AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 6-20 : Chacun sa manière (His Way)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

note
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
0%
 0% [ 0 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
7
0%
 0% [ 0 ]
8
0%
 0% [ 0 ]
9
100%
 100% [ 2 ]
10 (très bon)
0%
 0% [ 0 ]
10+ (épisode d'anthologie)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Lun 12 Mai 2008, 12:08

--
Revenir en haut Aller en bas
Zefram Cochrane
Commandeur
Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 663
Age : 49
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Jeu 18 Aoû 2011, 19:28

Une jolie sucrerie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ericnicolas.net
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Ven 19 Aoû 2011, 10:58

J'adore ! Vic Fontaine extra cool , le lounge , le Las Vegas des 50's , du Sinatra..Tout ce que j'aime !
Voilà un holoprogramme ou je me sentirai à mon aise..

His Way est une histoire ultra plaisant avec des dialogues savoureux qui pétillent en bouche comme du champagne , des situations qui débordent de swing . C'est doublé aussi d'une belle étude de moeurs & de caractères..

Réservé à ceux qui ont un coeur d'artichaud.. Ca tombe bien , j'en ai un !

un bon 9 bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Dim 21 Aoû 2011, 21:49

Pour moi un épisode sans aucun intérêt. Rien de SF la dedans, juste un rancard de 40 minutes. Pourtant j'aime le swing et le Champagne... Mais tu peux avoir le meilleur champagne dans une soirée sans pour autant qu'elle soit réussie...

Une étude de moeurs et de caractère ?? Pas vu. J'ai juste vu un gros cameo de James Darren, un épisode sous forme de pub pour lui. Le seul peps de l'épisode en tant que tel, c'est quand chacun des 2 pense que l'autre est un hologramme, c'est dire comme c'est peu...
Rien à faire des épisodes uniquement à la Santa Barbara pour savoir si le héros va embrasser la fille au bout de 40 minutes, surtout s'il n'y a pas autre chose qui soit le moteur de l'épisode.
Et cet autre chose dans une série ST c'est quoi ? Une intrigue SF, pardis... sinon, ca reste uniquement du Santa Barbara.
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Lun 22 Aoû 2011, 12:08

mbuna a écrit:
Pour moi un épisode sans aucun intérêt. Rien de SF la dedans
.. Euh une station spatiale au fin fond de l'ultime frontière , des hologrammes , des extraterrestres.. Trés SF selon moi ,ce que Star Trek sait d'ailleurs faire de mieux: à travers " l'excuse " de la SF, parler de nous, de ce que nous sommes.
His Way en l'occurence, c'est la plus vieille histoire du monde : Un homme et une femme qui s'aiment & ne se le sont jamais avoué en face.

Qui a t'il de mal à raconter cela ?

C'est un épisode plaisant car reposant qui arrive encore une fois à point nommé aprés trois épisodes particulièrement sombre et dur envers les personnages et l'univers Star Trek ( donc les ultra cyniques inquisition & In The Pale Moonlight ). C'est la guerre là bas, et il y a encore des gens pour s'aimer & se déclarer leur amour au grand jour..

Romantique et plein d'optimisme ,d'espoir.. De la SF peut être pas, du Star Trek à 200%..

Citation :
juste un rancard de 40 minutes.

Pour moi, ce rancard aura durer 6 saisons.. Apprécier His Way, c'est relié tout les points d'une relation tout à fait special vers une croisée des chemins somme toute logique . 6 saisons ? Dirais je plutôt 10 ans pour Kira & Odo depuis leur rencontre sur Terok Nor ( Neccesary Evil.DS9.2 ) jusqu'à ce baiser sur la promenade de DS9, des ténèbres à la lumière ! Et surtout un véritable pied de nez au cynisme de la femme métamorphe qui prétendait à Odo que Kira ne l'aimerait jamais en retour .

Citation :
Une étude de moeurs et de caractère ?? Pas vu.

Celle d'une relation tout à fait spéciale que tu ne trouveras jamais dans un " Santa Barbara ".. celle d'une femme farouche et indépendante & d'un misanthrope rigide et solitaire.. Une histoire d'amour impossible, mais qui devient possible tout en restant impossible.. La femme métamorphe avait raison d'un certain point de vue. Odo est un métamorphe , il est lié au grand flux , il est la goutte d'eau qui va retourné à l'océan , une goutte d'eau "purifié" par cette histoire d'amour impossible, mais consommé.. Odo et Kira savent parfaitement ce qui les attend en s'avouant leur sentiments.. Ils choissisent de la vivre malgré tout..

His Way peut t'offrir si tu le souhaites un angle science fictionnelle à travers l'holodeck : Une reflexion sur le divertissement , l'art , sa fonction carthatique pour certain ..Regarde, Odo le misanthrope vit en Illusion des relations qu'il ne peut ( veut? ) vivre ou exprimer dans la réalité, il apprend à travers l'illusion ( ou "tout est plus facile" ) des choses simple pour nous, compliqué pour lui, mais il ne franchit jamais le pas que lorsque la réalité et la fiction se mêlent.. Star Trek c'est aussi un divertissement , mais avant tout de véritable leçon de vie ( sur l'amitié, la tolérance , l'amour , la haine ect .. ) qui pour certaines d'entre elles nous auront marqué... His Way peut être ainsi vu comme une mise en abîme des "leçons" Star Trek.

As tu vu pareil mise en abîme dans un Santa Barbara ? ..

Citation :
J'ai juste vu un gros cameo de James Darren, un épisode sous forme de pub pour lui.
Tellement fort le coup de pub, que Jimmy Darren reviendra dans plusieurs épisodes & fera partie intégrant de la famille DS9.

Il en faut surtout pas sous estimé les épisodes Vic Fontaine pour leur côté léger.. Au contraire , ils sont souvent sujet à une réfléxion sur le côté divertissement du holodeck.. Pourquoi nous plongeons dans l'illusion par procuration ( His Way ) ou par besoin de soulager nos peurs et nos désirs ( It's Only a Paper Moon ) , ou encore comment nous nous attachons à des illusions, au point de les aimer , les protéger ( Baddabing Baddabang ) .

A noter aussi que le bar de Quark devient moins important, au fur et à mesure que Vic prend lui de l'importance..

Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Lun 22 Aoû 2011, 15:26

Allons au bout des choses sur nos ressentis respectifs vis à vis de cette histoire.

Kira la farouche/Odo le glacial, c'est l'assemblage des contraires,et c'est totalement dans l'esprit de DS9, comme les autres histoires personnelles d'amour ou d'amitié : Jadzia/Worf, Jake/Nog, O'Brian/Bashir, Odo/Quark, Bashir/Garak et d'autres encore. Cet assemblage des contraires se retrouve aussi dans la grande histoire avec le Dominion et ses différents peuples rassemblés mais cette fois-ci de manière artificielle : les Vortas et leur adoration des fondateurs inscrit dans leurs gênes, les Jem-Hadars et leur drogue qui les soumet. Dans DS9, nous trouvons l'harmonie dans les contraires que ce soit avec la Fédération d'une manière libre et éclairée comme au sein du Dominion vu sous le coup d'une dictature. C'est un peu une autre vision des Borgs et leur recherche d'harmonie dans l'hégémonie.

Donc, Kira/Odo c'est super, je n'ai rien contre bien au contraire. Et tu as raison, cette relation s'est construire en 10 ans. Mais jamais nous n'avions eu un épisode centré sur une relation et uniquement dessus. Habituellement c'est toute la subtilité de faire ressentir la construction d'un lien au travers d'un épisode, en histoire croisée, la petite dans la grande, avec parcimonie, comme une bulle de champagne qui pétille au milieu d'une histoire centrale, et après c'est à nous, les téléspectateurs de relier tous ces points afin de ressentir nous-mêmes la relation. Mais cet épisode n'est carrément pas subtil, il nous raconte en 40 minutes, brut de fonderie, un lien que nous connaissions déjà. Qu'apporte t'il de plus qu'un Santa Barbara à ce niveau, puisqu'il en est l'unique centre d'intérêt ?

Tiens, je me suis mis l'épisode en fond en rédigeant ce post et je fais le calcul de la partie chantée :
- Teaser : 1min34
- 13minutes à 16minutes40
- 22minutes40 à 24minutes40
- 34minutes20 à 36minutes20
- 41minutes50 à 42minutes30

Ce qui nous fait donc en tout 10 minutes de chansons sur scène. C'est à dire le quart de l'épisode. A ce taux là, pour moi oui cela devient du remplissage, du cameo sous forme de pub.
Je n'ai rien contre le Champagne et le swing, mais pour moi ca fait trop, car ces 10 minutes auraient pu en faire 2 ou 3 sans que cela ne change le fond de l'histoire déjà si plate pour cet épisode, comparé aux autres.

Si je voulais faire une analogie, c'est un peu un procédé contemplatif, on écoute les chansons pour ressentir quelque chose comme on pourrait montrer la station spatiale pendant 10 minutes sous toutes les coutures pour nous faire ressentir le grand vide de l'espace. Du 2001 à la sauce swing de Vic Fontaine fume
Le problème c'est que 10 minutes de contemplation dans cet épisode pour contempler quoi ? Ce que l'on sait déjà tout en appauvrissant le sujet des relations à la DS9.


Tiens, un autre exemple dans cet épisode qui ne rend pas la subtilité des relations : Odo et Quark. Encore un assemblage des contraires, qui s'apprécient sans le dire, et même en montrant le contraire, c'est savoureux comme relation. Le summum étant l'pisode où Quark sauve la vie d'Odo lorsqu'ils sont seuls échoués sur une planète. Et la fin avec la dernière parole extra d'Odo qui semble dégouté quand on lui apprend que Quark a réussi et donc lui a sauvé la vie. Car à partir de maintenant Odo est redevable de son bien le plus précieux. Il montre qu'il aurait préféré mourir plutôt que d'être sauvé par Quark mais on sait bien qu'il en pense le contraire... l'assemblage des contraires...

Et là, dans l'épisode 6.20, Quark aide ouvertement Odo à rejoindre sa belle, lui dit comment faire, lui fait la morale dans une conversation surnaturelle de non respect des personnages, et même refuse à Bashir de prendre une holosuite en lui rétorquant qu'elles sont toutes prises : donc manque de gain à la clé. Mais pourquoi donc ? Pourquoi aide t'il Odo si ouvertement, en face de lui, sur cet épisode ? N'est ce pas encore rendre une relation construite sur des multitudes d'épisodes, mais cette fois-ci totalement platement ? Sans subtilité ? Ou est donc passée la relation d'amour/haine entre Odo et Quark dans cet épisode ? A l'encontre de tout ce qui avait été construit auparavant et d'ailleurs vis à vis aussi de la suite ?

Bref, pour moi cet épisode ne rend pas grâce à DS9 dans les différentes relations qu'il a tissé, avec en + du remplissage à foison. Un épisode raté, qui ne raconte rien de ce que l'on savait déjà et qui appauvrit certaines des belles histoires présentées.
Pour couronner le tout, pas d'intrigue à se mettre sous la dent ni d'histoire annexe SF pour se raccrocher à quelque chose d'autre : en clair on a eu là un très bon épisode de Santa Barbara avec le travelling super cliché en point d'orgue sur le baiser final.
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Mar 23 Aoû 2011, 11:21

mbuna a écrit:

Donc, Kira/Odo c'est super, je n'ai rien contre bien au contraire. Et tu as raison, cette relation s'est construire en 10 ans. Mais jamais nous n'avions eu un épisode centré sur une relation et uniquement dessus. Habituellement c'est toute la subtilité de faire ressentir la construction d'un lien au travers d'un épisode, en histoire croisée, la petite dans la grande, avec parcimonie, comme une bulle de champagne qui pétille au milieu d'une histoire centrale, et après c'est à nous, les téléspectateurs de relier tous ces points afin de ressentir nous-mêmes la relation. Mais cet épisode n'est carrément pas subtil, il nous raconte en 40 minutes, brut de fonderie, un lien que nous connaissions déjà.

Je comprend ce que tu veux dire.. Mais nous arrivons à la 6ème saison, et nous sommes tout proche de la fin.. Il faut préparer le terrain de la conclusion. Finit donc le temps des subtilités, ou de tourner autour du pot. DS9 n'a plus besoin de ça. Tu ne l'as peut être pas remarqué, mais le thème central de cette saison 6 , c'est la tombée des masques pour tout le monde. & chacun de possèder son petit épisode révélateur et auto centré.. La fédération révèle sa face obscure ( Inquisition / In The Pale Moonligth ), Sisko sa nature mystique ( Far Beyond The Stars ) , même Dukat ne trompe personne et surtout plus lui même, se révéle être qu'une petite ordure ( Waltz). On tombe souvent des nues durant cette saison. A sa manière ( sans jeux de moi ), His Way sous son allure de comédie romantique joue sur la même note central de la saison 6 , la tombée des masques.

C'est même à double sens, on tombe les masque aussi sur la fonction du holodeck au sein de ST.. Il redevient ce qu'il aurait toujours dut être : Un divertissement, on n'a plus besoin que la machine devienne folle pour se retrouver impliqué dans une histoire, ou aimer un personnage fictif comme Vic.. Le Holodeck est une forme d'art, une illusion qui lit à travers nous , nous fait exprimer des émotions que nous exprimerions pas dans la réalité.

Citation :
Qu'apporte t'il de plus qu'un Santa Barbara à ce niveau, puisqu'il en est l'unique centre d'intérêt ?

Un nouveau départ pour la relation Kira / Odo en vue de la fin .. Maintenant , ils sont révélés à eux même, et cette relation impossible vouée à l'échec, ils choissisent de la vivre malgré tout. Pour eux, il n'y aura pas de " ils viveront heureux et auront beaucoup d'enfant". Ils le savent, mais ils vont le vivre intensément, même dans les moments les plus tragiques comme la maladie d'Odo..

Tout de même comparer cela à du Santa Barbara , His Way posséde de formidables dialogues, des trucs qui sonnent vrais sur la séduction , les sentiments refoulées.. & de formidables acteurs pour les jouer.. Jimmy Darren , Réné Auberjonois & Nana Visitor sont tout simplement excellent.

Rien que que celui là entre Vic & Odo:

"Look, pally, you want to win the girl, we've got to thaw you out a little... It's time to have some fun!"
"What does fun have to do with Major Kira?"
"I'll pretend I didn't hear that."


Moi j'adore.. Tout comme la structure, le rythme de l'histoire, cette scène ou Vic mêlent la réalité à la fiction à l'insu des deux protagonistes est une fantastique mise en abîme de leur relation, tout comme elle propose une réfléxion sur le divertissement & l'illusion. Non, ce n'est pas un rancard basique.. Il y a du charme , de la subtilité là dedans.

Citation :
Et là, dans l'épisode 6.20, Quark aide ouvertement Odo à rejoindre sa belle,Pourquoi aide t'il Odo si ouvertement, en face de lui, sur cet épisode ? N'est ce pas encore rendre une relation construite sur des multitudes d'épisodes, mais cette fois-ci totalement platement ? Sans subtilité ?

Mise à part que dans l'histoire l'entremetteur, c'est Vic & non Quark, il existe bien un lien dans les saisons précédentes que les deux protagonistes pouvaient s'entreaider . Donc je ne parlerais pas de trahison de caractères, puisse que Quark reste dans l'intrigue, ( très) en arrière plan. Encore une fois, des dialogues savoureux en bouche, frétillant à l'oreille viennent nous rapeller le charme du couple Quark/ Odo :

Citation :
Ou est donc passée la relation d'amour/haine entre Odo et Quark dans cet épisode ? A l'encontre de tout ce qui avait été construit auparavant et d'ailleurs vis à vis aussi de la suite ?
Ici :

"You're not exactly the most lovable person in the galaxy. You're not even the most lovable person in this sector... or on the station... or even in this room."
Quark à Odo.

A vrai dire , je te rejoint quelque part à ce sujet avec Quark/Odo. Une certaine amertume. Je regrette que les saisons 6 & 7 mettent de côté chez Odo, Quark au profit de Kira, qu'on perde la relation Jake/ Ben au profit du destin de l'émissaire, que Vic et son loungue prennent plus d'importance que Quark et son bar , que Dukat perde son aura séducteur pour l'image du minable sociopathe mystique ect..

Mais d'un autre côté, je ne peut que louer l'audace des scénaristes de chercher à me surprendre & de me conduire vers des contrées inexplorée de leur série. Est ce que cela est plus fort que ce qui à précéder? . Peut être pas, mais ce qu'on ne peut pas leur enlever à ces saison 6 & 7 : leur prise de risque , oser s'aventurer là ou nul autre Trek n'est jamais aller avant.

Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Mar 23 Aoû 2011, 12:26

Oui, tu donnes le mot juste : amertume.

Je comprends bien qu'il faille accélerer les choses concernant les histoires persos afin que la grande histoire puisse avancer, donc sur les motivations je te rejoins. C'est vraiment sur la forme de cet épisode que je coince. Tiens, puisque tu parles de cette saison 6 et de sa préparation de la conclusion, voyons la manière dont elle gère les autres relations :
Jadzia/Worf très réussi, la manière dont ils se rejoignent sonne juste et en plein dans le mille pour les 2 persos sans avoir besoin d'une scène de 40 longues minutes. Pif paf, en 3 scènes c'est plié et pourtant eux aussi s'étaient tournés l'un autour de l'autre pendant pas mal de temps...

Autre exemple : In the Pale Moonlight, te rappelles-tu comme Quark profite de la situation vis à vis de Sisko ? En plus de tirer profit d'une situation à son avantage (une demande d'aide de la part de Sisko), il l'humilie presqu'en lui faisant dire qu'il l'a corrompu. On est complètement dans le personnage, sa caractérisation..sa subtilité. Mais dans His Way, Odo lui demande une aide, et Quark accepte sans rien en retour et en plus en perte de profit à la clé. Dans ce tout petit exemple, d'un épisode à l'autre, on a exactement ce qui me rend amer vis à vis de cet épisode.

En ce qui concerne Vic Fontaine, DS9 avait pourtant laissé une grande place aux divertissements, avec par exemple les épisodes à la James Bond de Bashir dont 1 excellent (je vieillis, je ne me souviens plus du titre de celui où l'a avatar de Sisko fait péter les bombes pour que seul le somment de l'Everest ne soit plus sous les eaux).

Je n'adhère donc pas trop à Vic Fontaine, même si je reconnais un très grand style au personnage et une beau charisme. Un épisode que je trouve excellent avec lui, c'est le fabuleux It's only a Paper Moon... Nog, après le non moins fabuleux Siege of AR-558 acquiert une expérience de vie, un vécu qui nous le montre comme un adulte accompli, au même titre que n'importe quel autre. Probablement l'évolution la meilleure d'un personnage commencé dans l'enfance que ST nous ait donné.

Non, ce His Way est bien en dessous des autres selon moi, bien en dessous de certains épisodes Holodeck, certains autres de relations amoureuses, et encore d'autres de relations amour/haine qui sied si bien à DS9, car il traite bien des mêmes sujets, mais il en oublie toute la saveur et l'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
ripleyaeryn
Conseiller du vaisseau
Conseiller du vaisseau
avatar

Féminin Nombre de messages : 425
Age : 34
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   Jeu 04 Avr 2013, 13:18

J'ai trouvé cet épisode pas mal. Vic Fontaine excellent, il vient à peine d'arriver, je l'adore déjà. J'aime son franc parler, son culot et sa présence.

Par contre, Odo/Kira, leur rapprochement progressif, j'ai trouvé ça lourd franchement.

Autant, pour Jadzia et Worf, je les adore parce que leur rapprochement s'est fait naturellement, comme Sisko et Kasidy, mais là, pour Kira et Odo, tout un épisode sur eux, j'ai pas vraiment adoré.

_________________
"The Final Frontier begins in this hall, let's explore it together." Archer
Happy 20th birthday Star Trek : Deep Space Nine, Live Long and Prosper !
My Star Trek best captains : Archer - Sisko - Picard - Kirk Pine
Revenir en haut Aller en bas
http://cinetvevents.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 6-20 : Chacun sa manière (His Way)   

Revenir en haut Aller en bas
 

6-20 : Chacun sa manière (His Way)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA FRANCHISE STAR TREK :: Star Trek :: Les Séries :: Série - Deep Space Nine :: Épisodes DS9 :: DS9 saison 6-