Accueilsujets récentsFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 [post VOY] Reine Éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: [post VOY] Reine Éternelle   Lun 26 Nov 2007, 09:23


                    « Reine Eternelle »

Introduction


UNITE 1451 DESACTIVEE...INITIALISATION DU PROGRAMME DE TRANSFERT...ACTIVATION DU TRANSFERT DE MEMOIRE...EN ATTENTE...COMPLET...PHASE D'ACTIVATION DE L'UNITE 1452 LANCEE...ACTIVATION DU NODULE CORTICALE ET DES PERIPHERIQUES CYBERNETIQUES...EN COURS...FONCTIONS CYBERNETIQUES EN PHASE DE REVEIL....IMPLANTATION DE LA MEMOIRE DANS L'UNITE 1452...EN PROGRES...COMPLETE...INITIALISATION DES IMPLANTS OCULAIRES...ACTIVATION...

...La chape de ténèbres s'effaça lentement, tel un horizon d'obscurité, laissant place à une aube brumeuse. Nimbée d'un halo verdâtre, il y pulsait une étoile d'un rouge intense... Première sensation retrouvée, la vue…
Puis, lentement, les pensées affluèrent, d'abord comme un écho lointain, tissés d'innombrables souvenirs... Et derrière cette mémoire émergente, téléchargée, porteuse de plusieurs millénaires d'existence, une violente et intense émotion...Et un cri, un cri libérateur, celui qui active la machine par la rage, la détermination, la volonté, la haine...

_"JANEWAY!!!"

CHAPITRE PREMIER

San Francisco, Le New Golden Gate venait d’être terminé, remplaçant le précédent, détruit lors des bombardements de la flotte Breen. La cérémonie de baptême de ce nouveau pont avait été éprouvante pour le nouvel Amiral récemment promu, à l’issue d’un « voyage » tumultueux de près de sept ans !
Kathryn Janeway  se dirigea vers le synthétiseur de son nouvel appartement de fonction. Une barre se dessina sur son front, signe d’une éprouvante journée, et le reflet que lui renvoyait le pupitre de contrôle ne lui plaisait pas du tout. Elle passa un doigt sur la ride et en découvrit d’autres disséminées autour de ses lèvres… Une moue se dessina sur celles ci…

_ « Café, noir ! »

Le synthétiseur émit une douce lumière, pendant qu’en une fraction de secondes, les molécules du breuvage et de son récipient s’aggloméraient sous ses yeux. Se saisissant de la tasse, elle se dirigea tout en la sirotant vers un fauteuil à l’effigie du drapeau de Starfleet.

_ « Ordinateur, lecture de la messagerie vocale. »

_ « Aucun message enregistré » répondit la voix synthétique.

L’euphorie du retour du Voyager était enfin passé, après des mois de protocole, d’enquêtes, d’interrogatoires, et enfin de promotions…Kathryn eut un bref instant d’angoisse, face à toutes les épreuves, les joies comme les peines, qu’elle et son équipage avaient traversé. Et il lui manquait maintenant, dans cette solitude feutrée, cette ambiance si particulière d’une passerelle de commandement, et de la proximité avec son équipage…Ce qui lui faisait défaut le plus, était sa conscience, cette voix chaleureuse et rassurante, cette présence qu’avait été son premier officier; le Commandant Chakotay. Ses lèvres esquissèrent un sourire. Le Capitaine Chakotay ! Lui aussi, avait eu une promotion. Réintégré à Starfleet, après des mois d’enquêtes sur le journal de bord du Voyager, et auprès des membres de l’équipage par les services de Starfleet Command pour finalement arriver à la même conclusion que Janeway. La bureaucratie et ses lourdeurs, elles, n’avaient pas changés depuis son départ. Et même la guerre contre le Dominion, n’avait eu raison de l’institution et des traditions.

Kathryn se leva, se dirigeant vers la vue extérieure panoramique de la baie de San Francisco. Une pluie fine ruisselait sur les vitres de son appartement, laissant de longues et minces lignes d’eau dessiner des arabesques mouvementés sur la paroi transparente comme du verre.

_ « Il faut que je dormes… » Se dit-elle à haute voix.

_ « JANEWAY !!! »

Kathryn se redressa d’un seul mouvement sur son lit ! Le corps en sueur, une douleur violente éclata sur sa nuque. Etouffant un cri, elle entreprit de se masser les muscles douloureux et contractés, alors que son esprit était encore brumeux et ses pensées confuses. Sensation au goût amer qui suit la fin d’un mauvais rêve. Souvenirs rémanents qui la hantent certaines nuits…C’était une de ses nuits…

_ « Ordinateur, lumière, tamisée. »

Et maintenant, son instinct sonnait l’alarme. Mais elle n’était plus sur le Voyager, elle n’avait plus à affronter tous ses dangers…

_ «  Encore une belle nuit blanche en perspective ! » se dit-elle à elle-même, comme pour s’encourager…Kathryn enfila un peignoir et prit place sur son bureau.

_ « Ordinateur, ouvre le dossier Borg… »


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Lun 26 Nov 2007, 20:18

CHAPITRE DEUX

L’USS VECTOR était en perdition ! Le noyau de distorsion avait été sévèrement touché. Les nombreuses et importantes fuites de plasma empêchaient d’approcher du cœur. Le maintien de la réaction Matière/Antimatière dans la chambre de confinement tenait du miracle, ou plutôt grâce au talent du jeune ingénieur ; le lieutenant Jir, et son équipe. Ce Bolian savait motiver les hommes et les femmes de l’ingénierie en maintenant une coordination des réparations à la limite de la perfection.

Mais est-ce que cela serait suffisant aujourd’hui ? pensa t’il, fébrilement occupé à purger les conduits de plasma fissurés, et dérouter l’alimentation principale sur des réseaux auxiliaires. Ses doigts volaient littéralement sur le pupitre de contrôle. Son incroyable cadence n’était interrompue que par les sursauts de son corps, lorsqu’un conduit de transfert explosait sous l’effet de la surcharge.
En l’absence de suffisamment d’énergie pour maintenir le noyau derrière un champ de force, la paroi blindée était abaissée et malgré qu’elle soit en duranium, elle vibrait à chaque onde de choc. Jir implorait ses ancêtres qu’elle puisse encore tenir ! Qu’est ce que disaient déjà les klingons dans une telle situation catastrophique ? Ah oui ! C’est un bon jour pour mourir ! A la réflexion, Jir n’aimait pas cette philosophie.

_ « Lieutenant Jir, ici la passerelle. Quand pourrais-je espérer récupérer la propulsion ? » La voix du premier officier était empreinte d’émotions.

_ « Madame, encore quelques minutes et nous pourrons utiliser la distorsion. » Jir ne pouvait répondre autre chose, il savait qu’à tout moment la réaction du noyau pouvait s’emballer, et fissurer la chambre de réaction, ce qui sonnerait le glas à l’USS Vector.

_ « Monsieur Jir, faites tout votre possible, la survie de l’équipage dépend entièrement de ses réparations ! » Le trémolo dans la voix du premier officier en disait plus long que la phrase qu’elle avait prononcée.

-« J’y travaille Madame, j’y travaille. » Il ne voyait pas quoi lui répondre d’autre.

Vu du dehors, USS Vector de Classe Steamrunnner semblait peu endommagé, hormis un long sillon de métal et de matériaux vaporisés, sur tous les ponts de la machinerie. Quelques impacts sur les ponts habités ; les nacelles semblaient intactes. L’on aurait voulu immobiliser un vaisseau que l’on n’aurait pas fait mieux…



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mar 27 Nov 2007, 05:18

CHAPITRE TROIS

L’oiseau de proie était occulté, un silence pesant régnait sur sa passerelle. Le capitaine Kurshak analysait les données des senseurs, tandis que son équipage sentait poindre une tension peu commune à ses derniers jours assez calmes de leur patrouille, le long de la frontière Romulano-Klingonne.

_ « Gorsh ! As-tu balayé tous les débris ? » La voix du Capitaine trancha le silence, comme un Mekleth !

_ « Oui, Capitaine, pas de survivant ! »

_ « Alors nous devons avertir le haut conseil. Ils informeront Starfleet de notre découverte. »

Les débris de l’USS Vector était éparpillé sur des milliers de kilomètres, il avait été minutieusement découpé, et l’on distinguait ça et là des corps sans vie, mutilés par la décompression et l’exposition au vide.

Kurshak était en proie à l’incompréhension la plus totale. Il avait fait partie de ces officiers klingons ayant participé à un échange de commandement avec les hommes de Starfleet. Il savait, au vue des analyses sur son pupitre-écran, que les Borgs étaient de retour. Mais il ne comprenait vraiment pas leurs agissements. Les Borgs assimilaient ! Ils ne laissaient pas de corps ! L’acharnement sur le vaisseau de Starfleet était incompréhensible. Et le seul rapport qu’il avait eu l’occasion de lire sur des agissements aussi étranges, concernait un groupe de Borgs aux services d’un androïde nommé Lore. Celui-ci avait été neutralisé par Picard. Aucune raison ne pouvait expliquer le massacre qu’il contemplait…Sauf une, car en grand guerrier Klingon qu’il était, ce tableau macabre lui rappelait que trop bien la guerre contre l’Empire Romulien. Les borgs n’assimilaient plus, ils étaient entrés en guerre contre la Fédération!



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mer 28 Nov 2007, 09:03

CHAPITRE QUATRE

Siège de StarFleet Command, San Francisco, au lendemain d’une nuit pluvieuse.

Il régnait une étrange effervescence, alors que l’amiral Kathryn Janeway se rendait dans ses bureaux. Une fourmilière, pensa-t-elle, tout en traversant le hall principal, ses pieds martelant le marbre. Voilà ce à quoi lui rappelait cette agitation, cette atmosphère fébrile. Elle vit alors sur les écrans géants du hall, les dernières informations de la F.P.U. On y parlait des colonies de la fédération, à la bordure de la frontière cardassienne, qui avait été attaqué, sournoisement, gratuitement… Une débauche de haine imputable à un groupe terroriste et nationaliste cardassien, qui avait eu l’audace de revendiquer l’attaque. Bien sûr, le gouvernement de Cardassia Prime niait toute implication, lié de loin ou de près à ses actes terroristes !

_ « Amiral Janeway ? Vous êtes attendu en salle de Briefing, nous avons peut être un code gris. »

Kathryn regarda l’enseigne qui lui faisait face comme s’il venait de lui annoncer une catastrophe. Et c’en était une ! Les Borgs étaient de retour dans le quadrant alpha !

Salle de Briefing

Toute l’Amirauté, représentant les différentes flottes chargées de la protection du quadrant alpha, était présente autour d’un immense holo-projecteur tactique. La présence de Janeway était de mise, au vue des premiers rapports arrivés. Les Borgs attaquaient la Fédération ! C’était l’Amiral Carter qui présidait ce conseil extraordinaire.

_ « ça n’a pas de sens Kathryn ! Les informations que nous a confiées le haut conseil klingon doivent être erronées. »

_ « Je ne sais que dire, Amiral Carter, hormis le fait que les signatures énergétiques sont indubitablement celle d’armes Borg. C’est le modus operandi qui ne colle pas à leurs agissements. Cet acharnement sur le vaisseau pourrait laisser à penser qu’ils recherchaient peut être quelque chose à bord de l’USS Vector. »

_ « l’USS Vector était un navire de ma flotte, Kathryn. Ce n’était ni un vaisseau tactique ni un navire scientifique. Que pouvaient-ils bien chercher à bord qui vaille la peine de le disloquer? »

La réponse de l’Amiral Nor engendra un silence de mort. Tous savaient que le fils de cet illustre stratège Bolian était à bord de l’USS Vector. Kathryn leva les yeux vers lui, et vit un homme abattu, émotionnellement parlant, mais qui luttait contre lui-même pour assurer au mieux ses fonctions.

_ « Je ferais tout mon possible pour analyser au mieux les données envoyées par le haut conseil klingon, Amiral Nor. La vérité sera faite sur cette affaire. »

Nor acquiesça d’un mouvement de tête, et le brouhaha habituel du briefing reprit…



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mer 28 Nov 2007, 14:18

CHAPITRE CINQ

Quelque part dans la galaxie…

Une nacelle de sauvetage flottait dans un vide spectral, seule au milieu de nulle part.

_ « Lieutenant Jir, pouvez vous nous dire où nous sommes ? »

Jir regardait par un des hublots, guettant une silhouette familière dans les constellations qui les entouraient. Rien ! Aucune ne lui était familière. Lors de l’éjection du navire, la nacelle fut aspirée par l’ouverture du tunnel de transdistorsion que le Cube Borg avait créé. Bringuebalée et sans propulsion, alors que le cube accélérait dans la singularité, le module de sauvetage fut expulsé du tunnel. Mais où ? Il n’en avait aucune idée.

Le jeune lieutenant Bolian partageait l’exiguïté du module de sauvetage avec le premier officier, un officier des opérations dont il avait oublié le nom, et deux de ses subalternes en Ingénierie. Le jeune officier des opérations était inconscient, son front portant encore les traces d’une méchante commotion. La coïncidence avait voulu, lors de la brutale évacuation de l’USS Vector, que le lieutenant Jir s’engouffre, lui, ses deux équipiers, avec le Premier Officier transportant le blessé, dans le même module. Le capitaine et une grande partie de l’équipage n’avait pas atteint les nacelles de sauvetage…

Pourtant, Jir avait réussi à offrir la précieuse distorsion au Commandant ! A peine l’USS Vector avait esquissé un mouvement, que le cube Borg avait fait feu. Des faisceaux verts découpèrent la coque comme du beurre, ne laissant aucune échappatoire possible au navire de Starfleet. La première salve sectionna les nacelles, et en réaction, les conduits de transfert du plasma, servant à alimenter les bobines de distorsion, explosèrent à l’unisson.
Puis, avec une minutie macabre, Les salves suivantes atteignirent l’avant du vaisseau, qui se disloqua comme un jeu de construction. Jir n’en croyait pas ses yeux, collé contre le hublot d’observation du module de sauvetage ! Le cube Borg s’acharnait sur les débris calcinés d’un USS Vector déjà moribond.

_ « Madame, je ne reconnais aucune des constellations que nous apercevons. »

Le Commandant Helen Baxter soupira, baissant son regard sur le visage endolori et inconscient de son officier d’opérations.

_ « C’est moi qui ait recommandé Stevens au Capitaine… »



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mer 05 Déc 2007, 07:15

CHAPITRE SIX

La voix métallique résonnait de haine !

_"TU M'AS TRAHIE!"

_"NON! JE NE......"

Seven Of Nine ouvrit les yeux, ne terminant pas sa phrase. Elle se redressa, son regard posé sur l'homme qui dormait profondément à ses côtés. Toujours en proie à des émotions étranges, signe de la rémanence engendrée par la tentative de connexion sur son interface Borg...

Haine, colère, rage! Elle aurait pu briser la nuque de son compagnon, si elle s'était laissé emporter par cette déferlante émotionnelle.

Elle prit son tri-enregistreur, posé sur sa table de chevet, et ausculta ses implants crâniens Borg.

_"Mmm...Seven? Ça ne va pas?"

_"Rien Chéri... Rendors-toi..."

Le ton de Seven était calculé et modulé pour imprégner dans sa réponse un sentiment de calme et de sérénité.

Elle caressa un instant les cheveux de son compagnon, pour l'aider à retrouver le sommeil, celui-ci ne tarda pas à se rendormir. Alors, elle se leva tout en rectifiant les calibrages de son tri-enregistreur.

Arrivé dans son bureau, elle y prit place tout en activant le pupitre de contrôle de son ordinateur.

_"Ordinateur, mets moi en relation avec l'Amiral Janeway, code: un quatre cinq deux Alpha Oméga. Transmet lui, en audio seulement, ce message: Opération "Boîte de Pandore" activée."



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mar 18 Déc 2007, 10:56

CHAPITRE SEPT

Le NIRH'GARH fendait l'espace conventionnel, enfermé dans sa bulle de distorsion, et les étoiles formaient des traits lumineux familiers, à travers les baies d'observation de la salle de briefing.

Kathryn regardait ce paysage, son esprit perdu dans la contemplation de l'espace distordu...

_ "Amiral Janeway? Le capitaine Sourak vous attend sur la passerelle. Nous allons parvenir au dernières coordonnées spatiales de l'USS VECTOR, et le capitaine souhaite vous avoir à ses côtés avant notre entrée dans l'espace conventionnel."

_"Bien Enseigne, j'arrive."

Kathryn observa la rigueur quasi-militaire du jeune officier... Autre temps, autre mœurs... La guerre contre le Dominion avait laissé de profondes cicatrices dans les rangs de la Fédération. Starfleet avait fait le nécessaire pour que l'académie évolue en fonction des besoins... Les jeunes élèves officiers de la flotte n’avaient plus l'aspect candide d'autrefois. Ils étaient déjà marqués par la tragédie, et leurs regards étaient ceux d'adultes alors qu'ils n'en étaient pas tout à fait...

Kathryn soupira, réajustant son uniforme, elle se dirigea vers le sas d'accès à la passerelle.

L'USS NIRH'GARH émergea dans l'espace conventionnel, boucliers levés, armements activés. Le vaisseau de classe Sovereign écarta dans son sillage, sur son bouclier déflecteur, les débris éparpillés de ce qui fut l'USS VECTOR. Un silence de deuil s'installa sur la passerelle, seules les vibrations engendrées par les impacts sur le déflecteur du navire troublaient l'atmosphère pesante de la salle de commandement. Un carnage! C'était le premier mot qui vint à l'esprit de Kathryn.

_"Alors? Quand pensez-vous Amiral?"


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 06 Jan 2008, 23:07

CHAPITRE HUIT

Le cube Borg émergea de transdistorsion. Il semblait avoir subi de lourds dégâts. Mais on pouvait déjà voir sur sa coque, encore marquée par les tirs de disrupteurs et de torpilles, les effets de régénération de la structure!

Il s'immobilisa complètement. Le souffle quantique du tunnel de transdistorsion, engendré par le Cube, s'effondra derrière lui, tout en éjectant des débris de ce qui fut un croiseur de guerre klingon.

_"Communication subspatiale...Vaisseau tactique 136, veuillez rejoindre le secteur 002. Vaisseau éclaireur 245, transmettez vos données des navires de Starfleet du secteur 001....Nooooooonnn! ...Pas maintenant! ...Je... je ne veux plus supporter cela... Drone 542, où en êtes-vous sur la reconfiguration de ma mémoire?... Asssezzz! Je ne peux supporter ces...sou...venirs,...ces...émo...tions..."

Les drones s'affairaient autour du module de commandement sans pour autant avoir assimilé les ordres qu'on venait de leur donner. Ils continuaient le travail de leur précédente assignation, tandis que s'agitait au sol, une silhouette recroquevillée en conflit mental avec elle-même! Chacune de ses crises d'omniscience sur ses milliers de vies passées semblaient la couper momentanément du collectif, comme un insidieux virus tapie en elle, interrompant ses facultés de discernement et de commandement! Si seulement elle pouvait les éliminer aussi facilement que l'espèce 5008... Ses moucherons de klingons!

_"JANEWAY, que m'as tu fais?"

...Son cri presque humain se perdit dans les coursives du module de commandement, tandis que le cube Borg poursuivait sa phase de régénération...

La Reine Borg souffrait et divaguait.


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Ven 25 Jan 2008, 10:02

CHAPITRE NEUF

Quelque part dans la galaxie…

Le lieutenant Jir s’inquiétait de l’état de L’enseigne Stevens. Le kit médical avait agi sur les lésions externes, mais il ne pouvait aucunement assurer une intervention interne. L’œdème cérébral de l’officier des opérations était suffisamment grave pour nécessiter une opération… Mais rien dans la capsule de sauvetage ne pouvait l’aider…Il allait mourir dans les bras de son premier officier…

_ « Son état m’inquiète Madame. Je crois que nous devrions essayer de ralentir son organisme pour limiter les dégâts… »

Le commandant Helen Baxter était perdu dans ses pensées. Du sang avait séché dans ses cheveux, résidus sanglants d’une blessure, coagulant sur son front de porcelaine. Le lieutenant Jir attendit qu’elle lève la tête, alors qu’elle observait le visage cireux de L’enseigne Stevens.

_ « Faites le nécessaire, lieutenant Jir. » dit-elle dans un soupir.

Dehors, l’on pouvait voir par le hublot d’observation, des fragments de l’USS Vector, emportés eux aussi dans le tunnel de transdistorsion.
Alors que Jir cherchait dans le kit médical une drogue appropriée au ralentissement de l’organisme humain ; soudain, son regard s’arrêta sur un objet flottant et dérivant vers leur position. Fronçant le front, il appela un de ses équipiers qui partageait l’exiguïté de leur capsule.

_ « Chef Roon, ce ne serait pas un morceau de la console centrale en machinerie, ça ? »

Il pointa du doigt le-dit objet, et Roon se pencha vers lui, tordant son cou pour mieux voir.

_ « ça me semble être cela, lieutenant ! »

Jir mit en route son cerveau à pleine vitesse. Le signal de détresse de leur Balise subspatiale pourrait être amplifié par les cellules énergétiques autonomes de cette console, si elles avaient survécu à l’explosion du navire. Un signal amplifié, c’est plus de chances d’être retrouvé. Et leur situation dramatique ne leur en laissait pas le choix. Il savait les risques d’un signal amplifié, l’ennemi pourrait le capter. Et ils finiraient tous, au mieux détruits, au pire assimilés…

_ « Chef Roon, est ce que vous croyez possible que l’on utilise les grappins de secours pour la tracter jusqu’à nous ? »

_ « En théorie, peut être lieutenant. Mais on ne peut pas vraiment viser. »

_ « Et si on utilise les verniers de manœuvres de la capsule ? »

_ « Faudrait qu’il nous reste assez de jus, et la console de contrôle de la capsule a grillé lors de notre capture dans le tunnel de transdistorsion. Faut que je vérifie lieutenant. »

Jir sourie. Il vit l’éclair d’espoir qui traversa le regard du Chef Roon, déjà en train de démonter les restes de la console…



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Ven 25 Jan 2008, 11:07

CHAPITRE DIX

Le prédateur occulté fonçait sur les traces de sa proie. Kurshak jubilait ! Il avait retrouvé la piste, laissé dans sa fuite ,de l’animal blessé. Kurshak savait que le vaisseau Borg avait été sévèrement touché et qu’il laissait derrière lui des résidus énergétiques ! Il avait appris au moins ça avec les humains de Starfleet ! Malgré qu’il ait annihilé un croiseur lourd klingon et toute son escorte d’oiseaux de proie, le cube Borg avait poursuivi sa route!

Un nouveau chef pour la flotte de guerre de ce secteur allait devoir siéger au conseil, vu que le précédent avait péri avec le croiseur lourd, la place était maintenant vacante. Ironie du destin, Kurshak briguait ce poste depuis toujours ; son père ayant été destitué de ses mêmes fonctions lors de la guerre contre le Dominion. La famille qui avait mis en place son successeur, avait été responsable de la destitution du père de Kurshak.

_ « Plus vite ! Ne peux t’on pas pousser plus notre propulsion ? »

Kurshak frappa sur les accoudoirs de son siège de commandement. Il tourna la tête vers l’officier des machines, abhorrant un sourire carnassier et un regard assassin envers son subalterne.

_ « Capitaine, si l’on augmente la vitesse de distorsion, on risque d’endommager la chambre du noyau ! »

Kurshak savait pertinemment ce que cela impliquait. Si la chambre cédait, l’explosion qui en résulterait, détruirait irrémédiablement le vaisseau !
Comme pour appuyer ses craintes l’officier des machines rajouta :

_ « … Nous sommes déjà à 30% au delà des limites de sécurité… »

_ « Krigg, aujourd’hui est un jour pour voir si nous pouvons dépasser 40% ! »

_ « Capitaine, je viens de capter un signal de reconnaissance Starfleet. C’est une balise de détresse ! »

_ « Nous sommes en chasse, Ra’ahg ! Transmettez la position au Haut Conseil sur une fréquence protégée. »

_ « Capitaine, les senseurs longue portée nous indiquent l’apparition d’un tunnel de transdistorsion à proximité des coordonnées de la balise. C’est notre proie ! »

_ « Alors…Armez les disrupteurs, chargez les torpilles, et sortez de distorsion aux coordonnées. Il semble que notre proie a mordu à un hameçon »


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 27 Jan 2008, 04:24

CHAPITRE ONZE

_ « Je m’en veux Seven, Je m’en veux terriblement de ne pas avoir envisagé cette issue du conflit. »

La voix était empreinte de tristesse

_ « Cela n’en finira donc jamais ? »

Kathryn se posait plus la question à elle-même qu’à Seven. L’écran de la transmission subspatiale grésilla un instant.
L'USS NIRH'GARH était aux confins du quadrant alpha et la communication avec la Terre, où séjournait Seven Of Nine, rencontrait parfois quelques problèmes.

_ « Amiral, nous avons planifié ce projet, étape après étape, en pesant le pour et le contre. Nous connaissions les risques d’une telle entreprise. Les répercussions dans le collectif Borg ne pouvaient se faire sans conséquences. »

_ « Seven, parfois, vous m’effrayez encore ! »

_ « Amiral, j’essaye simplement de vous faire accepter le fait qu’un mal est, malheureusement, parfois nécessaire pour le bien de tous. »

Kathryn s’enfonça en arrière sur son fauteuil de bureau, frottant ses yeux, signe flagrant d’un manque de sommeil.

_ « Vous avez sans doute raison Seven. Ce mal-là est nécessaire pour le bien de tous… »

Seven acquiesça de la tête, tandis que Janeway baissait son regard, résignée.

_ « L’opération Boîte de Pandore est à sa phase initial. Qu’en sera-t-il lorsqu’il aura imprégné tout le collectif ? » Se demanda Kathryn à voix haute.

_ « D’après mes calculs et ceux du Commander Barclay de l’institut Daystrom, chaque interconnexion neurale directe entre le sujet zéro et le collectif, engendre une contamination systématique, par le programme, de la population Borg. Ce programme de Restructuration Neurale des Zones d’Emotivité est indétectable par les sondes des drones ; comme vous l’avez suggéré. Il est codé et fait partie intégrante des algorithmes protéiniques assurant le fonctionnement des nanites. Même une reconfiguration complète ne pourrait effacer la Boîte de Pandore. Le message ARN implanté est virtuellement invisible. »

Janeway releva la tête.
_ « Je sais déjà tout cela Seven, mais je me demande si l’accès aux émotions étendus à tous ces êtres qui en sont dénués ou privés, depuis très longtemps pour certains, ne risque t’il pas d’engendrer la destruction de tout le collectif ? Nous avons laissé trop d’incertitudes en suspens, dans cette entreprise. »

_ « Amiral, l’unimatrice zéro nous a prouvé que les borgs étaient capable de souvenirs émotionnels. L’empreinte laissée par ces émotions qu’ils ont vécues avant leur assimilation, peut éventuellement se réactiver. »

_ « Oui, oui Seven, je sais…Mais je ne peux m’empêcher de penser à la disparition de l’USS VECTOR, et au fils de l’Amiral Nor. Indirectement, nos actes ont en quelque sorte provoqué cet évènement, et je m’en veux de lui avoir enlevé la seule chose qu’il chérissait le plus au monde ; son fils ! »

Kathryn avait l’estomac noué après cette « confession ». Le constat de ces évènements récents lui rappelait que trop douloureusement ses choix de faire carrière au détriment d’une vie familiale … Ainsi en avaient voulu le destin…
Le combadge de Janeway s’activa, brisant cette réflexion.

_ « Passerelle à Amiral Janeway, nous venons de recevoir un message prioritaire émanant directement du Haut Conseil Klingon ! Un de leur navire a intercepté une transmission d’une de nos balises de détresse, dans un secteur hors du quadrant Alpha. Son code d’identification correspond à une capsule de sauvetage de l’USS VECTOR. Nous sommes en train de modifier notre route pour rejoindre ses coordonnées. »

_ « Je monte en passerelle ! »

Comment diable cette capsule pouvait être hors du quadrant Alpha ?

_ « Seven, je vous recontacterai dès que possible. Ah ! Au fait, vous auriez fait un très mauvais conseiller à bord d’un navire! Au revoir Seven. »

_ « Au revoir Amiral »

L’écran s’éteignit, laissant place au logo de Starfleet sur un fond bleu…



Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 02:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 27 Jan 2008, 05:51

CHAPITRE DOUZE

Le SHARKHAN sortit de distorsion, armement paré, tout en restant occulté.

_ « Rapport, Gorsh ! »

_ « Nombreux débris présents dans le secteur, en majorité du duranium …Ce sont les restes d’un navire Starfleet. Un seul Cube Borg présent… C’est notre proie Capitaine ! »

Les lèvres de Kurshak esquissèrent un sourire de défi.

_ « Manœuvre KILH’ NORG’ HA! J’ai une belle surprise pour vous, Borg ! »

Furtivement, l’oiseau de proie plongea tel un rapace vers les plus gros débris qui dérivaient dans l’espace. Le Cube Borg, de son côté, semblait entièrement occupé à sa tâche : remorquer avec son rayon tracteur vers un de ses docks, une minuscule capsule de sauvetage.

_ « Coupe l’impulsion Kriig, on se cale derrière ce débris. »

Kurshak, tendu, s’exprimait sèchement et à mi-voix. Il savait qu’il ne fallait pas qu’il rate cette manœuvre. La puissance de feu du Cube Borg était cent fois, voire mille fois supérieur à l’oiseau de proie de classe B’ REL ! Et il ne devait pas échouer. Sa vie, son honneur, et celui de sa Maison comme de son équipage étaient en jeu.

_ « Ra’ahg, lâche et magnétise toutes nos mines antimatière sur le plus gros débris ! Kriig, il me faut toute la puissance sur le rayon tracteur ! »

_ « Oui, Capitaine ! »

Son équipage avait répondu à l’unisson, Kurshak ressentit une certaine fierté à l’égard de ses hommes !
Les mines furent libérées et à l’aide de leurs verniers de manœuvre, elles vinrent toutes se coller sur la paroi métallique du débris.

_ « Gorsh, tu seras à la manœuvre du rayon tracteur. Une seul erreur et nous sommes tous morts, en route pour le STO’ VO’ KOR, sans avoir mené bataille ! Je veux le meilleur de toi ! »

_ « Oui, Capitaine ! »

Un fin faisceau verdâtre frappa le débris constellés de plusieurs dizaines de mines antimatière pour l’instant non armées. S’ils voulaient blesser à mort leur proie, ils devaient ruser ! Le débris que l’oiseau de proie allait tracter, serait masqué par le champ occulteur, le temps pour les klingons de s’approcher suffisamment près de l’énorme Cube. La ruse consistait à arriver pleine impulsion sur les Borgs, en espérant qu’ils n’aient pas le temps de scanner. Alors, il faudra lâcher le débris, tirer pour faire diversion, effectuer une manœuvre d’évasion, et armer les mines, le tout simultanément ! Avec un peu de chance, et en invoquant Khaless, l’oiseau de proie aura le temps de sortir du périmètre de l’explosion !
Kurshak savait que le sort de cette manœuvre se déciderait en une fraction de seconde. Soit ils réussissaient, soit ils périssaient !

_ « A mon ordre, pleine puissance sur les boucliers. En avant toute sur les Borgs… »

Kurshak attendit quelques secondes qui furent interminables pour l’équipage.

_ « Maintenant ! »

Et alors que le SHARKAN fondait sur sa proie, tout l’équipage cria :

_ « Pour l’empire ! »


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 03:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Lun 28 Jan 2008, 05:32

CHAPITRE TREIZE

Starfleet Command, Bureau de l’amiral des flottes Lionel Carlson.

_ « Non, Amiral Nor. Je n’ai aucunement l’envie de mobiliser plus de vaisseaux sur cette affaire. Je compatis à votre malheur, mais je ne peux entériner votre demande. Les flottes et les navires détachés le long de la frontière Romulienne et Klingonne surveillent en ce moment même les déplacements des Borgs, nous avons une dizaine de leurs vaisseaux qui pourchassent sans répit nos propres unités. Starfleet a déjà perdu trois navires en plus de l’USS VECTOR ! Je ne veux pas d’un autre Wolf 359 ! »

L’amiral Nor regardait, incrédule, son ancien camarade de promotion. Ils avaient fait leur classe ensemble à l’académie de Starfleet, mais Carlson avait bénéficié de l’influence de son père pour gravir plus rapidement les échelons.

Nor, lui, avait fait preuve d’un grand talent pour diriger des équipages. Fin stratège, il s’était plusieurs fois distingué au combat. C’était un officier de « terrain », pas un de ses « ronds-de-cuir » jouant à la guerre sur des holo-pupitres tactiques, dans le sacro-saint centre de commandement de Starfleet !

_ « C’est mon fils, Lionel ! »

Nor avait prononcé cette phrase avec un goût de désespoir.

_ « Je le sais, Nor, je le sais bien… »


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 03:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Lun 28 Jan 2008, 06:28

CHAPITRE QUATORZE

L’oiseau de proie, occulté, filait à pleine impulsion, droit sur le cube Borg. Celui-ci ne manifestait pour l’instant aucun signe d’hostilités, il ne les avait sans doute pas encore repérés. L’ambiance sur la passerelle du SHARKAHN était fébrile. Kurshak battait la mesure sur les accoudoirs de son siège de Capitaine. Son équipage fredonnait un chant guerrier à mi-voix, au rythme du tempo. C’était un hymne en l’honneur des guerriers morts aux combats, se préparant à rejoindre le STO’ VO’ KOR !

_ « Capitaine, je détecte des signes de vie dans la capsule de sauvetage ! »

_ « Signes de vie ? Tu ne confonds pas plutôt avec celles des Borgs ? »

_ « Non, Capitaine ! Il y a un bolien, trois humains, et un betazoïde.»

_ « Impossible ! Pourquoi n’ont-ils pas encore été assimilés ? »

Kurshak vérifia de lui-même les données physiologiques sur son écran tactique de commandement. Par le Batleth de Khaless ! Il était maintenant face à un cruel dilemme. Laisser ces hommes de Starfleet mourir avec les Borgs, soit les sauver, et mettre en péril leur plan d’attaque.

_ « Gorsh ! Peut-on les téléporter à bord, dès que nous serons à portée ? »

_ « Non, Capitaine ! Le rayon tracteur Borg brouille nos systèmes. Il faudrait couper leur faisceau ! »

Une autre voix s’éleva sur la passerelle.

_ « Capitaine, nous devons sacrifier ses hommes de Starfleet si nous voulons réussir ! »

_ « Non Kriig ! Nous aurions été dans la position inverse que l’équipage de Starfleet aurait tout tentée pour nous sauver ! »

_ »Nous sommes à portée de tir, Capitaine. Et je ne détecte pas de bouclier autour du cube Borg ! »

_ « Visez la source du rayon tracteur, Feu à Volonté ! »

Tandis que Kurshak serrait les accoudoirs de son siège, en prémices au rude affrontement qui les attendaient, l’oiseau de proie se désocculta tout en lâchant ses salves disruptives sur le cube Borg. Le faisceau s’interrompit dans une explosion, et la capsule de sauvetage fut libérée du rayon tracteur.

_ « NOUS SOMMES LE BORG ! CESSEZ IMMEDIATEMENT TOUTES HOSTILITES ET RENDEZ VOUS SANS CONDITIONS ! NOUS… »

Ra’ahg avait coupé les communications sur l’ordre de son Capitaine.

_ « Gorsh ! Téléporte-les ! Maintenant ! »

Huit silhouettes orangées commencèrent à se matérialiser sur la passerelle, lorsque le premier tir du cube Borg atteignit l’oiseau de proie…


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 03:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mar 29 Jan 2008, 02:47

CHAPITRE QUINZE

Le lieutenant Jir venait de quitter l’enfer glacial de la nacelle de sauvetage pour un autre, de feu et de sang !

Il sut presque immédiatement où il était : un vaisseau de guerre Klingon, vu la configuration caractéristique et très spartiate de l’endroit.
Mais un chaos indescriptible régnait sur la passerelle où ils venaient tous d’être téléportés. Jir sursautait à chaque explosion de consoles, ou lorsque un conduit de plasma se rompait dans les cloisons ! Des poutrelles de duranium avaient cédé au plafond, traversant le plancher du pont de commandement. Et le pont supérieur, maintenant incliné, risquait à tout moment d’écraser la passerelle. Une fumée noire et âcre envahissait la pièce, assombrissant les lieux. Le lieutenant Jir se releva et fit un rapide tour d’horizon, ne pouvant s’empêcher de tousser, de pleurer, irrité par la fumée et les émanations toxiques de l’incendie.
La console tactique avait été éventrée et des flammes s’en échappaient. Sans doute, le conduit E.P.S. s’était rompu, et le pauvre diable alors au dessus du pupitre avait été carbonisé sur tout le haut du torse. Le lieutenant chercha sur les parois, les trappes amovibles contenant des agents extincteurs portatifs. D’autres silhouettes se relevaient dans la fumée maintenant opaque, et des gémissements parvenaient à ses oreilles. Le plus urgent restait à circonscrire l’incendie.

_ « Gorsh !…Gooorrsh ! Eteins moi ce feu, on n’y voit rien ! »

La voix était profonde, grave. Elle fit sursauter Jir qui venait de trouver un extincteur et l’activait sur l’incendie.

_ « Kriiigg ! Dé…Déroute l’énergie de secours sur les systèmes de survie de la passerelle, je ne vois rien avec cette fumée ! »

Le dénommé Krigg devait être l’autre Klingon, étendu au sol, près de la console des opérations, une poutrelle de duranium traversant sa poitrine ! Ses yeux vides semblaient narguer Jir, qui détourna aussitôt le regard.

_ « Monsieur, ou qui que vous soyez, je suis le Lieutenant Jir de la Fédération. Vous nous avez sauvés, mais vos deux officiers sont morts ! »

Quelques secondes s’écoulèrent, un profond soupir se fit entendre.

_ « …Capitaine Kurshak, fils de Shag. Lieutenant Jir de la Fédération, vous êtes sur mon navire, aussi j’ai grand besoin de lui et de vous, le combat n’est pas fini ! Savez-vous vous servir de consoles tactiques klingonnes ? »

_ « J’ai appris à l’académie, dans des holodecks, Capitaine Kurshak, fils de Shag ! »

_ « Alors remplace si tu le peux, mes guerriers valeureux, je ne peux pas bouger, et on a grand besoin des systèmes de survie ! »

Jir trouva une console auxiliaire qui avait survécu. Il entendait les appels à l’aide des autres membres d’équipage, tandis qu’il réussissait à ré-activer la ventilation et les systèmes de survie sur la passerelle.

_ « ça y est Capitaine ! Ça refonctio…. »

Jir s’arrêta au milieu de sa phrase, au moment même où son regard se tournait vers le siège de commandement, maintenant visible. Le capitaine Kurshak avait tout le haut du visage brûlé. Ses yeux n’étaient plus que des orbites vides à la chair encore fumantes !
Le klingon avait les bras emprisonnés sous une poutre de duranium tombée du plafond. Elle reposait sur ses jambes, et le klingon déployait toute sa force pour la soulever, en vain. Le lieutenant Jir vit alors les quatre autres membres de l’USS VECTOR, tandis que les émanations et la fumée de l’incendie maintenant circonscrit, étaient aspirées hors de la passerelle.

_ « Madame, Chef Roon ! Pouvez-vous m’aider à libérer l’officier klingon ? »

Le Commander Helen Baxter laissa Stevens au soin d’un autre membre d’équipage et rejoignit Jir, talonné par le Chef Roon. Malgré leurs états de choc, les survivants de l’USS VECTOR reprenaient leurs marques. Ils étaient de nouveau sur un navire ! Leur joie fut cependant de courte durée, lorsqu’ils virent une image, sur l’écran principale, apparaître en grésillant. Les senseurs extérieurs de l’oiseau de proie renvoyaient un film qu’ils connaissaient malheureusement bien, pour l’avoir déjà vu et vécu.

Un Cube Borg stationnait, tout près de leur position, attendant patiemment un mouvement de l’oiseau qu’il avait foudroyé !


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 03:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Ven 03 Oct 2008, 12:22

CHAPITRE SEIZE

L'USS NIRH'GARH prit deux salves de lasers disruptifs sur ses boucliers qui tinrent bon, alors que le majestueux vaisseau Starfleet surgissait de distorsion pour s’interposer entre le cube borg et l’oiseau de proie sévèrement touché.

Un immense soulagement envahit le lieutenant Jir, tandis que son corps, ceux de ses compagnons et des klingons, étaient téléportés sur le NIRH’GARH. L’oiseau de proie lui, malgré les nombreux fluides divers qui s’échappaient de ses profondes « blessures » était encore navigable, mais vide maintenant de tout occupants pour le manœuvrer. Un débris de l’USS Vector, que le capitaine klingon avait fait plus tôt tracté, était à la dérive autour de l’oiseau de proie, sa grappe de mines anti-matières mortelles toujours opérationnelles et prêtes à être armées!

Le lieutenant Jir reprit possession de ses sens pour se voir immédiatement pris en charge par des infirmiers de Starfleet. Il les repoussa sans ménagement, et se dirigea vers le sas de sortie de l’infirmerie. Deux membres d’équipage du service de sécurité lui barrèrent la route.

_ « Monsieur, veuillez retourner auprès du service médical, nous avons maintenant la situation en main. »

_ « Assez pour échapper à une explosion antimatière programmée ? » répondit sèchement le lieutenant Jir.

_ « Euh, le chef Tyrell va vous accompagner à la passerelle pour que vous exposiez le problème. » L’un des deux hommes, le dénommé Tyrell, appuya sur la commande du sas et invita de la main le lieutenant Jir à le suivre.

Jir n’était jamais monté « en vrai » sur un classe Sovereign, les coursives étaient impressionnantes, le design agressif, fonctionnel et très redondant, pour un maximum d’efficacité ! Jir savait qu’il y avait un peu de « l’âme » de son père dans ce navire. L’amiral Nor avait participé à la conception de ce magnifique navire…de guerre, car c’était là sa véritable vocation. Sous couvert d’être un vaisseau d’exploration de longue durée, le classe Sovereign avait été étudié pour être également un terrible navire de combat!

_ « Nous sommes arrivés à la passerelle, Lieutenant. Un officier va vous prendre en charge. »

Jir sortit du turbolift, remerciant d’un hochement de tête le chef Tyrell, tandis qu’une silhouette s’approchait derrière lui…

_ « Je vois que le fils a la peau aussi dure que le père ! Bienvenue à bord de l'USS NIRH'GARH, lieutenant Jir. »

Jir vit volte face: _ « Madame ! »

L’amiral Janeway était elle-même venu accueillir le lieutenant bolien !


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 03:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mer 18 Fév 2009, 23:19

CHAPITRE DIX SEPT

Une danse de la mort s’engagea aussitôt l’USS NIRH’GARH et le cube borg. Le combat dans l’espace faisait rage, s’illuminant de flashs rouges et verts. Le nuage nébulaire alentour s’ionisa, d’immenses charges électromagnétiques agitant et réchauffant les gaz de la nébuleuse. Une des conséquences indirectes engendrée par les nombreux tirs de phasers, de disrupteurs, et de torpilles quantiques. Des couches de blindage sur le cube borg se vaporisèrent sous l’assaut de L'USS NIRH'GARH, tandis que le navire de Starfleet perdait progressivement son bouclier, sapé par les nombreuses salves Borg… C’était David contre Goliath, Siegfried contre le Dragon, mais l’issue, quant à elle, restait incertaine.

_ « Rapport des dégâts! » cria presque le capitaine Sourak, cramponné sur son fauteuil de commandement, alors que des conduits de plasma explosaient sur la passerelle, éventrant de nombreuses consoles tactiques, et projetant des membres de son équipage au sol. L'USS NIRH'GARH vibrait et tanguait dangereusement sur tribord, les centrales inertielles ne compensaient plus la gîte du navire.

_ « Le bouclier avant est à 43%, le bâbord est à 56. Nous avons momentanément perdu le tribord et l’arrière. Le bouclier ventral est à 58% et le dorsal à 65%. Les générateurs principaux des déflecteurs ont été touchés. L’ingénieur en chef est en train de nous dérouter sur les auxiliaires. » Le jeune officier tactique avait débité ses phrases dans un seul souffle.

_ « Pilote, présentez à ses borgs notre meilleur profil. » Le capitaine Sourak s’agrippa sur son siège. L’officier de navigation opéra la manœuvre, ses doigts glissant à toute vitesse sur la console.

L'USS NIRH'GARH fit un volte face à pleine vitesse d’impulsion, présentant son avant et son bâbord au cube borg. Des traits de phaser fusèrent entre les deux titans, désintégrant au passage des débris dérivant dans le vide…

Le vaisseau de Starfleet encaissa trois salves disruptives sur son bâbord, suivi de deux torpilles, saturant les boucliers déjà amoindris. L’impact des tirs ébranla le navire de la proue à la poupe, les centrales inertielles toujours inopérantes.

_ « Perte de l’intégrité de la coque sur bâbord, le bouclier est inopérant Monsieur. » Le trémolo dans la voix de l’officier tactique n’augurait rien de bon.

L’amiral Janeway, suivi du jeune lieutenant Bolien crapahutèrent jusqu’au siège du commandant, la gîte menaçant de verser tout l’équipage sur un flanc du navire.

_ « Nous ne pourrons pas tenir plus longtemps l’assaut contre ce cube borg, Commandant. Il semble anticiper toutes nos manœuvres tactiques. Le lieutenant Jir ici présent a une stratégie à vous proposer. Elle est assez osée mais pourrait nous donner un sérieux répit contre notre adversaire. »

La voix de l’amiral Janeway était empreinte d’émotions, attendant l’assentiment du Capitaine Sourak, seul maître à bord du NIR’GARH.

_ « Que nous proposez-vous jeune homme ? » Sourak pivota vers le jeune lieutenant bolien, le regard incisif.

_ « Monsieur, les klingons qui nous ont secourus avaient l’intention d’utiliser toutes leurs mines d’antimatières. Ils les ont magnétisé sur un débris de l’USS VECTOR, puis avaient l’intention de le remorquer, masqué derrière leur bouclier occulteur, au plus près du cube borg. Leur plan était risqué mais réalisable si bien synchronisé. Le déclenchement simultané des explosifs est assuré par une commande à distance. L’inconvénient de ce plan, c’est que sa portée est limitée à 40 000 kilomètres… »

_ « Que nous suggérez-vous alors, lieutenant ? »

_ « Il faut téléporter et renvoyer un équipage réduit sur l’oiseau de proie, Monsieur. Puis amener au plus près du cube borg le débris piégé, et enfin actionner les charges. Le B’rel sera plus maniable et véloce en impulsion que le NIR’GARH, Commandant »

D’interminables secondes entrecoupées de secousses s’écoulèrent avant que Sourak acquiesce d’un signe de la tête, à la plus grande joie du lieutenant Jir !


Dernière édition par six of nine le Dim 22 Fév 2009, 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 22 Fév 2009, 19:31

CHAPITRE DIX HUIT

Au même moment, à bord du cube borg 223,

_« SCAN DU VAISSEAU DE CLASSE SOVEREIGN TERMINE... PRESENCE DE MULTIPLES ESPECES A BORD... EFFECTIFS : 884 UNITES BIOLOGIQUES. ESPECE 5618, ESPECE 3259, ESPECE 4589, ESPECE 5008, ESPECE 4956 REPERTORIEES SUR LE NAVIRE DE STARFLEET…INTENSIFICATION DES TIRS SUR LEURS BOUCLIERS…DETECTION D’UNE SURCHARGE DE LEUR BOUCLIER SUR BABORD. TIR DE DEUX TORPILLES PROGRAMME…BOUCLIER BABORD DU VAISSEAU STARFLEET DESACTIVE…DETECTION D’UNE EMISSION DE PARTICULES CONCENTREES…ANALYSE EN COURS…FLUX DE TELEPORTATION DE 6 UNITES ORGANIQUES VERS LE VAISSEAU DE L’ESPECE 5008 … SCAN EN COURS… VAISSEAU DE CLASSE B’REL HORS DE COMBAT, MENACE NEGLIGEABLE… PONTS 58 A 64 EN REGENERATION PRIORITAIRE… BOUCLIER REACTIVE DANS 1000 SECONDES. AVARIE DU SYSTEME 721….. »

La Reine Borg captait le flux incessant d’informations que plusieurs milliers de ses drones se transmettaient, via leurs interfaces neurales. Parfois, elle percevait l’interruption de plusieurs connexions. Immédiatement pris en charge par les unités médicales. On s’assurait d’isoler et de placer en mode régénération le ou les drones défectueux, le temps de diagnostiquer la panne. La Reine Borg connaissait déjà les raisons de certaines de ces interruptions dans le collectif. Elle les avait tout simplement contaminés ! Maudite Janeway! L’agent pathogène neuroleptique, qui avait désactivé l’unité précédente 1451, cachait en son sein un nano-virus protéinique. Celui-ci était programmé pour s’immiscer dans les algorithmes assurant le fonctionnement des nano-sondes. Aussi, son activation, une fois tous les nanites contaminées, consistait en un programme de restructuration et d’éveil des zones du cerveau gérant les émotions. Même une reconfiguration complète de la mémoire ne pouvait l’effacer. Ce message ARN, caché et dormant, avait été malheureusement transmis via la sauvegarde et le téléchargement de la mémoire dans la nouvelle unité 1452. L’agent pathogène neuroleptique qui avait terrassé la précédente Reine Borg n’avait été qu’un moyen pour implanter le nano-virus, un simple cheval de Troie !

Il fallait qu’elle trouve une parade à cette « épidémie ». Sinon, son collectif serait irrémédiablement perdu voire détruit, remplacé par la naissance d’individualités, générées par la réapparition d’émotions chez les drones. Son seul espoir était de reprogrammer des nano-sondes vierges de tout virus, de les réimplanter, en ayant au préalable évacué ceux contaminées dans l’unité drone. Les simulations qu’elle avait pu exécuter entre deux crises d’identités émotionnelles, annonçait un délai de 150 000 minutes, à raison de 1500 secondes par unité drone. Une incertitude intolérable restait sur le résultat de ce « traitement » ; la Reine Borg savait que cela pouvait couper l’ensemble des unités présentes dans ce secteur au reste du collectif disséminé dans la galaxie…

De nouveau, une rage primale interrompit ses pensées, la faisant convulsionner, alors qu’une unité médicale tentait de la relever. D’horribles sécrétions lacrymales brouillaient ses implants oculaires… La Reine Borg pleurait…


Dernière édition par six of nine le Jeu 26 Fév 2009, 01:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Jeu 26 Fév 2009, 00:02

CHAPITRE DIX NEUF :

Sur l’USS NIRH’GARH,

_ « L’équipage réduit est transféré sur l’oiseau de proie, Monsieur. Mais nous n’avons pas de liaison avec eux. Les transmissions du vaisseau klingon semblent hors service. Et nos combadges sont brouillés par la ionisation de la nébuleuse dans le secteur.»

_ « Bien Monsieur Ryan. Prévenez-moi dès que nos senseurs détecteront tout mouvement du SHARKHAN. Il faudra leur assurer une diversion lors de leur manœuvre »

_ « Commandant, intrusions sur les ponts 5, 8 et 9… Les détecteurs internes confirment que ce sont des borgs ! »

_ « Les borgs…. Passez en alerte rouge, Monsieur Ruppert! Informez l’équipe de sécurité ; qu’ils me bouclent toutes les sections concernées. Le commandant en second va les rejoindre. Faites le nécessaire pour que nous récupérions au plus vite le bouclier sur bâbord. Navigation, écartez-nous suffisamment loin pour nous mettre hors de portée de leur faisceau. »

Kathryn Janeway n’en pouvait plus ! Les évènements se précipitaient autour d’elle, sans qu’elle en ait véritablement le contrôle. Le lieutenant Jir était reparti sur l’oiseau de proie. Accompagné de son chef Roon, de trois klingons valides de l’équipage du SHARKHAN et du capitaine Kurshak qui, malgré sa cécité et les recommandations du médecin de bord, voulait absolument être présent pour l’opération sur son vaisseau. Le jeune Bolien avait déployé toute sa diplomatie auprès du médecin pour que l’officier Klingon puisse l’accompagner. C’était son plan et son navire après tout, et elle aurait agi de même!

Mais, le fait qu’elle ait cautionné cette opération, l’a mettait mal à l’aise. Il fallait choisir entre : valider cet acte de détruire le cube borg si la manoeuvre réussissait, ou le laisser continuer son errance dans le secteur; distillant la mort sur son passage ! Tout cela en se demandant encore, s’il n’y avait pas l’infime espoir d’une autre issue à ce conflit…

Sa culpabilité, à l’évocation de ses pensées, grandit en elle. Quand bien même l’opération « Boîte de Pandore » devait les affranchir du joug du Collectif et de celui de la Reine Borg…Il n’y avait pas d’avenir pour ses borgs-là…

_ « Intrusion dans nos programmes de gestion environnemental, Monsieur. Les borgs tentent de pénétrer nos données et les reconfigurer. »

_ « Isoler les consoles d’accès qu’ils ont assimilé, Monsieur Ryan. Privilégiez un code algorithmique qui verrouille leurs protocoles d’entrées en boucle. Il ne faut pas qu’ils puissent pénétrer au cœur du système. »

Janeway était impressionné par le calme « olympien » du Commandant Sourak. Il gérait cette crise comme seul un capitaine de Starfleet aguerri pouvait le faire.

_ « Amiral Janeway? Mon second étant détaché en mission, pouvez-vous prendre temporairement sa place ? J’ai besoin d’un officier à mes côtés pour me faire un rapport des avaries. L’enseigne Ryan, mon officier des opérations, est trop occupé à bloquer la progression des Borgs dans notre système informatique. Et Monsieur Ruppert, l’officier tactique, a d’autres prérogatives plus urgentes. Vous êtes donc toute désignée pour ce poste.»

Kathryn souleva un sourcil, un court instant circonspect. On aurait cru que ce satané vulcain avait lu dans ses pensées ! Et sans mot dire, tout en remerciant secrètement le commandant Sourak, elle se positionna sur le siège du premier officier. Elle activa aussitôt le pupitre de commande pour avoir un rapport opérationnel du navire. « Les affaires » reprenaient pour elle, et jamais elle n’aurait imaginé qu’une passerelle lui manquerait autant !

Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Jeu 26 Fév 2009, 22:12

CHAPITRE VINGT

A bord du SHARKHAN,

_ « Rapports des dégâts ! » La rude voix de Kurshak résonna sur la passerelle du SHARKHAN. Le lieutenant Jir n’était pas encore très familiarisé avec l’ingénierie klingonne. Aussi, il prit place et fonction sur la deuxième console des opérations, réactivant ça et là, les systèmes environnementaux. Deux des survivants de l’équipage klingon descendirent aux machines pour relancer l’impulsion et le bouclier occulteur. Quant au Chef Roon, celui-ci officiait avec le troisième klingon pour déblayer la passerelle gravement touchée. Ils devraient juger ensuite des priorités pour les réparations. Des pans entiers de cloisons avaient été arrachés, des conduits E .P.S. éventrés ou fissurés. Il fallait dérouter toute l’énergie qui n’y transitait plus sur les auxiliaires encore opérationnels. Des câbles de fibres optiques pendouillaient du plafond, la communication et la majorité des senseurs étaient hors service. Le Chef Roon, aidé du klingon nommé Dargh, avait dû, en urgence, étayé la passerelle afin que le pont supérieur ne s’effondre pas sur eux.

Kurshak était fébrile sur son siège de commandement. Malgré sa cécité, l’officier klingon gardait une certaine autorité sur ses hommes. Jir imaginait que l’équipage avait dû partager avec leur capitaine de rudes batailles ou de difficiles situations… L’on sentait dans l’air « l’union sacrée » de ses guerriers à leur chef, même si celui-ci était physiquement diminué.

_ « Monsieur, vous savez sans doute que Starfleet a des membres d’équipage aveugles dans leur rang. Ceux-ci ont bénéficiés d’implants oculaires très performants. Pour ne citer que le plus célèbre… »

_ « Oui ! Je sais lieutenant Jir. Vous voulez me rassurer sur mon infirmité, et me parler du Commander Laforge. J’ai eu la chance de le croiser lors d’un échange d’officiers entre Starfleet et la flotte klingonne. Je connais ses grandes capacités grâce, notamment, à cette technologie. Ne vous inquiétez pas pour moi. Faites plutôt en sorte que le SHARKHAN puisse, lui, être de nouveau prêt pour le combat que nous aurons à mener !

Jir sentit qu’il valait mieux se taire, rien qu’à la sonorité du ton employé par Kurshak. L’officier klingon était plus clément et diplomate avec lui qu’il ne l’avait été avec le médecin chef de l’USS NIRH’GARH ! Le temps jouait contre eux et le jeune officier bolien se demandait maintenant s’il avait eu une bonne idée de se porter volontaire pour neutraliser définitivement le cube borg…

_ « Capitaine, ici salle des machines. Le réacteur n’est pas trop touché ; Nous allons pouv… »

La communication s’interrompit soudain, tandis qu’apparaissaient de sinistres silhouettes sur la passerelle. Les borgs investissaient les lieux !



Dernière édition par six of nine le Dim 01 Mar 2009, 06:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Sam 28 Fév 2009, 22:16

CHAPITRE VINGT UN

Sur le SHARKHAN,

A peine le lieutenant Jir eut-il le temps de lever les yeux de sa console, qu'un borg lui saisissait le bras pour le tirer à lui. Des tubulures jaillirent dans un chuintement métallique au dos d’une main glabre et cybernétisée. Usant de ses réflexes en self défense, acquis à l’académie, le lieutenant Bolien tenta d’échapper à l’étreinte. Le drone soldat, déterminé comme pouvait l’être une machine, tordait la nuque du jeune officier pour y injecter ses nano-sondes. Jir ne put s’empêcher de laisser échapper un « NON » retentissant au cours de cette lutte inégale. Alors qu’il se voyait déjà assimilé, il sentit brusquement l’étreinte se relâcher. Se dégageant précipitamment, Jir vit dix centimètres d’une lame saillir, en une forte secousse, au travers de la poitrine de son adversaire. Des arcs électriques parcouraient le buste du drone soldat lorsque celui-ci décolla du sol, soulevé par une force surhumaine. Le capitaine kurshak grimaçait sous l’effort, et projeta le borg contre une cloison, sous les yeux éberlués du lieutenant Jir.

_ « Merci d’avoir crié, officier de Starfleet. Ça m’a au moins permis de savoir où vous étiez. Un guerrier klingon, même aveugle, a toujours des ressources ! » Kurshak abhorrait un sourire satisfait, tenant dans sa main droite un Mekleth maculée d’une substance noire et poisseuse.

Le chef Roon, plus prompt que le lieutenant Jir, avait dégainé son phaser et fait feu sur un des borgs téléportés, son bouclier personnel ne s’étant curieusement pas activé. Le troisième drone soldat gisait au sol, une bat’leth fichée en travers du visage. Dargh, le deuxième klingon en passerelle, cracha sur son adversaire maintenant désactivé, retira sa lame et l’essuya sur le cadavre.

_ « Machine, rapport ! » cria Kurshak, nettoyant son Mekleth au creux du coude. Le capitaine klingon ramena d’un coup sec son bras tenu par le lieutenant Jir, qui pensait bien faire, en l’aidant à rejoindre son siège.

_ « Je ne suis pas encore moribond, Starfleet ! Occupez-vous de votre mission. Rétablissez-moi les commandes de la passerelle. »

_ « Cccrrrr…Capitaine ! Nous avons repris la situation en main, les réparations sont minimes pour relancer l’impulsion, mais ce sera un peu plus long pour le bouclier occulteur. »

_ « Dargh va vous rejoindre. Sans le bouclier de camouflage, notre plan est irréalisable, et le temps presse ! »

_"Lieutenant Jir, Je suis étonné que les corps de nos assaillants reste sur le pont, d'ordinaire, le collectif les récupère..."

_"Oui, chef Roon. Mais, tout est étrange en eux en ce moment... Je ne me l'explique pas depuis la destruction de l'USS VECTOR."


Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 01 Mar 2009, 20:34

CHAPITRE VINGT DEUX

A bord de l’USS NIRH’GARH,

Cela se passait mal ! Les systèmes informatiques étaient corrompus les uns derrière les autres, malgré la prompte intervention de l’enseigne Ryan et les nouveaux protocoles de sécurité. Au mieux, il ne faisait que ralentir leur progression vers le système central. Des borgs s’étaient téléportés sur la passerelle, juste après leur intrusion sur les ponts, détournant les ressources du navire. Ils gisaient maintenant au sol, criblés de brûlures au phaser lourd. L’équipe de sécurité assurant la protection sur la passerelle n’avait subi que des pertes minimes dans leur rang, au cours d’un combat bref et farouche.

Janeway regardait les corps des membres de Starfleet tombés, et pris en charge par l’équipe médicale, sentant naître dans son cœur une terrible émotion. Silencieusement, elle remerciait pourtant le Conseil des Amiraux d’avoir intercédé en sa faveur, pour faire modifier tous les protocoles, les armements et les optimiser contre la menace Borg. Maintenant reconfigurés pour lutter efficacement, les flottes de Starfleet et leurs équipages avaient les ressources pour opposer au collectif une sérieuse résistance. L’expédition temporelle de la Reine borg sur Terre en avait effrayé plus d’un, à l’Etat Major de Starfleet Command… Personne n’était en mesure de savoir ce que le collectif réservait encore comme mauvaise surprise. Sacré Jean Luc… En tout cas, grâce à son équipage, le pire avait été évité à l’humanité. Kathryn se surprit à sourire avec tristesse en évoquant ses souvenirs.

Depuis plus d’un mois, le capitaine Jean Luc Picard avait disparu, lui et son équipage à bord de l’USS ENTERPRISE, quelques mois après l’affaire du clone Shinzon. Plus aucun contact n’avait été possible entre le vaisseau et Starfleet Command. Sa dernière mission devait l’amener en bordure de l’empire Gorn… Une énigmatique race de sauriens bipèdes, farouchement agressive et xénophobe. Qu’était-il devenu, et que lui était-il arrivé?

À bord de son navire, l’USS TITAN, le capitaine William Troi avait remué ciel et terre, sans succès jusqu’à présent. Il continuait de prospecter dans le secteur du dernier contact avec l’Enterprise E, au détriment des ordres que Starfleet Command lui avait assigné… Comme elle le comprenait ! Elle qui avait partagé sept années avec son premier officier Chakotay. Son commandant en second aurait fait de même pour la retrouver, quand bien même il devait pour cela désobéir à des ordres directs !

Une alarme l’arracha à ses tristes pensées. Son pupitre de contrôle indiquait une fluctuation énergétique importante au niveau des transmissions. Les borgs présents encore à bord du NIRGH’GARH sur d’autres ponts avaient détourné à leur profit les communications. L’écran principal s’alluma en grésillant. Avec stupeur, l’équipage présent sur la passerelle vit se dessiner les structures caractéristiques de l’architecture borg. Une image si redoutée par Janeway lui faisait maintenant face ! La Reine Borg observa l’assemblée d’humains, une haine froide brillant dans son regard métallique. Ses yeux s’arrêtèrent sur ceux de son « Némésis ».

_«Mes drones à bord de votre vaisseau m’ont transmis ton visage… Imagine ma joie de te savoir ici, à ma merci… »

_ « Nous ne pouvions vous laisser continuer vos plans et vos conquêtes. Votre race est un péril pour toutes les quadrants de la galaxie » Kathryn s’était levé du siège en prononçant cette phrase, la voix tremblante.

_ « Je veux te voir mourir sous mes yeux Janeway ! Plus personne ne pourra te protéger, même si je dois pour cela ravager toute cette galaxie ! »

Le flot de haine présent dans chaque mot prononcé par la Reine Borg figea de stupeur toute l’assemblée ! Seul, Sourak réagit promptement, et coupa la communication. Janeway avait l’impression qu’un gouffre venait de s’ouvrir sous ses pieds… Tous les regards des membres d’équipage présents l’observaient, quelque peu suspicieux et intrigués.

_ « Amiral, il est temps d’agir. Le SHARKHAN vient de passer en impulsion et disparaître de nos senseurs. Ils ont réussi à réactiver leur bouclier occulteur. C’est maintenant à nous de jouer. »

Janeway se tourna vers Sourak, les larmes aux yeux, une désagréable sensation au travers de la gorge. Le visage impassible de Commandant, pourtant froid et inexpressif, soulagea un peu son esprit tourmenté tout autant que les bras réconfortants d’un ami. Si le regard du vulcain avait pu parler, Sourak aurait trouvé les mots justes pour la consoler. Mais il était vulcain, capitaine de ce navire, et elle était l’Amiral Kathryn Janeway, officier supérieur experte du quadrant Delta et des Borg.



Dernière édition par six of nine le Dim 01 Mar 2009, 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 01 Mar 2009, 20:35

CHAPITRE VINGT TROIS

Secteur de la nébuleuse Hydriss,

L’USS NIRH’GARH fonçait à travers l’espace, en pleine impulsion. A quelques centaines de milliers de kilomètres se trouvait son objectif : le cube Borg. Les boucliers du NIRH’GARH avaient retrouvé leur intégrité. Les phasers et les lanceurs de torpilles étaient armés. Le combat de la dernière chance était venu !

Le cube Borg semblait inactif, une légère gîte commençait à s’imprimer sur une de ses faces, les parois externes ne régénéraient plus. Mais telle Moby Dick, l’animal blessé était encore plus dangereux maintenant. Son ombre obscurcissait les couches de gazs nébulaires aux couleurs chatoyantes. Un combat à mort allait embraser les cieux !

Occulté, le SHARKHAN, lui, était immobile. Un volumineux débris de l’USS VECTOR remorqué par son rayon tracteur. Le bouclier occulteur était poussé au maximum de ses capacités pour envelopper cette masse, porteuse d’un destin funeste pour les borgs.

Et l’hallali sonna…

L’USS NIRH’GARH plongea sur le cube borg, tel un majestueux rapace, laissant derrière lui une traînée ionisé à travers la nébuleuse. Les tirs de torpilles et de phaser emplirent la zone, électrisant et réchauffant les gazs nébulaires. Le cube Borg ne semblait pas réagir, sa structure se couvrait d’explosions et d’impact.

Le SHARKHAN prit alors son envol, ailes déployées, canons disrupteurs sortis, son chargement de mort derrière lui !

Soudain, Une zone de la nébuleuse s’embrasa, tandis qu’un tunnel de transdistorsion apparaissait. Un piège insidieux se refermait sur l’USS NIRH’GARH ! Un nouveau cube borg apparut alors ; son ombre menaçante planant sur le vaisseau de classe Sovereign. C’était un cube tactique, beaucoup plus blindé que le précédent, mais qui lui aussi avait subi de graves avaries. Il fit immédiatement feu sur l’USS NIRH’GARH. Les impacts de ses tirs firent vibrer toute la structure énergétique du bouclier, illuminant d’un bleu cobalt la coque du vaisseau. Des micro-explosions sur la surface du Sovereign, gonflant de l’intérieur la structure ablative, indiquèrent que les générateurs des boucliers saturés avaient cédé. L’USS NIRH’GARH était sans défense, livré à sa proie. Alors le cube borg de la Reine se mit en mouvement, malgré sa gîte, pour donner le coup de grâce…

Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Mer 04 Mar 2009, 04:10

CHAPITRE VINGT QUATRE

A bord de l’USS NIRH’GARH,

_ « …Multiples ruptures des conduits E.P.S. sur le pont 12, 15, et 18. Ce sont les générateurs principaux des boucliers qui viennent de céder, Monsieur ! »

Toute la structure de l’USS NIRH’GARH vibrait. Les consoles tactiques étaient illuminées de signaux rouges alarmants. Les avaries se succédaient encore plus vite que ne pouvaient les traiter l’équipage du navire. Personne ne s’attendait à un revirement de la sorte. Plusieurs consoles avaient subi les contrecoups de la surcharge des boucliers ; des arcs électriques avaient traversé les pupitres, engendrés par l’ionisation de la coque. Les multiples remparts de sécurité avaient cédé comme la chute de dominos, les uns derrière les autres. La réaction matière/ anti-matière de la chambre intermix était déstabilisée. L’USS NIRH’GARH n’avait plus de distorsion disponible. Il ne pouvait même pas espérer se replier…

_ « Ingénierie, passez l’impulsion sur énergie auxiliaire. Navigation, tracez un cap d’évasion afin que nous ne devions subir que les tirs d’un cube borg. Tactique, privilégiez l’armement, à défaut du bouclier. Opération, confinez tous les sections touchés en enclenchant le compartimentage d’urgence, cela nous économisera des champs de confinement et de l’énergie. Sécurité, où en êtes-vous avec nos visiteurs indésirables ? »

Le commandant Sourak réfléchissait à toute vitesse comme pouvait lui permettre l’implacable logique de son esprit vulcain. Il analysait les rapports et les données à la vitesse de la pensée, faisant fi de l’environnement chaotique qui agitait la passerelle. Se détacher. Pallier au plus urgent. Pas de réactions motivées par les émotions. Etre intransigeant avec soi-même. Connaître les capacités et les limites de chacun…Ne pas la regarder…

Kathryn venait d’émerger de sous son pupitre qui avait souffert d’un court-circuit. Son chignon était démêlé, et son tic de remettre systématiquement en ordre les mèches sur son visage attestait qu’elle était très angoissée. Une odeur atroce de chair brûlée agressa son nez, lui faisant pincer les narines. Au dessus d’elle, un infirmier dégageait le pauvre Enseigne Ryan, qui avait subi une terrible brûlure au plasma, lors de l’explosion de sa console d’opérations. Cette odeur âcre, aux relents capiteux, la mettait mal à l’aise. Elle sortit enfin de leur logement une poignée de fibres optiques qu’elle brancha via une autre console, afin de pouvoir alimenter son pupitre et recevoir toutes les données des senseurs et des différentes sections du navire. Elle se retourna un instant vers Sourak, et croisa son regard. Ma pauvre Kathryn ! Ne le regarde pas comme cela, c’est pas le moment !

_« Besoin d’aide, Amiral ? »

_« Non, ça ira Commandant. J’ai réussi à bypassé les alimentations et les commandes de la console sur mon pupitre. Il faut que je vérifie si tous les paramètres sont pris en compte. Donnez-moi encore quelques secondes, et nous aurons une nouvelle console des opérations ! » Janeway se surprit elle même à lui sourire en prononçant ses phrases. Ma fille, c’est vraiment pas le moment ni l’endroit !

_« Monsieur, le cube borg de la reine s’approche de nous, il active tout ses armements ! »

_« Madame Gallager, manœuvre d’évasion thêta. Le navire est trop endommagé pour que nous puissions réellement mener un combat. Et nous avons réussi au moins notre mission ; attirer son attention. »

_« Monsieur, il fait feu ! »

L’ensemble de l’équipage de la passerelle s’accrocha instinctivement à tout ce qu’ils pouvaient. Janeway croisa de nouveau le regard de Sourak, et l’espace d’une fraction de seconde, elle put lire dans ses yeux verts la tristesse de ne pas avoir pu en faire plus…
Revenir en haut Aller en bas
six of nine
Capitaine de flotte
Capitaine de flotte
avatar

Masculin Nombre de messages : 1156
Age : 46
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [post VOY] Reine Éternelle   Dim 15 Mar 2009, 21:24



CHAPITRE VINGT CINQ

Au même moment, à bord du cube borg 223,


Les pièces de l’échiquier se mettaient en place. La stratégie était enfin payante ! La Reine Borg gloussait, voyant sur ses écrans l’USS NIRH’GARH en mauvaise posture. Faire croire aux humains qu’ils avaient eu un peu de répit, avait permis à son collectif de localiser un autre de ses vaisseaux, proche de son secteur. Celui-ci, immédiatement contacté, s’était dérouté aux coordonnées du cube de la Reine Borg, venant ainsi en renfort. En attendant son arrivée, sous les ordres de la Reine, les zones du cube infesté par le virus avait été isolée. Des sections entières, contenant des drones contaminés, sacrifiées. Le dernier baroud d’honneur du vaisseau de Starfleet n’avait touché que ses parties isolées du cube. Telle était son intention, pour préserver le centre névralgique où la Reine se trouvait et avoir un peu de répit, elle aussi. Son « remède » au virus était en cours d’application sur les unités la servant directement. Ils étaient maintenant immunisés à ce genre d’attaque ou de contamination. La reine Borg jubilait, heureuse d’avoir su contrecarrer cette maudite Janeway ! Elle s’occuperait plus tard, personnellement, du cas Seven Of Nine...

_ « Unité Five of One, rapport sur les dommages subis à notre transdistorsion. »

_ « L’intégralité du réseau des bobines est touché... Régénération en cours...Transdistorsion opérationnelle dans 1000 unités de temps... »

_ « Est-ce que le cube tactique 987 peux nous remorquer à travers un tunnel de transdistorsion ? »

_ « Probabilité positive à 75%. Modification du faisceau tracteur nécessaire, temps imparti 450 unités temps. »

_ « Contactez-les afin qu’ils entreprennent la manœuvre. Nous donnerons le coup de grâce au vaisseau de Starfleet, avant de quitter ce secteur. Nous rassemblerons la flotte dans le quadrant Delta, secteur 786, grille 19. Toutes les unités devront se soumettre à une réimplantation complète de leurs nanosondes. »

Comme dans une prémonition, le vaisseau de Starfleet retourna à l’assaut. Se désengageant du cube tactique, les humains préféraient affronter le cube de la Reine. Le rapport du scan indiquait que le vaisseau n’avait plus de distorsion, son bouclier était inopérant, de nombreuses brèches parsemait sa surface, et toute l’énergie auxiliaire dont il disposait servait à alimenter l’impulsion et le peu d’armement encore opérationnel.

_ « Je sais que tu la sens Janeway... N’est ce pas ? La Mort est à ta porte...»


Tandis que l’USS NIRH’GARH approchait à pleine impulsion, le cube borg reprenait une configuration d’attaque. Ses centrales inertielles se réactivèrent, redressant la gîte. L’énorme masse cubique de plusieurs millions de tonnes se mit en mouvement fonçant sur la trajectoire du navire de Starfleet. Maintenant devenu proie, l’USS NIRH’GARH n’avait aucune chance d’échapper au tirs du vaisseau borg, redevenu prédateur !
Revenir en haut Aller en bas
 

[post VOY] Reine Éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CRÉATIONS DE FANS :: Fan-Fictions :: Fan-fictions terminées-