Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

quelle note donnez vous à cet épisode ?
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
25%
 25% [ 1 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
7
0%
 0% [ 0 ]
8
50%
 50% [ 2 ]
9
0%
 0% [ 0 ]
10 (très bon)
25%
 25% [ 1 ]
10+ (épisode d'anthologie)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 44
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Mer 07 Mai 2008, 18:19





Episode indépendant : Q, Riker

L'Enterprise est appelé pour secourir de toute urgence des colons, mais Q les arrête sur leur chemin... Il souhaite faire à Riker un cadeau inestimable : celui de devenir un Q...
Revenir en haut Aller en bas
Francois
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 106
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Mer 24 Juin 2009, 20:33

Je trouve cet épisode "assez marrant", on y retrouve des effets un peu kitch (mais pardonnable vu que nous sommes là dans la saison 1 de TNG), par contre lors de la bataille créer par Q sur une planète qui ressemble à une bataille à la française, j'ai trouvé un peu grossier et simpliste le scénario de l'épisode.

On y retrouve le charme de Riker et son charisme à tout épreuve, refusant les propositions de Q, j'ai bien aimé voir Q dans la peau de Data, c'est fou comme Brent Spinner est vraiment le seul acteur à pouvoir jouer Data. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Jeu 25 Juin 2009, 15:33

Si c'est l' épisode auquel je pense, c'est un thème classiquel des séries de SF où un individu se voit dôté d' un seul coup de la toute puissance ou, variante, on promet à un individu ordinaire ce qu'il souhaiterait le plus au monde.

C'est devenu un classique, en tout cas, mais je me demande si ça l'était déjà à l'époque de TNG...
Revenir en haut Aller en bas
Julius
Commandeur
Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 653
Age : 44
Date d'inscription : 24/05/2009

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Jeu 25 Juin 2009, 17:37

Dans cet épisode, comme souvent dans la premiére saison, Picard est trés en retrait par rapport a Riker,l'intention etait visiblement de faire de Riker un nouveau Kirk,le"heros" de la serie.
Pourtant dans les saisons suivantes Picard est mis a sa place :sur le devant de la scene ,et c'est la que la serie prend toute sa saveur!
mème Q ne s'interessera pratiquement plus qu'a Picard,dans d'excellent épisodes(Qpid,Tapestry,All good things...)
Le personnage de Q est d'ailleur,je trouve,un peu différent de ce qu'il deviendra par la suite:moins déjanté et moins fun.
Je trouve tout de mème cet épisode trés reussi,mais en deça des autres épisodes avec Q.
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 42
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Lun 14 Juin 2010, 16:18

J'aime beaucoup cet épisode, surtout pour l'extraordinaire flegme de Picard face aux évènements.

Oui, le mythe de l'homme devenant dieu est aussi vieux que l'homme lui-même, que l'apparition de la métaphysique, de l'interrogation sur l'univers et ses mystères.
Le magicien, le roi-dieu, le pharaon, le druide, le shaman etc.
Bref, le mythe dans toute sa splendeur ici une nouvelle fois revisité. Alors bien sur, dans TOS il y a aussi cette extraordinaire question.

Mais avec Q, cette dimension devient ludique, facésieuse. Et puis on voit une des représentations de Q très Maya (la sphère avec les 3 sortes de cobra dessus), ce qui ne gâche pas le plaisir.

Encore plus fort, nous n'avons pas l'allusion directe aux films Star Trek alors qu'on l'attend tous de la part de Riker quand à l'amiral qui redevient capitaine (le film de Robert Wise date de 8 ans avant TNG)

Donc oui, une grosse identité TNG se cherche , se meut.

J'ai aimé aussi la french touch, c'est assez drôle.

Finalement un épisode très centré sur Picard bien plus que sur Q ou Riker puisque les soldats monstrueux sont français ainsi que le maréchal Q et la pomme empoisonnée de Q ne pervertira personne.

Un très beau rôle pour Q/Picard/Riker. La klingonne est impressionnante et ce sera le point de départ des usages sexuels klingons. Q en Data est aussi très bien grimé. Bref, beaucoup de trouvailles ici.

Oui on est encore dans la référence à TOS mais TNG s'en affranchit énormément ! Ca me plaît, j'ai du coup de plus en plus l'impression de voir une série autonome qui existe par elle-même. Un peu comme la transformation de l'extrait d'Hamlet par Picard, l'appropriation du classique, thème ici général (on remplace Hamlet par TOS).

Beaucoup d'humour aussi, celui de Q est extraordinaire : "oh votre espèce souffre et meurt constamment" phrase noire au possible qui dans ce contexte est énorme d'inconscience.

A noter aussi musicalement l'extraordinaire pastiche de la marseillaise , ce qui me fait voir et écouter cet épisode comme un "Picard épisode" encore davantage.

Pas de Deanna Troi, cependant son rôle aurait été ici inutile, tout est bien comme ça.

J'aime beaucoup donc , je met un 8
Revenir en haut Aller en bas
Capt Dazio
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 55
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Lun 14 Juin 2010, 20:58

Il est clair que TNG n'était pas encore installée et qu'elle n'était pas encore affranchie de TOS.

Il reste cependant que la dizaine des figurants faisant office de soldats nuisent au résultat et font pitiés.

Avec un tel pouvoir, Q se limite à un décor et à des moyens trop sobres. Pour un être omnipotent et orgueilleux c'est tout de même bizarre !

J'ai noté 5 à cause de cela comme à cause d'un scénario étriqué. Heureux que la série ait prouvé sa valeur par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
T'Luvik
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Féminin Nombre de messages : 1789
Age : 35
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Lun 14 Juin 2010, 21:04

Je suis mitigée par rapport à cet épisode, d'un côté, je lui trouvé des qualités comme de l'humour, une intrigue qui ne laisse pas de glace, des jeux d'acteur quand même réussits, mais d'un autre côté, j'ai été quelque peu déçue par le graphisme de la planète et l'apparence des soldats napoléoniens, je m'attendais à autre chose, surtout de la part de Q !

Donc je met un 6.
Revenir en haut Aller en bas
lael Chekov
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1088
Age : 31
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: 1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)   Mer 23 Juin 2010, 20:34

Voilà un épisode que j'ai bien plus apprécié aujourd'hui qu'au premier visionnage. Parce qu'il est très interessant au niveaux de l'évolution des personnages, et qu'on quitte ici l'exagération du début de saison 1 :

-Picard tient enfin parfaitement son rôle, à l'esprit aiguisé et vif;
-Riker aussi, maîtrisant avec une grande justesse l'ego de son personnage;
-et enfin Q bien sûr qui cherche à 'corrompre' les humains, en effet bien différent du Q que l'on connaîtra plus tard, parce qu'il a évolué au contact de ses 'protégés' (rappelez vous l'image employé dans all the good things (saison 7) : un animal de compagnie, voilà ce qu'est l'espèce humaine pour Q).

D'accord avec vous que les soldats français, et de manière générale l'évolution du scenario laisse à désirer malgré les acteurs excellents. Voyons le pour ce que c'est : un hommage (loupé ?) à la France, patrie du capitaine. Bien que là, si Q s'intéresse vraiment à Riker, on devrait être partis au canada ! Mais en même temps je sens qu'il s'interesse déjà à Picard (comme on le verra aussi plus tard...)

ici, Q "s'interesse à Riker pour deux raisons (à mon goût) :

-c'est un moyen détourné pour gagner la partie contre le capitaine, en s'attaquant au 'point faible'
- Riker est celui qui correspond le plus au 'profil' recherché : son égo est grand... et il aime le jeu et le goût du risque.

L'humour, plutôt vache de l'épisode, fait certes sourire, voire agace :

j'ai souligné la même référence qu'archy, j'ai trouvé ça trop fort, quand Riker lance : "pour l'instant nous devons sauver de la souffrance et de l'agonie un groupe d'humain qui..." et que Q le coupe, comme on fait fuir une mouche gênante : "votre espèce souffre et agonise sans arrêt"

Notons au passage que ses moqueries limite raciste envers Worf qu'il traite de 'micro-cerveau', montre l'absence de tolérance chez Q. Super pouvoirs peut être, mais pas super ouverture d'esprit.

Notez aussi le passage du capitaine, seul sur sa passerelle, ne contrôlant plus rien. Cela montre à quel point il n'est rien sans l'équipage. Même si le capitaine est le symbole du navire, il ne peut pas le faire marcher à lui tout seul.

Enfin, mention spéciale pour la scène de fin, qui est la scène montrant la maturité de TNG par rapport à TOS certes déjà montré dans la lecture de Shakespeare... qui peut avoir différentes 'lectures', comprenez degrés d'interprétation, mais ici c'est totalement sublimé : En quelques jeux d'acteurs, quelques phrases, TNG met à jour de grandes philosophies de vie, dépassant, et de très loin, le simple 'pouvoir absolu corromp absolument' auquel c'était arrêté TOS dans "où l'homme dépasse l'homme'"#1 :

Picard laisse Riker faire ses 'cadeaux' aux officiers de la passerelle, car il sait que ces cadeaux 'qui partent du coeur' et 'ne peuvent pas faire de mal', vont révéler à Riker la dangerosité de ses pouvoirs. Comprenez : ce n'est pas parce qu'on a une bonne intention qu'on fait le bien.

Data empêche Riker de le changer en humain, car il veut rester tel qu'il est. S'il était changé ainsi, il ne serait plus lui même. Ce ne serait qu'une illusion. Il refuse de se mentir. Tout comme Geordi, qui refuse bravement la tentation ne ne plus être aveugle. Et worf celui du sexe à la mode klingonne : 'elle n'est pas de mon monde' explique t'il. Déjà on a ici l'ouverture du thème principal développée avec Worf dans TNG : son appartenance à deux mondes, celui des humains et celui des klingons. Il n'est ni dans l'un ni dans l'autre, mais dans un troisième né de l'union des deux. Enfin Wesley, changé en adulte par Riker, décide de redevenir plus jeune pour une autre belle raison : "je veux réaliser mon rêve tout seul"

Voilà, en quelques phrases, TNG à ouvert de grandes portes philosophiques au delà de la corruption du pouvoir où s'était arrêté TOS. Et rien que pour cette scène, l'épisode est réussit, mérite d'être vu et de rentrer dans la légende.

ma note est donc de 8 (s'il n'y avais pas eut le scenar napoléonien ça aurait pu être 9 voir 10, dommage)

ps : j'ai mis 'épisode indépendant' mais j'hésite, c'est quand même un tournant dans l'évolution des personnages, et la façon dont ils sont traités. Vous mettriez quoi vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://riennevaplus.canalblog.com/
 

1-10 : Dans la peau de Q (Hide and Q)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STAR TREK À L'ÉCRAN :: Les Séries :: The Next Generation :: Épisodes TNG :: TNG saison 1-