AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

note
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
0%
 0% [ 0 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
7
33%
 33% [ 1 ]
8
33%
 33% [ 1 ]
9
33%
 33% [ 1 ]
10 (très bon)
0%
 0% [ 0 ]
10+ (épisode d'anthologie)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Lun 19 Mai 2008, 19:30


Le Voyager traverse une étendue sans étoiles, sans vie, vide, totalement vide... ?

Pendant 2 mois, le Voyager traverse une étendue vide. Les angoisses de Neelix s'ajoutent aux pannes diverses et à une déprime de Janeway. Quand le Voyager est abordé par des créatures effrayantes, il est sauvé par un transporteur d'ordures Malon. Ce dernier déverse les déchets toxiques de son peuple dans ce vide , en se fichant des créatures qui l'habitent. Le Voyageur va prendre peu à peu parti pour les créatures étranges comprennant vite ce problème écologique, et profiter d'un vortex pour accélérer le retour de 2 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 10:24

Aaah que du bon ici ! Comme Janeway, je revibre à Voyager. De l'humour sans arrêt, mais alors vraiment c'est un festival de sous-entendus sexuels, drôles, adultes, c'est le pied ! Les relations sont aussi plus adultes, parfois en joie parfois en peine, parfois en angoisse ou en déprime, en quête de rédemption ou en quête d'action.
Et puis le thème, ni bon ni mauvais, juste factuel, juste essentiel. L'écologie, le respect. Super simple mais si actuel. Si insignifiant pour les Malons, si vital pour les créatures de la nuit, à l'image de ce qu'on peut voir aujourd'hui, à l'image des humains d'aujourd'hui. Ce n'est pas un plaidoyer manichéen, c'est juste une réalité. Bravo. Il n'y a pas de débat comme dit Janeway. Pas de "méchants". Ca me plait beaucoup. Bon , ok , la prise de risque morale est faible. Mais bien faite !
L'absurdité du système de consommation est superbement démontrée ici. Comme le contrôleur qui a peur de perdre son job. Pragmatique, absurde, tellement humain. L'empathie de Janeway qui vascille pour se rattrapper de ce qu'elle pense être une erreur dans le pilote... Bravo aussi !
Le pardon, la culpabilité, qui se la donne, qui la donne aux autres ? Qui à par soi même peut s'en défaire ? Et bien sur ça sous entend des questions qui ne sont pas posées mais qui sont sur la pas de la porte de cet épisode : l'invention d'un dieu humain pour pouvoir se pardonner de cette trop grande culpabilité d'exister. J'adore. La rebellion comme échappatoire d'un système de culpabilité. La chute des anges en somme, pour le bien de tous.
Et puis ça fait agence tout risque c'est un peu gros en surface mais j'adhère tellement je suis sensible à l'apparente naïveté de ces sentiments qui sont d'une profondeur accessible en faits, en actesn pour peu d'entre nous ( je ne suis pas sur d'en faire partie parfois, ce n'est pas une remarque née d'un orgueil mais d'une observation humaine désabusée.)
Tout le monde joue très bien, c'est un pur bonheur.
Et enfin il y le fabuleux, formidable, étonnant capitaine Proton qui sauve le monde ! Du pur génie ça.


ma note : 95%

Les plus : tout
Les moins : apparence "agence tout risque" du scénario mais bon, c'est très vite pardonné tellement cet épisode est jouissif.


Dernière édition par Archy le Mer 07 Avr 2010, 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 12:32

Bon en effet, la zone spatiale sans étoiles, le peuple étrange qui l'habite, les pollueurs Malons. Mais ça reste tout de même trés frustrant. On ne ressent jamais la précarité de la situation. Ils sont dans une zone spatiale donc ils ne connaissent pas la fin. Ils devraient se rationner en énergie, en nourriture ect.. & les holodecks fonctionnent à plein régime. C'est une aberration.

Le coup de blues du Capitaine Janeway est déplacé dans pareille situation. J'admet sans problème ce "passage à vide", ce qui me fait sortir de mes gonds & ce qui fera jamais de Janeway , un capitaine digne du trio magique Kirk / Picard / Sisko, c'est qu'elle abandonne son fauteuil de capitaine, son vaisseau, son équipage pour se sacrifier. Tout ça parce que madame culpabilise à mort de les avoir coincé dans le quadrant Delta et causer leur "malheur".

A mes yeux , cela tue le personnage, le symbole de solidité et de leadership qu'elle représente. Janeway ne mérite pas les 4 pin's argenté sur son col. Tu m'étonnes que son équipage lui plante des couteaux dans le dos à longueurs d'épisode. Imaginez donc Sisko abandonner le Défiant pendant la bataille de Chin'toka , tout cela parce qu'il est pris de remord d'avoir déclencher la Guerre du Dominion. Imaginez Kirk abandonner l' Enterprise ( une hérésie!!) parce qu'il est responsable de la mort d'une bonne dizaine de red shirts tombés sous son commandement.

Janeway ne supporte pas le fardeau du commandement. Si elle culpabilise du malheur que provoque ses ordres et ses décisions, ce n'est pas les 4 pin's que je remet en question, c'est le troisième. Celui de Commander, en réminiscence de ce fameux test que Deanna Troi avait passé dans Thine Own Self.TNG.7 ou il est justement question d'envoyer à la mort une personne.

Le sacrifice de Janeway est complétement à côté de la plaque, tout cela pour montrer que son équipage tient à elle. On retrouvera ce même type de sacrifice ridicule, chez Archer dans l'épisode Azati Prime.ENT.3. Bon sang, ces gens là on 4 pin's sur leur uniformes, c'est pour envoyer les autres au casse pipe. Un Starship peut se passer de red shirts, d' Enseigne Maywheater, mais pas de capitaine, de leader en acier trempé surtout en situation de crise, ou des décisions graves et pleine de conséquences doivent être prise.

Comme le rapelle le Commodore Stone dans Court Martial.TOS.1 , pas un homme sur un million ne peut faire ce job: commander un Starship. Avec des épisodes comme Azati Prime ou Night ( bon au demeurant) , Archer et Janeway ont usurpé ce droit, perdu de leur crédibilité à commander.
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 12:51

Je trouve la comparaison à Archer complètement déplacée de même que le référencement à TOS dans cet épisode car il se trouve que ce raisonnement nie ce qui fait pour moi la substance de star trek : la complxité de l'humanité.
Dans ce raisonnement qui magnifie effectivement d'après tous les exemples cités une rigidité monolithique inhumaine, minérale, illusoire, il est bon que Trek montre justement ce qui échappe à TOS et qui est vu comme une maladie alors que c'est un comportement issu de notre quotidien à tous : le changement permanent, l'analyse des évènements au prisme de nos ressentis et non d'une froideur rigide pseudo rationnelle.
Pour simplifier, je suis heureux que Star Trek montre la faiblesse, la faïllite, le doute et non cet humanité caricaturée des premiers lucky luke sans scénario valable à l'image d'un Kirk complètement BDifié.
Non Kirk n'est pas un dieu, ni même un homme sur un million.
C'est juste un homme rigide qui se la joue cool même si c'est un génie.
La déprime de Janeway fait toute la richesse justement d'une vision plus large , moins étriquée, plus juste de notre humanité.

C'est Janeway (et Archer) qui nous rapprochent de Star Trek . Sisko nous en éloigne de fait et c'est très appréciable surtout au vu de sa réelle nature , mais Kirk nous en propose une vision caricaturale. On en aurait pas attendu une autre au su de l'époque de création de Star trek. Cela dit, maintenant que les bases sont posées, voir et revoir la même statue me donnerait envie de la détruire plutôt que de l'adorer.

Je sais pas ... une réaction comme ça... Y aurait il un Goauld (désolé pour les puristes de Stargate, j'ignore l'orthographe de ce mot) dans Kirk ? wink
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 13:51

Archy a écrit:
Pour simplifier, je suis heureux que Star Trek montre la faiblesse, la faïllite, le doute et non cet humanité caricaturée des premiers lucky luke sans scénario valable à l'image d'un Kirk complètement BDifié.
Non Kirk n'est pas un dieu, ni même un homme sur un million.
C'est juste un homme rigide qui se la joue cool même si c'est un génie.
La déprime de Janeway fait toute la richesse justement d'une vision plus large , moins étriquée, plus juste de notre humanité.

Il ne s'agit pas de caricature, nous parlons d'une fonction d'exception, celle d'un capitaine de starship..Ou plus communèment celle du leader, il n'y a pas la place aux doutes, à la déprime, à la faiblesse surtout en situations de crise que soit dans la fiction ou dans la vie réelle. Kirk peut douter et doute même ( Cf. Balance Of Terror.TOS.1 ), mais jamais devant son équipage et surtout pas en pleine crise.

Dans The Enemy Within.TOS.1, Spock résume bien les tenants et les aboutissants de ce poste taillé pour les hommes et les femmes d'envergure: "Vous n'avez pas le droit d'être vulnérable aux yeux de l'équipage. Vous ne pouvez pas vous permettre le luxe d'être rien de moins que parfait. Si vous le faites, ils perdent la foi et vous perdez le commandement ».

En l'occurence , ce que fait Janeway dans cet épisode est un véritable aveu de faiblesse lancé à la face de son équipage. Ce n'est pas le type de Capitaine que je suivrais les yeux fermés, que se soit dans la fiction ou la réalité. Ce n'est pas crédible humainement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 14:29

Ce qui n'est pas crédible pour moi , c'est la position de Kirk en tant que capitaine, c'est à dire en tant que surhomme stéréotypé tout sorti des années 60, servi par des femmes qui l'entretiennent dans cette toute puissance masculine , où l'homme est réduit à une caricature de pouvoir téméraire.

C'est d'ailleurs la fin d'une époque où le commandement et l'obéissance aveugle correspondait à une dimension paternaliste instaurée par la société. Hors l'idéal de libre arbitre de Starfleet est en parfaite contradiction avec la structure sociale que présente TOS.

Si Starfleet n'est que militaire, alors oui effectivement après TOS et TAS et à la rigueur un peu TNG il n'y a plus de Star Trek.
Mais si au contraire, Starfleet s'est peu à peu définie au cours de l'invention des série comme une entité hiérarchique mais à visée humaniste, militaire mais aussi et j'insiste, aussi d'exploration, de diplomatie, bref, nettement plus impliquée socialement qu'elle ne l'était, alors Kirk me fait parfois l'effet d'un affreux has been à qui j'obéirai non pas aveuglément mais comme Mc Coy, et heureusement qu'il est là celui là dans TOS, parce que la situation l'exige et non parce qu'il faut obéir au héros vu que c'est celui qui est capitaine.

En ce sens, Janeway et Archer accèdent au mérite de la façon la plus honnête et respectable qui soit : ce sont deux humains extraordinaires certes, (bons en tout, super fort en tout etc... ok ça c'est le côté héros/TV estampillé grand public) mais aussi fragiles, beaucoup plus humains qu'un Kirk monolithique.

Le leader sans doutes, sans déprime, sans faiblesses est pour moi un menteur psychorigide dans la vie réelle.
Je suivrai davantage quelqu'un à l'écoute de ses émotions, honnête en paroles et aussi en ressenti, chose assez absente de Kirk. Je ne parle pas du désir auquel Kirk à l'image de James Bond cède facilement, mais d'émotion, c'est à dire d'un ressenti évolué, d'un regard sur le monde qui implique qu'"on puisse avoir de l'empathie, chose dont Sisko, Janeway et Archer sont complètement pourvus.
Picard à ce titre est vraiment bien croqué dans TNG puisqu'il allie exactement les deux : l'exigence Starfleet au ressenti qui frise la folie (depuis First Contact surtout) : c'est là que nous pouvons accéder à ses valeurs, c'est là qu'il est un exemple.
L'ordinaire, s'il est capable du pire, est donc capable du meilleur. Kirk n'est pas ordinaire. Il est donc impossible de s'y identifier. Abrams par exemple en fait un tête à claque libidineux génial avec de grosses mains et une paralysie de la langue : c'est exactement grâce à ses faiblesses qu'on peut se dire "quel courage, quel héros". On est comme lui, on peut rire de nous, on peut rire de lui et hop ça y est , il est humain. Kirk dans TOS n'est pas bien différent mais pas du tout assumé comme ridicule (quelques tribules sur la tête ? hum...), il est toujours en position de force même au pire des scénarios contre son personnage. Le Shat' est beaucoup plus sympathique que son personnage justement parce qu'il est un bon gros rigolo mais... c'est LUI qui a joué Kirk et pas un autre !

Ca me fait penser au courage. Et c'est exactement le contraire de ce que préconise Spock.
Le courage ce n'est pas de ne pas connaître la peur, le courage c'est de connaître la peur mais de faire quand même ce qu'il faut faire (c'est assez Lynchéen je pense).

D'ailleurs j'enlève ma parenthèse pour en faire un souhait, j'adorerais un Star trek réalisé par Lynch !

Pour en revenir à cette statue rigide de Kirk : dans le réel, c'est le genre d'individu que je fuis car incapable le plus souvent de la moindre empathie.
Nier ses faiblesses humaines, c'est exactement un Kolinahr humain, c'est à mon avis nous tuer par implosion.
Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 14:49

Je n'ai pas du tout cette vision du Kirk de TOS.

Le Kirk de TOS doute, se pose des questions, demande à ses subordonnés, le journal du capitaine est d'ailleurs souvent l'occasion pour lui de poser ses idées et l'état de son raisonnement.
Dans bien des occasions on voit Kirk non sûr de lui.

C'est d'ailleurs souvent la mécanique des épisodes de TOS : il se passe un truc où Kirk doit prendre une décision. Bones a un avis, Spock un autre. Puis à la fin Kirk choisit après souvent bien des atermoiements et des questionnements blabla et technoblabla d'ailleurs !

C'est plutôt ensuite dans les films qu'il prend définitivement cette posture de sauveur de l'Univers, c'est à dire dans les années 80.

Et le paroxysme du super héros né pour être le meilleur et surtout meilleur que tout le monde, c'est justement dans ST2009, où le gamin en crise d'adolescence est déjà plus fort que tout le monde et devient même capitaine bien tôt... Non Archy, les années 2000 et le film d'Abrams est bien pire sur ce point que Star Trek classique et foncièrement la série !
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 41
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 15:10

L'avis de Kirk remporte dans presque tous les cas celui des autres, non Kirk n'est pas ce gars plein de doutes qui va voir ses potes pour obéir à leurs directives : il se sert des éléments des autres pour asseoir son sex appeal ! Kirk finit par résoudre ses épreuves par son audace , son courage, son intelligence et son sex appeal mais rare sont les scénarios dominés par les idées de Spock ou de Mc Coy !
C'est comme ça que je vois la mécanique des épisodes de TOS.
Les adjuvants du héros le servent et le magnifie.
Dans les films, c'est encore plus énorme c'est clair.

Abrams ne fait que reprendre le personnage en le ridiculisant afin de le relancer et de le rendre plus proche !

Bon les gars... on s'éloigne de Janeway quand même wink

Je fait un retour au sujet :

Janeway aussi prend cette posture rigide mais nettement aaténuée et les autres personnages sont tellement mis en avant qu'ils remplissent l'intrigue à eux seuls.

Janeway traitée à la façon Kirk serait complètement ridicule à mon avis !
(alors, pas mal pour un débat ça ... )
Revenir en haut Aller en bas
jade
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 309
Age : 36
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Ven 02 Avr 2010, 16:02

tous les capitaines doutent à un moment Sisko démissionne carrément. Il ne faut pas oublier que la situation de Janeway est particulière. Elle est coincé dans un autre quadrant suite à sa décision. Elle ne peut pas considérer son équipage comme des red shirts chaque personne est irremplaçable. Il n'y a pas de rotation d'équipage dans le quadrant Delta. Et puis Kirk peut se permettre de montrer une face de "super man", il ne s'en ai pas pris plein la gueule (désolé pour l'expression) comparé aux autres commandants.
Revenir en haut Aller en bas
Zefram Cochrane
Commandeur
Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 663
Age : 49
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Jeu 28 Fév 2013, 09:56

jade a écrit:
tous les capitaines doutent à un moment Sisko démissionne carrément. Il ne faut pas oublier que la situation de Janeway est particulière. Elle est coincé dans un autre quadrant suite à sa décision. Elle ne peut pas considérer son équipage comme des red shirts chaque personne est irremplaçable. Il n'y a pas de rotation d'équipage dans le quadrant Delta. Et puis Kirk peut se permettre de montrer une face de "super man", il ne s'en ai pas pris plein la gueule (désolé pour l'expression) comparé aux autres commandants.

Globalement d'accord,

Au moment de cet épisode, cela fait 4 ans qu'elle dirige le Voyager, seule sans beaucoup de soutien. N'est-il pas normal qu'elle ait un coup de blues ... selon l'estimation prévue, il lui reste encore 65 ans à attendre avant de revoir l'espace de la Fédération.
Par ailleurs, j'estime qu'il ne sert à rien de comparer les capitaines. Chacun a son style et tous les capitaine ne sont ni des clones, ni des drones Borg, ni des copies de Data. Ils ont des sensibilités différentes et peuvent, humainement, faire des erreurs et avoir des baisses de régime.


[HS ON] On se trouve dans une fédération de planète et on trouve toujours plusieurs espèces dans les vaisseaux de Starfleet. Pourtant tous les capitaines sont humains, alors que sauf erreur, au moment où ils ont découvert la vitesse de distorsion (vive moi), les humains étaient les moins développés technologiquement ... vulcains, andoriens, ... avaient une réelle avance technologique . Je trouve donc bizarre de n'avoir que des capitaines humains[HS OFF]

EDIT ... je viens de remarquer que j'ai été promu ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ericnicolas.net
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)   Jeu 28 Fév 2013, 12:22

Je ne suis pas d'accord..
Ok les capitaines ont droit de douter, de faire des dépressions..

Non seulement Ben Sisko a le poids d'une guerre interstellaire sur les épaules, donc la charge non pas de mille personnes, mais de milliards sur ses épaules.. Il vient de perdre sa meilleure amie et mentor Jadzia Dax..
Là , je comprend qu'il se mette en retrait.. La guerre peut continuer sans lui, et le Colonel Kira Nerys est enfin prête à commander la station à sa place. Il l'a formé durant 7 ans pour ça.

Janeway, je ne comprend pas qu'elle craque aussi facilement.. et c'est dommage que cela arrive à une femme .. Le sexe sois disant faible démontre sa faiblesse..
& franchement a qui confier le commandement : A cette pâte à fruit de Chakotay, à ce tire au flanc de Paris , A Tuvok ??!!

OK super Janeway se sacrifie pour sortir son équipage de la nuit : Et après ?
Dites donc le voyage n'est pas finie, il y a enocre des millions d'années lumières à parcourir..
Revenir en haut Aller en bas
 

5- 1 : Les ombres de la nuit (Night)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STAR TREK À L'ÉCRAN :: Les Séries :: Voyager :: Épisodes VOY :: VOY saison 5-