AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KIRK
Commandeur
Commandeur


Masculin Nombre de messages : 769
Age : 83
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Jeu 01 Sep 2011, 16:52

Salut à toutes et à tous ! wink

Existe t'il une infantilisation générale ?

Pour ma part la réponse est oui. Si les studios courtisent en priorité le marché international, ils ne veulent pas laisser filer un marché intérieur ( américain ) qui se détériore ; il faut donc appâter le spectateur. Comme 45% des américains qui vont au cinéma ont moins de 25 ans, la guimauve et le bourre-pif sont de rigueur. Pour séduire une génération biberonné aux jeux vidéos, les studios l'assomment à coups de références empruntées à la culture ado ( cela va plaire à Buckaroo wink ). Cela explique l'invasion de franchises fondées sur des bandes dessinées ( 6 films rien que pour cet été 2011 ), des best- sellers pour la jeunesse ( Harry Potter, Twilight... ), des jeux de société ( Battleship), des jouets ( Transformers, GIJoe ), ou des parcs d'attractions ( Pirate des Caraïbes ).

La nouvelle mode ? Remanier les contes : des frères Grimm à Charles Perrault, personne ne va y échapper. Deux projets Blanche - Neige sont annoncés, l'un avec Julia Roberts et l'autre avec Charlize Theron, mais aussi la Belle au bois dormant, Pinocchio, la Fée clochette, Hansel et Gretel ou Cendrillon ; on frise l'overdose ! Si une franchise commence à s'épuiser on lance un reboot : même héros mais style et acteurs différents. C'est le cas du prochain Spider- man . Face à ces grosses machines à fric, l'animation , qui vise les plus petits, reste très populaire, la comédie aussi : plus elle pousse loin le bouchon plus elle plait aux 17/25 ans ( sans compter les vieux ados qui ont aujourd'hui plus de 40 balais... ). Hollywood exploite donc le filon à fond. Des productions Judd Apatow ( En cloque : mode d'emploi, mes meilleures amies ) à Very bad Trip et ses avatars... tout est bon dans le cochon... Smile




Dernière édition par KIRK le Mar 06 Sep 2011, 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julius
Commandeur
Commandeur


Masculin Nombre de messages : 653
Age : 42
Date d'inscription : 24/05/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Jeu 01 Sep 2011, 18:42

Le cinéma américain est clairement infantile mais il me semble que c'est le cas depuis longtemps. Perso ça me plait ,car à part pour quelques exceptions ( Transformers... ) il produit de bons films. Je suis fan de comics et depuis quelques années j'ai été très heureux de voir la qualité des adaptations . Pourvu que ça dure ...
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore


Masculin Nombre de messages : 3956
Age : 38
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Ven 02 Sep 2011, 08:48

En matière d'infantilisation, je pense que la télévision à elle seule infantilise les américains et fait le plus gros du travail, le cinéma ne fait que s'adapter au marché en se situant au niveau de ses clients parce qu'aujourd'hui, on peut davantage parler de clients plutôt que du public. Par ailleurs, je ne suis pas sur que cela soit spécifique aux américains, en quoi les autres pourraient se vanter d'être mieux ? Pour moi l'infantilisation est inhérente aux conséquences, aux résultats plus qu'aux genres. Transformer, blanche neige etc. c'est un genre gamin mais qui peut se révéler être très éducatif et constructif tout dépend dans quelle tranche du métier on se situe, entre l'industrie du fric et l'art du cinéma...
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte


Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Ven 02 Sep 2011, 12:36

KIRK a écrit:
[justify][color=#CFCF60]Salut à toutes et à tous ! wink
Existe t'il une infantilisation générale ?
Pour ma part la réponse est oui. Si les studios courtisent en priorité le marché international, ils ne veulent pas laisser filer un marché intérieur ( américain ) qui se détériore ; il faut donc appâter le spectateur. Comme 45% des américains qui vont au cinéma ont moins de 25 ans, la guimauve et le bourre-pif sont de rigueur.

Ce constat que tu fais, on le faisait dèjà avec George Lucas et Steven Spielberg.. Flatté le public familiale, les d'jeuns, abrutir les masses, se faire un max de blé.. On ne se rend pas compte aujourd'hui de la violence des critiques, le dédain intellectuelle du public envers Spielberg.. Les productions Amblin , les Indy sont désormais des classiques au sens noble du terme..Et croyez moi, ça n'a pas toujours été le cas.
Moi même je suis tombé dans le panneau, j'ai longtemps dédaigné la part adulte de Spielberg.. Des années 80, selon moi son meilleur film est Empire du Soleil, parce que j'ai plus de 35 ans et qu'aujourd'hui je suis capable d'encaisser le pessimisme de ce film. Il faut savoir aussi encaisser la douleur de La Couleur Pourpre.. A 15 , 20, voir 30, je n'étais pas prêt à encaisser cette "maturité".. Je regrette même d'avoir vu trop jeune certain Kubrick ou Martin Scorsese, et rater la compléxité de certaines de leur oeuvre comme Barry Lyndon ou Taxi Driver.

Tu as l'air de prendre de haut le goût du public Américain.. Mais regarde le plus gros succès de ces dernières années : The Dark Knight, pourtant tiré d'un comic, ça n'en reste pas moins une oeuvre noire, mature et très complexe.. Nolan toujours ! Inception, un script tortueux, un blockbuster qui fait chauffer les neurones: Un énorme succès !!.. The Social Network de David Fincher , encore une fois, un script complexe, plein de terme techniques, des personnages antipathiques: un succès !.. Je peux te citer cette année : True Grift des frères Coen.. Non le public Ricain n'est pas con..

Citation :
Pour séduire une génération biberonné aux jeux vidéos, les studios l'assomment à coups de références empruntées à la culture ado ( cela va plaire à Buckaroo ). Cela explique l'invasion de franchises fondées sur des bandes dessinées ( 6 films rien que pour cet été 2011 )

Mais c'est une évidence, je n'étais pas éveler avec Molière et Montesquieu, mais par Stan Lee, Jack Kirby, Go Nagaï.. Je ne biberonné pas à Godard ou Truffaut.. C'était Spielberg, Carpenter, Zemeckis.. La TV ce n'était Maigret ou les dossiers de l'écran, c'était Temps X , Chapeau Melon et Bottes de Cuir , Goldorak ect..
Cela a toujours été Star Trek avant 2001 , si tu vois ce que je veux dire .
Je suis même heureux qu'à presque 40 ans, je continue à lire des comics. Je n'ai absolument pas de dédain pour la pop culture, J'en ai bien plus appris sur moi & la nature humaine avec Spidey et Star Trek que Les Misérables ou Les raisins de la colère.
Citation :
l'animation , qui vise les plus petits
..Euh tout de même Wall E des studios Pixar est l'un des meilleurs films SF des ces 10 dernières années.

Citation :
la comédie aussi : plus elle pousse loin le bouchon plus elle plait aux 17/25 ans ( sans compter les vieux ados qui ont aujourd'hui plus de 40 balais... ). Hollywood exploite donc le filon à fond. Des productions Judd Apatow ( En cloque : mode d'emploi, mes meilleures amies ) à Very bad Trip et ses avatars... tout est bon dans le cochon...

Judd Apatow justement !!.. Aujourd'hui on a le génail Judd Apatow pour capturer la crise existentielle adolescente / Adulescente avec humour & justesse, hier on avait le génial John Hughes ( Breakfast Club, La Folle Journée de Ferris Bueller ). Hier en films d'horreur, on avait Freddy et les Vendredi 13 . Maintenant ils ont Jigsaw et les Destination Finale.. On prenait notre pied devant Commando avec Szcharwzie ou Demolition Man avec Stallone , aujourd'hui , ils le font avec les Fast and Furious... & alors pourquoi nous, nous avions eut le droit de nous infantiliser et pas le public ado actuel ?

Citation :
En matière d'infantilisation, je pense que la télévision à elle seule infantilise les américains

Alors là je ne suis pas d'accord, ces dernières années , je n'ai jamais vu autant de série à caractère adultes : The Shield , Breaking Bad , Deadwood , Sons Of Anarchy, Mad Men, Skins.. Même la SF s'est pris un bon gros coup de maturité derrière la tête avec Battlestar Galactica 2003.. Même la sitcom est d'une maturité étonnante : Mon Oncle Charlie le gros carton là bas, ça parle de sexe, de problème existentielles avec un humour bien acide & c'est pourtant un show tout public .

Qu'avons nous, en France ? Joséphine Ange Gardien, Plus Belle la vie.. Je pleure !!!








Revenir en haut Aller en bas
Markosamo
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur


Masculin Nombre de messages : 308
Age : 39
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Ven 02 Sep 2011, 13:59

je ne suis pas vraiment d'accord; oui cette intention existe, mais elle a toujours existé, dans le sens où les marchands ont toujours tendance à tirer vers le bas car c'est plus facile, et comme les marchands dominent le cinéma...on pourrait faire ce constat avec les films idiots des années 50, mal joués, et qui ont disparu. Idem pour "nos" années 80 ou 90, il y avait quand même un sacré paquet de débilités. Dire qu'un Steven Seagal a pu être un star, ne parlons même pas de Porky's, Police academy, Chips, Falcon Crest...notre société était peut-être mieux que l'URSS mais pas tant que ça. Aujourd'hui je ne dirais pas que c'est mieux, mais plus diversifié, il y a plus de choses de qualité, et on a aussi creusé plus profond dans le glauque ou l'idiotie. A chacun de se créer sa réalité.
On remarquera tout de même une avancée des thèmes SF, fantastique, philosophie spirituelle :

Matrix, Inception, Games of Thrones, Galactica,K-Pax, L'agence, Nosso Lar, Lost, heroes, The Event, Avatar,V pour Vendetta, Harry Potter...

aujourd'hui on a Transformers, nous on avait Rambo 3 ou Supercopter. Je sais pas ce qui est pire, mais tout ceci est à notre dispostion et à chacun de se choisir sa réalité
Revenir en haut Aller en bas
T'Luvik
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte


Féminin Nombre de messages : 1593
Age : 33
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Mer 07 Sep 2011, 00:50

Je crois que malheuresement, il n'y a pas qu'en Amérique, mais c'est vrai que certaines productions américaines connues ou non manquent d'une certaine maturité.
C'est peut-être une demande du public américain qui souhaite se divertir sans trop se poser de questions sur tel ou tel sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte


Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Mer 07 Sep 2011, 11:28

Est ce que Les Aventuriers de l' Arche Perdue est vraiment un film mature ?
Non, c'est puérile, fun , cool , éclatant..
Qu'est ce qu'un film mature ?
Le Parrain de Coppola , French Connection de Friedkin , Heat de Michael Mann..

La vraie question qui faudrait se poser ce n'est pas savoir si hollywood s'est infantilisé, c'est savoir si nous spectateurs n'avont pas pris un bon coup de vieux..

Je vais prendre l'exemple du dernier Indiana Jones que j'ai aimé, et pourtant une large portion du public qui a grandit avec ce personnage rejette en bloc..Parce que c'est too much ( le coup de frigo nucléaire ) , comme si les Indy n'avait jamais été too much ( le coeur arraché du temple Maudit, le chevalier de 600 ans de la Dernière Croisade ) ect..

Sommes nous devenus trop vieux pour nous emmerveiller?
Revenir en haut Aller en bas
mulder29
Enseigne
Enseigne


Masculin Nombre de messages : 41
Age : 36
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Mer 07 Sep 2011, 15:14

Ca m'épatera toujours de constater le caractère blasé de beaucoup quand on évoque le danger de l'infantilisation dans le cinéma et la série télé.

Euh, je sais pas pour vous, mais quand j'avais dix ans, je bouffais du Freddy et du Vendredi 13, je me mattais en boucle des Goonies, du War Games et du Secret de la Pyramide. Je kiffais Gremlins et Supercopter. En quoi le cinéma actuel est-il différent avec ses Harry Potter et Twilight ?

J'ai juste l'impression d'avoir grandi, mûri, pour apprécier d'autres genres de cinéma plus "adulte" (je déteste ce mot, en raison de l'arrogance que ça procure). A dix ans, je n'aurais pas aimé découvrir "French Connection" ou "Apocalypse Now", comme je n'aurais sans doute pas aimé "Heat" ou "Tree of Life". Et il faut bien reconnaître que les Goonies ou Indiana Jones sont eux-mêmes blindés de défaut : les malfrats qui cabotinent à outrance (les plus de 20 ans ont du grincés des dents devant un spectacle si puéril), les mômes qui se planquent derrière des rochers.... alors qu'ils portent tous des anoraks jaune fluos ou encore les mille et une fois où Indiana s'en sort indemme alors qu'il devrait passe l'arme à gauche (il aurait dû clamsé dès la moitié de "l'arche perdue").

J'ai plutôt l'impression que le cinéma de genre "spécialisé" tend à s'ouvrir sur d'autres formes de public : "The Dark Knight" peut être vu comme un thriller et non un simple film de super-héro, "Avatar" a des allures de "Star Wars" par son histoire apparemment simpliste mais qui a touché en ouvrant le cinéma sur d'autres perspective techniques, Marvel semble réussir à s'implanter durablement au cinéma et nous offre un réel "MarvelUniverseCine"....

Même à la télévision, on s'aperçoit que les choses changent, du moins, chez les ricains. D'une part, les chaînes du câble sont lancés dans une course à "qui choquera le plus ?" pour se garantir un minimum de personne devant le petit écran (les concepts de Dexter, The Shield ou Six Feet Under), d'autres part, les chaînes mainstream essaient elles aussi des concepts innovants pour se démarquer (24 heures chrono se regarde comme un vrai film d'action, Dr. House).
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore


Masculin Nombre de messages : 3956
Age : 38
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Mer 07 Sep 2011, 19:56

mulder29 a écrit:
Ca m'épatera toujours de constater le caractère blasé de beaucoup quand on évoque le danger de l'infantilisation dans le cinéma et la série télé.

Arff tu sais mulder après avoir de nouveau médité sur le sujet, j'en arrive à la conclusion que ce sujet ne peut déboucher sur nul part et c'est pas scully qui va nous aider sur ce coup là. Razz

Explication rapide :

La réponse est dans la question Razz

C'est probablement la solution la plus rapide lorsqu'on parle de gouts, de politique, de sexe, de religions, d'argent, de savoir, d'époques le tout dans un seul thème qu'est le cinéma et qu'on y connait rien et qu'on y connait tout.

Mais plus sérieusement et malgré nos âges rapprochés à tous ici, on ne peut dans ce sujet que véritablement partager nos goûts comme tu l'a fait sans pouvoir répondre au sujet. L'infantilisme du cinéma américain en quoi serait-il plus infantile que celui des français du point de vue des chinois qui reprochent au japonnais de trop faire de films X...

Et là la question qui me vient à l'esprit : est-ce que le cinéma porno japonais ne s'infantilise pas ? Razz

Quand on voit que le Lolicon circule comme des baguettes de pain dans les rues de Tokyo, y'a ou se poser des questions très déontologiques il me semble.

Dans ce cas là, on peut répondre clairement et précisément à la question.

Les japonais commencent à pousser le bouchon un peu trop loin... Laughing

Quand aux ricains c'est plutôt la tarte aux pommes qui les intérresse :mdr_10:

Il est 22H37 normalement tous les enfants en pyjama sont couchés à cette heure !

Quoi non ?

Au lit les trekkies ! Razz





Revenir en haut Aller en bas
mulder29
Enseigne
Enseigne


Masculin Nombre de messages : 41
Age : 36
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Jeu 08 Sep 2011, 08:45

Le sujet me rappelle en fait beaucoup de débat concernant "Super 8" de JJ Abrams.

J'ai pas encore lu le topic consacré à ce film sur ce forum, mais souvent, ça vire beaucoup au "On nous promettait un Goonie-like, on se fout de nous ? Les Goonies c'est pas débile avec des gamins neuneus".

A moi de penser "Ben si, à la base, Les Goonies, c'est vendu et perçu comme un divertissement pour les mômes" c'est ensuite notre regard de môme (en général, on découvre ce film aux alentours de 8/10 ans d'ailleurs) qui le charge de puissance émotionnel : notre identification aux protagonistes (on a le même age qu'eux) d'où découle notre affection pour le film.

Alors que le film en lui-même est bourré de défaut qu'on ne laisserait plus passer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore


Masculin Nombre de messages : 3956
Age : 38
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Jeu 12 Fév 2015, 21:37

Buckaroo a écrit:


alors pourquoi nous, nous avions eut le droit de nous infantiliser et pas le public ado actuel ?


Peut-être parce que pour certains d'entre nous, il ne s'agissait pas d'un droit mais d'une obligation.

Buckaroo a écrit:

Moi même je suis tombé dans le panneau, j'ai longtemps dédaigné la part adulte de Spielberg.. Des années 80, selon moi son meilleur film est Empire du Soleil, parce que j'ai plus de 35 ans et qu'aujourd'hui je suis capable d'encaisser le pessimisme de ce film. Il faut savoir aussi encaisser la douleur de La Couleur Pourpre.. A 15 , 20, voir 30, je n'étais pas prêt à encaisser cette "maturité".. Je regrette même d'avoir vu trop jeune certain Kubrick ou Martin Scorsese, et rater la compléxité de certaines de leur oeuvre comme Barry Lyndon ou Taxi Driver.

"Je suis tombé dans le panneau", "Je n'étais pas prêt", "je regrette même"

Sont-ce là les expressions de quelqu'un qui possédait des droits ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?   Aujourd'hui à 13:20

Revenir en haut Aller en bas
 

Le cinéma grand public made in America s'infantilise t'il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il n'y a pas que Star Trek dans la vie... :: Il n'y a pas que Star Trek dans la vie... :: Les débats hors Star Trek-