Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 42
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)   Ven 22 Sep 2006, 22:55

Eh oui, le thème de voyager vient de l'imagination fertile de Jerry Goldsmith, une fois encore !

Nous avons ici par contre le thème le plus mystérieux en apparence de Star Trek, plus encore que la chanson de Enterprise ! En effet, le thème lanscinant et calme de Voyager semble simple, sans trop de rapports avec la série ou juste ce qu'il faut, sans trop de métaphores musicales, sans nouvelle orchestration, un peu vide...Curieux pour un thème composé en 1995...

Mais bien sur, devons nous nous fier aux apparences ? Non, bien sur, les apparences n'expriment souvent qu'elles mêmes (et c'est déjà pas mal pas vrai?), c'est le cas ici. Nous avons en fait droit à un thème contenant tous les autres , tous ceux de la série, et en particulier....... Celui de The Next Generation, composé par.... Jerry Goldsmith !!!!

Ce thème est musicalement, et plus précisément techniquement dans la droite lignée de celui de DS9, une extrapolation de DS9, sa suite légitime en fait. Il suffit pour cela de les écouter l'un à la suite de l'autre pour s'en rendre compte. Mais c'est surtout le rappel de la mission originelle de Star Trek par le thème et les cadences de TNG ! Un vrai petit patchwork très habilement caché ! J'ai mis 4 jours à m'en rendre compte !

Et bien sur les références maintenant habituelles au thème de Courage sont elles aussi présentes, bref un très beau travail, même s'il n'a pas le gage de l'originalité, mais le thème de TNG permettait déjà de cerner les qualités musicales de Goldsmith et donc aussi ses "moins bons" côtés.
Cela n'engage que moi bien sur mais ce n'est pas mon thème préféré. Il est pourtant envoutant à souhait et je ne peux que me réjouir de vous faire partager mon enthousiasme pour lui, car la série Voyager étant aussi réussie, ce thème m'a pourtant séduit par sa répétition.

Pour la biographie et la musicographie de Jerry Goldsmith je vous propose de vous repporter à l'article "The Next Jerry Goldsmith's Generation" dans la section musique , et ici un lien vers le thème de Voyager :
http://www.musicme.com/page.php?q=Star+trek+voyager

En voici l'analyse, comme vous en avez l'habitude maintenant d'abord technique puis en analogie avec la série.


Dernière édition par le Mer 21 Nov 2007, 14:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 42
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)   Mer 27 Sep 2006, 22:05

Une introduction au thème en Do#M aux trompettes (et je soupçonne l'emploi des sourdines) sur les notes Sol# Do# (grave) Do# (aigu) nous transporte instantanément dans l'univers musical de Goldsmith et de Star Trek, donc toujours ce jeu de quinte qui revient sur une nappe aigüe d'un cluster de seconde : Ré# Do# au synthé joué "piano" en aigu.
Cette cellule va être suivie très vite par les violons en aigus en trilles sur Do# et des cuivres peut etre des tubas ou des cors sur une pédale de Do#. Le tempo n'est pas encore défini mais on sent par ces trois notes (noire noire blanche), qu'il va être lent, et que le thème va être binaire, à moins d'un changement brusque comme dans TNG.
Les timbales auxquelles nous avait habitué DS9 sont présentes sous la forme Do# Sol# Do#, croche deux doubles.
La cellule se rallonge, Sol Do Do Si Sol Do (tout ça en #) comme nous serons en Do# majeur, je vais tout transposer en Do majeur, ça sera plus lisible pour tout le monde et tres facilement jouable pour ceux qui veulent essayer wink
Encore les trilles aus violons et les timbales qui vont répéter aussi leur cellule trois fois puis le jouer en continu une autre fois, trilles qui rappellent le cluster de TOS.

L'apparition du thème se fait maintenant, en dévelloppement de la cellule de base, transposé en Fa# M , donc encore une quinte en dessous, ce jeu de quinte habituel maintenant dans Star Trek, qui là fait directement référence à la 9° symphonie de Beethoven, car la modulation est exactement la même, une quinte en dessous !
Les harpes vont nous faire passer d'une phrase à l'autre de ce thème puis nous aurons plus tard les timbales qui se chargeront des transitions. La harpe va toujours rester présente parfois sous la forme de petites goutelettes de notes jouées en quinte.

Le Thème joué dans le grave par des trombones ou des bugles dans le grave doublés probablement par les cors reprend donc la cellule : Do Fa (g) Fa (a) Mi Do /(dévellopement) Do Ré Ré Do Do Sib (modulation en Sib M IV° ) Fa Do Fa Fa La Do Sol Sol Sib Ré Ré Sol Mi (fin de la levée, Arsis)
(Thésis Smile seconde partie, retombée : Do Fa Fa Mi Do Do Ré Ré Do La (aigu) Fa Ré Do Fa Fa Do Sol Ré Ré Sol Fa
Et sur un roulement de timbales va entrer le second thème aux violons.

Le thème est beaucoup plus dévelloppé que sur DS9, il est long, logique, simple, cohérent, dans un jeu de quarte ou de quinte avec les instruments appropriés à cela (cuivres). L'harmonie est modale, presque tonale :
Dès l'apparition du thème on a une petite marche harmonique à la basse ascendante : Fa M Do M Fa M Sib M (on le retrouve) et la basse Fa Sol La Sib
puis Fa M Do M Sol m Do M Donc les degrés suivants : I V I IV I V II (V de V mais en mineur) V puis reprise :
I V I IV I et cadence : V I.
C'est donc très simple au point de vue harmonique, mais on évolue quand même par rapport à l'harmonie des thèmes deirectement précédents, il y a du mouvement.
Tout le long de ce thème, les violons (maintenant caractérisés par la constance et la féminité dans Star Trek) accompagnent sur la quinte de l'accord en variant parfois mais en se reprenant toujours en habituel contrechant, ilfini son voyage sur la tonique Fa en même temps que le thème principal, on a donc davantage une harmonisation du thème principal qu'un réel contrechant.

Le thème aux violons dans la deuxième partie du morceau est lui aussi interessant : il est issu de cette tonique directement et la modulation est en Sib M (mais elle ne va pas être radicale,c'est davantage un "emprunt").
Les cordes graves y mène par Fa Sol La ascendant.
Il n'y a pas de différence ni d'attaque du premier au second thème en ce qui concerne les violons : Fa Sol La Si b Do Réb Mib Fa Sib Fa Solb
Fa Sib Fa Solb Sib Fa Sol (bécare) La Sol , et nous offre un enchainement bien connu des films fantastiques mais aussi des amateurs de musique baroque et surtout romantique (mais pas dans le même emploi) , la sixte napolitaine ou second degré abaissé avec l'accord de Sixte, c'est tres joli et les musiciens de film en abusent toujours pour notre plus grand plaisir, en particulier Danny Elfman.

L'harmonie est donc :Sib SolbM Sib SolbM (basse Dob ou si bécare: le second degrès abaissé) Sib Solb MibM DoM (quinte de Fa)

Nous retombons enfin sur une reprise des thèmes cuivres et cordes, et nous finissons avec un roulement de timbales sur une résolution de cette éxposition, par une reprise encore du thème des cuivres avec le violon qui retombe lui aussi sur la dominante peu à peu et pour terminer une cadence à l'américaine :
VI (VII sous entendu) I
et une reprise de la cellule initiale (la deuxième) Do Fa Fa Mi Do Fa avec les timbales.
Revenir en haut Aller en bas
Archy
Contre-Amiral
Contre-Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 5409
Age : 42
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)   Mer 27 Sep 2006, 22:45

Ce thème est finalement assez interessant parcequ'il est tres féminin, et heureusement d'ailleurs ! Même si les cuivres très présents nous rappellent à une autorité, celle de Starfleet, le thème est lent, il est simple, et surtout nettement moins dévelloppé que le second, aux violons, plus aérien, plus nuancé, plus en douceur.
La seule fois où nous aurons une sensation de vitesse ce sera sur la cadence finale, et à l'image la distortion habituelle, pour nous rappeler le vaisseau.
La différence avec DS9, ce sont les changements d'accords. Certes l'harmonie est pauvre mais nous avons une modulation qui ouvre une curiosité, qui attire nos oreilles. Dans ce voyageur, il y a de la simplicité, il y a de la lenteur. En plus de la caractéristique féminine nous avons aussi la durée. Le voyage interminable vers un retour improbable.

Nous sommes dans Star Trek , c'est sur, iol n'y a que des jeux de quinte un peu partout, mais nous sommes surtout en compagnie d'une femme, car les quintes récurrentes vont être jouées par un instrument associé à la féminité, la harpe.
Le thème des violons est en fait un thème fleuve, car les intruments à cordes sont utilisés aussi en harmonie du premier thème assez militaire. Si les cuivres oscillent entre les notes pour nous évoquer le voyage, les violons nous offrent une plus grande constance, ils s'éloignent et se rapprochent de la dominante en accompagnant tout le reste. On aurait pu aussi intituler la série "une femme de Starfleet en long voyage", ce thème aurait tout aussi bien pu aller ! Et il suffit de se rappeler le caractère de Janeway, ferme, gouvernant (maternant serait plus juste) cet équipage mais aussi en proie aux émotions riches du symbole féminin pour se rendre compte du travail de Goldsmith.

En plus des instruments, des petites modulations, du tempo, nous avons là un thème futuriste pour la saga Star Trek : pas de voix off (comme DS9), une très courte introduction au thème principal (comme DS9), des thèmes qui se completent (comme DS9), un rappel des quintes constant (comme...) mais tout ça en plus court, plus évident, plus simplifié, nous savons où nous sommes c'est certain, et il suffit d'un rien pour nous le rappeler, c'est donc une série bien après les séries, la plus avancée dans le temps Star Trek bien sur.

Alors bon, on peut regretter que musicalement ne soient évoqués cet équipage très bigarré (le plus eclectique de tous les Star Trek), l'aspect d'exploration revenant à l'origine de Star Trek (mais le visuel suffit, car les images s'accordent avec la lenteur du thème nous présentant des mondes différents), la vitesse du Voyager (la lenteur du thème crée aussi un contraste tres important mais bon...), la différence Maquis / Fédération...

Mais concernant le retour tres long et la féminité du capitaine c'est en tout cas tres réussi. C'est un avis personnel, mais je trouve que ce générique n'est pas à la hauteur de la série Voyager, série ô combien réussie, mais d'autres pourraient trouver à en redire, et ce sera tres bien !

Par contre, quel plaisir pour écrire cet article de réécouter ce thème tant cette série m'a tenu en haleine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tchekhov
Cadet
Cadet
avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 39
Date d'inscription : 19/03/2014

MessageSujet: Re: Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)   Mer 19 Mar 2014, 13:55

si Star wars avait comme compositeur emblématique John Williams, star trek avait Jerry Goldsmith, qui à donné une vraie identité sonore et musical à cet univers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jerry Goldsmith, another VOY (J.Goldsmith ,autre voyage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES SÉRIES :: Voyager :: Discussions générales-