AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

note
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
0%
 0% [ 0 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
7
17%
 17% [ 1 ]
8
17%
 17% [ 1 ]
9
17%
 17% [ 1 ]
10 (très bon)
17%
 17% [ 1 ]
10+ (épisode d'anthologie)
32%
 32% [ 2 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Mer 07 Mai 2008, 17:30

-
Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Sam 22 Nov 2008, 23:08

Un épisode long et lent, qui se traine, ennuyeux.
Une course-poursuite entre l' Enterprise et un redoutable ennemi, impossible à semer. On met du temps à arriver à la fameuse "Corbomite Manoeuvrer" du titre, qui n'est qu' un gigantesque coup de bluff.

Kirk n'est pas seulement bon aux échecs, il l'est aussi au poker. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Mer 01 Avr 2009, 14:14

Oh my... Revu il y a peu, et moins chiant et emmerdant que mon précédent message le laissait entendre. Comme quoi...

Bucky avait raison, TOS se bonifie avec l' âge. Comme TNG, peut-être, finalement. Cet épisode, c'est, également, la quintessence de ce que peut offrir TOS : un équipage soudé face à l' adversité, au danger de l' inconnu. L' amour de Kirk déclaré pour son vaisseau, tel le Capitaine Albator des années plus tard. Spock, Kirk, et McCoy, le trio magique, les 2 aidant le capitaine à adopter le bon comportement (et on reprochait à Picard d' avoir besoin d' une conseillère et d' un second ?). Des menaces plus grandes que nature. La rencontre et la compréhension mutuelle (" seek out new civilizations ").

Donc, même si épisode qui connait ses longueurs, il est tout de même nécessaire pour poser les jalons de ce que sera TOS...
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 44
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Dim 12 Avr 2009, 13:05

The Corbomite Maneuver

L'épisode ou TOS commence à prendre réellement forme , puisse que nous assistons à l'introduction d'un personnage essentiel : Léonard "Bones" Mc Coy & la mise en avant de personnages secondaires comme Scotty, Uhura et Sulu qui vont prendre de plus en plus d'importance au fil de la série.

Pour élaborer Bones, Gene Roddenberry s' est sans aucun doute souvenu de la meilleure scène de The Cage en termes de caractérisations , celle des confidences de Pike & du Dr. Boyce. Séquence tout en émotions que Spock ne peut prodiguer, étant dépourvu justement d’émotions . Bones apporte cette touche nécessaire & Gene d’en affûter un peu plus le trait. A la différence de Boyce, Mc Coy est présenté d’emblée comme un ami de longue date de Kirk. Ce dernier l’affublera du sobriquet de « Bones » & ne le remettra jamais dans les rangs comme un vulgaire sous fifre lorsqu' il viendra à taper dans les choses qui dérangent. Un vrai pote en somme , mais aussi un conseiller, un confident avec qui partager le poids de la responsabilité. Mac Coy est aussi un personnage atypique au sein de l’équipage. Il fait plus « médecin de campagne » qu’officier naval à cheval sur les règles comme le démontre le teaser. L’alerte rouge retentit tandis que Kirk est occupé à un examen physique harassant, Bones voit la lumière rouge, mais ne le prévient pas, préférant poursuivre son examen .

« KIRK: Vous pouviez voir l'alarme d'ou vous êtes , pourquoi ne m'avez vous pas prévenu Mac Coy?

MCCOY: J'ai finalement réussit à finir un examen sur vous ! N'est ce pas ? Qu'est ce que je suis un docteur ou un pilote de navette lunaire? Si je devais sauter à chaque fois qu'il y a une lumière dans le coin , je finirais par me parler à moi même ! »


Ce dialogue en dit long sur la teneur de l’épisode , mais aussi sur la personnalité de Mc Coy, c’est le cynique au grand cœur. Celui qui relativise les choses & nous rappelle sans cesse aux goûts des choses simples de l’existence, ce qui fait de nous des êtres humains. L’exploration spatiale n’est pas une partie de plaisir encore une fois, ces gens à bord ne sont pas des mécaniques bien huilées, mais des hommes faillibles.

Cela est parfaitement incarné par le Lt Bailey qui débute l’épisode comme le parfait petit officier de Starfleet, mais qui au bout du compte s’ennuie à cartographier des étoiles jusqu’à ce que l’inconnu _la raison de sa présence dans l’espace, se présente à lui avec un visage menaçant & mystérieux qui va lui faire perdre le contrôle . The Corbomite Maneuver parle de l’idée de dépasser notre peur pour affronter l’inconnu , voir le dépasser. Cela passe par un savant mélange d’instinct , d’intelligence & de cœur. Si Bailey finit par craquer mentalement à force d’incompréhension & de tensions nerveuse, C’est Kirk qui va montrer ses capacités de leader né & son sens de l’improvisation innée. D’abord en virant l’élément qui distille la peur sur sa passerelle (Bailey) , mais aussi en cachant sa propre peur à son équipage. Là encore, on nous montre un Kirk qui doute sans cesse, au bord de la rupture ( il se frotte le crâne de fatigue, s'énerve sur Bones , la tension se lit sur son visage sans que cela fasse aveu d’impuissance ect.. le Shat’ génial comme d’hab’ ) .

Parce qu'on a violé son territoire , L'immense vaisseau de Balok (le Fesarius) menace de destruction l’ Enterprise, sans aucune forme de négociation ou de retrait ne soient possible , juste un compte à rebours vers une fin inévitable ( ce qui fera craquer le pauvre Bailey ). Bones, le cœur aura parfaitement "sentit" la situation en démontrant que l’équipage ( et son capitaine ) sont sous tensions de stress permanentes, qui conduit à une certaine forme de panique résignée que cherche à instaurer la peur . Spock aura analysé la situation & ne pourra que constater que le « Fesarius » nous aura mis échec & mat . & c’est à ce moment que l’instinct de Kirk fait la synthèse des deux :
« _ Pas les échecs , monsieur Spock , le poker ! »

Jeu psychologique par excellence. & les amateurs de texas holdem’ de trouver un vrai plaisir dans cette avant dernier acte. N’ayant pas de jeu en main, Kirk tente le bluff et fait tapis avec la fameuse « manœuvre Corbomite » ( T’explose mon vaisseau , t’explose le tien en même temps, no deal ! ). Balok suit , mais Kirk ne se dégonfle pas. Finalement Balok retire le compte à rebours, change son fusil d ‘épaule et décide de ramener l’Enterprise sur sa planète, révélant que le gigantesque Fesarius n’est qu’un petit vaisseau. Kirk aura alors compris que Balok n’a pas le jeu supérieur qu’il prétend avoir et joue donc cartes sur table . L’Enterprise se dégage, & en prime endommage le Fesarius !

En véritable trompe la mort, Kirk aura démystifié son adversaire au sens propre comme au figuré, et dans un sens, dégonflé cette baudruche qu’est la peur en nous. D’ailleurs le Fesarius en deviendrait presque symbolique à ce niveau.

Voilà l’exemple type d’épisode ou le manque de moyens et d’effets spéciaux de TOS , se révèlent la grande force de la série. Ne sortant quasiment jamais du vaisseau, l’aspect claustrophopique et de stress permanent distillé dans le script est renforcé au maximum. On notera aussi le soin donner aux détails humains qui rend l’Enterprise si vivante ; Par exemple , la Yeoman Janice Rand qui apporte le café pour détendre l’atmosphère, durant la partie de bluff , Bones offrant un verre à son pote pour lui détendre les nerfs etc...

« La face de l’inconnu, je vous dois bien cela » lance Kirk à un Bailey remis de ses émotions. Ce qu’ils sont tout finalement venus chercher dans l’espace. Démontrer leur bonne volonté, en venant à la rescousse du Fesarius ou nous découvrons avec stupeur, le vrai visage de l’inconnu. Non pas un alien hideux ( qui se révélera n’être qu’une marionnette.. de la peur) , mais un petit être solitaire , hédoniste & philosophe qui vous accueille insouciant sur son lit avec un verre de Tranya à la main. Balok qui leur révélera que tout ceci n’était qu’un jeu pour révéler leur réelles intentions. Bailey aura finalement vaincu sa peur, trouver ce qu'il cherchait dans l'espace et Balok une personne avec qui converser.

& sur ce coup, on peut dire que le jeu en valait vraiment la chandelle . wink

95% d’avis favorable.
Revenir en haut Aller en bas
lael Chekov
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1088
Age : 31
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Lun 18 Jan 2010, 23:50

Je sais pas si tu traines toujours dans le coin, Buckaroo, mais tes analyses sont toujours stupéfiantes Mon post va faire ridicule a côté, mais comme on dit ça ne tue pas

N'empêche la traduction française doit être mauvaise, car pleins de phrases me paraissent bizarre dans ces épisodes, et là tu as mis des citations que ne sont pas ce que j'ai entendu, donc probablement une traduc, et que je trouve bien meilleures au niveau interprétation... CQFD

1x10 " Fausse manoeuvres"
(The Corbomite Maneuver)

Ordre de production : N°03
Stardate : là les sources diffères : j'entends 1513 en VF, tandis que memory-alpha donne 1512.2 (version VO ?!)
Localisation : espace ( "jonction 8" ?!)
Thèmes abordés : la peur de l'inconnu, le premier contact entres espèces (notamment la communication et la compréhension de la culture de l'autre)

L'Enterprise fait de la cartographie depuis trois jours. Rien de bien passionnant à l'horizon... Lorsque soudain apparaît un "cube" géant qui leur barre la route !

Si le thème est bien trouvé, le peu de dialogue et le manque d'action rendent cet épisode excessivement lent.

Note : Kirk fait usage ici de ce qu'on nommera bien vite la "Manoeuvre Corbomite", visant à faire croire à un ennemi qui vous tient à sa merci que l'on possède une arme absolue capable de le détruite instantanément. Cet épisode marquera toute la saga Star Trek, car c'est le premier d'une très longue série de "coups de bluff" de la part des capitaines de Starfleet.
Revenir en haut Aller en bas
http://riennevaplus.canalblog.com/
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Dim 21 Juil 2013, 17:30

"The corbomite Maneuver"

"Fausses Manoeuvres" est une parabole pacifiste qui exprime la rencontre avec une entité biologique extraterrestre, comme un jeu qui trouverait sa solution dans l'équilibre de Nash.

"Jouer pour que tout le monde y gagne."

"The corbomite Maneuver" sera un coup de poker dans une partie d'échec, qui sera entrecoupée par des niveaux de jeux successifs, mettant à rude épreuve les caractéristiques humaines.

Après avoir sacrifié Bailey, le fou devenu un peu trop cavalier en insultant ses coéquipiers de "petits soldats", Kirk, le roi de la passerelle renversera la partie qui avait très mal débutée pour lui et son équipage.

Il ne reste qu'un seul tour à jouer selon McCoy et Spock, mais Kirk décide de prolonger la partie, en rappelant à ses deux tours que la mission Roddenberrienne les attend sur l'échiquier adverse.

Echec et Pat, ou l'équilibre de Nash qui sera scellé par une rencontre du 5ème Type, autour d'un apéro.

Il n'est pas impossible que cet épisode inspirera plus tard le Test du Kobayashi Maru et DS9 ("à la marelle" Saison 1) souvenez-vous.

Mon image préférée

Les deux Rois côte à côte


Ma citation préférée

Bailey, Spock, Sulu a écrit:

Je n'ai haussé la voix ni par peur, ni par incapacité d'agir. Comme tout humain, je produis ce qu'on appelle de l'adrénaline.

- ça semble être très gênant. Avez-vous pensé vous faire opérer?
...
Très drôle.
- Si tu essaies de faire de l'esprit avec Spock, il te ridiculisera.

Ma note : 7/10
Revenir en haut Aller en bas
Eleutheria
Cadet
Cadet
avatar

Féminin Nombre de messages : 2
Age : 21
Date d'inscription : 08/10/2015

MessageSujet: Re: 1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)   Ven 09 Oct 2015, 09:10

Bonjour, vous avez déjà tous parler de l'essentiel mais je voudrais poser ma petite pierre à l'édifice .

La première fois que j'avais regardé cet épisode je l'avais trouvé.... Vraiment bizarre, voir dérangeant .Bref je n'avais pas vraiment aimé .

Je l'ai regardé une deuxième fois en compagnie de quelqu'un non habitué à l'univers de Roddenbery. Et ca m'a beaucoup aidé a comprendre l'épisode .

On retrouve donc l'Enterprise bloqué par un objet non identifié , qui ne bouge pas , ne communique pas malgré de multiple tentative d'établir un contact. Cette situation doit être vraiment angoissante. La peur de l'inconnu est une réalité. Et l'équipage de l'Enterprise doit vraiment être partagé entre interet et inquiétude . Mon ami c'est alors exprimé sur la question durant l'épisode : "faut le descendre ! Détruisez le ! " . J'ai tout de suite répliqué : "Mais pourquoi ? Il ne faut pas ! Tu ne peux pas tuer quelque chose juste parce que tu as peur" .
J'avais donc ici la "clef" pour comprendre qu'en fait cet épisode est tout aussi interessant que les autres. Non Kirk ne détruira pas quelque chose/quelqu'un simplement parce qu'en tant qu'humain l'inconnu le met mal a l'aise . Kirk ne décidera de détruire le cube qu'en dernière nécessité , à l'extrême limite , lorsque le vaisseau aura dépassé son seuil de tolérance aux radiations et qu'il n'a pas le choix pour survivre .
Dans un second temps nous avons les fameuses "10 minutes" avant de mourir laissé par le vaisseau mère . De quoi bien faire monter la pression de deux crans . La peur est encore plus palpable . Je pense que Spock comprend que la "peur de l'inconnu, de ce qu'on ne comprend pas et de ce qu'on ne voit pas" est handicapant , d'où son attachement à voir "l'ennemi" à tout prix. Car lorsqu'on voit la menace , la peur est moindre, car l'objet de la peur est moins fantasmé. Durant ces 10 minutes Kirk aurait pu réfléchir a des tentatives d'attaque, des stratégies militaire pour détruire le vaisseau , au lieu de ça il ne cesse de vouloir communiquer, comprendre et faire comprendre les choses. Kirk pense que par une explication mutuelle , les choses se régleront forcement d'elles même . La parole serait la clef de la paix.

Dans un 3e temps , un petit vaisseau emporte l'Enterprise puis se retrouve en difficulté . Ce vaisseau demande de l'aide à Kirk , que faire ? N'importe qu'elle personne serait davantage d'avis de laisser ce vaisseau se débrouiller tout seul . On va quand meme pas aider ceux qui voulait nous détruire  ! Et bien non ! Dans Star Trek , la volonté de créer des liens , d'être bon , de participer à un monde meilleur fait de compréhension et d'entraide prend la pas. Kirk vole a la rescousse du petit vaisseau sans meme douter un seul instant que c'est la bonne chose à faire .

Résultat nous nous retrouvons face a un être pacifique , étrange certes , mais qui ne justifie pas qu'on le haisse ou le détruise . Je trouve que c'est une forme de récompense pour toute les bonnes actions de l'équipage . Comme si on voulait nous dire : si vous essayer de comprendre avant de taper dans le tas sans discernement  , vous trouverez certainement quelque chose de valeur que vous ne pensiez pas trouver au départ . Quand une personne nous effraie par sa différence, plutot que de la rejeter par peur de l'inconnu, intéressons nous à elle, attachons nous a la comprendre et peut-etre que cette expérience sera enrichissante .

Revenir en haut Aller en bas
 

1-10 : Fausses Manœuvres (The Corbomite Manœuvre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STAR TREK À L'ÉCRAN :: Les Séries :: The Original Series :: Épisodes TOS :: TOS saison 1-