AccueilFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 4- 5 : Les embryons (Cold Station 12)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

note
0-
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5
0%
 0% [ 0 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
7
0%
 0% [ 0 ]
8
0%
 0% [ 0 ]
9
0%
 0% [ 0 ]
10
0%
 0% [ 0 ]
10+
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 4- 5 : Les embryons (Cold Station 12)   Ven 09 Mai 2008, 19:17

-
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 44
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 4- 5 : Les embryons (Cold Station 12)   Jeu 18 Déc 2008, 13:50

Le voici enfin ! Le chef d’œuvre absolu , le classique instantanée !

Si la saison 2 nous avait donné dans ce sens, Congénitor. C’était avant tout un épisode dans la grande tradition métaphorique de TOS. Cold Station 12 est un épisode au contraire 100% Enterprise, celui qui cerne le mieux le portrait , la personnalité de la série ( ou ce qu’elle aurait dut être tout le long) . Un mode préquelle vraiment assumé et judicieux avec l’héritage . Un scénario en béton armé, des dialogues ciselés , Une caractérisation & une dramaturgie moderne sans pour autant sombrer dans le nihilisme post 9.11 d’un BSG .

Cold Station 12 est tout simplement parfait de la première à la dernière minute & malin comme pas deux.

Dés le teaser qui remonte 11 ans en arrière , ou Soong fait un speech passionné, mais tendancieux à ses petits augments, le ton est donné. Nous allons comprendre qu’entre les bonnes intentions de départ & le résultat désastreux final, la mince ligne bleue qui les sépare peut être franchit sans qu’on s’en rende compte , si elle ne l’a déjà pas été dans l’épisode précédent avec le meurtre de Raakin.

Plus que jamais, l’intrigue transforme les augments en « garçons perdus » à cause de l’absence du « père » ,Soong & de son discours à la démesure de ses ambitions trop longtemps mûrit dans leur tête comme un pilier morale , une vérité absolue se transforme en fruit pourri .

Situations dramatiques parfaitement retranscrit dans la confrontation Arik Soong et Malik au sujet de la mort de Raakin. Soong essayant de fuir l’horrible vérité et Malik , d’une fourberie froide et calculatrice d’entraîner son père sur la voie de la culpabilité & de la compassion comme pour mieux le manipuler . Lui même étant incapable de ressentir pareilles émotions, se laissant emporter dans une scène suivante par la folie de ses folles ambitions. Au point de songer à tuer son créateur ( « les augments devrait être guidés par des augments » )

Génial est aussi le personnage d’ Udar , l’augment défectueux laissé derrière par ses frères, qui symbolise autant l’échec philosophique et scientifique de Soong. Le maillon faible qui va permettre de revoir le cas des « augments » par le prisme Trekkien. Celui de la responsabilité ( tant pénal, que morale ), donc semble vouloir s’ échapper Arik Soong. Pas mal non plus la discussion sur la génétique entre Phlox & Archer, un point de vue moins partisan, mais qui insiste une fois de plus sur le sens de la responsabilité.

Une fois arrivé sur la Cold Station 12, l’intrigue devient tendue comme un arc et offre la dernière demi heure la plus dramatique & adulte de la série. La scène de torture ou le Dr. Lucas est obligé de voir son collègue agoniser dans d’atroce souffrances est terrible, mais efficace pleine de justesse, très bien joué ( Brent Spinner au top, Scott Bakula au diapason , Alec Newman efficace ) c’est très bien filmé & la direction artistique au diapason*.

Je m’étais insurgé sur la violence graphique des épisodes précédents, mais elle n’est pas ici gratuite ou exagérée à l’extrême. Encore une fois c’est pleinement justifié pour délier le nœud dramatique de l’épisode : Malik révèle sa véritable nature de sociopathe & se rebelle contre son créateur. Le point culminant et très fort du récit , c’est quant il assassine de sang froid son frère défectueux Udar et fait passer cela pour un acte de compassion. Puissant , à l’égal d’un salopard comme Gul Dukat.

Cela finit même par un petit cliffhanger. Je vous l’ai dit tout simplement parfait ! cheers

100 % d’avis favorable.

* On remarquera dans les décors, les clins d’oeils appuyés à TOS, les écrans triangulaires , la cabine qui renvoie à la cabine de torture de Mirorr, Mirorr.TOS.2 & la chambre des échantillons rappelle furieusement celle de Sargon dans Return To Tomorrow.TOS.2. Quand aux tarés de Star Trek de mon espéce geek , ils auront remarqué que le toit du labo rappelle lui le « Deflector Dish » de l’ Enterprise E.
Revenir en haut Aller en bas
Minos
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1051
Age : 43
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: 4- 5 : Les embryons (Cold Station 12)   Mar 20 Fév 2018, 20:47

Un arc vraiment super, décidément. Je me posais la question à l'épisode précédent du pourquoi les Améliorés obéissent à Soong, et là on a la réponse : c'est lui qui les a libérés et élevés en tant que père... sauf que pour Malik, seuls des Améliorés devraient commander des Améliorés.

Soong dévoile ses "faiblesses" : il ne veut pas voir quiconque mourir par sa faute, ce qui est tout à son honneur. Un personnage complexe, qui se voit comme un père voulant sauver tous ses enfants...

Très très bon épisode, encore !

_________________
Faire les choses sérieusement, sans se prendre au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zulio.org/minoskardanos/
 

4- 5 : Les embryons (Cold Station 12)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STAR TREK À L'ÉCRAN :: Les Séries :: Enterprise :: Épisodes ENT :: ENT saison 4-