AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 [en Cours] Dominion War : Derriere les lignes ennemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narvag
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 39
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: [en Cours] Dominion War : Derriere les lignes ennemis   Mar 28 Juil 2009, 11:42




30 Avril 2373 9h27 heure locale.
[font=Arial][color=orange]
San Francisco Terre, Qg de Starfleet.

Le printemps s’était installé sur San Francisco, les cerisiers de l’académie étaient en fleurs, le soleil déversait sa douce lumière sur tout le complexe.

Pourtant les gens avançaient d’un pas pressé, se rendant sans flâner à leur bureau, leur cour ou leur réunion.

Soupirant, le Major Norishi du corps de marine, s’apprêtait à rencontrer l’Amiral Ross.

On ne lui avait rien dit quand à sa prochaine affectation, seulement qu’il était détaché du corps de marine pour une mission au près de starfleet command.

Après deux mois sur le front, revenir sur terre était une bénédiction, bien que le major ait quelques remords d’avoir le seul de son unité à avoir quitté la zone de combat.

Les choses ne ce passaient pas bien là bas, les troupes de la fédération et leurs alliés Klingons reculaient partout, la liste des morts et des blessés s’allongeait de jour en jour.

La fédération perdait la guerre, même avec l’aide de l’empire Klingon.

Tout à ses sombres réflexions, le major avait rejoint le bâtiment de l’amirauté, un immense complexe de verres et d’aciers, le soleil faisant briller de milles feux les vitres, illuminant, tel un phare antique les navires en perditions dans l’immensité de l’espace.

Le passage de la lumière à la pénombre du hall d’entrée, fit cligner des yeux Norishi, mais la gène ne fut que passagère, ses yeux s'habituant rapidement à la difference de lumière.

Sa vision revenu il vit que quelques officiers de starfleet vaquaient à leur occupation, d’autres attendaient surement un rendez-vous avec un des membres de l’amirauté. Au fond du hall, un accueil, tenu par un officier de la sécurité.

S’approchant d’un pas sur vers le comptoir de l’accueil, le major remarqua le grade de l’officier, puis dit :

« Bonjour lieutenant, je suis le major Norishi, j’ai rendez vous avec l’Amiral Ross »

L’officier leva à peine ses yeux de sa console tout en disant :

« Bienvenu à Starfleet command Major, l’Amiral Ross va vous recevoir, si vous voulez bien l’attendre dans son bureau, il ne devrait plus tarder. Prenez l’ascenseur de gauche, c’est au quatrième étage. »

Le Major avait reçu des accueils plus chaleureux des Cardassiens… Les administratifs ! se dit Norishi, lui et ses hommes avaient risqués leurs vie sur le front, alors que des officiers se la coulaient douce dans leurs bureaux sur terre, finissant a 17h, mangeant, non pas des rations de survie, mais des plats raffinés dans de chic restaurant à la mode.

Mais l’officier devant lui n’aurait pas pu entendre un tel discours…

« Merci lieutenant »

Partant vers l’ascenseur, sans un regard aux officiers l’entourant, il monta sans un mot jusqu’au bureau de l’Amiral, après quelques recherches, il trouva enfin sa destination.

Respirant profondément, pour se donner de la contenance, (c’était la première fois qu’il rencontrerait un amiral) il appuya sur la sonnette, et entendit un « entrée » juvénile.

La porte s’ouvrit en chuintant, et le Major vit, un tout jeune Lieutenant d’à peine 25 ans qui le regardait en ce levant et qui pris rapidement la parole :

« Vous êtes en avance Major, l’Amiral Ross est en conférence, il ne devrait plus tarder. Je vous en prie, l’amiral ma spécifié de vous ouvrir son bureau. »

Le jeune homme, caucasien, avait les cheveux blonds comme les blés, un sourire enjôleur et un regard franc et amical. Il ressemblait aux standards des affiches de recrutement de la flotte…

« Merci lieutenant »

Norishi n’était pas à l’aise, alors que le jeune homme devant lui avait plutôt l’air dans son élément.

Il ne tiendrait pas cinq minutes sur le front se dit amèrement le major.

Une petite vengeance mesquine, mais qui lui fit du bien.

Le jeune homme, ouvrit la porte sur un bureau impersonnel, l’Amiral devait se trouvé plus souvent dans l'espace que dans son bureau, ce dit il. Etrangement ce simple fait rassura quelques peu Norishi, il faut dire qu'il n’avait que peu d’estime pour les bureaucrates et les officiers supérieurs qui restait bien en sécurité alors que leurs subalternes mourraient par centaines sur le front.

Mais il ne voulait pas penser à cela, les combats qu'il venait de quitté l'avait rendu cynique et amère, ce qu'il n'était pas avant la guerre.

pour se changer les idées, il se mit à inspecter les lieux du regard.

L’espace était vaste, la baie vitré derrière le bureau donnait directement sur le parc et la baie de San Francisco, quelques décorations « standards » décorait les murs, surement placé ici par l’aide de camp de l’Amiral.

« Asseyez vous Major, l’Amiral ne devrait plus tarder. »

Surpris, (il avait completement oublié la présence du jeune officier derrière lui), le major se repris rapidement et il s'assit sur le bout des fesses, gêner de se retrouver sans l’amiral dans son fief. Il avait l’impression d’être un intrus.

Sentant surement son malaise, ou étant tout simplement courtois, l’aide de camp dit :

« souhaitez-vous quelques choses ? Un thé ou un café ? Nous sommes ici tous devenus accro au Raktajino, vous devriez essayer… »

« Non merci rien Lieutenant je vous remercie »

« Bien, si vous avez besoin de quoi que ce soit je serais a mon bureau… bonne chance major »

Avant que Norishi ait pu le répondre, le lieutenant était déjà parti à son poste, la porte se refermant derrière lui.

Le Major était seul avec ses pensées vagabondes, cela faisait bien cinq ans qu’il n’était pas retourné à San Francisco. Il était né ici, dans les faubourgs de cette ville devenu la capital interstellaire de l’exploration spatiale de l’UFP.

Son père, Imitsu Norishi ingénieur de métier, avait servi sur un vaisseau scientifique, avant de rencontrer sa mère Samantha Helmond, Navigatrice au sein de l’USS Hawkins.

Quelques années plus tard, ils étaient tout deux venu à San Francisco pour enseigner à l’académie, de leur amour était né le petit Kojiro.

Eurasien, né de deux parents membre de Starfleet, Kojiro aurait pu suivre la filiale parentale, mais il avait préféré entrer dans les marines. Il y entra comme simple soldat, puis fit ses preuves lors de la 1ère guerre Cardassienne. A la fin de celle-ci, il était devenu Capitaine. Il n’y avait que quelques moi que Norishi était major, après la retraite de l’avant poste 247.

La porte s’ouvrit, coupant net les rêveries du major, qui se mit instantanément au Garde à vous.

« Repos Major » dit une voix chaude et grave, pleine d’assurance.

L’amiral vint se mettre derrière son bureau, tout en faisant signe a Kojiro de s’assoir, ce que fit ce dernier, sans empressement, il avait toujours préféré être debout en de telle circonstance.

Le Major scruta son interlocuteur, dans les un mètre quatre vingt, bien charpenté, le poids des ans et le manque d’exercice y avait apposé sa marque, mais le regard de l’amiral trahissait un mental d’acier, une volonté de fer et un homme qui ne se laissait pas compter.

Kojiro était impressionné, l’Amiral Ross n’était pas de ces gens à rester tranquillement derrière un bureau, et il aimait ce genre de personne.

« Major, recevez les félicitations de Starfleet pour votre promotion, ainsi que pour votre citation pour bravoure, sans vous et vos hommes, le personnelle de la base 247 n’aurait pas pu battre en retraite… »

Gêner de se voir complimenter par un Amiral, ne su pas vraiment quoi répondre, il dit simplement :

« Merci Amiral »

« Vous l’avez mérité major et c’est pourquoi nous avons pensé a vous pour une mission spéciale… »

L’amiral laissa un petit moment de silence, Kojiro n’avait rien à dire, alors il se tu, attendant que l’amiral Ross reprenne la parole.

« Vous savez que nous reculons sur tout les fronts, l’ennemi nous assène un véritable matraquage, ne nous laissant aucun répit, et chacune de nos contre-attaque ce solde par des défaites, nous pouvons à peine tenir le front. C’est pourquoi l’amirauté a monté un plan, qui je l’espère nous laissera un peu plus de temps pour reprendre l’initiative. »

Pianotant sur sa console, l’amiral fit apparaitre une carte détaillé du front, puis l’image zooma, pour atteindre qu’un seul secteur… les badlands.

« Je veux, major, que vous montiez une équipe d’ancien maquisard, pour harceler les lignes ennemis, saboter leur centre de ravitaillement, et si possible leur centre de production. Ce ne sera pas facile, il faudra dans un premier temps, les former aux techniques commandos du corps des marines, monter une base opérationnelle dans les badlands. »

Kojiro ne comprenait pas bien ce qu’il venait faire dans cette histoire, il aurait très bien pu entrainer des hommes de la flotte, ou bien emmener une équipe de marines qui serait bien plus apte a remplir ce genre de mission.

« Sauf votre respect amiral, pourquoi ne pas confier cette mission à un membre de la flotte, ou à une unité du corps des marines ? »

Croisant les bras, tout en s’enfonçant dans son siège, l’amiral Ross sourit avant de reprendre :

« Pour être honnête Major, nous n’avons pas assez d’homme pour tenir le front, surtout pas des marines entrainés. Nous avons besoin d’un spécialiste en mission commando, et aucun membre de Starfleet n’à les compétences nécessaires. Par contre nous avons des centaines d’hommes et de femmes, qui moisissent en prison, d’ancien membre de starfleet, qui connaissent le terrain. Vous aurez besoin de bon pilote pour cette mission major, vous n’aurez aucun soutien de la flotte pour vos déplacements, nous vous allouerons tous les chasseurs class Pérégrine que nous avons, la plupart son d’anciens vaisseaux maquisard, c’est là que vous aurez besoin des maquisards Major. »

Hochant la tête pour acquiescé les dires de l’amiral, et aussi lui signifier qu’il avait compris l’exposer de l’amiral.

La mission n’était pas simple, en plus de travailler avec des fortes têtes imbus d’eux même d’avoir réussi à mettre a mal les forces Cardassienne, certains, avant leur défection avait un grade équivalent au sein…

« Bien amiral, j’aurais besoin d’au moins deux membres de mon ancienne compagnie, pour former les maquisards et avoir une équipe de commandement. »

« Accordé major, vous en aurez besoin pour juger les candidats potentiels du pénitencier de nouvelle Zélande. Voici le padd contenant toutes les informations concernant votre mission. Profil des membres du maquis, ressource à votre disposition, les spécificités de la class pérégrine et vos ordres de mission. Bonne chance Major. »

Se levant, le Kojiro serra la main de l’amiral tout en disant :

« Merci monsieur je ne vous décevrais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leqg.org
Narvag
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 39
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: [en Cours] Dominion War : Derriere les lignes ennemis   Lun 09 Nov 2009, 08:02

Chapitre 2

Base d’entrainement des Marines de Pearl Harbour
2 Mai 2373 10h25 heure Locale

Jetant son padd de dépit, Norishi regarda son compagnon, aussi dégouter que lui…
Voila deux jours que le major essayait de préparer aux mieux, hommes et matériel pour sa nouvelle affectation.
Mais tant les hommes que le matériel disponible se révélaient… décevant !
La plupart des Maquisard volontaires pour incorporer les Marines étaient pour les Criminels de la pire espèce, ayant tués sans remords… et visiblement sans regrets.
Les bons, les idéalistes qui avaient combattus pour une cause juste. Eux ne voulaient pas aider la fédération qui les avait abandonnées.
En somme il n’avait le droit qu’au rebus, que personne ne voudrait pour déplacer les caisses de munitions ! Surtout que ceux qui avaient de vrais compétences, ceux donc qui intéressait Norishi n’était pas sur la liste des volontaires.
Relevant la tête, le major regarda par la fenêtre le terrain d’entrainement des marines de Pearl Harbour. Au loin, une compagnie courait autour du tarmac, criant en chœur et répétant sans cesse « 1…2 ».
On est loin des entrainements de Starfleet pensa Norishi, ce qui ramena sur son visage un mince sourire.
« À quoi penses-tu Norishi ? » dit le Bolien prêt de lui.
Le capitaine qui venait de parler, était un compagnon d’arme, un ami de longue date du Major. Shelin Voktor, humanoïde à la peau bleue, avait une vieille cicatrice sur la joue gauche, bien qu’il ait eu mainte occasion se la faire enlever. Shelin avait choisi de la garder, pour ce donné un air plus sinistre disait il à qui voulait l’entendre. Athlétique, aux épaules larges et aux muscles saillants sous son uniforme moulant, son sourire enjôleur et ses yeux rieurs avait fait chavirer plus d’un cœur.
« Je me disais que les cadets de Starfleet seraient bien en peine de survivre au traitement que subit ce peloton entre les mains du sergent Ryan »
« Oh oui ! … » le jeune bolien, tout sourire à la pensée de jeunes cadet suppliant le sergent Ryan de leur accorder une pause, se rappela soudainement pourquoi tout deux étaient ici et son sourire s’effaça pour laisser la place a un visage soucieux « … Norishi, nous devons nous remettre au travail, comme toi j’aimerais avoir d’autres choix, mais nous n’avons pas des milliards de solution, nous allons devoir faire avec ce que nous avons sous la main. »
Le major se frotta le menton, réfléchissant au moyens de ne pas avoir à choisir dans ce résidu de bon a rien. Il préférait, et de loin, prendre les bons éléments qui ne s’étaient pas portés volontaires… s’il pouvait leur parler, leur proposer quelques choses qui puissent vraiment les intéresser, il était sur de pouvoir les convaincre de se joindre a son escadrille.
Alors qu’il longeait de long en large la pièce, cherchant un moyen de passer le « filtre » qu’il eut une idée :
« Dit-moi Shelin, Elenara a toujours l’un de ses cousins qui travail comme administrateur de Nouvelle-Zélande ? »
« Aucune idée Norishi, elle ne m’a jamais vraiment parlé de sa famille à vrai dire. »
« ca vaut le coup de lui demandé… »
Reprenant son padd de données, le major Takeshi se rassit, le travail était loin d’être fini.
« Bon on verra pour les hommes, et où en ait on des appareils ? Tu as pu les voir ? »
Le capitaine compulsa son padd, il n’avait pas l’air très heureux d’être annonciateur de mauvaises nouvelles…
« On a 12 appareils pris au maquis sur terre, ce sont les seuls que j’ai pu voir et ils ne sont pas vraiment en bonne état, quand au raider… c’est plus une épave qu’un vaisseau ! Il va nous falloir une équipe du tonnerre pour le réparer dans les temps ! Les 24 autres Pérégrines nous attendent dans le secteur d’Argolis, où jusqu'à maintenant ils étaient entreposés. A mon avis, ils seront dans un bien plus mauvaise état que ceux que j’ai pu voir… il va surement falloir cannibaliser certains appareils pour avoir des pièces… si l’on arrive à en faire décoller une vingtaine on aura une sacré veine. »
Les rapports n’étaient pas bon, mais il s’y attendait, l’Amiral Ross avait été très clair, sa mission n’était pas prioritaire aux yeux de Starfleet…
Regardant les informations qu’ils avaient, il se souvint d’un vaisseau dont ils n’avaient pas encore parlé :
« Et le cargo ? Le Fortitude ? Tu as pu le voir ? »
Shelin fit non de la tête, mais son visage en disait long sur ce qu’il pensait d’un tel vaisseau :
« Je n’ai pas pu le voir, mais j’ai parlé au capitaine Jarish, c’est un personnage… comment dire… haut en couleurs, il ne va pas être facile d’avoir de bon rapport avec lui, son bâtiment et son équipage ont été « réquisitionnés », et il n’aime pas cela… vraiment pas … »
Shelin avait dit cela de tel manière, que Norishi ne pu s’empêcher de sourire, visiblement Shelin n’était pas un admirateur du capitaine Jarish, ce dernier ayant du lui laisser une impression désastreuse…
« Je sais à quoi tu pense Norishi ! Mais tu comprendras mieux quand tu l’auras rencontré ! Et je suis sur que tu n’auras plus le même sourire. »
Le Major Takeshi allait répliquer sur un ton badin, mais la sonnerie de la porte l’interrompit et au lieu de la taquinerie qu’il s’apprêtait à lancer par un :
« Entrez »
La silhouette élancée du capitaine Elenara s’engouffra dans la pièce, sa peau bleue prenait des tons irisés avec la lumière qui éclairait la pièce… Ses antennes bougeait dans tous les sens, du aux plaisirs et à l’excitation de revoir ses proches amis.
« Elenara ! Quel plaisir entre ! Entre !»
« Norishi ! » dit-elle en le prenant dans ses bras. Elle était bien plus grande que lui, comme Shelin, sa silhouette athlétique (bien que plus agréable a regarder pour un homme) faisait d’elle une prédatrice. Son Uniforme moulant ne laissait que peu de place à l’imagination, son corps était superbe, mais que dire alors de son visage ! D’une symétrie parfaite, ses grands yeux d’un bleu pure encadré par des cheveux blancs superbes lui donnaient un visage d’ange… Peu de gens pourraient croire qu’une personne si belle était en réalité une machine à tuer d’une efficacité redoutable. Beaucoup s’y étaient trompés, mais bien peu étaient encore en vie pour le regretter.
« Cela me fait plaisir de te voir Elenara ! Tu vas voir la situation n’est pas reluisante mais au moins nous seront au cœur de l’action. »
« Le reste de la compagnie nous rejoindra quand ? »
Se massant le crane, gêné, le major regarda en biais la jeune Andorienne, tout en jetant quelques coups d’œil a Shelin qui haussa les épaules, qui semblait dire : « débrouille-toi tout seul ».
« En faite, a part toi, Shelin et moi, aucun autre membre de la compagnie nous rejoindra… nous allons avoir une nouvelle équipe… »
Elenara avait écouté le major sans rien dire mais ses antennes en disaient long sur son incompréhension.
« On va avoir des bleus ? Ils veulent que nous jouions les gardes chiourmes ? »
Visiblement l’idée ne lui plaisait pas, son visage exprimait toute sa désapprobation.
« Non, non rassure toi nous n’aurons pas de bleu à materner »
« Cela aurait été trop beau » dit tout bas Shelin, qui fut entendu seulement par le Major, qui lui lança un regard noir lourd de menace.
« Norishi explique moi en détaille notre mission s’il te plait »
Les deux officiers masculin se regardèrent, la franchise de la jeune Andorienne les avaient souvent mit mal à l’aise, mais là elle était désarmante.
Souriant le major se rassit, en prenant l’un des padd et en le tendant à Elenara.
Elle lut rapidement le rapport de mission, puis pris les padd sur l’équipement et le personnel. Elle soupira plusieurs fois lors de sa lecture. Au bout d’une dizaine de minutes, elle avait survolée la plupart des rapports, visiblement elle en savait assez pour se faire une idée de l’ampleur du problème.
« Qui a eu l’idée de m’inclure dans cette mission impossible ? » dit elle en regardant tour a tour ses deux compagnons.
Shelin avait un sourire jusqu’aux oreilles et pointait du doigt Norishi.
« J’avoue ! J’avoue ! » dit ce dernier en signe de reddition « mais j’ai besoin des meilleurs pour cette mission, toi et Shelin vous êtes les seules personnes sur lequel je peux compter. Si je peux réussir cette mission c’est avec vous. »
L’Andorienne sourit elle aussi en entendant les compliments de son supérieur puis elle répliqua :
« Bon comment refuser à un supérieur aussi charmeur, qui sais comment parler aux femmes qu’elles que soient leur race. » Elle finit son discours en faisant un clin d’œil de connivence à Takeshi, qui s’en trouva tout d’un coup rassuré.
Il lui avait dit la vérité, sans le concours de ses deux subalternes, il ne voyait pas comment réussir cette mission.
« Bon maintenant que je suis arrivé, on commence par quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leqg.org
 

[en Cours] Dominion War : Derriere les lignes ennemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions-