AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 Mon Dico Star Trek !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 19 Juin 2013, 05:51

G comme... GORE !


Gore, oui, vous avez bien lu, et non pas « Gorn ». Non, il ne s’agit pas d’une erreur de frappe de ma part…

Du gore dans STAR TREK ?! Allons donc ! Où ça ? Quand ça ? Pourquoi ça ? Comment ça ? Impossible, voyons ! Robby confondrait-il STAR TREK et MASTERS OF HORROR ? s’excitent déjà certains, inquiets de mon état psychique.

Il existe bel et bien une scène gore dans STAR TREK, plus précisément dans STAR TREK : THE NEXT GENERATION, épisode Conspiration (Conspiracy), de la première saison (1988). Oui, indéniablement une scène gore où Picard et Riker dirigent les faisceaux de leurs phasers sur la tête du commandant Dexter Remmick : le crâne commence à se décharner avant d’exploser dans une impressionnante giclée de cervelle ! Et comme si cela ne suffisait pas, une horrible créature sort alors de son ventre (non, non, pas l’Alien) en grognant de mécontentement !

Bon sang ! Mais que s’est-il donc passé dans la tête de Picard et de Riker pour en arriver à faire sauter la cervelle de l’un des leurs ? Accès de démence ? Mutinerie ? Révolte envers la Prime Directive de Starfleet ? Confusion entre Dexter Rimmick et Wesley Crusher ? Entraînement avant attentat contre JJ Abrams ? Non ! En fait, je vous rassure tout de suite (car vous étiez forcément très inquiet de la tournure des choses dans STAR TREK) : notre commandant Rimmick était contrôlé par un dangereux parasite extraterrestre. Ce parasite, ainsi que de nombreux autres de sa race, avaient l’intention de prendre possession des corps des officiers de Starfleet afin d’envahir, bien sûr, la Fédération toute entière. Oouuuufffff ! Vous avez eu chaud, hein ?

Nan, nan, nan, mais vous rêvez ou quoi ? Jamais vous ne trouverez l’œuvre d’un Fulci, d’un Carpenter ou d’un Raimi dans STAR TREK. Jamais vous ne verrez de Klingon déchaîné qui abat son bat’leth aiguisé sur le crâne luisant de Jean-Luc afin de le fracasser comme un œuf à la coque. À chacun son truc. Le space op, c’est pas du gore, mais parfois une petite scène bien sanglante avec quelques tripes qui éclaboussent les murs bien propres de Starfleet… ma foi…

Il faut avouer que cette scène a plutôt mal vieilli. Elle revêt aujourd’hui, plus de vingt ans après, un étrange aspect de série B fauchée : le parasite en plastique ressemble plus à un jouet « made in Taïwan » qu’à une dégoûtante créature alien. Il se déplace visiblement en stop-motion, sauf au moment où il va pour pénétrer dans la bouche du commandant Rimmick. On sent alors, derrière la caméra, la main d’un assistant le pousser pour y rentrer… Bien plus réussie demeure la créature mère qui sort des entrailles fumantes de la victime. En mourant, ses enfants parasites meurent aussi. La Fédération a survécu à la terrible invasion… et vous avez assisté, ébahi, à la seule scène gore de la saga STAR TREK.

Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 12 Juil 2013, 08:10

H comme... HUMANISME !





larousse.fr : « Humanisme : Philosophie qui place l’homme et les valeurs humaines au-dessus de toutes les autres valeurs. »

Cornélius dans LE SECRET DE LA PLANÈTE DES SINGES (1970) : « Prenez garde à la bête humaine car elle est la créature du diable. Seule parmi tous les primates, elle tue par plaisir, par vice ou par cupidité. Elle tuera son frère pour posséder la terre de son frère. Ne la laissez pas croître et multiplier car elle transformera en désert son pays et le vôtre. Fuyez-la, fuyez-la car c’est le messager de la mort. » (rouleaux anciens)

Gene Roddenberry a toujours cru en l’avenir de l’espèce humaine, un avenir radieux où l’Homme aura vaincu les guerres, l’argent, la pollution et les maladies, où l’Homme aura effacé toutes les différences, où la tolérance règnera sur le monde. STAR TREK illustre pleinement sa vision profondément humaniste. Dans cet univers, l’argent n’existe plus car l’Homme, désormais, est passé à un stade où seule sa volonté de travailler pour son plein épanouissement et le bien de l’humanité prédomine…

Que tout cela est merveilleux, pour ne pas dire, malheureusement, puéril… Peut-on croire un seul instant que dans trois cents ans l’Homme aura atteint ce degré d’évolution, cette philosophie de la vie ? L’argent, les guerres, le racisme et tant d’autres fléaux auront été définitivement gommés en l’espace de seulement trois siècles ? J’aimerais sincèrement y croire, mais mon petit doigt me dit que même dans un million d’années, si l’Homme existe encore (pas de chance pour la Terre dans ce cas…), rien n’aura changé…

Je ne suis pas un humaniste, je n’ai jamais cru en l’Homme. Chaque jour à la télévision, à la radio, dans les journaux, j’ai la preuve que l’Homme est ce que Cornélius a décrit dans LE SECRET DE LA PLANÈTE DES SINGES. Chaque jour mon espoir pour un avenir meilleur s’amenuise : guerres, meurtres, viols, racisme, pollution, pouvoir de l’argent, politiciens et scientifiques corrompus, endoctrinement, manipulation et contrôle de l’information, me prouvent que l’Homme est, de toutes, la pire des espèces vivant sur cette planète.

Alors pourquoi aimer STAR TREK si sa philosophie en un futur meilleur est loin de me convaincre ?… Tout simplement, et paradoxalement, parce que j’aimerais tant croire en l’Homme, oui, j’aimerais de tout mon cœur que cet avenir soit aussi optimiste que celui dépeint dans STAR TREK. En me plongeant dans cette société utopique, idéale, j’échappe à la réalité, je m’évade : tout est beau (ou presque !), et j’oublie l’Homme et ses défauts, ses horreurs, ses vices, c’est comme une drogue qui agit sur moi. La puanteur du XXIe siècle disparaît alors pour laisser place au doux parfum d’un XXIVe siècle radieux… J’ai viscéralement besoin de cette forte dose d’optimisme qui me fait tant défaut, et parfois je me dis malgré tout : et si c’était un jour possible ? Oui, si c’était finalement possible ?… C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime tant STAR TREK…
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5440
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 12 Juil 2013, 09:46

hummm délicieux ça Robby !!! J'adhère totalement Very Happy 

venera venera venera 

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 12 Juil 2013, 10:21

Merci Dax. wink 
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 07:55


I COMME... IDIOTIE !



Bon, j’avoue : j’ai eu bien du mal à trouver le mot adéquat pour la lettre « i ». Et puis finalement j’ai pensé à « idiotie » car, comme dans toute série de science-fiction, STAR TREK n’est pas exempt d’épisodes idiots, de personnages crétins, de créatures craignos ou de dialogues débiles. Heureusement, cela n’arrive pas souvent dans les séries STAR TREK dont l’extrême qualité apportée aux scénarios, aux personnages et à l’univers SF s’avère à toute épreuve (si certains croyaient déjà que j’allais tout enfoncer, ils se sont mis le doigt dans l’œil !). Cependant quand on atteint plusieurs centaines d’épisodes, si l’on compte l’ensemble des séries STAR TREK, l’idiotie a toutes les chances de se présenter tôt ou tard au détour d’un récit…

Alors je ne m’attarderai pas sur toutes les idioties répertoriées dans THE NEXT GENERATION, DEEP SPACE NINE, VOYAGER ou ENTERPRISE. Non. D’autant plus que, même si j’ai vu toutes les séries, y compris la version en dessin animé, je ne me rappelle pas forcément de toutes les répliques les plus idiotes ou des personnages les plus crétins. Néanmoins, si je pense à « idiotie » dans STAR TREK, me viennent instantanément à l’esprit, bizarrement, deux épisodes de la série culte des sixties : La Frontière (The Savage Curtain) et Le Chemin d’Eden (The Way to Eden)…




Dans La Frontière (épisode 22 de la troisième saison), une créature de la planète Excalbia « invite Kirk et Spock à combattre en compagnie de deux figures légendaires terrienne et vulcaine ». Cette créature répond au nom de Yarnek, et sa composition est faite de roches, de minéraux et de je ne sais quoi encore… Mais quand je la vois, je suis sincèrement désolé : elle me fait irrésistiblement penser à tout autre chose… J’ai l’impression que Godzilla lui-même s’est soulagé dans un coin de la planète Excalbia… Non, franchement, oser concevoir un tel boudin griffu atteint presque le niveau de l’indécente créature à l’origine de la mort de Tasha Yar dans THE NEXT GENERATION. J’imagine le concepteur de Yarnek en train de se dire : « Purée ! Qu’est-ce que je vais bien pouvoir inventer comme forme à cet extraterrestre d’Excalbia ? » Et puis, laissant ses yeux vagabonder au sol jusqu’à la litière de son chien, le même concepteur s’exclamant soudain : « Ça y est ! J’ai trouvé ! »




Dans Le Chemin d’Eden (épisode 20 de la troisième saison, troisième saison décidément bien médiocre), un groupe de hippies spatiaux dirigés par le Dr Servin s’empare de l’Enterprise afin de rejoindre une planète qu’ils imaginent être l’Eden. Et c’est là où tout bascule… Voilà pour moi, indubitablement, l’un des pires moments de mon expérience de trekker… Donnez-moi n’importe quel autre épisode, même le pitoyable Au Seuil de la Mort (Shades of Gray) de THE NEXT GENERATION ou l’exécrable Le Seuil (Threshold) de VOYAGER, n’importe quel autre épisode sauf celui-là ! Voir ce groupe de hippies fringués dans un kitsch défiant toute concurrence représente une épreuve de force pour l’équilibre mental de tout individu normalement constitué face à son écran de télévision. Et si ce n’était que ça ! Mais voilà aussi que nos hippies chantent et dansent en chœur à bord de l’Enterprise, nous offrant même un moment d’anthologie où Spock accompagne une jolie blonde de sa harpe vulcaine… Inutile de préciser que certains n’avaient pas dû fumer que la moquette avant d’écrire cet épisode unique dans l’histoire de STAR TREK.

Bon, allez, passons vite à la prochaine lettre !
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5440
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 11:34

J'abonde dans ton sens Robby... ces deux épisodes sont très ordinaire voir nul. Heureusement il n'y en a peu. Même que faut chercher pour en trouver !!!

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Markosamo
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Age : 40
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 11:48

100 % d'accord en ce qui concerne le premier épisode critiqué (1-22), j'ai mis un mot sur le fil en ce sens, le monstre est vraiment pathétique, et ça ne va pas du tout Laughing 

sinon je suis plus nuancé, celui avec les hippies est marrant, et Spock qui joue sa musique et sympathise avec les farfelus est impayable. Mais oui, c'est un des plus kitsch qui soit, avec celui de la réunion des ambassadeurs et les costumes peu réussis.
Sinon je n'ai pas trouvé à redire sur la 3e saison plus que les autres, il y en a de très marquant comme "clin d'oeil", "le passé", "requiem pour mathusalem", "le piège des tholiens", ou "la colombe"...enfin les goûts et les couleurs...mais merci de m'avoir fait rigoler Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 17:38

Robby a écrit:


Je vais donc être franc avec vous : même si son STAR TREK s’éloigne de celui de mes premières amours (j’avais alors 16 ans quand je suis tombé dans l’Enterprise…), même si on pourra toujours critiquer son approche de l’univers de Roddenberry et son irrespect total envers certains codes établis, j’avoue que l’homme a malgré tout du talent, et un sacré même. Il a surtout permis à la franchise de ne pas sombrer dans un trou noir (les nouvelles générations, conquises, souhaiteront peut-être en savoir plus sur cette saga mythique et remonteront alors jusqu’aux sources, d’où l’apparition de nouveaux fans). Alors oui : peut-être qu’un autre aurait fait mieux, en respectant l’intouchable, mais est-ce que le succès aurait été au rendez-vous ?… STAR TREK ne doit-il s’adresser qu’aux trekkies et trekkers ou également à tous les publics ? D’autres diront : doit-on sacrifier STAR TREK sur l’autel du Box-office ou au contraire préserver à tout prix son « identité » au détriment de son succès ?

Il serait peut-être judicieux, non pas pour toi Robby, mais pour les "Ayatollah" de la source Trek, de rappeler en quoi consiste cette doctrine mensongère.

Remonter jusqu'aux sources est une démarche réelle, qui consiste à constater deux choses.

- Il n'existe aucune science qui permet de définir une source.
- Il n'existe aucune science qui permet de mesurer une source.

La source est une idéologie religieuse qui n'a ni dieu ni maître, autoproclamée, elle ne vit que pour régner et être défiée.

La source jouit d'une existence très courte*, elle sera déifiée, mécanisée, usurpée, traduite, transposée, rayée, modifiée, effacée, décapitée.

* La durée de vie d'une source est le plus souvent liée à un cycle d'évolution. La source est donc vouée à disparaitre naturellement sans qu'il soit possible de la préserver Ad vitam æternam.

Si on prend une application comme la généalogie ascendante, on dira le plus souvent que l'essor des nouvelles technologies comme l'informatisation et la dématérialisation des données auront permis à la généalogie d'être simplifiée et donc plus pratiquée.

La perception du gain, de l'évolution, l'emporte sur l'ignorance de la connaissance.

Cette évolution, ce passage à l'informatique, la migration des données est pourtant, aujourd'hui encore, la source quotidienne des plus grosses bourdes internationales finalement dédramatisées voir étouffées.

Pendant ce temps là, la source à pris une sacrée claque dans la tronche. Tu as pépé et mémé qui à noël, se retrouvent avec un arbre rempli d'inconnus, parfois de criminels de guerre et soudain, on leur confisque leur arbre et on supprime la seule chose qui les maintenait encore en vie, L'inspecteur Derrick.

Remonter aux sources restera pour bien des gens une illusion contemporaine et pour l'univers, une bonne crise de fou rire...

Robby a écrit:


Gene Roddenberry a toujours cru en l’avenir de l’espèce humaine, un avenir radieux où l’Homme aura vaincu les guerres, l’argent, la pollution et les maladies, où l’Homme aura effacé toutes les différences, où la tolérance règnera sur le monde. STAR TREK illustre pleinement sa vision profondément humaniste. Dans cet univers, l’argent n’existe plus car l’Homme, désormais, est passé à un stade où seule sa volonté de travailler pour son plein épanouissement et le bien de l’humanité prédomine…

Que tout cela est merveilleux, pour ne pas dire, malheureusement, puéril… Peut-on croire un seul instant que dans trois cents ans l’Homme aura atteint ce degré d’évolution, cette philosophie de la vie ? L’argent, les guerres, le racisme et tant d’autres fléaux auront été définitivement gommés en l’espace de seulement trois siècles ? J’aimerais sincèrement y croire, mais mon petit doigt me dit que même dans un million d’années, si l’Homme existe encore (pas de chance pour la Terre dans ce cas…), rien n’aura changé…

Je ne suis pas un humaniste, je n’ai jamais cru en l’Homme. Chaque jour à la télévision, à la radio, dans les journaux, j’ai la preuve que l’Homme est ce que Cornélius a décrit dans LE SECRET DE LA PLANÈTE DES SINGES. Chaque jour mon espoir pour un avenir meilleur s’amenuise : guerres, meurtres, viols, racisme, pollution, pouvoir de l’argent, politiciens et scientifiques corrompus, endoctrinement, manipulation et contrôle de l’information, me prouvent que l’Homme est, de toutes, la pire des espèces vivant sur cette planète.

Alors pourquoi aimer STAR TREK si sa philosophie en un futur meilleur est loin de me convaincre ?… Tout simplement, et paradoxalement, parce que j’aimerais tant croire en l’Homme, oui, j’aimerais de tout mon cœur que cet avenir soit aussi optimiste que celui dépeint dans STAR TREK. En me plongeant dans cette société utopique, idéale, j’échappe à la réalité, je m’évade : tout est beau (ou presque !), et j’oublie l’Homme et ses défauts, ses horreurs, ses vices, c’est comme une drogue qui agit sur moi. La puanteur du XXIe siècle disparaît alors pour laisser place au doux parfum d’un XXIVe siècle radieux… J’ai viscéralement besoin de cette forte dose d’optimisme qui me fait tant défaut, et parfois je me dis malgré tout : et si c’était un jour possible ? Oui, si c’était finalement possible ?… C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime tant STAR TREK…

Gene Roddenberry ne nous offre pas la perspective d'un monde utopique et je doute qu'il ait toujours cru à un avenir radieux. Ce que je constate, c'est que c'est bien un humaniste dans l'âme et que sa mission n'a pas été de nous faire croire, mais de nous faire comprendre.

Chaque épisode possède deux extrémités entrecoupées de nuances.

Roddenberry n'offre pas du rêve mais des outils. Il utilise nos faiblesses pour les transformer en enseignement humaniste. C'est un théologien de l'existence, un alchimiste de la nature.

Je pense que pour croire en l'homme, il faut assimiler les concepts de l'évolution, admettre que la paix n'existe pas car la vie est un éternel combat dans l'évolution. Se sentir en paix ne suffira jamais à l'être. En revanche, comprendre les batailles, les siennes, celles des autres qui nous semblent dépassées, c'est un bon début pour comprendre le cycle de la vie et se donner les moyens de ramener la véritable valeur de l'homme à l'échelle de la nature, de l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Markosamo
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Age : 40
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 18:32

Schmullus a écrit:
Roddenberry n'offre pas du rêve mais des outils. Il utilise nos faiblesses pour les transformer en enseignement humaniste. C'est un théologien de l'existence, un alchimiste de la nature.

Je pense que pour croire en l'homme, il faut assimiler les concepts de l'évolution, admettre que la paix n'existe pas car la vie est un éternel combat dans l'évolution.

je suis entièrement d'accord, c'est très bien dit !

quelqu'un a dit que "la paix, c'est le mouvement, et la guerre, c'est le statisme".Quoi de plus logique ? en état de guerre on répète sans cesse la même situation, et on dépense de l'énergie pour cela.Il suffit de regarder autour de nous, même l'économie est guerrière,c'est à dire qu'elle cherche aveuglément à donner les mêmes bénéfices aux mêmes personnes, ce qui engendre du statisme.C'est valable pour un individu en conflit avec lui-même.
Tandis que la paix, tout commence ! une situation en amène une nouvelle, le jugement disparait derrière l'expérience, le fait d'investir , de connaitre, donne la force d'aller plus loin ou ailleurs.On réfléchit, on admet ses erreurs et on se remet en question.La paix, c'est la science, le coeur, la philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 19:13

Merci pour vos points de vue à tous. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 31 Juil 2013, 19:28

Markosamo a écrit:

quelqu'un a dit que "la paix, c'est le mouvement, et la guerre, c'est le statisme".Quoi de plus logique ? en état de guerre on répète sans cesse la même situation, et on dépense de l'énergie pour cela.Il suffit de regarder autour de nous, même l'économie est guerrière,c'est à dire qu'elle cherche aveuglément à donner les mêmes bénéfices aux mêmes personnes, ce qui engendre du statisme.C'est valable pour un individu en conflit avec lui-même.
Tandis que la paix, tout commence ! une situation en amène une nouvelle, le jugement disparait derrière l'expérience, le fait d'investir , de connaitre, donne la force d'aller plus loin ou ailleurs.On réfléchit, on admet ses erreurs et on se remet en question.La paix, c'est la science, le coeur, la philosophie.

Oui je suis prêt à retirer "la paix n'existe pas" par ton approche transitionnelle de la paix. C'est tout à fait ce que je ressens aussi et ce que Roddenberry ressentait surement à travers ses premiers scénarios et puis sa façon d'immortaliser cette paix, que l'on peut mesurer à la fin de chaque épisode sur la passerelle, dans cette réflexion collective.
Revenir en haut Aller en bas
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 16 Oct 2013, 11:26

J comme... JEU !



Les jeux occupent une place non négligeable dans STAR TREK, si, si ! Vous connaissez tous, par exemple, le célèbre jeu d’échecs tridimensionnel de la série des sixties. Véritable casse-tête chinois (le jeu se compose de sept niveaux surélevés les uns par rapport aux autres…), il est vendu depuis plusieurs années dans le commerce avec ses règles purement inventées par les trekkies eux-mêmes (ce qui veut naturellement dire que dans la série, lorsque Spock prenait son air très sérieux pour avancer son pion, en fait il faisait n’importe quoi car aucune règle n’existait… Un jeu sans règles : illogique !).

En 1979, dans STAR TREK, THE MOTION PICTURE de Robert Wise, le commandant Decker tente vainement de faire ressurgir les souvenirs d’Ilia en montrant, à sa copie robotisée, un jeu auquel elle aimait s’adonner quand elle était en chair et en os. Certes, la scène n’a pas pour but de nous exposer les règles du jeu. Mais celui-ci, pour le peu qu’on en voit, semble issu d’un esprit alien embrumé : des boutons tactiles multicolores permettent de faire se dresser de quelques centimètres des tubes (ou cristaux) les uns à côté des autres… Et l’on apprend qu’Ilia était imbattable à ce jeu. Tiens donc !

Dans la série STAR TREK : THE NEXT GENERATION, de même que dans DEEP SPACE NINE ou VOYAGER, les jeux ne manquent pas, qu’il s’agisse de sports en holodecks dont sont friands les membres d’équipage ou de ceux que proposent certaines planètes. Cependant il peut parfois s’agir de jeux mortels, comme dans l’épisode de la première saison de STNG, Le Code de l’Honneur (Code of Honor), où Tasha doit affronter Yareena. Dans Le Jeu (The Game, épisode de la cinquième saison de STNG), les membres de l’Enterprise ne peuvent plus se passer d’un jeu que le commandant Riker a ramené de la planète Risa. Telle une drogue agissant directement sur leur cerveau, tous en deviennent totalement accros, à tel point qu’ils ne peuvent plus vaquer à leurs tâches, ce qui  met le vaisseau en péril. Enfin, dans DEEP SPACE NINE, la station accueille même des casinos tenus par des Ferengis.

Mais le plus grand meneur de jeu dans STAR TREK demeure bel et bien Q, entité immortelle et omnipotente, qui s’amuse régulièrement des pauvres mortels que sont les membres de l’Enterprise, ceux de DS9 ou ceux de l’USS Voyager, nous rappelant sans cesse que la vie n’est qu’un jeu… ou presque.


Dernière édition par Robby le Jeu 17 Oct 2013, 02:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 16 Oct 2013, 11:31

K comme... KLINGON !




Que serait donc STAR TREK sans ses Klingons ? On pourrait dire que ce serait comme un STAR WARS sans ses Jedi, sauf qu’un Klingon et un Jedi ne se comparent pas, je vous l’accorde…

D’abord, entendons-nous bien sur la prononciation du mot « klingon » en question : « Klinngonn », pour ne pas l’abimer. Avez-vous l’habitude de le dire à la française, avec une prononciation de sa terminaison en « on » comme « bonbon », « poltron » ou « couillon » ? Dans ce cas ça rime plus avec « con »… Je suis horrifié par les versions françaises de STAR TREK. La dernière syllabe se prononce « -onne » comme « bougonne », « cochonne » ou « félonne », ce qui est franchement une chose moins conne !




Un Klingon, c’est comme un chien fou qu’on lâcherait dans un magasin de porcelaines : il aboie, mord, bouscule, renverse, casse, piétine… urine… De là à dire que les Klingons sont de véritables sauvages, non, il y a un pas que je ne franchirai pas. L’art de vivre à la klingon est une expérience, comment dire, unique, intraduisible, ou plutôt impensable dans l’univers propre et net des humains des XXIIIe et XXIVe siècles de STAR TREK. Le Commandant Riker y a goûté à l’occasion de son affectation à bord d’un vaisseau klingon dans l’épisode Question d’Honneur (A Matter of Honor, saison 2 de STNG). Il y a appris toute la signification des mots « Gloire » et « Honneur » qui reviennent constamment dans le vocabulaire klingon, (ce qui n’empêche pas qu’il y ait des traîtres en surabondance chez eux aussi…). Il y a découvert la gastronomie klingon, réputée dans toute la galaxie… Une expérience unique dans une vie d’humain. Pensez donc : tout grouille dans les assiettes, en particulier le célèbre « qagh »… Mais il n’a pas eu le temps de connaître l’amour vache à la klingon (heureusement pour lui…), même si certaines représentantes de la gente féminine ont manifesté un certain intérêt envers lui. C’est Worf, notre Klingon chef de la sécurité (!) à bord de l’Enterprise, qui nous permettra d’explorer les sauvages « parades nuptiales » de cette race guerrière.




Oui, car avant tout le Klingon est un guerrier, un combattant dans l’âme, et fier de l’être ! Il respire le courage, la force et la détermination. Mourir ne lui fait pas peur une seule seconde. Plus résistant qu’un humain, il est une machine de guerre redoutable et féroce qui se laisse parfois dépasser par ses pulsions guerrières, souvent à ses dépends.

Le Klingon, c’est aussi une apparence physique particulière, avec une arrête frontale osseuse bien marquée, des dents bien crades, une chevelure bien épaisse et une peau mate. Mais c’est également une langue extraterrestre unique dans l’univers de la science-fiction. Entièrement créée par Mark Okrand, un linguiste américain, elle peut être apprise aujourd’hui grâce à des dictionnaires vendus dans le commerce, ce qui fait bien sûr la joie de quelques trekkies, dont certains, bien atteints, qui ont décidé de ne plus parler qu’en klingon, chez eux… Ce qui peut donner des scènes de ménage du genre :

- Le mari : nuqDaq yuchDapol ? Dochvetlh vltlhutlhlaHbe’ !

- Sa femme : yljatlhQo’ ! naDev vo’ylghoS !

Traduction :

- Le mari : Où as-tu mis le chocolat ? Je ne peux pas manger ça !

- Sa femme : Tais toi ! Va-t’en !

Vous voulez parler klingon ? Rien de plus simple : désormais Bing vous propose son traducteur anglais-klingon… Cependant n’oubliez pas de le prononcer avec une certaine férocité et, surtout, en postillonnant un maximum.

Allez, moi je vous dis maintenant : Qapla’ !


Dernière édition par Robby le Ven 13 Juin 2014, 10:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5440
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Mer 16 Oct 2013, 12:19

Beau "K" dac dac dac 

honneur aux Klingons !!!


_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Jeu 17 Oct 2013, 06:26

Une chose que j'ai oublié de dire aussi, c'est que, en général, tout épisode de Star Trek où sont présents des Klingons est un très bon épisode. Combien d'histoires formidables en leur compagnie, en particulier dans STNG, puis ce sera DS9. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 13 Juin 2014, 10:44

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr… Live long and prosper.

L comme... LIVRE !




Et c’est là que je fais un arrêt sur image sur le dernier bouquin paru sur STAR TREK : Star Trek, l’Histoire non officielle de toute la Saga Intergalactique (de Robert Greenberger, aux éditions Hors Collection).

Il est rare que des livres entièrement consacrés à l’étude du phénomène STAR TREK soient traduits en français. Ce dernier ouvrage, tout récent (il est paru il y a seulement quelques semaines), représente certainement un must pour tout trekkie ou trekker qui se respecte. L’auteur passe en revue toute l’histoire de la grande saga de Gene Roddenberry, de sa genèse jusqu’aux films mutants de JJ Abrams. Mais attention : il ne s’agit pas de vous gaver d’informations artificielles ou superficielles, non, je peux vous garantir que la sauce est épicée… La quatrième de couverture précise :

« Voici le premier livre qui raconte l’histoire complète des 50 ans de la saga STAR TREK, depuis les premiers épisodes de la série télévisée des années 1960 jusqu’au dernier film sur les écrans en juin 2013 INTO DARKNESS. À l’aide de nombreuses anecdotes sur les coulisses de la création, des témoignages de ceux qui ont participé à l’aventure, mais aussi grâce à l’apport des milliers de fans, l’auteur Robert Greenberger présente de manière exhaustive l’histoire de la série, ses succès autant que ses difficultés, ses échecs parfois. Cet ouvrage offre à tous les fans – nombreux – un vaste panorama non censuré de l’univers de science-fiction le plus culte du XXe siècle avec STAR WARS. Illustré de centaines de reproductions de produits dérivés, de photos de tournage, de documents inédits, c’est un livre indispensable pour tous les Terriens trekkies, et tous les nostalgiques des belles années de la SF. »

Et plus bas, en tout petit, on peut lire : « Cet ouvrage n’est ni autorisé, ni approuvé par CBS Television Studios, Paramount Pictures, Roddenberry Estate ou quiconque en rapport avec les films ou les livres Star Trek. » Oui, et pour cause : on y apprend que Roddenberry était d’un tempérament tyrannique et qu’il se faisait passer pour le créateur de nombreux éléments de l’univers STAR TREK alors qu’il n’en était rien, que Majel Barrett n’a pas hésité à user de ses charmes pour obtenir coûte que coûte son rôle de l’infirmière Chapel dans la série, que Harlan Ellison, Theodore Sturgeon, Richard Matheson, A. E. Van Vogt, Robert Bloch, Lester del Rey, Philip José Farmer, Frank Herbert et Poul Anderson ont signé une lettre adressée à NBC pour soutenir la série pour une seconde saison, que… que beaucoup d’autres choses sont encore révélées et qu’il ne vous reste plus qu’à commander cette perle si vous voulez en apprendre plus sur les dessous de la saga culte ! Plus de 250 pages vous révéleront bien des secrets surprenants, accompagnées de photos de produits dérivés à faire baver tout collectionneur geek dans l’âme !

À l’heure où j’écris ces lignes (13 novembre 2013), je n’ai pas encore fini la lecture de Star Trek, l’Histoire non officielle de toute la Saga Intergalactique, mais je peux vous assurer que je me régale à chaque page. Et je n’en suis qu’à la série des sixties !

Bref, vous l’aurez compris, un bon conseil : si vous êtes fan de STAR TREK : faites-vous offrir d’urgence ce merveilleux bouquin pour les fêtes de fin d’année !
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 13 Juin 2014, 10:53

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr… Live long and prosper.

M comme... MACHINE !




STAR TREK et les machines, les machines et STAR TREK, l’Homme et la Machine… L’univers de STAR TREK étant de science-fiction, il est normal que la machine soit très présente, mais, heureusement, elle n’y est pas forcément omniprésente.

La passerelle de l’Enterprise a toujours été le paradis des machines. Des ordinateurs bariolés de STAR TREK sixties desquels s’échappe une voix monocorde et où l’on enfonce de petites plaques (de bois !) colorées en guise de programmes, à ceux aux écrans tactiles du Galaxy Class de la Next Generation auxquels Majel Barrett (épouse de Gene Roddenberry) prêtait sa voix gracieuse, les machines sont partout. On les trouve également dans les quartiers des membres d’équipage avec les fameux réplicateurs procurant la nourriture nécessaire. Et si l’on veut se divertir, les machines des holodecks sont là pour réaliser tous vos rêves (et fantasmes ?…). Il existe aussi une machine capable de créer l’objet de son choix. Oui, STAR TREK avait déjà inventé l’imprimante 3D avant l’heure… Enfin, pour analyser, étudier, repérer, rien de mieux qu’un tricordeur, merveilleuse machine miniature qui devrait elle aussi, dans un avenir plus ou moins éloigné, devenir une réalité pour nous.




Mais les machines peuvent venir de l’espace, comme dans l’épisode Le Korrigan (The Changeling) où Nomad, sonde-ordinateur, dit reconnaître en Kirk son créateur. Ce qui nous rappelle aussi le sujet de STAR TREK, LE FILM (Robert Wise, 1979) : une immense nuée galactique contrôlée par V’ger traverse l’Univers pour retrouver son créateur, détruisant tout ce qui pourrait contrarier ses recherches. La révélation finale sera en rapport direct avec une célèbre machine du XXe siècle… Dans l’épisode des sixties si justement intitulé La Machine Infernale (The Doomsday Machine, écrit par Norman Spinrad), une machine gigantesque annihile systèmes solaires et vaisseaux spatiaux qui se trouvent sur sa trajectoire.




L’épisode Le Cerveau de Spock (Spock’s Brain, STAR TREK sixties), nous présente une jeune femme qui « vole » le cerveau de notre Vulcain préféré afin de l’intégrer dans un super-ordinateur. Quant à notre Scotty, il semble bien désemparé face aux machines du XXe siècle lorsque, grâce à un voyage dans le temps, il se retrouve face à un ordinateur de 1986 dans STAR TREK IV : RETOUR SUR TERRE (Leonard Nimoy, 1986). On a droit à une scène hilarante où, habitué qu’il est à communiquer oralement avec les machines de l’Enterprise, il s’adresse à l’ordinateur en utilisant la souris comme microphone…




Il existe, bien sûr, encore de très nombreux épisodes et films STAR TREK où les machines sont les vedettes, toutes séries confondues. Je n’en ai évoqué qu’une infime partie, mais mon but n’était pas de faire dans l’exhaustivité, loin de là. En règle général, on dira que l’Homme, dans STAR TREK, vit plutôt en harmonie avec les machines. Elles sont là pour l’aider, en tant qu’outil pouvant surtout lui garantir la santé et la connaissance. En outre, elles sont souvent douées de réactions reproduisant celles des êtres humains. Ce qui ne signifie pas qu’elles s’avèrent sans défauts ou défaillances, pour preuve les téléporteurs de l’Enterprise régulièrement en panne… Ah, rien n’est encore parfait dans le futur !
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 13 Juin 2014, 11:02

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

N comme NOURRITURE !





Allons-y aujourd’hui, mettons gaiement les pieds dans le plat, oui, jetons sans complexe un coup d’œil dans les assiettes des XXIIIe et XXIVe siècles ! L’hygiène alimentaire est-elle toujours une obsession ? Le bio est-il toujours aussi dégeu ? Les OGM sont-ils, des siècles plus tard, responsables de la calvitie de la famille Picard ? Les végétariens se sont-ils fait bouffer par les Klingons ? Et que sont devenus les pizzas, les hamburgers et les sodas ? Tant de questions et si peu de réponses…

Si on inspecte avec soin les assiettes de la glorieuse époque de James T. Kirk (vous savez, celle du règne des mini-jupes à bord de l’Enterprise), on s’aperçoit que pour avoir du goût au XXIIIe siècle il faut avoir de la couleur. Plus les mets sont colorés, mieux c’est. Sans doute que les colorants ne sont plus cancérigènes… En tout cas les petits cubes jaunes, rouges ou verts servis dans l’argenterie de l’Enterprise ressemblent davantage à de jolis morceaux de pâte à modeler qu’à des mets raffinés. Et pour la peine, on perd vite l’appétit rien qu’à les voir. Peut-être que tout cela est voulu afin de faire des économies à bord… Même la bière est bleue, oui mais seulement la bière romulienne ou « romulanaise » (à votre convenance), celle qu’on déguste en cachette et, bien sûr, avec modération…




Pas de souci cependant : dans le futur, le « synthehol » (in english, of course) a remplacé l’alcool pur et dur. Diantre ! Plus moyen de se soûler (ou presque, car Scotty garde toujours une vraie bouteille de whisky écossais dans les parages). Voilà qui résoudrait bien des problèmes au XXIe siècle…

Et pour madame, plus besoin de se tracasser la tête en cherchant vainement quel menu on va bien pouvoir concocter pour sa petite famille : le réplicateur ou synthétiseur (« replicator » in english, of course) résout désormais tous les problèmes ! Plus besoin de courir au supermarché du coin, de faire ses emplettes au rayon légumes, à la boucherie ou à la pâtisserie ! Fini de pleurer devant ses oignons, de se couper les doigts devant ses carottes, d’éternuer devant son poivre ou, pire, de s’ébouillanter en renversant sa casserole ! Non, fini tout ça ! Au XXIVe siècle, approchez-vous doucement du synthétiseur de nourriture, annoncez-lui clairement votre plat sans bafouiller (il n’aime pas ça), et hop ! En quelques secondes, oui vous avez bien lu, en quelques secondes, votre plat est là devant vous, comme par magie, tout fumant, reposant agréablement dans son assiette en compagnie de sa sauce et de ses jolies garnitures ! Que demander de plus ? Comment ?… Ah oui, comment tout cela est-il possible ? Réponse de Wikipédia :

« Dans l’univers de fiction de STAR TREK, les réplicateurs et les synthétiseurs de nourriture sont des convertisseurs énergie/matière capable de matérialiser n’importe quel objet dont la structure a été pré-enregistrée dans leur base de données, dérivés de la technologie de la téléportation. Les synthétiseurs de nourriture sont aussi capables de dématérialiser un objet et de le stocker dans une mémoire tampon. Malgré leur degré de sophistication, les synthétiseurs de nourriture sont incapable de reproduire toutes les petites nuances aléatoires qui caractérisent les produits naturels, et ceux-ci conservent une grande valeur. »




Bien… Comme quoi finalement, tout n’est pas parfait dans le futur… Voilà pourquoi le commandant Riker aime souvent cuisiner, ou pourquoi Neelix (le Jar Jar de STAR TREK : VOYAGER, enfin presque…) passait-il le plus clair de son temps au milieu des casseroles.

Du temps de Jonathan Archer, on ne se tracassait pas autant. Le chef cuistot assurait lui-même les repas du capitaine à bord du NX-01, et notre brave Archer, qui invitait souvent du monde à sa table, aimait beaucoup boire du thé glacé dans de grands verres, avec de sacrés zestes de citron (inspectez son verre la prochaine fois que vous monterez à bord).

Enfin, si vous voulez tout savoir sur la passionnante histoire du synthétiseur de nourriture, voici un excellent lien : http://star-trek.perso.sfr.fr/Technologies/Sciences/Synthetiseur.php. Allez, bon appétit !




Dernière édition par Robby le Ven 13 Juin 2014, 11:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 13 Juin 2014, 11:18

Très joli Dico.  dac 
Revenir en haut Aller en bas
Robby
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 4177
Age : 51
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Dico Star Trek !   Ven 13 Juin 2014, 11:25

Merci Schmullus.  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://morbius.unblog.fr/
 

Mon Dico Star Trek !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions-