AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Bienvenue à "Nostera en 1000 mots" vous trouverez ses fanfics ici : Nostera en 1000 mots , ou encore dans son widget dans la colone de droite Bienvenue à "Markosamo" et son projet de roman graphique. Vous trouverez les infos ici : Les Anciens Astronautes
Bienvenue à "Msatler" vous trouverez ses fanfics ici : Msatler La trilogie de Msatler

Partagez | 
 

 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

quelle note donnez vous à cet épisode ?
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
20%
 20% [ 1 ]
6
20%
 20% [ 1 ]
7
40%
 40% [ 2 ]
8
0%
 0% [ 0 ]
9
0%
 0% [ 0 ]
10 (très bon)
0%
 0% [ 0 ]
10+ (épisode d'anthologie)
20%
 20% [ 1 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Sam 10 Mai 2008, 19:22



Fil rouge : Daenna et sa mère Lwaxana

L'enterprise accueille une délégation de Kerns à bord. Ce peuple télépathe a appris à parler grâce à la mère de Troï. Celle ci est donc là elle aussi, et semble exténuée.

Soudain, Lwaxana s'effondre...

Il semblerait qu'un choc longuement refoulé soit venu la rattraper. Daenna essaye de retrouver ce secret enfoui au plus profond de l'esprit de sa mère afin de la sauver.

Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Mar 07 Avr 2009, 09:36

Un épisode avec une ambition psychologique gigantesque, un pari risqué pour donner une profondeur inconnue à Lwaxanna Troy, puisque de ce fait, elle dépasse l'image de guest star humoristique. Lwaxanna, c'est l'antithèse de sa fille, pour essayer de lui donner une consistance en ajoutant, cerise sur le gâteau, une certaine dose d'humour (que chacun appréciera).
Marrant, il devait y'avoir au même moment un scénariste en pleine psychanalyse, vu le nombre d'épisode plus ou moins sur ce thème en ce début de 7ème saison : :mrgreen: : . Au moins ses séances chez le docteur auront servi à quelque chose ! D'ailleurs, le procédé appliqué par Deanna de pouvoir se ballader dans l'esprit de sa mère, est identique à l'épisode précédent lorsque Geordi et Picard se promènent dans le cauchemar de Data...

Je suis mitigé sur l'épisode, il se laisse regarder, mais il y manque quand même un certain rythme pour que l'on puisse ressentir et s'accaparer pleinement l'émotion des 2 protagonistes. Je pense en fait que le personnage de Lwaxanna part de trop loin pour pouvoir m'émouvoir sur ce type d'histoire, à la 7ème saison, c'est trop tard. De + à la base j'ai toujours eu du mal avec Deanna, ses glaces au chocolat et ses analyses bas de plafond.
Au delà de ces considérations personnelles, dans cet épisode, il y manque peut être juste une scène, quelque chose au milieu pour relancer l'angoisse ou le combat que Lwaxanna livre contre elle-même. En l'état il y reste quelque chose d'un peu....mielleux, soap ou petite maison dans la prairie... dommage.
Revenir en haut Aller en bas
lael Chekov
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1088
Age : 30
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Sam 01 Mai 2010, 20:59

Il m'est bien difficile de donner mon avis sur cet épisode... Le fond est audacieux et passionnant (comment un trauma enfoui au tréfonds d'un esprit peut soudain ressurgir dans toute sa brutalité... au simple bruit d'un éclaboussement d'eau).
Mais c'était peut être trop ambitieux, au final on ne rentre pas assez dans le pathos, il est bien difficile d'entrer en empathie avec les personnages, et comme dit mbuna cela reste dans une sorte de soap indigeste.

Là où par contre je ne suis pas d'accord avec mon bon ami mbuna, c'est sur le rôle de Luaxanna dans TNG. Comique d'abord ok, mais personnellement j'ai toujours sentis ce côté très inquiet, anxieux et bouleversé, du personnage. On sent une fêlure sous-jacente chez elle. Ici on a un peu une conclusion à cette sensation diffuse, le pourquoi est mis en lumière -et cela donne une sacré épaisseur de plus à un perso déjà bien complexe.

Dommage que ce projet ambitieux n'ai pas eut la réussite d'un "état d'esprit" ou "cauchemars".

(ma note, hésitante, est de 5)
Revenir en haut Aller en bas
http://riennevaplus.canalblog.com/
T'Luvik
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Féminin Nombre de messages : 1593
Age : 34
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Dim 02 Mai 2010, 19:13

J'ai mis un 6, je suis mitigée aussi, bien que cet épisode ne manque pas d'idées, il y manque quelque chose, il n'y a pas assez de profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5700
Age : 50
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Jeu 13 Mai 2010, 04:31

J'ai bien aimé voir le personnage de Luaxanna devenir un peu plus profond.

Spoiler:
 

J'ai bien aimé aussi la façon qu'on les télépathes de dire qu'il y a du noir dans elle. Moi j,ai pensé tout d'abord que Luaxanna pouvait s'être transformé en méchante le temps d'un épisode, mais non, c'était un trauma passé. Maintenant je vous rejoins j'aurais aimé le trauma différent, plus universel peut-être. Et je rejoins à demi Mbuna dans le sens que à coté de Luaxanna, Deanna passe moins bien.

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Jeu 27 Mai 2010, 13:07

10+ sans l'ombre d'une hésitation.

Aujourd'hui mon Trekisme est arrivé à un tel point , si proche du cœur de la franchise, que je ne peux me rendre qu'à l'évidence. Dark Page est un épisode anthologique, peut être bien ce que The Visitor fut à DS9.

Une formidable histoire d'amour entre une mère et sa fille. Moins littéraire que The Visitor, mais sans doute plus psychanalytique ( une tendance de cette ultime saison ) , Dark Page explore cette relation comme il en existe nulle autre dans Star Trek, et cela à travers un amour exubérant et possessif qui cache en son sein un terrible traumatisme. Un trauma ( la mort accidentelle d'un enfant ) qui fait corps & âme avec ce que sont Lwaxanna et Deanna Troi aujourd'hui . Si la pétulance et la fantaisie de Lwuxanna, cette volonté de dévorer la vie à pleine dent n'était elle pas une fuite en avant, l’éloignant de ce trauma originel ? Si cette envie de voir marier sa fille à tout prix ( une constante dans la série) , ne cache t'il pas un sentiment de la voir ranger, la mettre en sécurité loin des milles et un danger de mort qui jalonnent la vie d'un officier de Starfleet? D'ailleurs l'épisode ne commence t'il pas ainsi ? Lwuxanna ne met elle pas Maques dans les bras de Deanna?

Et Deanna, son coté aristocratique, presque coincé en comparaison de l' hédonisme affiché de sa race, ne cache t'il pas en faites, une enfant trop couvée, dirons nous surprotégé , le centre du royaume de sa mère? Sa petite princesse ?.. Noter que Lwuxanna refuse de voir grandir sa fille, la voir partir du royaume qu'elle ( et son mari Ian ) ont construit autour de Deanna pour échapper au drame de la mort de leur premier enfant. A travers la série, Lwaxanna n'arrêta elle pas de traiter sa fille de "Little One" ( petit enfant ) ? Ce qui a tendance à horripiler cette dernière.
Lwaxanna se comporte ainsi en « enfant gâtée » tout le long de la série. Par son exubérance fantasque c' est un royaume d'insouciance qui s'affiche pour préserver sa fille du terrible drame qui en est la fondation. Pour s'échapper de cette prison dorée, Deanna n'a plus d’autres choix que de se montrer plus adulte que sa mère.. Faire des études de psychanalyse (le versant rationnel des contes tiens donc ) , poursuivre le fantôme de son père en s'engagent à Starfleet (risquer sa vie dans un engagement mature ). C'est tout ce qui fait la magie et la singularité de leur relation, la petite fille est la mère, et la mère la petite fille.


Hors Deanna ne fait que tourner en rond dans cette prison dorée, elle aime si profondément sa mère, qu'elle n'aurait jamais été jusqu'au clash avec elle, c'est ainsi qu'elle accepte les fantaisies de sa mère un peu résignée. Sans l'incident avec les Cairns , jamais elle n'aurait eut l'idée d' ouvrir la porte & de s'échapper. La clé, c'est cette "page noire" qui enferme sa mère, et ne rend pas complète et saine leur relation. Une fois le verrou sauté, Les personnages vont devenir subitement adultes sous nos yeux. En apprenant quelque chose sur sa mère, c'est quelque chose sur elle même que Deanna apprends et nous dans l'occasion, nous voilà toucher par la grâce de leur relation, parce qu'elle devient compléte, humaine . Et c'est là que la lecture purement psychanalytique fusionne avec le cœur émotionnel de l'histoire.. Comment ne pas être ému jusqu'aux larmes devant le malheur de la famille Troi : La mort accidentelle de son premier enfant, Lwuxanna effrondrée par la culpabilité, Deanna qui découvre qu'elle avait une grande sœur & qu'elle veut tout savoir sur elle, avec une envie bouleversante, car sincère ( j'en ai les larmes aux yeux rien qu'en écrivant ça )

Et c'est finalement là que Dark Page touche au sublime, c'est qu'on offre enfin un rôle à la mesure du talent immense de Majel Barret Roddenberry, la First Lady de Star Trek ( dans tout les sens du terme ) . Aujourd'hui l'épisode se revêt d'un aura quasi historique , puisse que Majel nous a quitté l'année dernière . Elle savait nous faire rire, comme nous toucher, elle n'était pas qu'une actrice de second plan, la femme du boss, la comique de service, la voix de l'ordinateur.. Non elle était Majel Barret Roddenberry LA première dame de Star Trek , autant dire notre mère à tous. Dark Page devient ce bouleversant hommage à son talent largement sous estimé.

C'est aussi ici que Marina Sirtis rentre, elle et son personnage dans la légende Star Trek, C'est le meilleur épisode Deanna Troi, celui qui touche direct au cœur. Deanna Troi devient tout simplement indispensable au groupe, c'est d'autant plus touchant que ce personnage était l'un des favoris de Gene Roddenberry, de ceux qui porter le plus distinctement sa touche inimitable. Réjouissant à plus d'un titre d‘ailleurs , puisse que Deanna retrouve un temps sa combinaison moulante.

Roddenberry encore et toujours dans la haute tenue poétique et métaphorique de l'épisode, cette sensation d’originalité baroque , de " nouvelle civilisation" avec les Cairns . Etres qui ne s'expriment que par télépathie, qui doivent faire l'effort considérable de convertir des images en mots. le chemin contraire de la psychanalyse en somme, on nous devons faire l'effort de transformer des mots ( maux? ) en image universel comprise par tout le monde en un clin d'œil.

C'est en cela qu'on reconnaît un grand épisode dans l'esprit Roddenberien, la science fiction n'est que le prétexte, l'élément déclencheur qui se mue _ Par une magie que je ne m’explique toujours pas, vers quelque chose de profondément humain. Dark Page est au finish, un épisode profondément humain.

Petite cerise sur le gâteau, la fiancée de Spider-Man , Kirsten Dunst fait ici l'une de ses premières apparitions dans le rôle de la petite Hedril.
Si après tout ça , vous ne trouvez rien d’anthologique dans cela, je ne peux plus rien pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 43
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Ven 28 Mai 2010, 13:15

pour une poignée de nouvelles analyses:


Dax a écrit:
Maintenant je vous rejoins j'aurais aimé le trauma différent, plus universel peut-être.

Au contraire , il est universel. Kestra Troi n'est pas morte tuer par un monstre de l'espace ou avalé par une anomalie spatio-temporelle.. Non elle est morte noyé à cause d'une minute d' inattention de ses parents. Je ne sais pas si vous avez des enfants..Mais perdez les de vue une seule seconde, il y a un sentiment de panique qui s'empare de vous..Vous n'imaginez pas le meilleur, mais le pire dans pareil instant , surtout dans un environment propice à les mettre en danger. On est heureux comme pas possible quand on les retrouve, tout en se maudissant de les avoir laissé s'échapper de notre attention.
Hors ce qui arrive à Lwuxanna et Ian Troi est ce qui peut arriver de pire à un parent, c'est que cette minute d'inattention soit fatale. C'est un "mal être " universel . Combien d'enfants meurent noyés dans une piscine non recouverte, qu'un autre tombe d'une fenêtre ouverte ou d'un arbre.

T'Luvik a écrit:
J'ai mis un 6, je suis mitigée aussi, bien que cet épisode ne manque pas d'idées, il y manque quelque chose, il n'y a pas assez de profondeur.

Il y en a même de trop! Je pourrais en faire des pages et des pages sur sa profondeur. Mais comme les Cairns , j'ai du mal à mettre des mots sur des images, des sensations.
Vous allez voir après chaque vision Dark Page va mûrir, se bonifier avec le temps.. Avec un peu de chance , vous le trouverez aussi inestimable que moi.

mbuna a écrit:

à la base j'ai toujours eu du mal avec Deanna, ses glaces au chocolat et ses analyses bas de plafond.

C'est au contraire ici que Deanna Troi devient un personnage authentique à mes yeux . Comme toi au départ, j'avais un mal fou à la sentir utile dans le groupe. Sa fonction première la psychanalyse en était la principale cause , je ne suis pas très friand de cette approche de l'humain : Qui était elle pour dire au gens comment se comporter, De quel droit avait elle de s'occuper du malheur des autres.

Hors mes à priori explose littéralement dans Dark Page, parce qu'ici elle teste ses propres analyse "bas de plafond" comme tu le poses si gentiment sur elle même, elle se guérit d'abord elle même et sa mère : des personnes en souffrances. Pour moi, elle a donc toute la légitimité pour être conseillère du capitaine , la psy de bord. Elle n'a plus cette prétention du psy ordinaire, celui qui sait tout sur tout, qui vous fait cracher le morceau & sait ce qui est bien pour vous.. Non, Deanna Troi a du "vécu" , et peut se permettre de faire profiter son expérience.

mbuna a écrit:
Deanna, ses glaces au chocolat.

Les glaces au chocolat !! Encore un gimmick qui fait sens avec le personnage!! La glace au chocolat, c'est encore un truc lié à l'enfance , une habitude de petite fille.. Le dessert dans Liaisons , elle avoue que le dessert est son plat favori, d'ailleurs notez le , elle commence par le dessert!! ..Encore un truc de petite fille gâtée . Deanna est en réalité une petite princesse enfermée dans le royaume que sa mère a batît pour elle. tu ne trouveras pas pareil mise en abîme dans La petite Maison dans la prairie.

Non , aujourd'hui je suis devenu un fan absolu de Deanna Troi, au point de la considérer comme le personnage féminin le plus complexe de la franchise derrière Kira Nerys et devant Seven of Nine.

Tiens encore un détail, remarquez ce qui cause la faute d'inattention des parents Troi et qui coûtera la mort de la petite Kestra. Tout les deux sont focalisés sur le bébé Deanna Troi...

Bon arrêtez moi là!! Paralysez moi au phaseur parce que je suis pas prêt de lâcher l'affaire !!
Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Ven 28 Mai 2010, 15:13

Buckaroo a écrit:
Comme toi au départ, j'avais un mal fou à la sentir utile dans le groupe. Sa fonction première la psychanalyse en était la principale cause , je ne suis pas très friand de cette approche de l'humain : Qui était elle pour dire au gens comment se comporter, De quel droit avait elle de s'occuper du malheur des autres.
Moi qui au contraire apprécie bien cette approche, pour ce qu'elle peut apporter dans la compréhension des personnages, je ne suis pas du tout contre un perso avec cette fonction première (je vous ai parlé de la maison du Docteur Edwardes d'ailleurs, à propos d'un film sur la psychanalyse ? wink).

Seulement je n'ai pas vraiment adhéré car ses analyses sont dignes de la psychologie de comptoir. Si tu veux une analogie, c'est comme si j'avais l'impression que Geordi ne comprend rien à la technique du vaisseau, ca la foutrait mal pour un geek et sa fonction... Eh bien voilà, pour moi Deanna n'est carrément pas crédible dans sa fonction. De plus, sur tout ce qu'elle ressent, pas forcément besoin d'elle pour qu'on s'en aperçoive nous-même.
Donc, la fonction oui, la crédibilité dans la fonction non.

Mais j'apprécie tout de même ce personnage (même si je trouve que Marina Sirtis est une piètre actrice, bien pire que MacFadden)...

Mais alors la comparer à SevenOfNine !!??? alors là oui :
Buckaroo a écrit:
Bon arrêtez moi là!! Paralysez moi au phaseur
Laissez-moi tirer !!! Very Happy
Un perso d'une complexité et surtout d'un apport monstrueux dans une série qui en avait bien besoin ! L'impact de SevenOfNine vient surtout de cette profondeur et le mystère du perso, alors là Buckaroo oui oui oui, pfiou pfiou (mais quand même en mode Stunt je te rassure)
Revenir en haut Aller en bas
Wex
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 34
Date d'inscription : 12/11/2013

MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   Dim 06 Avr 2014, 08:39

Non mais le gars s'appel "mes cuisses" ? Lol j'avoue que j'ai cru entendre cela et que je n'ai plus réussi à suivre les dialogues sérieusement. (Je sais je suis tordu)

Deanna: "mes cuisses a perçu une place noir et obscure..."
Picard: "est ce que mes cuisses veut insinuer que la metaconscience de votre mère...?"
Dr crusher: "mes cuisses n'a pas forcément raison..."
Picard: "mes cuisses, que faisiez vous a l'infirmerie?"
Deanna: "mes cuisses pensent que..."
Dr crusher: "si quelque chose tourne mal, mes cuisses rompra le lien télépathique!"

A l'instar du match de foot ou "le joueur ivoirien..." Impossible d'entendre autre chose après cela! Lol
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 7- 7 : Heures sombres (Dark Page)   

Revenir en haut Aller en bas
 

7- 7 : Heures sombres (Dark Page)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA FRANCHISE STAR TREK :: Star Trek :: Les Séries :: Série - The Next Generation :: Épisodes TNG :: TNG saison 7-