. Quelqu'un doit veiller sur eux"

Kirk tend le padd du journal de bord et le donne à Spck en disant.
- "Je ne vais pas abandonner mon vaisseau. Bonne chance Spock."

Spock prend le padd et le range dans une sacoche qu'il accorche à son ceinturon. Puis, il prend le casque de la combinaison spatiale de Kirk et la lui tend avant de mettre ses mains sur ses épaules en disant :

- " Etant à moitié Humain, je comprend votre logique Capitaine." Puis, en exerçant une pression avec son pouce à la base de la nuque de Kirk, il ajoute : " Mais comme je suis également à moitié Vulcain, j'espère que vous comprendrez la mienne."

Stupéfait, Kirk lance un dernier regard emplit de colère à son second avant de sombrer dans l'inconscience. Il se réveille en sursaut quelques minutes plus tard dans la navette qui le ramène sur Terre.

-"Spock!" Hurle Kirk.
-"Doucement, calmes-toi James." Lui dit une voix familière.

Kirk qui vien juste d'émerger voit MacCoy l'aider à s'assoir. Le Médecin prend son tricordeur et examine le capitaine. Ce faisant il lui dit.

- "Je suis pas souvent d'accord avec le Vulcain, mais pour une fois, je pense que Spock a eut raison de ne pas te laisser à bord de l'ép... l'Enterprise.Tiens!" Dit Léonard en lui donnant un padd.
- "Depuis quand t'y connais-tu en question tactique?" Lui demande Kirk avec un brun de rancune et de mauvaise foi.

Il allume le padd et lit un message de son second adressé à son attention:

- " J'espère que vous me pardonnerez d'avoir du vous contraindre à quitter le bord, mais je n'ai pas eu le temps d'en débattre avec vous. Quand Locutus a fui les intercepteurs, je pensais que son objectif était de tester la réactivité des défenses terrestres. Mais, après qu'il eu lancé sa torpille quantique, je me suis rendu compte que son but était en réalité de détruire un vaisseau de la Fédération si ce n'est de détruire nomément l'Enterprise. Dans le doute, vous comprendrez que je ne pouvais donc pas lui accorder la victoire en vous laissant à sa merci, coincé dans un vaisseau en en perdition."


Bien que cela défrise Kirk de le reconnaitre, il ne peut que se ranger lui aussi à l'avis que Spock. Son regard se tourne vers le hublot qui ne donne que sur la voûte céleste. Il espère seulement que Starfleet prendra la peine de sauver l'Enterprise à bord duquel ila passé les cinq meilleures années de son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 01 :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Star Trek - Odyssée de Locutus - partie 01

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'UNIVERS DE STAR TREK :: Espace Trekkers - Trekkies :: Fanfics Star Trek :: L'Odyssée de Locutus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: