AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 Une journée ordinaire sur Bajor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 45
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Une journée ordinaire sur Bajor   Ven 22 Fév 2013, 09:36

PROLOGUE

Lieu: bas fonds de la cité de Dahkur

Le sous constable Kira Laan se frayait un chemin parmi la foule de curieux avides de morbide, rassemblée devant le perron du temple. D'un geste énervé, il fit signe à l'escouade de sécurité qui l'accompagnait de disperser les curieux, tandis qu'il passa le cordon de sécurité déployé par le drone maintenant posé. Un gyrophare couleur grenat éclairait par intermittences le jeune visage de l'officier de sécurité. Laan se pencha en s'accroupissant vers le drone pour se saisir des premiers enregistrements vidéo. Son empreinte biométrique fut reconnue par la machine qui délivra les données sur le PAD de l'officier.

_"Par les prophètes, il faut tous les tuer, ses chiens de cardassiens!"

Laan se tourna vers la voix qui venait de crier. Un pauvre commerçant qui voyait sa matinée gâchée par un attentat dans sa rue. Le jeune officier bajoran ne pouvait le blâmer, les actes terroristes avaient "explosé" et les statistiques n'étaient pas bonnes pour les autres provinces Bajoranes...

_" Vous servez à rien, miliciens, allez brûler dans les cavernes de feux des faux prophètes!"

ç'en était trop! Laan se leva, rangeant son PAD dans son pardessus, et transmit ses ordres en subvocal à son escouade d'agents. Un mouvement ordonné fit converger à l'unisson les hommes de Laan vers le commerçant, qui soudain fut isolé de la foule. L'homme, âgé, aurait pu être le père du jeune constable...

_" Je me souviens d'une époque où c'était ses chiens de cardassiens qui avaient vos méthodes! Que fait le gouvernement pour nous? Rien! Il nous laisse crever sous les bombes de ses sales terroristes!" Le commerçant cracha parterre, joignant le geste à l'insulte!
Laan remarqua encore dans cette énème grossiereté que la culture terrienne avait quelque peu contaminé une certaine catégorie de bajorans. Sortant son tricordeur de sécurité, il scanna le visage de l'infortuné, qui ne pouvait plus bouger encadré par les agents de l'officier.

_" Altaum Kor" lut t'il sur l'écran. "Ancien membre de la résistance, spécialiste en sabotage, vous avez eu à votre actif bien des actes répréhensibles durant l'occupation, Monsieur!"

Le dit Altaum Kor trépigna un peu sur lui même, mais voulait garder la face devant Laan et redressa le menton.

_"Oui gamin, moi j'suis un ancien résistant, et c'est grâce à moi, aujourd'hui si t'es libre!" Le vieux commerçant bomba le torse comme pour appuyer ses paroles.

Laan leva les yeux aux ciel, se demandant comment sa mère faisait à l'époque pour supporter ce type d'individus...

_"ça ne te donne pas le droit d'insulter des membres de la sécurité, c'est de l'insubordination!" Répliqua séchement Laan.

_"Ah! T'es qu'un gamin, t'étais même pas né quand la guerre s'est terminé!"
L'altercation verbale commençait à attirer d'autres bajorans, Laan devait rapidement faire cesser cette joute.

_"J'ai eu un bon professeur. Ma mère , Kira Nerys!" Puis Laan tourna les talons, devant le commerçant, rendu incrédule par cette révélation!
_


Dernière édition par six of nine le Dim 24 Fév 2013, 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 45
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Une journée ordinaire sur Bajor   Ven 22 Fév 2013, 15:26

Chapitre UN

Lieu: Temple du district 6

Kira Laan, tête vers le sol, perdu dans ses pensées, fouillait sans conviction les petits débris de maçonnerie avec ses pieds. Formant des arcs de cercle dans la poussière de la pierre pulvérisée par l'explosion, il patientait, attendant son tour, pendant que l'équipe scientifique faisait des relevés sur les lieux de l’explosion, à la recherche du moindre indice ou fragments de la bombe qui avait endeuillé la communauté religieuse.

_"On va avoir le Kaï et toute la suite de Vedeks sur l’dos... Un attentat le jour de la fête d'Ha'mara...Ils ont bien choisi leur journée pour nous foutre dans la merde!"

_"Mmmm, ouais c'est sûr!" Répondit Laan à son chef de Milice, Ro Vek.

L’équipe scientifique leur fit signe qu’ils avaient enfin le champ libre, et Laan se dirigea aussitôt vers l’autel du temple, suivi de près par le Chef Vek. L’endroit était un vrai champ de ruines ! Des débris de colonnades jonchaient le sol, et par endroit la peinture s’était vaporisée sous l’effet thermique du souffle. Le sol en dalles de pierres où la bombe avait explosé, faisait maintenant place à un cratère de quelques mètres de diamètre au fond vitrifié par la chaleur. Peu de matières et encore moins de restes organiques avaient été trouvés à proximité du point zéro de l’explosion.

_ « Charge thermique ? » Questionna Laan en regardant Ro, qui acquiesça aussitôt de la tête.

_ « Sans doute une charge thermique qu’on utilise pour dégager rapidement des passages encaissés et encombrés d’éboulis… J’ai déjà vu ce genre d’explosifs utilisé dans des carrières ou des excavations souterraines… ça vitrifie le sable et la roche, et ça a un fort effet de souffle tout en bouffant l’oxygène en milieu clos… Une vraie saloperie ! » Répondit Ro.

_ « Au nom de l’émissaire, je sens que ça va être une journée difficile, aujourd’hui ! » Proféra Laan, en poursuivant son investigation dans les décombres du temple…
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 45
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Une journée ordinaire sur Bajor   Dim 24 Fév 2013, 11:13

CHAPITRE DEUX

Lieu : conseil des Vedeks

« … Les premiers rapports de la scientifique font état de l’utilisation de charges thermiques que l’on trouve dans l’industrie d’excavation civil. Depuis que nous avons intégré définitivement la FPU, les recherches archéologiques se sont intensifiés sous Bajor. Nous allons sans aucun doute rencontrer des difficultés pour trouver l’origine de l’explosif utilisé dans l’attentat du temple. »

Pendant son laïus, le jeune Laan faisait face au conseil des Vedeks, et l’officier de sécurité qu’il était ne se sentait pas à l’aise face à eux… Ressentiment peut être dû au passé tumultueux de sa mère avec la religion…

« Kira Laan, vous nous avez été chaudement recommandé par le chef de la milice de Dahkur. S’il en est ainsi, c’est que vous représentez le meilleur espoir pour trouver les coupables de ce monstrueux acte, alors faites ce que vous avez à faire ! Nous transmettrons votre rapport et feront part de vos avancées dans l’enquête à l’Assemblée.»

Les Vedeks avaient le don de retourner les situations à leurs avantages, pensa Laan, et il en faisait la douloureuse expérience ! En deux mots, il serait tenu pour responsable par le conseil s’il n’aboutissait pas dans son enquête. Foutus politiciens religieux ! pensa-t’il encore pour lui-même.

Congédié d’un geste, Laan salua le conseil restreint et sortit de la salle. La terrasse du temple des Vedeks avait une magnifique vue sur les jardins suspendus et les riches quartiers de Dahkur. Amèrement, Laan savaient que les hauts dignitaires de Bajor ne foulerait jamais les bas fonds de la cité, comme lui allait l'arpenter…

« Par les prophètes, si ma mère me voyait… » Se surprit à dire tout haut Laan.

« Elle te trouverait extraordinaire, Laan ! »

Le jeune officier, surpris de ne pas avoir entendu arriver le nouveau venu, se tourna vers la voix familière qui avait répondu à ses interrogations.

« Vedek Mera ! Veuillez excuser mes propos, je pensais tout haut ! »

« Il n’y a pas de mal, Sous Constable Kira Laan. Je comprends vos interrogations à bien des égards… Mais je vous prie, venez marcher un moment avec moi jusqu’aux jardins.»

Laan emboîta aussitôt le pas au vénérable Vedek en direction des terrasses fleuris.

« Vous souvenez vous de votre mère, Laan ? » Questionna soudainement le vieux Vedek, en chemin.

« Euh...Je n’ai que des fragments de souvenirs, Vedek Mera. J’étais encore très jeune quand elle a disparu… »

« Mmm...C’est d’ailleurs cette terrible épreuve qui vous a motivé à devenir un enquêteur. Et un des meilleurs espoirs à ce que je sais ! » Le Vedek appuya son affirmation d’un intense regard sur le jeune officier de sécurité.

« Je sais que le conseil va vous malmener, pour que rapidement, vous trouviez des coupables tout désignés et écartiez ainsi la menace de soulèvement de la communauté religieuse de Bajor. »

"Je connais bien les enjeux, Vedel Mera, je les connais que trop bien… Mais… »

« Ce n’est pas votre façon d’agir. Bacler une enquête, serait pour vous comme trahir la mémoire de votre mère, n’est ce pas ? » Laan était sidéré par la clarté avec laquelle le vénérable Vedek l’avait cerné et perçé. En signe de sympathie et de bénédiction, Mera se saisissa du lobe de Laan , où pendait la boucle d’oreille de sa mère, seule vestige qu’il avait gardé d’elle...

« Vous avez sa force! Sa conviction et sa détermination, jeune Laan ! Et je sais qu’à travers son souvenir, les prophètes vous guident. Vous saurez comment agir quand il en sera temps. Allez maintenant, une enquête vous attend, et je vous aie que trop retenu. »

Laan, interdit, resta figé un long moment, au milieu des parterres fleuris, bien après le départ du Vedek. Chaque mot que lui avait transmis Mera avaient un poids, et Laan avait l’impression qu’ils pesaient des tonnes dans son esprit…
Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée ordinaire sur Bajor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions-