AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

note
0- (pire épisode)
0%
 0% [ 0 ]
0 (nul)
0%
 0% [ 0 ]
1
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
5 (moyen)
0%
 0% [ 0 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
7
100%
 100% [ 2 ]
8
0%
 0% [ 0 ]
9
0%
 0% [ 0 ]
10 (très bon)
0%
 0% [ 0 ]
10+ (épisode d'anthologie)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mer 07 Mai 2008, 17:26

-
Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mer 07 Mai 2008, 17:59

Hyper déçu que Vania n'ait pas conservé l' ordre de production... Sad

Bon, cet épisode est le second pilote produit. Le second pilote !!

Rien que ça le rend mythique, cet épisode. Et en un épisode, on a Kirk intronisé en action-hero-guy, bien conforme à l' époque !! Laughing
Avec un fusil pisto-gun qu' on ne reverra plus par la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mer 07 Mai 2008, 18:00

Bravooo Corsair tu es le premier aà faire un commentaire sur ces nouveau topic.... cheers

Désolé pour l'ordre de production... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Féminin Nombre de messages : 1813
Age : 58
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mer 07 Mai 2008, 21:05

Ben heureusement pour nous qu'ils ont continué la série, parce que moi cet épisode, je l'ai pas aimé. Tous un peu trop "emprunté", le toubib plutôt vieux, spock en jaune, cela ne lui allait pas...et les yeux de mitchell et de la psy, lummineux, pas génial
Revenir en haut Aller en bas
Vania
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mer 07 Mai 2008, 21:20

Mais au moins à cette époque le mot "pilote " avait son sens car maintenant quand tu regardes le pilote d'une série, par après rien ne change, en fait ils appellent pilote, le premier épisode.
Au moins avec Star Trek, le pilote à été analysé et ensuite il a été remanié en vue de la série....
Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Sam 10 Mai 2008, 16:58

Je ne serais pas aussi catégorique. Ca dépend de quelles séries l' on parle...
Revenir en haut Aller en bas
Captain' Kirk
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 50
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mar 13 Mai 2008, 08:27

Cet épisode est effectivement le second pilote après The Cage Cool

On s'aperçoit d'ailleurs que tout n'est pas encore en place scratch
- les uniformes sont différents
- Sulu n'est pas le pilote
- McCoy n'est pas encore le docteur de l'Enterprise
- Spock exprime encore certaines émotions (des petits sourires par-ci par-là)
- le doublage (la voix de Kirk notamment) n'est pas celui des épisodes suivants Cool

Un épisode mythique car c'est effectivement le premier officiel de la série originale

Il n'a par contre bien été diffusé qu'en 3ème wink

Anecdote : Gary Mitchell a un air très arogant, il garde toujours la tête très haute comme s'il regardait les autres de haut Cool
Cela n'était pas voulu au départ mais les lentilles qu'il devait porter pour l'effet de ses yeux l'empêchait de voir ou il marchait et il devait regarder en bas pour voir ce qu'il faisait Cool
Au final cela donne cet air hautain qui convient très bien à Gary Mitchell wink
Revenir en haut Aller en bas
Captain' Kirk
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 50
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mar 13 Mai 2008, 08:28

zabeth a écrit:
Ben heureusement pour nous qu'ils ont continué la série, parce que moi cet épisode, je l'ai pas aimé. Tous un peu trop "emprunté", le toubib plutôt vieux, spock en jaune, cela ne lui allait pas...et les yeux de mitchell et de la psy, lummineux, pas génial

L'effet est refait dans la version remastérisée et cela rend beaucoup mieux wink
Revenir en haut Aller en bas
Shanik Mitchell
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Féminin Nombre de messages : 199
Age : 42
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Lun 02 Juin 2008, 13:56

Celui-ci reste un bon épisode... je dénigre cependant la mort de Gary Mitchell auquel on aurait pu un minimun dévelloper son personnage et éviter de le faire mourir. Mais il fallait bien une victime à cet épisode et il se fait que c'était lui...

Pour la première fois, on voit les personnages de la série classique, mais on peur remarquer que ce ne sont pas les mêmes et qu'ils changent au cours des épisodes...

On peut aussi remarquer que Spock sourit, ce qui est assez étonnant (A noter que dans The Cage, on voyait Spock sourire...).

Un très bon épisode qui ne manque pas d'action, comme The Cage et une bonne entrée en matière pour la série classique...

Shanik Mitchell
Revenir en haut Aller en bas
http://valiak.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Lun 02 Juin 2008, 20:48

Gary Mitchell, vu dans 2001, l'odyssée de l'espace aux côté de Bowman... j'aime beaucoup cet épisode, Kirk qui fait la nique aux échecs à Spock (on aura tout vu !) par contre, Mitchell il voit rien, et c'est agaçant de le voir relever le menton tout le temps. Je ne suis pas de l'avis de Captain' Kirk. Je trouve qu'il s'en sort mal et qu'il aurait du s'habituer à ne pas regarder ses interlocuteurs en face, plutôt que de relever le menton... un dieu a-t-il besoin d'être hautain ?
et puis, pourquoi dieu a-t-il besoin d'un astronef ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Captain' Kirk
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 50
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Sam 05 Juil 2008, 08:18

Au risque de me répéter, si Mitchell relève la tête comme ça c'est vraiment parce qu'il ne voyait rien avec ses lentilles brillantes, il ne voyait pas ou il posait les pieds et avait peur de se casser la figure : :mrgreen: :
Et finalement le réalisateur a utilisé ce problème pour le rendre arrogant wink
Revenir en haut Aller en bas
Shanik Mitchell
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Féminin Nombre de messages : 199
Age : 42
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Ven 11 Juil 2008, 14:45

Et je trouve que cette idée était excellente... Ca donne un peu plus de profondeur à son personnage et à son attitude arrogante wink...

Shannik Mitchell
Revenir en haut Aller en bas
http://valiak.skyrock.com/
Paris
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 301
Age : 30
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Ven 11 Juil 2008, 14:49

si vous êtes pas d'accord sur l'ordre des épisodes moi je le suis il sorte comme cela dans les coffrets
Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Ven 11 Juil 2008, 15:49

C'est bien ce que je reprocherais aux éditions DVD. La moindre des choses serait de respecter l' ordre de production, qui est quand même l' ordre réel par lequel les épisodes on été conçus, et pas l' ordre de diffusion, choisi par la chaîne pour drainer le plus d' audience possible...

EDIT : Comme quoi, ce n'est pas une pratique propre à la France, ce laisser-aller par rapport à l' ordre dans lequel les épisodes ont été produits...
Revenir en haut Aller en bas
Tekki
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 243
Age : 47
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Mar 10 Mar 2009, 11:21

Revenir en haut Aller en bas
Corsair
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Sam 21 Mar 2009, 20:40

Ai re-re-revu hier le pilote de la série. "Where No Man Has Gone Before". Et de nombreux éléments que je n'avais que survolés précédemment me sont apparus :
- Si Spock présente quelques légers "soucis de continuité" souvent cités, comme le fait que le personnage sourit. Certains traits du personnage sont tout de même déjà là (la logique pure, qui lui permet d' anticiper sur le futur), et les soucis de continuité s'expliquent par une origine à moitié humaine. Afin de probablement ne pas montrer un personnage totalement extraterrestre, ce qui aurait été peut-être choquant pour le grand public.

- le personnage du Lt Uhura n'apparaît même pas dans ce pilote, et le personnage de Sulu en est réduit à un rôle très secondaire. Seul Montgomery Scott, dit "Scotty" s'en tire mieux question rôle. On saluera au passage les clichés très sixties : la cadette, charmante jeune femme blonde, est prête à tomber dans les pommes au moindre signe de danger, et a besoin de la mâle protection, tout en étant prête à apporter sa tendresse réparatrice ; un noir est réduit au poste de pilote, et Mayweather de Enterprise n'est pas loin.

- le personnage de Kirk, le héros de la série, m'est moins apparu comme l' image lisse que j' en avais, celle du "Real Cosmic Hero". Kirk apparaît ici comme un personnage sur lequel tout repose, bien entendu, mais comme un être pétri de doutes, bienveillant, ayant du mal à prendre ses décisions seule, surtout que … Un astucieux mélange de assez de qualités pour être l' indétrônable héros de l' histoire et de défauts pour ne pas sembler trop parfait. Pour qu' il soit apprécié et appréciable du public...

- le tryptique sous lequel on a souvent plaisir à présenter les persos de Kirk, "Bones" et Spock (le "moi, le "surmoi" et le "ça" pour les adeptes de la psychanalyse, ou encore l' esprit prenant les décisions, la logique, le cœur / les sentiments) est déjà présent dans ce pilote, et ce, même si le Dr McCoy n'apparaît pas. Parce que dans ce pilote, cest le personnage féminin du Dr Elizabeht Dehner, appelé à disparaître à la fin de l' épisode, qui le remplace judicieusement dans la posture du coeur, des sentiments, par le fait même du besoin de fonctionnement de l' intrigue qui requérait sa présence.

- Le Fond : ce qui est remarquable, avec cet épisode, c'est le cœur de l' histoire qui contient tous les éléments qui définissent ce que sera Trek. Kirk et le Lt Gary Mitchell sont de grands amis. Ils se connaissent depuis l' Académie. D'aileurs, Mitchell présente certains des traits de caractèreq ui seront inhérents à Kirk, comme par exemple un goût prononcé pour le sexe faible, les jolies femmes. D'où dilemme. Moral. Car le fameux Mitchell se retrouve dôté de capacités supérieures, qui le font passer à un nouveau stade d' évolution. Et de se croire un dieu, il n'y a qu' un pas. Et la leçon arrive, comme quoi l' idée que Star Trek est rémiscente de ces séries présentant des fables, histoires à morale dont la S-F (ou le Fantastique, à l' image de The Twilight Zone) ne serait que le cheval de Troie, le subterfuge. Ici, la leçon classique du " pouvoir absolu, qui entraîne inéluctablement la corruption absolue ". Classique, maintes fois reprises, et vue, mais qui à l'époque était peut-être inovante. Tout (enfin surtout Kirk) pousse donc Kirk à arrêter son ancien ami, qui a déjà changé, n'a plus la même personnalité.
Et un incroyable pessimisme : c'est-ce qui m'a surpris le plus, à la revoyure. Une caractéristique souvent évoquée pour Battlestar GALACTICA, bien sûr, mais déjà, aussi présente dans ce pilote. Pourquoi pessimisme ? Parce que l' humanité est loin, très loin d' être tout rose dans cet épisode. Mitchell évolue vers un nouveau stade de l' évolution, mais tue et veut dominer, se prenant pour un dieu. Et Kirk, tous comme les autres membres d' équipage, sont prêts à tuer, éliminer, par crainte (on fera exception de Spock, pour lui, c'est la solution… logique),… ce qu' ils ne comprennent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Buckaroo
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1177
Age : 44
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Ven 10 Avr 2009, 14:33

Where No Man Has Gone Before.

Moins définitif que The Cage, WNMHGB reste néanmoins un grand moment de SF. Roddenberry change peut être son fusil d'épaule , mais pas les balles de son chargeur. Au final , il gardera tout le meilleur parti du précédent pilote, mais ne fera qu'iconiser un maximum ses personnages principaux pour rentre plus accessible son concept.

Cela passe évidemment par l'éviction du falot Cpt Pike au profit du charismatique Cpt James R. Kirk. Archétype du héros des sixties , beau gosse, frimeur & bagarreur, Kirk est un véritable "bad motherfucker" qui cache ici en réalité un homme insatiable sans cesse en proie au doute. James West ne doute jamais, John Steed ne doute jamais, le numéro 6 ne doute jamais ! Kirk le peut lui, et c'est qui fait la différence au finish & le rend 43 ans après toujours aussi moderne.

Le second couteau , Spock détourne aussi les clichés du parfait petit sidekick de l'époque. Loin d'être au second degré du héros principal, il est quasi son égal et d'un sérieux aussi froid et tranchant que peut l'être son intelligence. Spock est d'emblée présenté comme un marginal au sein du vaisseau, que seul Kirk semble comprendre & apprécier à sa juste valeur. Nous noterons aussi que Spock possède encore des attributs humains comme des sourires, le sens de l'ironie & une nonchalance qu'il perdra par la suite. Rappelons qu’il cherche à être plus Vulcain durant son existence.

Les deux hommes se complètent assez parfaitement . On sent que leur amitié est forte et concrète dés le départ. La partie d'échec du teaser, qui montre Kirk vaincre Spock avec un ego nonchalant et son sens aigu de l'improvisation , sans que l'un ne cherche à prendre le dessus sur l'autre ou n'en garde nulle rancune . Spock le marginal qui fait preuve de familiarité avec lui ( il l'appelle d'emblée Jim ). On remarquera aussi que si Gary Mitchell semble apprécier Spock, c'est juste parce qu'il est un ami de Kirk.
Très révélateur aussi , Kirk qui monte au crénéau pour défendre Spock quand celui ci est attaqué par la psychiatre Dehner sur son manque d'émotions ( sa différence raciale ) lors d'un briefing sur le sort de Mitchell. Kirk mettant justement en avant ce que Dehner lui reproche: son objectivité ( qu'elle n'aura jamais dans l’épisode ) .

L'intrigue est un classique de la SF sur le thème du "pouvoir absolu corrompt absolument", mais c'est aussi entre les lignes, une histoire terriblement tragique. Celle d'assister à la dégénérescente mentale et irréversible d'un être cher. Gary Mitchell (excellent Gary" 2001" Lockwood" ) le jeune coq qui rappelle furieusement la niak de Kirk son mentor , Gary qui restera toujours sous l'ombre de Kirk THE man , en gardera une forme de ressentiment larvé depuis les années à l'académie comme il le suggère lui même d'ailleurs : " La première chose que j'ai entendu des élèves supérieurs était. Prend garde au Lt Kirk, dans sa classe, avec lui soit tu marches ou tu créves" .

Cela en dit long non seulement sur le caractère trempé de Kirk, mais aussi sur le point de départ tendancieux de leur amitié. Une amitié électrique donc basée entre deux fortes personnalités . Le contraire de celle que Kirk a établi avec Spock ou justement l’ego n’entre jamais en jeu. Ainsi quand Mitchell se voit investir du pouvoir d'un Dieu, il ne peut que s'enfoncer dans une spirale fatale, mûrit sous une mégalomanie exponentielle qui confine à la folie. Kirk qui essayera de retarder l'échéance le plus possible. Car tout le long de l'épisode ,vous ne vous en rendez pas compte , mais on nous parle ni plus ni moins que d' euthanasie & du dilemme moral donc on hérite avec. Un sujet dur et déprimant aujourd'hui encore.

Car encore une fois, on ne nous présente pas une vision idyllique du futur, mais naturaliste et précaire, maîtrisé à force de détails dramatiques. La traversée de la grande barrière ( sous la peur) est un échec flagrant, 9 morts d'entrée, deux qui vont mentalement se détériorer, un personnage secondaire qui meure assassiné ( le sympathique Kelso ) et Kirk qui n'hésite pas à pointer la face sombre de l'homme pour réveiller chez un demi Dieu ( Elisabeth Dehner) une parcelle d'humanité :

"Vous étiez une psychiatre autrefois Vous connaissez les choses laides, sauvages que nous gardons tous enterrés, qu'aucun de nous n'ose exposer. Mais il osera. Qui doit l'arrêter ? Il ne s'en soucie pas . Soyez un psychiatre pendant encore une minute . Que lui voyez-vous arrivé ? Quel est votre pronostic, Docteur ? "

La folie irréversible. Gary Mitchell est devenu un danger pour lui même et pour les autres . Kirk tuera donc son vieil ami autant que la notion d'un pouvoir absolu sans compassion qu'il incarnait ( le premier dieu à abattre d'une longue liste pour James T. wink ).

La fin est douce amère & montre encore une fois l'humanité de Kirk & son mépris des règles , puisse qu'il préférera cacher dans son journal de bord la triste déchéance de son ami au profit de la gloire du service.
" Je préfère que cela finisse comme ça , il ( Gary ) n'a jamais demandé ce qui lui est arrivé " et Spock d'acquiescer. Effectivement, il y encore de l'espoir pour cette vision imparfaite d'humanité.


97% d’avis favorable
.
Revenir en haut Aller en bas
lael Chekov
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 1088
Age : 31
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Jeu 14 Jan 2010, 22:57

bon ben je crois n'avoir rien à ajouter, surtout après les deux pavés précédents

Je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment...

Je rajouterais juste que je trouve cet épisode assez space, la première bonne moitié a des dialogues assez incompréhensible... peut être le fruit de son époque ? En tout cas ma mère a décrochée rapidement (pourtant elle aime bien la SF), en me disant qu'elle avait rien capté. Et même moi je me suis sentie étrangère, comme s'ils parlaient une autre langue... jusqu'à ce que le pouvoir de Garry soit révélé (aujourd'hui je le voyais pour la deuxième fois).

Et puis toutes les différences avec la série ensuite... heureusement qu'ils ont rectifiés le tir !

Franchement je trouve pas cet épisode très réussis.
Revenir en haut Aller en bas
http://riennevaplus.canalblog.com/
Dax
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 5440
Age : 51
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Ven 15 Jan 2010, 05:26

Dans le prolongement de mon post sur l'épisode 2... est-ce qu'un être humain peut avoir les pouvoirs d'un dieu et ne pas devenir corrompu ? Il y a un adage qui dit que le pouvoir corrompt et que le pouvoir absolu corrompt absolument....

Gary, au fur et mesure, devient avec une conscience et une intelligence si élevée que sa compréhension de la vie et de l'univers en est radicalement changé... mais pourquoi faut-il qu'il considère les humains comme des insectes...

_________________
« Un plus un n'a jamais donné deux » Lucy Luc Besson
Revenir en haut Aller en bas
http://nathalieemond4.wix.com/meinthemachine
raktajino
Commandeur
Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 735
Age : 50
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Sam 16 Jan 2010, 21:59

Voilà pour moi un des épisodes , si ce n'est l'épisode de tos que je préfère. Je l'avais découvert étant enfant dans les 70's . Donc sur un point de vu de "l'affectif" , il représente ,pour moi , ce qui fait que star trek est star trek. Le questionnement métaphysique n'est pas loin. Comme cela a été souligné plus haut, le pouvoir corrompt . Ici l'humain devient dieu, et pourtant reste très humain dans l'utilisation de ses nouveaux pouvoirs. A voir, revoir , revoir et revoir encore ...................................................
Revenir en haut Aller en bas
Schmullus
Commodore
Commodore
avatar

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Sam 22 Juin 2013, 15:22

Le premier Pilote "The Cage" nous a délivré un message universel à travers une image religieuse (Adam et Eve). Le second introduit les lois, la hiérarchie, le commandement qui deviendra la directive, c'est la naissance de la bible de Starfleet.

Dans "The Cage", on s'intéressait plutôt au message, au fond, tandis que dans ce second pilote, on s'intéresse davantage à la forme et aux multiples possibilités du concept d'un vaisseau spatiale humain.

Contrairement à ce que j'ai pu lire, la partie d'échec ne permet pas de déterminer un gagnant mais sa présence permet d'introniser l'ambiance entre ces deux responsables, qui tout au long de cet épisode, ne feront que nous présenter le vaisseau dans son concept à travers, les salles clés, la passerelle, l'infirmerie, la salle de réunion, les couloirs de l'entreprise, les chefs de secteurs convoqués sur la passerelle (la hiérarchie), les relations humaines (Mitchell qui serre la main d'une jeune femme sur la passerelle et Scotty qui serre celle du médecin psychologue et la déduction des origines extraterrestres de Spock (Son ancètre  qui s'est accouplé avec un être humain sans pour autant affirmer à ce stade qu'il est vulcain).

Bref, cet épisode est là pour planter le décor et nous initier au concept TOS à travers une histoire. Une histoire qui semble nous orienter vers une interprétation du Herem de Spinoza.

Spinoza qui sera cité, telle une allusion à Gary Mitchell qui va, lui aussi, abandonner ses principes au profit d'un comportement anti-communautaire et se faire excommunier par l'inquisiteur Spock.

Gary Mitchell, caricature d'un être devenu fou à cause de ses pensées différentes, menace pour ses semblables à cause de sa récurrente capacité à défier l'autorité en place. Il sera sacrifié sur l'autel du pouvoir absolu.

Mon image préférée

L'inquisition



Ma citation préférée

Spock a écrit:
Elle a confiance moi pas. Moi, je suis logique." Spock"

Note : 7/10
Revenir en haut Aller en bas
Markosamo
Lieutenant-Commandeur
Lieutenant-Commandeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Age : 40
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: 1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B   Ven 19 Juil 2013, 21:01

Misère, Spock en jaune, mais ça ne va pas du tout Laughing 

c'est drôle parce que je voulais revoir un épisode où un personnage subit une mutation, et puis se met à développer de grande connaissances en un temps record.J'avais un souvenir marquant d'un alité qui fait défiler par télécommande des pages de livres sur écran à grande vitesse. Et en regardant l'épisode je me rend compte que c'est celui-là !
Le rôle du docteur féminin est dense et avait du potentiel, mais on a gagné McCoy à la place.
Bon c'est classique, cela permet de voir que la série a bien évolué(Spock et ses "ancêtres", et les costumes entre autre) .
Revenir en haut Aller en bas
 

1- 3 : Où l'homme dépasse l'homme (Where no Man Has Gone B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STAR TREK À L'ÉCRAN :: Les Séries :: The Original Series :: Épisodes TOS :: TOS saison 1-