AccueilGenesis IFAQS'enregistrerquizzConnexion
Partagez | 
 

 Star trek "Explorer"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Star trek "Explorer"   Lun 31 Déc 2007, 12:59

Bonjour à tous et toutes cheers

J'ai pris la décision de me mettre humblement à écrire une histoire en rapport avec l'univers Star trek ! :roll: Embarassed

Je vais (tenter de) raconter les voyages (en tout cas le premier) de l'USS EXPLORER !

Je demanderai extreme indulgence lors de votre lecture :study: , car je suis pas un mega ecrivain et il y aura certainement des fautes d'orthographes ou autres... peace :pale: (en plus j'ai un logiciel qui n'a pas de correcteur d'orthographes... affraid

En tout cas, je ferai de mon mieux pour aller au bout de ce recit. (dans un français lisible et comprehensible de tous lol)

Cela fait quelques semaines que j'ai une idée d'histoire (ou d'episode) en tête, avec des personnages et une intrigue auxquelles je m'attache à force d'y penser ! lol

Je remercie Voyageur qui m'a remotivé pour l'ecrire ! dac

Donc je vous invite, dans les jours à venir à partager les coursives de l'USS EXPLORER en compagnie de mes personnages fraichement sortis de l'academie, à la découverte de nouveaux mondes etranges, de nouvelles vies, qu'ils ne tarderont pas à rencontrer.

(En esperant ne pas vous faire trop mal aux yeux lors de votre lecture lol)

En Attendant la premiere partie du chapitre 1, voici un petit montage illustrant l'histoire !
merci venera

Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Chapitre 1 / partie 1   Lun 31 Déc 2007, 14:49

CHAPITRE I

1. Rencontre en territoire inconnu.


L'USS EXPLORER voguait en vitesse d'impulsion entre les lunes d'une géante gazeuse. La lumière bleue de son étoile se reflétait sur la coque de ce vaisseau de classe Akira.

L'officier scientifique, une Andorienne, interpella son capitaine.
- Signe de vie sur la troisième lune, nous devrions nous rapprocher pour améliorer la détection Capitaine !
- Très bien officier Trénan, Monsieur Zick, corrigez notre trajectoire vers cette lune.

L'EXPLORER continua sa route et, passant au dessus d'une lune sans vie de petite masse, découvrit une sphère d'un vert quasi total, de minces filets bleux laissaient deviner de longs et larges fleuves qui zébraient sa surface, de minces poches bleutées trahissaient la présence de mers de petites tailles.

- Orbite standard Capitaine. Informait Zick
- Parfait, vos relevés sont-ils plus précis Trénan ?
- Affirmatif Capitaine, les formes de vies de cette lune sont principalement végétales, il y a des signes de vies animales, mais sporadique...
- Capitaine ! Coupa Mittak, l'officier de sécurité. Vaisseau Orion en orbite basse !

Le Capitaine Grant se leva.
- Sur écran !
Il s'afficha alors un bâtiment, assez petit et lointain.
- Agrandissement Monsieur Zick !
- Agrandissement par 50 Capitaine.
- Il ne nous ont pas encore repéré ! Précisa Mittak
- Que font-ils ici ? nous sommes dans un système inexploré. Pensa tout haut Grant.
- Jusqu'où iraient les Orions pour récupérer des esclaves à vendre sur leurs marchés... Répondit l'Andorienne.

Zick se retourna vers Trénan qui venait de préciser qu'il n'y avait que des formes de vies végétales et animales.

- Bon ! Fit le capitaine en s'asseyant dans son fauteuil. Nous allons nous présenter, c'est la moindre des politesses ! Monsieur Zick, vitesse d'impulsion, Monsieur Mittak, une fois à portée ouvrez une fréquence de communication. Lieutenant Trénan continuez de scanner cette lune, je voudrais savoir ce qui les intéresse tant ici.

Le vaisseau se positionna devant celui des Orions.

- Fréquence de communication ouverte Capitaine !

Grant se leva à nouveau.
- Ici le Capitaine Grant du vaisseau EXPLORER de la Fédération.

Il attendit une minute, pas de réponse. Trénan coupa le silence
- Je vois une navette et deux formes de vies humanoïdes qui semblent en "poursuivre" une troisième à la surface.
- Ici le capitaine Grant à nouveau, veuillez vous identifier, nous ne vous voulons aucun mal, nous sommes en mission d'exploration.
- Les trois biosignes montent dans la navette, elle va décoller !

Mittak, un humanoïde félinidé de Caita avait ses oreilles grandes ouvertes quand sa console de bord se mit à biper et clignoter.
- Capitaine ils chargent leurs phasers !

Grant fit un signe de la main à Mittak pour couper la communication.
- Très bien, ils veulent jouer à ça !
- La navette est à leur bord ! Informa froidement Trénan.

Le vaisseau Orion commença à se déplacer et faire demi-tour, il lança trois salves de phasers sur l'EXPLORER.
- Nos boucliers ont absorbé les tirs Capitaine !
Le communicateur de la passerelle s'enclancha.
- Que se passe-t-il là haut ? Demanda une vois mettalique féminine.
- Nous venons de croiser un vaisseau pas très amical. Ironisa le Capitaine. Commandeur Fedra, donnez nous assez de puissance pour une poursuite !
- Bien Capitaine, tout de suite !
- Zick, suivez les !

Le vaisseau de la Fédération se lança dans une course poursuite au travers des lunes et des différents astéroïdes qui croisaient en orbite.
- Ils ne peuvent pas passer en distorsion pour le moment, mais ils le feront dès qu'ils seront sortis ! Zick s'adressa au Capitaine Grant tout en manoeuvrant adroitement entre les corps célestes.

- Trénan, vous calculerez leur trajectoire dès qu'ils passeront en distorsion et regardez sur nos cartes où se trouve le marché Orion aux esclaves le plus proche.
- Bien Capitaine !

Ses doigts bleus filaient à toutes allures sur les commandes de son ordinateur, pendant que les mains félines mais non moins masculines de Mittak tentaient de verrouiller sur les moteurs du vaisseau Orion.

Les tirs de phasers échangé illuminaient la passerelle au travers de l'écran principal, Zick suivait de près les fuyards quand la densité des lunes et des astéroïdes se fit moindre.

- Montée d'énergie dans les moteurs à distorsion du vaisseau Orion !
- Ils s'appretent à tirer ! Cria Mittak

A peine eut-il terminé que 4 torpilles à photons vinrent désintegrer des asteroïdes entourant le vaisseau, il y eu une réaction en chaine qui provoqua une ceinture d'explosion autour de l'EXPLORER, sur la passerelle, tous les officiers furent durement secoué. Zick appela l'officier médical.

Trénan tourna le visage, ensanglanté de bleu, vers l'écran et ils purent tous voir le vaisseau disparaître dans l'espace dégagé.

T line, une vulcaine d'apparence très jeune, sortir du turbolift avec son tricordeur médical, elle le fit tournoyer au dessus des blessés de la passerelle. Le Capitaine sorti de son fauteuil avec une douleur aux cotes mais refusa de se faire soigner tant qu'il y avait d'autres blessé plus grave. Il se précipita vers la console de Trénan.

- Capitaine ! Trénan se repositionna sur son siège. Il semble que les Orions ai enlevé un humanoïde de cette planète. Les signes de vie à bord de leur navette qui quitta la lune étaient composés de deux Orions et d’une signature... humaine.

Grant était pensif, ce jeune Capitaine humain n'avait encore jamais combattu, son vaisseau n'avait mené que des études scientifiques, ou de cartographie. Il se souvenait des récits héroïques de certains hauts gradés de Starfleet. Le destin lui offrait la possibilité de faire un choix aventureux. L'EXPLORER n'était pas attendu avant un certain temps à la base stellaire.

L'ingenieur en chef apparu sur la passerelle, Fédra était une femme robot d'apparence humanoïde. Son regard était formé d'un analyseur spectral hautement évolué.

- Capitaine, dit-elle froidement, les asteroïdes qu'ils ont détruit contenaient une matière encore inconnu mais très explosive. Ils savaient ce qu'ils faisaient, nos nacelles de distorsion sont un peu endommagées, mais nous pourrons repartir d'ici deux heures. Il n'y a que l'impulsion pour le moment.

- Très bien, nous allons mettre en suspend la cartographie de ce système planétaire. Monsieur Zick, suivez ce vaisseau en impulsion! Monsieur Mittak, vous me ferez un rapport tactique sur cet appareil, Trénan...

- J'ai ce que vous voulez, le marché Orion se situe à quelques années lumières d'ici.
- Transférez les coordonnées sur l'ordinateur de Monsieur Zick.
L'officier pilote en pris connaissance.
- Cela correspond à leur signature de distorsion.
- Parfait ! Cap sur ces coordonnées.

Les nacelles de distorsion de L'EXPLORER étaient éteinte. le vaisseau avançait doucement, à travers ce système. A l'intérieur, dans la salle des machines ont s'activait pour redonner la distorsion.

Fédra corrigeait les arrivés de plasma quand le Capitaine Grant lui rendit visite.
- Capitaine, Dit-elle, sur une voix charmeuse. Que faites-vous ici ?
- Je viens voir où vous en êtes. C'est la première fois que l'EXPLORER se fait attaquer.
- Et vous vous demandez si une femme robot à peine sortie de l'academie va arriver à réparer tout ça ?
- Je n'en doute pas une seconde, je sais quel allié vous avez eu dans votre éducation.

Elle se retourna, dans un mouvement très féminin, Le Capitaine pouvait voir ses formes au travers de son uniforme réglementaire de Starfleet.
- En effet, je suis le deuxième être vivant artificiel à travailler sur un vaisseau de la fédération. Naturellement mon prédécesseur, l'offier Data, m'a dispensé des cours par correspondance, à bord de l'Enterprise il a suivit mon évolution, depuis ma découverte, jusqu'à sa... disparition lors de l'incident avec Shinzon.

Fédra baissa son "regard" vers le sol, comme si dans ce corps de métal argenté, une impulsion électrique venait d'activer le bloc mémoire de Data et réveillait des souvenirs. le Capitaine, encore troublé par son ingénieur, lui posa la main sur son épaule.
- Reprenez votre travail Lieutenant.

Ils se regardèrent un instant dans les yeux, derrière cette barre jaune servant d'analyseur visuel, se produisait des milliards de connexion à la secondes, elle se reprit et retourna aux injecteurs de plasma.

Dans sa cabine, Grant contacta l'amiral pour l'informer de l'attaque qu'ils venaient de subir.

- Capitaine, vous avez l'accord de Starfleet pour aller à la poursuite de ce vaisseau, ils ont agressé un bâtiment de la fédération en mission d'exploration. suivez le et sauvez cet humain prisonnier !

L'écran de communication se coupa et le capitaine regarda par le hublot, il pu voir une des nacelles s'allumer, Fédra avait bien fait son travail.

Entrant sur la passerelle, Grant donna l'ordre à Zick de lancer la distorsion 6 et en quelques seconde le vaisseau disparu dans le noir interstellaire, derrière eux, la géante gazeuse et ses nombreux satellites continuèrent de se mouvoir sans avoir été plus que ça, dérangé par la course poursuite qui venait de se produire. Seule cette petite lune verte paraissait soudainement solitaire, au milieu de ses soeurs sans vie. Comme si quelque chose ou quelqu'un, venait de lui être arraché...
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Mar 01 Jan 2008, 17:41

2. Le marché aux esclaves


- Lieutenant Zick, mise en orbite standard !

L'EXPLORER se plaça doucement autour de cette planète de classe M. Plusieurs vaisseaux arrivaient de loin, certains connus, d'autres non identifiés par la base de données de la Fédération.

- Capitaine, j'ai repéré la signature du vaisseau Orion, il est ici, sa navette se trouve sur le continent de l'hémisphère sud.
- Parfait Trénan je vous laisse la passerelle, Monsieur Zick venez avec moi !

Les deux hommes se levèrent, Zick fut très vite remplacé par un autre membre d'équipage tandis que Trénan pris le fauteuil du Capitaine en fixant sur l'écran principal la planète. Elle avait toujours eu horreur des marchés aux esclaves et si le Capitaine l'avait désignée pour cette mission... Le pire aurait pu arriver.

Grant et Zick entrèrent dans la salle de téléportation. Tricordeurs à la main, phasers à la ceinture. Quand ils furent tout les deux en position, le Capitaine lança :
- Énergie !

Dans un quartier de la ville, sur la planète, une foule intéressée et commerçante marchait et s'attroupait autour de cages immenses.
Deux lueurs bleues scintillantes, tranchant avec les couleurs locales, annonçaient la matérialisation des deux officiers de Starfleet.

A peine arrivé, le Capitaine confirma sa position à la passerelle.
"Vous êtes à 300 mètres de la navette Orion. Mais ils ne sont plus à bord selon nos relevés."

- Ils ont du emmener l'humain pour le vendre ! dit Zick en montrant les tableaux en langues étrangères qui affichait le prix des esclaves en barre de lathinium.
- Bien Trénan, nous allons le chercher grâce à sa biosignature que nous avons dans nos tricordeurs. Grant terminé !

Il s'élancèrent tout les deux dans le marché. Il y avait autant de races "esclaves" que de races "acheteuse". Seul des hommes Orion gardaient fermement les cages et n'étaient pas dans "l'offre" de ces ventes.

Après quelques minutes de recherches infructueuse, le Capitaine dit au lieutenant Zick de chercher de son coté. Ils se séparèrent pour balayer une zone plus grande. Il y avait des humains dans cette ville mais y avait-il celui qu'ils cherchaient ?

Zick tapait sur son tricordeur, concentré. Il avait du mal à supporter le regard ou la position des esclaves dans les cages, le manque de respect qu'on leur portait. Ce jeune officier de 27 ans, plein d'idéaux, portait en lui les valeurs de Starfleet et de la Fédération. Fier de son uniforme, c'est frustré qu'il arpentait cette ruelle.

Son regard noir se posa sur un Orion qui arrachait une jeune femme de sa geôle pour la mettre en vente. Il posa la main sur son phaser. A cet instant, un bip venant de son tricordeur le rappela à l'ordre.

Zick cliqua sur son insigne.
- Trenan, j'ai un signal de l'humain !
"Reçu Lieutenant, je vais prévenir le Capitaine."
"Prenez garde ! Fit Mittak. Ils ont l'air bien armé"

Le jeune officier s'adossa au mur d'un bâtiment pour entrevoir là où se trouvaient les Orions et l'humain. Il les entendait vaguement.
- Alors tu vas parler oui !? Comment j'peux vendre un serviteur pareil ? Qui comprend rien !

Zick cru entendre un coup de fouet.
Le garde Orion était seul, il tournait le dos à la ruelle.
- Parle que j'te dis ! Sinon je vais perdre un paquet d'argent sur toi ! Il assena deux coups supplémentaire.

Petit à petit, à pas feutré, Zick s'approcha, mètre par mètre. Il pensa un instant pour oublier sa rage :"C'est là que j'aimerai être un Caitien comme Mittak pour marcher aussi silencieusement qu'un chat !"

Le pauvre humain était zébré de coups, quand l'officier de starfleet fut à bonne distance il mis en joue le garde.
- Attention derrière toi ! Cria un autre Orion qui arrivait.

Le premier garde se retourna et vu Zick surpris, son phaser à la main. L'esclave à terre voulu en profiter pour fuir en rampant sur le sol mais son tortionnaire leva haut son bras pour lui donner un coups. A ce moment, le lieutenant se jeta entre les deux et protégea le prisonnier. Le fouets s'abattit sur son dos et déchira son uniforme noir. Le jeune humain pu voir le combadge de Zick, juste devant son visage et il entendit, sans comprendre l'officier, dire :
- 2 à téléporter en urgence !

Ils se dématérialisèrent juste avant qu'un deuxième coups ne tombe.

Au même instant le Capitaine arriva et les Orions fou de rage le regardèrent.

- Arrrg ! La Fédération !

Ils pointèrent leurs armes en sa direction, mais il fut immédiatement remonté à bord.
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Mer 02 Jan 2008, 17:45

3. Communication


A l'infirmerie, Deux officiers supérieurs étaient là.

L'être humain était sur une couchette, soigné par le docteur T-Line, la Vulcaine avait des gestes précis. Sans être trop froide ou dure avec son patient, elle allait droit au but, sans tergiverser.

Zick était assis sur l'autre couchette, entrain de regarder celui qu'il venait de sauver. Une infirmière appliquait un traitement au laser pour guérir les coups de fouets qui avaient écorchés son dos.

Trénan se trouvait là aussi. Elle et Zick étaient assez proche, des camarades de l'académie. Ils sortaient de la même promotion.
- Jusqu'où irez vous pour vous rendre intéressant ?! Lui lança-t-elle avec un rictus aux levres. - Vous me connaissez, je n'irai jamais assez loin !

T-Line s'approcha d'eux.
- N'allez quand même pas trop loin Lieutenant, les missions sont autre choses que vos sports que vous pratiquez sur le holodeck. Dit-elle froidement.
- Comment va notre patient Docteur ?
- Il se porte bien Enseigne, j'ai soigné ses coups et blessures, il dort pour récupérer. Sans vouloir être alarmiste, ses chocs seront bien plus psychologique que physique.

Le Capitaine entra dans l'infirmerie, l'Andorienne, la Vulcaine et l'infirmerie le saluèrent, alors que le Lieutenant Zick remettait son maillot pour être présentable et il salua à son tour.
- Alors Docteur, qu'avez-vous à nous apprendre au sujet de cet inconnu ?
T-Line transféra les informations de son tricordeur sur l'écran principal de son bureau.
- Comme vous le voyez, son ADN est humain, sans nul doute. Et en lançant la recherche sur la banque ADN de la fédération, j'ai pu retrouver un enregistrement !

Tout le monde étaient surpris. Elle continua, impassiblement.
- En effet, Il s'agit de Logan Devenport, un humain du vaisseau colonial "Hope" se dirigeant vers cet espace limitrophe de la Fédération il y a de ça 24 années terrestres. Son ADN figure sur nos enregistrements car il fut soigné dès sa naissance par thérapie génique . Selon les informations, le vaisseau où il se trouvait fut détruit par un phénomène inconnu, les journaux de bord n'ont pas été transmis ni retrouvés.

Le Capitaine était en pleine réflexion.
- Comment un humain peut-il survivre sans personne ? Comment est-il arrivé dans ce système ?
- C'est à vous de nous donner la réponse ! Fit le Docteur T-Line en levant un de ses sourcil.

Trénan ajouta.
- Le Hope a disparu il y a 24 ans, quel âge a-t-il maintenant ?
- 26, il avait deux ans lors de la destruction du bâtiment.

L'humain se réveilla, et vu les quatre personnes au dessus de lui. Le Capitaine s'adressa à lui en premier.
- Bonjour, je suis le Capitaine Grant, du vaisseau EXPLORER de la Fédération, vous êtes en sécurité.
Le jeune homme n'eut aucune réaction. Le tricordeur de T-Line s'activait autour de sa tête.
- Il est tout à fait possible qu'il n'ai pas de système de langage dévellopé si il a grandit loin de la civilisation. Dit-elle.

Logan dévisageait les personnes présentent, à commencer par le Capitaine, puis le Docteur, Trénan et ses antennes bleues, et enfin son regard se posa sur Zick, qu'il reconnu.
T-Line remarqua que l'anxiété de son patient diminuait.

Spontanément, le Lieutenant Zick s'approcha.
- Vous n'avez rien a craindre de nous !

Le jeune homme encore en état de choc trouva un réconfort dans le regard de l'officier de Starfleet qui n'avait pas hésité une seconde pour le sauver. Il le fixa intensément. Submergé d'émotions, de peurs, d'angoisses, de soulagement, il sombra dans un sommeil réparateur. Son corps ne suivait plus, mais il venait pour la première fois, de voir un visage ami.

T-Line fermait le rideau de la couchette pour le laisser tranquille.
- Nous ne devons pas abuser, je vous préviendrai quand il sera de nouveau réveillé Capitaine.
- Bien Docteur. Dit Grant

Il y eu un silence de quelques secondes.
- Nous allons le laisser se reposer. Trénan, Zick, je veux vos rapports sur ce qu'il vient de se passer, nous allons les transmettre à la base dès ce soir.
Tout le monde quitta l'infirmerie.


Dans les coursives du vaisseau, Trénan et Zick parlaient de la mission. Le lieutenant avait du mal à se contenir en pensant à ce qu'il avait aperçu.
- Si vous aviez vu ça Trénan, ces gens enfermés ! Vendus !
- Que pensez-vous Zick ? Que toute la galaxie va respecter les droits les plus fondamentaux à nos yeux, simplement parce qu'une Fédération de planètes à décider de les appliquer ?
- Bien sûr que non, je sais très bien ce qu'il en est. Je ne suis pas né de la dernière pluie. Mais dans ce marché, j'ai vu des êtres qui n'avaient peut être jamais quitté leurs mondes et pour qui l'espace signifie maintenant esclavage, maltraitance. Trénan, pour nous, membre de la Fédération, tout nos jeunes rêvent de l'espace, ça symbolise l'aventure, la connaissance, la Fédération, et l'ère de paix qu'elle a apporté.

Trénan s'arrêta au milieu de la coursive, des enseignes pressées, s'activaient dans les couloirs sans les regarder. Elle lui fit une tape amicale dans le dos.

- Cher Zick, comme le disait un ami Dénobulien, gentil mais désespérément positif :"On dirait parfois qu'une planète ne bouge à peine quand elle accomplie sa révolution autour de son étoile, et pourtant il est impossible de l'arrêter !".

Zick leva ses yeux vers l'Andorienne. Elle ajouta.

- Laissez le temps faire son chemin, la Fédération n'arrive peut être pas jusqu'à ces systèmes que nous traversons. Mais qui sait, dans 100 ans ? dans 1000 ans ? Que sera la Fédération ? Je sais bien, ces gens ont besoin de nous maintenant, mais nous faisons ce que nous pouvons. Regardez ! Aujourd'hui vous avez sauvez un homme ! Vous vous rendez compte ?

Il esquissa un sourire et releva la tête.
- Vous avez raison !
- Comme toujours officier ! Allez écrire ce rapport si vous ne voulez pas être fouetté par le Capitaine !


Après avoir fait son rapport, puis terminé son service. Le Lieutenant Zick retourna à l'infirmerie. Où Fédra était entrain de tester le traducteur universel. Elle n'avait pas senti la présence de l'officier.
- C'est intriguant ! Dit-elle en manipulant l'appareil. Vous semblez avoir des schémas de communication différents de ceux connus par la Fédération.

Le jeune homme observait, surpris par la brillance du corps de cette femme robot.

- Vous savez, ajouta Fédra, il n'est pas utile de parler pour se faire comprendre, certains parlent beaucoup sans pour autant être compris. Mais si vous pouviez dire une petite phrase !?

Zick étouffa un ricanement. la tête argentée de l'ingénieur se retourna.
- Vous êtes là ? Je ne vous ai pas entendu arriver.
- Excusez-moi Fédra, je ne voulais pas vous déranger.
- Il n'y a pas de mal, j'allais partir. Le traducteur ne fonctionne pas avec lui.
Le robot humanoïde se leva, avec la grâce et la féminité que le vaisseau lui connaissait. Les portes de l'infirmerie se refermèrent derrière elle.

L'officier était debout, à coté de la couchette. Il regarda la personne qu'il avait sauvé.
- Je ne sais pas par où commencer, vu que vous ne comprenez pas ce que je dis...
Sans ciller il regarda Zick puis baissa les yeux, sûrement encore sous le choc du traitement des Orions.
- Non ne vous sentez pas mal à l'aise ! Lui dit L'officier en montrant ses mains ouverte en signe de non-agression.

Le jeune homme releva les yeux, Zick lui montra à nouveau ses mains.

Tout doucement, Logan leva sa main gauche vers celle de son sauveteur. La saisit, puis approcha sa main droite et de son index, il traça des formes sur la paume de Zick.
Pendant une minute, il passait son doigt, avec un rythme régulier, esquissant un schéma organisé.

Ce faisant, ils se regardèrent parfois dans les yeux.

- C'est comme ça ! Songea tout haut l'officier de Starfleet. C'est comme ça que vous communiquez !
Zick pris la main de Logan et l'arrêta.
- Grâce à cela nous allons peut être nous comprendre !

Il lui fit un sourire en terminant sa phrase. Intimidé le jeune homme baissa à nouveau les yeux, mais Zick secoua doucement sa main qu'il tenait fermement. Logan leva la tête et esquissa un sourire avant d'essayer d'articuler.

- Comp.. comprendre.


Fin du Chapitre 1
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Jeu 03 Jan 2008, 21:17

CHAPITRE II

4. Changement de cap


L'EXPLORER faisait route vers la base stellaire la plus proche. Logan Devenport avait eu l'autorisation du Docteur T-Line de quitter l'infirmerie car son état général s'était amélioré.

Le Capitaine lui avait assigné une cabine. Il avait pu aussi se faire synthétiser des vêtements correct.
Pendant son temps libre, Zick allait lui rendre visite pour enfin décoder ce langage si mystérieux.

Toujours aussi intimidé par son sauveur, Logan était très anxieux et il n'y avait nul besoin d'un langage pour s'en rendre compte. Marchant à coté du lieutenant, il était sans cesse étonné, émerveillé par toute la technologie du vaisseau de classe Akira de la Fédération.
Arrivé au bout du couloir, la porte donnait sur une salle commune. C'était la salle de repos n° 5. Il y avait quelques officiers entrain de bavarder et de boire des rafraîchissements.

Ne connaissant pas les goûts de Logan, Zick commanda au synthétiseur un chocolat chaud, de façon à faire découvrir une spécialité classique terrienne.

C'est avec ses deux tasses de chocolat qu'il s'assit devant son invité. Absorbé par l'odeur de la boisson, son anxiété s'evapora comme la fumée qui s'échappait voluptueusement du breuvage.
- Je suis sûr que vous allez adorer ! Lui lança Zick en prenant une gorgée.
En effet, à peine eut-il goûté que son visage s'illumina.
- Voila ! Reprit le lieutenant. Rien de tel que le chocolat pour tisser des liens !

Logan posa son regard à travers de la grande baie vitrée, les trais lumineux que devenaient les étoiles sous vitesse de distorsion le fascinaient.
Soudain, il eut comme un déclic. Il poussa les tasses de chocolat et traça sur la table, avec son doigt des cercles, d'abord un grand, puis plein de petits autour.
Zick regardait avec attention. Logan s'y reprit une deuxième fois, un grand cercle et des petits autour.
- J'ai compris ! Fit-il à voix haute. C'est la géante gazeuse ! Et le petit cercle que vous faite en dernier et sur lequel vous insistez c'est le monde d'où vous ont arraché les Orions !
Zick se leva, et même en sachant que Logan ne comprenait pas ses dires, il lui indiqua :
- Allons voir le Capitaine, nous allons peut-être changer notre cap !

Le Capitaine était sur la passerelle, entrain de parapher un rapport d'une enseigne. Zick et Logan arrivaient à coté de lui.
- Capitaine. Commença le lieutenant. Logan Devenport m'a fait comprendre qu'il souhaite retourner sur son monde, sur la lune végétale.
Intrigué, Grant leva les sourcils.
- Je croyais que nous ne pouvions pas communiquer avec lui.
Ils se trouvaient tous les trois à coté de la console de bord de la cartographie stellaire. Zick cliqua sur quelques boutons et sur l'écran, le système de la géante gazeuse apparu. Logan, qui suivait avec attention les échanges, indiquait du doigt la géante, puis plus précisement la petite tâche verte à coté.
Il regardait le Capitaine en insistant.
- Je crois, fit-il, que nous devrions retourner sur nos pas. Il s'avançait vers son fauteuil, il s'arrêta entre celui-ci et le poste de pilotage. Trénan, Mittak et les officiers présent le regardèrent.
- Notre mission, ajouta Grant, est l'exploration, nul autre personne ne connaît mieux ce monde que Mr Devenport. Nous allons changer de cap et prendre le temps de répertorier ce système.

Le lieutenant Zick reprit sa place au poste de pilotage, Logan fut invité par le Capitaine sur le fauteuil réservé au conseiller du vaisseau.
L'équipage de l'EXPLORER n'était pas encore au complet, il y avait des attentes d'affectations. Ce qui expliquait quelques vacances de postes à bord.
Zick coupa la distorsion et sous le regard de Logan, il fit faire demi-tour au vaisseau avant de que le Capitaine lance :
- Lieutenant, distorsion 6, en avant toute !

Dans le vide interstellaire l'EXPLORER fit un bon vers les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Dim 06 Jan 2008, 13:05

5. Civilisations

L'EXPLORER sortit de la distorsion devant la géante gazeuse, Logan pouvait voir avec satisfaction les couleurs de cette planète qu'il connaissait tant, l'ayant vu toutes ses années dans le ciel de son monde.

- Orbite standart Lieutenant.
- Bien Capitaine.
- Lieutenant Mittak, des signes de présence ?
- Pas dans le système, rien sur les détecteurs longue portée, nous sommes seul.

Le vaisseau se laissait porté par l'attraction du planetoïde verdoyant. Dans les coursives menant à la salle de téléportation. Mittak, Zick, Logan, Trénan et le Capitaine se préparait à une mission d'exploration en surface.

Le chef des téléportation les invitait à se positionner sur les plots.
Tout le monde se tenait droit, Logan regardait Zick qui leva son pousse en faisant un sourire en essayant tant bien que mal de lui faire comprendre que tout se passerai bien.
- Chef, Énergie !

Le Capitaine et toute l'équipe se dematerialisèrent de la salle dans un flot de lumières bleues.

Avant de partir, Trénan avait indiqué au Chef le lieu où Logan avait été enlevé par les Orions. Ils prendraient ces coordonnées pour commencer l'exploration.

Au sol, c'est dans un cadre de végétation équatoriale que les membres de l'équipe firent leur apparition. A peine la matérialisation achevée, les tricodeurs se mirent en route.
- Température de 27°C, environnement inoffensif pour nous. Informait Trénan.

Logan reconnaissait bien les lieux. Il prit un sentier et invita ses coéquipiers à le suivre.
En quelques minutes de marche ils débouchèrent sur une petite prairie, avec une habitation en pierres qui, "miraculeusement" n'était pas recouverte de végétation. autour de cette emplacement, à l'orée de la forêt, des plantes formaient un cercle parfait. Il s'agissait d'une espèce de plante inconnues.

Logan s'approcha de l'une d'elle, la plus grande et épanouie. Il s'agenouilla devant et pris une des plus grande feuille dans la main, sans l'arracher. Méthodiquement, il écrivait dessus avec son doigt.
Sous les yeux des officiers de Starfleet, une tige de cette plante se mit à tracer elle aussi des inscription sur le sol.

Logan se redressa, et leva son pousse vers le Capitaine comme l'avait fait Zick avant la téléportation.
- Incroyable ! S'étonnait l'Andorienne. Des plantes qui communiquent avec un humain, une civilisation végétale ! Regardez ! Fit-elle à ses équipiers. Elles sont comme assemblée autour de l'humain qui vit au milieu d'elles. Voila peut-être l'explication de sa survie !

Logan s'avança vers eux.
- Zick... dit-il avec hésitation. Venir voir !

- Je crois que notre ami apprend notre langue. Dit Mittak avec sa voix grave.
- Allons-y ! Termina le Capitaine.

Au delà de la prairie se trouvait une petite montagne, Il fallut une heure de marche pour y parvenir. Pendant ce temps, les tricodeurs enregistraient une multitudes d'informations sur ce monde. Le Lieutenant Zick découvrit des traces d'un "crash" gravé dans la roche mais recouvert par la végétation.
Logan les mena jusqu'à la cime d'une colline et sous leurs yeux se dévoilait une cité.
Ils faisaient face à une petite ville abandonnée faite de pierres taillées qui rappellaient vaguement les cité Maya sur Terre.
- Qu'allons-nous découvrir encore ! Pensa à voix haute le Capitaine emmerveillé.

Logan se jeta sur le sentier abrupte qui glissait vers la ville. Suivit par Mittak et les autres.

Ils le suivirent jusqu'à une sorte de temple.
- D'après l'aspect des habitations et des rues, il semblerai qu'une civilisation humanoïde primitive ai vecu ici il y a peine quelques dizaines d'années. En déduisait le Caitien.

Avant d'entrer dans le temple, Logan leur lança un avertissement :
- Dangers, réponses.
- C'est clair je crois, ajoutait Trénan en fermant son tricordeur. Si on veut savoir, il faut affronter des dangers.
- Tres bien, en avant !

Le Capitaine ouvrait la marche, tout en suivant les indications de Logan.
Jouant les archéologues, les officiers de Starfleet étudiaient tout en avançant dans les couloirs sombres.
- Je vous envie encore une fois Mittak, j'imagine que vous voyez tres bien ! Lui lança Zick en souriant.
- Absolument Lieutenant. Je n'ai aucun besoin de lampes.
- Capitaine, je vous informe que les communications avec le vaisseau seront coupées si nous avançons plus loin, il y a une sorte de champs qui empechent les liaisons et les téléportations.
Grant se retourna.
- Il va falloir continuer sans, informez le vaisseau de la rupture des communucations. Posez des balises de détection tout les 50 mètres, il se peut que ce lieu soit un labyrinthe. Si il cache quelque chose d'importants, c'est une façons de le protéger.

Le groupe se remit en marche. Quelques minutes plus tard, il arrivèrent devant une porte monumentale.
Logan se mit à escalader la façade. En faisant signe aux autres d'attendre en bas. Se servant des inscriptions gravés dans la roche il prenait appui sans mal. Arrivé en haut, il se balançait sur lui-même et sauta sur la droite en se retenant à une corniche. Il appuya sur l'oeil d'un drôle d'animal en pierre et la porte s'ouvrit dans un grondement rocheux.

Il se laissa glisser sur les parois en pente et rejoint son groupe.
Les lampes balayaient la vaste salle qui venait d'être ouverte. Au fond de celle-ci une autre porte. Mais cette fois, Logan ne fit rien. Trénan en concluait :
- Il ne doit pas savoir comment l'ouvrir, c'est pour ça qu'il nous à fait venir ici.
- Ou alors il nous teste, rectifia le Capitaine, pour savoir si nous avons la connaissance pour la déverrouiller.
- Si il y a un mécanisme, mon tricordeur ne le detecte pas ! Mittak scannait toute la salle en vain.
- C'est comme si cette porte n'avait pas de gonds ni de serrure ?! S'étonnait le Lieutenant Zick en la touchant et en regardant ses résultats

Le Capitaine fit un premier test. Il ordonna de s'écarter et pointa son phaser sur la porte.
Le rayon atteignit son objectif, après quelques secondes, une autre porte identique se referma sur la première.
Grant coupa le faisceau et rangea son phaser.
- Nous voila avec deux portes à ouvrir... Dit-il en se faisant un reproche.

- Essayons d'agir de façon logique ! Zick explora la salle avec sa lampe. Si ils n'ont pas muré ce qu'il y a à l'intérieur, c'est qu'ils voulaient qu'on le retrouve. Donc on peut théoriquement l'ouvrir.
- La Logique Vulcaine nous aurait été bien utile ici ! Ajoutait Mittak
Trénan regardait le plafond d'une hauteur respectable.
- Malheureusement, il n'y a pas de moyen de téléporter T-Line !
- Si encore il y avait une énigme à résoudre, on aurait un point de départ !
- Capitaine, il y en a peut-être une...

Zick s'approcha des murs, les plantes qui communiquaient avec Logan étaient sculptées, certain morceaux des statues pouvaient se bouger.
- Regardez les feuilles, elles se pivotent !
- Vous avez raison Lieutenant ! S'ecria le Capitaine en touchant l'une d'elle à l'autre bout de la salle. Les matériaux utilisés pour faire les feuilles sont réfléchissant ! Dit-il intrigué.
Il refléta la lumière de sa lampe dessus, ce qui éclaira une autre statue.
- C'est un jeu de miroir ! Dit-il en illuminant une partie de la salle.
- Nos lampes ne constituent pas un faisceau suffisamment concentré pour réaliser le jeu de lumière. Dit froidement Trénan.
- Nos lampes peut-être pas, mais nos phasers oui !

Après avoir étudié les statues et compris leurs interactions. Le Capitaine régla son phasers sur le minimum et le pointa vers ce qu'ils avaient nommé Statue n°1, le faisceau se propagea dans toute la salle en formant un motif cohérent. Soudainement, la première porte disparue, ainsi que la seconde, puis une troisième, puis une quatrième, il y eux un nombre important de portes qui s'évanouirent dans le néant, et qui ouvraient un passage vers un couloir. Comme si de nombreux visiteurs, avant eux, avaient essayé en vain de déjouer ce mécanisme.

Au fond de ce couloir, un portail se présentait devant le groupe d'explorateurs. Un scanner bleuté parcourra, des pieds à la tête, Mittak, puis le Capitaine, quand ce fut au tour de Logan, le faisceau passa un peu plus de temps. Certainement à la recherche de son identité. Une fois terminé, le portail s'entrouvait lentement. Et devant eux, se dévoila un morceau de vaisseau spatial en bien mauvais état.
Ils avançaient vers l'épave.

- Ce vaisseau est de conception inconnue Capitaine. Il n'est pas repertorié et ...
Trénan fut couper dans son rapport quand une communication du vaisseau arriva.
- Capitaine, ici Fédra, vous me recevez ?
- Fédra ! Dit-il. Oui je vous reçois.
- Les communications sont rétablient et la téléportation également.

Devant cet artefact anachronique en ces lieux, ils s'arrêtèrent tous un instant, médusé.
Même Logan ne semblait jamais l'avoir vu.
Avant d'avancer de nouveau vers lui, le Capitaine dit :
- Il y a eu bien plus qu'une civilisation sur cette planète.
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Lun 07 Jan 2008, 06:44

6. L'épreuve

Après avoir effectué quelques pas, le portail se referma brutalement et enferma l'équipe d'exploration dans la vaste salle du vaisseau spatial. Des arcs électriques jaillissaient d'un rocher devant l'appareil, il y eu une petite explosion.

Le Lieutenant Zick, qui avait avancé un peu plus rapidement que les autres, par curiosité envers le vaisseau, fut frappé par un rayon provenant de ce rocher où visiblement un systeme de sécurité était dissimulé.
Le rayon paralysait l'officier et le faisait souffrir également, il se tordait de douleur.
Subitement, Logan s'élança vers lui pour l'attraper et le faire reculer mais un simple contact l'éjecta à plusieurs mètres. Il glissa sur le sol avant de s'arrêter.
Le Capitaine Grant ordonna à Trénan et Mittak de tirer sur le rocher. Leurs efforts étaient vain, le rayon continuait de torturer Zick. Logan le voyant souffrir atrocement courra et se plaça entre lui et le rayon qu'il se pris en plein dans le ventre, comme un coup de poignard. Zick tomba derrière lui sur le sol la main levé vers Logan.
L'enseigne Trénan tira le lieutenant en arrière, par les épaules.
Logan avait les bras croisé sur son torse, la douleur l'obligeait à se plier en deux mais le rayon paralysant l'interdisait de faire ce mouvement.

Le Capitaine et Mittak essayaient à nouveau de tirer sur ce système.
L'Andorienne ouvrait son tricordeur.
- C'est le système de sécurité anti-intrusion de la salle qui à disjoncté, il est incontrôlable, il a reconnu Logan pour l'ouverture du portail mais il ne reconnaît plus rien maintenant.

Zick était contre le mur, il se relevait difficilement, appuyé à la roche il voyait Logan souffrir. Dans un geste désespéré il s'élança vers lui mais chuta lourdement sur le sol.

Mittak jeta son phaser au sol, pris de l'élan et courra a une vitesse que seul les Caitiens peuvent atteindre, un faisceau de rayon tentait de se focaliser sur lui mais impossible. il pris appui sur un rocher pour sauter sur un deuxième et fit un salto arrière et de ses griffes arracha le haut du faux rocher qui contrôlait ce rayon. Il fut frappé un arc électrique ce qui déstabilisa son saut et il chuta devant le nez du vaisseau.
Le rayon torturant Logan cessa et le jeune homme foudroyé de douleur s'éffondra à coté de Zick avant de perdre connaissance.

Ce n'est que plus tard, qu'il ouvrit les yeux et vu les oreilles pointues de T-Line qui était entrain de le soigner. Ils étaient toujours dans la salle du vaisseau, une équipe médicale ainsi qu'une équipe d'ingénieurs avaient été téléportés de l'EXPLORER.

- Il se reveille ! Fit le Docteur.
Le Capitaine et le Lieutenant Zick vinrent à son chevet.
- Vous allez bien ? Interogea Grant.
- Jjje vais bien. Dit-il.
Les deux hommes étaient étonné de l'entendre parler.
- Je vous remercie de m'avoir sauver ! Ajouta chaleureusement Zick.
- Je vous ai... sauvé.

Fédra arriva près d'eux pour informer le Capitaine des évolutions dans l'étude de l'appareil.
- Capitaine, cet épave regorge de technologies aussi différentes les unes que les autres ! il n'y a rien de cohérent dans tout cas. Le vaisseau n'a rien a voir avec la Civilisation qui a battit cette ville et ce temple. Et ce qu'il y a dans le vaisseau, n'a rien a voir avec le vaisseau en lui-même. C'est comme ce que vous les humains appelez des poupées russe. On en ouvre une et dedans il y en a une autre, ainsi de suite.

Logan se relevait de sur son brancard.
- Mittak ? Demanda-t-il à Zick.
- Il va bien. ok.

Une fois debout, Logan n'avait qu'un simple mal de tête. le Capitaine Grant lui ordonna d'étudier le vaisseau avec Fédra. L'équipe médicale fut remontée à bord et les ingénieurs terminaient d'installer des échafaudages autour du vaisseau pour en étudier la coque.
Le Capitaine et les officiers supérieurs furent téléportés ensuite.

A l'intérieur de l'appareil, Fédra montrait de ses doigt métallique les consoles de bord à Logan. Elle put, grâce au traducteur universel comprendre le langage de ce peuple. Ainsi, très rapidement, grâce à son cerveau hautement perfectionné, elle pu saisir une part de leurs technologies.
Elle en profita pour créer une interface de communication entre Logan et le reste de l'équipage. Dans le vaisseau étranger se trouvait une machine capable de transférer un peu se savoir dans le cerveau d'un humanoïde. Elle en profita pour télécharger un logiciel dialictique de l'EXPLORER dedans et installa la puce de transfert sur la tempe de Logan. Il ressenti un léger picotement électrique et subitement elle entendu :
- Hé, ça chatouille votre truc... ?!

Il toucha sa bouche et dit à nouveau :
- Je parle, j'arrive à parler !
- Je vous félicite Logan. Maintenant que c'est réglé, vous aller enfin pouvoir partager avec nous des informations.
- Oui ! Je vous remercie Fédra, c'est magique !
- Non mon cher, c'est simplement technologique !
- Tenez, dit-elle en lui offrant un combadge, maintenant que vous parlez vous aurez besoin de ça.
Il colla son badge de Starfleet sur son vêtement.
- Que voulez vous faire maintenant ? Dit-il.
- Nous allons chercher les journaux de bord, il faut savoir ce qui est arrivé à ce vaisseau. Il n'est certainement pas arrivé là tout seul. Apparement il s'est écrasé ici et le peuple de cette planète à dû construire ce temple autour pour le cacher.

La femme robot et le jeune humain fouillèrent ce qui semblait être la passerelle de ce vaisseau. Fédra parcourait chaque mémoires de l'appareil.
Soudain, elle alimenta une console de bord et un écran holographique s'afficha au dessus d'elle. Un visage étrange se mit à parler. Ses premiers mots furent :
"Ceci est certainement le dernier rapport de notre mission..."
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Mar 08 Jan 2008, 18:07

7. Passé

A bord de l'EXPLORER, dans la salle de réunion à coté de la passerelle. Les officiers supérieurs et Logan attendaient le Capitaine.
- Félicitations pour votre exploit Fédra.
- Je vous en prie T-Line.
- Le Docteur à raison, vous avez donné la parole à notre invité.
La femme robot fit un signe de tête pour remercier ses collègues.
Le Capitaine entra rapidement, prit sa place, et avec une impatience non dissimulée il commença :
- J'écoute votre rapport Fédra ! Dit-il en souriant.
Elle se retourna vers Logan et lui laissa la parole. Le Capitaine lui intima de commencer.
- Et bien, Fit-il intimidé par tous ces regards posé sur lui. Dans le vaisseau étranger, Fédra et moi-même avons découvert le dernier rapport du Capitaine. Je vais vous résumer ce que nous avons apprit. Il semblerai que cette race soit une espèce très évoluée, qui parcours la galaxie pacifiquement afin de collecter le plus d'informations possible sur absolument tout. De la science, en passant par la philosophie, la technologie, la politique, la sociologie, la religion et les arts. Leur mission d'exploration est basée sur la non-intervention. Un peu comme votre directive première m'a précisé Fédra. Ils ne se font jamais connaître des peuples qu'ils visitent.
- Ont-il une technologie furtive ?
- Oui Mittak, ils ont développé un système de camouflage et d'invisibilité performant.
- Qu'est-ce qui à mal tourné alors ? S'enquit l'Andorienne, curieuse d'entendre la suite.
- Il ont voulu étudier un peuple plus puissant qu'eux et très paranoïaque on va dire. Ils ont été remarqué, poursuivi et ont échoué sur cette lune.

Grant se frottait le menton en écoutant.
- Et vous dans tout ça ?
- Et bien... Selon le rapport, le vaisseau Hope qui acheminait les colons a été pris entre leur le leur et celui de ce peuple qui les poursuivait. Nous avons été victime de tirs croisés, en plein milieu de la bataille. Les "Connaisseurs", c'est le nom qu'ils se sont donné, ont tentés de téléporter des survivants du Hope, mais ils n'ont pu verrouiller que sur mon biosigne avant que le bâtiment n'explose. La bataille eu lieu dans le système planétaire voisin. Là où vos archives ont localisé la disparition du Hope. Les Connaisseurs sont passés ensuite en vitesse de distorsion vers ce système, où ils ont "disloqué" leur vaisseau en trois parties dès qu'ils sont repassés en vitesse d'impulsion. Ils se sont arrangé pour qu'elles s'écrasent chacune sur un planetoïde de ce système.
- Pourquoi ont-il fait ça ? Demandait Zick.
- Un des avantages avec les Ydrell, c'est le nom de ce peuple qui les pourchassait, c'est qu'ils s'en réfèrent toujours à leur planète mère avant de prendre n'importe quelle décision. En séparant le vaisseau en plusieurs morceaux, les Connaisseurs gagnaient du temps.
- Lequel allaient-ils suivre en premier...
Logan but une gorgée d'eau. Et reprit :
- Exactement Trénan. Le peu de Connaisseurs encore vivant se concentrèrent tous dans la partie du vaisseau faisant route vers ce monde. Ils s'écrasèrent à coté de cette petite ville. Les habitants vinrent à la rencontre de ces étrangers. Heureusement pour eux, les locaux les accueillirent avec plus de curiosité que de malveillance. Les Connaisseurs leurs demandèrent de bien vouloir les cacher ainsi que leurs technologies avant que les Ydrell arrivent.
- C'est logique. Interrompu T-Line. Comme ça, les Ydrell ont dû venir, constater la présence de l'épave et repartir, comme ils ont du faire pour les deux autres.
- Ils sont bien venus sur cette planète, ils ont vu les restes du vaisseau, les cadavres des Connaisseurs qui n'avaient pas survécu pendant le crash et sont repartit. Par la suite, l'épave fut transporter dans le temple. Les Connaisseurs et le peuple de ce monde ont inventés les mécanismes que nous avons ouvert pour atteindre les restes. Ils avaient aussi certains plans pour moi...

- Quels plans ? S'inquiéta le Capitaine.
- Ils voulaient que les locaux me donnent ce projecteur holographique quand j'aurais été en âge.

Logan posa sur la table une petite pièce de métal, le même visage que sur le rapport de mission trouvé par Fédra apparu. Les Connaisseurs était une race d'apparence humanoïde, seulement, leurs yeux était grand et noir, sans pupilles ni paupières. Ils avaient des antennes d'insecte. Une bouche fine et un nez très aplatit. Leur corps était maigre et long, recouvert d'un "pelage" comparable à celui des chats terrestre. Ce fin duvet les rendait agréable à regarder. Sur cet hologramme, le Connaisseurs leva une main, elle avait trois doigts.

"Jeune humain. Dit-il dignement. Nous sommes les Connaisseurs, à cause de nous tu es ici, et grâce à nous tu es ici. Je suis le représentant d'une espèce inconnue de la tienne, et qui le restera. Seulement, tu dois être notre ambassadeur, car nous savons ce que vous êtes, la Fédération, et vous devez savoir ce qui vous menace. Un peuple, les Ydrell, vous est inconnu également et le sera aussi pendant longtemps. Seulement, un jour votre expansion frôlera leur espace vital et ce jour : vous serez démuni. Notre code nous interdit d'intervenir. Mais cette fois, le destin à voulu que "tu" sois entre nous et eux. Je vais bafouer ce code de conduite..."
Le Capitaine étranger toussa et repris sa posture élégante.
"Terrien, quelque chose nous décime, nous les survivants Connaisseurs et ce peuple si chaleureux. Notre corps n'est pas fait pour ce monde et malgré nous, nous contaminons ceux qui nous ont accueilli. Ils sont peu, bientôt ils ne seront plus si nous ne parvenons pas à trouver comment les soigner. Par habitude sans doute, mes camarades et moi collectons encore des informations autour de nous. Sur ce monde vit une espèce végétale extraordinaire. Je te confierai à elle si le pire arrive. Nous avons construit une maison pour toi là où elle résident en majorité. La vitesse de la propagation de la maladie fait que je n'en ai plus pour très longtemps. Dès que tu pourra, rejoins les tiens, préviens la Fédération. Seul toi peux entrer dans le temple. Fais que notre sacrifice ne soit pas vain. Bon courage mon enfant."

L'image s'évapora.
- Fascinant ! Remarqua T-Line.
- Intriguant ! Ajouta Trénan.
- Qu'est-il arrivé ensuite ?
- Pour tout vous dire Lieutenant Zick, je n'ai aucun souvenirs d'eux. J'ai été élevé par ses végétaux, qui ont pourvu à mes besoins. Apparemment, ils n'ont pas réussi à trouver le remède à cette maladie foudroyante qui à décimé tout le monde. Je me souviens que vers mes 12 ans, des gens sont venu et ont tenté de pilier le temple. C'est pour cela que le système de sécurité s'était activé en formant ces nombreuses portes avant le dernier portail qui m'a scanné. Je n'ai jamais pu atteindre cette ultime porte car ils avaient créer les autres par dessus et je n'ai jamais réussi à trouver la bonne combinaison pour annuler cette sécurité. Une fois revenu sur mon monde après que les Orions m'ait enlevé, je vous ai guidée vers le temple pour que vous m'aidiez. L'être végétal à qui le Connaisseur m'avait confié n'avait pas eu réellement le temps d'échanger avec lui. Ils avaient réussi à communiquer par brides de concepts basic. Comme : "Sauver un être vivant" "En prendre soin" et "Il y a quelque chose d'important pour lui dans la ville". J'ai donc vécu avec ses êtres remarquable, sachant qu'un message important m'attendait dans le temple. Je m'y suis rendu des centaines de fois. Mais l'obsession des Connaisseurs pour le secret faisait que je n'avais pas les clés nécessaires pour mener à bien l'ouverture. Ils n'ont pas eu le temps de m'apprendre à parler, de m'enseigner. Ils ont été pris de cours, et j'ai du attendre toutes ses années...

Logan reprit une gorgée d'eau. Le Capitaine Grant prit la parole.
- Et nous vous avons trouvé ! Nous n'avons encore jamais rencontrer les Ydrell, donc votre "mission" de nous prévenir est vitale encore. Si cette menace est si grave, il nous faut charger à bord de l'EXPLORER cette épave des Connaisseurs, pour en apprendre le plus possible sur ce conflit. Fédra, vous allez téléporter le maximum en salle de chargement 3, une fois le tout à bord, nous ferons route vers la Terre. En chemin j'informerai l'Amiral de notre découverte.
- A vos ordres.
- Capitaine, je voudrai formuler une requête.
- Allez-y Monsieur Devenport.
- Je voudrai aller dire au revoir au peuple végétal.
- Permission accordée, la journée se termine bientôt à la surface, il faudra bien la nuit à l'équipe d'ingénieurs pour transférer le matériel et les données. Vous pouvez y aller, nous vous préviendrons quand vous devrez nous rejoindre.

Ils se levèrent tous et les Capitaine quitta la salle de réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Fabtrek
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 242
Age : 36
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Star trek "Explorer"   Mer 09 Jan 2008, 23:17

8. Dernière nuit

A peine sortie de la salle de réunion, l'ingénieur en chef se mit au travail.
- Fédra à salle des machine ! Préparez la salle de chargement 3...
Elle entra dans un turbolift et disparue.

Logan Devenport, lui, sortait en dernier de la salle. T-Line venait prendre des nouvelles.
- Comment-vous sentez-vous ?
- Très bien merci.
- La somme d'informations que vous avez reçue a été bien assimilée par votre cerveau. Cette technologie est au point il semblerai.
- Oui, je n'ai pas eu de maux de tête ou d'autres symptômes.
- N'hesitez pas à venir me voir si quelque chose ne va pas.
- Merci Docteur.

Le jeune homme était fasciné par T-Line, impatient de voir d'autres Vulcains, il trouvait que l'aplomb du Docteur la rendait forte et inspirait la confiance.

Les lieutenants Mittak, Zick ainsi que l'enseigne Trénan retournaient sur la passerelle.

Une demie heure plus tard, Logan était téléporté dans devant son ancienne maison. Au centre de l'assemblée de plantes.
Le soleil se couchait, et la géante gazeuse occupait une part importante du ciel, d'autres lunes y étaient suspendue.
Il retourna auprès de l'être végétal.
"Comment vas-tu ?" Ecrivait-il sur la feuille.
"Bien et toi ?" Lui repondit-elle en traçant sur le sable.
"Je ne sais pas..."
"Tu as pourtant retrouvé les tiens, viens-tu me dire que tu vas partir" S'exprima la plante.
"Oui, j'ai une mission, un rôle à jouer. Mais je ne veux pas te quitter."
"Tu ne nous quittera jamais, nous ressentons le scintillement des étoiles, quand tu sera là haut, nous les observerons..."

Au même instant, dans la ville. La nuit tombait, il n'y avait aucun nuage et le Capitaine et Fédra sortait du temple.
- Quelle belle nuit, ne trouvez-vous pas Capitaine ?
- Très belle en effet. Je crois que je ne me lasserai jamais de contempler les nuits étoilées sur chaque mondes de je visite.
- J'ai admiré mon ciel étoilé des milliers de fois. Dit-elle en levant son regard.
- Lorsque vous étiez seule sur votre planète.
- En effet. Après l'extinction de l'espèce qui m'a fabriqué, je suis restée active plusieurs milliers de vos années avant de m'éteindre.

Le Capitaine se plongea dans la voie lactée.
- Vous avez dû ressentir une solitude infinie. Dit-il.
- Oui, car comme vous l'avez lu dans mon dossier, je perçois les émotions. Mon créateur, un scientifique important de mon monde d'origine pensait, comme la grande majorité des habitants de la planète que nous étions seul dans l'univers. Alors afin de laisser une trace de leur passage, il a crée deux robots. Un féminin : moi, et un masculin.
- Oui j'ai bien lu votre dossier. Il vous a doté du principe féminin, de l'émotion féminine.
- En effet, et pour mon collègue robot masculin il lui a insufflé tout ce que représentait l'homme dans leur civilisation.
Le Capitaine eu un regard complice. Fédra le remarqua immédiatement.
- Cela vous amuse Capitaine ?
- Je trouve cette idée... drôle. Il savait votre civilisation condamnée, et comme seul message à l'éternité, il lègue ce vieux clivage homme-femme.
- Je ne sais pas si ses intention étaient rétrogrades, selon moi son idée était plus profonde. Il s'agit d'une complémentarité, en chaque être résident une part masculine et féminine plus ou moins importante, et toute sa vie, il est à la recherche de ce qu'il lui manque. N'avez-vous jamais ressenti ça ?

Le Capitaine se permit de ne pas répondre. Fédra remarqua qu'elle n'aurait pas dû poser cette question intime, elle reprit.
- C'est un mouvement perpétuel, une impulsion qui donne à nos existences une force irrépressible !
Grant admirait la fougue de son ingénieur.
- Voyez vous Capitaine, je n'ai jamais rencontré mon double masculin, je ne sais pas où il est, si il est toujours vivant, ou détruit, ou inactivé.
- Ressentez vous un manque ?
- Oui, car nous avons été fait pour être deux.
- Vous vous sentez incomplète ?
- Je ne sais pas. Dit-elle avec moins d'éloquence. Mais en regardant ce ciel étoilé, je devine que si il avait été là, sa beauté aurait été décuplée, et je n'aurais fais qu'une avec l'Univers que nous admirons. Aujourd'hui, ce ciel est beau, je comprend au niveau de mes connaissances la galaxie, mais c'est tout.
Le Capitaine était ému.
- Fédra, je crois que je n'ai jamais entendu quelqu'un évoquer le sentiment amoureux aussi bien que vous. Ce scientifique à mené à bien son projet, vous êtes la digne heritière de toutes les femmes de votre ancien monde.

Logan continuait à dialoguer avec celle qui avait pris soin de lui pendant toute ses années.
"Ta main est tremblante, j'entends les battements de ton coeur se propager dans le sol jusqu'à mes racines, dis-moi."
Il leva les yeux au ciel.
"Je ressens quelque chose que je ne peux t'expliquer."
"Essais."
Il pris une inspiration, réfléchit un instant.
"Aimes-tu le soleil ?"
"Oui évidement, j'aspire à aller vers lui."
"Est-ce que tu apprécie ses rayons, te plonger dans sa magnificence ?"
"Je crois que c'est ce que je préfère" Lui répondit la plante.
"Comment vis-tu sans lui ?"
"Je suis dans l'attente d'être à nouveau toucher par sa chaleur"
"Voila." Écrivit Logan sur la feuille. "Je crois que j'ai rencontré mon soleil..."

Elle ne savait pas quoi répondre. Comme émue de savoir que celui qu'elle avait élevé ressentait l'amour.
Logan ouvra le sac de couchage de Starfleet qu'on lui avait donner pour passer la nuit.
C'est à coté de son amie, de sa mère végétale adoptive qu'il passa sa dernière nuit sur son monde. avant de fermer les yeux il regardait le ciel, voyant passer un point lumineux. Ce devait être l'EXPLORER. A son bord se trouvait un soleil, celui qui réchauffait son coeur en plein milieu de la nuit.

Fin du Chapitre II
Revenir en haut Aller en bas
 

Star trek "Explorer"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions-