Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

quelle note donnez vous à cet épisode ?
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
0%
 0% [ 0 ]
6
14%
 14% [ 1 ]
7
29%
 29% [ 2 ]
8
0%
 0% [ 0 ]
9
57%
 57% [ 4 ]
10 (très bon)
0%
 0% [ 0 ]
10+ (épisode d'anthologie)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1085
Age : 44
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Mer 07 Mai 2008, 18:24

-
Revenir en haut Aller en bas
Erik
Enseigne
Enseigne


Masculin Nombre de messages : 33
Age : 46
Date d'inscription : 21/03/2010

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Lun 22 Mar 2010, 10:38

"
"L'Enterprise-D fait l'expérience d'une perturbation spatio-temporelle et reçoit peu après un signal de détresse de la planète Vandor IX.
C'est sur cette planète que le professur Paul Manheim travaille sur le continuum espace-temps."

Encore un épisode temporel..
Comme le dit la femme du professeur Manheim à la fin, "j'ai beau être un fantôme de ton passé, je ne suis pas un passe-muraille Jean-Luc !" Manière ironique de demander où se trouve la sortie du holodeck.

Ce fameux professeur a découvert le moyen de modifier le continuum, afin de pouvoir ouvrir un passage vers une autre dimension...comme il fallait s'y attendre, l'expérience n'est plus contrôlée et l'Entreprise va devoir refermer la brèche.
Cette épisode permet surtout à notre cher Jean-Luc de refermer comme il se doit une brèche sentimentale, celle de son ancienne relation avec la femme du professeur.Il avait eu peur de s'engager des années auparavant et s'était enfui (on peut le dire) pour rejoindre la fédération et avoir la carrière qu'on lui connait.
La brèche temporelle sera colmatée par Data (et non pas fermée, aberration comme il le souligne), le seul capable de se synchroniser correctement et de choisir à quel moment agir.
Revenir en haut Aller en bas
T'Luvik
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Féminin Nombre de messages : 1878
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Lun 22 Mar 2010, 19:52

Un épisode qui relate parfaitement une expérience scientifique qui devient incontrôlable, et qui peut avoir une incidence importante, et qui plus est, sur le continuum, les évènements,...
C'est un épisode intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
lael Chekov
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1088
Age : 31
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Mer 24 Mar 2010, 15:49

ah oui c'est vrai, il était sympa celui là
Revenir en haut Aller en bas
http://riennevaplus.canalblog.com/
jade
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 309
Age : 37
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Mer 24 Mar 2010, 21:01

et il montre Picard sur un autre jour du genre qu'il n'est pas qu'un officier de star fleet
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 42
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Ven 25 Juin 2010, 11:21

J'adore le jeu de Stewart et ici, il révèle encore ds palettes insoupçonnées. Comme son regard brille, à l'air jeune, comme sa bouche peut en un plissement refléter des émotions fortes comme la surprise ou le renoncement, comme l'amour ou la tristesse.
Stewart est ici un énorme monsieur.
Alors oui , la brêche temporelle est le prétexte de cet épisode, et effectivement, la breche sentimentale est le fond.
Et j'adore.

J'aurais aimé qu'on développe davantage la réaction de Crusher, c'est le bémol de cet épisode par contre les décors sont superbes !
L'accent français en V.O. d'Edouard le barman va merveilleusement bien avec ce Paris du futur que j'aurais aimé voir davantage, ainsi que la résolution du mini drame métaphorique de la fille esseulée à la table à côté de celle de Picard.

Une très bonne musique, une excellente mise en scène, des acteurs parfaits, un scénario sur deux niveaux qui commence à se complexifier au fur et à mesure que TNG progresse, bref que du bon.

Je note 9
Un très bon moment Trek pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 44
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Ven 25 Juin 2010, 11:38

Un épisode particulier à mes yeux, c'est mon premier vrai épisode TNG. Comme je l'ai dit dans un autre sujet, je suis un fan de Casablanca dont le script ici , reprend les grandes lignes. C 'est aussi un épisode que j'ai découvert à l'Hopital et sous morphine. je vous laisse imaginer l'effet, j'étais plutôt dans la quatrième dimension à ce moment là, que j'ai cru que les Data qui se triplaient à l'écran étaient le fruit de mon imagination ! La 3D sans les lunettes !!

Cet épisode m'a donc profondèment marqué, tant et si bien qu'à la sortie de l'hosto, je n'avais plus qu'un seul désir découvrir TNG . Ca tombé plutôt bien , Star Trek First Contact sortait sur les écrans !

A noter aussi que Michelle Philips qui joue Ingrid Berg.. Euh pardon , Jenice Maheim n'est d'autre que la chanteuse des Mamas & Papas .. Vous savez California Dreaming...
Revenir en haut Aller en bas
mbuna
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 947
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Jeu 08 Juil 2010, 08:41

Je me rallie à l'avis général, un épisode très sympathique à regarder, avec une histoire personnelle et une intrigue bien SF comme je les aime.

J'ai aussi tendance à voir les limites du personnage de Deanna dans cet épisode, symptomatique de son manque d'apport. D'ailleurs elle se fait jeter dans les cordes par Picard (lorsqu'elle lui propose une pseudo-psychanalyse au début de l'épisode) puis par Beverly (lorsqu'elle veut en savoir plus sur ce qu'elle ressent pour le Capitaine).
Bref, ni le Capitaine, ni Beverley n'ont besoin d'elle et lui font bien sentir. J'adore ! gnark gnark. Mais pourquoi suis-je si méchant ? gnark gnark
Revenir en haut Aller en bas
lael Chekov
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1088
Age : 31
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: 1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)   Dim 25 Juil 2010, 17:21

Un épisode au double sujet interessant, et comme vous dites ça se rejoint : brèche dans le temps et dans le cœur d'un vieil homme (enfin vieux, façon de parler. Il dit que c'était y'a 20 ans, il en aurait donc 40 ??? Il faut plus que ça).

Comme le dit si bien Archy, le jeu de Stewart est encore une fois superbe, très prenant. On devine tout ce qui lui passe par la tête -et le coeur. Bravo

Côté histoire du temps détraqué oulà, c'est le genre d'épisode où tu te dis "j'ai rien compris" Parce que quand ils se croisent dans l'ascenseur (moment très fun) ils se voient. Donc là y'a deux moments-temps qui se mélangent, et je reste perplexe à savoir si on est passé dans un monde parallèle ou pas, peut être rien que quelques instant puis tout reprend son court. assez vertigineux en tout cas.
J'ai adoré quand Data qui dit qu'il n'est pas désorienté, et l'autre Data qui répond moi non plus

Bref un 9 pour moi
Revenir en haut Aller en bas
http://riennevaplus.canalblog.com/
 

1-24 : Paris sera toujours Paris (We'll Always Have Paris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES SÉRIES :: The Next Generation :: saison 1-